Image univers Charlie et Lola Image univers Charlie et Lola

Charlie et Lola

Charlie, le grand frère de Lola, doit faire preuve de beaucoup de patience pour aider sa petite soeur à comprendre le monde qui l'entoure.

Site officielpour Charlie et Lola
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Ne marche surtout pas sur les petits traits

Lola s’imagine que le plancher de sa chambre est la mer. Elle ne veut pas marcher sur les traits car ce sont de grosses vagues.


Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION


Début générique d'ouverture

CHARLIE et LOLA courent et jouent dans différents paysages imaginaires en s'interpellant l'un l'autre.


LOLA

Oh, Charlie!


CHARLIE

Lola!


LOLA

Charlie!

Oui!


CHARLIE

Ah oui!

Hé, Lola!


CHARLIE ET LOLA

Charlie et Lola!

(Fin générique d'ouverture)


LOLA

« Ne marche surtout pas

sur les petits traits »


CHARLIE

J'ai une petite sœur

qui s'appelle Lola.

(CHARLIE transporte une pile de vêtements dans ses bras. CHARLIE laisse tomber un vêtement par terre.)


CHARLIE

Ha!

Elle est toute petite,

mais hyper rigolote.

(CHARLIE laisse tomber un autre vêtement par terre. LOLA saute de vêtement en vêtement sans toucher le plancher.)


LOLA

Ouh! Ah... Vite, Charlie!

Ou les « guilis » de la mer

vont m'attraper!


CHARLIE

Les « guilis » de la mer,

c'est quoi?


LOLA

Papa a dit que si je saute,

saute, saute, comme ça, très

vite jusqu'à mon lit, eh bien!

les « guilis » de la mer,

ils ne me chatouilleront pas.

Hop! Hop! Hop! Vite, vite!


CHARLIE

Lola est comme ça. Parfois,

elle croit tout ce qu'on lui

dit, même les histoires

les plus incroyables!


LOLA

Tu viens, Charlie?

(LOLA est dans sa chambre et évalue sur quel objet marcher pour se rendre jusqu'à son lit.)


LOLA

Hum...

Maintenant, je saute où? Sur

le livre ou sur la raquette?

Et hop! Je sais que je peux

y arriver! Gagné! Ha, ha!


CHARLIE

Est-ce que tu peux me répéter

exactement ce que papa t'a dit?


LOLA

Il a dit: « Allez, hop! Grimpe

dans ton lit à toute vitesse!

Et ne tombe pas dans la mer,

là où on n'a pas pied. »


CHARLIE

Ce n'est pas la mer, Lola.

C'est le sol de notre chambre.

Tu vois bien que

c'est du plancher.


LOLA

Ah! Non! Attention! Pas dans

la mer où tu n'as pas pied!

Si tu ne mets rien que le petit

doigt d'orteil, papa a dit que

ça fait venir les « guilis »

de la mer et après, ils te

chatouillent les pieds et ils

te font tout plein de guilis

qui chatouillent!

(LOLA s'imagine que des guilis de la mer, des sortes de petits monstres, la chatouillent.)


LOLA

(Riant)

Hi! Hi! Hi!

(LOLA interrompt sa rêverie. Nous sommes de retour dans la chambre.)


LOLA

Et après, bien sûr, tu n'arrives

pas à dormir!

(Amusée)

Hi! Hi! Hi!

(CHARLIE saute d'un objet à l'autre jusqu'à son lit.)


CHARLIE

Ah, ah, ah, ah!

Ah! Voilà.


LOLA

Bravo, Charlie!


CHARLIE

Fais de beaux rêves.

Bonne nuit. Gare aux

« pince-guilis » qui pincent

au fond des lits.


LOLA

Des « pince-guilis »?


CHARLIE

Tu sais bien! Ils sont tout

petits riquiqui! On ne peut même

pas les voir. Alors, il faut

vraiment que tu dormes pour

de vrai, à poings fermés,

parce qu'ils existent vraiment.


LOLA

(Inquiète)

Oh... Oh!


