Image univers CinéTFO Image univers CinéTFO

CinéTFO

Retrouvez le meilleur du cinéma sur CinéTFO! Profitez de notre sélection de films offerts gratuitement pour (re)découvrir des classiques et des oeuvres incontournables du cinéma d'auteur contemporain. Pour la programmation en ondes, consultez le Passeport CinéTFO!

Site officielpour CinéTFO Télécharger le document Passeport de Ciné TFO.
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Le futur proche

Robin, un pilote français expatrié au Québec, reçoit un appel téléphonique qui va boulverser sa vie. Le drame qui s’insinue en lui résonne tel un décollement du réel dans son quotidien.



Réalisateur: Sophie Goyette
Acteur: Patrice Berthomier
Année de production: 2012

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Titre :
Le futur proche


Un petit avion décolle sur la piste d'un aéroport.


L'avion survole une ville. On entend des extraits d'une émission de radio.


VOIX MASCULINE

De la radio

Alors tout va bien ce

matin près du pont Pie-IX.

Rien à signaler pour l'instant.

Ensuite, vers Mascouche, tout

semble bien aller dans les deux

sens. On se reparle tout à

l'heure directement de

l'autoroute à l'est de la 640.

Philippe Lemay pour

le 103,5.


VOIX MASCULINE

De la radio

Ce qui est important pour moi,

c'est pas uniquement de dire

aux gens: "Là, c'est bloqué,

vous allez en avoir pour trois

ou quatre kilomètres." Je crois

que c'est plus important de

dire aux gens surtout: "Là,

c'est congestionné, mais allez

plutôt vers tel ou tel endroit,

telle autoroute." Donc, c'est de

donner la solution plutôt que

de dire: "Il y a trois

kilomètres de bouchon

et prenez patience."


VOIX MASCULINE

De la radio

Vu d'en haut, tous les

conseils pour mieux circuler.


VOIX MASCULINE

De la radio

Bonjour, ici Philippe Lemay

sur 103,5.


Un petit avion est immobile sur une piste. Le moteur de l'avion s'arrête. ROBIN et un autre homme descendent de l'avion. ROBIN pousse sur l'avion pour le faire rouler et le ranger.


À l'intérieur, devant un comptoir de service, des clients discutent de leurs périples en avion.


HOMME1

On va arriver vers 8-9 h.


HOMME2

Burlington, c'est genre

75 miles nautiques.


HOMME1

C'est pas loin.


HOMME3

Tu y vas tout seul?


ROBIN écoute les conversations d'un air impassible. Les conversations s’entremêlent.


HOMME3

C'est pas la Mastigouche?

Ça se peut-tu que ce soit dans

la réserve Mastigouche?


HOMME2

En tout cas, le gars, c'était

un Anglais, il a dit: "Are you

from the Navy?"


Les hommes rient.


À l'extérieur, ROBIN remplit d'essence le réservoir d'un petit avion. Il nettoie les vitres de l'avion. Il répond à son téléphone portable qui sonne.


ROBIN

Oui, allô?

Oui... oui, ça va. Toi?

Non.


Un avion survole une forêt.


Un avion survole des maisons d'une banlieue.


ROBIN est aux commandes d'un avion. Il ferme les yeux et se remémore des personnes qu'il a connues.


ROBIN s'assoit à une table. Pendant qu'il mange sans appétit dans un contenant en plastique, on l'entend qui parle au téléphone.


ROBIN

Allô.

Oui, ça va. Et toi?

Elle est morte?

OK, alors... on fait comment

maintenant?

Ah...

Je vais voir, essayer de me

libérer demain.

Et puis, euh...

bien, je vais voir

pour les vols.

Laisse-moi 24 heures. Ça te va?


Dans une salle de classe, ROBIN est devant un tableau et parle à une femme âgée qui est assise dans la salle.


ROBIN

Est-ce que vous savez

pourquoi l'avion il vole,

en fait?


ÉLÈVE

Parce que les moteurs roulent,

puis il y a une hélice, mais

c'est à peu près tout.


ROBIN

Il y a une hélice devant, qui

tire l'avion, d'accord? Puis ça

fait du vent dans les ailes.


ROBIN dessine une aile d'avion sur un tableau.


ROBIN

L'air ici, un plan... ici.

Donc, en fait, c'est un

manque, d'accord? Donc,

ça crée une portance. Il y a

une excavation des particules.

