Image univers Glurp Attack Image univers Glurp Attack

Glurp Attack

Abby et son frère Ty sont deux agents spéciaux qui enquêtent, au sein d'une organisation secrète appelée Glurpologie, sur les phénomènes jugés trop « dégoûtants » pour la police traditionnelle. Ils sont aidés dans leur tâche par leur ami, Rat de Labo.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Proutzilla

Un gros méchant provoque une épidémie de flatulences incontrôlables à travers la ville, il collecte ensuite les émissions gazeuses pour ravitailler Proutzilla, un robot géant.



Année de production: 2006

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

ABBY et TY marchent dans la rue. TY a la tête plongée dans un livre.


ABBY

« Traité théorique

sur l'esthétique,

l'histoire de l'art

et la créativité. »

Laisse-moi deviner,

tu as un devoir à rendre.


TY

Je me suis dit que si

j'abordais le problème

d'un point de vue analytique,

j'arriverais peut-être

à trouver une bonne idée.


ABBY

Tu veux peut-être

trop analyser.

Au contraire, avec l'art,

il faut parfois

laisser aller son instinct,

se détendre et laisser

venir l'inspiration.


ABBY et TY arrivent devant l'école, où MARINE discute avec RUDY, qui lâche alors une flatulence.


MARINE

Oh!

C'est totalement dégueu.


ABBY

Relaxe,

c'est parfaitement normal.


TY

Et en plus, les filles pètent

aussi souvent que les garçons.


MARINE

Ah!

Ce n'est pas mon genre.

(Lâchant une flatulence)

Oh!

Oh!


TY a un petit rire. Puis, TY marche dans le couloir en lisant et croise un garçon qui court en riant. Plus loin, TY croise une FILLE qui, en se penchant pour ramasser un cahier, lâche une flatulence.


LA FILLE

Oh!


ABBY va rejoindre TY.


TY

Et si l'inspiration

ne venait jamais?

Regarde-moi, je suis

desséché jusqu'à la moelle,

du point de vue créatif.

(Montrant une radiographie de son torse)

J'ai même des radios

pour te le prouver.


ABBY

Euh...Ty!


Tous les ÉLÈVES ont des flatulences.


ÉLÈVE

Oh!


ABBY

On est les seuls

À ne pas avoir mangé

de brocoli aujourd'hui,

ou...

(Ouvrant le glurpo-lecteur)

Monsieur le Directeur,

je crois qu'on va devoir

faire face à une méga

épidémie de flatulences.


Une vague de flatulences arrive vers ABBY et TY.


ABBY

Oh!


TY

Ah!


Générique d'ouverture


LE CONCIERGE lave le plancher et lâche soudain une flatulence.


LE CONCIERGE

(S'éventant)

Wou-hou-hou!


Cachés derrière une poubelle, ABBY et TY analysent les composés de la flatulence avec leur glurpo-lecteur.


TY

Composé chimique normal

d'indole,

de scatol, de méthane...


ABBY

D'hydrogène sulfuré,

de gaz carbonique,

d'azote et d'hydrogène.

Oui, ce sont des pets

tout à fait ordinaires.

Séparons-nous et trouvons la

provenance de ces flatulences.


TY

D'accord, on fait une

reconnaissance des lieux

et on se donne rendez-vous

À 12 h exactement.

Synchronisons nos montres.


ABBY grommelle.


TY

Je veux dire, on se voit

pour le déjeuner.


Ensuite, ABBY croise LE PROFESSEUR, qui est devant ses ÉLÈVES dans le corridor.


LE PROFESSEUR

Alors, n'oubliez surtout pas

que durant notre excursion,

nous représenterons

tous le Collège de la Teigne.

Alors, tenez-vous bien.


LES ÉLÈVES

Hum-hum.


Un ÉLÈVE lâche une flatulence.


LE PROFESSEUR

Ah!

C'est précisément le genre

de chose dont je veux parler.

C'est euh...

(Entendant une flatulence)

Oh!