CHARLIE

Mais si tu dors à poings

fermés, tu ne risques rien.


LOLA

Comment on dort

à poings fermés?


CHARLIE

Il faut être sage et ne pas

faire de bruit et ne surtout pas

se réveiller.

(LOLA fait des efforts pour essayer de s'endormir.)


LOLA

Ah... Oh... Hum!

(Le lendemain, LOLA et CHARLIE font leur toilette dans la salle de bain. LOLA lave son visage avec une débarbouillette.)


LOLA

(Efforts)

Oh... Ouh! Ah...

Oh... Ah!


CHARLIE

Lola, tu n'as pas besoin

de frotter aussi fort!


LOLA

Oh! si, il faut frotter fort!

Grand-père dit que si je ne me

frotte pas tout partout, bien

comme il faut, des champignons

vont me pousser derrière

les oreilles.


CHARLIE

Oui et grand-père a raison.


LOLA

Oh? Je ne veux pas de

champignons derrière les

oreilles.

(CHARLIE et LOLA partent pour l'école.)


LOLA

Dis, Charlie,

est-ce que tu as des champignons

derrière les oreilles, ce matin


CHARLIE

Non. Pas de champignons,

ce matin.


LOLA

Et les « pince-guilis »,

ils t'ont pincé?


CHARLIE

Non plus.


LOLA

Moi, je ne veux pas

qu'ils me pincent la nuit.


CHARLIE

Il ne faut pas croire trop

fort à ce genre de choses.

Parfois, c'est de

la superstition.


LOLA

De la quoi?


CHARLIE

De la superstition. C'est

comme quand les gens disent, par

exemple, que si on croise les

doigts très fort, les vœux

se réalisent. C'est comme

les « guilis » de la mer.


LOLA

(Choquée)

Oh!


CHARLIE

On invente parfois

des choses...


LOLA

Ah non! Les « guilis » de la

mer, ils ne sont pas inventés

et les champignons non plus!

Demande à maman. Maman! Charlie,

eh bien! il ne veut pas croire

ce que dit grand-père

sur les champignons!


CHARLIE

Bon, d'accord, Lola. Ça va,

je te crois. Ils existent

pour de vrai.


LOLA

Je le savais, moi,

que toutes ces choses

existaient pour de vrai.


CHARLIE

En tout cas, tu n'as pas

intérêt à marcher sur les petits

traits des pavés.


LOLA

Pourquoi?


CHARLIE

Parce que sinon, tu te fais

attraper par les ours.


LOLA

Quoi? Il y a des ours,

là-dessous, sous nos pieds,

cachés sous les pavés?


CHARLIE

Oui, là-dessous. Et si tu

marches sur les petits traits,

ils vont te sauter dessus!


LOLA

Ah! C'est vrai?

Oh... Il ne faut surtout pas

que les ours m'attrapent.

(LOLA saute de pavé en pavé en ne touchant pas aux traits.)


LOLA

Ah!

Oh! Oh... Ah!

(CHARLIE fait la même chose.)


CHARLIE

Ah. Et hop!


LOLA

J'ai posé mon pied à un

millimètre de ce petit trait.


MANU

Bonjour! Alors, est-ce que

vous avez vu des ours?


LOLA

Bien, Manu, comment tu sais

pour les ours?


MANU

Mais tout le monde le sait,

c'est bien connu.


LOLA

Ah!

(LOLA, CHARLIE et MANU sautent de pavé en pavé en ne touchant pas aux traits.)


CHARLIE

Vas-y, Manu, passe devant.


MANU

Hop! Oh! Et hop!


LOLA

Un, deux, trois...


MANU

Doucement!


CHARLIE

Faites attention!


MANU

Oh! Là-haut regardez, une

pie. Ça porte malheur d'en voir

une, sauf si on tourne trois fois

sur nous-mêmes en disant:

Bonjour, madame la pie...


CHARLIE

(Chuchotant)

Chut! Non, Manu,

ne lui raconte pas ça!

Déjà qu'elle croit un tas

d'histoires inventées.

(LOLA tourne sur elle-même.)


