Image univers BRBR Image univers BRBR

BRBR

Suivez l'actualité des artistes indépendants grâce à des prestations musicales inédites, des critiques qui ont du flair et des clips de dernière heure.

Site officielpour BRBR
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Doug Paisley : No One But You

Découvrez Doug Paisley, un artiste country-folk, une musique et une voix qui sonnent juste. Écoutez son excellent extrait « No One But You » sur BRBR!

C’est sa voix angélique qui nous accroche l’oreille dès le début de la chanson. « I’ve seen you stumble/I’ve seen you fall/I’ve seen you brought down/Feathers and all/Picked your self up/For the ones that you call/Your best friends…» Simplement chantée, la pièce « No One But You » nous fait vivre un précieux moment musical.« Who would be so cruel/To someone like you/No one but you/Who would make the rules…» Canadien originaire de Toronto, Doug Paisley a été présenté à la fois sur la radio CBC au Canada et sur la radio publique nationale aux États-Unis. Bref, on adore la sobriété et le naturel de son style artistique! À écouter et réécouter!



Réalisateur: Aurélien Offner
Année de production: 2012

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Sur les images d'un défilé de mode africaine, EVA MBENGUE Designer, Cocody Collections, et DJAMILA SYLLA, mannequin nous parlent de leur vision de la mode africaine en 2015. ANITA ABOAGYE, co-fondatrice de African Fashion Week, quand à elle nous soumet ses idées sur la propagation de la mode africaine.


EVA MBENGUE

J'ai toujours trouvé

que la mode africaine était

stigmatisée. On la voit plus

tribale, aux antipodes

de la modernité.

La mode n'a pas de racine. La

mode a différentes inspirations.

Et le fait de faire des

événements mettant en valeur

un continent, met en avant pas

seulement l'origine, mais ça

met en valeur la diversité.


Texte informatif :
Djamila Sylla


DJAMILA SYLLA

African Fashion week, c'est

vraiment une opportunité de

montrer aux gens l'image

positive de l'Afrique. Pas celle

qu'on voit souvent quand

on voit les documentaires.


Texte informatif :
Anita Aboagye Co-fondatrice African fashion week Toronto


ANITA ABOAGYE

(Propos traduits de l'anglais)

Le African Fashion Week

Toronto est nouveau, et peu

connu du public en comparaison

avec le Toronto Fashion Week.

Mon objectif est de faire venir

au Canada les designers de mode

influencés par l'Afrique pour qu'ils

soient représentés dans les plus

grands défilés et magasins.


EVA MBENGUE

Il y a des Africains qui sont

complexés de porter des habits

africains et en Afrique, la

jeunesse, en ce moment,

essaie d'imiter l'occident.

Du coup, si tu ne t'habilles pas

comme tout le monde, c'est comme

si tu étais pas à la mode.

On est pas si différents parce

que quand on regarde les

modèles, on regarde les

designers, on regarde les gens

qui défilent, nos modèles sont

pas différents de d'autres

designers. C'est juste les

couleurs qui sont différentes.

Donc, ça nous montre qu'en terme

de mode et de design, l'Afrique

a sa place, se positionne et

ces événements le prouvent.


ANITA ABOAGYE

(Propos traduits de l'anglais)

J'ai émigré du Ghana très jeune.

Je me souviens quand j'allais

à l'école, dès que je mettais

certains types de vêtements

les autres écoliers se moquaient

de moi en faisant des sons de singe.

Je leur disais : « Vous n'avez aucune

idée de ce qu'est la mode. »


ANITA ABOAGYE

(Propos traduits de l'anglais)

African Fashion Week est une

marque de luxe.

Nous montrons les designers locaux

ainsi que les textiles haut de gamme.


DJAMILA SYLLA

Il y a beaucoup, beaucoup

de designs qui sont super.

Quand tu les vois, tu es juste

comme: Wow! C'est beau.

C'est sûr qu'il y aura du monde,

quand ils vont voir, ils vont

juste dire: "Oh my God,

je veux ce qu'elle porte.

Je vais essayer de

contacter le designer."


EVA MBENGUE

La richesse de la mode,

de la créativité, viennent de la

diversité. Donc, ces événements

sont importants pour montrer

qu'il existe autre chose, que

ces autres choses-là sont bonnes

à connaître, sont inspirantes

et sont différentes.


ANITA ABOAGYE

(Propos traduits de l'anglais)

L'Afrique est un continent énorme

avec une multitude d'ethnies et

de cultures.

L'Est de l'Afrique utilise d'avantage

de lin, du satin, des tissus plus doux.

À l'Ouest, ils utilisent les

imprimés à la cire et le coton.

Nous mélangeons maintenant

toutes les cultures, vous pouvez

donc voir un designer ethiopien

qui utilise l'ankara, un tissu

d'Afrique de l'Ouest.

Vous remarquerez que les

couleurs se mélangent.

Avec l'ankara et le dashiki, ça devient

une infusion de saveurs et de

couleurs.


EVA MBENGUE

Je suis passionnée de tout ce

qui est élégance, mode classe.

Ayant beaucoup voyagé, fait

l'Europe, les styles d'élégance

qu'on voit en France, en

Angleterre, c'est quelque chose

qui m'a toujours passionnée.

Ce que je voulais ressortir,

c'est qu'utiliser, donc, les

tissus, les pois, les perles, de

façon simple, sobre, élégante,

avec des petites touches afros.



DJAMILA SYLLA

C'est pour que ce soit porté

un peu partout dans le monde.

C'est pas comme juste

la communauté africaine, non.


ANITA ABOAGYE

(Propos traduits de l'anglais)

Le style que je porte est

le style dashiki.

Lorsque je vais dans des magasins

comme H&M, Walmart ou

Marshalls, je vois des

dashikis, mais lorsque je lis

l'étiquette, ce ne sont pas des

designers africains.

J'essaie d'inculquer à la génération

d'aujourd'hui que nous devons

embrasser notre culture et

éduquer nos enfants, afin de ne pas

perdre nos repères culturels.

C'est un bon moment pour le faire,

car la génération de ma mère

essayait de s'intégrer.

Notre génération, elle , est

déjà intégrée, alors il n'est pas

difficile pour nous de porter nos

couleurs et d'être fiers, que nous

soyons l'objet de discrimination

ou pas.


EVA MBENGUE

Je souhaiterais pour la mode

africaine, déjà, c'est qu'on

passe à une autre étape.

Parce que là, on est vraiment

à l'étape, on montre, on expose,

mais j'aimerais qu'on passe

à l'étape où on consomme.

J'aimerais aller au bureau et

puis voir ma collègue de travail

porter un vêtement avec un tissu

africain comme elle mettrait

son vêtement normal

de tous les jours.



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par