Universe image Wendy Universe image Wendy

Wendy

Wendy is the kind of girl who makes a great best friend, with her big heart and positive approach to life.  Modern and fun loving, she likes hanging out with her friends chatting about fancying boys and even falling in love. Horses are her passion and she has a special way with them that some people call a 'sixth sense'.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

A Strange Guest

Vanessa has to stay with the Thornburns for a couple of days, so Wendy has to share her room with the girl while she`s there. Wendy is exasperated by her guest`s behaviour. Tarik becomes sick because of Wendy.



Production year: 2012

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Wendy est une jeune fille passionnée d'équitation qui nous entraîne dans ses aventures au cœur du monde hippique, vibrant au rythme de la compétition.

Début chanson thème


CHANTEUSE

♪ Rose Vallée

c'est l'endroit rêvé

Du matin jusqu'au soir

Wendy attend de nous y voir

On va vraiment s'amuser

Des chevauchées endiablées

C'est l'aventure

toute la journée

Allons jusqu'aux écuries

Pour faire la fête

c'est parti allez ♪♪

(Fin chanson thème)

(Début information à l’écran)

(Une drôle d'invitée)

(Fin information à l’écran)


Dans la cuisine du ranch, WENDY surgit derrière sa mère qui prépare le repas. La MÈRE DE WENDY sursaute en criant.


[WENDY:] Waaah!
[MÈRE DE WENDY:] Ah!

Oh! Je peux savoir

ce qui te prend?



[WENDY:] Désolée, maman,

je me mets juste dans l'ambiance

par rapport à ça.

(WENDY montre à sa mère trois films qu'elle tient entre ses mains.)


MÈRE DE WENDY

La Nuit des vampires,

Le Crépuscule des vampires

et L'Aube des vampires?

On dirait que les vampires

vont être à la fête.


[WENDY:] Ce sera aussi le cas

pour Bianca et moi.

C'est le premier week-end

depuis des siècles où on n'a pas

de compétition. On va se faire

une indigestion de films.

Oh, j'ai trop hâte d'avoir peur

en compagnie de

ma meilleure amie!



MÈRE DE WENDY

Attends, ma puce, il faut

que je te dise quelque chose.

(Soudain, un grincement de violon se fait entendre dans la maison.)


[WENDY:] C'est quoi, ça?

[MÈRE DE WENDY:] C'est Vanessa.

Elle doit donner un solo de violon

au concert de l'école lundi soir.


[WENDY:] Et on arrive à l'entendre

comme ça de chez elle?

C'est dingue! Comment

c'est possible?



MÈRE DE WENDY

En fait, elle n'est pas chez

elle, c'est justement ce dont

je voulais te parler, Wendy.

Les parents de Vanessa ont

emmené Robin et Tanya voir leurs

grands-parents pour le week-end.

Vanessa préférait rester

travailler son solo, alors j'ai

proposé qu'elle vienne chez nous.


[WENDY:] Quoi? Mais pourquoi?
[MÈRE DE WENDY:] Parce qu'elle fait partie

de la famille et, dans une

famille, il faut s'entraider. Pas vrai?


[WENDY:] Ah... oui. Bah, c'est pas la

fin du monde, du moment qu'elle

s'installe pas dans ma chambre.



MÈRE DE WENDY (hésitante)

Ahem! Dis, est-ce que tu as faim?

J'ai ce fromage que tu adores.


[WENDY:] Elle va s'installer dans ma

chambre! Mais la chambre d'amis?



MÈRE DE WENDY

Tu sais bien que c'est mamie

qui l'occupe, le temps que l'on

refasse la peinture chez elle.


[WENDY:] Maman! Comment tu peux

me faire une chose pareille?



MÈRE DE WENDY

Allons, ne le prends pas

ainsi, Wendy. C'est juste

l'histoire de deux jours.

Et puis, ce n'était pas comme

si vous étiez allergiques l'une

envers l'autre, n'est-ce pas?

(Un peu plus tard, à l'extérieur du ranch, HENRIETTE éternue en brossant POLLY. Elle échappe sa brosse. CARRIE est à ses côtés et ramasse la brosse.)


[CARRIE:] Je l'ai! Tiens, mamie.
[HENRIETTE:] Merci, ma chérie.

HENRIETTE tousse de nouveau.


[CARRIE:] Hum... Ça n'a pas l'air

d'être la forme. Oh là là!

Comment tu te sens?


[HENRIETTE:] Je vais bien. Il faut plus

qu'un petit rhume pour

me mettre sur le flanc.


[CARRIE:] Tu as besoin de quelque chose?

[HENRIETTE:] Non, c'est très gentil

de me le demander, mais je n'ai

vraiment besoin de rien.

Je vais très... Atchoum!

(En éternuant, HENRIETTE recule et trébuche sur un seau. Elle chute au sol.)


[CARRIE:] Mamie!

