Image univers Glurp Attack Image univers Glurp Attack

Glurp Attack

Abby et son frère Ty sont deux agents spéciaux qui enquêtent, au sein d'une organisation secrète appelée Glurpologie, sur les phénomènes jugés trop « dégoûtants » pour la police traditionnelle. Ils sont aidés dans leur tâche par leur ami, Rat de Labo.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Putréfactor

À l’école, arrive un nouvel élève qui sent un peu fort, faisant fuir tous ses congénères, Ty et Abby exceptés, bien sûr. En fait, le nouveau en question est la victime d’une expérience scientifique ayant mal tourné, mais qui l’a doté d’un talent singulier : la touche pourrissante.



Année de production: 2006

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

ABBY et TY se font servir à la cafétéria.


ABBY

Tu peux me dire ce que

c'est, cette horreur?

Hum... Je suis bien contente

d'avoir le nez bouché.


TY

(Apercevant NOÉMIE au bout de la file)

Oh!


LE CHEF

Au suivant!


TY

Ah, Noémie m'a fait un

signe de la main.


ABBY

Et alors?


TY

Et alors? Elle est

vraiment jolie! Enfin, moi,

je la trouve très jolie.

Et toi, tu la trouves jolie?


ABBY

Mais qu'est-ce qui t'arrive?

Tu l'aimes bien, c'est ça?


TY

Hum-hum... Oui.


ABBY

Dans ce cas, va lui parler. Tu

la connais, c'est pas la

mer à boire, quand même.


TY

À vrai dire, la mer à boire,

ça me paraîtrait

déjà plus facile.


ABBY

(Donnant une poussée à TY)

Oups!


TY se retrouve à côté de NOÉMIE.


TY

Aaah! Euh... Noémie, j'aime

beaucoup, beaucoup tes... Ahem,

ce que tu... ce que tu portes

aujourd'hui. Enfin, je veux

dire que ça a l'air très,

très confortable. Ha, ha, ha...


LE NOUVEAU passe derrière NOÉMIE et TY.


NOÉMIE

Merci. Tu sais, quand j'y

repense, j'ai beaucoup aimé la

fois où on est allés voir un

film tous les deux. Alors, je me

disais que si t'en avais envie,

on pourrait peut-être aller voir

un autre film, un de ces...

jours!

(Voyant la nourriture dans son assiette pourrir)

Haaaa! Mais qu'est-ce que

c'est que ça? C'est dégoûtant!


LE CHEF

Berk!


NOÉMIE

Haaa!


NOÉMIE s'enfuit. Tout le reste de la nourriture continue de pourrir.


LE CHEF

(Voyant la nourriture sur sa louche pourrir)

Aaah!


LE CHEF envoie la louche dans les airs. La louche tombe sur la tête du CHEF et l’assomme.


VOIX DES ÉLÈVES

Haaaa!


LES ÉLÈVES s'enfuient en poussant des cris de panique. Dans un coin, LE NOUVEAU sourit.


Générique d'ouverture


ABBY et TY marchent dans le corridor de l'école.


TY

(Marchant dans une flaque de nourriture pourrie)

Berk...


ABBY

La nourriture était en train

de se décomposer, comme si elle

pourrissait au contact de l'air.


TY

Oui, c'est pas

normal, t'as raison.


ABBY et TY croisent MARINE, qui est devant une affiche.


MARINE

Abby! Regarde, qu'est-ce que

tu penses de mon projet?


ABBY

Hum... Toi, tu vas encourager

les gens à faire du compost?


MARINE

Exactement. Apparemment, si

on fait un gros tas d'ordures,

on finit par obtenir une matière

qui fait pousser les plantes,

ou quelque chose comme ça.

Et il parait que c'est

la grande mode en ce moment.

Et celui qui aura

le plus gros tas

de ce mélange gagnera un prix.


ABBY

Mais quel genre de prix?


MARINE

Bien... Ça, on s'en fiche

complètement. Mais dis donc,

j'y pense, Abby, il me faut des

bénévoles pour ramasser toutes

ces ordures. Ça te dirait de

venir m'aider? T'es le genre

de fille qui aime mettre

la main dans les détritus.


ABBY

Hum... Je dois avouer

que c'est très, très tentant,

Marine. Euh... Mais c'est non.


