Image univers 1, 2, 3... Géant! Image univers 1, 2, 3... Géant!

1, 2, 3... Géant!

L'histoire du Géant Jean-Jean qui habite au pays d'Arbra. Un jour de Grand Braoum, un immense arbre a poussé à l'extérieur de son château. Dedans, il y découvre deux minuscules enfants, Rose et Olivo, qu'il décide d'adopter. Il y a aussi Rosa, la fée qui a perdu sa baguette magique, Blou, Mouline et Monsieur Ding Dong.

Site officielpour 1, 2, 3... Géant!
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

L'exposition de Rose et d'Olivo

Jean-Jean revient d’une exposition de photos avec ses enfants. Rose et Olivo sont si enthousiastes qu’ils décident de faire eux-mêmes une exposition de photos. Mais ce n’est pas évident de trouver un appareil photo, car tout le monde dans le royaume a eu la même idée. Ils devront user de beaucoup d’imagination pour trouver une solution et venir à bout de leur projet.



Année de production: 2012

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Au royaume d'Arbra habite une famille de géants; ceux-ci sont joués par des comédiens humains. Ils ont pour amie une fée dont un des doigts, nommé Dougue, s'est transformé en baguette magique. Un gentil marchand qui transporte tout dans sa Touthèque vient également leur rendre visite. Sous la terre habitent les SOUSSIS, des marionnettes qui parlent un langage inventé. Un appareil, le soussiscope, permet aux géants d'observer chez les SOUSSIS.

Début chanson thème


JEAN-JEAN

♪ Ma famille-mille-mille ♪

♪Deux petits, un très grand ♪


EN DUO

♪ Ça fourmille tout le temps ♪


JEAN-JEAN

♪ Une fée bien rigolote

qui voudrait une baguette ♪

♪ Un marchand et sa roulotte


CHOEUR

et son joyeux baratin ♪


JEAN-JEAN

♪ Une amie qui virevolte ♪

♪ Un copain qui vient de loin ♪

♪ Un gros chien qui roupille ♪

♪ Ils font partie

de la famille ♪


CHOEUR

♪ Et puis il y a ♪

♪ Les Soussis ♪


LES SOUSSIS

♪ Kek, kekek, kek, kek,

kekek, kekek, kekek, kekek ♪

♪ Youh ♪


CHOEUR

♪ Des bêtises, des bêtises ♪

♪ Par ici les malappris ♪


JEAN-JEAN

♪ Un papa, deux enfants ♪

♪ Ma famille-mille-mille ♪

♪ Viens chez moi...


CHOEUR

...on est là ♪

♪ 1, 2, 3 ♪

♪ Géant ♪♪

(Fin chanson thème)

(ROSE, OLIVO et JEAN-JEAN reviennent chez eux avec des photos.)


ROSE

Oh! Elle était

tellement belle,

l'exposition de photos.


OLIVO

Il y avait

des photos drôles.


JEAN-JEAN

Ah oui! Je suis content

que vous ayez aimé

notre petite sortie.

(S'adressant au public de l'émission)

Aujourd'hui, je suis en congé.

J'en profite pour passer

du temps avec mes deux enfants.


OLIVO

Moi, c'est celle-ci,

ma préférée.

Elle me fait beaucoup rire.


ROSE

Moi, je préfère

celle-là.

C'est la plus belle photo de

campagne que je n'ai jamais vue.


JEAN-JEAN

Eh bien, moi, ma photo

préférée, c'est celle-ci.

Et pour tout vous dire,

elle me met en appétit.

Que diriez-vous d'une bonne

collation de fromage,

les petits géants?


ROSE

Oui!


OLIVO

Youpidou!


JEAN-JEAN

J'avais déjà tout prévu.


OLIVO

(Comme s'il prenait des photos)

Tchi clic! Tchi clic!

J'aimerais ça

photographier des choses drôles.


JEAN-JEAN

Est-ce que je suis drôle?


OLIVO

Non, pas assez.


JEAN-JEAN

Ah! Dommage.


ROSE

On pourrait photographier

autre chose, comme...


