Image univers Indie à tout prix Image univers Indie à tout prix

Indie à tout prix

La série suit la vie d'Indie, une jeune fille qui veut tout simplement grandir comme ses copains et copines, mais qui est confrontée au fait que ses parents sont attachés aux valeurs de leur pays d'origine, l'Inde. Elle doit trouver un équilibre entre ces deux cultures.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Comment sauver son été

L’emploi d’été que tout le monde veut, c’est celui de sauveteur. Du soleil, du plaisir et beaucoup de beaux gars à regarder! Indie n’est pas différente des autres, mais avant de pouvoir soumettre sa candidature pour cet emploi de rêve, elle doit convaincre ses parents et suivre des cours de réanimation en compagnie d’un collègue vraiment dégueu!



Année de production: 2011

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION


INDIE, MARLON et ABIGAIL sont au restaurant.


ABIGAIL

Non, mais c'est une blague?


MARLON

Dis-nous que tu viens juste

d'avoir la pire idée de toute

ta courte vie!


INDIE

Faux. Je viens juste d'avoir

la meilleure idée de ma courte

vie.


MARLON

Bien, parce que...


INDIE

Parce que c'est une idée

géniale. Il y aura du soleil et

des beaux gars. Et de la joie

de vivre et des beaux gars. Des

piscines et des beaux gars.


MARLON

Arrête, Indie, toi,

assistante maître nageuse

à l'aquaparc?


ABIGAIL

T'imagines comment tes parents

vont réagir?

(INDIE s'imagine la réaction de ses parents.)


LA MÈRE D'INDIE

Alors si y a trois enfants

dans la famille Mehta et qu'il

y a seulement un ballon de

plage, combien d'heures par

jour chacun des enfants pourra

en profiter?


LE PÈRE D'INDIE

Ce que j'en pense: les ballons

de plage, c'est pour les enfants

qui ne deviendront pas les

futurs scientifiques du futur.

Alors, reprenez vos bouliers!

(INDIE interrompt sa rêverie. Nous sommes de retour au restaurant.)


INDIE

Donc il faut que je mette au

point ma stratégie de travail

d'été dès maintenant.


MARLON

On est au début de l'automne.


ABIGAIL

Wow! Quel sens aigu de la

prévoyance. Ça, c'est nouveau

chez toi.


INDIE

Arrêtez de me juger et

aidez-moi. Je veux ce travail

d'été. Sinon je vais passer mes

vacances à la bibliothèque avec

mes deux vieux amis Dewey

et Décimal.


ABIGAIL

Mes préférés!


INDIE

Aidez-moi à sauver mon été!


INDIE

(S'adressant au public de l'émission)

Voici : « Comment sauver son été »

(Début chanson thème)


INDIE

C'est parti!


VOIX FÉMININE

♪ Indie à tout prix

Bienvenue dans ma vie

Dans ma vie d'Indie

Un drôle de prénom

Qui vient de très loin d'ici

J'ai la vie un peu dingue

d'une fille d'aujourd'hui

avec ma famille mes amis

jamais on ne s'ennuie

Allez hop

vous êtes tous invités

Indie c'est le délire garanti

Oui c'est comme ça

que se vit ma vie

Du bonheur

avec une dose de folie

Oui c'est comme ça

que se vit ma vie

pour être Indie à tout prix ♪♪

(Fin chanson thème)

(À l'école, INDIE et ABIGAIL arrivent à la cafétéria.)


ABIGAIL

Alors, t'en es où?


INDIE

À comment démontrer à mes

parents que ce travail d'été

est une belle occasion

d'apprentissage.


ABIGAIL

Facile! Des glissoires d'eau,

c'est de la physique en

mouvement. La vitamine D

du soleil est bonne pour

le cerveau. Et pour ce qui est

des tests de chlore...

c'est de la chimie.


INDIE

Utilisée par les chimistes!


