Image univers Caillou Image univers Caillou

Caillou

Cette série nous fait vivre les aventures quotidiennes d'un petit héros de quatre ans : nouveaux amis, cauchemars, visite chez le médecin, première journée à la garderie...

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Caillou et le grand toboggan

Caillou et le grand toboggan – Caillou promène un chien – Caillou surveille sa petite soeur – Caillou est malade – Caillou répond au téléphone



Année de production: 1997

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

CAILLOU EST UNE SÉRIE D'ANIMATION UN HÉROS DE QUATRE ANS VIT DIFFÉRENTES AVENTURES EN COMPAGNIE DE SA FAMILLE, DE SES AMIS, ET DE SON CHAT.


DÉBUT CHANSON THÈME


MAMAN

TU ES UN GRAND GARÇON,

MAINTENANT.


CAILLOU

♪ CHEZ NOUS À LA MAISON

C'EST MOI LE GRAND GARÇON

J'AIME ÇA TOUCHER À TOUT

JE M'APPELLE CAILLOU

AUTOUR DE MOI

C'EST TELLEMENT BEAU

TOUS LES JOURS

IL Y A DU NOUVEAU

JE TROUVE DES AMIS PARTOUT

JE M'APPELLE CAILLOU ♪


GILBERT LE CHAT

MIAOU!


CAILLOU

♪ J'AI DU PLAISIR

JE N'AI PEUR DE RIEN,

CAR PAPA ET MAMAN

NE SONT JAMAIS BIEN LOIN

MÊME SI JE SUIS GRAND

JE PLEURE DE TEMPS EN TEMPS

ÇA NE DURE JAMAIS LONGTEMPS

JE M'APPELLE CAILLOU

CAILLOU C'EST MOI

JE M'APPELLE CAILLOU

CAILLOU C'EST MOI HI! HI!

VOILÀ! ♪


FIN CHANSON THÈME


DÉBUT INFORMATION À L'ÉCRAN

CAILLOU ET LE GRAND TOBOGGAN

FIN INFORMATION À L'ÉCRAN


NARRATRICE

CAILLOU AIMAIT BEAUCOUP

S'AMUSER AU PARC.


CAILLOU

REGARDE-MOI, PAPA!

TCHOU! TCHOU! TCHOU!

C'EST MOI QUI CONDUIS LE TRAIN!


CLÉMENTINE

(ARRIVANT À CE MOMENT)

BONJOUR, CAILLOU!


CAILLOU

BONJOUR, CLEMENTINE!

JE CONDUIS LE TRAIN BLEU.


CLÉMENTINE

JE PEUX JOUER AVEC TOI?


CAILLOU FAIT OUI DE LA TÊTE.


NARRATRICE

CLEMENTINE ET CAILLOU

S'AMUSAIENT A CONDUIRE

LE TRAIN ENSEMBLE

QUAND CLEMENTINE EUT UNE IDÉE.


CLÉMENTINE

ON ESSAIE LE TOBOGGAN?


CAILLOU

OUI!


CAILLOU SE DIRIGE VERS LE PETIT TOBOGGAN.


CLÉMENTINE

NON, NON, PAS CELUI-LÀ!

CELUI-LÀ.


NARRATRICE

CLEMENTINE PARLAIT DU TOBOGGAN

POUR LES ENFANTS PLUS GRANDS.

QUAND CAILLOU ARRIVA

DEVANT LE TOBOGGAN,

IL LUI SEMBLA TRES GRAND,

ET SURTOUT, TRES, TRES HAUT.


CAILLOU

C'EST VRAIMENT TROP HAUT.


NARRATRICE

CAILLOU AVAIT PEUR.


CLÉMENTINE

ALLEZ, VIENS, CAILLOU.


CAILLOU

(POINTANT DU DOIGT UN TUNNEL)

D'ABORD, JE VOUDRAIS

ALLER JOUER LA.


NARRATRICE

CLEMENTINE ACCEPTA DE JOUER

DANS LES TUNNELS AVEC CAILLOU.


CLÉMENTINE

(RIGOLANT)

ATTRAPE-MOI, CAILLOU!


