Universe image Wendy Universe image Wendy

Wendy

Wendy is the kind of girl who makes a great best friend, with her big heart and positive approach to life.  Modern and fun loving, she likes hanging out with her friends chatting about fancying boys and even falling in love. Horses are her passion and she has a special way with them that some people call a 'sixth sense'.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

The Horse Whisperer

Jim threatens to sell Goddess, an agitated mare. Wendy gets a reprieve as she works with Jojo, a horse whisperer, to figure out how to calm Goddess.



Réalisateur: Alan Simpson
Production year: 2012

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Wendy est une jeune fille passionnée d'équitation qui nous entraîne dans ses aventures au cœur du monde hippique, vibrant au rythme de la compétition.

Début chanson thème


CHANTEUSE

♪ Rose Vallée

c'est l'endroit rêvé

Du matin jusqu'au soir

Wendy attend de nous y voir

On va vraiment s'amuser

Des chevauchées endiablées

C'est l'aventure

toute la journée

Allons jusqu'aux écuries

Pour faire la fête

c'est parti allez ♪♪

(Fin chanson thème)

(Début information à l’écran)

(L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux)

(Fin information à l’écran)

(Dans l'écurie du ranch, WENDY et son père discutent.)


PÈRE DE WENDY

C'est la troisième fois que je

répare le box de Déesse.

J'en ai assez de son mauvais

caractère.


[WENDY:] Je crois pas qu'elle ait

mauvais caractère.

J'ai l'impression qu'elle a peur.


[PÈRE DE WENDY:] Peur de quoi?

Depuis qu'elle est arrivée chez

nous, tu la gâtes comme

une princesse.

(PATCH LE CHIEN s'approche alors d'eux en aboyant.)


[WENDY:] Ha, ha! Patch,

tais-toi. Chut...

Son ancien propriétaire était

une brute. Tu le sais bien,

papa. Jojo, qui s'occupe

des chevaux à la réserve

animalière, m'a dit qu'il la

frappait. Ah... comment peut-on

faire une chose pareille?


PÈRE DE WENDY

Bonne question. Je t'avoue que

je n'ai jamais compris les gens

qui maltraitent les animaux.


[WENDY:] C'est à cause de cet homme

que Déesse a peur. Elle s'attend à

être traitée de la même façon

qu'avant et ça la rend

nerveuse. La pauvre! C'est pas

de sa faute. Elle mérite de

vivre dans un ranch où on

s'occupe bien d'elle.

D'ailleurs, tous les chevaux

devraient vivre avec des gens

qui les aiment.


PÈRE DE WENDY

Je te rappelle que je gère

une entreprise, pas un centre

de réhabilitation pour chevaux.

Déesse casse régulièrement la

porte de son box et les clôtures

du ranch. De plus, elle perturbe

les autres chevaux. Elle me

coûte de l'argent, mais elle ne

me rapporte rien.

(PATCH LE CHIEN se met alors à courir après sa queue.)


[WENDY:] Ha! C'est trop drôle.

J'adore quand il fait ça. Je suis

certaine que mon instinct ne

m'a pas trompée, papa. J'ai tout

de suite senti que Déesse avait

l'étoffe d'une championne de

sauts d'obstacles. Elle a juste

besoin d'entraînement.


PÈRE DE WENDY

Peut-être bien. Mais pour le

moment, le comportement de ta

future championne me cause des

problèmes. Il faut absolument

qu'elle change, Wendy,

et au plus vite. Sinon, elle

ne pourra pas rester avec nous.


[WENDY:] Ça va s'arranger, papa,

tu vas voir.

(Pendant ce temps, CARRIE et JUANA discutent dans la cuisine.)


[JUANA:] Et si on faisait

des brownies?


CARRIE

Toute la classe va en faire.

Il nous faut une autre idée.

Il faut que nos gâteaux

sortent du lot.


[JUANA:] Je vois pas pourquoi il faut

qu'on sorte du lot. Ce n'est

qu'une vente de gâteaux pour

l'école.


[CARRIE:] Mais parce que... c'est

évident! Imagine la scène. Un

océan de brownies sans aucune

originalité. Et peut-être

quelques caramels mous.

Résultat... les gens n'en voudront pas.


[JUANA:] Ha!
[CARRIE:] Et puis, tout d'un coup,

miracle! Mais qu'est-ce

que c'est? On dirait de

délicieux petits gâteaux

cubains. Hum... des petits

gâteaux carrés tout moelleux,

parfumés à la vanille et fourrés

avec de la crème! C'est mon

dessert préféré et j'ai jamais

rien mangé d'aussi bon de toute

ma vie! Je dois absolument en

acheter le plus possible parce

que, de toute évidence, je n'en

trouverai nulle part ailleurs,

sauf si je pars en voyage à

Cuba. J'ai vraiment de la

chance que Juana et sa

meilleure amie, la génialissime

Carrie, aient eu l'idée de

préparer ces petites

merveilles. On va en vendre des

tonnes. C'est nous qui aurons

le plus d'argent. à nous la

récompense! À moi des

milk-shakes gratuits au Café

Bleu. Tout va marcher comme

sur des roulettes.