[HENRIETTE:] Réflexion faite, j'aurais

peut-être besoin d'un peu de repos et

d'un petit coup de main.

(Un peu plus tard, WENDY entre dans sa chambre. VANESSA est en train de sortir des vêtements du garde-robe.)


[WENDY:] Salut, Vanessa... Oh, mais

qu'est-ce que tu fais?


[VANESSA:] En fait, j'essaie juste

de trouver à quoi tu pensais

quand t'as acheté ça.


[WENDY:] C'est mon haut préféré.
[VANESSA:] Oui, eh bien, crois-moi,

c'est complètement ringard.

Tu devrais éviter les t-shirts

avec des lettres ou des dessins

et aussi la couleur orange.

D'ailleurs, tu devrais carrément

éviter d'aller au centre

commercial. On lira deux ou

trois catalogues tout à l'heure,

comme ça je te montrerai

comment il faut s'habiller.


[WENDY:] Oh, c'est... très sympa de ta

part. Bon, maintenant, tu

pourrais t'éloigner un peu

de mon placard?



[VANESSA:] Écoute, je veux juste faire un

peu de place pour mes affaires.

(VANESSA pointe trois valises pleines posées sur le lit.)


[WENDY:] Quoi, tu as apporté tout ça

rien que pour deux jours!


[VANESSA:] On est le week-end, Wendy.

Il faut que j'aie un maximum

de choix vestimentaires

à ma disposition. En plus, à

chaque tenue correspondent ses

bijoux, son maquillage, ses

chaussures, son sac à main...



[WENDY:] D'accord, j'ai déjà vidé

un tiroir pour que tu puisses...

Oh, mais qu'est-ce que...

(En s'approchant de son armoire, WENDY sursaute en voyant ses vêtements jetés par terre.)


[VANESSA:] J'ai pris la liberté de vider

plusieurs tiroirs pour y ranger

mes affaires. Ça ne t'embête

pas au moins?



[WENDY:] Tu sais, quand on est invité,

il y a certaines choses

qui ne se font pas.


[VANESSA:] Oui, eh bien, excuse-moi,

mais en tant qu'hôte, tu devrais

te montrer un peu plus

accueillante. Je n'ai pas plus

envie d'être ici que toi, tu as

envie de m'y voir. S'il n'y

avait pas cette histoire de

solo de violon, je passerais le

week-end dans ma propre maison.


[WENDY:] Tu as raison. je suis désolée.

Écoute, essayons de ne pas

nous prendre la tête.


[VANESSA:] Oui, bonne idée. Bon, alors,

quelle partie de l'armoire

je peux prendre?


Un peu plus tard, WENDY s'asseoit à côté de BIANCA avec un bol de pop-corn.


[WENDY:] Tu es prête à assister au

Crépuscule des vampires?


[WENDY ET BIANCA:] "Vous mordrez

dans ce film à pleines dents

jusqu'à vous en glacer le sang!"

(Elles rient en choeur.)


[BIANCA:] Où est ta nouvelle colocataire?
[WENDY:] Vanessa dit que les vampires,

c'est passé de mode.

Ça lui dit rien de voir ce film,

ce qui n'est pas notre cas.


Elles rient en choeur. Un peu plus tard, elles regardent le film. Leurs membres sont crispés et elles se cachent les yeux pour ne pas voir une scène.


[BIANCA:] Pourquoi les héros

descendent-ils toujours

dans la cave? À chaque fois

qu'ils y vont, il leur arrive

des gros problèmes.


Un grincement strident se fait entendre. WENDY et BIANCA sursautent en faisant tomber le bol de pop-corn.


[WENDY:] Aaah! Attends, cette musique,

elle est pas dans le film. Ça, c'est Vanessa.

(Elles essaient de reprendre le film, mais les grincements de violon les incommodent. Elles posent leurs mains sur leurs oreilles.)


[BIANCA:] Tu sais quoi, la façon dont

elle joue est encore plus

effrayante que le film.


Au même moment, CARRIE entre dans la cuisine où s'exerce VANESSA. Quelques instants plus tard, WENDY et BIANCA entrent à leur tour dans la cuisine.


[WENDY:] Arrgh, ça t'embêterait pas

de t'entraîner ailleurs?

On essaie de regarder un film, là.


[VANESSA:] D'accord, mais tu veux

que j'aille où? Je ne peux pas

aller à l'étage. Ta grand-mère

est malade, tu te souviens?

Et si je vais m'exercer dehors, alors...


[BIANCA:] Tu feras peur aux chevaux.
[VANESSA:] Laisse-moi te dire une chose,

Bianca, le violon est un

instrument extrêmement

difficile! Mais ça, tu ne peux

pas le savoir, vu que tu ne

connais rien à la musique.


[BIANCA:] Tu appelles ça de la musique?
[WENDY:] Écoute, si tu faisais

une petite pause, jusqu'à ce

que le premier film soit fini?