MARINE

Oh... Oh! Il y a un nouveau à

l'école. Et je sens qu'il meurt

d'envie qu'on lui adresse la

parole. Ha, ha, ha! Oh! Hé, toi,

le nouveau, ça te tenterait de

sauver la planète et de m'aider?


MARINE pose sa main sur l'épaule du NOUVEAU.


LE NOUVEAU

Moi?

Euh... D'accord. Pourquoi pas?


MARINE

Génial! Va me chercher toutes

les pelures de banane, les

trognons de pomme. Enfin, toutes

les ordures que tu trouveras,

et rapporte-les-moi.

C'est moi qui m'occupe...


En retirant sa main de l'épaule du NOUVEAU, MARINE aperçoit de la pourriture sur sa main.


MARINE

Berk!


MARINE s'essuie sur le chandail du NOUVEAU et va rejoindre ses AMIES


MARINE

Voilà ce qui arrive quand

on essaie d'être gentille.


LES AMIES DE MARINE

Oh!


MARINE

Oh... Berk!


MARINE et SES AMIES s'en vont.


ABBY

(Exaspérée)

Oh... Désolée

pour ce qui s'est passé.


LE NOUVEAU

Oh, c'est pas grave,

j'ai l'habitude.


ABBY

C'est la première fois

que je te vois.

Est-ce que t'es nouveau?


CHESTER

Oui, je viens d'arriver.

Je m'appelle Chester.


TY

(Tendant sa main)

Moi, je m'appelle Ty.

(Voyant CHESTER retirer sa main, attristé)

Ah... Et elle, c'est ma sœur,

Abby. Alors, comment

est-ce que tu trouves l'endroit?


CHESTER

Ça ressemble à mon ancienne

école. Quand tu aimes

les sciences, tu passes

toujours pour un nul. Eh oui...


ABBY

Pas pour nous.


TY

Oui, nous aussi on adore

les sciences et on passe

souvent pour des originaux.


ABBY

Hé! Toi, peut-être,

mais pas moi.


Ensuite, ABBY, TY et CHESTER marchent dans le jardin de l'école.


ENSEMBLE

Ha, ha, ha!


CHESTER

Wow, quel beau jardin!

Cool.

(Prenant une fleur)

Et ça, c'est un souci.

C'est une fleur qui sécrète

un produit chimique

qui éloigne les insectes.

C'est son système de défense.

Est-ce que vous saviez ça?


TY

Oui, on le savait.

Mais tu dois être

le seul autre élève à l'école

que ça intéresse. Ha, ha!


ABBY

Si je comprends bien,

ton truc, c'est les plantes.


CHESTER

Oui. La chimie, la biologie,

c'est vraiment mon truc.


ABBY

En fait, c'est le cycle

écologique qui te passionne.

C'est chouette.


VOIX D'UNE BRUTE

Il te manquerait

pas une case, par hasard?


LES BRUTES

Ha, ha, ha!


ABBY

Ça, par contre,

c'est un aspect de ma vie

dont je me passerais bien.


TY

C'est une bande

de brutes.


CHESTER

Hum... Je crois qu'on ferait

mieux de s'en aller.


ABBY

Pas question! La seule chose

qu'on ait à craindre,

c'est notre propre peur.


CHESTER

En fait, je n'ai pas

vraiment peur d'eux,

mais plutôt de leurs muscles.


ABBY, TY et CHESTER passent à côté des BRUTES.


LA BRUTE

Et il n'a pas demandé son

reste. Ah!

(Reniflant)

Ah... Ah! Hé,

dis donc! Toi, le nouveau, ça

t'arrive de prendre une douche?

Même après avoir fait 50 tours

de piste, je ne sens pas

aussi mauvais. Ha, ha, ha!


Les yeux de CHESTER deviennent rouges.


CHESTER

(Avec une voix grave)

T'as qu'à sentir ça...


CHESTER laisse tomber le souci par terre, maintenant pourri.


LA BRUTE

Ha, ha, ha!


Redevenu normal, CHESTER soupire et continue sa route.


ABBY

Grr...


LA BRUTE

Ha, ha, ha!


On voit une traînée de pourriture se diriger vers LES BRUTES. Pendant ce temps, ABBY, TY et CHESTER continuent leur route.


ABBY

Surtout, ne t'occupe

pas d'eux, Chester.


TY

Ils appartiennent à une espèce

qui n'a pas vraiment évolué.


LA BRUTE

Haaa!


ENSEMBLE

Hein?


