Image univers Bouba le petit ourson Image univers Bouba le petit ourson

Bouba le petit ourson

Les aventures du petit ourson Bouba, de sa soeur Frisquette et de Moy, un petit garçon amérindien.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Le piège de Bonamy

L’éducation des oursons a été très bénéfique. Pour les mettre à l’épreuve, Moy décide de les emmener faire une promenade en forêt.



Année de production: 1977

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début chanson thème


CHOEURS D'ENFANTS

♪ Bouba Bouba

Mon petit ourson

Tu roules et tu glisses

Sur la blanche blanche neige

Bouba Bouba

Fais bien attention

De ne pas t'éloigner

Du chemin de ta maison ♪


♪♪♪


VOIX FÉMININE

♪ Dans la nuit noire et glacée

à côté de ta soeur Frisquette

Tu dors et tu dois rêver

Que tu es le roi de la fête

Amandine ta maman

Tremble de peur elle s'inquiète

Et toi dans ton canoë

Avec moi tu chantes à tue-tête ♪


♪♪♪


CHOEUR D'ENFANTS

♪ Bouba Bouba

Mon petit ourson

Tu fais la joie et l'admiration

De ta famille

Bouba Bouba

Mon petit garçon ♪


♪♪♪


VOIX FÉMININE

♪ Tu cours et tu vas à travers

Les champs et les bois ♪

L'oncle Émile

Forestier John

Et surtout Daklahoma

Te font des cadeaux princiers

Que tu gardes pour ton papa

Joy t'aime beaucoup tu vois

Elle pleure quand tu n'es pas là

Et Moy le petit Indien... ♪


Fin chanson thème


Titre :
Le piège de Bonamy


NARRATEUR

Après avoir

recueilli les deux petits

oursons, Moy essaie de leur

enseigner le langage des signes

pour leur apprendre la façon

de se conduire tous les jours

et aussi pour les avertir

des dangers qu'ils courent

dans la nature.

Mais ce n'est pas un travail

facile. Et cela lui demande

beaucoup de patience.


DAKLAHOMA prend de l'eau dans le puit alors que MOY essaie de dresser les deux oursons.


MOY

Bon, on s'est assez reposés

pour aujourd'hui. On va voir si

vous vous souvenez de ce que

je vous ai montré l'autre

jour. Vous êtes prêts?


MOY mime un geste. Les deux oursons se mettent debout.


BOUBA

Grrr! Grrr!


MOY

Mais non! C'est pas ça.

Ce geste, ça veut dire

partez. Vas-y, Bouba.


BOUBA

(S'en allant)

Grrr!


MOY

Ha! Ha! Ha! à toi maintenant,

Frisquette. On va voir

si tu as compris. Vas-y.


FRISQUETTE

(S'en allant)

Grrr!


MOY

C'est bien! Bon, maintenant,

revenez ici.

C'est très bien. Alors, comme

vous vous souvenez de votre

leçon, vous avez une récompense.

Ce pot est plein de miel. Vous

n'avez pas oublié le geste

que je fais quand vous pouvez

manger.

(Mimant un geste)

Comme ça. Comme ça.

Eh bien, je vous attends.

Vous pouvez le manger.


BOUBA ET FRISQUETTE

Snif! Snif!


BOUBA et FRISQUETTE dévorent le miel.


MOY

Ha! Ha! Ha! Oui, c'est pas

dur, ça, vous connaissez.

Ha! Ha! Ha!

Ha ha ha!


DAKLAHOMA

On dirait qu'ils font

des progrès et qu'ils

commencent à te comprendre.


MOY

Oui, c'est parce que je me

donne du mal. J'espère que

bientôt, j'aurais plus besoin

de répéter les gestes

plusieurs fois.


DAKLAHOMA

C'est bien. Pour te parler

franchement, quand tu m'as dit

que tu voulais apprendre à ces

oursons les signes hérités de

nos ancêtres, je ne pensais pas

qu'ils les retiendraient si

rapidement. Mais je vois que je

me suis trompé. Parce qu'ils ont

fait le lien entre leur appétit

et ton geste montrant qu'ils

peuvent manger, mais c'est

aussi parce que tu es

un bon professeur.


MOY

Ah, je te remercie, papa.


BOUBA

Grrr!


MOY

Est-ce que je peux essayer

quelque chose de

nouveau avec eux?