(Le four sonne à ce moment. CARRIE sort un gâteau du four.)


[CARRIE:] Oh!
[JUANA:] Euh... il y a comme

un problème: le gâteau

n'a pas gonflé.


[CARRIE:] Je parie que maintenant,

t'es bien contente que j'aie

proposé de faire un essai

avant le jour J.


[JUANA:] Je suis folle de joie.

Merci, génialissime Carrie!


[CARRIE:] Heureusement,

on a encore un peu de temps

pour s'entraîner.

Mais il faut que tu vérifies la

recette avec ta grand-mère!


[JUANA:] Je t'ai déjà expliqué que ma

grand-mère ne suit jamais de

recette quand elle cuisine.

Elle ajoute un petit peu de ci,

un peu de ça, selon ses envies.

Et ses gâteaux sont

muy delicioso!


[CARRIE:] Bon, alors, il va falloir

qu'on trouve nous-mêmes ce qui

cloche dans cette recette.

(PATCH LE CHIEN entre alors dans la cuisine et mange la pâte tombée sur le sol.)


[JUANA:] Euh...

Patch devrait peut-être

pas manger de pâte crue;

il va être malade.


[CARRIE:] T'inquiète,

il passe son temps

à manger n'importe quoi.

Mais il digère tout. Il a un

estomac d'autruche!

(PATCH LE CHIEN s'élance alors dans la cuisine et accroche le pied de la table. Un seau de farine tombe à la renverse sur le plancher. La MÈRE DE WENDY entre à ce moment dans la cuisine.)


MÈRE DE WENDY

Ah! Qu'est-ce que...

Oh. Je crois que je suis en

train de rêver et ce rêve ne me

plaît pas. En fait, je dirais

même que c'est un cauchemar.

Mais je suis certaine que,

quand je vais me réveiller,

ce qui devrait arriver très

bientôt, ma cuisine sera de

nouveau propre et tous les

ustensiles seront rangés à leur

place. D'accord?


[CARRIE:] D'accord.

(La MÈRE DE WENDY sort alors de la cuisine.)


[CARRIE:] Ah! Aylmer et Lulu!
[JUANA:] Où ça?
[CARRIE:] Non. Ils sont pas ici.

J'ai promis à mon père de les

nourrir. C'était il y a des

heures. Je reviens tout de

suite!

(Un peu plus tard, WENDY s'approche de DÉESSE avec une selle entre les mains.)


[WENDY:] Salut, ma belle.

C'est exactement la même selle

qu'hier. N'aie pas peur.

Fais un effort, Déesse.

Tu ne veux pas qu'on aille se

promener? Voilà. Bravo.

(Au même moment, CARRIE nourrit les cochons.)


[CARRIE:] Salut, les gars!

Une petite faim?

(AYLMER LE COCHON s'approche de CARRIE et lèche les morceaux de gâteau sur son pantalon.)


CARRIE

T'as l'air d'aimer mon gâteau.

T'es un cochon qui a du goût,

je l'ai toujours su!

(WENDY, en selle sur DÉESSE, s'approche à ce moment de l'enclos à cochons.)


[WENDY:] Depuis quand

est-ce que t'as

autant la cote avec Aylmer?


[CARRIE:] Depuis que je fais des

gâteaux! Oh... Oh!

(AYLMER LE COCHON sort alors de l'enclos. CARRIE crie et échappe son seau. DÉESSE se cambre alors violemment et WENDY chute au sol. Le PÈRE DE WENDY et FLAVIO s'approchent alors en courant.)


PÈRE DE WENDY

Qu'est-ce qui s'est passé?

Ça va, chérie?


[WENDY:] Ne t'inquiète pas.

C'est rien.

J'aurai quelques bleus, c'est

tout. J'aurais dû faire

attention. Quelle idiote!


PÈRE DE WENDY

Tu n'y es pour rien, Wendy.

Déesse s'est emballée

sans raison.


[CARRIE:] Non!

C'est ma faute, papa.

J'ai mal fermé la porte

de la porcherie.


[PÈRE DE WENDY:] Hum...

MÈRE DE WENDY (au loin)

Jim!


[PÈRE DE WENDY:] Hein?

(La MÈRE DE WENDY apparaît alors sur le pas de la porte de la maison. Elle chasse AYLMER LE COCHON à l'extérieur.)


MÈRE DE WENDY

Allez, ouste! Dehors.

Occupe-toi de ce ventre sur

pattes accro au sucre, s'il te

plaît. J'ai eu toutes les

peines du monde à le faire

sortir de ma cuisine.


CARRIE

Je suis vraiment désolée,

Wendy. Tu es sûre que tu n'as rien?


