Image univers Carte de visite Image univers Carte de visite

Carte de visite

Gisèle Quenneville, Linda Godin et Daniel Lessard rencontrent des personnalités francophones et francophiles. Découvrez ces politiciens, ces artistes, ces entrepreneurs ou ces scientifiques dont l'histoire, extraordinaire, mérite d'être racontée.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Stef Paquette : musicien et comédien franco-ontarien

Stef Paquette est un animateur, humoriste, comédien et auteur-compositeur-interprète franco-ontarien.
C´est un artiste de scène mais aussi une bête de scène! Il l´occupe, il l´adapte, il joue avec son public comme avec sa guitare, plusieurs cordes à la fois.
Stef Paquette a choisi son Sudbury natal, son Nord ontarien pour continuer à y créer. Il est l´un de ses ambassadeurs les plus passionnés.
Il assurera bientôt la première partie du spectacle de Fred Pellerin. À 41 ans, Stef est sur une trajectoire montante.



Réalisateur: Alexandra Levert
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Titre :
Carte de visite


Pendant qu'on entend un extrait d'une chanson, on voit STEF PAQUETTE, chanteur et comédien, debout, les bras croisés devant un mur de briques.


VOIX DE STEF PAQUETTE

(En chantant)

♪ J'veux rester ♪

♪ Oui j'veux savoir

ce qui s'en vient ♪

♪ J'veux une surprise

à chaque matin ♪


Pendant la présentation de l'animatrice LINDA GODIN, STEF PAQUETTE fait des simagrées en jouant avec ses lunettes de soleil.


LINDA GODIN (Narratrice)

On ne sait pas trop ce qu'il est.

Il est animateur, humoriste,

comédien et auteur-compositeur-

interprète. Un artiste

de la scène pourrait-on dire.

Et une bête de scène aussi.

Il l'occupe, il l'adapte.

Il joue avec son public

comme avec sa guitare:

plusieurs cordes à la fois.


STEF PAQUETTE est couché sur un banc de parc devant une étendue d'eau.


STEF PAQUETTE

Selon le livre Guinness,

Sudbury n'a pas un, mais les

deux plus grands lacs au monde

complètement entourés

par une ville. Le lac Wanapitei

et le lac Ramsey.


STEF PAQUETTE est au volant d'une camionnette.


STEF PAQUETTE monte les étages dans un ascenseur translucide.


LINDA GODIN (Narratrice)

Depuis deux ans et à 41 ans,

il est sur une trajectoire

montante. Ça fait assez

longtemps qu'il roule sa bosse

pour ne pas s'enfler la tête.

Mais il rêve quand même.


On revient à STEF PAQUETTE debout devant le mur de briques.


VOIX DE STEF PAQUETTE

(En chantant)

♪ J'veux t'attendre

juste une seconde ♪

♪ Juste avant que tu sois là ♪

♪ Dans mes hauts et mes bas ♪

♪ J'veux ta peau ♪


Dans une pièce où il y a plusieurs guitares appuyées sur leur support, l'animatrice LINDA GODIN reçoit en entrevue STEF PAQUETTE.


LINDA GODIN

Stef Paquette, bonjour.


STEF PAQUETTE

Bonjour.


LINDA GODIN

Réglons une chose

une fois pour toutes.


STEF PAQUETTE

Sure.


LINDA GODIN

T'es animateur de radio,

musicien, humoriste, comédien ou

auteur-compositeur-interprète?


STEF PAQUETTE

Ça dépend du jour

de la semaine. Ça dépend

comment je me sens aussi

ce jour-là. Non, écoute,

je sais pas. Moi, j'aime

me lever le matin...

puis pas savoir qui je suis...

ce jour-là. Me lever le matin,

puis aujourd'hui, je vais nourrir

ma famille comme comédien

ou comme animateur radio.

Le lendemain, ça peut être...

OK, là, je me retrouve

à Saint-Boniface

à chanter des chansons.

Pour moi, je trouve ça c'est...

Moi, du 9 à 5 là, si ça vient

avec des bénéfices, c'est sûr

je vais prendre la job.

(En riant)

Avec une pension. Mais moi,

j'aime ça. J'aime le...

Ne jamais savoir du jour au

lendemain qu'est-ce que tu vas

faire. Un jour t'es chanteur,

l'autre jour, t'es comédien.

Un jour t'es humoriste,

animateur... Je sais pas.

C'est ça qui me nourrit.


LINDA GODIN

Il y en a-tu un que t'aimes

plus que l'autre? Que tu...