ABIGAIL

Exactement! Mes pseudo-faits

plus ton baratin

pseudo-convaincant égale...


INDIE

Des vacances d'été

inoubliables!


RAM RAMACHANDRAN

Inoubliables, hein? Ça semble

fait sur mesure pour moi...

et mon baume labial.

Car un supplément de visibilité

ne fait jamais de mal.

(RAM RAMACHANDRAN se met du baume à lèvres de façon langoureuse.)


INDIE

Ram, ne te vexe surtout pas,

mais si du jour au lendemain

j'étais catapultée sur une île

déserte...


RAM RAMACHANDRAN

J'imagine la scène: toi et ta

jolie mini-jupe en fibre de

noix de coco.


INDIE

Et que toi et ton baume

labial arriviez dans un canot

de sauvetage...


RAM RAMACHANDRAN

Le capitaine Ram et son

premier lieutenant

Super Framboise.


INDIE

Je resterais plutôt sur cette

île à manger du sable, boire de

l'eau salée et dormir dans une

grotte pleine de chauves-souris!


RAM RAMACHANDRAN

C'est noté: t'es pas une fan

de framboise. Dis-moi alors:

quelles saveurs font fondre

ton petit cœur?

Tarte aux pommes, caramel,

pêche Melba?


INDIE

Abi.

(INDIE et ABIGAIL s'enfuient.)

(Plus tard, MARLON et ABIGAIL discutent près des casiers.)


MARLON

Alors, c'est qui, ce Dewey, au

juste, hein? Tu sais, le gars

avec qui Indie va devoir passer

l'été si elle n'a pas ce

travail? Lui et une certaine

Decy Mall.


ABIGAIL

Non, mais c'est une blague?


MARLON

Si c'était une blague, tu

vois, j'aurais l'air de blaguer,

il me semble.


ABIGAIL

La classification décimale

de... Dewey? À la bibli?


MARLON

Oh! Ça, ouais! Non, j'étais

au courant!


ABIGAIL

Qui a dit le contraire?

Trop drôle.

(Le soir venu, INDIE fait une présentation avec des diapositives électroniques montrant des graphiques et des photos pour convaincre ses parents de la laisser travailler à l'aquaparc.)


ABIGAIL

Pour conclure, si je passais

mon été dans cet aquaparc,

j'aurais 99% plus de chances à

97% d'être davantage

prédisposée à être plus

intelligente de 96%.

Léonard de Vinci...

Albert Einstein...

Paco, le petit chihuahua

plein de crottes.

Imaginez un peu s'ils avaient

pu travailler comme

assistants maîtres nageurs.

Pour le coup, ils auraient pu

être plus célèbres encore.


LA MÈRE D'INDIE

Impressionnant.

Il semble que la seule idée de

travailler dans cet aquaparc

ait décuplé ton intelligence.


LE PÈRE D'INDIE

Cet emploi est peut-être une

très bonne chose, après tout.


INDIE

Vous le pensez vraiment?

LE PÈRE D'INDIE ET LA MÈRE D'INDIE

Non.


INDIE

Mais pourquoi?


LA MÈRE D'INDIE

Parce que c'est mauvais pour

les oreilles.


INDIE

Des bouchons.


LE PÈRE D'INDIE

Le spleen dû au chlore.


INDIE

Des sprays antispleen.

LE PÈRE D'INDIE ET LA MÈRE D'INDIE

Les orteils ratatinées.


LA MÈRE D'INDIE

Tu ne trouveras pas de mari

avec ce genre d'orteils.


LE PÈRE D'INDIE

La pauvre, pauvre chère tante

Shilpa le sait.


LA MÈRE D'INDIE

Elle est si seule.


LE PÈRE D'INDIE

Pas tout à fait. Elle a des

tas de chats.


INDIE

Eh bien, elle n'a pas dû

trouver de chaussons

imperméables de taille 42.

C'est tout ce que vous avez?