OLIVO

Quelque chose de beau?


ROSE

Ah! Oui!


JEAN-JEAN

Eh bien, dans ce cas,

tu pourrais photographier

ma magnifique assiette

de fromages.


ROSE

(Revenant avec une poupée)

Ça!

Ça fera une belle photo.

Tchi clic! Tchi clic!


OLIVO

Oui, c'est vrai.

Hé! On pourrait faire

plein de belles photos.


ROSE

Oui!


OLIVO

Oui.


ROSE

Comme dans l'exposition.


OLIVO

Rose!

On pourrait faire une exposition

comme celle

qu'on est allés voir.


JEAN-JEAN

Vous pourriez afficher

vos photos dans la cour.


OLIVO

Et comme ça,

tout le monde saurait

que c'est notre exposition

à nous.


ROSE

Avec nos photos!


JEAN-JEAN

Mais en attendant,

venez manger,

mes petits photographes.

(Ils s'assoient tous autour de la table.)


ROSE

Merci.

Mmmmm!

Moi, j'adore ça, le fromage,

papa Jean-Jean.


OLIVO

Pas autant que moi.


JEAN-JEAN

Moi, j'adore passer

une journée de congé

avec mes deux enfants préférés.


ROSE

J'ai hâte de préparer

notre exposition.


JEAN-JEAN

Et... Oh!

J'ai l'impression

que vous oubliez quelque chose,

les enfants.


ROSE

Hum...

Quoi? Qu'est-ce qu'on oublie?


JEAN-JEAN

Avec quoi comptez-vous

photographier?


OLIVO

Oh! C'est vrai!

L'appareil photo est brisé.


MONSIEUR DING DONG

(De la cour)

Ding dong! Me voici!


ROSE ET OLIVO

Monsieur Ding Dong!


OLIVO

Il va sûrement pouvoir

nous en prêter un, lui.


ROSE

Oui. Vite, on va lui demander.


OLIVO

Est-ce qu'on peut,

papa Jean-Jean?


JEAN-JEAN

Mais oui!

(ROSE et OLIVO sortent.)


JEAN-JEAN

(Comptant les morceaux de fromage qu'il prend)

Un, deux et trois.

(S'adressant au public de l'émission)

Je suis gourmand.

Mais trois bons morceaux

de fromage,

c'est suffisant

pour une collation de géant.

(Allant prendre un autre morceau)

Non, non, non!

Je vais garder les autres

pour faire une bonne collation

aux visiteurs de l'exposition

de Rose et Olivo.

(JEAN-JEAN va ranger l'assiette de fromages.)

(ROSE et OLIVO arrivent dans la cour.)


ROSE ET OLIVO

Bonjour,

monsieur Ding Dong.


MONSIEUR DING DONG

Hi!Ah! Vous avez l'air

d'avoir besoin

de quelque chose, vous deux.

Des clients comme ça,

ça me rend heureux.


OLIVO

Comment vous savez

qu'on veut quelque chose?


MONSIEUR DING DONG

Ding dong! C'est mon petit nez

qui me l'a dit.


ROSE

Votre nez?


OLIVO

On veut faire

des photos.


ROSE

Oui, on a vu une belle

exposition de photos

et on veut en faire une

nous aussi.


OLIVO

Dans la cour.


ROSE

Avec des belles photos.


OLIVO

Et des drôles aussi.


MOULINE

(Arrivant)

Vous êtes revenus!

C'était long, votre sortie

avec Jean-Jean.

J'avais hâte de vous voir, moi.


ROSE

On a vu une belle exposition.


OLIVO

Tellement drôle!


MOULINE

Euh... Vous parlez en même

temps. J'ai rien compris!


MONSIEUR DING DONG

Ding dong de ding dong!

Je suis tout étourdi.

Dites-moi calmement

ce que je peux faire pour vous,

les enfants.


ROSE ET OLIVO

Est-ce qu'on peut

vous emprunter

un appareil photo, s'il vous

plaît, monsieur Ding Dong?


MONSIEUR DING DONG

Voilà! Là, c'est

clair, net et précis.

Je dirais même, joli!