CAILLOU

JE VAIS T'AVOIR. ATTENTION!

JE T'AI ATTRAPPEE.


PAPA

IL VA BIENTOT ETRE L'HEURE DE

RENTRER A LA MAISON, CAILLOU!


CLÉMENTINE

(SE DIRIGEANT VERS LE GRAND TOBBOGAN)

ALLONS-Y, CAILLOU!


CAILLOU

C'EST TRES HAUT,

MAIS JE N'AI PAS PEUR.

VAS-Y D'ABORD. JE TE SUIS.


CLÉMENTINE

(GLISSANT DANS LE TOBOGGAN)

YE!

C'EST VRAIMENT CHOUETTE!

MAINTENANT, CAILLOU,

C'EST A TON TOUR!


AU MILIEU DE L'ESCALIER, CAILLOU S'ARRÊTE.


CAILLOU

(REGARDANT EN BAS)

OH...


CLÉMENTINE

VAS-Y, CAILLOU! VAS-Y,

JE VAIS T'ATTENDRE!

GLISSE, CAILLOU!


CAILLOU

(RENDU EN HAUT)

J'AI PAS PEUR,

J'AI PAS PEUR.


NARRATRICE

MAIS EN RÉALITÉ,

CAILLOU AVAIT TRES PEUR.


CAILLOU

(PLEURANT)

PAPA! PAPA!


CLÉMENTINE

(S'ADRESSANT À PAPA)

CAILLOU PLEURE!

JE CROIS QU'IL A PEUR!

JE N'AI PAS PEUR, MOI.

C'EST TRES FACILE.


PAPA

(REJOIGNANT CAILLOU EN HAUT DU TOBOGGAN)

QU'EST-CE QUI

SE PASSE, CAILLOU?

HUM, JE VOIS.

CE TOBOGGAN EST VRAIMENT HAUT.

ON DOIT BIEN S'AMUSER

EN DESCENDANT.

JE SAIS CE QU'ON VA FAIRE?

TU VAS DESCENDRE AVEC MOI.

UN, DEUX ET TROIS!

(GLISSANT AVEC CAILLOU)

OUAIS!


NARRATRICE

CAILLOU ETAIT TOUT CONTENT,

MAIS CLEMENTINE N'ETAIT

PAS TRES IMPRESSIONNEE.


CLÉMENTINE

MOI, JE SUIS DESCENDUE

TOUTE SEULE.


CAILLOU DÉCIDE DE FAIRE UNE AUTRE DESCENTE.


CAILLOU

MOI AUSSI, JE SUIS

DESCENDU TOUT SEUL.

C'EST FACILE.


PAPA

MAINTENANT, IL EST

TEMPS DE RENTRER, CAILLOU.


CAILLOU

(DESCENDANT À NOUVEAU)

OUAIS!

PAPA, UNE DERNIERE FOIS!


NARRATRICE

MAIS BIEN ENTENDU,

CETTE DERNIERE FOIS

NE FUT PAS TOUT À FAIT

LA DERNIERE.


FIN DE L'ÉPISODE


DÉBUT INFORMATION À L'ÉCRAN

CAILLOU PROMENE UN CHIEN

FIN INFORMATION À L'ÉCRAN


CAILLOU

LANCE-MOI LA BALLE, PAPA!


PAPA LANCE LA BALLE À CAILLOU MAIS CAILLOU NE RÉUSSIT PAS À L'ATTRAPER. UN PETIT CHIEN S'APPROCHE DE LA BALLE.


CAILLOU

C'EST LE PETIT CHIEN!


NARRATRICE

CAILLOU AVAIT DEJA RENCONTRÉ

CE GENTIL PETIT CHIEN.


GRAND-MÈRE

(TENANT LE CHIEN EN LAISSE)

HE, BONJOUR, CAILLOU!

C'EST MOI QUI LE GARDE

AUJOURD'HUI ET IL A DÉCIDÉ

DE VENIR RENDRE VISITE

A SON AMI CAILLOU.

VOUDRAIS-TU PROMENER

LE CHIEN AVEC MOI?


CAILLOU SE TOURNE VERS PAPA POUR AVOIR SA PERMISSION.