LA MÈRE D'INDIE

Ça va. Tu as notre permission.


INDIE

Super! C'est vraiment

fantastique.


LA MÈRE D'INDIE

La permission de nous

rejoindre au gymnase de l'école.


LE PÈRE D'INDIE

Et sois préparée à passer

un petit test d'aptitudes.


INDIE

Un test?

Et alors? De quoi est-ce que

j'ai peur? Coach Wexler ne leur

donnera jamais accès au gym.

(Plus tard, à l'école, COACH WEXLER passe dans le corridor en portant un plat.)


COACH WEXLER

Du poulet au beurre!

(Rire de contentement)

Ho! Ho! Ho!

(INDIE entre dans le gymnase et entend ses parents rire.)


INDIE

À mon avis, ça n'augure

rien de bon. Ils sont...

en train de ricaner.


LE PÈRE D'INDIE

Bienvenue au test le plus

difficile de ta courte vie!

(Pendant ce temps, MARLON est assis devant son ordinateur portable à la cafétéria.)


ABIGAIL

Qu'est-ce que tu fais?


MARLON

Je transforme ma vie,

rien de moins.


ABIGAIL

(Lisant ce qui est affiché à l'écran)

« Obtenez un doctorat

en 24 heures. »


MARLON

Ouais, en moins de temps

qu'il en faut pour se remettre

d'un mal de tête, je vais

devenir ingénu diplômé.


ABIGAIL

Ingénu?


MARLON

Un génie! La page était pas

téléchargée.


ABIGAIL

Tu sais, ce truc à propos de

la bibli, je me disais...


MARLON

Je sais ce que c'est, Abi,

tu te sers toujours de tes

mégacapacités en maths

pour me rabaisser. Et t'es

toujours en train d'étaler

ton... Euh... Le mot qui veut

dire beaucoup de mots?


ABIGAIL

Vocabulaire?


MARLON

Ouais, celui-là. Admets-le,

tu crois que je suis trop bête

pour y arriver.


ABIGAIL

Marlon, tu prends ça beaucoup

trop au sérieux. C'est vrai,

je t'ai jamais vu comme

un ignorantus.


MARLON

C'est sûr, je suis pas

un dinosaure. Pfft! Ha! Ha!

Mais je vais devenir ingénu.


ABIGAIL

Un génie.


MARLON

Peu importe.

(Dans le gymnase, INDIE se prépare à passer son test d'aptitudes.)


LA MÈRE D'INDIE

Bien. On commence.

Indira, as-tu apporté...

LA MÈRE D'INDIE ET LE PÈRE D'INDIE

Ton maillot de bain?


INDIE

Ouais, je suis prête.

(INDIE enlève son peignoir. INDIE porte un maillot de bain des années 1930 et se colle une fausse moustache sous le nez.)


LA MÈRE D'INDIE

Bravo, ma chérie! L'épreuve de

la décence est réussie.


LE PÈRE D'INDIE

Voici donc la deuxième

épreuve. D'abord, tu vas devoir

éviter... les très vilains

adolescents et sauver...

le gentil teckel de la noyade.

(Un chien en peluche est placé à la ligne d'arrivée d'un parcours d'obstacles.)


LE PÈRE D'INDIE

Tout en évitant les

distractions, les délais...

et les pièges cruels.

Fonce!

(INDIE se lance dans le parcours d'obstacles. LA MÈRE D'INDIE se dresse sur son chemin.)


LA MÈRE D'INDIE

Ha! Ha! Ha! Je suis un vilain

ado! Je suis irrespectueux

envers les adultes! J'adore

le heavy métal! Ha! Ha! Ha!

(INDIE neutralise LA MÈRE D'INDIE l'enserrant dans une bouée.)

(LE PÈRE D'INDIE essaie à son tour de barrer la route à INDIE.)


LE PÈRE D'INDIE

Ha! Ha! Ha! Je suis moi aussi

un vilain ado! Je fais des

graffitis et je porte un

pantalon trop large!