DAKLAHOMA

Explique-moi, je te le dirai.


BOUBA

Tu me dis qu'ils obéissent

bien, alors je pensais aller

me promener avec eux sans leur

mettre leur corde. Comme ça,

ils pourront courir et je serai

là pour les surveiller.


DAKLAHOMA

Et pourquoi veux-tu les

promener sans leur corde?


MOY

Papa, c'est bien simple. Ça

leur permettra de manger ce

qu'ils préfèrent. Et après, moi,

je pourrai leur en rapporter

pour qu'ils les mangent à la

maison. Et puis, de toute façon,

un jour ou l'autre, il faudra

bien qu'ils cherchent leur

nourriture tout seuls.


DAKLAHOMA

Oui, c'est vrai.


MOY

Et puis, t'as pas à avoir

peur. Je leur laisserai autour

du cou les colliers donnés par

Joy. Comme ça, s'ils rencontrent

un chasseur, il comprendra que

les oursons sont apprivoisés

et il leur fera pas de mal.


DAKLAHOMA

Peut-être. Je sais bien qu'ils

obéissent à tes gestes, mais

dans la forêt, il arrive

toujours des événements

imprévus. Alors, sois très

prudent, Moy. Ne prends

aucun risque.


MOY

Je te promets de faire

attention, papa.


MOY et les deux oursons s'aventurent en forêt.


MOY

Han! Han!

Grrr! Grrr!

Hi! Hi! Hi!

Grrr! Grrr!

Ha! Ha! Ha!

Hi! Hi! Hi!


Pendant ce temps, DAKLAHOMA coupe du bois. ONCLE ÉMILE lui rend visite.


DAKLAHOMA

Ouf!


ONCLE ÉMILE

Bien le bonjour, Daklahoma.


DAKLAHOMA

Ah, bonjour, Oncle Émile.

Quel bon vent t'amène?


ONCLE ÉMILE

Je viens simplement apporter

de bonnes choses à manger

aux deux oursons.


DAKLAHOMA

Ah! Moy sera très content.

J'espère que tu n'as pas quitté

ton travail pour apporter ça.


ONCLE ÉMILE

Ah! Mon travail de chercheur

d'or n'est qu'un prétexte pour

continuer à vivre parmi vous.

Mais, euh, je ne vois pas Moy.


DAKLAHOMA

Ha! Moy est parti dans

la forêt pour faire

manger les deux oursons.


ONCLE ÉMILE

Ah! Dans la forêt? Tout seul?

Et pourquoi tu lui as permis?


DAKLAHOMA

Oh, tu as l'air d'avoir

peur. Ce n'est pas

normal. Explique-toi.


ONCLE ÉMILE

J'espère que tu te souviens

de Bonamy, ce méchant chasseur

qui était là quand tu as tué

Amandine. Il est revenu par ici

et il a mis des pièges un peu

partout dans la montagne.


DAKLAHOMA

Tu es certain que Bonamy

est revenu?


ONCLE ÉMILE

Mais oui, figure-toi. Je l'ai

vu comme je te vois. Il venait

de poser un piège tellement

grand que la maison pourrait s'y

prendre facilement. Pourvu que

personne ne marche dessus. Oh,

je vais essayer de prévenir Moy.


DAKLAHOMA

Ah!


BONAMY se promène dans la forêt en compagnie de PEDRO et PACO, ses deux acolytes.


BONAMY

Ah!

Je crois que c'est

le meilleur endroit.


PEDRO

Hé! Ça y est!

Voilà votre piège.


BONAMY

Donne.


PEDRO et PACO installent un piège dans la forêt.


PACO

(Forçant)

Han! Han!

Han!

Han!

Han!


BONAMY

Il faut que ça tienne bien.

Comme ça, personne ne pourra le

voir. Alors, écoutez-moi bien,

tous les deux. Vous viendrez ici

tous les matins de bonne heure

pour voir si un animal

s'est pris dans le piège.


PEDRO

Oui, monsieur.


BONAMY

Bien entendu, s'il y en

avait un, vous me prévenez

immédiatement et je viendrai

m'en occuper personnellement.

Est-ce que c'est bien compris?


PEDRO

Euh, nous sommes pas

complètement idiots,

Monsieur Bonamy.