La pourriture se répand sur les vêtements de LA BRUTE et les fait fondre.


LA BRUTE

C'est dégoûtant! Erk!

C'est horrible, ça empeste.

C'est pas possible!

Haaaa! Haaaa!


LA BRUTE est maintenant en sous-vêtements et s'enfuit en criant.


LES BRUTES

Ha, ha, ha!


ABBY

Wow! Mais c'est incroyable,

t'as vu?


TY

Oui, c'est ce qu'on appelle

perdre la face.


ABBY

Pas lui. Regarde.


LES ÉLÈVES crient de panique alors que la pourriture envahit tout le jardin.


ENSEMBLE

Hum...


TY

Euh... Excuse-nous,

Chester, mais Abby et moi,

on doit aller...


ABBY

On doit aller laver...


TY

Nos éprouvettes!


ABBY

Non, aller se laver

les cheveux, Ty.


TY

Euh... oui, ça aurait été

mieux comme excuse. Enfin, en

tout cas, il faut qu'on file.

À tout à l'heure, d'accord?


CHESTER

Euh... Entendu. On se

revoit tout à l'heure...


TY et ABBY courent vers les casiers de l'école. Ils en déverrouillent chacun un et pénètrent à l'intérieur pour enfiler leur uniforme de Glurpologistes. ABBY et TY sont ensuite au glurpolabo en compagnie de RAT DE LABO et écoutent le message du DIRECTEUR à l'écran.


LE DIRECTEUR

Glurpologistes, votre

principal est hors de lui.

L'école est envahie par une

sorte de matière

qui pourrit tout.


ABBY

Oui, et moi,

monsieur, je dirais

que c'est une journée pourrie.


LE DIRECTEUR

C'est pas le moment

de plaisanter! Cet homme est

tellement agaçant, tellement

exigeant... Vous ne pouvez

pas vous imaginer.


TY

(Sarcastique)

Oh, que non!

On ne peut pas s'imaginer.


LE DIRECTEUR

Mais que puis-je lui dire?

Avez-vous une explication?


RAT DE LABO

Ce n'est pas

encore très clair.

Mais d'après mes conclusions,

la pourriture, aussi appelée

décomposition, est causée par

des bactéries minuscules,

mais extrêmement voraces.


LE DIRECTEUR

(Dégoûté)

Aaaah!


RAT DE LABO

Elles n'ont pas de dents

ni même de bouche, mais

elles réussissent à se nourrir.

Elles sécrètent des enzymes

qui décomposent la matière,

la rendant facile à digérer.


LE DIRECTEUR

Ah, cela veut dire

qu'elles avalent

cette espèce de bouillie?


TY

Habituellement, le processus

prend un certain temps, mais

là, ce n'est pas le cas.


RAT DE LABO

Eh bien, quelqu'un a sans

doute trouvé le moyen de

rendre ces bactéries

encore plus gourmandes.


ABBY

Analysons quelques

échantillons. Ça nous aidera

peut-être à mieux

comprendre le processus.


LE DIRECTEUR

Comment ça, peut-être?

Je vous conseille de faire

bien mieux que ça! Je veux que

vous éliminiez ces bactéries

avant... Aaah! Qu'elles ne

s'en prennent à moi!


Plus tard, pendant le cours d'éducation physique, LA BRUTE a le ballon de basket-ball dans les mains.


LA BRUTE

Attention, je l'envoie. Han!


LA BRUTE envoie le ballon sur CHESTER.


CHESTER

Ha!


LA BRUTE

T'es nul ou quoi? Tu devais

l'esquiver. Hé, c'est comme ça

que tu t'habilles pour faire

de la gym? Ha, ha, ha!

(Faisant semblant de frapper CHESTER avec le ballon)

Haaan! Avoue que t'as eu peur.

Ha, ha, ha! En plus d'être muet,

tu sais même pas jouer au

ballon, hein? Alors, qu'est-ce

que vous en dites, les gars?


Les yeux de CHESTER deviennent rouges et CHESTER touche le ballon, qui se couvre de pourriture.


LA BRUTE

Il est nul, non? Ha, ha! Et en

plus, tu sais quoi? Tu pues,

mon ami. Et pas seulement quand

tu fais de la gym. Ha, ha, ha!

Wow! Hé, bien envoyé, non?

(Voyant ses vêtements fondre)

Oh non! Voilà que ça recommence.