Je viens de vous dire

que j'en ai ass...

(Entendant une flatulence)

Oh!

Bien, à la moindre explosion

de ce genre,

le voyage est annulé.


LES ÉLÈVES tentent de se retenir.


LE PROFESSEUR

Vous m'avez compris?

Alors, nous...


LE PROFESSEUR lâche une flatulence vers LES ÉLÈVES, qui sont propulsés plus loin.


LES ÉLÈVES

Oh!


ABBY rit. Pendant ce temps, TY est au gymnase pendant une partie de basket-ball. TY entre des données dans le glurpo-lecteur. En voyant les joueurs venir vers lui, TY cache le glurpo-lecteur. Le ventre des joueurs se met alors à gargouiller.


TY

Uh-Oh!


TY reçoit plusieurs flatulences dans le visage.


TY

Ah!


Une autre flatulence vient frapper TY. À midi, TY et ABBY sont ensemble à la cafétéria.


TY

Si j'en crois les données

que j'ai recueillies,

l'épidémie de flatulences s'est

répandue dans tout le collège.

Ça pète dans tous les coins.


LE CHEF

Au suivant!


On entend une flatulence.


TY

Salut, chef.

Qu'est-ce qu'il y a de bon

au menu aujourd'hui?


LE CHEF

Alors, ton choix.


TY

Un hamburger,

s'il vous plaît.


ABBY

Gratin au macaroni

pour moi.


LE CHEF place les plats de TY et ABBY directement dans leur cabaret.


ABBY

Euh...

j'aurais bien voulu

une assiette.


LE CHEF place une grande quantité de ketchup sur chacun des plats. LE CHEF se dirige alors dans les cuisines en pétant.


LE CHEF

Le comptoir est fermé.


LE CHEF ferme le panneau des cuisines.


ABBY

Quel service!

Est-ce que tu crois vraiment

qu'il a fait l'école hôtelière?


TY

Hum...

la viscosité de ce ketchup

me semble plutôt bizarre.


ABBY

Oui, c'est vrai, il a une

consistance inhabituelle.


Des flatulences se font entendre.


TY

Crois-tu que ça a quelque chose

à voir avec l'épidémie?


ABBY

Ça paraît simple, Ty.

Chef grincheux plus bouillasse

saumâtre donnent des soupçons.

Je crois qu'il est temps pour

nous d'aller fouiner partout.


TY

En mode glurpologie?


ABBY

Wow!

Tu lis dans mes pensées.


TY

C'est facile!

(Recevant le gratin au macaroni au visage)

Oh!

Je l'avais cherché.


TY et ABBY courent vers les casiers de l'école. Ils en déverrouillent chacun un et pénètrent à l'intérieur pour enfiler leur uniforme de Glurpologistes. TY et ABBY entrent dans la cafétéria la nuit et voient que tout est désert.


ENSEMBLE

Hum!


ABBY et TY sautent par-dessus le comptoir et se dirigent vers le panneau des cuisines. ABBY tente d'ouvrir le panneau, sans succès.


ABBY

Coincé.

Qu'est-ce qu'on fait?


TY montre un rat robotisé dans sa main qui s'allume.


TY

Voici la plus récente

invention de Rat de labo.

Abby, je te présente

Hermès numéro deux.


ABBY

Ah!

Il est trop chou!


TY

Ne t'affole pas, Abby.

C'est un robot rat

furtif téléguidé.


Hermès II passe sous le panneau des cuisines.


ABBY

Il est quand même très chou.


On entend un fracas. Hermès II fait s'ouvrir le panneau et saute dans le sac de TY.


TY

Je te dois une révision

gratuite, petit.


ABBY saute dans les cuisines et attire TY à l'intérieur. ABBY et TY scrutent l'intérieur des cuisines.


ABBY

Aucun signe

de ce cuistot balourd.

Je commence par ici.

Toi, va voir par là.


ABBY et TY font leurs recherches chacun de leur côté.


ABBY

On est à la recherche de tout

ce qui pourrait causer

des flatulences.