STEF PAQUETTE

Wow! Un que j'aime plus que

l'autre. OK, hum... Faire de la

TV, ça nourrit mes enfants.

Faire de la musique, ça nourrit

mon âme. C'est-tu bon ça?


LINDA GODIN

C'est bon, ça.


STEF PAQUETTE

Avoir su que le cash était

dans la TV, j'aurais commencé

avec la télévision c'est sûr.

(En riant)

Tu sais, dire à ma mère: Maman,

check bien mon plan de match.

Je vais faire de la musique

en français en Ontario.

Han? C'est sûr que

je vais pas crever de faim.


LINDA GODIN

Elle l'aurait pas vraiment cru.


STEF PAQUETTE

Non.

(En riant)


LINDA GODIN

Euh... La dernière année

a été très occupée pour toi.


STEF PAQUETTE

Oui.


LINDA GODIN

T'as fait beaucoup de

tournées. Ça se passe bien là.

Comme auteur-compositeur-

interprète surtout. C'est ça

là qui a été sur une lancée.


STEF PAQUETTE

Bien ça a été une grosse année

pour plusieurs affaires.

C'est ça qui est drôle.

Je me suis retrouvé...

Moi, c'était fini la musique

pour moi. Pour moi, la musique

c'était... J'étais arrivé à

un point j'avais 39 ans. Je vais

avoir 40 ans. Je me suis dit:

Écoute, c'est pas un métier

qui est fait pour des gros

vieux comme moi. Euh...

Et là, je faisais de plus en

plus de télévision, et c'était

cool parce que les téléséries,

bon... Elles étaient presque

toutes tournées à Sudbury.

Donc là, tu pouvais aller

travailler et retourner à la

maison le soir. Et là, j'avais

un album qui s'appelle

Le salut de l'arrière-pays,

qu'on avait lancé,

mais que j'avais jamais

poussé, pas fait de tournée.

On l'a lancé. Merci beaucoup,

bonsoir. Moi, je retourne

faire de la télévision.


LINDA GODIN

C'est ça. Ça fait à peu

près comme, quoi, deux ans?


STEF PAQUETTE

Oui, 2011 que je l'ai lancé

et là, en 2013, au Gala des

prix Trille or, une nomination

pour Album de l'année contre Luc

De Larochelière, Andrea Lindsay,

Damien Robitaille. C'est sûr,

c'est sûr que je gagnerai pas.

Et là: "Le lauréat est Stef Paquette."

Et là, tout a changé.

Et là, depuis ce temps-là,

depuis un an et demi,

c'est fou là. On a établi

un record à Contact ontarois.

On a gagné cinq de sept prix,

dont le Coup de foudre,

donc la grosse tournée. Euh...


LINDA GODIN

Tu as fait quoi? Comme

une centaine de spectacles?


STEF PAQUETTE

Oui. Là, on se prépare et puis

c'est même pas fini là. Tu sais,

c'est drôle. Dans une année,

si tu peux avoir 30 spectacles,

40 spectacles, c'est bon là.


LINDA GODIN

Mais pourquoi

Le salut de l'arrière-pays,

qui est ton dernier album,

fonctionne, marche plus,

je dirais, que les autres albums.

Pourquoi celui-là?

Qu'est-ce qu'il a de spécial

dans le fond?


STEF PAQUETTE

Peut-être il est plus... mature.

Celui-là, c'est vraiment

acoustique puis ça parle de la

réalité des villages du Nord de

l'Ontario. Chez nous, tu sais.

Puis pour longtemps, j'étais

très cabotin. Pour longtemps

sur scène, je faisais le grand

cabotin. J'étais pas très bon

à la guitare, je me suis dit:

Bon, les tounes vont venir

en deuxième lieu. Je suis

tellement bon en improvisation

que les gens vont oublier.

Et là, j'ai décidé: Tu sais

quoi, j'ai 40 ans là, on va

faire l'inverse. On va laisser

les chansons parler, et ça

a juste marché. La formule...

Tu sais, j'avais un gros

band avant. Là, on est seulement

trois. C'est tout acoustique.

Je sais pas. Tu sais jamais,

c'est ça qui est drôle hein,

le métier. Tu fais un album, tu

écris des chansons, puis tu sais

jamais ce qui va accrocher. Tu

peux le dire dans ta tête: C'est

telle chanson qui va marcher.


LINDA GODIN

Ça, ça va marcher.


STEF PAQUETTE

Oui. C'est drôle.

Cet album-là, j'y croyais pas.