Qu'est-ce que...

qu'est-ce que tu m'as fait?

Qu'est-ce que tu m'as fait?


CHESTER

Moi? Mais je ne

t'ai rien fait.


LA BRUTE

Haaa! C'est dégoûtant!


LES ÉLÈVES s'enfuient en criant.


LA BRUTE

Je vous en supplie, aidez-moi.

Ne me laissez pas tomber,

je vous en prie. Haaa!


Pendant ce temps, ABBY et TY sont à leur casier.


VOIX DE MARINE

Aaaah!


ABBY

Ça, ça ne peut

être que Marine.


ABBY et TY entrent dans le gymnase et voient LES ÉLÈVES s'enfuir en panique.


TY

Je comprends mieux maintenant.


ABBY

Les bactéries

ont encore frappé.


CHESTER

(Démoniaque)

Ha, ha, ha!


ABBY

Chester!


CHESTER

(Voyant ABBY et TY venir vers lui)

Oh!


CHESTER tente de fuir.


TY

Hé! Mais où est-ce que tu vas?


ABBY

Chester, qu'est-ce qui

s'est passé?


CHESTER

Il ne s'est rien passé.


TY

Comment ça, rien? Partout où

tu vas, tout ce qui est autour

de toi se met à pourrir.


ABBY

Ty! Qu'est-ce que tu insinues?


TY

Il était là quand la

pelouse a commencé à pourrir.


ABBY

Oh! Tu y étais pour

quelque chose, Chester?


CHESTER soupire.


ABBY

Chester!


CHESTER

Bon, d'accord. Je l'avoue,

c'est vrai, c'est moi

qui pourris tout. Je pourris

tout sur mon passage... Je vous

en supplie, je ne sais pas

comment m'arrêter.

Aidez-moi à trouver une solution

avant que ça recommence!


ABBY

On veut essayer de t'aider,

Chester. Pourquoi est-ce que

tout pourrit autour de toi?


CHESTER

Je n'en sais rien moi-même.


ABBY

Tu veux dire

que ce n'est pas de ta faute?


CHESTER

Si, c'est moi. Enfin, non.

Je veux dire... Hum...

Quand je me mets en colère,

ça arrive, juste comme ça.


TY

"Juste comme ça?"

(Regardant le maillot pourri de LA BRUTE)

Le maillot du lourdaud s'est

décomposé extrêmement vite.

(Respirant un échantillon)

C'est du coton,

donc des fibres naturelles.

Bizarre. Regarde,

tes vêtements n'ont rien.

Hum-hum... C'est du polyester.

C'est un tissu synthétique,

qui ne se décompose pas.

(Sarcastique)

Vraiment très surprenant!


La cloche sonne.


ABBY

Grr...


TY

Je ne fais qu'interpréter

les indices, Abby. Et tous

ces indices l'accusent.


ABBY

Chester, il faut

que tu t'expliques.


CHESTER

Tout ce que je voulais,

c'était me faire des amis.


Dans le passé, CHESTER mène une expérience dans un laboratoire de l'école.


CHESTER (Narrateur)

Alors, je me suis dit que si

je faisais quelque chose de

vraiment cool, les autres

allaient finir par m'accepter.

En sciences, on faisait des

expériences sur la croissance

des plantes et ça m'a donné une

idée. Si j'inventais un produit

pour empêcher les

plantes de pourrir?


VOIX DE TY

Intéressant, comme idée.


De retour dans le présent.


ABBY

Ty!


TY

Mais c'est vrai, non?

S'il voulait être accepté

par les autres, il n'avait

qu'à inventer quelque chose

comme des choux de Bruxelles

au chocolat, par exemple.


CHESTER

T'as raison, mais réfléchis.

Si plus rien ne pourrissait, la

nourriture serait en abondance.

Plus personne n'aurait faim!

Et moi, je devenais célèbre, un

vrai héros, oui. Mais ça n'a pas

fonctionné comme je l'espérais.


De retour dans le passé.


CHESTER (Narrateur)

Mon expérience a eu

l'effet inverse.


CHESTER

Aaah!


La mixture de CHESTER explose.


CHESTER

(Se relevant difficilement)

Han...

Han...


CHESTER (Narrateur)

Et au lieu de devenir un héros,

je suis devenu un monstre.


De retour dans le présent.


