Image univers Barbapapa Image univers Barbapapa

Barbapapa

Les aventures de Barbapapa, Barbamama et leurs sept enfants : Barbidou, Barbouille, Barbabelle, Bardidur, Barbotine. Barbibul et Barbalala.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Les jouets

Les barbabébés n’ont pas assez d’argent pour acheter des jouets. Ils décident de les fabriquer eux-mêmes.



Année de production: 1977

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Comme une fleur, Barbapapa est né dans un jardin. Il peut prendre n’importe quelle forme. Il est très gentil et tout le monde l’aime. Il a construit, pour sa famille, une maison qui lui ressemble. Grâce à quelques transformations et une brillante imagination, il vient à bout des situations les plus difficiles…et le tout en douceur ! Sa bonne volonté est inépuisable.

Chanson thème des Barbapapa


CHOEUR D'ENFANTS

♪ Voici venir les Barbapapa ♪

♪ On fait les fous ♪

♪ Dans la famille des Barbapapa ♪

♪ Viens avec nous chez Barbapapa ♪

♪ Ils se transforment à volonté

Courts longs carrés

Minces gros ou ronds ♪

♪ Viens avec nous chez Barbapapa ♪

♪ Il y a Barbapapa Barbamama

Barbidou Barbouille

Barbabelle et Barbidur

Barbotine et Barbibulle

Et Barbalala ♪

♪ Viens avec nous

chez Barbapapa ♪♪

(Fin chanson thème)

(Les Barbapapa, CLAUDINE et FRANÇOIS sont dans un joli village.)


BARBAMAMA

- C'est une bonne idée de

visiter le magasin de jouets.

Allez, entrons.

FRANÇOIS

- Bonjour, monsieur.

Vous pouvez me montrer

la boîte à musique qui est

sur l'étagère là-bas?


BARBIBUL

- Oh! Qu'est-ce que c'est

chouette tous ces jouets!


VENDEUR

- La boîte à musique, voilà.

(La boîte à musique émet une musique douce. Trois petits musiciens en bois tournent sur la boîte au son de la musique.)


BARBIBUL

- Magnifique! Quelle belle

mécanique. C'est ingénieux.


BARBOUILLE

(À une grande poupée)

- Hé!

Vous dansez, chère

mademoiselle? Oh, pardon,

je vous remonte.

(BARBOUILLE remonte une manivelle et la poupée se met à tournoyer très rapidement.)


BARBOUILLE

- Hé! Hé! Attendez-moi!

Pas si vite, pas si vite!

Ah!


BARBABELLE

- Tu t'y prends mal, Barbouille.

Regarde, il faut faire comme moi

tout en souplesse. Qu'est-ce

qu'il a, mon gentil Pinocchio?

(BARBABELLE danse avec un Pinocchio de bois. Le pantin est mou et tombe par terre. BARBOUILLE rigole. BARBIBUL et BARBIDUR ont pris la forme d'une bicyclette.)


BARBIBUL

- Allez, monte, François.

Nous t'emmenons faire un petit

tour de bicyclette. Fais

attention, tiens-toi bien.

FRANÇOIS

- Oh, merci bien.

Mais n'allez pas trop vite,

hein, prenez garde.

(BARBIDUR lâche BARBIBUL. La bicyclette se sépare en deux parties.)

FRANÇOIS

- Hé, Barbibul,

attention, on va tomber.

Attention!

(BARBIBUL tombe dans des boîtes à surprise. Il est étourdi.)


BARBOTINE

(Riant)

- Ha! Ha! Ha!

Ils sont fous, ces garçons.

(Transition)

(BARBOTINE et BARBALALA sont maintenant devant une maison de poupée.)


BARBOTINE

- Oh, la jolie maison!

(BARBOTINE et BARBALALA peignent des visages sur leurs pouces et les habillent de petites robes. Leurs pouces sont comme des petites poupées. Les filles s'amusent à les faire danser à l'intérieur de la maison de poupée.)


BARBALALA

- Elles dansent bien, nos

poupées, tu ne trouves pas,

Barbidur?


BARBIDUR

- C'est pas mal, mais

regardez ce que je sais faire.

Mesdames et messieurs,

le spectacle va commencer!

(BARBIDUR se place à côté d'un castelet et danse. BARBIBUL fait danser deux marionnettes dans le castelet.)


BARBABELLE

- Brave Barbidur, quel grand

artiste tu es. Je ne savais pas

que tu dansais si bien

le french cancan.

(Elle trébuche sur une poupée géante.)


BARBABELLE

(À la poupée)

- Oh,

excusez-moi, je ne peux pas

danser avec vous, j'ai déjà

promis cette danse.

(BARBIBUL et BARBIDOU s'amusent avec une voiture miniature.)


BARBIBUL

- Vas-y, Barbidou, lâche-la.