C'était une affaire qu'on avait

faite, puis je me suis dit:

Bof, ça donnera rien. Et voilà,

j'ai une tournée Coup de foudre

et là, il y a plein d'autres

spectacles qui s'en viennent.


Présentation d'un extrait de la vidéo de la chanson « On se r'voit à soir », où STEF PAQUETTE chante dans un studio.


VOIX DE STEF PAQUETTE

(En chantant)

♪ Bin moi j'travaille

din mines ♪

♪ Depuis au moins dix ans ♪

♪ C'est pas un choix

que j'ai fait ♪

♪ C'est dans mon sang ♪

♪ Moi pi mon père ♪

♪ à chaque matin

on descend dans un trou ♪


LINDA GODIN poursuit son entrevue avec STEF PAQUETTE.


LINDA GODIN

Comment c'est arrivé, si je

peux le dire, le fait que tu as

été choisi pour être en première

du spectacle de Fred Pellerin?


STEF PAQUETTE

Qu'est-ce qu'on me dit,

c'est que je suis le premier

Franco-ontarien à avoir

la tournée complète de

Coup de coeur francophone,

et ce sera en première partie

de Fred Pellerin. C'est un...

un génie. C'est drôle,

moi je vois ça comme

le conteur qui chante

avec le chanteur qui conte.

Je trouve ça cool. Je le sais

pas, si c'est lui qui m'a choisi

personnellement, je le sais pas

si je me suis retrouvé

sur une shortlist.

Il y a des fois il faut pas

que tu poses de questions.

Il y a quelque chose de...

Surtout un animateur radio,

quand il fait jouer ces artistes

à la radio, de pouvoir

partager la scène, puis pas

juste partager la scène. De

juste être one on one avec ces

gars-là, je trouve ça vraiment

cool. J'ai hâte. J'ai très hâte.

Moi, je pourrais me retirer là,

accrocher ma guitare après

la tournée de Fred Pellerin

puis j'aurais aucun regret.


LINDA GODIN

Ça fait longtemps justement

que tu roules ta bosse.


STEF PAQUETTE

Oui, trop longtemps.


LINDA GODIN

C'est-tu comme

la meilleure période

de ta carrière artistique?


STEF PAQUETTE

Oui. C'est drôle hein,

moi je dis tout le temps...

C'est le fun, mais ça aurait

été le fun si ça m'était

arrivé à 23 ans, quand

j'avais pas d'enfants.

Sauf... à 23 ans, quand j'avais

pas d'enfants, j'avais pas

la maturité et peut-être les

intentions étaient pas pareilles

non plus. Veux, veux pas, à

23 ans, c'est rock and roll.

Tu fumes, tu bois, tu fais: Aar!


LINDA GODIN

Tu t'amuses, mais t'es

capable de le prendre.


STEF PAQUETTE

Maintenant 41 ans, moi, je

vais te dire une affaire là...

(En riant)

Une bière après un spectacle:

(En imitant l'état d'ébriété)

C'est fini là, les gars...

Oui, je suis content

que ça m'arrive tout de suite.

Puis je pense que c'est

une question, un, de maturité,

mais une question aussi de...

Je fais ça pour les bonnes

raisons. C'est drôle, parce que

moi, à 41 ans, je me disais:

C'est fini. C'est sûr. 41 ans.

Je suis plus pertinent.

Il y a personne qui veut

m'entendre chanter. C'est sûr.

Et là, drôlement, j'ai jamais

été aussi occupé. Donc, je vais

continuer d'année en année

de dire: Bon là, j'ai 42 ans,

je suis plus pertinent. Personne

veut m'entendre. Et là, je vais

attendre que le téléphone sonne.


LINDA GODIN

En même temps, c'est un peu

décourageant de dire "41 ans",

c'est pas vieux, même dans cette

industrie-là. De dire: "À

41 ans, je suis plus pertinent.

" Non?


STEF PAQUETTE

Bien, je trouve ça un peu

bizarre parce que tu te

retrouves en plein milieu où tu

te dis: OK, je suis pas un jeune

de 20 ans qui a le beau corps,

le kit, puis il y en a qui

me considèrent comme une légende

franco-ontarienne, comme un

vieux de la vieille. Puis là,

je fais: Mais je suis quoi moi là?

Je suis-tu une légende

franco-ontarienne? Ou un vieux

de la vieille? Je sais pas. Moi,

l'important, c'est... Je suis

pas millionnaire. Je suis même

pas proche d'être millionnaire.

