Image univers 1, 2, 3... Géant! Image univers 1, 2, 3... Géant!

1, 2, 3... Géant!

L'histoire du Géant Jean-Jean qui habite au pays d'Arbra. Un jour de Grand Braoum, un immense arbre a poussé à l'extérieur de son château. Dedans, il y découvre deux minuscules enfants, Rose et Olivo, qu'il décide d'adopter. Il y a aussi Rosa, la fée qui a perdu sa baguette magique, Blou, Mouline et Monsieur Ding Dong.

Site officielpour 1, 2, 3... Géant!
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Le mystère des lunettes

Rose et Mouline veulent jouer aux détectives et cherchent un mystère à résoudre. Monsieur Ding Dong vient voir Jean-Jean avec la commande que le Géant lui a demandée. Mais il réalise qu’il a fait une grosse gaffe : il a apporté cinquante tournevis et une vis, alors que Jean-Jean avait besoin de cinquante vis et d’un seul tournevis. Chez les Soussis, Tache-Tache et Tissou explorent un petit appareil à popcorn.



Année de production: 2012

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Au royaume d'Arbra habite une famille de géants; ceux-ci sont joués par des comédiens humains. Ils ont pour amis une fée dont un des doigts, nommé Dougue, s'est transformé en baguette magique, ainsi qu'un marchand qui transporte tout dans sa Touthèque. Sous la terre habitent les SOUSSIS, des marionnettes qui parlent un langage inventé. Un appareil, le soussiscope, permet aux géants d'observer chez les SOUSSIS.

Début chanson thème


JEAN-JEAN

♪ Ma famille-mille-mille ♪

♪Deux petits, un très grand ♪


EN DUO

♪ Ça fourmille tout le temps ♪


JEAN-JEAN

♪ Une fée bien rigolote

qui voudrait une baguette ♪

♪ Un marchand et sa roulotte


CHOEUR

et son joyeux baratin ♪


JEAN-JEAN

♪ Une amie qui virevolte ♪

♪ Un copain qui vient de loin ♪

♪ Un gros chien qui roupille ♪

♪ Ils font partie

de la famille ♪


CHOEUR

♪ Et puis il y a ♪

♪ Les Soussis ♪


LES SOUSSIS

♪ Kek, kekek, kek, kek,

kekek, kekek, kekek, kekek ♪

♪ Youh ♪


CHOEUR

♪ Des bêtises, des bêtises ♪

♪ Par ici les malappris ♪


JEAN-JEAN

♪ Un papa, deux enfants ♪

♪ Ma famille-mille-mille ♪

♪ Viens chez moi...


CHOEUR

...on est là ♪

♪ 1, 2, 3 ♪

♪ Géant ♪♪

(Fin chanson thème)

(Chez les GÉANTS, ROSE et MOULINE font du bricolage.)


MOULINE

(Montrant son collage)

Fini!


ROSE

Wow! C'est une forêt?


MOULINE

C'est la forêt Noncènon.

Est-ce qu'on joue

à autre chose maintenant?

J'ai envie de bouger.


ROSE

Oh oui! Moi aussi.

Mais il faut tout ranger

dans la boîte avant.


MOULINE

Va trouver un jeu,

et moi je vais tout ramasser

vite comme le vent.


ROSE

D'accord.

(ROSE s'en va.)


MOULINE

Voilà! J'ai tout rangé.


ROSE

(Revenant avec une mallette)

J'ai trouvé

quelque chose.

Regarde.

C'est un jeu de détective

avec tout ce qu'il faut

pour trouver des indices.


MOULINE

Des indices?


ROSE

Oui, tu sais, des traces

ou des empreintes

quand on cherche quelque chose,

qu'on veut découvrir un secret.


MOULINE

Ou quand il y a un mystère.


ROSE

C'est ça!


MOULINE

Il y a deux loupes.


ROSE

Oui et deux lampes

de poche

pour trouver des indices

dans le noir.

Et on a un petit

calepin aussi

pour dessiner ce qu'on a vu,

pour ne pas l'oublier.


MOULINE

Oui.

Je veux être une détective.

J'adore les mystères.


ROSE

Oui, moi aussi.