CHESTER

Moi qui rêvais de

préserver les choses,

voilà que je les putréfie.

Oui, je pourris tout

ce que je touche.


ABBY

Ne t'en fais pas, Chester.

On en parlera à personne.


TY

Abby!


ABBY

Grr...


CHESTER

De toute façon,

je préfère m'en aller

avant que ça recommence.


CHESTER s'en va.


TY

On ne devrait pas

le laisser partir.


ABBY

Qu'est-ce qu'on peut faire?

Hum! Je sais, oui!


TY

Oh, non! Tu... tu ne vas pas

l'emmener au laboratoire?

Mais voyons, tu sais bien

que c'est contre le règlement.


ABBY

C'est le seul moyen d'empêcher

la prolifération des bactéries.

Et c'est bien ça

que veut le directeur.


TY

Abby, ce n'est pas

une bonne idée et tu le sais.


ABBY

Alors, va dire à Chester

qu'on refuse de l'aider

à cause d'un stupide règlement.


TY

Pff... T'as raison,

on ne peut pas faire ça.


ABBY

Exactement!

Chester, attends! On a peut-être

trouvé un moyen de t'aider.


Par la suite, CHESTER entre dans le glurpolabo avec un bandeau sur les yeux.


ABBY

On est arrivés.

Avance. Arrête-toi.


On enlève le bandeau à CHESTER, qui remarque le glurpolabo.


CHESTER

Wow!


ABBY

Chester, je te présente

notre ami Rat de Labo.


CHESTER

(Saluant Hermès)

Salut, rat de labo.


RAT DE LABO

Pff... Rat de Labo,

c'est moi. Lui, c'est Hermès.


CHESTER

Wow, c'est génial,

comme endroit!


CHESTER accompagne ABBY pour visiter le glurpolabo tandis que RAT DE LABO et TY restent derrière.


RAT DE LABO

(Chuchotant)

Mais

enfin, vous avez perdu la tête?


TY

(Chuchotant)

Désolé,

c'était son idée.


RAT DE LABO

T'es vraiment sûr

qu'on peut lui faire confiance?


TY

Tu veux te disputer

avec Abby? Eh bien, bon courage.


RAT DE LABO

Bon, d'accord...

Procédons à notre expérience

avant que le directeur

ne s'aperçoive de sa présence.


CHESTER est maintenant installé dans une machine.


ABBY

Cette machine est

un bioanalyseur. Elle est reliée

à notre super ordinateur.

On va savoir comment t'arrives

à décomposer ce que tu touches.

Ce n'est pas douloureux,

tu as ma parole.


RAT DE LABO

Laissez-moi démarrer

cette petite merveille.


La machine démarre est les données apparaissent à l'écran.


ABBY

On dirait

que son corps abrite

un genre d'organisme.


RAT DE LABO

C'est un parasite!


ABBY

Il se déplace à travers

son système nerveux.


TY

Il va atteindre son cerveau!

C'est incroyable.


RAT DE LABO

Ça suffit! Reculez

et laissez-moi travailler.

On a de la chance, j'ai toutes

les informations qu'il me faut.


ABBY

On a peut-être trouvé

une solution, Chester. Grâce à

toutes ces données, on va

sans doute pouvoir te guérir.

Tu vas redevenir normal.


CHESTER

Comment ça, normal?


ABBY

Tu vas redevenir le gentil

Chester que tu étais.


CHESTER

(Se levant)

Mais ce n'est pas du

tout ce qui était convenu.


TY

Comment ça?


CHESTER

Vous m'avez dit que vous

vouliez m'aider à reprendre le

contrôle de moi-même. Il n'est

pas question que je redevienne

le garçon que j'étais.


TY

Quoi?


CHESTER

Ces mains qui peuvent

tout décomposer...

(Avec une voix grave)

C'est notre

moyen de défense!

(Reprenant sa voix normale)

Je voulais juste

que vous m'aidiez à comprendre

mes pouvoirs, à les contrôler.

(Avec une voix grave)

Mais pas

à les supprimer!


TY

Hé!


Les mains de CHESTER deviennent pourries.


CHESTER

(Avec une voix grave)

Si tu approches,

c'est à tes risques et périls.


TY

Je le savais! Ce qui t'est

arrivé n'était pas un accident.

En fait, c'était volontaire.


CHESTER

(Reprenant sa voix normale)

Non, non,

ce n'est pas vrai!