Euh... Mais je paye

mon hypothèque et mon char

grâce à des chansons que

j'ai écrites, grâce à ma voix.

Moi écoute, c'est drôle. J'ai la

preuve que ça fait 41 ans que je

vis dans le Nord de l'Ontario.

J'ai jamais déménagé,

puis je gagne ma vie

à faire une job que j'aime.

Voilà. Fin de l'entrevue.

Merci, bonsoir.


LINDA GODIN poursuit l'entrevue avec STEF PAQUETTE dans une grande cour gazonnée.


LINDA GODIN

Stef, tu viens de Chelmsford

ou de Charlesburg?


STEF PAQUETTE

(En riant)

Je viens de Chemy.

Ceux qui viennent de Chelmsford,

c'est Chemy.


STEF PAQUETTE

Ta note de musique préférée?


LINDA GODIN

Ma note de musique

préférée? B bémol.


LINDA GODIN

Pourquoi?


STEF PAQUETTE

Je pense ça s'explique.


LINDA GODIN

Combien as-tu de guitares?


STEF PAQUETTE

Euh, selon moi, pas assez.

Selon ma femme, trop. J'ai plus

de guitares que d'enfants.

Que je sache.


LINDA GODIN

Si un de tes enfants

dit qu'il veut devenir artiste,

qu'est-ce que tu lui dis?


STEF PAQUETTE

Sors de ma maison!

(En riant)

Non, écoute... Moi, je force pas

le métier d'artiste sur mes

enfants s'ils veulent. Au moins

je vais pouvoir les guider. Moi,

je veux juste que mes enfants

soient heureux. C'est simple de

même. Puis qu'ils font assez

d'argent pour me supporter quand

je vais être plus vieux. C'est à

peu près ça. Je demande pas

grand-chose dans la vie.


On présente un extrait du film « MÉTÉO + », gracieuseté de Carte Blanche Films dans lequel STEF PAQUETTE joue.


STEF PAQUETTE

(En jouant dans un film)

Mets ça là! Non, pas de même!

Come on! On est en mission!


STEF PAQUETTE et LINDA GODIN sont de retour assis l'un face à l'autre dans la pièce aux guitares.


LINDA GODIN

Stef, tu es comédien.


STEF PAQUETTE

Je pense que oui.

(En riant)


LINDA GODIN

N'est-ce pas?


STEF PAQUETTE

Sure.


LINDA GODIN

Comment des rôles comme dans

Les Bleus de Ramville et puis

dans Météo+ sont arrivés?

Comment tu as fait

pour avoir ces rôles-là?


STEF PAQUETTE

Ça, c'est un pur hasard.

J'étais prof au secondaire

et j'avais formé un groupe qui

s'appelait Penthotal, qui était

des jeunes du secondaire et je

leur donnais une expérience...

professionnelle si on veut. Les

aider à faire des spectacles,

tout ça. Et là, je rentre au

Music and Film in Motion, et il

y avait des auditions. Et quand

je suis arrivé, moi j'étais là

pour déposer des genres de

démo du groupe Penthotal.

Je disais: Il faut que tu

écoutes ça. Là, il me regarde,

il dit: "T'es-tu ici pour

l'audition?" "L'audition..."

"Il y a une télésérie qui s'en

vient à Sudbury." "Tu me niaises

là." "Oui, c'est en français."

Donc là, moi, curieux comme

je suis, je décide de prendre

mon temps, et je marche, et là

je regarde dans la salle, et là

Robert Marinier qui est un petit

gars de Sudbury, Ontario,

un grand comédien de théâtre qui

fait: "Hé, Stef Paquette!"

Là, je fais "salut" tout

innocent bien évidemment.

"Oui, qu'est-ce qui

se passe ici là? Ça va?"

Et ça a juste donné qu'ils

attendaient quelqu'un. Quelqu'un

avait rendez-vous pour faire une

audition. Il s'est pas présenté,

donc moi je suis... Il dit:

"Écoute, je te donne des lignes.

Tu peux-tu aller apprendre ça?"

"Sure!" Je suis allé dehors,

j'ai appris les lignes par

coeur, je suis remonté, je l'ai

fait cinq, six fois. Et je me

souviens le réalisateur qui

m'a regardé, il dit: "Oui, c'est

bon. Hum... T'es trop vieux

pour le rôle, mais merci

beaucoup quand même."

Moi, j'ai rien perdu.

"Merci beaucoup, bonsoir."

Et trois semaines plus tard,

j'étais à Sarnia, en tournée

musicale, et le téléphone sonne.