Bon, laissez-moi fouiller

dans ma Touthèque.


OLIVO

MOULINE, excité)

Allô.


ROSE

On va faire une exposition

de photos dans la petite maison.


OLIVO

Est-ce que

tu vas venir la voir?


MOULINE

Oh oui! Est-ce que je pourrais

être celle

qui choisit la plus belle photo?


ROSE ET OLIVO

Oui!


MONSIEUR DING DONG

Oh! Je suis désolé.

Je n'ai plus d'appareil photo

pour les enfants.

(Consultant son registre de prêts)

D'ailleurs, c'est

ce que je craignais.

Tous les appareils photo

ont été empruntés

par des gens du royaume.

C'est à cause de cette belle

exposition de photos.

Tout le monde veut être

photographe.


OLIVO

C'est pas juste!


ROSE

Comment on va faire des photos

sans appareil photo?


MOULINE

Comment je vais faire

pour choisir la plus belle photo

s'il n'y a pas de photos?


MONSIEUR DING DONG

Ding ding ding ding.

Ding ding ding ding.

Ah! Ça pique! Ça pique!

Ça pique!

Ah! Ah!

(MONSIEUR DING DONG se gratte le genou avec intensité.)


ROSE

Il est bizarre,

monsieur Ding Dong.


MONSIEUR DING DONG

Qu'est-ce que je disais, moi?

Ah oui! L'appareil photo.

J'ai une solution

à vous proposer.

(Fouillant dans sa Touthèque)

Pas ci, pas ça non plus.

Pas ça non plus.

Ah! Ça pique! Ça pique!

Ça pique!

Ah! Ah!


OLIVO

Est-ce que vous êtes malade,

monsieur Ding Dong?


MONSIEUR DING DONG

Malade, moi?

Ding dong! Jamais de jamais.

J'ai une santé de fer.

Tous les microbes

ont peur de moi.

Laissez-moi voir.

Où est-ce que c'est?

Où j'ai pu mettre ça?

(Chez les SOUSSIS, BARBICHETTE est intrigué par une boîte de papiers-mouchoirs.)


BARBICHETTE

Oh!

Kekek.

(Reniflant la boîte)

Kekek.

(NEZ BLEU arrive en fredonnant.)


NEZ BLEU

(Remarquant la boîte)

Ouh!

Kekek.

(Tirant sur un mouchoir)

Ouh!

Scrunch!

Crunch, crunch.


BARBICHETTE

(Tirant sur un autre mouchoir)

Zou zou zou.

Zou zou.

(Ils s'amusent à lancer des papiers-mouchoirs.)


BARBICHETTE

Zou.


NEZ BLEU

Zou.


BARBICHETTE

Zou.


NEZ BLEU

Zou.


BARBICHETTE

Zou zou.

(Dans la cour, MONSIEUR DING DONG sort de sa Touthèque un appareil photo du 19e siècle, fait d'une grosse boîte de bois sur trépied.)


MONSIEUR DING DONG

Ah! Voilà ce que

je cherchais.


OLIVO

Ça sert

à photographier, ça?

Ça a l'air vieux.


MONSIEUR DING DONG

Cet appareil photo

ne date pas d'hier.

Et j'en suis assez fier.


ROSE

Est-ce qu'on peut

vous l'emprunter?


MONSIEUR DING DONG

Mais bien sûr.

(Consultant son registre)

Oh! Oh! Désolé.

Désolé, je ne peux pas

vous le prêter.

Ding dong de malheur!


MOULINE

Pourquoi?


MONSIEUR DING DONG

Parce qu'il est classé

dans les objets

très précieux et très anciens.

Je ne peux pas prêter ces objets

à des enfants. Ding dong!

Désolé.


ROSE

On ne pourra pas faire

de photos.


MONSIEUR DING DONG

Oh! Ding ding ding ding dong.

Je suis déçu de vous décevoir.

J'ai de la peine

de vous faire de la peine.

Mais le règlement,

c'est le règlement, ding dong.


MOULINE

Vous ne pouvez pas le prêter,

mais vous pouvez

l'utiliser, vous.