Ne bougez pas, je vous en prie.

Je suis comme possédé.


ABBY

On va pas

te laisser tomber.

(Faisant un salto)

Han!


TY

Assez rigolé, Chester. Tu ne

sais pas à qui tu as affaire.


TY pointe son pistolet à mucus vers CHESTER.


ABBY

Je t'en supplie, Chester.


TY

Oui, reste comme ça,

les mains en l'air.

Euh... Mets-les en bas.

Peu importe, mais surtout,

ne bouge pas.

(Trébuchant sur de la pourriture)

Aaaah!

(Voyant CHESTER attraper son pistolet à mucus)

Uh-oh.


ABBY

Ah!


CHESTER arme le pistolet à mucus.


RAT DE LABO

Wow! Attention,

ce n'est pas un jouet.


CHESTER

Grrr!


CHESTER envoie du mucus qui emprisonne TY et RAT DE LABO.


ENSEMBLE

Oooh!


CHESTER

(Reprenant sa voix normale)

Désolé.


ABBY

Vite, donne-le-moi, Chester.

S'il te plaît.

Tu vas le regretter.


CHESTER

(Avec une voix grave)

Nous ne voulons

pas que tu nous guérisses.


ABBY

Comment ça, "nous"?


CHESTER

Han!


CHESTER envoie du mucus sur ABBY, qui va rejoindre TY et RAT DE LABO, la tête à l'envers.


ABBY

Haaaa!


ABBY

Non, c'est pas vrai...


CHESTER

(Regardant vers l'ordinateur)

Grr...


RAT DE LABO

Non! Il y a des années de

recherche sur ces disques durs.


CHESTER

(Avec une voix grave)

Personne ne doit découvrir

notre secret. Han!


CHESTER envoie du mucus sur l'ordinateur, qui explose.


CHESTER

Ha, ha, ha!


ABBY

Comment peux-tu faire une

chose pareille, Chester?


CHESTER

(Reprenant sa voix normale)

Han... Han... Grrr!

(Avec une voix grave)

Chester n'existe plus, Abby.

Bientôt, les gens vont être

médusés par les super-pouvoirs

de... Putréfactor!

Ha, ha, ha! Ha, ha, ha!

Ha, ha! Ha, ha, ha!

Ha, ha, ha!


PUTRÉFACTOR déverse

de la pourriture sur le sol, qui

se dirige vers ABBY, TY et

RAT DE LABO.]


RAT DE LABO

Tu es certaine

que tu n'as pas d'autres amis

que tu voulais inviter?


ABBY

Pour l'instant, il y a

autre chose qui me préoccupe.

Il faut échapper

à cette substance visqueuse.

Elle avale tout sur son passage!


TY

Mais non, souviens-toi,

elle n'avale pas tout, Abby.

Elle ne s'en prend qu'aux

matières organiques. Et ici,

tout est en métal ou en verre.


ABBY

Euh... Ty! Toi, je ne suis pas

sûre, mais moi, je suis composée

de matières organiques.


TY

Ha? C'est vrai.


RAT DE LABO

(Voyant une plante tomber au sol)

Oh, mes spécimens!


ABBY

Ce sera bientôt

nous, les spécimens.


TY

Ce truc va finir

par perdre de son efficacité.

En attendant, il vaut mieux

ne pas être sur sa trajectoire.

(Apercevant une étagère tenant par un fil)

J'ai trouvé.

Préparez-vous à sauter.


ABBY

Tu es complètement fou!


RAT DE LABO

Bien sûr qu'il est fou, mais

à moins que t'aies une meilleure

idée, on n'a pas d'autre

choix que d'adopter la sienne.


ABBY

Bon, c'est d'accord. Sautez.


TY

C'est parti. Un, deux, trois!


TY et RAT DE LABO sautent sur place. L'étagère tombe alors par terre.


ABBY

Ah...

(Se cognant la tête au sol)

Hum? Grrr...


TY

Et voilà,

un radeau de sauvetage.

On n'a plus qu'à grimper.


ABBY

Dépêchez-vous, et

attention à ma tête.


En sautant, TY et RAT DE LABO font se cogner la tête de ABBY sur le bord de l'étagère. ABBY gémit.


RAT DE LABO

Haaan!


TY

Ha...


Toujours coincés, ABBY, TY et RAT DE LABO sont étendus sur l'étagère quand un bruit métallique se fait entendre.