PAPA

D'ACCORD.


CAILLOU

YOUPI!

(S'ADRESSANT À GRAND-MÈRE)

JE PEUX TENIR LA LAISSE?


GRAND-MÈRE

AH OUI, BIEN SÛR.


UN PEU PLUS LOIN, CAILLOU ARRIVE À UN CARREFOUR.


CAILLOU

GRAND-MAMAN, REGARDE,

IL S'ASSEOIT.


GRAND-MÈRE

IL ATTEND QUE TU LUI DONNES

LA PERMISSION DE TRAVERSER.

DIS: "AVANCE" UNE FOIS

QU'ON POURRA TRAVERSER.


CAILLOU REGARDE DES DEUX CÔTÉS. IL N'Y A AUCUNE VOITURE EN VUE.


CAILLOU

AVANCE.


NARRATRICE

CAILLOU ETAIT TRES CONTENT

QUE LE PETIT CHIEN OBEISSE

A SES ORDRES.


AU PARC, GRAND-MÈRE DÉTACHE LA LAISSE DU CHIEN.


GRAND-MÈRE

(SORTANT UN JOUET DE SA POCHE)

TIENS, REGARDE CE QUE

JE T'AI APPORTÉ.


CAILLOU

IL VEUT JOUER.


GRAND-MÈRE

LANCE-LUI LA BALLE ET DIS-LUI:

"VA CHERCHER." TU VAS VOIR,

IL VA TE LA RAPPORTER.


CAILLOU

VA CHERCHER!


LE CHIEN RAPPORTE LA BALLE.


CAILLOU

IL L'A FAIT!


GRAND-MÈRE

DIS-LUI: "DONNE LA BALLE."


CAILLOU

DONNE LA BALLE.

(LANÇANT LA BALLE À NOUVEAU)

VA CHERCHER!


NARRATRICE

CAILLOU PASSA UN

MERVEILLEUX APRES-MIDI

A JOUER AVEC LE PETIT CHIEN.


LE SOIR, DANS SON LIT, CAILLOU FAIT UNE DEMANDE À PAPA.


CAILLOU

TU SAIS...

TU SAIS, PAPA, CE

QUE JE VOUDRAIS VRAIMENT AVOIR?


PAPA

NON. DIS-MOI, CAILLOU.


CAILLOU

JE VOUDRAIS UN CHIEN

BLANC ET NOIR.


PAPA

C'EST VRAI QU'IL

EST TRES MIGNON.

MAIS TU SAIS, CAILLOU, ON A DEJA

UN ANIMAL. ON A NOTRE GILBERT.


CAILLOU

MAIS JE VEUX UN CHIEN, UN

CHIEN QUE JE POURRAIS PROMENER.


PAPA

QUAND MOUSSELINE ET TOI

SEREZ UN PEU PLUS GRANDS,

ON S'EN REPARLERA, D'ACCORD?

BONNE NUIT.


CAILLOU

(DÉÇU)

BONNE NUIT, PAPA.


NARRATRICE

CAILLOU NE VOULAIT PAS

ATTENDRE D'ETRE PLUS GRAND.

IL VOULAIT UN CHIEN

TOUT DE SUITE.

LE LENDEMAIN, EN TROUVANT

SON CHIEN EN PELUCHE,

CAILLOU EUT UNE IDÉE.


CAILLOU

(S'ADRESSANT À SON CHIEN EN PELUCHE)

JE T'AI TROUVÉ UNE LAISSE.

(REJOIGNANT PAPA ET MAMAN DANS LEUR CHAMBRE)

MAMAN! PAPA! J'AI UNE SURPRISE!


PAPA

QU'EST-CE QU'IL Y A, CAILLOU?


CAILLOU

J'AI UNE SURPRISE!

REGARDEZ.


CAILLOU TRAÎNE SON CHIEN EN PELUCHE AU BOUT DE LA LAISSE.


MOUSSELINE

CAILLOU A UN CHIEN.


NARRATRICE

ET VOILA, CAILLOU AVAIT

MAINTENANT UN CHIEN

QU'IL POUVAIT PROMENER

TOUS LES JOURS.


