Image univers Drôles de petites bêtes Image univers Drôles de petites bêtes

Drôles de petites bêtes

Dans un jardin, vivent de drôles de petites bêtes au milieu des fleurs. il y a Mireille l'abeille, Siméon le papillon, Belle la coccinelle et Camille la chenille, Loulou le pou et tous leurs amis. Il y a même une fée qui fait la fête.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Marie la fourmi, comment se faire pardonner

Trop fainéant pour récolter lson pollen, Léon profite de la première occasion pour piéger Marie. Il joue sur le sentiment de culpabilité de la fourmi, lui faisant croire qu’à cause d’elle, il a perdu sa récolte. Marie, naïve, se met illico au travail pour réparer sa “faute”, pendant que Léon continue à se prélasser.


Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début chanson thème


VOIX MASCULINE

♪ Allongez-vous dans l’herbe

Et regardez vivre

Ces drôles de petites bêtes

Loulou le pou

Et Mireille l’abeille

Marie la fourmi

Patouch la mouche

Belle la coccinelle

Camille Barnabé

Et Siméon le papillon

Carole Chloé

Et Léon le bourdon ♪♪

(Fin chanson thème)


NARRATEUR

Marie la fourmi.

Comment se faire pardonner.


NARRATEUR

Comme chaque année,

Mireille l’abeille se dépêchait

de récolter des réserves de

pollen avant l’automne.

(MIREILLE L’ABEILLE chantonne en récoltant le pollen des fleurs. Elle arrive près d’une fleur et LÉON LE BOURDON se trouve déjà à l’intérieur.)


LÉON LE BOURDON

(Sortant de la fleur)

Occupé!

MIREILLE L’ABEILLE

Ah! Léon. Tu m’as fait peur.


LÉON LE BOURDON

Ça, c’est la meilleure.

C’est toi qui viens me déranger

pendant mon travail...

MIREILLE L’ABEILLE

Alors? Toi aussi,

tu fais des réserves?

Mais... mais ton sac est vide.


LÉON LE BOURDON

Je peux pas résister.

Quand je trouve du pollen,

je le mange.

MIREILLE L’ABEILLE

Mais si tu manges tout

maintenant, tu n’auras rien

pour cet hiver.


LÉON LE BOURDON

(Bâillant)

Tu me fatigues avec tes

conseils. Je vais faire

une petite sieste.

(S’allongeant)

Et je butinerai plus tard.

MIREILLE L’ABEILLE

Je t’avertis, Léon. Ne compte

pas sur moi cette année

pour te prêter du pollen.

(Voyant qu’il dort déjà)

Quel fainéant, ce bourdon!


LÉON LE BOURDON

Oui... un gros fainéant...


NARRATEUR

Comme d’habitude,

Marie la fourmi travaillait dur.

(Plus loin, MARIE LA FOURMI transporte sur son dos une feuille, chargée de provisions.)


MARIE LA FOURMI

Ouf!

(S’arrêtant quelques instants pour se reposer)

Courage, Marie.

Au travail.

(Remarquant qu’elle a laissé tomber quelques provisions derrière elle)

Mais...

(MARIE LA FOURMI, ne regardant alors pas devant elle, entre en contact avec la tige de la fleur sur laquelle se repose LÉON LE BOURDON.)


LÉON LE BOURDON

(Croyant que c’est encore un tour de MIREILLE L’ABEILLE)

Ah... Oh, laisse-moi

tranquille, Mireille...

(Remarquant que son sac est sur le point de tomber)

Mais mon sac! Ah!


MARIE LA FOURMI

(Voyant que le sac tombe, se dirige vers celui-ci)

Ah!


LÉON LE BOURDON

Hé, hé, hé!


MARIE LA FOURMI

(Regardant à l’intérieur du sac tombé)

C’est ton sac? J’espère qu’il

n’y avait rien dedans.


LÉON LE BOURDON

Euh... si! J’étais justement

en train de terminer ma

récolte de pollen pour cet

hiver.

(Pleurant)

Je vais devoir

tout recommencer!


MARIE LA FOURMI

Non, Léon, c’est de ma faute.