Oui!

ROSE et OLIVO)

Vous avez juste à choisir

ce que vous voulez photographier

et vous, monsieur Ding Dong,

vous avez juste

à les photographier pour eux.


OLIVO

Mais oui!


ROSE

Ah oui!

Dites oui, monsieur Ding Dong,

s'il vous plaît.


MONSIEUR DING DONG

Eh bien... Eh bien,

ding dong, pourquoi pas?

Je suis très bon pour appuyer

sur un bouton.

Qu'est-ce que vous voulez

photographier au juste?


MOULINE

Vous pourriez commencer

par le château.


ROSE

D'accord.


MONSIEUR DING DONG

Parfait.


OLIVO

Par là, s'il vous plaît.


MONSIEUR DING DONG

À vos ordres, monsieur Olivo!

Attention!

Attention, je suis prêt.

(Allant prendre la photo)

Ah! Ça pique! Ça pique!

Ça pique!

Ah! Ah!


ROSE

Ça va, monsieur Ding Dong?


MONSIEUR DING DONG

Oui, oui,

ça va mieux que bien.

Ça va bien mieux que mieux.

Mais... Mais je devrai

recommencer.

J'ai trop bougé.

La photo sera ratée, c'est sûr.


OLIVO

Là, il ne faut pas bouger,

monsieur Ding Dong.


ROSE

Pas du tout, du tout.


MONSIEUR DING DONG

Oui, oui.

Attention, attention.

Ah! Ça pique! Ça pique!

Ça pique!

(En se grattant, MONSIEUR DING DONG fait tomber l'appareil photo, qui se brise en plusieurs morceaux.)


MONSIEUR DING DONG

Oh! Ding dong!

Ding dong de malheur!

Oh! Ding dong!

Mon appareil photo!

Très fragile et très ancien.

Oh! Ding dong! C'est ma faute,

ma faute. C'est ma faute.

Oh! Oh!


MOULINE

Pauvre

monsieur Ding Dong!

Je vais vous aider

à ramasser les morceaux.


MONSIEUR DING DONG

Oh! Ding dong

de malheur!

à cause de moi, vous n'aurez

plus d'appareil photo.

Il me faudra du temps pour

le réparer. Oh la la, la la!


OLIVO

C'est pas grave,

monsieur Ding Dong.


ROSE

Merci quand même.

(Déçus, OLIVO et ROSE s'en vont.)

(Chez les SOUSSIS, NEZ BLEU et BARBICHETTE sont toujours en train de lancer des papiers-mouchoirs.)


BARBICHETTE

Zou.


NEZ BLEU

Zou.


BARBICHETTE

Pou.


NEZ BLEU

Pou.


BARBICHETTE

Pou.


NEZ BLEU

Pou.


BARBICHETTE

Pou.

Pou.


NEZ BLEU

Pou pou.

(OLIVO et ROSE sont de retour à la maison.)


OLIVO

Monsieur Ding Dong

a brisé

le seul appareil photo

qu'il lui restait.


JEAN-JEAN

Ah dommage!

Ah!


OLIVO

Qu'est-ce que

tu cherches, Rose?


ROSE

(Revenant avec un album)

Ça!

Regardez.


JEAN-JEAN

Oh! Nos photos de famille.


ROSE

On ne peut pas

prendre de photos,

mais on peut utiliser

celles qu'on a déjà.


OLIVO

J'aurais aimé mieux

des nouvelles photos.


JEAN-JEAN

Je comprends, mon Olivo,

mais comme ça,

vous pourrez quand même faire

votre exposition. Hum?


OLIVO

Oui, c'est vrai.


ROSE

Et il y a même

des photos drôles.


OLIVO

(Désignant une photo de lui en train de sauter)

Hé! Mes pieds ne touchent pas

à terre.


ROSE

Et il y a des belles

photos aussi.


JEAN-JEAN

Oh! C'est vrai qu'elle est

belle, cette photo.


OLIVO

Mais il faut les mettre

dans des cadres,

comme on a vu

à l'exposition.


JEAN-JEAN

Mais oui!