[WENDY:] Oui. Ce qui m'inquiète,

c'est papa. T'as vu sa tête?

(Un peu plus tard, WENDY brosse DÉESSE.)


[WENDY:] Déesse. Super.

Tu vois que tu peux être

très calme quand tu veux.

Il faut que tu te

comportes de la même façon

avec papa.

(Le PÈRE DE WENDY s'approche à ce moment.)


PÈRE DE WENDY

De quelle façon, exactement?


[WENDY:] Ah...

la façon dont elle se

comportait juste avant que tu

arrives. J'aimerais tellement

que tu la voies quand elle

est calme.


PÈRE DE WENDY

Wendy, après ce qu'elle a

vécu, je comprends qu'elle soit

tendue et qu'elle ait peur des

inconnus, et surtout des hommes.

Mais elle me cause trop de

soucis.


[WENDY:] Ça va s'arranger.

Tu vas voir.


PÈRE DE WENDY

Je n'en suis pas si sûr.

C'est pourquoi j'envisage

de la vendre. Je sais à quel

point tu tiens à elle. Tu peux

me croire, j'aimerais qu'il y

ait une autre solution.

Mais je t'avoue que j'ai peur

qu'il t'arrive quelque chose.

Son comportement ne me laisse

pas le choix. Déesse me cause

déjà beaucoup de soucis à cause

de ses humeurs. Il est hors de

question qu'en plus, je me

fasse un sang d'encre à chaque

fois que tu monteras sur

son dos.


[WENDY:] Papa! Je t'en prie!

Accorde-lui une autre chance.


PÈRE DE WENDY

Je ne suis pas sûr

d'en être capable.

(WENDY s'éloigne d'un air triste. Plus tard, CARRIE et WENDY chevauchent en forêt.)


[CARRIE:] Ce qui est arrivé est

entièrement de ma faute.


[WENDY:] Non.

Si ce n'avait pas été

Aylmer, ça aurait été autre

chose. Déesse a besoin d'un peu

de temps. Mais papa ne veut

rien savoir.


[CARRIE:] Wendy, j'ai réfléchi à ton

problème. Et je crois que j'ai

trouvé une idée qui pourrait

marcher. Et si tu emmenais

Déesse à la réserve animalière?


[WENDY:] Mais c'est là qu'elle vivait

avant de venir chez nous.

Comment pourraient-ils régler

le problème?


[CARRIE:] Grâce à Jojo Rivers.

Il est éthologue.

Il comprend les chevaux.


[WENDY:] Jojo a déjà travaillé

avec elle, mais ça n'a donné

aucun résultat.


[CARRIE:] Je sais.

Mais peut-être qu'il

n'a pas eu suffisamment de

temps. Quand tu as vu Déesse à

la réserve, tu as eu un vrai

coup de coeur. Et tu as voulu

la ramener à Rose Vallée aussi

vite que possible. Pas vrai?


[WENDY:] Exact.
[CARRIE:] Et...

comme tout le monde sait

que tu sais t'y prendre avec

les chevaux, les employés de la

réserve t'ont laissé l'emmener

tout de suite.


[WENDY:] Ouais...
[CARRIE:] Bien... peut-être que,

finalement, c'était pas une

bonne idée. Peut-être qu'elle

aurait dû passer plus de temps

avec Jojo avant de venir

chez nous.


[WENDY:] C'est pas bête.
[CARRIE:] Bien sûr puisque

c'est mon idée! Et c'est pas tout.

Je parie que Jojo pourrait

t'apprendre de super techniques

en plus.


[WENDY:] À moi?

CARRIE

Pourquoi pas? Tu sais déjà y

faire avec les chevaux. Tu as

une sorte de sixième sens.

Si tu apprends des techniques

de pro, tu sauras toujours quoi

faire quand Déesse sera agitée.


[WENDY:] Hé! Depuis quand

t'es aussi futée?


[CARRIE:] Depuis toujours, soeurette!

(Le soir venu, dans le salon de la maison du ranch, WENDY discute avec son père.)


[WENDY:] Papa, j'en ai déjà discuté

avec Jojo. Il m'a assuré que

Déesse serait moins tendue si

elle travaillait avec...


PÈRE DE WENDY

Wendy, je suis désolé.

C'est trop tard. J'ai décidé de

vendre Déesse.


[WENDY:] Quoi?

PÈRE DE WENDY

Ça fait des jours que je

retourne le problème dans tous

les sens et... ah. Je peux pas

laisser ce cheval mettre ta vie

en danger. C'est au-dessus de

mes forces.


[WENDY:] Qu'est-ce que

tu comptes faire au juste?

La vendre aux enchères

comme une vulgaire antiquité?


[PÈRE DE WENDY:] Non.

J'ai trouvé des acheteurs.


WENDY

Tu as cherché sans même

me prévenir! Mais... qui sont ces

gens? D'où est-ce qu'ils

sortent? Comment vont-ils

traiter Déesse?