LOLA

Bonjour, madame

la pie! Bonjour, madame la pie!


MANU

Bon, d'accord.


LOLA

Bonjour, madame la...

(Étourdie, LOLA chancelle et met presque le pied sur un trait du pavé.)


LOLA

(Étourdie)

Oh...

(Surprise)

Ah... Ah! Un petit trait!

(Soulagée)

Ouf!


CHARLIE

Lola, dépêche-toi!

Maman nous attend!

(LOLA, CHARLIE et MANU marchent jusqu'à l'école en évitant de poser le pied sur les traits entre les pavés.)


LOLA

Oh!


MANU

Ah...


CHARLIE

Oh! Ah!


MANU

Wo!


CHARLIE

Oups!


LOLA

Oh!


MANU

Le premier qui arrive

à la grille!


CHARLIE

Bon, j'y vais!


LOLA

Ouh, ouh! J'ai eu chaud!


LÉA

Bonjour, Lola!


LOLA

Attention, Léa! Ne marche pas

sur les petits traits!


LÉA

Oh!


LOLA

Tu sais ce qui arrive

aux enfants qui marchent

sur les petits traits?


LÉA

Oui! Les crocodiles sortent

avec leur grande bouche et ils

nous avalent! Hop! Croc-croc!

(LÉA s'imagine qu'un crocodile passe la tête entre les traits du pavé.)


LÉA

Ouh! Va-t'en, méchant crocodile

(LÉA interrompt sa rêverie. Il n'y a plus de crocodile entre les traits du pavé.)


LOLA

Pas du tout. Charlie m'a dit

que ce sont des ours

qui nous attrapent.


LÉA

Mais non, sûr et certain

que ce sont des crocodiles.


LOLA

Sûr et certain que

ce sont des ours!


LÉA

Des crocodiles.


LOLA

Des ours! J'en suis

certaine et sûre.

(La cloche d'école sonne. LOLA et LÉA marchent sans toucher aux traits du pavé.)


LÉA

(Avec précaution)

Oh... Hum! Hum!


LOLA

(Avec précaution)

Hum! Oh!

(Une fois rentrées, LOLA et LÉA ne marchent pas sur les traits du parquet.)


LÉA

Fais attention... de ne pas

marcher sur les petits traits.


LA COMPAGNE DE CLASSE LOLA

Oui, Lola, va doucement! Oh,

Léa, attention aux petits traits

ou les ours vont t'attraper!


LOLA ET LÉA

(Apeurées)

Oh!


LOLA

Ah! tu vois? Elle dit pile

comme moi que ce sont des ours.


LÉA

Mais non, ce sont

des crocodiles!


LA COMPAGNE DE CLASSE LOLA

Il y a sûrement des ours

et des crocodiles!


LOLA

(Surprise)

Oh!


LÉA

Des ours et des crocodiles!

(Amusée)

Hi, hi!

(LOLA, LÉA, LA COMPAGNE DE CLASSE LOLA et LE COMPAGNON DE CLASSE DE LOLA jouent dans un bassin d'eau.)


LOLA

Tu crois vraiment qu'il y a

des ours et même des crocodiles

sous les pavés?


LA COMPAGNE DE CLASSE LOLA

Oh! oui, ma grande sœur

les a vus.


LÉA

Tu me donnes l'arrosoir?


LOLA

(Inquiète)

Oh...

(LOLA, LÉA, LA COMPAGNE DE CLASSE LOLA et LE COMPAGNON DE CLASSE DE LOLA dînent.)


LÉA

Je sais que ce sont des

crocodiles parce qu'ils

sont tout plats.


LE COMPAGNON DE CLASSE DE LOLA

Moi, je dis: il y a des ours,

des crocodiles et des lions!


LOLA

Des lions aussi?!

(LOLA s'imagine que des ours, des crocodiles et des lions sortent des traits du pavé.)


LOLA

Ouh!

Ah! Au secours!

(LOLA interrompt sa rêverie. Nous sommes de retour dans la classe.)


LA COMPAGNE DE CLASSE LOLA

Ou alors, il y a peut-être

autre chose qui vit là-dessous?