(♪♪♪)

(ROSE et MOULINE entament une chanson en adoptant une attitude de détective : loupe devant les yeux et lampe de poche allumée.)


MOULINE

♪ Il y a plein de mystères ♪

♪ Partout autour de nous ♪


ROSE

♪ Des vrais de vrais mystères ♪

♪ Qu'on ne comprend pas

du tout ♪


ROSE ET MOULINE

♪ Il y a plein de mystères ♪

♪ Partout autour de nous ♪

♪ Des vrais de vrais mystères ♪

♪ Qu'on ne comprend pas

du tout ♪


MOULINE

♪ Comme des objets perdus ♪

♪ Ou des bruits inconnus ♪


ROSE

♪ Et d'autres grands secrets ♪

♪ Que personne ne connaît ♪


ROSE ET MOULINE

♪ Il y a plein de mystères ♪

♪ Partout autour de nous ♪

♪ Des vrais de vrais mystères ♪

♪ Qu'on ne comprend pas

du tout ♪

♪ Ou juste un peu

mais pas beaucoup ♪


ROSE

(Fouillant dans la mallette)

Regarde.

(JEAN-JEAN entre chez MOSA.)


JEAN-JEAN

Bon, voyons voir

ce qu'il a, ce tiroir.

(JEAN-JEAN essaie d'ouvrir le tiroir, mais celui-ci bloque.)


JEAN-JEAN

(S'adressant au public de l'émission)

Mosa m'a demandé de réparer

son tiroir brisé.

Je vais le faire

pendant qu'elle est en visite

chez son amie la Fée Licia.

Ça lui fera une belle surprise

en revenant.

(ROSE et MOULINE arrivent, loupe devant les yeux et lampe de poche allumée.)


JEAN-JEAN

Mais vous êtes bien

mystérieuses, vous deux.

Vous êtes devenues

des détectives?


ROSE ET MOULINE

Oui!


MOULINE

Les détectives Moumou

et Rosie Rose.


ROSE

Est-ce que tu as

des mystères pour nous?


JEAN-JEAN

Des mystères?


MOULINE

Oui, les détectives,

ça s'occupe des mystères.


JEAN-JEAN

Ah! Vous voulez dire

qu'ils essaient

de résoudre des mystères

en cherchant des indices.


MOULINE

Oui, c'est ça.


JEAN-JEAN

Non, désolé, détectives

Moumou et Rosie Rose,

je n'ai aucun mystère pour vous.


MOULINE

Ce n'est pas grave.

On va en trouver ailleurs.


JEAN-JEAN

J'en suis sûr.

C'est bizarre.


ROSE

Quoi?

Qu'est-ce qu'il y a?


JEAN-JEAN

Je ne trouve pas

mes lunettes.


ROSE ET MOULINE

Un mystère!


ROSE

Tu les as perdues?


JEAN-JEAN

On dirait, oui.

Où est-ce que j'ai bien pu

les mettre?

J'en ai absolument besoin

pour travailler.


MOULINE

On va les retrouver, nous.


ROSE

Oui, c'est un travail

pour les détectives

Moumou et Rosie Rose.


MOULINE

Un vrai de vrai mystère.

(ROSE et MOULINE s'en vont.)


JEAN-JEAN

Eh bien, d'accord.

(Criant pour qu'elles l'entendent)

Regardez près de l'arbre.

Je les ai peut-être laissées là.

Ou sinon, près du potager.

(S'adressant au public de l'émission)

Tu les as vues, toi,

mes lunettes?

(Chez les SOUSSIS, TISSOU et TACHE-TACHE sont intrigués par une machine à pop-corn.)


TACHE-TACHE

Kekek.


TISSOU

Kekek.


TACHE-TACHE

Hoh!


TISSOU

Hoh!

(TISSOU appuie sur un bouton, et le moteur de la machine à pop-corn se met en marche.)


TACHE-TACHE

Kekek.


TISSOU

Hah!

(Dans la cour, ROSE et MOULINE, à l'aide de leur loupe et de leur lampe de poche, cherchent les lunettes de JEAN-JEAN.)


ROSE ET MOULINE

♪ à gauche à droite ♪

♪ Par terre en l'air ♪

♪ Chercher partout

c'est ce qu'il faut faire ♪


MOULINE

Est-ce que tu trouves

quelque chose,

détective Rosie Rose?