Il dit: "Bonjour..." Bla bla...

"Vous avez fait une audition..."

Puis moi, trois semaines,

je fais: Pff! Quelle audition?

"Bravo, vous avez eu un rôle."

J'ai été choisi pour incarner

le rôle de Mario Czhwaenski,

dans Météo+ , qui a été tourné

entièrement à Sudbury. Et...

le personnage a eu une durée

de quatre ans, quatre saisons.

De là, ils travaillaient

sur une nouvelle télésérie

qui s'appelait

Les Bleus de Ramville

et ils m'ont carrément dit:

"Tu es trop gros pour le rôle.

" Donc, j'ai dit: "OK, cool."

J'ai perdu 62 livres

pour simplement une audition.

Sans avoir de...


LINDA GODIN

Sans garantie.


STEF PAQUETTE

Voilà. Et là, on

m'a offert le rôle.


LINDA GODIN

Est-ce que tu as une

formation de comédien?


STEF PAQUETTE

Pantoute!


LINDA GODIN

Pas pantoute, non?

Fait que tu as appris

le jeu sur le tas?


LINDA GODIN

Je pense que les années

d'expérience sur scène...

Honnêtement,

c'est de l'improvisation.


LINDA GODIN

Qui t'a aidé, qui est venue--


STEF PAQUETTE

Oui. Au secondaire, c'est

l'improvisation qui m'a vraiment

sauvé la vie. Puis j'ai eu

la chance également d'avoir fait

un... d'avoir fait partie de

l'équipe d'Improtéine aussi.


LINDA GODIN

Hum hum...


STEF PAQUETTE

Puis c'est juste des choses

que t'apprends, puis... Tu en

apprends autant en le faisant

qu'en regardant aussi.

C'était juste... Je sais pas.

Moi, je sais pas qu'est-ce que

je faisais. J'ai lu les lignes.

Et voilà. Je fais de

la TV aujourd'hui.


LINDA GODIN

Et Les Bleus de Ramville

ont pas eu une super bonne critique.


STEF PAQUETTE

Non.


LINDA GODIN

C'était-tu difficile à

prendre pour toi?


STEF PAQUETTE

Écoute, moi j'ai même pas

le câble chez nous. J'ai même

pas le câble chez nous.

Tu comprends? Moi, ma job, c'est

de rentrer là puis je fais... Je

livre la marchandise si on veut.

Et tant que le réalisateur

dit pas: "Non, c'est pas bon,

fais-le comme ceci." Si il le

réalisateur, il fait "pak",

tu lui fais confiance. Et voilà.

Donc pour moi, ça, c'est ma job.

C'est plate qu'on n'ait pas

pu terminer la troisième et

dernière saison. Ça, je trouve

ça plate. Sauf que c'était cool.

J'ai eu une scène de mort.

Je trouvais ça cool.

J'étais dans mon char

plein de sang puis: Aarr!


On présente un extrait de la scène de mort évoquée par STEF PAQUETTE pendant que l'entrevue se poursuit.


STEF PAQUETTE

Tout le monde rêve d'avoir

une scène de mort dans

une télésérie ou dans un film.

Je l'ai eue, moi. Euh...

Puis là, je suis dans

Hard Rock Medical

qui est un nouveau défi

parce que c'est mon premier

projet entièrement en anglais.


LINDA GODIN

Oui. Oui, oui, oui.


STEF PAQUETTE

Je rentre à l'audition,

je suis debout à côté de

Patrick McKenna. Patrick McKenna

qui est une vedette

de la télévision canadienne.

Et là, je le regarde puis...

Super sympathique:

(Propos en anglais)

"Oh, hi, I'm Patrick."

Puis là, je fais:

(Propos en anglais)

Oh, I know who you are.

I doubt you know who I am.

Et là, dans ta tête, tu dis:

Est-ce qu'il va auditionner pour

le même rôle que moi? Parce que

si oui, c'est fait là. Je suis

fait là. J'ai pas de chance.

Mais rendu à l'âge que j'ai,

je me questionne plus.

Tu rentres, tu fais ce que tu as

à faire, voilà. Puis je pense

c'est pas juste une bonne

audition. C'est une question de

professionnalisme aussi. C'est

plus que le talent, je pense.

C'est le fait que:

Hey man, ce gars-là,

il est tout le temps

en temps, tout le temps là,

il est tout le temps

positif et tout ça.


LINDA GODIN

C'est le fun de travailler avec lui.


STEF PAQUETTE

C'est sûr je suis pas le

meilleur comédien au monde.