D'accord? Donc, ça lève.


Sur le tableau, ROBIN trace des flèches vers le haut à partir de la partie supérieure de l'aile.


ROBIN

Il y a un très léger positif là,

mais c'est surtout la

dépression qui fait voler

l'avion. En gros, l'avion...


ROBIN manipule un modèle réduit d'avion et continue ses explications pour la femme.


ROBIN (Narrateur)

Ma mère a vécu

ses dernières années seule.

J'étais censé aller la

retrouver dans deux semaines.

Parce que c'était une fête

nationale à ce moment-là.

C'était congé. Les congés

fériés décidaient du moment où

on était ensemble. Elle était

pas très techno. Elle s'était

mise dernièrement à Internet.

Juste une adresse courriel.

C'était déjà beaucoup.

Elle avait l'impression de

moins me déranger. Elle me

lançait de courts courriels.

"J'ai mangé aujourd'hui. Il

fait beau. J'espère que tu vas

bien." Je les ai tous gardés.


Dans la salle de classe, l'élève de ROBIN parle. Le visage de ROBIN reste impassible.


ÉLÈVE

Moi, ce que j'ai aimé le plus

de mon saut en parachute,

ç'a été le silence total. Quand

on sort de l'avion, c'est...

c'est le silence, c'est de la

poésie. Euh... puis après ça,

ç'a été d'avoir peur d'atterrir

sur les épis de blé d'Inde.


À l'extérieur, ROBIN examine un petit avion en compagnie de son élève.


ROBIN

Donc, tu vois, on checke

nos ailerons. Donc, regarde,

on y voit une penture toute

neuve. Tu vois, là?


ÉLÈVE

Oui.


ROBIN

Ah... on s'aperçoit qu'il y a

une petite vis qui n'est pas

serrée...


ÉLÈVE

Pas très rassurant, ça.


ROBIN

Mais non, mais non, c'est

rien.


ROBIN resserre la vis avec un tournevis.


ROBIN

C'est juste une trappe

de visite un peu desserrée,

d'accord?


ÉLÈVE

OK.


ROBIN

On continue à regarder.


Dans le cockpit de l'avion. ROBIN et son élève posent des casques d'écoute sur leurs têtes.


ROBIN

C'est beau?


ÉLÈVE

Oui.


ROBIN et l'élève volent dans l'avion. ROBIN indique le paysage de sa main.


ROBIN (Narrateur)

Tu domines tout

quand t'es en avion. C'est une

question d'habitude de voir les

choses différemment. Tout est

une question d'habitude.

La première fois que j'ai volé,

c'est comme si j'avais laissé

mes problèmes derrière moi.

Je pouvais presque les voir

au sol. Ils n'étaient avec moi,

dans l'avion.


L'avion survole une mine à ciel ouvert. ROBIN et son élève communiquent par radio.


ÉLÈVE

C'est beau!


ROBIN

C'est beau, hein?


ÉLÈVE

Oui, oui, oui.


ROBIN

C'est OK comme ça?

Ça va très bien?


ÉLÈVE

Oui.


ROBIN (Narrateur)

Je suis en route

vers quelque chose d'autre.

Mais je ne sais pas encore quoi.

Comme si j'avais frappé un arbre

en voiture. La nuit.

Comme si je sortais de la

voiture accidentée pour aller

vers une autre voiture que je

ne voyais pas encore. Le chemin

entre les deux véhicules.


Dans une cafétéria, ROBIN boit un café. On entend les discussions de ses collègues.


COLLÈGUE1

Bon, ce soir, c'est à

quelle heure?


COLLÈGUE2

10 h.


COLLÈGUE1

10 h. Écoute, je pense pas

que je pourrai le faire

parce que moi, j'ai une

pratique de hockey à 9 h.


COLLÈGUE2

Éric, il veut pas?


COLLÈGUE1

Éric... Éric... Bien, vous

pouvez aller lui demander,

je pense, plutôt que Jonathan,

ça serait plus--


COLLÈGUE2

Jonathan...


COLLÈGUE1

Je sais que lui, il recherche

des heures d'avance...


COLLÈGUE2

Oui? Je sais pas, faudrait

l'appeler. As-tu son numéro?


COLLÈGUE1

Oui, j'ai son numéro. 514...


ROBIN s'approche de ses collègues qui sont assis à une table.