VOIX DE TY

Aha!


ABBY

Tu as trouvé quelque chose?

(Rejoignant TY)

Qu'est-ce que c'est que ça?


TY

Une sculpture

en viande hachée.

J'ai été inspiré,

alors j'ai suivi mon idée,

comme tu l'avais dit.

C'est un poney.

Un poney en bœuf haché.


ABBY

Il y a un temps pour créer

et il y a un temps

pour faire notre enquête.

Si tu te concentrais sur ce

qu'on est venus faire?


LE CHEF surgit alors et coupe la sculpture de TY en deux avec une spatule.


ENSEMBLE

Oh!


LE CHEF

Alerte aux intrus.


Les yeux du CHEF deviennent rouges. TY réussit à s'écarter, mais ABBY reste sur place. LE CHEF lâche une flatulence vers ABBY, qui vole dans un placard en criant. LE CHEF va fermer la porte du placard.


TY

(Pointant son pistolet à mucus)

Laisse tomber ta spatule!


LE CHEF se place un plat sur le derrière et lâche une flatulence. Le contenu du plat vole vers le visage de TY.


TY

Ah!

On peut jouer à deux

à ce petit jeu.


TY tire avec son pistolet à mucus vers LE CHEF et le rend prisonnier au sol.


TY

Puisque tu as l'air

d'aimer le ketchup, en voilà.


TY verse une grande quantité de ketchup dans la bouche du CHEF. Le ventre du CHEF se gonfle et explose.


TY

(Prenant la tête du CHEF)

C'était un...un robot?


ABBY sort du placard en donnant un coup de karaté dans la porte.


ABBY

Ty?

Viens-tu de faire exploser

notre seul indice?


TY

Je l'ai juste un peu

arrosé de ketchup

et ensuite, il a fait boum!


ABBY

(Regardant la bouteille)

Hum...

c'est parce que

ce n'est pas du ketchup.

C'est du Flatchup.

Regarde cette liste

d'ingrédients:

son, avoine, brocoli,

chou-fleur,

pois chiche, oignon,

pomme verte.

En essayant de digérer ça,

on est sûr de se transformer

en usine à gaz.


TY

Hum!

Ce robot a pété fort.

Le Flatchup a dû causer

une surcharge.


ABBY

Oui.

Et on aurait des fuites,

nous aussi,

si on avait avalé cette horreur.

On va rapporter

un échantillon de Flatchup

au glurpolabo pour une analyse.


ABBY et TY sont maintenant au glurpolabo en compagnie de RAT DE LABO, qui a Hermès sur l'épaule.


RAT DE LABO

J'adore les flatulences.

La nature a inventé

le coussin péteur.

Saviez-vous que les êtres

humains produisent des vents

en moyenne 15 fois par jour?

Ce qui fait 2 000 cm2 de gaz.

Il y a de quoi dégoûter

n'importe qui.


ABBY

Ha! Ha!

En conclusion, Rat de labo?

Qu'as-tu découvert

au sujet du Flatchup?


RAT DE LABO

Celui qui a inventé la recette

est un Beethoven

de la musique gastrique.

Il suffit d'y goûter

pour déclencher

une rhapsodie longue durée.


Hermès lâche une flatulence. ABBY regarde RAT DE LABO avec colère.


RAT DE LABO

Ben quoi?

Il fallait bien

qu'on fasse une dégustation.

Hein, Hermès?


TY

Mais, on ignore encore pourquoi

quelqu'un voudrait répandre

une épidémie de puanteur

au collège.


RAT DE LABO

Écoute, il y a autre chose

de bizarre.

Tous ceux qui mangent

du Flatchup

dégagent deux fois

plus de méthane

que le gaz

qu'ils produisent.

Je ne sais toujours pas

pourquoi.


TY

Du méthane? Étrange.


ABBY

On va essayer de trouver

d'où vient le Flatchup.

(Regardant sur la bouteille)

Hum...

il y a une adresse

sur l'étiquette.