ROSE

Papa Jean-Jean,

est-ce que tu pourrais

nous fabriquer des cadres,

s'il te plaît?


OLIVO

S'il te plaît,

papounet d'amour.


JEAN-JEAN

Mais bien sûr!

Pour faire des cadres,

il faut du bois.

Voyons voir ce qu'il me reste.

(JEAN-JEAN soupire de déception.)


OLIVO

Quoi?


ROSE

Qu'est-ce qu'il y a?


JEAN-JEAN

Il me reste seulement

des petites baguettes de bois.

Je vais plutôt aller voir

si monsieur Ding Dong aurait

quelques cadres à m'échanger.

(JEAN-JEAN sort.)


OLIVO

Nous, on va choisir les photos

pour notre exposition.


ROSE

Oui!

Oui, celle-là, je l'aime.

(JEAN-JEAN arrive dans la cour, où MONSIEUR DING DONG éternue tout en se grattant avec intensité.)


MONSIEUR DING DONG

Oh! Je n'en peux plus.

C'est pire que pire.

Ding dong de ding dong.

Ah! Ça pique! Ça pique!

Ça pique!

Ah! Ah! Géant-Géant.

Si vous saviez

combien mon genou me pique.


MOULINE

Il éternue comme ça

depuis tantôt.

Et il se gratte beaucoup

le genou.


MONSIEUR DING DONG

Le genou droit seulement.


JEAN-JEAN

Ça m'a tout l'air

que vous avez une rotulite.


MONSIEUR DING DONG

Une rotulite?

Ding dong de malheur!


MOULINE

Est-ce que c'est grave,

Jean-Jean?


MONSIEUR DING DONG

Oh! Géant-Géant,

est-ce que c'est

la fin de la fin pour moi,

Géant-Géant?


JEAN-JEAN

Euh... Mais non!

Ne vous inquiétez pas,

vous allez guérir très vite.


MONSIEUR DING DONG

Ce n'est pas une maladie

grave, alors?


JEAN-JEAN

Non, mais il faut quand même

vous soigner

si vous ne voulez pas

vous épuiser.


MONSIEUR DING DONG

Vous dites vrai,

je suis si fatigué.

Je n'en peux plus de me gratter.

Mais qu'est-ce que je dois faire

pour que cela cesse?


JEAN-JEAN

Ah! à vrai dire,

je ne le sais pas.


MONSIEUR DING DONG

Ah bon. Dans ce cas,

je devrai consulter

mon encyclopédie Univerdalis.

(Cherchant dans son encyclopédie)

Alors, rotulite, vous dites?

Rotulite, rotulite, rotulite.

Ah! Rotulite, voilà.

Pour combattre la rotulite,

il convient de suivre

les deux étapes suivantes

à la lettre et dans l'ordre.

Premièrement, éternuer

dans une chaussure.

Deuxièmement,

se frictionner les mains

avec du jus

de couêtchis-couêtchas.

Beurk!


MOULINE

Du jus de couêtchis-couêtchas?


MONSIEUR DING DONG

Mais comment je vais faire

pour me rappeler

de ces deux règles

sans queue ni tête?


JEAN-JEAN

Il faut ce qu'il faut

pour guérir, monsieur Ding Dong.


MOULINE

Voulez-vous éternuer

dans mon soulier,

monsieur Ding Dong?


MONSIEUR DING DONG

Merci, mais je vais utiliser

une vieille chaussure esseulée.

Ah voilà!

Celle-ci fera l'affaire.

Comme ça, je pourrai

la jeter après,

car elle sera pleine de microbes

ding dong dégoûtants.

Cette vieille chaussure fera

l'affaire.

(Dégoûté par l'odeur de la chaussure)

Ouf!


JEAN-JEAN

Dites-moi,

monsieur Ding Dong,

est-ce que vous avez

des cadres?


MONSIEUR DING DONG

Oui. Désirez-vous des cadres

de porte, des cadres de fenêtre?


JEAN-JEAN

J'aurais besoin de cadres

pour exposer des photos.


MONSIEUR DING DONG

Ah! J'ai déjà prêté

tous les cadres que j'avais.