PÈRE DE WENDY

C'est un couple très gentil

qui cherche un cheval de trait.

Elle sera bien chez eux.


[WENDY:] Déesse,

un cheval de trait? Non.


PÈRE DE WENDY

Elle sera beaucoup plus

tranquille là-bas parce qu'ils

ne possèdent pas de chevaux ni

de cochons. Elle n'aura plus

aucune raison d'avoir peur.


[WENDY:] Comment tu peux être sûr

qu'ils la traiteront bien?


PÈRE DE WENDY

Parce que je leur ai expliqué

que c'était une jument très

craintive. Ce sont des gens

très patients qui auront du

temps à lui consacrer. Tu sais

très bien que je ne vendrais

jamais un cheval à un acheteur

en qui je n'ai pas confiance!


[WENDY:] J'arrive pas à croire que

tu veuilles la vendre. Laisse-moi

au moins tester les techniques

de Jojo. S'il te plaît,

accorde-moi une chance.


PÈRE DE WENDY

Je suis désolé. Ça me fait de

la peine pour toi. Mais c'est

une chance pour elle de vivre

avec des gens qui prendront

soin d'elle.


[WENDY:] Déesse, un cheval de trait...

C'est du gâchis. Elle mérite

bien mieux que ça.

(Le lendemain matin, le couple arrive en voiture au ranch. Le PÈRE DE WENDY les accueille.)


PÈRE DE WENDY

Bienvenue à Rose Vallée.

Je m'appelle Jim.

Comme je vous l'ai dit, elle est

très craintive. Vous allez

devoir faire preuve de

patience.


[FEMME:] Ne vous inquiétez pas.

J'ai longtemps travaillé pour

un vétérinaire, alors j'ai

l'habitude des animaux

effrayés, malades ou tout

simplement imprévisibles.

(Le PÈRE DE WENDY remarque alors que le box de DÉESSE est vide. Une note est collée sur la porte.)


[PÈRE DE WENDY:] Oh!

Est-ce que vous avez une

adolescente à la maison,

à tout hasard?

(Le couple a un rire gêné et fait oui de la tête.)


PÈRE DE WENDY

Alors, vous serez peut-être plus

compréhensifs. J'ai bien peur

que ma fille de 15 ans, Wendy,

ait... kidnappé le cheval que

je devais vous montrer

aujourd'hui.


[FEMME:] Je comprends très bien

votre situation. Je vous ai dit que

j'avais l'habitude des

comportements imprévisibles.

(Un peu plus tard, WENDY parle avec son père dans la cuisine.)


PÈRE DE WENDY

Est-ce que tu te rends compte

à quel point ç'a été gênant de

dire à ces gens que ma fille et

le cheval qu'ils étaient venus

acheter s'étaient volatilisés?


[WENDY:] Wow! Comme par magie,

on s'est volatilisés. Wouh!


[PÈRE DE WENDY:] Wendy!

Je ne plaisante pas!


[WENDY:] Je suis désolée. Je voulais

pas te mettre dans l'embarras,

je te jure. C'était pas dirigé

contre toi, papa,

tu peux me croire.


PÈRE DE WENDY

Par chance, ils ont une fille

qui a presque le même âge que

toi, alors ils n'ont pas fait

d'histoires. Qu'est-ce qui t'a

pris? Comment tu as pu me

désobéir comme ça?


WENDY

Je comprendrais si tu me

prives de sortie à vie ou si tu

me déshérites, mais c'était plus

fort que moi, je pouvais pas

supporter que Déesse devienne

un cheval de trait. Il fallait

que je teste les méthodes de

Jojo avant de renoncer pour de

bon. Je me le pardonnerais

jamais si j'essayais pas.

Et tu sais, papa, je tiens à te

donner tout l'argent que j'ai

économisé pour te rembourser

tout le matériel que Déesse a

cassé depuis qu'elle est

arrivée ici. Tous les trucs que

t'as remplacés, genre, des

clous, des planches et...

encore des clous.


PÈRE DE WENDY

Ne t'inquiète pas pour les

clous, voyons, ce n'est rien.

Garde ton argent. Tu as une

semaine. Pas un jour de plus.

Si d'ici exactement une

semaine, les trucs de Jojo

n'ont pas rendu Déesse douce

comme un agneau, je la vendrai

au couple qui est venu l'autre jour.


[WENDY:] Ah, merci, papa.

Tu ne le regretteras pas.

(WENDY sort alors de la cuisine. La MÈRE DE WENDY entre au même moment.)


[MÈRE DE WENDY:] Hum...
[PÈRE DE WENDY:] Quoi?

MÈRE DE WENDY

Les chiens ne font pas des chats.


PÈRE DE WENDY

Où tu veux en venir?


MÈRE DE WENDY

À ton avis? Wendy et toi,

vous êtes exactement pareils.


PÈRE DE WENDY

Ne sois pas ridicule, voyons.