C'est sûr je suis pas le

meilleur chanteur au monde,

ni guitariste. Sauf...

Tu sais... Tout le temps

positif, tout le temps à

l'heure, tout le temps ci...

Moi, j'ai pas d'agent pour être

comédien. Le téléphone sonne,

je fais: OK, cool. Ah, je vais

jouer un monstre? OK.

Ah, je joue un anglophone? OK.


LINDA GODIN

Puis l'humoriste

là-dedans, il rentre où?


STEF PAQUETTE

Oui, c'est drôle hein. Je suis

pas humoriste. Mais on m'avait

offert ça, de faire des capsules

humoristiques pour

TFO 24.7, puis j'ai dit:

Je pense que vous vous trompez,

parce que je suis pas humoriste,

moi là. Moi, je suis juste...

Donne-moi un texte,

je vais être comédien.

Donc, je me suis dit: Bon,

si eux autres, ils croient que

je suis capable, nouveau défi.

J'ai super adoré faire ça,

et là, je serai de retour cette

année pour des capsules TFO.


On présente quelques extraits des capsules évoquées par STEF PAQUETTE pendant que l'entrevue se poursuit.


STEF PAQUETTE

Scoop! Donc, je suis...

(Propos en anglais)

I'm back.

Donc, ils m'ont rappelé.

Ils m'ont offert un autre

cinq capsules cette année.

Je trouve ça drôle. On me donne

des titres. Là, je suis rendu

humoriste. Je suis comédien tout

ça. Moi, dans ma tête, je suis

juste un gars qui veut juste...

Je sais pas. Juste être showman

ou entertainer.

Je sais pas quoi.


LINDA GODIN

Être multidisciplinaire, ça

peut être qu'à ton

avantage de toute façon.


STEF PAQUETTE

C'est nécessaire. Tu peux pas...

Surtout en Ontario français,

tu peux pas juste être...


LINDA GODIN

Une chose.


STEF PAQUETTE

Une chose: musicien.

Autant que je suis pas souvent à

la maison, surtout cette année

2015, au moins je suis heureux.

Moi, je me lève le matin, et

puis, il y a pas un matin

je me lève, je fais: Oh...

Il faut que j'aille chanter...

Oh...! Faut que j'aille être

quelqu'un d'autre en avant

de la TV. Puis à 41 ans,

j'ai trouvé pas une job,

mais comme...

Puis c'est même pas moi,

c'est le monde qui m'appelle

et me les donne, donc...

Lâchez pas d'appeler, je dis pas

ça pour vous. Continuez à

m'appeler là, je peux être plein

d'autres choses: danseur...


LINDA GODIN

Tu l'as pas encore exploité, ça.


STEF PAQUETTE

Bien c'est parce que peu

importe le style de danse que

je fais, ça vire tout le temps

en danse de ventre, donc...

Peut-être un jour je vais être

danseur. Peut-être un jour.

Je sais pas. Le magic stiff.

Le Magic Mike de

l'Ontario français.

(En faisant un bruit de boite à rythmes.)

Non, je veux pas que

le monde change de poste.


LINDA GODIN

Non.



LINDA GODIN et STEF PAQUETTE sont assis sur les sièges avant du véhicule de STEF PAQUETTE.


LINDA GODIN

Stef, on est dans ton auto.

Tu passes beaucoup de temps ici.


STEF PAQUETTE

C'est ma maison mobile. Je

passe énormément de temps ici.

C'est une 2011. Elle a

3 ans et demi. Elle est déjà

251 000 kilomètres. Euh... Oui.


LINDA GODIN

Est-ce que tu lui as donné

un nom, puisque tu passes

autant de temps que ça?


STEF PAQUETTE

Oui, bien ma fille

l'a surnommée Georges.

Je sais pas pourquoi Georges.

Écoute, quand ta fille de 10 ans

nomme ta voiture, c'est Georges,

c'est ça. Puis elle lui parle.

Elle va rentrer, elle dit:

"Oh, salut, George."

Je pense qu'elle lui parle plus

que moi. Quand je reviens

de tournée, elle fait:

"Oh Georges, t'es de retour."

Et puis là, je fais: Euh, papa?


LINDA GODIN

Puis c'est quoi la plus belle

anecdote que tu pourrais

nous raconter qui t'est arrivée?


STEF PAQUETTE

En tournée?


LINDA GODIN

En voiture.