Ha! Ha! Ha!

(INDIE renverse LE PÈRE D'INDIE et continue d'avancer dans le parcours d'obstacles. INDIE sauve finalement le teckel en peluche.)


LA MÈRE D'INDIE

Elle est vraiment douée.

Ça m'inquiète.


LE PÈRE D'INDIE

Pas moi. Elle est sur le point

d'oublier le plus important.


INDIE

Pourquoi le chrono fonctionne

encore? J'ai peut-être oublié

quelque chose? Mais quoi?


LE PÈRE D'INDIE

Elle aura un beau coup de

soleil dans cinq, quatre,

trois, deux, un...


INDIE

Tadam!

(INDIE surgit, couverte de crème solaire et portant un chapeau à larges rebords.)

(Plus tard, INDIE et ses parents rentrent à la maison.)


LA MÈRE D'INDIE

Je dois dire bravo. Passé

le test haut la main.


LE PÈRE D'INDIE

En évitant tous les pièges.


INDIE

Alors? J'ai votre permission

pour passer le plus bel été

de ma vie?


LE PÈRE D'INDIE

Oui, ma chérie.


INDIE

(Cris d'excitation)

Hiiiiii!!!! Houhou, houhou!

Youhou!


LE PÈRE D'INDIE

À condition que tu passes

l'examen du cours de

réanimation.


INDIE

Réanimation?

(Plus tard, INDIE se rend au cours de réanimation.)


COACH WEXLER

Bienvenue en réanimation.

Voici votre partenaire.

(INDIE se retourne et aperçoit RAM RAMACHANDRAN qui se met du baume à lèvres.)


RAM RAMACHANDRAN

Qui a des lèvres douces et est

prêt pour le bouche-à-bouche?

Ce gars-là.


INDIE

(Dégoûtée)

Oh.

(Plus tard, MARLON rejoint ABIGAIL au restaurant. MARLON porte une toge et un mortier et tient un diplôme encadré dans ses mains.)


ABIGAIL

Non? Ne me dis pas

que t'as réussi!


MARLON

J'ai réussi.


ABIGAIL

T'as enlevé Dumbledore pour

lui voler sa toge?


MARLON

Non, Abigail. Je n'ai eu qu'à

étudier tout l'après-midi pour

avoir mon diplôme.


ABIGAIL

Génial. Tu vas enfin pouvoir

mettre ça de côté et passer

à un autre sujet d'inquiétude.


MARLON

Je crois que tu veux dire que

je dois passer à un autre sujet

qui m'inquiète. Tu ne peux pas

finir avec un participatif.


ABIGAIL

Voyons, ce ne veut rien dire,

c'est du... n'importe quoi!


MARLON

Que c'est laid la jalousie.

Quelle vilaine, vilaine

émotion.


ABIGAIL

Je suis pas jalouse!


MARLON

Non, là, tu ne l'es plus.

Là, tu es en colère.

Je dirais que c'est encore

plus laid.


ABIGAIL

(Cri d'exaspération)

Ah!


MARLON

Tu sais quoi? Peut-être que tu

devrais commander un de ces

laissez-passer. Le savoir, c'est

le pouvoir. Et je prévois faire

de grandes choses avec ça.


ABIGAIL

Ah ouais? Comme quoi?


MARLON

Oh, tu n'as qu'à t'asseoir et

regarder. Je suis comme un

chauffeur de bus; je t'emmène

à l'école de la vie.

(Pendant ce temps, INDIE est au cours de réanimation.)


INDIE

Donc Ram est mon partenaire

en réanimation?

(RAM RAMACHANDRAN fait semblant de s'étirer pour mettre son bras autour des épaules d'INDIE.)


RAM RAMACHANDRAN

(Faux bâillement)

Ah...

(INDIE repousse le bras de RAM RAMACHANDRAN.)