MÈRE DE WENDY

Vous êtes tous les deux têtus

comme des mules, passionnés,

volontaires et... vous êtes

des battants.


PÈRE DE WENDY

Peut-être, mais je n'aurais

jamais kidnappé un cheval comme

elle l'a fait.

(PATCH LE CHIEN mange alors le sandwich que le PÈRE DE WENDY s'était préparé. La MÈRE DE WENDY le remarque et étouffe un petit rire.)


[PÈRE DE WENDY:] Hum?

Je suis ravi que tu trouves ça

drôle, Hélène, mais on doit

être plus sévère avec Wendy.

Sinon, on n'aura plus aucune

autorité sur elle, c'est sûr.


MÈRE DE WENDY

Mais oui, mon chéri, je te

fais confiance.


PÈRE DE WENDY

Hé! Où est passé mon sandwich?

(Pendant ce temps, WENDY et CARRIE discutent dans la chambre à WENDY.)


[CARRIE:] Alors?

Comment il va te punir

pour le kidnapping?


[WENDY:] Bonne question.

Il ne me l'a pas dit.


CARRIE ET WENDY

Corvée de nettoyage

de la porcherie.


[WENDY:] Pendant un mois.
[CARRIE:] Au moins, un mois.
[WENDY:] Ça m'est égal.

Du moment que

mon plan fonctionne.


[CARRIE:] Je suis sûre que ça va

marcher. Tu as une semaine

entière devant toi.


[WENDY:] Oui... J'espère vraiment

que ce sera suffisant.

(Plus tard, WENDY et JOJO discutent près de DÉESSE dans la carrière de la réserve animalière.)


[JOJO:] Tu sais que respirer près

des nasaux d'un cheval est un bon

moyen d'établir le contact.

Et voilà un petit secret:

la menthe. Ah...

Les chevaux adorent

cette odeur.


[WENDY:] Wow!

Elle est calme avec vous.

C'est incroyable. D'habitude,

elle n'apprécie pas du tout

les hommes.


[JOJO:] Elle s'est habituée à moi.
[WENDY:] Si seulement elle pouvait

s'habituer à mon père. Ha! Mais

je doute que vos pastilles de

menthe suffisent.


[JOJO:] Je sais. Mais ça peut être

utile. La peau des chevaux est

extrêmement sensible. Si une

mouche se pose sur eux, ils le

sentent tout de suite. Ils sont

aussi très émotifs. Pour

obtenir des résultats, il faut

les traiter avec douceur.

Cette jument est

particulièrement sensible et

chatouilleuse. Tu dois être

aussi douce que possible avec

elle. Je tire... et je relâche

la corde dès que je sens une

réaction.


[WENDY:] Et je lui donne

une friandise

pour la récompenser.


[JOJO:] Non!
[WENDY:] C'est vrai?
[JOJO:] Ce ne sont pas

des animaux de compagnie.

Il ne faut pas leur

donner des friandises à tout

bout de champ. Il faut que

Déesse sente que c'est toi qui

commandes. Elle ne t'en

respectera que davantage.

C'est comme ça que les chevaux

apprennent.


[WENDY:] Hum... c'est intéressant.

Peut-être que papa avait

raison, je l'ai trop gâtée.

(Un peu plus tard, WENDY et JOJO sont autour de DÉESSE avec des selles entre les mains.)


[WENDY:] Bien! Mets la selle sur

son dos.

(WENDY s'approche de DÉESSE qui se met à s'ébouer.)


[WENDY:] Elle réagit toujours

de cette façon. Je finis par réussir à

mettre la selle sur son dos,

mais c'est comme ça avant

chaque promenade, elle m'en

fait voir de toutes les couleurs.


[JOJO:] Tiens. Pose la couverture

sur son dos et frotte doucement.

Puis, enlève-la et recule.

(WENDY pose la couverture sur le dos de DÉESSE et frotte doucement.)


[WENDY:] Et maintenant?
[JOJO:] Attends, laisse-la, et

recommence.


[WENDY:] OK...

Vous êtes sûr que cette

technique est efficace?


[JOJO:] Non, je n'en suis pas sûr.

Mais j'ai bon espoir.

(DÉESSE se retourne alors vers WENDY.)


[WENDY:] C'est elle qui vient vers moi

pour que je la selle!


[JOJO:] Cette répétition l'a rassurée.

Tu lui as frotté le dos avec la

couverture plusieurs fois et tu

t'es éloignée ensuite. Déesse a

fini par comprendre que la

selle ne représentait aucun

danger pour elle. Elle t'a donc

laissé la poser.

Tu peux utiliser ce genre

d'exercice pour la rassurer

dans d'autres situations, pour

qu'elle arrive à créer des

liens avec des gens ou d'autres

animaux. C'est tout

un apprentissage.


[WENDY:] Et plus elle sera rassurée

et en confiance, plus elle sera

docile. C'est bien ça?


[JOJO:] C'est tout à fait ça.