ROSE

Non, rien du tout,

détective Moumou.

Il y a seulement des feuilles

mortes et des cailloux.


MOULINE

(Trouvant un petit objet)

Ah! Moi, j'ai trouvé

une colorine.


ROSE

Wow! Tu l'as trouvée

avec ta loupe?


MOULINE

Oui! Mais je n'ai pas trouvé

de lunettes.


MONSIEUR DING DONG

(Arrivant avec sa Touthèque)

Ding dong!

Me voici!


ROSE ET MOULINE

Bonjour,

monsieur Ding Dong.


MONSIEUR DING DONG

(Propos dans une langue étrangère)

God dag, Mouline.

God dag, Rose.


MOULINE

Aujourd'hui, on s'appelle

Moumou et Rosie Rose,

les deux détectives.


MONSIEUR DING DONG

Détectives!


ROSE

Oui, on a des loupes

et plein d'autres choses

pour trouver des indices.


MONSIEUR DING DONG

Quel jeu intrigant! Dites-moi,

mes petites détectives,

qu'est-ce que vous détectez?


MOULINE

Un vrai de vrai mystère!


ROSE

On cherche les lunettes

de mon papa Jean-Jean.

Il les a perdues ce matin.


MONSIEUR DING DONG

Ses lunettes, perdues?

Oh! Comme c'est ennuyeux,

fâcheux, malheureux!


MOULINE

Mais on va les retrouver.


MONSIEUR DING DONG

Avez-vous des pistes,

des indices?


ROSE

Non, on a juste

une colorine,

mais ce n'est pas

un indice.


MOULINE

On dirait que les lunettes

de Jean-Jean se sont envolées.


MONSIEUR DING DONG

Envolées? Ou peut-être volées,

tout court.


MOULINE

Volées?


MONSIEUR DING DONG

Mais oui!

Volées par un voleur.

C'est concevable,

imaginable. Un voleur!

Oh! Ding dong de malheur!

Un voleur!


ROSE

Mais voyons,

monsieur Ding Dong.

Vous savez très bien

qu'il n'y a pas de voleur ici.


MOULINE

Ça, c'est sûr.

Pas de voleur

au pays d'Arbra.


MONSIEUR DING DONG

Et qu'est-ce que vous faites

du voleur de souliers?


MOULINE

Qui?


MONSIEUR DING DONG

Le voleur de souliers,

ding dong de ding dong.

C'est un voleur

tellement habile

qu'il est capable

de voler votre soulier

alors même que votre pied

est encore dedans.


ROSE

Papa Jean-Jean ne nous a

jamais parlé de lui.


MONSIEUR DING DONG

C'est un voleur nuisible,

terrible, horrible.

à moins que j'aie rêvé ça.

C'est fort possible.

De toute façon, vous avez

encore vos souliers.

Et moi, les miens.


ROSE

Et papa Jean-Jean aussi.


MONSIEUR DING DONG

Tant mieux. D'ailleurs,

où est-il, Géant-Géant?


ROSE

Il répare le tiroir

chez Mosa.


MONSIEUR DING DONG

Il faut que j'y aille.

Je dois lui apporter

ce qu'il m'a commandé.

(Sortant un lourd paquet de sa Touthèque)

Voulez-vous surveiller

ma Touthèque

pendant mon absence?

Au cas où un voleur

voudrait voler

tous les souliers

qui s'y trouvent.


ROSE

D'accord, monsieur Ding Dong.

(MONSIEUR DING DONG s'en va.)


MOULINE

Vous pouvez compter

sur les détectives

Moumou et Rosie Rose.

Peut-être que le voleur

de souliers est devenu

le voleur de lunettes.


MOULINE

Tu crois?


ROSE

Oh! J'en connais d'autres,

des voleurs.


MOULINE

Qui?


ROSE

Les soussis.

Peut-être qu'ils ont volé

les lunettes

de mon papa Jean-Jean.


MOULINE

C'est vrai!


ROSE

Viens, on va voir.


MOULINE

Oui.

(ROSE et MOULINE vont regarder dans le soussicope.)