Des ours, des crocodiles,

des lions et...


LOLA

(Retenant son souffle)

Ah!


LA COMPAGNE DE CLASSE LOLA

Des bébés requins!

(LOLA se bouche les oreilles et chante fort pour ne plus rien entendre.)


LOLA

♪ La la la la la la! ♪

(Plus tard, à la récréation, les enfants jouent dans la cour tandis que LOLA reste assise sur un banc.)


LÉA

Attrape-moi!


LA COMPAGNE DE CLASSE LOLA

Alors, attention,

je t'attrape!


LÉA

Au secours!

(Amusée)

Hi! Hi! Hi!

Tu sais, Lola, il n'y a

toujours rien qui sort de

dessous les petits traits.

Je n'ai pas vu d'ours, aucun

crocodile et zéro lion.

J'ai seulement vu de toutes

petites fourmis riquiqui!

Petites comme ça.

(À la fin de la journée, LOLA est assise sur un banc dans le vestiaire.)


LOLA

(Inquiète)

Oh...


CHARLIE

Ah! bien, tu es là! Ça fait des

heures qu'on t'attend. Maman

est devant l'école. Viens.


LOLA

(Refusant)

Hum...


CHARLIE

Allez, dépêche-toi.


LOLA

Je dois rester là

un tout petit peu plus

longtemps comme ça.


CHARLIE

Pourquoi, hein? Qu'est-ce

qui t'arrive? Allez, viens.


LOLA

Non, je ne veux pas! Par

terre, il y a peut-être des

petits traits. Et si je vois une

pie que je tourne et tombe par

terre, je me ferai dévorer toute

crue par un ours, un crocodile

ou un lion!


CHARLIE

Mais ça n'existe pas

pour de vrai.


LOLA

Si ça existe.


CHARLIE

Mais non. Tu sais, les gens

racontent un tas de choses

bizarres, mais c'est pour

de faux. Ce n'est rien

que des histoires.


LOLA

Ah? Et comme quoi?


CHARLIE

Comme quand maman dit de ne

pas faire de grimaces parce que

si le vent change de direction,

après on reste coincé.

Tu crois que c'est vrai?

(LOLA s'imagine qu'elle fait des grimaces avec CHARLIE. Il y a beaucoup de vent.)


CHARLIE ET LOLA

(Amusée)

Ha! Ha! Ha!

Soudain, le visage de LOLA reste figé. CHARLIE arrête de grimacer, inquiet. [CHARLIE

Oh!

(LOLA se met à rire; son visage n'est pas réellement coincé.)


LOLA

Ha! Ha! Ha!

Ha! Ha! !

(LOLA interrompt sa rêverie. Nous sommes de retour dans l'école.)


LOLA

Non, pas vrai du tout!


CHARLIE

Ou quand papa dit: « Si tu

regardes trop la télévision,

tes yeux vont devenir carrés! »

Est-ce que tu crois

que c'est vrai?


LOLA

Mais non! Pas vrai du tout,

du tout, non plus!

Il est bête, papa!


CHARLIE

Alors, tu vois bien, toutes

les histoires qu'on te raconte,

elles ne sont pas toutes

forcément vraies, Lola.

(CHARLIE prend LOLA par la main et la conduit à l'extérieur de l'école. Devant le pavé, LOLA s'arrête, inquiète.)


LOLA

Ah!


CHARLIE

Voyons, Lola, n'aie pas peur.

Je te jure qu'il n'y a pas

d'ours, pas de crocodiles non

plus et encore moins de lions.

Si tu veux, c'est un peu

comme une blague.


LOLA

D'accord, mais il y a

peut-être quand même des ours

et je ne veux surtout pas

qu'ils m'attrapent.


CHARLIE

(Réfléchissant)

Hum...


CHARLIE

(Narrateur)

Alors là, j'ai eu

une super idée et je lui ai dit:


CHARLIE

Bon, bien alors, marche sur un

des petits traits et tu verras,

aucun ours ne sortira de

là-dessous, je te le promets.