(Pendant ce temps, dans la cuisine du ranch, CARRIE, JUANA et la MÈRE DE WENDY cuisinent.)


[CARRIE:] C'est gentil de nous aider.

MÈRE DE WENDY

Tu crois que ça va marcher,

cette fois?


[CARRIE:] J'en suis sûre!

MÈRE DE WENDY

Abuelita pense qu'on n'a pas

mis assez de levure dans la

pâte, la première fois.


[CARRIE:] C'est pour ça qu'on

en a mis plus aujourd'hui!

(La minuterie du four sonne à ce moment.)


[CARRIE:] Ah! Je sens qu'ils vont

être super bons!

(La MÈRE DE WENDY sort le gâteau du four. Le gâteau est boursouflé.)


CARRIE

Mais qu'est-ce qui s'est passé?


[JUANA:] Ah!

MÈRE DE WENDY

À mon avis, on a mis

beaucoup trop de levure.

(Quelques jours plus tard, WENDY continue d'apprivoiser DÉESSE avec l'aide de JOJO. Elle approche une selle de DÉESSE.)


[WENDY:] N'aie pas peur.

On a déjà fait ça plein de fois.

Tu te souviens?

(DÉESSE s'ébroue alors que WENDY approche.)


WENDY

Qu'est-ce qui lui prend?

Elle n'avait plus peur de la selle

depuis plusieurs jours.


[JOJO:] Malheureusement, avec un

cheval comme Déesse, on

progresse lentement. On fait un

pas en avant et deux pas en

arrière. Sois patiente.

Frotte-lui le dos avec la

couverture.


[WENDY:] Ça veut dire que je vais

devoir faire ça à chaque fois?


[JOJO:] Non.

Déesse a fait énormément

de progrès, cette semaine,

mais elle a besoin de temps.


[WENDY:] Je sais. Je vois bien

qu'il y a encore du chemin à faire.


[JOJO:] Tu apprends vite. Tu es

une excellente élève. Je pense

que tu es capable de travailler

avec Déesse toute seule,

maintenant, à Rose Vallée.


[WENDY:] C'est vrai?
[JOJO:] Continue à utiliser les

techniques que je t'ai

enseignées. Sois douce, mais

ferme. Son comportement

s'améliorera de jour en jour,

ça ne fait aucun doute.

Je suis persuadé qu'elle sera

déjà beaucoup plus calme et

plus docile d'ici une semaine.


[WENDY:] Le problème,

c'est que je n'ai pas

une semaine. Il ne me reste

que quelques heures pour

réussir. Mon père a été

parfaitement clair sur ce

point: sept jours,

pas un de plus.

(Un peu plus tard, au ranch, WENDY s'approche de la maison en formulant à voix haute les paroles qu'elle prononcera à son père.)


WENDY

Ah, rien qu'une petite semaine.

En échange, je te promets

que... je nettoierai la

porcherie tous les jours

jusqu'à la fin de ma vie!

(CARRIE s'approche à ce moment d'elle.)


[CARRIE:] Wendy, je viens

de refaire la même bêtise!


[WENDY:] Quelle bêtise?
[CARRIE:] La porte de la porcherie.

Je l'ai pas fermée

correctement. Aylmer a disparu.

On sait pas où il est passé.

Pourtant, on a cherché dans

tous les coins!


[WENDY:] Oh, non! Est-ce que

papa est au courant?

(Un peu plus tard, WENDY, CARRIE, et leurs parents sont à la recherche d'Aylmer dans la maison.)


[PÈRE DE WENDY:] Aylmer!
[WENDY:] Aylmer! Où tu es,

petit farceur?


MÈRE DE WENDY

Par ici, Aylmer, montre-toi!

Allez, ne sois pas timide.

(CARRIE entre alors dans sa chambre et entend un grognement derrière son lit.)


[CARRIE:] Ah! Ah, je te tiens!

Ah, c'est toi, Patch.

(Un peu plus tard, ils continuent leurs recherches sur le terrain du ranch.)


[WENDY:] Aylmer! Aylmer, où es-tu?
[PÈRE DE WENDY:] Aylmer!

Viens ici, mon vieux!

(Le soir venu, ils se réunissent au centre du ranch.)


MÈRE DE WENDY

Je crois qu'on va devoir

abandonner les recherches pour

l'instant. La nuit va tomber.


PÈRE DE WENDY (abattu)

D'accord. Je vais donner à

manger à Lulu.

(Le PÈRE DE WENDY s'éloigne à ce moment.)


[WENDY:] Papa a l'air vraiment

très triste.


[CARRIE:] Je ne l'ai jamais vu dans

un état pareil.


[MÈRE DE WENDY:] Moi non plus.

Vous savez à quel point il adore

Lulu et Aylmer.

(Pendant ce temps, le PÈRE DE WENDY parle à LULU LA TRUIE dans l'enclos des cochons.)