(Chez les SOUSSIS, TISSOU et TACHE-TACHE sont toujours intrigués par la machine à pop-corn, qui est en marche.)


TACHE-TACHE

Kekek.


TISSOU

Kekek.

(Ils entendent les voix de ROSE et de MOULINE.)


ROSE

Regarde, c'est

Tache-Tache et Tissou.

Mais ils n'ont pas l'air

d'avoir volé les lunettes

de papa Jean-Jean.


MOULINE

Non. Viens,

on va aller chercher ailleurs.


TACHE-TACHE

Kekek.

(MONSIEUR DING DONG vient retrouver JEAN-JEAN, qui est toujours en train d'essayer de réparer le tiroir chez MOSA.)


MONSIEUR DING DONG

Géant-Géant, me voici!

Me voilà!


JEAN-JEAN

Bonjour,

monsieur Ding Dong.


MONSIEUR DING DONG

J'ai votre commande ici même,

celle dont vous aviez besoin

pour réparer le tiroir de Mosa.


JEAN-JEAN

Vous tombez pile. J'en aurai

bientôt besoin pour travailler.

Dès que j'aurai mes lunettes.

(Dans la cour, ROSE et MOULINE jouent toujours aux détectives.)


ROSE

Tu sais quoi,

détective Moumou?


MOULINE

Quoi?


ROSE

Même si Tache-Tache et Tissou

n'ont pas pris les lunettes,

peut-être que Barbichette

et Nez Bleu les ont volées, eux.


MOULINE

Tu penses?


ROSE

Ça se peut.


MOULINE

Mais comment on fait

pour vérifier?

Ils ne sont pas

dans leur terrier.


ROSE

Hum... Peut-être

qu'ils vont venir

voler d'autres choses

dans la Touthèque.


MOULINE

Il faut les espionner.


ROSE

Oh oui! C'est une bonne idée.


MOULINE

Oui!


ROSE

(Allant chercher la mallette de détective)

Regarde.

Il y a quelque chose pour

les espionner en se cachant.

(ROSE sort deux masques de la mallette.)


MOULINE

Ah!

Un gros nez avec

une moustache.


ROSE

Oui, comme ça,

les soussis ne vont pas nous

reconnaître s'ils viennent ici.

Et regarde.


MOULINE

Le journal,

c'est pour se cacher?


ROSE

Oui.


MOULINE

(Mettant le journal devant son visage)

Il y a des trous

pour les yeux.


ROSE

Oui, comme ça, on peut

espionner les soussis voleurs

et ils ne savent pas

que c'est nous.

Viens.

(Elles vont s'asseoir et cachent leur visage derrière les journaux.)


ROSE

J'adore être une détective

qui espionne.

(Chez les SOUSSIS, TISSOU et BARBICHETTE sont effrayés en voyant le pop-corn éclater.)

(Chez MOSA, MONSIEUR DING DONG a déposé sur la table le paquet pour JEAN-JEAN.)


MONSIEUR DING DONG

C'était lourd, tout ça.


JEAN-JEAN

Mais pourtant,

ça devrait être léger.

Un tournevis

et 50 petites vis.


MONSIEUR DING DONG

Un tournevis

et 50 petites vis?


JEAN-JEAN

Bien oui! C'est bien ce que

je vous ai commandé, non?


MONSIEUR DING DONG

Un tournevis

et 50 petites vis?


JEAN-JEAN

Euh... Oui.


MONSIEUR DING DONG

Oh! Ding dong

de ding dong de malheur!

Je me suis trompé.


JEAN-JEAN

Trompé?


MONSIEUR DING DONG

Oui. Je me suis

fourvoyé.

J'ai cafouillé.


JEAN-JEAN

(Ouvrant le paquet)

Ah! Je vois.

Vous m'avez apporté

50 tournevis et...


JEAN-JEAN ET MONSIEUR DING DONG

...Une seule petite vis.


MONSIEUR DING DONG

J'ai tout inversé.

Quelle erreur épouvantable,

impardonnable!


JEAN-JEAN

Calmez-vous,

monsieur Ding Dong.


MONSIEUR DING DONG

Me calmer?

Mais... Mais... Mais...

Je vous ai laissé tomber,

Géant-Géant.