INDIE

Mais je vais pas laisser ce

détail détruire mon beau projet.

Je vais y arriver. C'est sûr.


COACH WEXLER

Écoutez-moi, tout le monde!

La matière d'aujourd'hui est

très sérieuse, alors

abstenez-vous de faire le clown.

Aucune interruption: pas de

téléphone, pas de blagues. Ou

j'enlève des points, c'est

compris? Tant mieux.

Alors...

(RAM RAMACHANDRAN pousse sa chaise vers INDIE, qui pousse la sienne pour s'éloigner. Les chaises produisent un bruit de frottement sur le plancher, ce qui interrompt COACH WEXLER dans ses explications.)


COACH WEXLER

Alors... le fait de...

(Le bruit de frottement des chaises interrompt COACH WEXLER.)


COACH WEXLER

Le fait de...

(Le bruit de frottement des chaises interrompt COACH WEXLER.)


COACH WEXLER

Mademoiselle Mehta!

C'est bientôt fini?


INDIE

J'en sais rien du tout.

(RAM RAMACHANDRAN s'approche encore d'INDIE.)


INDIE

Non.


COACH WEXLER

Donc! Comme je le disais, le

fait de connaître l'anatomie

vous aidera à maîtriser ces

techniques plus facilement.

Alors... qui peut me montrer

où se trouve l’œsophage?

(Désignant un élève)

Toi.

(L'élève s'avance vers le mannequin qui sert à pratiquer la réanimation et pointe différentes parties du corps.)


COACH WEXLER

C'est froid.


RAM RAMACHANDRAN

Je t'ai écrit un poème.


INDIE

Chut!


COACH WEXLER

Chaud. Froid.


RAM RAMACHANDRAN

C'est un poème d'amour.


INDIE

Arrête. J'aimerais pouvoir me

concentrer!


COACH WEXLER

Indira, y a-t-il un problème?


INDIE

Un problème? Quel

problème? Pas de problème. On

me surnomme Miss Pas-de-souci.


COACH WEXLER

Plus froid. Dites-moi, jeune

homme, est-ce que vous

comprenez ce que je veux dire

par « plus froid »?

(Une sonnerie retentit.)


COACH WEXLER

Un téléphone?


INDIE

Euh... qu'est-ce que ça fait

dans ma veste?


COACH WEXLER

Deux points en moins! Vous!

(L'élève pointe maintenant le mur.)


COACH WEXLER

Ça va pas, le mannequin est

par là!


INDIE

J'y comprends rien du tout,

je l'avais éteint pourtant! Et

ce n'est même pas ma sonnerie!


RAM RAMACHANDRAN

Maintenant ça l'est. Comme ça,

tu sais que c'est le beau Ram

qui appelle. J'ai envoyé un

texto. J'adore les textos.


INDIE

(Lisant le texto)

« J'aimerais que tu sois mon

mannequin de réanimation parce

qu'avec toi, des voies

respiratoires bloquées, c'est

une bénédiction! » Beurk!


COACH WEXLER

Assez, Indira! Trois points en

moins en plus!


INDIE

Mais j'ai juste...


COACH WEXLER

Silence, s'il vous plaît!

Asseyez-vous et plus un mot!


RAM RAMACHANDRAN

C'est dommage parce que moi,

j'adore voir bouger ta bouche.

(Plus tard, ABIGAIL rejoint MARLON dans le couloir de l'école.)


ABIGAIL

T'as raté le cours.

T'étais où?


MARLON

J'ai un billet du médecin

m'autorisant à sortir de classe

pour manger du chocolat.


ABIGAIL

Quoi? Quel genre de médecin

ferait un billet pour sortir de

classe et manger du chocolat?


MARLON

Un médecin très, très

compréhensif. J'en ai des

tonnes. Regarde.


ABIGAIL

(Lisant les billets)

« Marlon est exempté de tous

ses cours, sauf du cours de

gym. » « Exempté du cours de

gym. » « Autorisez Marlon à

amener son chimpanzé à l'école. »

Mais tu n'as pas de chimpanzé.