PÈRE DE WENDY

Fais un effort, Lulu.

S'il te plaît, il faut que tu manges.

(LULU LA TRUIE le regarde et grogne.)


[PÈRE DE WENDY:] Oui,

je suis aussi inquiet que toi.

(La MÈRE DE WENDY s'approche à ce moment.)


MÈRE DE WENDY

Chéri, le dîner est prêt.


[PÈRE DE WENDY:] Hum-hum.

(Plus tard, WENDY, CARRIE et leurs parents mangent autour de la table.)


PÈRE DE WENDY

Pauvre Aylmer. Tout seul dans

le noir. Il est peut-être en

danger.


MÈRE DE WENDY

On le retrouvera demain, Jim,

tu verras.


PÈRE DE WENDY

Et Lulu, elle refuse de manger.


MÈRE DE WENDY

Je sais bien, mais ce n'est

pas dramatique, elle n'a raté

qu'un repas.


PÈRE DE WENDY

Tu aurais dû faire plus

attention.


MÈRE DE WENDY

Jim! Ce sont des choses

qui arrivent.


[CARRIE:] Non,

c'est papa qui a raison.

J'ai été stupide. Tout est de ma

faute. J'arrive pas à croire

que j'ai encore mal fermé

la porte.


MÈRE DE WENDY

Stop! Ça suffit. Le bureau des

plaintes est fermé. J'ai

exactement ce qu'il vous faut

pour retrouver le sourire:

un dessert surprise!

Des gâteaux cubains. Euh, ou,

euh... des beignets cubains.

J'ai aidé les filles à les

préparer tout à l'heure et, vu

la tête qu'ils ont, s'ils sont

mangeables, ce sera vraiment

une surprise.


PÈRE DE WENDY

Je suis désolé, Hélène.

Je n'ai vraiment pas faim.

(Le PÈRE DE WENDY sort alors de la cuisine.)


WENDY

Moi non plus. Est-ce que je

peux monter dans ma chambre?


[MÈRE DE WENDY:] Bien sûr.
[CARRIE:] Décidément, le seul qui

apprécie mes gâteaux cubains,

c'est Aylmer.


[WENDY:] Carrie! T'es un génie!

(Un peu plus tard, WENDY et CARRIE marchent en forêt en jetant des morceaux de gâteaux cubains sur leur chemin.)


CARRIE

C'est un peu comme si on était

dans ce conte. Tu sais? Celui

où les enfants sèment du pain

pour retrouver leur chemin.


[WENDY:] Le Petit Poucet?
[CARRIE:] Oui, c'est ça. Sauf que

c'est pas nous qui cherchons le

chemin de la maison,

c'est le cochon de papa.


[WENDY:] Oui.

Des fois, dans la vie,

il se passe des trucs encore plus

bizarres que dans les livres.

(Un peu plus tard, CARRIE et WENDY sont de retour au ranch.)


[CARRIE:] Qu'est-ce qu'on fait

maintenant?


[WENDY:] On a semé des gâteaux

un peu partout sur les chemins.

Maintenant, on attend.

(WENDY rit.)


[CARRIE:] Qu'est-ce qu'il y a?
[WENDY:] C'est la façon dont j'ai dit

ça. On aurait dit Jojo quand il

m'apprend ses trucs.

"Maintenant, on attend."

(Soudain, AYLMER passe près d'elles.)


[WENDY:] Ah!

Va chercher papa.

Moi, je m'occupe d'Aylmer.

Tiens-toi tranquille, Aylmer!

(WENDY tente d'attraper AYLMER sans succès. Le PÈRE DE WENDY approche à ce moment.)


PÈRE DE WENDY (enjoué)

Aylmer! Viens par ici, mon vieux!

Ha! Ha! Ha!

(Un peu plus tard, WENDY,CARRIE et leur mère regardent leur père flatter AYLMER LE COCHON dans l'enclos à cochons.)


[CARRIE:] Jim, l'homme

qui murmurait à

l'oreille des cochons.


[WENDY:] Ha! Ha!

Tu veux dire l'homme

qui hurlait à l'oreille des

cochons.


MÈRE DE WENDY

Moi aussi, j'adore ce cochon.

Il fait partie de la famille.

Mais je te préviens: dès que tu

entreras dans la maison, tu as

intérêt à aller directement

sous la douche.


[PÈRE DE WENDY:] Oui, madame.

(Ils se dirigent alors ensemble vers la maison. Soudain, AYLMER LE COCHON s'approche d'eux.)


[WENDY:] Quoi? Comment il a réussi

à sortir, cette fois?

(Quelques instants plus tard, ils regardent AYLMER LE COCHON ouvrir le loquet de son enclos avec le bout de son museau.)


[CARRIE:] Alors, c'était

pas vraiment de ma faute.


PÈRE DE WENDY

Non. En fait, je viens de me

rendre compte que j'ai

énormément de chance. J'ai une

fille honnête et extrêmement

responsable. Et un cochon très

intelligent. Voilà.