ROBIN

Si tu veux, je t'écoute

parler, tu veux faire un vol

ce soir?


COLLÈGUE1

Oui.


ROBIN

Si tu veux, je peux le faire.


COLLÈGUE1

Ah oui, ça te dérange pas?

Parce que je sais que t'es pas

mal occupé depuis ce matin.


ROBIN

Ça va. Je peux le faire.


COLLÈGUE2

T'es sûr?


ROBIN

Oui.


ROBIN s'assoit à une table.


COLLÈGUE2

Jusqu'à Québec après.

On a fait leur tour de nuit,

c'était vraiment le fun. Y avait

un coucher de soleil splendide.


COLLÈGUE1

Oui, c'était beau hier, hein?

C'était calme. Moi aussi, j'ai

volé. Puis moi, je suis allé

dans le coin de La Macaza.


COLLÈGUE2

Ah ouais?


COLLÈGUE1

Oui, j'adore cette piste,

elle est magnifique.


COLLÈGUE2

Oui, la piste est magnifique,

en plus, avec les montagnes.

J'ai amené des passagers.


On voit des images d'un avion qui décolle pendant la discussion.


COLLÈGUE1

Tu t'es posé face au lac?


COLLÈGUE2

Oui, face au lac. Fait que les

passagers, eux autres, ils vont

s'en souvenir tout le temps.

Oui, ç'a été un super beau vol.


COLLÈGUE1

Ça a dû être magique.

Puis dans le bout là-bas, il y

a pas trop d'oiseaux?


COLLÈGUE2

Non, c'est pas si pire.


COLLÈGUE1

Moi, j'étais allé puis

j'ai manqué mon...


COLLÈGUE2

Ah oui? Non, c'était bien.

Ça s'est super bien passé, puis

on est revenus juste après...

À peu près une demi-heure

après le coucher du soleil.


COLLÈGUE1

OK.


COLLÈGUE2

Puis c'était incroyable.


Un avion vole. Le soleil se couche à l'horizon.


ROBIN (Narrateur)

C'était un jour

d'été. Il faisait très chaud

dehors. Une chaleur qui donne

pas envie de bouger. Un rayon de

soleil entrait par la fenêtre

de la cuisine. Je jouais avec

mon ami Nico. Il y avait

une petite butte tout au bout

du terrain. On s'amusait

À grimper sur la butte pour

aller sur le toit.

On prenait un élan. On sautait

dans le jardin en se prenant

pour Superman. Les bras ouverts

en croix. Le toit était

brûlant. J'ai senti le vent.

Et juste comme je m'apprêtais

à sauter, j'ai entendu ma mère

pousser un cri débile.

Je me suis pris le pied dans

une pièce de métal qui

dépassait puis je suis tombé

au sol. Les copains sont tous

partis d'un coup. Ma mère seule

s'affolait sur moi, me traitant

de petit imbécile. J'avais pas

mal. Je ne sentais plus rien.

Maman m'avait maintenu au sol,

son affolement transformé

en colère, me demandant à quoi

je pensais de faire des trucs

pareils.

Ce jour-là, je m'étais juré que

c'était fini, cette vie. Ici.

Ma mère et ses drames

invisibles.


Dans un avion au sol, ROBIN s'adresse à un homme et une femme âgés.


ROBIN

Alors, messieurs, dames,

y paraît que c'est pour

un événement spécial?


ÉPOUX

Oui, c'est notre 40e

anniversaire de mariage.


ROBIN

Félicitations.


ÉPOUX

Merci.


ROBIN

Vous voulez vraiment pas vous

installer devant pour la vue?


ÉPOUSE

On préfère vivre ça ensemble

à l'arrière. Merci.


ROBIN

À votre convenance.


Dans le noir, l'avion survole les lumières de la ville.


ROBIN (Narrateur)

Le monde n'est pas

toujours comme elle le croit;

étrange, fatal, impitoyable,

méchant, déviant.

D'ici haut, il est plutôt

sage, paisible, parfois résigné,

parfois intrépide, parfois

surprenant.

Je n'ai pas été capable de la

libérer de ses démons.

La logique du monde est

poétique.

Vaste. Mystérieuse.


Dans le ciel, des feux d'artifice éclatent. À l'arrière de l'avion, les époux regardent le spectacle.


Générique de fermeture

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Cinéma
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par