[VANESSA:] Ah... Bien. Mais si je

m'arrête, c'est pas pour vous

faire plaisir. Non, c'est

uniquement pour travailler

mon jeu de mains.

(VANESSE quitte à ce moment la pièce.)


[WENDY:] Non, mais tu crois à ça?
[CARRIE:] Elle n'est pas si méchante

qu'elle en a l'air.


[WENDY:] T'as raison, elle est pire.

[CARRIE:] Vous êtes trop dures

avec elle. Regardez, elle a

offert un super cadeau à mamie.

Avec ça, elle peut nous appeler

de son lit si elle a besoin de

quelque chose. C'est sympa, non?

(CARRIE montre une cloche à WENDY.)


[WENDY:] Oui, mais je doute que Vanessa

soit la première à accourir

quand la cloche sonnera.



VANESSA (voix hors champ)

Je t'ai entendue!



[BIANCA:] Allez, viens, Wendy,

on ferait mieux de se dépêcher

si on veut voir les trois films.

(WENDY et BIANCA sortent de la cuisine. CARRIE les suit avec un plateau de nourriture pour HENRIETTE. CARRIE accroche le PÈRE DE WENDY qui entre dans la cuisine à ce moment.)



[PÈRE DE WENDY:] Oh! Laisse ça, je vais

l'apporter à grand-mère.

Tu peux aller voir le film

avec les filles.


[CARRIE:] Je préfère m'en charger.

Mamie s'occupe toujours de moi

quand je suis malade. J'ai envie

de lui rendre la pareille.


[PÈRE DE WENDY:] Le hic, c'est que ta

grand-mère n'est pas d'humeur

très joviale quand elle est

souffrante et, dans ces cas-là,

il est quasiment impossible

de la satisfaire.


[CARRIE:] Allons, papa, tu ne crois pas

que tu exagères un peu?


CARRIE passe à côté de son père avec le plateau. Quelques instants plus tard, CARRIE entre dans la chambre où HENRIETTE est alitée. CARRIE dépose un bol de soupe entre les mains d'HENRIETTE.



[HENRIETTE:] Ah! Oh là là! C'est très,

très chaud. Tu pourrais mettre

un glaçon, s'il te plaît?



[CARRIE:] Bien sûr. Pas de problème, mamie.

(Un peu plus tard, CARRIE rapporte la soupe avec un glaçon.)



[HENRIETTE:] Ah, c'est trop froid.

Pourrais-tu me la réchauffer un petit peu?


[CARRIE:] Bien sûr. Pas de problème,

mamie.


Un peu plus tard, alors que CARRIE vide une poubelle, un tintement de cloche se fait entendre. CARRIE interrompt sa tâche et s'élance vers sa grand-mère. Un peu plus tard, CARRIE donne à manger à POLLY près de l'écurie. Elle a une longue liste entre les mains.


[CARRIE:] "Donner à manger à Polly."

Ça, c'est fait.

(POLLY hennit de satisfaction.)

[CARRIE :] Je t'en prie. C'est cool.

Je peux m'occuper de quelques

petites tâches. Bon, voyons

le reste de la liste. Wow!

Ah non, dites-moi que je rêve!

(CARRIE regarde les nombreuses tâches de la liste en soupirant. Un peu plus tard, CARRIE nettoie le box de SULTAN. Soudain, son cellulaire vibre. Elle répond.)


[CARRIE:] Oui, allô?

Un tintement de cloche se fait entendre dans le cellulaire.



[CARRIE:] Bien sûr, pas de problème,

mamie.

(Le soir venu, WENDY et BIANCA poursuivent leur visionnement de films.)


[BIANCA:] Tu sais, je ne pensais pas

que c'était possible, mais

La Nuit des vampires

est encore meilleure que

Le Crépuscule des vampires.


[WENDY:] Chut! Ils sont sur le point

de dire qui est le vampire.


PERSONNAGE DU FILM

Tu ne me reconnais pas?

Je suis...


À ce moment, un grincement de violon se fait entendre.


[BIANCA:] Il a dit quoi?
[WENDY:] Je sais pas, j'ai rien entendu

à cause de... de ça!


[BIANCA:] Là, c'est n'importe quoi, on

ne s'entend même plus parler.


[WENDY:] En tout cas, elle a réussi

à gâcher notre soirée.

Tu devrais peut-être rentrer chez toi.


Un peu plus tard, WENDY entre dans sa chambre en bâillant. Elle remarque alors que VANESSA est couchée dans son lit.


[VANESSA:] Hum, mais qu'est-ce que

tu fais?


[WENDY:] Ça me semble clair, non?

Je veux aller au lit.


[VANESSA:] Quoi? Ici? Avec moi?

Ça va pas être possible.

J'ai besoin d'un sommeil

réparateur, alors je ne peux pas

partager mon lit avec quelqu'un

qui va me déranger toute la nuit.


[WENDY:] Et moi, je suis censée

aller dormir où?