Carrie, je te demande pardon.


[CARRIE:] C'est rien, je t'en

veux pas du tout.

(Le lendemain, les parents de WENDY regardent WENDY chevaucher DÉESSE.)


PÈRE DE WENDY

Elle a l'air vraiment heureuse

quand elle monte ce cheval,

pas vrai?


MÈRE DE WENDY

C'est peut-être parce qu'elle

aime Déesse presque autant que

tu aimes Aylmer.


PÈRE DE WENDY

Tu marques un point!

Mais comment gérer cette

situation?


MÈRE DE WENDY

Tu vas trouver un moyen.

(WENDY s'approche à ce moment.)


[WENDY:] Avant que tu dises

quoi que ce soit,

je voudrais que tu fasses

quelque chose pour moi.


[PÈRE DE WENDY:] Quoi?
[WENDY:] Prends une pastille.
[PÈRE DE WENDY:] De la menthe?

Mais pourquoi, est-ce que...


[WENDY:] Papa! S'il te plaît.

PÈRE DE WENDY

D'accord. Et maintenant?


[WENDY:] Approche-toi de Déesse

et souffle.


PÈRE DE WENDY

Ce n'est pas une bonne idée!


[WENDY:] Fais-moi confiance,

papa. S'il te plaît.


[PÈRE DE WENDY:] OK!

(Le PÈRE DE WENDY met une pastille à la menthe dans sa bouche, s'approche de DÉESSE et lui souffle dans les narines.)


PÈRE DE WENDY

Wow! Quel calme! Ça change.


WENDY

Elle a fait de grands progrès.

Ça se passe mieux.

Exactement comme

je te l'avais dit.


[PÈRE DE WENDY:] Mais...
[WENDY:] Ah.

Elle n'est pas tout à fait

prête. Une semaine, c'était

trop court. Mais j'ai appris

des tas de trucs utiles et je

suis certaine que je finirai

par réussir. Seulement, j'ai

besoin de plus de temps.


PÈRE DE WENDY

C'est un vrai défi pour toi.

Et je sais que cette histoire

t'a préoccupée toute la

semaine. C'est pourquoi j'ai

d'autant plus apprécié ton aide

hier, quand Aylmer a disparu.

Tu as laissé ton problème de

côté. Si tu as réagi comme ça,

c'est parce que tu sais

parfaitement ce que c'est que

d'aimer un animal, même si,

parfois, il n'obéit pas ou il

cause des problèmes. C'est un

sentiment qui échappe à toute

logique, ma chérie.

Ça ne se commande pas.


[WENDY:] Est-ce que ça veut

dire que...


PÈRE DE WENDY

Tu peux garder Déesse.

Prends autant de temps

qu'il faudra pour calmer

ses angoisses.


[WENDY:] Ah, papa!

PÈRE DE WENDY

Mais j'ai une condition.


[WENDY:] Laquelle?

PÈRE DE WENDY

Ta sécurité. Si, à un moment

ou à un autre, j'ai

l'impression qu'elle te met en

danger, elle devra partir.

C'est compris?


[WENDY:] J'ai appris plein de

techniques avec Jojo. Elles

sont très efficaces. Alors, je

suis sûre qu'il n'y aura aucun

problème.

(CARRIE, JUANA et la MÈRE DE WENDY s'approchent à ce moment d'eux.)


[CARRIE:] Quelqu'un veut goûter un

gâteau?


[WENDY:] Euh... non, merci,

j'ai pas faim.


[PÈRE DE WENDY:] Moi non plus.

MÈRE DE WENDY

Goûtez-en un! N'ayez pas peur.


[JUANA:] Je crois que vous allez

apprécier.


WENDY ET LE PÈRE DE WENDY

OK!

(WENDY et son père mangent alors un gâteau.)


[WENDY:] Hum, ils sont super bons.
[PÈRE DE WENDY:] Ils sont délicieux!

WENDY ET LE PÈRE DE WENDY

Qui a fait ces gâteaux?


MÈRE DE WENDY

Les filles, bien sûr.

Elles ont fait plusieurs essais.


[CARRIE:] On a fini par trouver

le secret.


[JUANA:] La recette de ma grand-mère.
[CARRIE:] Elle est venue nous aider.

(WENDY s'apprête alors à prendre un nouveau gâteau.)


MÈRE DE WENDY

Non! Tu n'auras plus faim

pour le dîner.


[CARRIE:] Et c'est pour la vente de

l'école.


[JUANA:] Mais... tu pourras en acheter

demain, si tu te dépêches.

(Quelques instants plus tard, le PÈRE DE WENDY s'approche d'AYLMER LE COCHON avec un morceau de gâteau.)


PÈRE DE WENDY

Salut, mon gros. Regarde ce

que j'ai chipé pour toi.

Ce sera notre secret.

(Générique de fin)

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Fiction

Résultats filtrés par