FIN DE L'ÉPISODE


DÉBUT INFORMATION À L'ÉCRAN

CAILLOU SURVEILLE SA PETITE SOEUR

FIN INFORMATION À L'ÉCRAN


NARRATRICE

CAILLOU ET MOUSSELINE

S'AMUSAIENT BEAUCOUP

AVEC LE NOUVEAU JOUET

DE MOUSSELINE.

ET ILS FAISAIENT AUSSI

BEAUCOUP DE BRUIT.


CAILLOU APPUIE SUR UN BOUTON POUR ENTENDRE UN SON DE VACHE.


EN CHOEUR

MEU!


MOUSSELINE

VACHE!


MOUSSELINE APPUIE SUR UN BOUTON POUR ENTENDRE UN SON DE CANARD.


EN CHOEUR

COIN! COIN! COIN!


MOUSSELINE

CANARD!


MOUSSELINE APPUIE MAINTENANT SUR PLUSIEURS BOUTONS.


EN CHOEUR

MEU! MEU!

BÊÊÊ! BÊÊÊ!


MAMAN

(ARRIVANT DANS LA PIÈCE)

CAILLOU? MOUSSELINE?


EN CHOEUR

COIN, COIN!


MAMAN

CAILLOU, MON CHERI,

J'AI TRES MAL A LA TETE.

JE DOIS ALLER M'ALLONGER.

EST-CE QUE TU POURRAIS

SURVEILLER TA PETITE SOEUR

ET FAIRE ATTENTION QU'ELLE

NE FASSE PAS DE BETISES?


CAILLOU

OUI, MAMAN.


MAMAN

MERCI, CAILLOU.

QUE DIRIEZ-VOUS DE

DESSINER DES ANIMAUX?

C'EST UN JEU PLUS CALME

ET JE POURRAIS ME REPOSER.


CAILLOU

D'ACCORD.


NARRATRICE

CAILLOU SAVAIT QU'IL

POUVAIT

TRES BIEN SURVEILLER

SA PETITE SOEUR.


MAMAN REPART.


CAILLOU

BON, MAINTENANT, MOUSSELINE,

NOUS ALLONS DESSINER.


MOUSSELINE

DONNE CRAYON.


MOUSSELINE ET CAILLOU COMMENCENT À DESSINER. SOUDAIN, MOUSSELINE DISPARAÎT.


CAILLOU

(VOYANT MOUSSELINE DESSINER SUR LE MUR)

MOUSSELINE, NON!

NON, MOUSSELINE!

DONNE-MOI CE CRAYON!


MOUSSELINE

NON, C'EST A MOI! NON!


MOUSSELINE SE MET À FRAPPER CAILLOU.


CAILLOU

OH! ARRETE, MOUSSELINE!


CAILLOU RÉUSSIT À ENLEVER LE CRAYON À MOUSSELINE. MOUSSELINE PLEURE.


CAILLOU

(FÂCHÉ)

TAIS-TOI!

MAMAN VA PAS ETRE

CONTENTE!


MAMAN

(ARRIVANT DANS LA PIÈCE)

QU'EST-CE QUI SE PASSE

ICI?

(VOYANT MOUSSELINE EN PLEURS)

MAIS REGARDEZ-MOI CA!

CAILLOU! MAIS JE T'AVAIS DEMANDÉ

DE SURVEILLER TA PETITE SOEUR,

PAS DE TE DISPUTER AVEC ELLE!


NARRATRICE

CAILLOU PENSAIT QUE

C'ETAIT INJUSTE.

SA MAMAN ETAIT FÂCHÉE

CONTRE LUI ALORS QU'IL

N'AVAIT RIEN FAIT.

TOUT ÇA, C'ETAIT LA FAUTE

DE MOUSSELINE.


CAILLOU

MAMAN, J'AI ESSAYÉ!


MAMAN

MOUSSELINE, TU VAS

ALLER FAIRE TA SIESTE.


CAILLOU

ELLE A CONTI...


MAMAN

JE REVIENS, CAILLOU.


CAILLOU

JE... JE...

J'EN AI ASSEZ, MOI!

D'ABORD, JE NE VEUX PLUS ETRE

LE GRAND FRERE DE MOUSSELINE!