TY

On y va!


L'image du DIRECTEUR apparaît alors à l'écran. LE DIRECTEUR enlève un masque à gaz.


LE DIRECTEUR

Glurpologistes!

L'odeur est abo...

est abominable.

La ville entière est...

hein?

Regardez!


Une image montre la ville entourée de volutes de puanteur.


ENSEMBLE

Oh!


ABBY

L'épidémie de gaz se répand.

Notre belle ville se trouve...

au bord de l'asphyxie.


Plus tard, TY et ABBY se rendent à l'adresse du fabricant du Flatchup. Pendant que ABBY se dirige vers l'usine, TY filme les déplacements de ABBY.


TY (Narrateur)

Dans un univers

envahi par le méthane,

où la puanteur et les pétarades

règnent en maître,

il n'existe qu'un seul espoir.

Une fille qui va oser affronter

les forces de la flatulence

et crier haut et fort:

"Bouchez-moi toutes ces fuites!"

Cette fille,

c'est Abby Archer,

l'héroïne qui n'a jamais

de haut-le-coeur.

Talalamtadam!


ABBY grogne en direction de TY.


TY

Ben quoi,

c'est pour mon

prochain projet.

Je vais tourner

un documentaire

et en plus,

résoudre le mystère.


ABBY

Et révéler ainsi

qui nous sommes.


TY

Voyons, je vais cacher

notre identité.

Tout est dans le montage.


ABBY

Moi, je me charge

de la serrure.


ABBY donne un coup de karaté dans la porte. ABBY et TY entrent dans l'usine.


ABBY

Nom d'un couteau à fromage.


TY

C'est incroyable!


ABBY

Je n'en reviens pas.


Des machines prennent des aliments et les envoient dans des broyeurs.


ABBY

Les aliments

les plus explosifs.


Les broyeurs transforment les aliments en Flatchup, qui est versé dans des bouteilles sous la surveillance de robots. Les bouteilles sont alors assemblées dans des boîtes et descendent par un monte-charge vers le sous-sol.


TY

Il y a assez

de robots cuistots ici

pour infiltrer tous les

restaurants de la ville.

Cette affaire ne concerne plus

uniquement le collège, Abby.

Elle touche la ville entière.


ABBY

Euh...

Ty.


Les robots se dirigent vers ABBY et TY.


TY

(Filmant avec sa caméra)

C'est génial!

Ayez l'air plus menaçant! Oui!

Approchez encore, superbe!

Maintenant, levez les bras.

Non, vous cachez votre profil.


ABBY

(Attirant TY plus loin)

Ty, stop le septième art.

L'heure est au

sauve-qui-peut, compris?


ABBY et TY tentent de s'enfuir, mais croisent les robots. ABBY et TY montent sur la machine et lancent les aliments vers les robots. Un robot réussit à grimper sur la machine et ABBY et TY sautent en bas pour éviter le robot. Les autres robots encerclent TY et ABBY. TY et ABBY prennent alors des bouteilles de Flatchup et en aspergent les robots, qui explosent.


TY

Ça va faire une séquence

fantastique.

Je vais avoir une super note.


ENSEMBLE

(Entendant un signal)

Hein?


LES ROBOTS-CUISTOTS s'activent.


LES ROBOTS-CUISTOTS

Alerte aux intrus!


ABBY

Pas si les robots

nous attrapent avant.


TY

(Entendant un signal)

Vite, le monte-charge!


ABBY et TY sautent vers le monte-charge juste avant que la grille ne se referme. LES ROBOTS-CUISTOTS tentent d'attraper ABBY et TY à travers la grille, sans succès.


LES ROBOTS-CUISTOTS

Des intrus!


ABBY et TY descendent avec le monte-charge. ABBY et TY arrivent alors dans une salle de contrôle.


VOIX MASCULINE

Bienvenus.

Le fait que vous soyez parvenus

jusqu'ici m'impressionne.

Mais, vous arrivez trop tard

pour m'arrêter.