LÉON LE BOURDON

(Jouant la comédie)

Non, laisse.

Je vais me remettre au travail.


MARIE LA FOURMI

Non. C’est à moi de le faire.


LÉON LE BOURDON

Tu... tu crois?

Je suis si fatigué.


MARIE LA FOURMI

Repose-toi. Je vais te

remplacer pour me faire

pardonner.

(LÉON LE BOURDON se repose, pendant que MARIE LA FOURMI grimpe à la tige d’une fleur pour aller récolter du pollen.)


NARRATEUR

Ce jour-là, Marie se mit donc

à récolter du pollen au lieu

de travailler pour

sa fourmilière.


LÉON LE BOURDON

(Rejoignant MARIE LA FOURMI quelques instants plus tard)

Alors? Ça avance?

Quoi? C’est tout

ce que t’as récolté?

(Regardant à l’intérieur du sac)

T’es vraiment pas douée.

(Goûtant au pollen)

Beurk! C’est immangeable!


MARIE LA FOURMI

C’est de ma faute.

Je ne t’ai pas demandé

quelles fleurs tu préfères.


LÉON LE BOURDON

Les roses, voyons. Et

dépêche-toi! Elles commencent

déjà à se faner. Bientôt, elles

n’auront plus de pollen.


MARIE LA FOURMI

Excuse-moi!

Je vais vite me rattraper!

Courage, Marie. Au travail.


NARRATEUR

La pauvre Marie butinait,

butinait, butinait.

Mais était-ce vraiment

un travail pour une fourmi?

(MARIE LA FOURMI se promène de fleur en fleur.)


MARIE LA FOURMI

Hou là là, que c’est haut.

(MIREILLE L’ABEILLE butine de son côté, non loin de MARIE LA FOURMI.)


MARIE LA FOURMI

(Tombant de la fleur sur laquelle elle se tenait)

Ah!

(S’accrochant à un pétale et attrapant de justesse son sac de pollen)

Au secours! à l’aide!

MIREILLE L’ABEILLE

(Entendant ce cri)

Marie?


MARIE LA FOURMI

À l’aide!!!

(Voyant MIREILLE L’ABEILLE qui se porte à son secours)

Mireille! Je vais tomber!

MIREILLE L’ABEILLE

Lâche ton sac!


MARIE LA FOURMI

Jamais!

(MARIE LA FOURMI tombe alors.)

MIREILLE L’ABEILLE

Oh là là!

(Sauvant MARIE LA FOURMI tout juste avant qu’elle ne touche le sol)

Ouf, sauvée!

Tu butines les

fleurs maintenant?


MARIE LA FOURMI

Bien... c’est que...


NARRATEUR

Pendant ce temps, Léon

s’adonnait à son passe-temps

favori.

(LÉON LE BOURDON est couché dans son lit et ricane en dormant.)


LÉON LE BOURDON

(Se félicitant de son coup)

Bien joué, mon Léon. Cette

Marie est vraiment trop stupide.

(MARIE LA FOURMI et MIREILLE L’ABEILLE discutent ensemble, alors qu’elles rentrent.)

MIREILLE L’ABEILLE

(Furieuse)

Quoi!? Qu’est-ce que c’est que

cette histoire? Je suis sûre que

c’est encore un coup de Léon

pour te faire travailler

à sa place.


MARIE LA FOURMI

C’est pas gentil de l’accuser.

C’est tout de même moi qui ai

perdu toutes ses provisions.

MIREILLE L’ABEILLE

Quelles provisions? Ce matin,

il n’avait encore rien récolté.

Suis-moi.

On va aller

lui parler.


MARIE LA FOURMI

Surtout pas. Qu'est-ce

qu'il va penser de moi?

Arrête, Mireille!

Il ne faut pas le déranger.

(Quelques instants plus tard, MIREILLE L’ABEILLE et MARIE LA FOURMI entrent chez LÉON LE BOURDON qui dort toujours.)


MARIE LA FOURMI

Le pauvre, il est fatigué. Je

lui donne tellement de soucis

avec cette récolte

qui n’avance pas.