TY

Ha...

C'est quoi, ce bruit?


Une personne dans une combinaison métallique arrive dans la pièce.


ENSEMBLE

Haaa!

Haaaa!

(Voyant la personne sortir un chalumeau)

Haaa!


La personne retire son casque. Il s'agit du DIRECTEUR.


ABBY

Monsieur le Directeur?


TY

Mais qu'est-ce que

vous faites là?


LE DIRECTEUR

Je viens vous sortir

de ce pétrin dans lequel...

Ha... Vous vous êtes mis.

Alors...

(Trébuchant)

Haaa! Ha...

Voilà pourquoi je ne

quitte jamais mon bureau.


ABBY

(Découragée)

Oh...


LE DIRECTEUR

Vous avez amené un étranger

dans le laboratoire.


LE DIRECTEUR utilise le chalumeau pour faire fondre le mucus.


TY

Euh... à vrai dire,

monsieur, c'est une très,

très longue histoire.


LE DIRECTEUR

Que j'ai absolument pas

le temps d'écouter.

Vous n'avez aucune idée

de la pagaille qui règne dans

cette ville. Tenez, regardez.


À l'écran, un PÊCHEUR tient deux poissons dans ses mains, qui se mettent à pourrir.


LE PÊCHEUR

Oh, non! Oh, non!

Oh... Oh...


LE PÊCHEUR vomit. Puis, un basketteur voit sa serviette se désintégrer et pousse un cri de panique.


LE DIRECTEUR (Narrateur)

C'est un vrai

cauchemar, une véritable

catastrophe. La police, les

pompiers, tout est si répugnant,

ils sont impuissants.


Une femme arrose ses plantes quand PUTRÉFACTOR arrive et fait pourrir les plantes. La femme pousse un cri.


PUTRÉFACTOR

Ha, ha, ha!


ABBY

Oh! Chester, c'est pas vrai...


LE DIRECTEUR

C'est lui, notre coupable.

Il sème la pourriture

sur son passage.

Toute la ville se décompose.

Il se dirige vers votre école.

Votre mission est de l'arrêter.


TY

D'accord, mais comment?


LE DIRECTEUR

Ça, ce n'est pas mon problème.

(Trébuchant)

Han... Haaa! Haaa! Haaaa!

Pourquoi est-ce que

ça n'arrive qu'à moi?


RAT DE LABO

(Soupirant)

Ah... Ici aussi,

c'est la pagaille.

Ça va prendre du temps pour

remettre le labo sur pied.


ABBY

Han! Vous avez vu?


ABBY va récupérer la plante qui est tombée par terre.


RAT DE LABO

Pauvre petite plante.

Elle a survécu!


TY

Et en plus, elle a grandi.


RAT DE LABO

En une nuit, elle a atteint

la taille qu'elle aurait eue

en une année.


ABBY

Je commence à comprendre.

Regardez ça, c'est du compost.

C'est un fertilisant.

(Mettant le compost dans la plante)

L'horrible boue produite

par Chester est bourrée

de substances nutritives.


La plante atteint maintenant le plafond.


RAT DE LABO

C'est comme dans l'histoire

de

Jack et le Haricot.


ABBY

Maintenant, si on peut le

retrouver, je pense que je sais

comment l'arrêter. On va charger

nos propulseurs avec du compost.

Allez, direction de l'école.

On va combattre la pourriture

par la pourriture.


ABBY et TY arrivent alors dans le jardin de l'école où le gazon est devenu des herbes hautes.


ABBY

Regarde, c'est la pelouse

que Chester avait détruite.

Voilà qu'elle repousse.


TY

Pour repousser, elle repousse.


ABBY

Chester!


TY

Pourquoi est-ce que

tu l'appelles?


ABBY

Il n'est pas méchant, Ty.

Il est sous influence,

mais finalement, ce n'est

qu'un ado, tout comme nous.


TY

Comme toi, peut-être,

mais pas comme moi.

Hé, Putréfactor!


VOIX DE CHESTER

Han... Han...

Allez-vous-en!


ABBY

Chester, montre-toi!


VOIX DE CHESTER

Han... Han...

Je... je vous ai dit de vous

en aller! Han... Han...


PUTRÉFACTOR

Ou nous allons

vous faire pourrir sur le champ.


ABBY

Tu ne ferais pas

ça à tes amis?