[VANESSA:] Le plancher a l'air douillet.
[WENDY:] Même pas en rêve. Ici,

c'est ma chambre.

Il n'est pas question que je dorme sur le sol.


Un peu plus tard, WENDY et VANESSA sont au lit côte à côte. VANESSA ronfle alors que WENDY est éveillée. WENDY dort désabrillée. Le lendemain matin, WENDY entre dans la cuisine en bâillant et en se frottant les yeux. VANESSA et les parents de WENDY sont à table.


VANESSA (enjouée)

Bonjour, Wendy.

PÈRE DE WENDY

Vanessa, je crois que ce sont

les meilleurs pancakes que j'ai

jamais mangés de ma vie.



MÈRE DE WENDY

Tu es vraiment une excellente

cuisinière. Mais tu n'avais pas

besoin de nous préparer tout ça.



[VANESSA:] C'est bien le moins

que je puisse faire pour vous

remercier de votre accueil.

Qui en veut d'autres?

(CARRIE approche alors et prend un pancake avec une fourchette.)


[CARRIE:] Je vais t'en prendre un

au passage. J'ai promis à mamie

que j'irais m'occuper de Polly.


[WENDY:] Elle ne va toujours pas mieux?
[CARRIE:] Non, et en plus,

son rhume a empiré.


[VANESSA:] Vous savez, une fois, j'ai

essayé un super remède contre le

rhume. C'est entièrement naturel

et très facile à préparer.

Je peux vous donner la recette

si vous voulez.


[CARRIE:] T'es vraiment la meilleure,

Vanessa.



WENDY (à voix basse)

Oui, la meilleure pour

me taper sur les nerfs.



MÈRE DE WENDY

Wendy! On a déjà parlé de ça.

Vanessa fait partie de la famille.



PÈRE DE WENDY

Et autant que l'on puisse

voir, elle est des plus

agréables. Vanessa n'est pas là

pour t'embêter, tu sais.

Si tu essaies d'être sympathique

avec elle, tu verras, tu

l'apprécieras toi aussi.


[WENDY:] Tu as peut-être raison.

Les parents de WENDY s'éloignent à ce moment. VANESSA approche de la table avec un pancake.


[WENDY:] Merci, Vanessa.

Ça a l'air super bon.


[VANESSA:] Ah, tu en voulais un? Désolée,

mais celui-là est pour moi.


WENDY se frotte les yeux en soupirant. Un peu plus tard, WENDY fait une ballade à cheval. Elle s'arrête un moment, prend une grande respiration, puis sourit. Quelques instants plus tard, elle brosse DÉESSE à l'écurie. CARRIE s'approche d'elle.


[CARRIE:] Ça, c'est bizarre.
[WENDY:] Quoi donc?
[CARRIE:] Tu as le sourire. Depuis

que Vanessa est arrivée, tu fais

une tête horrible. T'as tout le

temps l'air contrariée.



[WENDY:] Non, c'est pas vrai.

Ceci dit, m'occuper de Déesse,

ça me fait du bien.

(Soudain, VANESSA sort d'un box situé au bout de l'écurie et échappe un objet sur le sol.)



[WENDY:] Hein? Vanessa!

Tu as laissé tomber quelque chose!


VANESSA n'entend pas WENDY et sort de l'écurie. WENDY s'approche alors du box et ramasse l'objet.


[WENDY:] Ah, mais c'est mon lecteur MP3!

[CARRIE:] Là, tu vois, tu fais la tête

horrible dont je t'ai parlé. Hein?

(WENDY s'élance à ce moment vers VANESSA.)



[WENDY:] Vanessa! Vanessa!

(VANESSA revient à ce moment à l'intérieur de l'écurie.)


[VANESSA:] Qu'est-ce que t'as à crier

comme ça?


[WENDY:] Pourquoi t'as pris

mon lecteur MP3?



[VANESSA:] Je te l'ai juste emprunté.

C'est vrai, je ne te l'avais pas

demandé, je suis désolée,

mais j'en avais vraiment besoin.

Il fallait que je m'imprègne

complètement du morceau

de violon que je vais jouer.


[WENDY:] Je veux que tu arrêtes de

prendre mes affaires, compris?

Le fait de partager ma

chambre ne signifie pas que

tout ce que j'ai t'appartient!


[VANESSA:] Il me semble bien que ta mère

t'avait demandé de faire en

sorte que je me sente ici

comme chez moi. Je crois

que je vais aller lui dire

que ce n'est pas le cas.



[WENDY:] Bon, je te le prête,

mais ne le casse pas.

(WENDY donne le lecteur MP3 à VANESSA qui s'éloigne. BIANCA s'approche à ce moment.)


[WENDY:] Arr! C'est sûrement le pire

week-end de toute ma vie.


[CARRIE:] Hein?
[WENDY:] Je sais pas comment je vais

pouvoir supporter Vanessa

une journée de plus. Elle est

en train de me rendre folle.