Mes cuisiniers

et mon délicieux Flatchup

sont déjà très actifs dans

tous les quartiers de la ville.


ABBY

Mais, qui êtes-vous?

Et d'où vient cette fascination

pour les flatulences, hein?


La sphère renfermant PÉTOR se détache des tubes qui le maintiennent en place.


PÉTOR

Je suis Pétor

et c'est une excellente

question, ma chère.

Puis-je vous raconter

mon histoire?

Une histoire de souffrance

olfactive de mon adolescence.


ABBY

Oui, pourquoi pas.


PÉTOR (Narrateur)

Autrefois,

je partageais ma chambre

avec mon frère aîné, Léo.

Nous avions nos différends,

comme tous les autres enfants,

mais Léo avait sa manière bien

à lui de me faire souffrir.


LÉO arrive dans le lit de PÉTOR.


LÉO

Il y a le feu, cache-toi!


PÉTOR

Non!


LÉO attrape PÉTOR et lui place la tête sous les couvertures en riant. LÉO lâche une flatulence, asphyxiant PÉTOR.


PÉTOR

Je t'en supplie, Léo, non!


LÉO place de nouveau PÉTOR sous les couvertures et lâche une flatulence.


PÉTOR (Narrateur)

J'ai été contraint

à ce jeu stupide

tous les soirs de ma vie

durant mes 15 premières années.

Ce tourment constant et répété

a fini par bouleverser ma vie.

Mes poumons se sont nourris

de ces émanations fétides

que mon frère

ne cessait de rejeter.

Désormais, je suis comme un

poisson hors de l'eau,

car c'est l'air pur

qui est un poison pour moi.

Je ne peux survivre que dans

un océan de gaz putride.


De retour dans le présent.


PÉTOR

(Reniflant le méthane)

Ah!


ABBY

Wow! Quelle famille!


PÉTOR

Tu ne crois pas si bien dire.

Enfin, je vais pouvoir

me venger de Léo.

J'ai conçu une machine

complètement propulsée

par des pets et ce sera

l'instrument de ma vengeance.


ABBY

Oui, super, une machine

qui fonctionne aux pets.

Et quoi, encore?

Une voiture

qui roule au dégueulis?


TY

En théorie,

c'est faisable.

Le méthane contenu

dans les excrétions

de certaines personnes

est très combustible.


ABBY

Bon, d'accord.

Mais, nous allons quand même

vous empêcher de nuire.


PÉTOR rit et sort une télécommande avec un bouton rouge. ABBY et TY sortent leur pistolet à mucus.


TY

Ça n'augure rien de bon.


ABBY

Il vaut mieux se méfier

quand on voit un bouton rouge.


PÉTOR

Voici le véhicule

de ma vengeance.

Voici Proutzilla.


PÉTOR appuie sur le bouton, ce qui ouvre une trappe d'où sort Proutzilla.


ENSEMBLE

Oh!


PÉTOR

Au revoir.

L'heure est venue

d'offrir à Léo

une surprise qu'il

n'est pas prêt d'oublier.

Ha! Ha! Ha!


PÉTOR entre dans Proutzilla et sort par une trappe au plafond.


TY

Nous devons arrêter

ce robot!


ABBY

Euh...Ty!

Nous devons arrêter

ce flot de Flatchup.


Le Flatchup monte de plus en plus dans la pièce. Puis, ABBY et TY ont du Flatchup jusqu'aux épaules.


ABBY

(Tentant de remuer)

Ah!

Ce liquide est trop épais!

On va couler.


TY

Comme dans des

sables mouvants.

En te débattant, tu risques

juste de t'enfoncer plus vite.


ABBY

C'est tout ce que

je peux faire, Ty!


TY tombe dans le Flatchup et en avale une goulée. TY éructe et lâche une flatulence.


ABBY

Joli!

Ty, tu as fini de t'amuser?


TY

Mais oui!

Abby, avale une gorgée

de ce truc affreux.


ABBY

Quoi?