MAMAN

(DÉCOUVRANT L'AIR TRISTE DE CAILLOU)

AH, CAILLOU...

ALLEZ, RACONTE-MOI

CE QUI S'EST PASSE.


CAILLOU

J'AI DIT A MOUSSELINE

D'ARRETER, MAIS ELLE NE

VOULAIT PAS M'ECOUTER.


MAMAN

AH, ETRE UN GRAND FRERE, ÇA NE

DOIT PAS TOUJOURS ETRE FACILE.

BON, MAINTENANT,

JE VAIS NETTOYER CE MUR.


CAILLOU

JE VEUX NETTOYER,

MOI AUSSI.


MAMAN

ÇA, C'EST VRAIMENT TRES GENTIL.


CAILLOU ET MAMAN REMPLISSENT UN SEAU D'EAU SAVONNEUSE.


MAMAN

(S'ADRESSANT À CAILLOU)

QUAND J'ETAIS PETITE,

PENDANT UNE FETE A LA MAISON,

MES PARENTS M'AVAIENT DEMANDÉ DE

SURVEILLER MA COUSINE CATHERINE.

ET TU SAIS CE

QU'ELLE AVAIT FAIT?


CAILLOU FAIT NON DE LA TÊTE.


MAMAN

ELLE AVAIT VIDÉ TOUT

UN GRAND TUBE DE DENTIFRICE.

ELLE EN AVAIT MIS PARTOUT.


CAILLOU

(RIANT)

ÇA, C'ETAIT PAS BIEN!


MAMAN

NON, ET ENSUITE, C'EST MOI

QUI ME SUIS FAIT DISPUTER.

COMME TOI.


CAILLOU NETTOIE LE MUR.


MAMAN

TU AS BIEN TRAVAILLE, CAILLOU.


UNE FOIS SA SIESTE TERMINÉE, MOUSSELINE REDESCEND AVEC SON JEU.


MOUSSELINE

VACHE!


CAILLOU APPUIE SUR LE BOUTON À NOUVEAU.


MOUSSELINE

MEU!


MAMAN

DIS DONC, CAILLOU,

TU DEVIENS VRAIMENT UN

GRAND GARÇON, MON CHERI.

ET PUIS SURTOUT

UN MERVEILLEUX GRAND

FRERE POUR MOUSSELINE.


FIN DE L'ÉPISODE


DÉBUT INFORMATION À L'ÉCRAN

CAILLOU EST MALADE

FIN INFORMATION À L'ÉCRAN


NARRATRICE

CE MATIN-LA, CAILLOU NE

SE SENTAIT PAS TRES BIEN.

SON FRONT ETAIT TRES CHAUD.


MAMAN

TU AS UN PETIT PEU

DE FIEVRE, CAILLOU.

JE VAIS T'APPORTER QUELQUE

CHOSE POUR TE SOIGNER. IL

FAUT TE REPOSER.


NARRATRICE

MAIS APRES UN MOMENT,

CAILLOU COMMENÇA A S'ENNUYER

DANS SON LIT.


EN VOULANT SORTIR DE SA CHAMBRE, CAILLOU SE RETROUVE FACE À FACE AVEC MAMAN.


MAMAN

CAILLOU, RETOURNE

TE METTRE AU LIT.


CAILLOU

JE VEUX PAS RETOURNER

DANS MON LIT!


CAILLOU SE REMET TOUT DE MÊME AU LIT. MAMAN LUI TEND UN VERRE D'EAU ET UN COMPRIMÉ.


MAMAN

TIENS, AVALE ÇA ET

TU TE SENTIRAS MIEUX.


NARRATRICE

LE LENDEMAIN, IL SE PASSA

UNE DROLE DE CHOSE.


CAILLOU

MAMAN!


MAMAN

EST-CE QUE TU TE

SENS MIEUX, CAILLOU?


CAILLOU

REGARDE!


CAILLOU A LE CORPS COUVERT DE BOUTONS.


MAMAN

HUM... ON DIRAIT QUE

TU AS LA VARICELLE.


CAILLOU

LA VARICELLE?