J'ai tout raté.


JEAN-JEAN

Mais non!

Je suis un peu embêté,

c'est tout.

Mais ce n'est pas si grave.

C'est même assez drôle.


MONSIEUR DING DONG

Ding dong de ding dong!

Mais qu'est-ce

que je vais faire?


JEAN-JEAN

Ne vous en faites pas,

monsieur Ding Dong.


MONSIEUR DING DONG

Géant-Géant,

je vais vous trouver

les 50 vis

dont vous avez besoin.

Coûte que coûte!

à la vie, à la mort.

Parole de Ding Dong!

(Sa main restant prise dans le paquet)

Aïe!

Je...

(MONSIEUR DING DONG sort avec le paquet.)


JEAN-JEAN

Oh! Oh!

(S'adressant au public de l'émission)

Mais qu'est-ce qu'il voulait

que je fasse de 50 tournevis?

(Chez les SOUSSIS, le pop-corn éclate toujours. Il y en a maintenant une montagne.)


TISSOU

Hah! Top top

top top.


TACHE-TACHE

Top top, top top.


TISSOU

Hah!

(TISSOU et TACHE-TACHE prennent du pop-corn.)


TACHE-TACHE

Zou.


TISSOU

Zou zou.


TACHE-TACHE

Zou zou.


TISSOU

Zou zou.

(Dans la cour, ROSE et MOULINE sont toujours assises, les journaux cachant leur visage.)


ROSE

Chut! Il ne faut pas rire

quand on espionne.


MOULINE

Je sais, mais tu me fais

trop rire

avec ton gros nez

et ta moustache.

(MONSIEUR DING DONG arrive avec son lourd paquet.)


ROSE

Oh! Chut!


MONSIEUR DING DONG

50 vis, j'ai assurément ça

dans ma Touthèque,

ou alors je ne m'appelle pas

Ding Dong.

(Propos dans une langue étrangère)

Hello? Buongiorno?

Shalom?

Il y a quelqu'un

derrière ces journaux?

(ROSE et MOULINE abaissent les journaux, mais elles portent toujours les lunettes munies d'un gros nez et d'une moustache.)


MONSIEUR DING DONG

Mais qui êtes-vous?

Que faites-vous là?

Vous êtes des voleurs

de Touthèque, c'est ça,

des cambrioleurs,

des malfaiteurs.


ROSE

Mais non,

monsieur Ding Dong.


MOULINE

C'est nous,

les détectives.


MONSIEUR DING DONG

(Riant)

Vous m'avez fait peur.


MOULINE

On surveillait

votre Touthèque.


MONSIEUR DING DONG

Une chance que vous étiez là

sinon quelqu'un aurait pu partir

avec ma Touthèque

et avec toutes les vis

qu'elle contient

et dont j'ai absolument besoin

aujourd'hui.

Voilà.

(Fouillant dans sa Touthèque)

De la saucisse, un bouquet

de lis, des patins qui glissent.

Oh non! Oh non! Ding dong

de ding dong de ding dong!


ROSE

Quoi? Qu'est-ce qu'il y a,

monsieur Ding Dong?


MONSIEUR DING DONG

Je n'ai plus aucune, aucune vis

dans ma Touthèque.

Oh non! Je suis fichu.


MOULINE

Pourquoi il vous faut

des vis?


MONSIEUR DING DONG

Pour Géant-Géant,

pour réparer ma gaffe.

Oh! Il va être fâché après moi

et il ne voudra plus

faire affaire avec moi.

Oh! Ding dong

de ding dong de ding dong!


MOULINE

Vous n'avez vraiment plus

aucune, aucune, aucune vis

dans votre Touthèque?


MONSIEUR DING DONG

Non, aucune, zéro.

À moins que...

Ah! J'ai peut-être

une autre idée.

(MONSIEUR DING DONG va fouiller à l'arrière de sa Touthèque.)


MOULINE

Vous avez trouvé

une solution?


MONSIEUR DING DONG

Oui, la meilleure

des meilleures solutions.


MOULINE

Qu'est-ce que c'est?


MONSIEUR DING DONG

C'est un secret de marchand.

Géant-Géant sera très content.