PACO

Et il y a une chose que je

voudrais savoir. Vous nous aviez

promis de nous donner un fusil

à chacun. Quand est-ce qu'on

les aura ces fusils?


BONAMY

Quoi? Vous aurez vos fusils

quand vous aurez fini le

travail que je vous ai demandé.


PACO ET PEDRO

Hum?


BONAMY

Allons poser les autres pièges

au lieu de parler inutilement.


PACO

(Forçant)

Han!

Han!

Han!


MOY continue de marcher avec les deux oursons. ENSEMBLE, il se rapproche de piège de BONAMY sans le savoir.


MOY

Ne courez pas si vite.

Je peux pas vous suivre.


BOUBA s'arrête et se met à grogner.


MOY

Qu'est-ce qui te prend?

Qu'est-ce que tu as vu?


BOUBA

Grrr!


MOY

Tu as senti quelque

chose? Ni va pas, Bouba.

Restez ici, tous les deux.

Moi, je vais voir ce que c'est.


MOY repère un lapin.


MOY

Oh! Il faut pas avoir peur.

C'est un lapin. Je me demande

pourquoi il s'agite comme ça.

Pauvre petite bête! Il a la

patte prise dans le piège.

Attends, je vais te délivrer

et tu pourras repartir chez toi.

Han! Han! Oh! C'est

dur. Voyons voir.


MOY prend une branche d'arbre et essaie de forcer le piège.


MOY

Han!

Ah! Ouh!

Oh! J'y arrive pas. Il faut

que j'aille chercher

quelqu'un pour m'aider.


La voix d'ONCLE ÉMILE se fait entendre.


ONCLE ÉMILE

Moy! Moy!

Où es-tu?


MOY

Ohé, Oncle Émile! Par ici!


ONCLE ÉMILE

Ha! Ha! Ha! Ah, ça y est.

Enfin, je t'ai trouvé.

Hé! Hé! Ah! Ha! Ha! Ha! Ah,

tu peux dire que tu m'as fait

courir. J'avais peur pour toi.

Je voulais te prévenir que

Bonamy a posé des pièges un

peu partout dans la forêt.


MOY

Tu le savais?


ONCLE ÉMILE

Bien sûr que je le savais

parce que j'ai vu Bonamy qui

était en train de les installer.

Ah! Bien, tiens! En voilà un

justement. On va délivrer

ce pauvre petit lapin.


MOY

C'est ce que je voulais faire,

mais tout seul, j'y suis

pas arrivé.


ONCLE ÉMILE

Oui, c'est pas étonnant. Je

suppose que tu as voulu ouvrir

cet horrible piège en

utilisant ta force.


MOY

Bien, oui.


ONCLE ÉMILE

Hum, hum. Et tu sais pas

que pour réussir à ouvrir un tel

piège, il faudrait la force d'un

éléphant. Mais quand on connaît

le truc, c'est très facile.

Attention, regarde bien. C'est

facile, très facile.

(Forçant)

Han! Oh!


MOY

Ah! Ça y est, tu l'as délivré.


ONCLE ÉMILE

Ha! Ha! Ha! Facile.


MOY

Ah, pas tant que ça. Je te

remercie. Toi, tu peux rentrer

chez toi maintenant.

Fais attention.


ONCLE ÉMILE

Hé hé!


FRISQUETTE

(Reniflant le piège)

Snif!


MOY

Regardez-le bien vous deux.

Quand vous verrez un piège comme

celui-ci, évitez-le, sinon

vous serez prisonniers

comme le lapin.


ONCLE ÉMILE

Et il se refermerait sur vos

pattes exactement comme ça.


ONCLE ÉMILE utilise le bâton pour montrer l'effet du piège.


BOUBA ET FRISQUETTE

Grrr! Grrr!


ONCLE ÉMILE

Vous avez vu? Et surtout,

ne posez jamais la patte

sur un de ces pièges.


MOY

Je vais en profiter pour vous

apprendre quelque chose de

nouveau. Regardez. Ça, c'est

"approchez". Ça,

"n'approchez pas".


BOUBA ET FRISQUETTE

(Reniflant le piège)

Snif! Snif!


ONCLE ÉMILE

Ha! Ha! On dirait qu'ils

comprennent bien tout ce que tu

leur dis. Euh, Moy, tu ne veux

pas qu'on aille chercher les

autres pièges, tous les deux?