MAMAN

OUI, ET ÇA VEUT DIRE

QU'IL FAUT QUE TU RETOURNES

TE COUCHER TOUT DE SUITE.

ET SURTOUT, TU NE DOIS PAS

TE GRATTER.


CAILLOU

POURQUOI?


MAMAN

PARCE QUE TU AURAIS ENCORE

PLUS DE BOUTONS, CHERI.


MAMAN FAIT COULER UN BAIN. CAILLOU GRATTE SES BOUTONS DEVANT LE MIROIR.


MAMAN

NE TE GRATTE PAS, CAILLOU.

VIENS, TON BAIN EST PRET.

TU NE SERAS PAS MALADE

TRES, TRES LONGTEMPS.


NARRATRICE

LE PLUS DIFFICILE POUR CAILLOU

ETAIT DE NE PAS GRATTER SES

BOUTONS QUI LE DEMANGEAIENT.


DANS SON LIT, CAILLOU SE FROTTE LE VISAGE AVEC SON DINOSAURE.


MAMAN

(ARRIVANT DANS LA PIÈCE)

CAILLOU, EST-CE QUE

TU TE GRATTAIS?


CAILLOU

OUI, UN TOUT PETIT PEU.


CAILLOU REMARQUE QUE MAMAN APPORTE UNE FEUILLE D'AUTOCOLLANTS.


CAILLOU

QU'EST-CE QUE C'EST QUE ÇA?


MAMAN

AH, C'EST UNE SURPRISE.

TIENS, DONNE-MOI TON

DINOSAURE, TU VAS VOIR.


MAMAN APPLIQUE DES POIS ROUGES AUTOCOLLANTS SUR LE DINOSAURE.


CAILLOU

IL EST COMME MOI!

JE VEUX LE FAIRE AVEC TOI!


NARRATRICE

CAILLOU ET SA MAMAN

RECOUVRIRENT DONC LE

DINOSAURE AVEC LES POIS.

À LA FIN, ON AURAIT DIT QU'IL

AVAIT LA VARICELLE, LUI AUSSI!


CAILLOU APPLIQUE UN POIS SUR LE VISAGE DE MAMAN, CE QUI LES FAIT BIEN RIGOLER.


NARRATRICE

CAILLOU N'AIMAIT PAS ETRE

ENFERME A LA MAISON.

IL VOULAIT ALLER JOUER DEHORS

AVEC MOUSSELINE.


CAILLOU

(S'EXAMINANT DANS LE MIROIR DE LA SALLE DE BAIN)

REGARDE, MAMAN! IL Y A PLEIN

DE BOUTONS QUI SONT PARTIS!

JE PEUX ALLER JOUER

DEHORS MAINTENANT?


MAMAN

NON, PAS ENCORE, CAILLOU.

ES-TU PRET POUR TON BAIN?


CAILLOU

OUI, JE SUIS PRET.

EST-CE QUE MON DINOSAURE PEUT

PRENDRE UN BAIN AVEC MOI?


MAMAN

IL PEUT REGARDER, MAIS

IL NE PEUT PAS PRENDRE

DE BAIN AVEC TOI.


NARRATRICE

CAILLOU PENSAIT QUE CES

VILAINS BOUTONS N'ALLAIENT

JAMAIS PARTIR.

MAIS CE MATIN-LA, ILS AVAIENT

PRESQUE TOUS DISPARU.


CAILLOU MONTRE À PAPA SON DINOSAURE EN PELUCHE.


PAPA

TIENS, BONJOUR, CAILLOU.

(OBSERVANT LE DINOSAURE)

HE!

ON DIRAIT QUE SES BOUTONS

ONT PRESQUE DISPARU.


CAILLOU

COMME LES MIENS.


PAPA

C'EST VRAI, ÇA? MONTRE-MOI.


CAILLOU

(S'ENFUYANT)

AU REVOIR!


NARRATRICE

CAILLOU COURUT DIRE A

MOUSSELINE QU'IL POUVAIT ENFIN

JOUER DANS LE JARDIN AVEC ELLE.


CAILLOU

HE, MOUSSELINE! REGARDE,

MES BOUTONS SONT TOUS

PARTIS!