(MARLON tend une autre ordonnance à ABIGAIL.)


ABIGAIL

Une ordonnance pour

un chimpanzé?


MARLON

En direct du bureau du Dr

Parks. Et le plus beau, c'est

que c'est un vrai docteur.

Aucune contrefaçon, c'est

complètement réglo.


ABIGAIL

OK. T'arrêtes ça tout de

suite. Tu peux pas continuer

comme ça. C'est vrai, tout ça

va mal tourner.

(RHONDA vient voir MARLON.)


RHONDA

Psst! Alors... j'ai entendu

parler de ton petit trafic de

billets. Je suis dans une drôle

de situation.


MARLON

Bien... c'est pas mon cas.


RHONDA

Tu seras bien récompensé,

Dr Parks.

(RHONDA montre à MARLON sa tirelire.)


MARLON

Quel charmant argument.

Parlons des autres versements.


RHONDA

OK.

(Au cours de réanimation, INDIE regarde au tableau le nombre de points que COACH WEXLER compte lui enlever.)


INDIE

Vingt-six, 27, 28 points à

soustraire de ma note finale?!

Je crois que je viens de briser

un record. Et tout est

de ta faute!


RAM RAMACHANDRAN

Tu sais, t'es divine quand tu

te mets en pétard. On se voit

demain.


INDIE

Pas si je peux l'éviter.

(INDIE retrouve COACH WEXLER dans le couloir de l'école.)


INDIE

Monsieur! Y a une raison pour

laquelle j'ai échoué!


COACH WEXLER

Oui. Ça commence par un F

et finit par un E. Vous êtes

fauteuse de trouble!


INDIE

Non. Ça commence par un R

et finit par un M et il n'arrête

pas de me faire la bouche

en cœur!


COACH WEXLER

Le seul moyen pour que je vous

change de partenaire, c'est que

vous ayez, par exemple, un

empêchement d'ordre médical.

Il faut un billet de médecin

pour ça.

(Se moquant)

Ha! Ha!

(Au restaurant, MARLON a installé un bureau de consultation.)


INDIE

Aidez-moi, Dr Parks!


MARLON

Le docteur peut vous ai-der.

D comme dans dépanner.


ABIGAIL

Et aussi comme dans dérangé,

déraisonnable ou... démodé.


MARLON

Alors, vous nous connaissez

d'où? Internet, télévision? Ah,

mon refrain publicitaire!

(Faisant jouer le refrain sur son téléphone)

♪ Rater l'école c'est vraiment

le pied

Grippe garage peste

ou rhume des pieds

Grâce à Marlon ♪♪


INDIE

Abi. Elle dit que t'es en

train de faire la pire erreur

de ta vie.


MARLON

Oh. Intéressant.

Et pourtant, tu es là.

Que puis-je faire pour toi?


INDIE

Il me faut un genre

d'empêchement médical

ou je reste la partenaire

de Ram en réanimation!


ABIGAIL

Nom d'un wasabi!

Aide-la, je t'en prie!


MARLON

Aide-la, je t'en prie quoi?


ABIGAIL

Aide-la, je t'en prie, Marlon,

ô toi qui es si génial!


MARLON

Ah. Alors je doute que les

classiques infections ou

contagions soient de mise. Donc

Indira Mehta est extrêmement...

confectieuse. Jolie trouvaille,

hein?


ABIGAIL

(Sans enthousiasme)

Ingénieux et génial.


MARLON

OK. Il nous faut quelques

symptômes. Voyons voir...

un arrière-train plein de

pustules, un peu de

liquéfaction dentaire et pour

finir, l'apogée des douleurs

physiques: des flatulences

enflammées.


INDIE

Merci, Dr Parks.


MARLON

Et rappelez-vous: à employer

avec modération.