JEAN-JEAN

Bon, dans ce cas,

je vais me contenter

des baguettes de bois

qu'il me reste.

Mais merci quand même,

monsieur Ding Dong.

Et soignez-vous bien.

(JEAN-JEAN retourne chez lui.)


MONSIEUR DING DONG

Oui, oui, bien sûr.

(Éternuant)

Ah! Ça pique! Ça pique!

Ça pique!


MOULINE

Monsieur Ding Dong,

vous avez oublié

d'éternuer

dans la chaussure.


MONSIEUR DING DONG

Oh! Mais comment je vais faire

pour me rappeler d'éternuer

dans cette chaussure?

Ce n'est vraiment pas facile.


MOULINE

J'ai une idée

pour vous aider.

Attendez-moi, je reviens.

(MOULINE s'en va.)


MONSIEUR DING DONG

(S'adressant au public de l'émission)

Ah! Le jus

de couêtchis-couêtchas,

j'allais oublier.

(Chez les SOUSSIS, BARBICHETTE a rempli un bol de boules de papier- mouchoir. Il a placé le bol sur une balançoire à bascule afin de créer un effet de catapulte. Les boules de papier-mouchoir revolent ainsi partout dans la pièce. NEZ BLEU arrive : il a mis des papiers-mouchoirs dans ses oreilles.)


NEZ BLEU

Alal.


BARBICHETTE

Alalal.

(BARBICHETTE place des boules de papier-mouchoir dans ses narines, ce qui les fait rire.)

(Chez les GÉANTS, JEAN-JEAN fabrique des cadres avec ses baguettes. OLIVO et ROSE regardent l'album de photos de famille tandis que MOULINE dessine.)


OLIVO

Hé! Mouline, regarde sur

celle-là, je fais une grimace.

Elle est drôle, hein?


MOULINE

Oui, elle est drôle.

Mais c'est pas celle-là

ma préférée.


OLIVO

C'est vrai,

Mouline a déjà vu

toutes nos photos.


ROSE

Monsieur Ding Dong

aussi.


OLIVO

Ce ne sera pas

une vraie de vraie exposition

si tout le monde a vu

nos photos.


MOULINE

Je sais déjà laquelle choisir.

Ce ne sera pas très amusant.


ROSE

Pourquoi tu dessines

une chaussure?


MOULINE

C'est pour aider

monsieur Ding Dong à se rappeler

que, pour guérir de sa rotulite,

il doit éternuer

dans une chaussure

et ensuite, il doit se frotter

les mains

avec du jus

de couêtchis-couêtchas.


OLIVO

C'est bizarre!

Je ne voudrais pas avoir

sa roti... sa maladie.


ROSE

Moi non plus.


JEAN-JEAN

Tiens, on va mettre

tes dessins dans des cadres.

Comme ça, monsieur Ding Dong

pourra les accrocher

sur sa Touthèque.


MOULINE

Ah oui! Merci, Jean-Jean.


ROSE

Oh! C'est ça

qu'on va faire, Olivo.

On va exposer nos dessins.


OLIVO

Oh oui! Et on a plein

de beaux dessins

dans notre chambre.

Et tu ne les as pas vus.


JEAN-JEAN

Ça, c'est une idée arbra...

ROSE, OLIVO ET MOULINE

...tralalesque!


OLIVO

Ouais!

(ROSE et OLIVO sortent de la pièce.)


JEAN-JEAN

(Ajustant le dessin dans le cadre)

Tiens, comme ça.

Chez les SOUSSIS, NEZ BLEU et BARBICHETTE ont vidé la boîte de papiers-mouchoirs. La tête de NEZ BLEU reste prise à l'intérieur de celle-ci. BARBICHETTE se moque de lui. [NEZ BLEU

Grrrrr.

(Dans la cour, MOULINE vient rejoindre MONSIEUR DING DONG. Elle a apporté ses deux dessins encadrés.)


MOULINE

Voici des dessins

pour vous aider

à vous rappeler les consignes.


MONSIEUR DING DONG

Des dessins!