MOY

D'accord.


BOUBA ET FRISQUETTE

Snif! Snif!


ONCLE ÉMILE

Hé! Attention! Je crois bien

qu'il y en a un autre par

là. Hé! Hum. Oh! Ho! Ho! Ho!

Qu'est-ce que je vous disais?

En voilà un autre. Hum. Hum.

Et voilà! Encore un

qui ne pourra plus faire

de mal à personne.


MOY

Oui, pour l'instant. Mais plus

tard, qu'est-ce qui va se passer

quand Bonamy s'apercevra qu'il

peut plus rien attraper?


ONCLE ÉMILE

Ah! Tu te fais beaucoup trop

de soucis. Bonamy ne saura

jamais qui a rendu ces pièges

inoffensifs. De toute manière,

ces pièges en fer devraient

être interdits. Il faut être

criminel pour les poser.


Plus tard, ONCLE ÉMILE et MOY ont désamorcé tous les pièges et continuent de se promener.


MOY

Ha! Ha! Ha!


ONCLE ÉMILE

Hum! Ah!

Hé! Ha! Ha! Ha!

Venez. C'est l'heure de manger.

Oui, cette petite promenade

m'a donné une faim de loup.

Je pourrais manger un boeuf.


MOY et ONCLE ÉMILE se retrouvent près d'une rivière et s'installent pour le goûter.


MOY

Moi aussi.


ONCLE ÉMILE

Tiens, mange un de ces petits

pains. Je les ai cuits moi-même

avec une très bonne farine.



MOY

Papa, il en fait jamais.

Il a l'air bon ton petit

pain. Mmm! Délicieux!


ONCLE ÉMILE

Parce que j'ai mis de la

noisette dans la farine.


MOY

C'est très bon.


ONCLE ÉMILE

Hi hi hi! Ha! Ha! Ha! C'est

quand même curieux. Chaque fois

que je m'assois au bord d'une

rivière comme celle-ci, j'ai

des souvenirs qui me reviennent

à l'esprit du temps de

la guerre de Sécession.


MOY

La guerre de Sécession?


ONCLE ÉMILE

Oui. On avait perdu une

terrible bataille et après, on

avait dû fuir pendant des jours

devant les troupes ennemies. Et

finalement, on s'était retrouvés

épuisés au bord d'une rivière.

Et au petit matin, on l'a

traversée et on les a distancés.

(Chantant)

♪ Oh my darling ♪

♪ Oh my darling ♪

♪ Oh my darling Clementine ♪


MOY

Oh! Oncle Émile, regarde.


ONCLE ÉMILE

C'est pas très gentil de

m'interrompre quand je chante.

Tu dois pourtant reconnaître

que j'ai une jolie voix, hein.

(Chantant)

♪ Oh my darling ♪


MOY

Arrête-toi et regarde.


ONCLE ÉMILE

Quoi? Qu'est-ce qu'il y a?

C'est parce que je chante que

tu as peur? Eh bien, Bouba et

Frisquette sont sages, eux.


MOY

Mais non, regarde

de ce côté-ci.


ONCLE ÉMILE

Hein?


Un serpent à sonnette se trouve sur un rocher à côté d'eux.


ONCLE ÉMILE

(Criant)

Ha ha! c'est... c'est...

un serpent! Ha! Ha! Ha! Ah!


MOY

Dépêche-toi, Oncle Émile.

On s'en va.


ONCLE ÉMILE

(Criant)

Ah! Ah! Ah!


MOY

Dépêche-toi de te lever.


ONCLE ÉMILE

(Criant)

Hi! Hi! Hi!

Aaah!

Ah! Ah! Ah!

Aaah!

Hum, hum, hum.


Le serpent secoue sa queue pour avertir qu'il est prêt à attaquer.


BOUBA ET FRISQUETTE

Grrr!


MOY

Frisquette! Bouba! N'approchez

pas. Oh! N'approchez pas. C'est

un serpent à sonnettes.

Son venin est mortel.

Oh! Oh! Ah!


BOUBA ET FRISQUETTE

Grrr!


BOUBA

Bouba! Ne bouge pas!


ONCLE ÉMILE

Ah ah ah!

J'ai... J'ai les jambes

en coton. Aaah! Oh!


BOUBA

Grrr!

Grrr!