LOLA

(Faisant signe que non)

Hum hum.


CHARLIE

Et même s'il y avait

des ours - mais j'ai dit qu'il

n'y en avait pas - tu leur

écrabouilles les pattes en leur

sautant dessus à pieds joints.

On y va?


LOLA

(Hésitant)

Oh. Euh...


CHARLIE

Et si on les écrabouillait

ensemble?

(LOLA et CHARLIE sautent à pieds joints sur les traits des pavés.)


LOLA

(Amusée)

Ah! Ha! Ha! Ha!

(LOLA s'imagine qu'un OURS sort la tête d'un trait du pavé.)


L'OURS

Hum?

(LOLA saute sur la tête de l'ours.)


LOLA

(Faisant un bruit d'écrabouillement)

Splats!

Hi! Hi! Hi!

(Plusieurs ours sortent leur tête et leurs pattes et LÉA les écrabouille tous.)


LOLA

(Faisant un bruit d'écrabouillement)

Splouts! É-cra-bouille!

(Amusée)

Hi! Hi! Hi!

(CHARLIE saute lui aussi sur les ours.)


MANU

(Faisant des bruits d'écrabouillement)

Splats! Ha! Ha! Ha! Splitch!


LOLA

(Faisant des bruits d'écrabouillement)

Un, deux, trois... splitch!

Splatch! Ouh! Ha! Ha! Ha! Prrt!


CHARLIE

Bravo, Lola! Oh!


LOLA

Il y en a encore un

à « splatcher »!


LOLA

(Faisant des bruits d'écrabouillement)

Splitch!


MANU

(Amusé)

Ha! Ha! Ha! Là, il y en a un!


LOLA

Ah! Et hop! Trop rigolo!

(LOLA interrompt sa rêverie. Nous sommes sur le trottoir avec CHARLIE et LOLA, en route pour la maison.)

(LOLA court en sautant sur les traits du pavé.)


LOLA

(Faisant un bruit d'écrabouillement)

Splatch! Ouh! Ces pattes d'ours

ne m'attraperont pas! Oh!

Oh non! Un oiseau pie! Oh!

Un troupeau d'oiseaux pie!

Il faut que je fasse trois tours

et trios autres traits encore!


CHARLIE

Non, tu n'as pas besoin.

Il y en a qui disent que ça

porte malheur de voir une pie,

mais il y en a d'autres qui

disent que si tu vois beaucoup

de pies, alors tu trouveras

de l'or.


LOLA

Je vais dire à maman que j'ai

vu au moins six... ou neuf pies!

(Amusée)

Hi! Hi! Hi!


CHARLIE

Oui.

(Plus tard, LOLA et CHARLIE se préparent à se mettre au lit.)


CHARLIE

Pourquoi tu ne sautilles

pas jusqu'à ton lit, ce soir?

Et les « guilis » de la mer?


LOLA

Ne dis pas de bêtises!

Les « guilis » de la mer,

ça n'existe pas.

Fais de beaux rêves, bonne nuit.

Gare aux « pince-guilis » qui

pincent au fond des lits!


CHARLIE

D'accord, oui.

Bonne nuit, Lola.


LOLA

Et il faut que tu dormes à

poings fermés parce que tu sais

qu'ils pincent très fort.


CHARLIE

Oui, Lola.

(CHARLIE éteint la lumière.)


CHARLIE

(Cris de douleur)

Ouh! Ah! Ouille! Ah!

Oh! Aïe! Ouh! Ça pince!

(CHARLIE allume. LOLA est dans le lit de CHARLIE.)


CHARLIE

Mais qu'est-ce que tu fais?

(LOLA chatouille et pince CHARLIE.)


LOLA

Ha! Ha! Ha! Guili guili!

Guili guili!


CHARLIE

Ah! Lola, arrête! Ha! Ha!


LOLA

Tu as cru que c'était

des vrais « pince-guilis »

pour de vrai!


CHARLIE

Ha! Ha! Ha! Arrête, Lola!

(Générique de fermeture)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge

Résultats filtrés par