STEF PAQUETTE

Avec Georges? Ah, il y en

a tellement là. Je pense la plus

drôle, c'est le fait de partir

en tournée. On est quatre

gars, donc mes deux musiciens,

moi-même et notre

technicien de son.

La joke là-dedans, c'est... Je

suis parti faire 67 spectacles

straight, et il n'y en a pas

un maudit qui avait son permis

de conduire. Et je me suis

retrouvé à faire toute la route.

Donc, pour la prochaine tournée,

c'est clair, s'ils n'ont pas leur permis

de conduire, je change de musicien.


LINDA GODIN

Condition d'embauche.


STEF PAQUETTE

Voilà, exact. C'est clair! Ma

fille de 10 ans, elle pourrait

conduire Georges. Tu comprends

là? Je pense je vais emmener

elle à la place.

On s'en va tu en ride avec

Georges là? On va parler en

anglais. Écoute ça, écoute ça.

Hein? Hein? Petit mal de gorge,

mais quand même là... Regarde,

il va se mettre à pleurer.

Oh, non c'est correct, Georges.

Elle s'en va, mais elle va

revenir. Tu vois là,

tu fais pleurer Georges.


VOIX DE STEF PAQUETTE

(En chantant)

♪ Le retour des petites

fraises d'été ♪


On revient à l'entrevue maîtresse dans la petite salle de musique.


LINDA GODIN

Stef, pour toi, c'est très

important de rester à Sudbury,

de continuer à créer d'ici.


STEF PAQUETTE

Euh, maintenant oui.


LINDA GODIN

Ça a pas toujours été le cas?


STEF PAQUETTE

Non, c'est drôle. On en

parlait, de la maturité.

Tu sais, pour longtemps,

tu te dis: Non, Sudbury,

il y a rien ici pour moi.

Il faut que je sorte d'ici.

Je suis plus grand que Sudbury.

Non, je trouve ça important.

Pour moi, c'est important

d'utiliser les ressources

que tu as dans ta ville.

Il y a une partie de moi qui dit

que si tu quittes trop de bonne

heure, c'est parce que tu t'es

pas impliqué dans ta ville,

dans ta communauté pour voir

qu'est-ce qui se passe,

qu'est-ce qui...

Eille, Sudbury là, dernièrement,

c'est superbe. Le montant

de productions de télévision, de

films qui se passent ici à

Sudbury. On a les bonnes

personnes aux bonnes places.

La Slague qui est revenue, le

diffuseur de spectacle qui est

de retour. Ça devient une

affaire t'es plus juste...

juste un artiste, mais tu fais

partie de la communauté. Puis tu

trouves des personnes qui sont

heureuses pour ton succès aussi,

qui veulent faire partie

de ce succès-là. Moi, je fais ça

parce que j'aime ça.

C'est simple de même.

Puis j'aime ça sacrifier mes

fins de semaine pour aller au

festival quand ça me chante,

pour parler d'un métier que

j'aime à des jeunes qui... Je me

souviens quand j'étais eux

autres, qui sont juste là avec

leurs gros yeux, qui font comme:

"Man, j'aimerais faire des

shows comme ce gars-là"

puis tout le kit. Qu'est-ce que

j'aime en Ontario par contre,

c'est qu'on a la chance d'être

accessible. Puis je pense c'est

ça qui va faire la survie en

Ontario, c'est que tant que nos

artistes restent accessibles...

Il va y en avoir

d'autres, tu comprends?


LINDA GODIN

Mais il y en a beaucoup

qui pensent que de ne pas être à

Montréal pour réussir dans le

milieu artistique, peu importe

la discipline je dirais,

c'est de ne pas être

assez bon pour se frotter

à cette concurrence-là...


STEF PAQUETTE

Écoute, il y en a encore

c'est sûr. Mes beaux parents,

pour longtemps, c'était:

"Bon, qu'est-ce qu'il fait pour

de l'argent, lui là? Ah bien là,

il doit pas faire grand-chose.

Il vit encore à Sudbury."


LINDA GODIN

Hum hum...


STEF PAQUETTE

Il y a encore du monde qui

font: "Ah, t'as jamais quitté

Sudbury? Fait que dans le fond,

I guess t'as vraiment pas

réussi, t'as vraiment pas fait

grand-chose." Puis je pense

c'est le temps qu'on change

cette mentalité-là. C'est pas

parce qu'on a jamais quitté...

J'aime où je suis.

Je suis content. Si j'ai réussi

et je continue à réussir,

c'est parce que j'ai une maudite

bonne communauté qui m'appuie.

À tous les niveaux là.