BOUBA grogne pour faire peur au serpent à sonnette.


MOY

Va-t'en!


ONCLE ÉMILE

Aaah! Oooh! Ah!


BOUBA

Grrr!


Le serpent bondit, BOUBA est effrayé et perd l'équilibre.


MOY

Aaah!


Le serpent finit par s'en aller.


ONCLE ÉMILE

Oh! Oh! Oh!

Oh!


MOY

Ah!


ONCLE ÉMILE

Bravo, Bouba! Tu es un petit

ourson très brave. Je reconnais

en toi le digne fils d'Amandine.


MOY

Oui, mais moi, je suis fâché.

Je t'ai dit plusieurs fois de

ne pas t'approcher et tu m'as

désobéi. Le serpent à sonnettes

est un animal très dangereux

et sa morsure est mortelle.


BOUBA

Cri-cri!


MOY

Et Frisquette? Où est-elle?


BOUBA

Grrr!

Grrr!


BOUBA se rapproche de FRISQUETTE qui est quelque peu en retrait. BOUBA repère un putois qu'il décide de prendre en chasse.


ONCLE ÉMILE

Qu'est-ce qu'il a vu?

Demande-lui de revenir, Moy.


MOY

Reviens ici, Bouba. Laisse-le.


ONCLE ÉMILE

Il est devenu fou. Après le

serpent, il veut faire

fuir tous les animaux. Hé?


ONCLE ÉMILE et MOY rattrapent BOUBA. Le putois et BOUBA s'affrontent.


MOY

Ah!


ONCLE ÉMILE

(Retenant MOY)

Attend! Tu vas être surpris.


Le putois envoie un nuage de gaz pour se défendre.


MOY

Ah! Beurk! Ah! Beurk!

Kof! Kof! Ah! Ça sent mauvais.


MOY prend BOUBA et le transporte jusqu'à la rivière. Ils se laissent tomber tous les deux.


MOY

Han! Han!

Han! Han!

Ah! Ah!


ONCLE ÉMILE

Hé! Mais où sont-ils? Je ne

les vois pas. Hein? Oh! Hein?


MOY

Oncle Émile. On est là.


ONCLE ÉMILE

Ah! Ah!


BOUBA

Grrr!


ONCLE ÉMILE

On peut pas dire qu'il sent la

violette, mais c'est mieux

que tout à l'heure. Je crois

qu'il ne s'approchera plus

jamais d'un putois.


FRISQUETTE

(Reniflant BOUBA)

Ah! Atchoum!


BOUBA

Ah! Ah! Ah! Atchoum! Hé!


ONCLE ÉMILE

Ha! Ha! Ha! Bien, tu vois,

Bouba. Contre un putois, tu n'as

pas beaucoup de défense. Je me

souviens avoir vu un grand

ours s'en prendre à un putois

et détaler au bout d'une

minute. Hé! Ah! Hé!


MOY

Il a eu raison.


BOUBA

Grrr! Grrr!


MOY

Bouba, je crois que tu as

encore besoin d'aller te laver.

Tu viens, Frisquette?

Ha! Ha! Ha!

Hé! Ha! Hi!

Ha! Ha! Ha! Allez, suivez-moi.

Ha! Ha! Ha! Ah! Ha!


ENSEMBLE ils vont dans la rivière. BOUBA se jette sur MOY.


ONCLE ÉMILE

Ha! Ha! Ha! Il t'a bien eu. Tu

voulais lui faire prendre un bon

bain à Bouba et c'est lui

qui t'a poussé dans l'eau.


MOY

Ha! Ha! Allez, Frisquette.

Toi aussi, tu dois te baigner.

Ha! Ha! Ha! Bien!

N'aie pas peur. Regarde, c'est

très facile de nager. Il suffit

de remuer les pattes.


Les deux oursons se mettent à nager à tour de rôle.



MOY

Bien! C'est très bien.

Pas trop vite au début.

Oh! C'est très bien! Tu vois,

c'est facile. À ton

tour, Frisquette.

Bravo, Frisquette!

Tu apprends vite.

Ha ha ha!

Pas tous les deux en même temps.

Ha! Ha! Vous me chatouillez.

Ha! Ha! Ha! Ha ha!

Oh! Ah! Qu'est-ce que tu fais?

Reviens avec nous.