PUTRÉFACTOR

(Courant dans les herbes hautes)

Han... Han... Han... Han...

Han...

(Arrivant devant ABBY et TY)

Grrr! Bonjour, mes amis.


ENSEMBLE

Ha!


PUTRÉFACTOR

Han... Han...


TY

C'est terminé! On ne peut pas

te laisser pourrir

tout ce qui t'entoure.


ABBY

Chester, tu es sous l'emprise

d'un parasite, d'un autre

organisme vivant, mais je sais

qu'en fait, c'est toujours toi.

Je t'en prie,

laisse-nous t'aider.


ABBY tend la main vers PUTRÉFACTOR, qui redevient CHESTER l'espace d'un instant, pour se transformer de nouveau en PUTRÉFACTOR.


PUTRÉFACTOR

Pas question.

Grâce à mes pouvoirs,

je suis tout puissant!


TY envoie du compost vers PUTRÉFACTOR.


TY

Abby, quand vas-tu admettre

que Chester est dangereux?


PUTRÉFACTOR

Han... Han... Han...

Grrr...


ABBY

Chester...


PUTRÉFACTOR

Arrête de m'appeler

comme ça!

(Envoyant des rayons de pourriture)

Aaaah!


TY

Aaaah!

Ses mains sécrètent de la

pourriture. Regarde-moi ça.


PUTRÉFACTOR

Ha...


ABBY

Il est complètement sous

l'emprise du parasite.

Allez, viens!


ABBY et TY s'enfuient dans les herbes hautes, poursuivis par PUTRÉFACTOR.


ABBY

Chester!


ABBY et TY débouchent sur une clairière où se tient PUTRÉFACTOR.


PUTRÉFACTOR

Ha, ha, ha! Ha, ha, ha!

Han!


PUTRÉFACTOR envoie un rayon de pourriture vers TY et ABBY.


ENSEMBLE

Ha! Haaa!


PUTRÉFACTOR court dans les herbes hautes de manière erratique. PUTRÉFACTOR se retrouve alors devant ABBY et TY.


PUTRÉFACTOR

Grrr! Ha, ha, ha!


PUTRÉFACTOR retourne dans les herbes hautes.


TY

On va finir par le perdre.


ABBY

Oh, que non! Je n'ai pas dit

mon dernier mot.

Attention, ça va chauffer.


ABBY tire du compost sur des fleurs devant PUTRÉFACTOR.


ABBY

En plein dans le mille!


TY

En plein dans le mille?

Mais tu l'as raté!


Les fleurs grandissent autour de PUTRÉFACTOR et forment une prison florale.


PUTRÉFACTOR

Ha!

Han! Vous croyez vraiment

que ces pauvres petites fleurs

vont arrêter Putréfactor?

(Tentant de briser les fleurs)

Grrr!


ABBY

Chester...

Chester, ne fais pas ça. Je t'en

prie, écoute-moi. Le produit que

t'as créé, il est formidable.

Il peut servir à autre chose

qu'à détruire. Regarde.

C'est le meilleur engrais

qu'on n'ait jamais inventé.


TY

Il fait tout pousser:

les fleurs, les fruits,

les légumes.


CHESTER redevient lui-même.


CHESTER

Vous voulez dire

que j'ai réussi? Ha!

J'y suis vraiment arrivé.


ABBY

Eh oui! Finalement,

tu es un héros.


PUTRÉFACTOR

Non!


CHESTER

Non!


PUTRÉFACTOR

Non!

Tu n'es pas un héros! Aaaah!


PUTRÉFACTOR fait pourrir les fleurs et s'enfuit.


ABBY

C'est pas vrai!

Oh non, pauvre Chester.


VOIX DE PUTRÉFACTOR

Ha, ha, ha!


TY

Pauvre Chester? Maintenant

qu'il est complètement sous

l'emprise de Putréfactor, je

dirais plutôt: pauvres de nous!


Plus loin, PUTRÉFACTOR s'est arrêté en pleine forêt pour reprendre son souffle.


PUTRÉFACTOR

Mes pouvoirs ne

cessent de croître.

Je le sens dans mes mains.

Tiens-toi prête, la planète!

Tiens-toi prête à pourrir!


PUTRÉFACTOR fait pourrir toute la forêt.


PUTRÉFACTOR

Même toi, Abby, je sens

que tu vas être impressionnée!

Ha, ha, ha!


Générique de fermeture


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par