[BIANCA:] Le problème vient peut-être

de toi. Ça irait mieux

si tu critiquais un peu moins les gens.


[WENDY:] Quoi? Mais toi aussi,

elle t'a énervée, non?


[BIANCA:] Au moins, elle, elle est

honnête avec moi.


[WENDY:] Quoi, tu m'en veux, Bianca?

Je suis désolée qu'on n'ait pas

pu voir les trois films, mais...


[BIANCA:] Ça n'a rien à voir avec ça.

Pourquoi tu as dit que mon petit

haut bleu ne m'allait pas bien?


[WENDY:] Quoi? Mais j'ai jamais dit ça.

Bon, c'est vrai, je l'avoue,

j'ai dit que le rose t'allait

mieux, mais je n'ai pas dit ça

pour te blesser. C'est juste

que ça te va bien.


[BIANCA:] Tu le penses vraiment?
[WENDY:] Attends... Je peux savoir

qui t'a parlé de ça?


[BIANCA:] C'est Vanessa.
[WENDY:] Vanessa? Mais je n'ai

absolument jamais parlé de ça

avec elle... En fait, je n'ai

jamais parlé de ça à personne.

Je l'ai écrit dans mon journal

intime. Ah non!

Elle a pas osé faire ça!


[BIANCA:] Oh, je crois bien que si.

Quelques instants plus tard, WENDY et BIANCA entrent dans la sellerie. VANESSA est en train de balayer le plancher.



[WENDY:] Tu as osé lire

mon journal intime?


[BIANCA:] Comment t'as pu faire ça?
[VANESSA:] Oh, c'était privé à ce point?

T'aurais dû le fermer avec un

cadenas, comme ça se fait.

Bon, de toute façon, c'est pas

grave, ta vie n'a vraiment rien

de sensationnel.


[WENDY:] Là, j'en ai vraiment plus

qu'assez! Tu es une personne

égoïste et complètement

irresponsable! J'aurais préféré

qu'on ne soit pas de la même famille!



[VANESSA:] Tu crois que ça me fait

plaisir que tu sois de la mienne?

(CARRIE entre alors dans la sellerie en courant.)



[CARRIE:] Tarik n'est plus là!

Il s'est sauvé de son box!

(WENDY, BIANCA, CARRIE et VANESSA courent vers l'écurie.)


[VANESSA:] Il devrait être là. Un cheval,

ça ne disparaît pas comme ça.



[CARRIE:] Je l'ai retrouvé!

(Quelques instants plus tard, VANESSA flatte TARIK. CARRIE et WENDY sont à ses côtés.)



[VANESSA:] Tarik, ne t'avise plus jamais

de me faire une peur pareille!

(WENDY remarque soudain un sac déchiré près de TARIK.)


[WENDY:] Oh! Ah non! Il a mangé

des fourrages desséchés.


Plus tard, la VÉTÉRINAIRE examine TARIK en compagnie de VANESSA, WENDY et du PÈRE DE WENDY.


[VÉTÉRINAIRE:] Son pouls, sa température

et sa fréquence respiratoire sont élevés.


[PÈRE DE WENDY:] Il a une colique.

VÉTÉRINAIRE

Les 24 prochaines heures

seront cruciales. Veillez à ce

qu'il reste sur ses jambes.

Faites-le trotter vingt à dix

minutes toutes les heures et

assurez-vous qu'il ne se roule

pas sur le sol. Si jamais il le

faisait, son intestin risquerait

de s'enrouler sur lui-même

et ça pourrait lui être fatal.


[WENDY:] Oui, nous le savons.
[VANESSA:] Oh, mon Tarik...

Vous croyez qu'il va guérir?



PÈRE DE WENDY

Je ferai tout mon possible

pour qu'il se rétablisse au plus vite.


[VANESSA:] Non, il s'agit de mon cheval.

C'est à moi de m'occuper de lui.

S'il te plaît, oncle Jim!


[PÈRE DE WENDY:] Je ne sais pas si c'est

une bonne idée, Vanessa.

Tu vas devoir le veiller

pendant toute la nuit.

Qu'arrivera-t-il si tu t'endors?


[WENDY:] Je ferai en sorte que Vanessa

ne s'endorme pas.


[VÉTÉRINAIRE:] Si les filles suivent

mes recommandations,

il n'y a pas à s'inquiéter.



PÈRE DE WENDY

Bon, très bien. Vous pouvez

toutes les deux rester vous

occuper de Tarik, mais s'il y a

un problème ou si vous souhaitez

vous reposer, vous m'appelez.

C'est d'accord?


[WENDY ET VANESSA:] D'accord!

[VANESSA:] Oh, si tu savais comme

je m'en veux, Tarik! Je pensais avoir

fermé la porte de ton box, mais

ce n'était pas le cas. Tout ce

qui arrive est de ma faute.