CAILLOU REMARQUE QUELQUE CHOSE SUR LE VISAGE DE MOUSSELINE.


CAILLOU

(INQUIET)

OH...

MAMAN!


MAMAN

QU'EST-CE QU'IL Y A?


CAILLOU

VIENS.

VIENS VITE VOIR MOUSSELINE!


MAMAN

(ACCOURANT)

ELLE A LA VARICELLE!


CAILLOU

(S'ADRESSANT À MOUSSELINE)

SI TU PRENDS BEAUCOUP DE BAINS,

TU PERDRAS TOUS TES BOUTONS

COMME MON DINOSAURE.


FIN DE L'ÉPISODE


DÉBUT INFORMATION À L'ÉCRAN

CAILLOU REPOND AU TELEPHONE

FIN INFORMATION À L'ÉCRAN


CAILLOU

(TIRANT LE BRAS DE MAMAN)

MAMAN!


MAMAN

(DISCUTANT AU TÉLÉPHONE)

OUI, JE CROIS QUE

CE SERA POSSIBLE, MAIS JE DOIS

REGARDER MON AGENDA...


CAILLOU

MAMAN, MOUSSELINE

FAIT DES BETISES!


MAMAN

(S'ADRESSANT À CAILLOU)

CAILLOU, JE SUIS AU TELEPHONE.

JE T'AI DEJA DIT DE

NE PAS M'INTERROMPRE.

ATTENDS.


NARRATRICE

CAILLOU PENSAIT QUE SA MAMAN

NE S'OCCUPAIT PAS DE LUI.

ELLE VENAIT DE PASSER TOUTE

LA MATINEE AU TELEPHONE.


MAMAN

(DISCUTANT AU TÉLÉPHONE)

D'ACCORD... OUI, RAPPELLE-MOI

TOUT DE SUITE.

J'ATTENDS TON APPEL.

AU REVOIR.


MAMAN RACCROCHE LE TÉLÉPHONE.


MAMAN

(S'ADRESSANT À CAILLOU)

BON, ALORS, QU'EST-CE QUE TU

VOULAIS ME DIRE, MON CHERI?


CAILLOU

MOUSSELINE A DÉCHIRÉ

UN DE MES LIVRES, TU DOIS

VENIR VOIR TOUT DE SUITE!


LE TÉLÉPHONE SONNE.


MAMAN

JUSTE UNE SECONDE, CAILLOU.

(DÉCROCHANT LE TÉLÉPHONE)

ALLO?... OUI, C'EST MOI...

OH, ATTENDS UNE SECONDE...

(S'ADRESSANT À CAILLOU)

JE SUIS TRES OCCUPÉE, MON CHERI.

VA JOUER. JE VIENDRAI TE VOIR

DES QUE J'AURAI FINI, D'ACCORD?


CAILLOU DESSINE DANS LE SALON. LE TÉLÉPHONE SONNE ENCORE.


CAILLOU

(REJOIGNANT MAMAN)

REGARDE MON DESSIN, MAMAN!


MAMAN

(DISCUTANT AU TÉLÉPHONE)

D'ACCORD, JE TE REMERCIE.

AU REVOIR. À BIENTOT.


MAMAN RACCROCHE LE TÉLÉPHONE.


MAMAN

(S'ADRESSANT À CAILLOU)

QU'EST-CE QUE C'EST?

JE PEUX VOIR?


LE TÉLÉPHONE SONNE ENCORE.


MAMAN

JE SUIS DESOLEE,

CAILLOU, CE MATIN, J'AI BEAUCOUP

D'APPELS TELEPHONIQUES A FAIRE.

MAIS JE VAIS BIENTOT

AVOIR TERMINÉ.


NARRATRICE

CAILLOU VOULAIT VRAIMENT

PARLER A SA MAMAN.

IL DECIDA DONC

DE LUI TELEPHONER.


CAILLOU COMPOSE LE NUMÉRO DE MAMAN SUR SON TÉLÉPHONE JOUET.


CAILLOU

(ACCOURANT DANS LA CUISINE)

MAMAN, JE T'AI TÉLÉPHONÉ!

LE TELEPHONE A SONNÉ!