BOUBA repère des poissons.


MOY

Qu'est-ce que tu as vu encore?

Ne te sauve pas.

Oh! Des poissons! Viens, on va

les attraper.


BOUBA essaie d’attraper les poissons.


MOY

Hop! Oh! Ha ha!

Ouf! Oh!


BONAMY et ses deux acolytes se promènent dans la forêt. BONAMY tombe par terre.


PEDRO

Oh, mais vous êtes

tombé, Monsieur Bonamy.


PACO

Vous voulez vous reposer?

Vous êtes fatigué?


BONAMY

Taisez-vous. Je ne veux plus

vous entendre. Finissez

de poser les pièges.


PEDRO

Oh! Mais ça va être

facile. Il n'en reste plus.


PACO

Si vous voulez, on peut faire

autre chose, Monsieur Bonamy.


BONAMY

Qu'est-ce que vous pourriez

faire d'autre. S'il n'y a plus

de pièges à poser, allons

relever ceux qui sont en place.


PEDRO

Bien, il suffit

de le demander.


PACO

Tiens, j'ai même l'impression

qu'il y a quelque chose de

pris dans ce piège, là-bas.


BONAMY

Mais quel piège?


PACO

Là-bas.


ENSEMBLE;

Oh!


BONAMY

Qui a mis cette branche?

Je trouverai qui c'est

et il me le paiera cher.

Hum. On dirait les traces

d'un petit ours.


PEDRO

Ah! Et les traces de l'ourson

se mêlent avec celles

d'un enfant.


PACO

C'est peut-être un garçon

qui a des pattes d'ours.


BONAMY

Cesse de dire des âneries.

J'ai trouvé qui était le

coupable et il va s'en rappeler.


Pendant ce temps, ONCLE ÉMILE et MOY mangent le poisson qu'ils ont réussi à pêcher.


ONCLE ÉMILE

Mmm!

Mmm!

Hon! C'est un véritable banquet

que Bouba nous a offert

avec ces poissons.


MOY

Oui.

Oh! Regarde, il a

plus son collier.


ONCLE ÉMILE

Ah, c'est vrai.


MOY

Qu'est-ce qu'on va faire?

C'était un cadeau de Joy.


ONCLE ÉMILE

Eh oui. Je pense qu'il l'a

perdu tout à l'heure dans la

rivière. À mon avis, il y a peu

de chance de le retrouver,

mais c'est pas très grave. Entre

nous, je crois qu'il n'a jamais

été très heureux de le porter.


MOY

Oui, ça, c'est vrai. Il a

jamais eu l'air de bien

le supporter, mais sa

soeur l'accepte bien.


ONCLE ÉMILE

Ha! Ha! Ha! Comme ils sont

moins turbulents, on peut

admettre qu'ils puissent s'en

passer. Il suffira de dire

à Joy qu'il n'en veut plus et

elle comprendra très bien.


MOY

Bien sûr. C'est bon pour

les filles, les colliers.


ONCLE ÉMILE

Hum, hum.


NARRATEUR

En se promenant dans la

forêt, Bouba et Frisquette

apprennent à connaître leurs

ennemis. Mais les autres

animaux ne sont pas leurs seuls

ennemis. Bonamy, le trappeur,

fou de rage après la découverte

de ses pièges vides, est bien

plus dangereux qu'un simple

serpent à sonnettes.


Début chanson thème


CHOEURS D'ENFANTS

♪ Bouba Bouba

Mon petit ourson

Tu roules et tu glisses

Sur la blanche blanche neige

Bouba Bouba

Fais bien attention

De ne pas t'éloigner

Du chemin de ta maison ♪


♪♪♪


VOIX FÉMININE

♪ Dans la nuit noire et glacée

à côté de ta soeur Frisquette

Tu dors et tu dois rêver

Que tu es le roi de la fête

Amandine ta maman

Tremble de peur elle s'inquiète

Et toi dans ton canoë

Avec moi tu chantes à tue-tête ♪


♪♪♪


CHOEUR D'ENFANTS

♪ Bouba Bouba

Mon petit ourson

Tu fais la joie et l'admiration

De ta famille

Bouba Bouba

Mon petit garçon ♪


♪♪♪


VOIX FÉMININE

♪ Tu cours et tu vas à travers

Les champs et les bois ♪


Fin chanson thème

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par