WENDY a alors un flashback du moment où elle a récupéré son lecteur MP3 en laissant ouverte la porte du box de TARIK. Un peu plus tard, dans la cuisine, CARRIE sort des aliments et les dépose sur le comptoir. La MÈRE DE WENDY approche à ce moment.



[MÈRE DE WENDY:] Tu nous prépares

le dîner, Carrie?


[CARRIE:] Oui, si tu as envie de manger

de l'ail, du citron et quelque

chose ayant pour nom "herbe à poux".



[MÈRE DE WENDY:] Il y a vraiment

des poux là-dedans?


[CARRIE:] Non, c'est juste le nom.

J'ai trouvé ça dans un magasin

d'aliments naturels.



[MÈRE DE WENDY:] Néanmoins,

c'est pas très ragoûtant. Et que prépares-tu?


[CARRIE:] C'est le remède dont Vanessa

a parlé. J'ai trouvé la recette

sur le Net. J'ai envie

que mamie guérisse.

(Un tintement de cloche se fait entendre.)


[CARRIE:] Et ça, le plus vite possible.

J'arrive, mamie!


En s'élançant, CARRIE renverse un grand bol posé sur le comptoir. Elle ramasse le bol en bâillant.


[CARRIE:] Désolée, j'ai pas arrêté

de faire des gaffes aujourd'hui.



MÈRE DE WENDY

C'est sans doute parce que

tu es fatiguée. Tu n'as pas eu

un instant de répit avec grand-mère.

Laisse-moi prendre le relais.


[CARRIE:] Non, ça va aller, je t'assure.

J'ai pris le rythme maintenant.



MÈRE DE WENDY

Bon, comme tu voudras.

Mais si jamais tu changes

d'avis, tu sais où me trouver.

(La MÈRE DE WENDY quitte la cuisine.)


CARRIE (à voix basse)

Bon, alors,

j'en étais où, moi?


Un tintement de cloche se fait entendre à ce moment.


[CARRIE:] Ah oui. J'arrive, mamie!

Un peu plus tard, VANESSA et WENDY font marcher TARIK.


[WENDY:] Tarik! Doucement,

mon grand, calme-toi.


[VANESSA:] Oh, regarde-le, le pauvre,

il doit terriblement souffrir.



[WENDY:] Trotter lui fera du bien.

Nous devons suivre les

recommandations de Stéphanie

à la lettre. Il va vite se rétablir, tu verras.

Il est solide comme tous les chevaux.


[VANESSA:] Tarik n'est pas un cheval

comme les autres. C'est le mien!

S'il devait lui arriver quelque

chose, je ne me le pardonnerais

jamais. Jamais, tu entends?


[WENDY:] Écoute, ce n'est pas

de ta faute.


[VANESSA:] Si, ça l'est. Si je n'avais

pas laissé la porte de son box

ouverte, il serait jamais allé

manger ces fourrages!

Si ce n'est pas ma faute,

c'est celle de qui, hein?

Excuse-moi de m'emporter

comme ça. Tu sais, j'apprécie

vraiment ton aide, Wendy.

Je suis pas sûre que je pourrais

tenir le coup cette nuit si t'étais pas là.


[WENDY:] Ça sert à ça, la famille,

pas vrai?


Un peu plus tard, CARRIE prépare le remède dans un grand chaudron en bâillant.



[CARRIE:] Voilà, voilà!

Et maintenant, le dernier

ingrédient... le paprika.

(En saupoudrant le paprika, le couvercle de la bouteille s'ouvre et CARRIE échappe tout le contenu dans le chaudron. Le chaudron déborde.)


[CARRIE:] Ah... non!

PATCH LE CHIEN approche à ce moment en reniflant et en aboyant.


[CARRIE:] Non, Patch, il faut que je

nettoie... le chili en poudre!

Ah, j'ai confondu le chili

avec le paprika. Maintenant,

je n'ai plus qu'à tout

recommencer. Tu ferais mieux

de pas manger, ça, Patch,

crois-moi. Va dehors pendant

que je nettoie ce bazar.


Un peu plus tard, CARRIE revient dans la cuisine et constate que le chaudron a été lavé. Elle s'élance alors vers la chambre où HENRIETTE est alitée. La MÈRE DE WENDY sort à ce moment de la chambre.


[CARRIE:] Maman! Mon remède antirhume!
[MÈRE DE WENDY:] Ne t'inquiète pas,

je m'en suis occupée.


[CARRIE:] Ah non, c'est pas vrai,

tu aurais pas dû faire ça. Il était pas encore...



MÈRE DE WENDY

Non, mais est-ce tu t'es

entendue? Tu es tellement

fatiguée que tu n'arrives même

plus à t'exprimer.


[CARRIE:] Mais mamie est...

MÈRE DE WENDY

En train de dormir et tu

devrais aller en faire de même.

Allez, viens, il est l'heure

d'aller au lit et je ne veux pas

entendre un seul mot.


Le soir venu, VANESSA et WENDY sommeillent sur une chaise devant le box de TARIK. Un cadran sonne soudain.