À tous les niveaux. Je sais

qui aller voir pour faire

mon graphisme, pour imprimer mes

posters, pour prendre soin de ma

fille, puis je le vois astheure.

C'est pour ça que je suis encore

ici. Parce que je suis trop bien

et il y a du trop beau monde.


LINDA GODIN

Parlons politique.


STEF PAQUETTE

Ah, shnoot!

L'entrevue est finie,

allez... Aaah!


LINDA GODIN

Le NPD t'a approché

pour te présenter.


STEF PAQUETTE

Merde. Comment tu savais ça?


LINDA GODIN

Pourquoi t'as dit non?


STEF PAQUETTE

Comment tu savais ça?


LINDA GODIN

Bien ça a l'air que

j'ai de bonnes recherchistes.


STEF PAQUETTE

Maudine! Je me suis fait

approcher pour me lancer

en politique. Drôlement,

pour ceux qui le savaient pas,

moi j'ai étudié en sciences

politiques à l'université.

La musique était ma mineure,

mais ma majeure était sciences

politiques. Ça a été une des

grosses décisions parce que moi,

j'avais aucune intention là.

Moi, c'était pas... Il y avait

pas dans ma tête, je me suis

dit: Alright, là je suis

assez connu comme artiste.

Je suis bien placé pour

devenir politicien.

C'est venu par un pur hasard.

Le téléphone a sonné puis

je suis descendu à Ottawa,

je les ai rencontrés.

Ça semblait très intéressant.

Surtout quand ils te flashent

des numéros avec le petit

signe de dollar à la fin.

Ma femme m'a dit: "T'as jamais

fait de la musique pour faire de

l'argent. Tu as fait de la

musique parce que c'est ce que

tu sais faire. C'est ce que tu

veux faire." Elle dit: "Si tu te

lances là-dedans parce que là,

tu te dis: 'Eille, on pourrait

être bien financièrement'."

Elle dit: "Moi, je veux pas

vivre avec quelqu'un

qui va être malheureux, malgré

qu'il a de l'argent." Donc...

J'étais pas prêt à rentrer

pour les mauvaises raisons.

Puis j'étais pas prêt aussi

à mettre en jeu une tournée

avec Fred Pellerin.

Coudonc, j'ai travaillé

tellement fort pour me rendre à

ce point-là dans ma carrière. Il

n'y a pas de prix à ça, tu vois.

LINDA GODIN

Mais est-ce que c'est non à la

politique pour toujours? Ça a-tu

éveillé quelque chose en toi?

Tu te dis: "À un autre moment

donné peut-être dans ma vie."


STEF PAQUETTE

Euh... Oui. Honnêtement, oui.

On verra où je suis. C'est drôle

hein, parce que... Qui sait ce

qui va arriver après la tournée

de Fred Pellerin? Parce que côté

musique, moi, c'est simple. S'il

m'appelle demain: "OK, Stéphane,

tu t'en vas en France deux

semaines." "Chérie, je m'en vais

en France deux semaines."

Il n'y a même pas de "Tu sais,

faut qu'on en discute".

No way! Elle le sait.

Elle le sait je suis de même.


LINDA GODIN

Ça fait partie de votre relation.


STEF PAQUETTE

Mais je peux te garantir

que si je rentre demain, puis

je fais: Chérie, je me lance

en politique. "Wô, minute!"


LINDA GODIN

Mais là, tu es dans une lancée

artistique avec vraiment

ton dernier album.

Dans deux ans d'ici, est-ce que

tu te vois à quelque part

faire quelque chose? Est-ce que

tu te projettes un peu?


STEF PAQUETTE

Non, même pas. J'y pense

vraiment pas parce que ça va

tellement vite. Dernièrement là,

que... Je jongle quand même

deux vies là. J'ai vraiment

deux carrières là.

Tu as Stef Paquette, l'artiste,

et tu as Stéphane Paquette,

père de famille. Puis...

Oui. Je sais pas. Peut-être

c'est pour ça que je vise

pas loin là. Je veux juste...

Je sais pas. Moi, je sais pas...


LINDA GODIN

Tu te laisses

mener par la vague.


STEF PAQUETTE

Pff, c'est sûr. J'aime

tellement où je suis rendu...

que je me dis: Je peux pas

croire que ça peut

être meilleur que ça.


LINDA GODIN

Merci beaucoup,

Stéphane Paquette.


STEF PAQUETTE

Merci. Good! On se voit dans

quatre ans aux prochaines

élections. Votez Stef Paquette.


Générique de fermeture

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par