TY

Crois-moi!


ABBY

(Comprenant)

Ah!


ABBY et TY produisent une flatulence géante sous forme d'une grande bulle qui propulse ABBY et TY par la trappe au plafond. ABBY et TY atterrissent sains et saufs.


ABBY

Je ne me moquerai plus

jamais de tes flatulences.


TY

Oh! Non!


ABBY

Qu'est-ce qu'il y a?

Est-ce que Pétor

revient à la charge?


TY

Pire que ça.

Ma caméra est fichue.

Je ne terminerai

donc jamais mon projet.


ABBY

Plus tard, Spielpet.

On doit s'occuper

d'un robot géant

en forme de dinosaure

et propulsé par des pets.

Je n'arrive pas à croire

que j'ai dit ça.


TY

(Faisant sortir son propulseur)

Je te dépose quelque part?


ABBY

Une petite minute.

Tu avais un propulseur?!


Plus tard, Proutzilla circule dans la ville sous les cris des citoyens. Proutzilla pousse un rugissement. Au glurpolabo, LE DIRECTEUR apparaît à l'écran de RAT DE LABO.


LE DIRECTEUR

Un robot!

Je suis perdu.

Je...je veux dire,

la ville est perdue.

Où sont passés Abby et Ty?


Hermès lâche une flatulence.


RAT DE LABO

Hé! Hé!


ABBY et TY apparaissent à l'autre écran de RAT DE LABO.


TY

On est ici, Monsieur!


ABBY

Pétor essaie de se venger

de son frère

qui lui a fait subir

une vie de pétitude.

Nous devons retrouver Léo

avant lui, ça, c'est sûr.


RAT DE LABO

Hum...

Léo ne travaillerait pas

dans un immeuble

entre la rue du Parc

et celle des Pins, par hasard?


TY

Pourquoi tu dis ça?


On voit sur l'écran Proutzilla qui attaque un immeuble.


RAT DE LABO

Une intuition.


Dans l'immeuble, LÉO est au téléphone.


LÉO

Mon bonhomme,

il s'agit d'une offre d'une

durée limitée qui ne se...

(Voyant Proutzilla approcher de l'immeuble)

Oh!

(Paniqué)

Votre appel

est important pour nous.

Veuillez patienter

s'il vous plaît.

Dès qu'un représentant

se libérera,

il se fera un plaisir de vous...

Ah!


Proutzilla défonce le bureau de LÉO.


PÉTOR

Bonjour, Léo.


LÉO

Léon?!


PÉTOR

Léon n'est plus.

Il est mort

sous les couvertures,

asphyxié par ton odeur fétide.

Je suis Pétor.

Ha! Ha! Ha!


LÉO

C'était juste

pour plaisanter, Léon.

Une sorte de...

de blague.


PÉTOR

Oh!

Et quelle blague!

Aujourd'hui, l'heure est venue

de me payer ça.


Proutzilla pointe son postérieur vers LÉO.


PÉTOR

Mon canon est chargé

avec les émanations

de toute la population

de la ville.

Tu es sur le point

de subir une bouffée de gaz

que tu n'oublieras jamais.


PÉTOR appuie sur un bouton et LÉO reçoit une petite flatulence au visage.


PÉTOR

Oh!

Plein gaz!


LÉO

Je te demande pardon,

Léon!

Aie du cœur.

Souviens-toi des bons moments

de notre enfance.


Dans le passé, LÉO et LÉON font du camping. LÉO arrive auprès de LÉON, qui a fait du feu.


LÉO

Joli travail, Léon!


LÉON

Merci, Léo.

Je n'aurais jamais cru

que j'aimerais le camping.


LÉO

(Agrippant LÉON)

Tente puante!


LÉON

Non!


LÉO lance LÉON dans la tente.


LÉON

Non, Léo, non!


LÉO se place de dos à la tente et lâche une flatulence. LÉON gémit et tombe asphyxié. De retour dans le présent.


PÉTOR

Désolé, Léo,

l'heure est venue.