[WENDY:] Oh! Allez, Vanessa, c'est

l'heure de faire trotter Tarik.


[VANESSA:] J'arrive pas à le croire, on a

presque failli s'endormir, alors

qu'on doit veiller sur Tarik.

(WENDY rit légèrement.)


[VANESSA:] Quoi, tu trouves ça drôle?
[WENDY:] Non, pas du tout, c'est juste

que tout ça me rappelle le temps

où nous étions petites. Tu te

souviens de nos soirées pyjama?

J'avais peur de m'endormir

parce que tu me jouais un

mauvais tour dès que je fermais les yeux.


[VANESSA:] Non, ça, c'est pas vrai.
[WENDY:] Ah bon, vraiment? Et la fois

où tu as mis mes sous-vêtements

au congélateur, hein?


[VANESSA:] Après, tu sautillais,

tellement tu avais froid. Mais

toi aussi, tu m'as bien eue.

Tu te souviens de la fois où tu

m'as dessiné une moustache

sur le visage avec

un marqueur indélébile?

(Elles rient en choeur.)


[WENDY:] Ça, c'était vraiment

du grand art. Il t'a fallu une

semaine pour tout effacer.

(Elles rient en choeur.)


[WENDY:] Dis, Vanessa, pourquoi t'es pas

allée voir les grands-parents

des jumeaux avec le reste de ta famille?


[VANESSA:] Je te l'ai dit: à cause

de mon solo.


[WENDY:] Tu aurais pu t'entraîner

là-bas. Pourquoi tu n'y es pas allée?


[VANESSA:] Tu sais, ils sont gentils et

tout ce que tu veux, mais

ce ne sont pas mes vrais

grands-parents, tu comprends?

Ça fait un peu bizarre. Ils font

partie de ma famille, mais je

n'ai aucun vrai lien de parenté

avec eux.


[WENDY:] J'avais jamais vu ça

sous cet angle.


[VANESSA:] C'est normal, chez toi, la

situation est différente, tu as

tes parents et ta grand-mère

qui vivent sous le même toit.

Tu as de la chance.


Le lendemain matin, CARRIE approche sur le bout des pieds de la chambre où HENRIETTE est alitée. PATCH LE CHIEN la suit et aboie légèrement.


[CARRIE:] Ah! Chut!

CARRIE ouvre la porte et s'approche d'HENRIETTE qui est immobile sur le lit.


[CARRIE:] Mamie? Est-ce que ça va?

Ah.... Mamie?


CARRIE touche HENRIETTE du bout des doigts. HENRIETTE ne réagit pas.


[CARRIE:] Ah! Tu n'as plus de pouls!

Une minute...

Et le mien, il est où?

Qu'est-ce que je vais faire?


CARRIE approche son visage à deux centimètres de celui d'HENRIETTE. HENRIETTE ouvre à ce moment les yeux. Elles sursautent toutes les deux.


[HENRIETTE:] Ah! Mais enfin, que fais-tu?
[CARRIE:] Rien, je voulais juste

m'assurer que tu respirais encore.


[HENRIETTE:] Évidemment que je respire,

Carrie. Pourquoi tu voudrais

que je ne respire plus?



[CARRIE:] À cause du chili

en poudre, mamie.

(La MÈRE DE WENDY entre à ce moment dans la chambre.)



MÈRE DE WENDY

Mais que se passe-t-il ici?


[HENRIETTE:] Qui m'a donné du chili

en poudre?


[CARRIE:] C'est moi.
[MÈRE DE WENDY:] Personne, voyons!
[CARRIE:] Sans faire exprès, j'en ai

renversé une grosse quantité

dans le remède que je préparais.

Je voulais essayer de l'enlever

de la casserole, mais avant que

je puisse le faire, maman

t'avait monté le remède.


[MÈRE DE WENDY:] Non, tu te trompes.
[CARRIE:] Mais tu as dit que tu allais

t'en occuper.



MÈRE DE WENDY

C'est ce que j'ai fait. J'ai

jeté le contenu de la casserole

et nettoyé la cuisine. Je ne

voulais pas te vexer, mais la

mixture que tu avais préparée

sentait vraiment mauvais.


[HENRIETTE:] Eh bien, en tout cas, ton

remède a été on ne peut plus

efficace! Quel est cet élixir

magique que tu m'as fait boire?


[MÈRE DE WENDY:] Une soupe de poulet.
[CARRIE:] Quoi! Une simple soupe

a suffi à guérir mamie?


[HENRIETTE:] Plus le fait que la meilleure

infirmière de la ville ait pris soin de moi!


Un peu plus tard, la VÉTÉRINAIRE examine de nouveau TARIK dans son box en compagnie de VANESSA, WENDY et du PÈRE DE WENDY.


[VANESSA:] Eh bien?

VÉTÉRINAIRE

Vous avez fait du bon travail,

les filles. Son pouls est régulier et

sa température est normale.