MOULINE

Il serait

encore plus content

si on trouvait

ses lunettes.


ROSE

Oh oui!

Ça, c'est vrai.

(Prenant un toutou dans la Touthèque)

Toi, monsieur le toutou,

est-ce que tu sais

elles sont où,

les lunettes

de mon papa Jean-Jean?


MOULINE

(Faisant parler le toutou)

Des lunettes?

Je ne sais même pas c'est quoi.


ROSE

Alors, on va

te montrer un dessin.

Oui, les détectives ont

presque toujours

une photo ou un dessin

de ce qu'ils cherchent.


MOULINE

Oh oui! Un dessin!


ROSE

Oui, on va demander

à mon papa Jean-Jean

de dessiner ses lunettes

dans notre calepin.


MOULINE

Oh oui!

(ROSE et MOULINE reprennent leur mallette de détective.)

(Transition animée)

(Chez MOSA, JEAN-JEAN termine de dessiner ses lunettes dans un calepin.)


JEAN-JEAN

Et voilà!


MOULINE

Je veux voir.


ROSE

Oh! Ça ressemble vraiment

à tes lunettes.


MOULINE

On va les retrouver,

tu vas voir.


JEAN-JEAN

C'est vraiment bizarre.

Je les avais ce matin,

j'en suis sûr.


MOULINE

Mamie Bise dit souvent:

"Quand tu perds

quelque chose,

réfléchis à ce que tu as fait

dans la journée

et tu vas tout retrouver."


JEAN-JEAN

Euh... Bon, alors,

je me suis réveillé.

Puis, j'ai mis mes lunettes

pour lire un peu dans mon lit.


ROSE

Et après?


JEAN-JEAN

Après, je suis allé

préparer à déjeuner.

Pour ça, j'ai enlevé

mes lunettes.


MOULINE

Elles sont peut-être

dans la cuisine.


JEAN-JEAN

Non, parce qu'après

avoir mangé,

je suis allé cueillir

des bibouilles dans le potager.

Et pour ça, j'ai remis

mes lunettes.


MOULINE

Et après?


JEAN-JEAN

Après, je suis revenu

à la maison

et j'ai coupé des bibouilles

sur la table

pour préparer du jus.

Et du jus de bibouille

a éclaboussé mes lunettes,

alors je les ai enlevées

pour les essuyer.


MOULINE

Et après?


JEAN-JEAN

Après... Après...

Je suis allé chercher mon coffre

à outils dans l'atelier,

avant de venir ici.


MOULINE

Oh! Alors tes lunettes

sont sûrement

sur la table

de la salle à manger.


JEAN-JEAN

Oui, c'est très possible.


MOULINE

On va voir.


ROSE

Oui.


JEAN-JEAN

Bien.

(ROSE et MOULINE repartent avec leur mallette.)

(Chez les SOUSSIS, le pop-corn continue d'éclater. La pièce en est maintenant à moitié remplie.)


TACHE-TACHE

(Appelant quelqu'un)

Alalal.

Alalal.

Alalal!

(TISSOU émerge soudainement de la montagne de pop-corn, ce qui les fait rigoler.)

(Chez MOSA, JEAN-JEAN répare le tiroir.)


JEAN-JEAN

(S'adressant au public de l'émission)

Je ne vois rien.

C'est dur pour les yeux.

J'ai bien hâte

de retrouver mes lunettes.

(MONSIEUR DING DONG arrive avec un panier rempli d'objets divers.)


MONSIEUR DING DONG

Géant-Géant!

J'ai trouvé une solution

pour vous fournir 50 vis.


JEAN-JEAN

Mais monsieur Ding Dong,

ce n'est pas nécessaire.


MONSIEUR DING DONG

Tut tut tut!

Je tiens mordicus

à faire oublier mes gaffes.

Ces objets sont

remplis de vis.

Laissez-moi quelques minutes

et vous pourrez les utiliser

pour faire votre réparation.


JEAN-JEAN

Attendez,

monsieur Ding Dong!

Ne démontez pas vos précieux

objets comme ça.


MONSIEUR DING DONG

Laissez-moi faire.

Laissez-moi faire, Géant-Géant.

Je vais vous prouver que,

malgré ma gaffe,

je suis un bon marchand.