Oh! Mais quelle bonne idée!

Comme ça, je ne pourrai

plus oublier.

Voyons voir

si ça fonctionne.


MOULINE

Ah! Comment ça se fait

que vous n'éternuiez plus?


MONSIEUR DING DONG

Géant-Géant dit

que c'est une maladie

qui ne dure pas longtemps.

Peut-être que je suis guéri.

Oh! Ding dong de bonheur!

Je suis guéri!

Je suis guéri, guéri, guéri!

Ah! Ah! Ah!

Ah! Ça pique! Ça pique!

Ça pique!

(Grâce aux dessins de MOULINE, MONSIEUR DING DONG se souvient qu'il doit éternuer dans la chaussure.)


MOULINE

Vous l'avez eu!

Vous l'avez eu!

Oh!

(MOULINE lui pointe son autre dessin.)


MONSIEUR DING DONG

Ah oui! Ah oui!

Me frictionner les mains

avec du jus

de couêtchis-couêtchas.

Ah! Oh! Ce n'est pas

des plus agréable.

Mais voilà,

c'est chose faite.

Oh!

Je me sens déjà mieux.


MOULINE

Bravo!


MONSIEUR DING DONG

J'adore ces dessins.

♪♪ Quand je veux éternuer ♪

♪ Il me suffit de regarder ♪

♪ Ces beaux dessins encadrés ♪

♪ Qui vont toujours

me rappeler ♪♪

(ROSE et OLIVO ont rapporté des dessins dans la cuisine.)


OLIVO

On est prêts à les mettre

dans des cadres.


ROSE

J'ai hâte de les exposer.


JEAN-JEAN

Et moi, j'ai hâte de voir

votre exposition, mes amours.


OLIVO

Mais mon dessin est

trop grand pour ce cadre-là.

Peux-tu en faire d'autres?


JEAN-JEAN

Non, c'est impossible, mes

baguettes sont toutes petites.


ROSE

Moi, j'aurais aimé ça exposer

ma princesse du ciel.

Elle est tellement belle.

Mais... mon dessin

est trop grand.


JEAN-JEAN

Par contre, ta princesse est

juste de la bonne taille

pour entrer dans le cadre.


ROSE

Oh!


OLIVO

Et mon dragon, lui?


JEAN-JEAN

Il entre aussi.


OLIVO

Ah ouais!

On pourrait les découper.


ROSE

Oh oui!


OLIVO

Et prendre des bouts de dessin

pour les mettre dans les cadres.


ROSE

On pourrait découper

ma fleur rouge aussi.


OLIVO

Et mon chien volant.


ROSE

On va appeler

notre exposition

"Les plus beaux dessins

de Rose et Olivo".


OLIVO

Ouais!


JEAN-JEAN

Allez!

(Transition animée)

(ROSE et OLIVO ont exposé leurs dessins encadrés dans l'aire de jeu.)


ROSE

Oh! C'est beau!


JEAN-JEAN

Très, très beau.


OLIVO

On est prêts. Vous pouvez

venir visiter notre exposition.

(MOULINE et MONSIEUR DING DONG arrivent.)


MOULINE

Wow!


MONSIEUR DING DONG

Oh la la! Ding dong!

On se croirait au musée.

(MONSIEUR DING DONG dépose son soulier et la bouteille de jus de couêtchis-couêtchas. Il se sert ensuite dans l'assiette de fromages apportée par JEAN-JEAN.)


JEAN-JEAN

Servez-vous, hein!

C'est pour

tout le monde.


MOULINE

Merci.


OLIVO

Ici, ce sont

les dessins de Rose.


ROSE

Ici, ce sont

les dessins d'Olivo.


MONSIEUR DING DONG

Et là, ce sont

mes dessins chéris.

En fait, ce sont

ceux de Mouline.


ROSE

Il faut que tu choisisses

ton dessin préféré.


MOULINE

Oui.


JEAN-JEAN

Dites-moi,

monsieur Ding Dong,

je ne vous entends plus

éternuer.


MONSIEUR DING DONG

Mais oui! C'est vrai!