MIREILLE L’ABEILLE

Qu’est-ce que tu peux être

naïve! Quand je pense que tu

veux lui donner tout ton pollen!


LÉON LE BOURDON

(Parlant dans son sommeil)

Ah oui, du pollen...

Plein de bon pollen...

MIREILLE L’ABEILLE

Il parle en dormant.


LÉON LE BOURDON

J’allais quand même pas

lui dire que mon sac était vide.

Elle adore travailler

pour les autres.

MIREILLE L’ABEILLE

(Réveillant LÉON LE BOURDON)

Debout, fainéant!

Tu devrais avoir honte!


LÉON LE BOURDON

(Se réveillant)

Hein?

Marie? Tu ne travailles pas?

Et ma récolte?

MIREILLE L’ABEILLE

Elle sait tout, Léon.

Tu viens de tout avouer

pendant ton sommeil.


LÉON LE BOURDON

Mais... non. Mais je...

MIREILLE L’ABEILLE

(Entraînant MARIE LA FOURMI avec elle)

Viens, Marie.

On n’a plus rien à faire ici.


MARIE LA FOURMI

(En sortant)

Je suis désolée, Léon.


LÉON LE BOURDON

Pff!


NARRATEUR

Mais décidément,

Marie était trop gentille.

Elle fit semblant d’oublier

une petite poignée de pollen.

(MARIE LA FOURMI retourne dans la maison de LÉON LE BOURDON et dépose sur sa table une poignée de pollen.)

(Un peu plus tard, à l’extérieur, MARIE LA FOURMI et MIREILLE L’ABEILLE discutent.)

MIREILLE L’ABEILLE

(En désignant le sac que MARIE LA FOURMI a rempli et qu’elle n’a pas laissé à LÉON LE BOURDON)

Qu’est-ce que tu vas faire

de tout ce pollen?


MARIE LA FOURMI

Si on le distribuait aux

petites bêtes dans le besoin?

MIREILLE L’ABEILLE

Excellente idée! Mais

laisse-moi plutôt m’en occuper.

Tu vas être en retard pour

rentrer à la fourmilière.


MARIE LA FOURMI

Tu es si généreuse, Mireille.

(MIREILLE L’ABEILLE a alors un rire gêné)


MARIE LA FOURMI

Au revoir et merci!

MIREILLE L’ABEILLE

(Une fois que MARIE LA FOURMI est partie)

Pourquoi le redistribuer?

Après tout, je l’ai bien mérité.


NARRATEUR

L’abeille aurait bien gardé

ce pollen pour elle toute seule,

mais une promesse

était une promesse.

(À l’extérieur, c’est l’hiver. La neige tombe et MIREILLE L’ABEILLE a installé devant chez elle un kiosque où elle distribue le pollen à ceux qui en ont besoin.)


LOULOU LE POU

(Se présentant avec un bol)

Merci, Mireille.


LOULOU LE POU

C’est normal, Loulou.

Et bon hiver.

(C’est ensuite au tour de LÉON LE BOURDON de se présenter devant MIREILLE L’ABEILLE.)

MIREILLE L’ABEILLE

(Furieuse)

Toi!? Tu ne manques pas

de culot!


LÉON LE BOURDON

C’est plus fort que moi.

J’arrive pas à travailler.

Rien que d’y penser,

ça me fiche le bourdon.

MIREILLE L’ABEILLE

Bon, d’accord.

Mais c’est la dernière fois.


NARRATEUR

Mireille avait réalisé que

ceux qui n’ont pas pris leurs

précautions ne méritent pas pour

autant de passer l’hiver

sans provisions.

(Début chanson thème)


VOIX MASCULINE

♪ Allongez-vous dans l’herbe

Et regardez vivre

Ces drôles de petites bêtes

Loulou le pou

Et Mireille l’abeille

Marie la fourmi

Patouch la mouche

Belle la coccinelle

Camille Barnabé

Et Siméon le papillon

Carole Chloé

Et Léon le bourdon ♪♪

(Fin chanson thème)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge

Résultats filtrés par