JEAN-JEAN

Mais je le sais déjà, cher ami.


MONSIEUR DING DONG

Tut tut tut!

Vous voulez des vis,

je vais vous donner

des vis.


JEAN-JEAN

Ce n'est pas nécessaire,

je vous dis.

J'ai trouvé une solution

pour remplacer les vis.


MONSIEUR DING DONG

Ah oui?


JEAN-JEAN

Mais oui, je n'ai qu'à utiliser

des petits clous.

Ça fera très bien l'affaire.


MONSIEUR DING DONG

Des clous! Mais j'en ai

des tonnes

et des tonnes

et des tonnes de clous!

J'en ai des petits, des moyens,

de grands, des géants.


JEAN-JEAN

Il m'en reste tout plein

dans mon atelier.

Je n'ai qu'à utiliser les miens.


MONSIEUR DING DONG

Vous êtes certain que vous ne

voulez pas de toutes ces vis?

Elles ont déjà été utilisées,

mais elles sont encore

de très bonne qualité.


JEAN-JEAN

Mais non, gardez vos objets

en un seul morceau.

Il faut seulement

que les détectives

Moumou et Rosie Rose

retrouvent mes lunettes.

Sinon je ne finirai jamais

la réparation.


MONSIEUR DING DONG

Acceptez au moins que

je vous donne un coup de main.


JEAN-JEAN

J'accepte volontiers.

(Chez les GÉANTS, ROSE et MOULINE sont toujours à la recherche des lunettes de JEAN-JEAN.)


ROSE

Elles ne sont pas ici,

les lunettes.


MOULINE

Là! Sous le napperon.

Oh non!

C'est une fourchette.


ROSE

Finalement, peut-être

que papa Jean-Jean

ne les a pas laissées ici,

ses lunettes.

Oh là! Il y a

quelque chose par terre.

Oh!

C'est juste des ciseaux

de bricolage.

Elles ne sont

vraiment pas ici.


MOULINE

Peut-être

qu'elles ont rapetissé

et qu'elles sont devenues

minu-minu-minuscules.


ROSE

J'espère que non.

Des lunettes minuscules

sur le nez géant de mon papa,

ça ne servirait à rien.

(Elles rigolent. JEAN-JEAN et MONSIEUR DING DONG arrivent.)


JEAN-JEAN

Alors, détectives

Moumou et Rosie Rose,

où en est l'enquête?


ROSE

Elles ne sont pas ici,

tes lunettes.


JEAN-JEAN

Ah non? Ah botte de géant!

Je ne pourrai jamais continuer

la réparation sans elles.


MONSIEUR DING DONG

Il doit y avoir un voleur

dans le coin. Je le savais!

Oh! Ding dong

de ding dong!

Ma Touthèque, elle est

toute seule dans la cour,

sans surveillance.

Ma Touthèque!


JEAN-JEAN

Calmez-vous,

monsieur Ding Dong.

Il n'y a aucun voleur au pays

d'Arbra, parole de géant.


MONSIEUR DING DONG

Si vous le dites,

je vous crois.

Mais où sont vos lunettes

dans ce cas?


JEAN-JEAN

Je croyais les avoir

laissées ici pourtant.

Oh! Dites donc!

Il est beau, ce collage.


MOULINE

C'est moi qui l'ai fait.


MONSIEUR DING DONG

Quelle superbe forêt! Et ça,

c'est un joli renard, c'est ça?


MOULINE

Oui! C'était

très, très long à faire.


ROSE

Oh oui! On a bricolé

pendant longtemps.


JEAN-JEAN

Et vous avez rangé

tout de suite après?


ROSE

Oui, comme tu nous dis

toujours de faire.


MOULINE

J'ai tout rangé

vite comme le vent.

Oh!

Je sais où elles sont,

les lunettes.


ROSE

Où?


MOULINE

Là-dedans!


ROSE

Dans la boîte

de bricolage?


MOULINE

Oui, quand j'ai rangé,

j'ai tout envoyé d'un coup

dans la boîte.

J'ai peut-être rangé

les lunettes sans faire exprès.


ROSE

Oui! Elles sont là.

(ROSE et MOULINE crient de joie.)