BARBIDOU

- Je ne sais pas si elle va

marcher, voyons voir.

(BARBIDOU remonte le mécanisme de la voiture et la lâche. La voiture avance toute seule.)

(BARBOUILLE et BARBIDUR sont maintenant avec deux petits bébés. Les bébés pleurent dans leurs poussettes.)


BARBOUILLE

(Affolé)

- Oh, mais les pauvres bébés,

il faut faire quelque chose

pour les consoler.

(BARBOUILLE prend un bébé dans ses bras.)


BARBOUILLE

- Calme-toi, mon petit bébé.

Calme-toi.


VENDEUR

- Ce n'est pas un vrai, c'est

une poupée. Tiens, regardez.

(Le vendeur relève le chandail du bébé et il y a un mécanisme. Le vendeur appuie sur un bouton et le bébé arrête de pleurer.)


BARBIDUR

(Ayant l'autre bébé dans les bras)

- Mais comment il faut faire?

Je ne trouve pas le bouton

pour l'arrêter.


BARBALALA

(Prenant le bébé)

- Mais voyons,

c'est un vrai bébé.


BARBIDUR

(Confus)

- Les faux sont tellement vrais

que les vrais passent

pour des faux.

(Transition)

(BARBIDOU, CLAUDINE et FRANÇOIS ont des jouets dans les bras. Ils sont à la caisse du magasin.)


BARBIDOU

- Nous voudrions emporter

ces quelques petites choses,

monsieur, s'il vous plaît.


VENDEUR

- Bien, ça vous fera

350 francs.

FRANÇOIS

- Oh! Oh, mais monsieur,

nous ne savions pas

que les jouets coûtaient

si cher.


VENDEUR

- Alors, je regrette,

jeune homme.

Pas d'argent, pas de jouet.

C'est à prendre ou à laisser.


BARBAPAPA

- Oh, ça ne fait rien,

les enfants.

Nous allons fabriquer

des jouets nous-mêmes.

(Transition)

(Les Barbapapa, CLAUDINE et FRANÇOIS sont dans leur jardin et fabriquent des jouets avec des outils.)


BARBIBUL

- Mais vous n'y arriverez

jamais comme ça. Regardez,

j'ai fait un plan. Pour faire

beaucoup de jouets vite et

bien, il faut faire comme

dans une grande usine.

(Les Barbapapa prennent la forme de machines et travaillent à la chaîne.)


BARBIDUR

- Plus vite, Barbouille!

Tu perds la cadence,

voyons. Plus vite, allez.

Allez!


BARBOUILLE

- Ha! Ha! C'est vous qui n'allez

pas assez vite. Allez, allez!

Ah, pas si vite quand même.


BARBABELLE

(Sur un cheval à bascule)

- Très confortable,

ce petit cheval.


BARBIDUR

(Sautant sur un cheval à bascule)

- Youpi!

(BARBIDUR se balance si vite qu'il est propulsé par dessus le cheval à bascule.)


BARBIDUR

- Oh!

Ce cheval est trop nerveux.

On est jamais si bien servi

que par soi-même.

(BARBIDUR prend la forme d'un cheval et trotte sur l'herbe.)


BARBAMAMA

- Allez, on va fabriquer

les poupées maintenant.


BARBOTINE

- Une petite couture.


BARBALALA

(Rembourrant la poupée)

- Regardez,

la véritable poupée

en peluche.

(BARBIDOU prend la forme d'un éléphant. Ses sœurs se servent de lui comme patron de couture. Elles fabriquent un éléphant en peluche.)



BARBOTINE

- Ne bouge pas, Barbidou.

Tu fais un excellent mannequin

pour éléphant en peluche.


BARBIDUR

- Allez,

envoyez les paquets!

(Les Barbapapa emballent les jouets qu'ils ont fabriqués. BARBOUILLE empoigne BARBIDOU, croyant qu'il est un jouet, et le place dans une boîte.)


BARBIDOU

- Hé! Ho, ho! Je ne suis pas

un paquet! Je suis Barbidou.

Non, non, oh non! Oh non!

(Transition)


BARBAMAMA

- Et maintenant, il n'y a plus

qu'à distribuer les jouets

à tous nos amis.


BARBABELLE

- C'est pour toi.

(BARBABELLE donne un train en bois à un bébé.)


BARBIDOU

- C'est pour toi.

(BARBIDOU donne un éléphant en peluche à un autre bébé.)

FRANÇOIS

- Et moi alors, Barbapapa?


BARBAPAPA

- Ha! Ha! Ha! Voilà.

(BARBAPAPA donne un grand cheval à bascule à FRANÇOIS. Tous les enfants jouent avec les jouets dans le jardin. Tout le monde est heureux.)

♪♪♪

(Générique de fermeture)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par

Coloriage

7 images