TY et ABBY arrivent au pied de l'immeuble.


TY

Ça va mal!


ABBY

Ty, essaie de toucher

le canon!


ABBY et TY envoient du mucus sur le canon.


PÉTOR

Encore vous?


PÉTOR pointe le canon de Proutzilla vers ABBY et TY et leur envoie une décharge de flatulences.


ENSEMBLE

Ah!


Le mucus sur le canon se détache et emprisonne ABBY et TY sur le mur.


ABBY

Il aspire autant de gaz

qu'il veut d'un seul coup.

On dirait un réservoir

de méthane géant.


TY

Tu l'as dit.


TY se déprend et se dirige vers Proutzilla.


TY

Hé!

Bouboule, je suis là!


PÉTOR

Ôte-toi de là, petit,

ou tu en subiras

les puantes conséquences.


TY

Tu parles fort,

mais tu pètes peu.

Une de tes fusées ne suffirait

pas à gonfler un sac de papier.

J'ai avalé assez de Flatchup

pour affronter au moins

trois gros tas de ferraille.


PÉTOR

Un tas de ferraille?

Suffit!

Je ne serai plus

Monsieur gentil puant.

Prépare-toi à partir

dans une autre dimension.


TY

Oui, c'est ça,

envoie-moi tout ce que tu as.


ABBY vient se placer aux côtés de TY.


ABBY

Oh!


TY

Ne t'en fais pas, Abby.

J'ai eu un éclair

d'inspiration.


PÉTOR

Puissance maximale.

Prépare-toi à subir la force

fétide de ma furie!


TY

(Sortant son propulseur)

Méthane combustible,

je te présente mon propulseur.

(Allumant son propulseur)

Cher propulseur, je te présente

un gaz combustible.


TY lâche son propulseur, qui s'envole vers le canon de Proutzilla.


PÉTOR

Uh-Oh!


TY

File!


Le propulseur fait s'envoler Proutzilla vers le ciel. On entend une énorme explosion. Puis, des débris tombent autour de ABBY et TY.


ABBY

Tu es rapide.

Créatif, même.


TY

Génial, pas vrai?

Tu vois, je n'ai pas peur

des dinorobots.

Il n'y a que les projets

d'art plastique

qui me fichent la frousse.

Oh!

Je suis un scientifique,

pas un artiste.


ABBY

Ty, certains

scientifiques légendaires

étaient aussi

de grands artistes.


TY

Oui, nommes-en un.


ABBY

Euh...voyons voir.

Léonard de Vinci.


TY

Hein?


ABBY

Échec et mat.

(Voyant TY ramasser les débris)

Que comptes-tu faire

de tout ça?


TY

L'inspiration

s'empare de moi.

Merci, Abby.


Par la suite, TY est à côté de la sculpture qu'il a faite avec les débris de Proutzilla tandis que LE PROFESSEUR l'évalue.


LE PROFESSEUR

Hum-hum,

c'est très primitif.

C'est très puissant, aussi.

C'est une brillante

représentation d'un phacochère.


TY

Hum?


LE PROFESSEUR s'en va et ABBY va rejoindre TY.


ABBY

Qu'est-ce qui t'arrive?


TY

Un phacochère?

Moi, ce que j'ai voulu faire,

c'est un autoportrait.


ABBY

Oui, en fait,

tu ressembles un peu à un

phacochère, mais en plus mignon.


TY

(Sarcastique)

Je te trouve très drôle.

Oh!

Je ne serai jamais

Léonard de Vinci.


ABBY

Peut-être pas, mais

est-ce que ce grand artiste

aurait su vaincre

un robot pétomane?


TY

Hum!

Je me sens mieux!


Pendant ce temps, PÉTOR, qui a survécu à l'explosion, se réveille dans un champ et toussote.


PÉTOR

L'air...pur...

Vous gagnez cette fois-ci,

mais je reviendrai.

Et la prochaine fois,

je serai silencieux,

mais toxique.


Générique de fermeture



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par