[WENDY:] Donc, ça veut dire

qu'il est guéri?



VÉTÉRINAIRE

Il faudra encore le surveiller

pendant deux jours, mais je crois

qu'il n'y a plus grand-chose à craindre.



[PÈRE DE WENDY:] Encore bravo

à toutes les deux.

Je suis fier de vous.

(La VÉTÉRINAIRE et le PÈRE DE WENDY sortent à ce moment du box.)


[VANESSA:] Merci, Wendy. Je n'oublierai

jamais ce que t'as fait.

Et tu sais, tu avais raison,

je suis quelqu'un d'égoïste

et d'irresponsable.


[WENDY:] Je n'aurais pas dû dire ça.
[VANESSA:] Non, écoute, tu as été

franche avec moi et c'est

quelque chose que j'apprécie.

En plus, ce que t'as dit, ça

s'adressait à l'ancienne

Vanessa. J'ai décidé de changer.

Oui, tu sais, il n'y a qu'ainsi

que je pourrais me pardonner

d'avoir oublié de fermer

la porte du box de Tarik.


[WENDY:] Ce n'était pas de ta faute.
[VANESSA:] C'est gentil à toi de dire...
[WENDY:] C'est moi qui ai laissé

la porte ouverte.


[VANESSA:] Quoi?
[WENDY:] Quand j'ai trouvé mon lecteur

MP3, j'étais tellement en colère

après toi que j'ai claqué la

porte du box sans la fermer,

alors que je pensais l'avoir

fait. Oh, si tu savais comme je

m'en veux! Pourras-tu jamais

me pardonner?


[VANESSA:] Non.
[WENDY:] Non!
[VANESSA:] Comment tu as pu me laisser

penser que tout ça était de ma

faute? Et comment tu as pu me

faire croire que j'étais égoïste

et irresponsable? Celle de nous

deux qui devrait changer,

ce n'est pas moi, mais toi!


[WENDY:] Où est passée la Vanessa qui

me remerciait du fond du coeur?



[VANESSA:] Cette Vanessa pensait que tu

agissais par gentillesse, pas

pour racheter tes erreurs.

Ce que j'ai pu te raconter

ne compte plus. Je t'ai dit

que j'étais désolée, Vanessa.

(WENDY soupire alors que VANESSA quitte l'écurie en passant près du PÈRE DE WENDY.)


[PÈRE DE WENDY:] Il y a certaines choses

qui ne changeront jamais.


Le soir venu, la MÈRE DE WENDY vient border WENDY.


[WENDY:] Mmm! Un bon lit,

il y a rien de meilleur.



[MÈRE DE WENDY:] Essaie de dormir.

Vanessa est rentrée chez elle, ta chambre

est à nouveau tout à toi.

(BIANCA s'approche à ce moment.)


[BIANCA:] Hé, la dormeuse!

Je veux pas te déranger, je veux

juste savoir comment tu vas.


[WENDY:] Ça peut aller. Tarik va

beaucoup mieux. Quant à Vanessa...


[BIANCA:] Elle est toujours la même.

(Elles rient en choeur.)


[WENDY:] Oui, on peut dire ça.

[BIANCA:] Tiens, je t'ai apporté

quelque chose.

(BIANCA donne son petit haut bleu à WENDY.)


[WENDY:] Dis, Bianca, tu es encore

en colère après moi?


[BIANCA:] Non, je trouvais juste

que le rose m'allait mieux

que cette couleur.


[WENDY:] C'est sans doute

une personne très sage...


WENDY bâille en se mettant la main devant la bouche.



[WENDY:] ...qui a dû te dire

que le rose t'allait bien.

(WENDY pose sa tête sur son oreiller et sent qu'un objet se trouve en dessous.)


[BIANCA:] Qu'est-ce qu'il y a?

[WENDY:] Je ne sais pas. Il y a quelque

chose sous mon oreiller.

C'est quoi, ça?

(WENDY sort un journal intime de sous son oreiller.)


[WENDY:] "La prochaine fois, utilise un

cadenas, petit génie."

Signé: Vanessa.


[BIANCA:] Même quand elle est sympa,

elle est désagréable.


Plus tard, VANESSA joue de fausses notes de violon devant les membres de sa famille qui grincent des dents en se mettant les mains sur les oreilles. Seule CARRIE est calme et sourit.


[WENDY:] Pourquoi est-ce que

tu souris comme ça?

C'est vraiment horrible.


[CARRIE:] Quoi?
[PÈRE DE WENDY:] Chut!
[CARRIE:] J'ai attrapé le rhume de

mamie, ça m'a complètement

bouché les oreilles. C'est bien,

je n'entends plus rien.


[WENDY:] Arrgh! Tu crois que tu

pourrais me le passer?


[CARRIE:] Quoi?
[PÈRE DE WENDY:] Chut!

(WENDY et CARRIE rient en choeur.)

(Générique de fin)

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Fiction

Résultats filtrés par