JEAN-JEAN

Je vous avais bien dit

que vous seriez vite guéri.


MONSIEUR DING DONG

Eh! Eh! Mais qu'est-ce

qui m'arrive?

Qu'est-ce qui m'arrive?

J'ai comme une envie

irrésistible de... de...


MONSIEUR DING DONG

De chanter!

(♪♪♪)

♪♪ Des remèdes de grand-mère ♪

♪ Ou des trucs de sorcière ♪

♪ Faut bien sûr faire

quelque chose ♪

♪ Faut bien sûr

qu'on se repose ♪

♪ Quand ça ne va

pas bien du tout ♪

♪ Qu'on a mal tout partout ♪

♪ Qu'on est tout mou

tout mou ♪

♪ Quand ça ne va

pas bien du tout ♪

♪ Qu'on a mal tout partout ♪

♪ Il faut notre doudou ♪

♪ Un remède et des bécots ♪

♪ Et pourquoi pas un dodo ♪

♪ Faut ce qu'il faut

pour aller mieux ♪

♪ Et pour redevenir joyeux ♪

♪ Quand ça ne va

pas bien du tout ♪

♪ Qu'on a mal tout partout ♪

♪ Qu'on est tout mou

tout mou ♪

♪ Quand ça ne va

pas bien du tout ♪

♪ Qu'on a mal tout partout ♪

♪ Il faut notre doudou ♪♪


MOULINE

Ouais! Bravo!


ROSE

Bravo!


MONSIEUR DING DONG

Maintenant, je vais jeter

cette vieille savate.

(Se dirigeant vers sa chaussure)

Mais... Mais...

Mais elle a disparu!


ROSE

(Regardant dans le soussiscope)

C'est Barbichette.

Il joue avec votre chaussure,

monsieur Ding Dong.

(Chez les SOUSSIS, le nez de BARBICHETTE est resté pris dans la vieille chaussure. NEZ BLEU a pour sa part la tête toujours prise dans la boîte de papiers-mouchoirs. Ils se cognent l'un sur l'autre, ce qui les libère. BARBICHETTE commence à se gratter frénétiquement, ce qui fait rire NEZ BLEU.)


BARBICHETTE

Ah! Ça pique! Ça pique!

Ça pique!

Ah! Ça pique! Ça pique!

Ça pique!

(Dans la cour, ROSE est toujours en train d'observer les SOUSSIS avec le soussiscope.)


ROSE

On dirait qu'il a attrapé

votre rotulite.


OLIVO

Pauvre petit soussi.


MONSIEUR DING DONG

(Dans le soussiscope)

Monsieur Barbichette,

éternuez dans la chaussure.

Vous irez beaucoup mieux,

foi de Ding Dong.


JEAN-JEAN

Ne vous inquiétez pas

pour lui. Ça lui passera.


OLIVO

Il va guérir très vite.


ROSE

Oh oui! Très, très vite.

Alors, Mouline,

quel dessin tu choisis?


MOULINE

Hum... Mon préféré,

c'est celui-là.


ROSE

Ma princesse du ciel!


MONSIEUR DING DONG

Et moi, le dessin

que je choisis,

c'est ce ding dong

de chien rigolo là-bas.


OLIVO

C'est mon chien!

C'est mon chien volant!


JEAN-JEAN

Je ne sais pas pour vous,

mais moi, j'adore les

expositions de beaux dessins.


OLIVO

Oui!


JEAN-JEAN

Et ce que j'aime encore plus,

c'est de passer

une belle journée de congé

avec mes enfants.


ROSE

Oh! Papa!


MOULINE

Et avec moi aussi, Jean-Jean.


JEAN-JEAN

Bien sûr, Mouline.

Oh! Oh!

Bah! Avec vous aussi,

monsieur Ding Dong.

(Tout le monde se fait un gros câlin.)


JEAN-JEAN

(S'adressant au public de l'émission)

Et avec toi aussi.

Allez, on mange!


MOULINE

Ouais!

(Ils se dirigent tous vers le petit buffet préparé par JEAN-JEAN.)

(Générique de fermeture)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par

Coloriage

3 images