LE TÉLÉPHONE SONNE À NOUVEAU.


MAMAN

TIENS, VEUX-TU REPONDRE

CETTE FOIS-CI?


CAILLOU

(DÉCROCHANT LE COMBINÉ TÉLÉPHONIQUE)

ALLO! OUI,

C'EST MOI, CAILLOU!


NARRATRICE

CAILLOU AIMAIT BEAUCOUP

REPONDRE AU TELEPHONE.

IL AVAIT L'IMPRESSION D'ETRE

UNE GRANDE PERSONNE.


CAILLOU

C'EST GRAND-MAMAN, MAMAN!

ELLE ME PARLE!


MAMAN

DEMANDE-LUI COMMENT ELLE VA.


CAILLOU

(DISCUTANT AU TÉLÉPHONE)

DIS, GRAND-MAMAN,

COMMENT VAS-TU?


GRAND-MÈRE

JE VAIS BIEN, CAILLOU.

ET TOI, COMMENT VAS-TU?


CAILLOU

JE VAIS TRES BIEN!


GRAND-MÈRE

QU'EST-CE QUE TU DIRAIS DE

VENIR CHEZ MOI AVEC MAMAN ET

MOUSSELINE POUR LE GOUTER?


CAILLOU

OUAIS! D'ACCORD!


CAILLLOU ARRIVE CHEZ GRAND-MÈRE, AVEC MAMAN ET MOUSSELINE.


GRAND-MÈRE

ENTREZ, ENTREZ!

TU TE SOUVIENS DE MON AMI

LE PETIT CHIEN, CAILLOU?


CAILLOU

OUI, GRAND-MAMAN.


MAMAN

J'AI UNE IDÉE.

VOUS ALLEZ JOUER

AVEC LE CHIEN PENDANT QUE

JE PARLE AVEC GRAND-MAMAN.


MOUSSELINE

VIENS, CHIEN-CHIEN!


CAILLOU

GRAND-MAMAN, REGARDE!

LE PETIT CHIEN,

IL AIME BIEN MOUSSELINE!


GRAND-MÈRE

NE COURS PAS, MOUSSELINE,

TU VAS L'ENERVER!

JOUEZ GENTIMENT, LES ENFANTS!


MOUSSELINE

GENTIMENT.


SOUDAIN, LE TÉLÉPHONE DE GRAND-MÈRE SONNE ET LE CHIEN SE MET À JAPPER.


GRAND-MÈRE

(DISCUTANT AU TÉLÉPHONE)

DESOLEE, JE NE PEUX PAS

VOUS PARLER MAINTENANT,

JE VAIS DEVOIR VOUS

RAPPELER PLUS TARD.


GRAND-MÈRE RACCROCHE LE TÉLÉPHONE.


GRAND-MÈRE

C'EST INCROYABLE, CE PETIT CHIEN

JAPPE CHAQUE FOIS QUE MON

TELEPHONE SONNE.


CAILLOU

POURQUOI?


GRAND-MÈRE

JE CROIS QU'IL CRAINT

QUE JE L'OUBLIE QUAND JE PARLE A

QUELQU'UN D'AUTRE AU TELEPHONE.


MAMAN

TIENS, TIENS, ÇA ME RAPPELLE

UN AUTRE PETIT CHIEN

QUE JE CONNAIS.


MAMAN ET CAILLOU ÉCLATENT DE RIRE.


GRAND-MÈRE

MAIS QU'EST-CE

QU'IL Y A DE SI AMUSANT?


MAMAN

C'EST UNE HISTOIRE TRES DROLE.

(S'ADRESSANT À CAILLOU)

MAIS JE CROIS QUE JE VAIS TE

LAISSER LA RACONTER, CAILLOU.


CAILLOU

OUI, C'EST TRES DROLE.

TOUT À L'HEURE, QUAND

MAMAN TELEPHONAIT...


LA SONNERIE DU TÉLÉPHONE ET LE CHIEN QUI JAPPE EMPÊCHENT CAILLOU DE CONTINUER SON HISTOIRE.


GÉNÉRIQUE DE FERMETURE

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par

Coloriage

16 images