JEAN-JEAN

Mes lunettes, enfin!


MOULINE

On les a retrouvées!


MONSIEUR DING DONG

Un autre grand mystère

de résolu.


JEAN-JEAN

Vous êtes de très bonnes

détectives, les filles.


MOULINE

Je m'excuse, Jean-Jean,

d'avoir égaré tes lunettes.


JEAN-JEAN

Ne t'en fais pas, Mouline.


ROSE

Tu n'as pas fait exprès.


MOULINE

Je ne les ai pas vues

parce que j'ai tout

rangé vite, vite.


MONSIEUR DING DONG

Qui aurait cru que c'était

l'une des deux détectives

qui était la coupable?


ROSE

Est-ce que vous croyez

qu'il y a d'autres mystères

chez Mosa?


MONSIEUR DING DONG

Chez Mosa,

ça ne m'étonnerait pas.

(Ils rigolent tous ensemble.)

(Chez les SOUSSIS, TISSOU et TACHE-TACHE s'amusent à se cacher dans le pop-corn. La pièce en est presque entièrement remplie. Ils comprennent maintenant que le pop-corn se mange aussi.)


TACHE-TACHE

Minam minam.


TISSOU

Minam minam!


TACHE-TACHE

Alala.

(Chez MOSA, MONSIEUR DING DONG aide JEAN-JEAN à fixer le tiroir.)


JEAN-JEAN

Tenez-le bien,

monsieur Ding Dong.


MONSIEUR DING DONG

(Se servant de son marteau)

Oui oui, Géant-Géant,

comme ça.


JEAN-JEAN

Et voilà!

C'était le dernier clou.


MONSIEUR DING DONG

Oh!

Décidément, ce genre de travail

manuel, ce n'est pas pour moi.

Je préfère rester marchand.


JEAN-JEAN

Tant mieux parce que,

malgré votre petite gaffe,

il n'y a pas

meilleur marchand que vous.


ROSE

C'est réparé?


JEAN-JEAN

Ça devrait.


MOULINE

(Ouvrant et refermant le tiroir)

Ça fonctionne!


ROSE

Bravo, papa Jean-Jean.


MOULINE

Et monsieur Ding Dong aussi.


JEAN-JEAN

C'est Mosa

qui va être contente.

(Ils entendent des crépitements.)


MONSIEUR DING DONG

C'était quoi, ça?


JEAN-JEAN

Je ne sais pas.


MOULINE

C'est un mystère!


ROSE

Oh oui!

On va trouver

d'où ça vient.


MOULINE

Ça aussi, c'est un travail

pour des détectives.


MONSIEUR DING DONG

Quel bruit bizarre!


MOULINE

Oh! On dirait

que ça vient de là.


JEAN-JEAN

Le coffre de Mosa?


ROSE

(Examinant le coffre)

Mais qu'est-ce

qui se passe là-dedans?


MOULINE

(Ouvrant le coffre)

Oh!


MONSIEUR DING DONG

Qu'est-ce que c'est?

Dites-le-moi. Je suis inquiet.


ROSE

C'est du maïs soufflé!

Il y a plein de maïs soufflé

dans le fond.


JEAN-JEAN

Oh non! C'est le trou

dans le fond du coffre

qui s'est ouvert

de nouveau.


MOULINE

Le trou qui mène

chez les soussis?


JEAN-JEAN

Oui, je l'avais bouché

moi-même, ce trou.


MONSIEUR DING DONG

J'adore le maïs soufflé.

C'est ma collation préférée.

Ding dong de ding dong!

Mais quel gaspillage!


JEAN-JEAN

Il doit y avoir une montagne

de maïs soufflé là-dessous.


MONSIEUR DING DONG

Il doit y avoir une superbe

machine pour le faire éclater.


MOULINE

C'est avec ça qu'ils jouaient

tantôt, les soussis.


ROSE

Oui!


JEAN-JEAN

Il va falloir

que je rebouche ce trou,

sinon Mosa va revenir

et va trouver sa maison

remplie de maïs soufflé.

(Ils rigolent et commencent à s'amuser avec le pop-corn. JEAN-JEAN salue le public de l'émission.)

(Générique de fermeture)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par

Coloriage

3 images