(Le lendemain, INDIE remet son billet du médecin au COACH WEXLER.)


COACH WEXLER

Nom d'un ballon de basket! Je

savais pas que vous étiez si...

confectieuse.


INDIE

Eh oui.

Mais j'aime trop la réanimation

pour rester confinée chez moi

et rater l'occasion de faire le

test. J'espère que vous

comprenez que ça ne peut se

faire que sans mon partenaire.

Le Dr Parks le conseille

fortement.


COACH WEXLER

Bien. Faites le test écrit...

là-bas, au fond de la classe...

loin de moi. Je veux dire loin

des autres élèves.


INDIE

Atchoum!

Ouais. Ah. Ces éternuements

réveillent mes pustules

purulentes. A... Atch...

(COACH WEXLER sort prestement de la classe.)


COACH WEXLER

(Depuis l'autre côté de la porte)

En fait, passez le test toute

seule là-dedans... comme

une grande, d'accord?

(COACH WEXLER applique du désinfectant sur la poignée de porte, un peu partout sur lui-même et même sur le billet du médecin qu'il tient toujours à la main. Le jet du désinfectant fait tomber le billet par terre sans que COACH WEXLER ne le remarque.)

(INDIE appelle MARLON.)


INDIE

Salut, Dr Parks. Ça a

fonctionné. Mon super été

de rêve va pouvoir se réaliser.

(RAM RAMACHANDRAN passe dans le couloir et trouve le billet du médecin par terre.)


RAM RAMACHANDRAN

Indie? Non...

(Lisant le billet)

« Pustules,

liquéfaction dentaire et

flatu... »

(Quelques secondes plus tard, RAM RAMACHANDRAN cogne à la porte du local où INDIE passe son examen de réanimation.)


RAM RAMACHANDRAN

Indie!


INDIE

Quel son inquiétant.


RAM RAMACHANDRAN

Dis-moi que c'est faux!


INDIE

Surtout, garde tes distances,

Ram! Je suis très, très

confectieuse! Et je n'ai pas

terminé mon test.

(INDIE place des meubles devant la porte.)


RAM RAMACHANDRAN

La porte ne s'ouvre pas!

Ils t'ont mise en cage

comme un animal!


INDIE

Ça va aller, je tiens le coup.


RAM RAMACHANDRAN

Mais tu as besoin qu'on

te soutienne! Reste calme!

Je vais te sauver!


INDIE

J'ai pas besoin d'être sauvée,

Ram, je voudrais juste finir

mon test!


RAM RAMACHANDRAN

Je ne te laisserai pas tomber!

Je vais passer par le conduit

d'aération! T'inquiète pas!


INDIE

Mais je suis inquiète...

pour mon été de rêve.


RAM RAMACHANDRAN

(Voix qui provient du plafond)

Quelque chose qui semble

résister... quelque chose

d'électrique, on dirait.

(Une étincelle électrique jaillit.)


RAM RAMACHANDRAN

Je confirme, c'est bel et bien

électrique.


INDIE

Encore deux questions.

Voilà! J'ai fini! J'ai juste à

le rendre au prof! Tu vois,

Ram, t'as voulu te mettre en

travers de mon chemin, mais rien

ne pourra m'empêcher de rendre

ce test. Tu entends? Rien du

tout!

(RAM RAMACHANDRAN fait tomber un morceau du système d'aération sur le bureau de COACH WEXLERINDIE vient de déposer son examen. La feuille de papier est déchiquetée en morceaux.)


RAM RAMACHANDRAN

Oups.


INDIE

Non!

(MARLON et ABIGAIL arrivent au restaurant.)


MARLON

Tu sais ce qui est le plus

beau quand on a un doctorat?


ABIGAIL

On peut s'en vanter.


MARLON

C'est que ça permet de faire

preuve de compassion, comme

avec les élèves qui n'ont pas la

chance d'avoir un tel diplôme.

Quand je vois s'épanouir le

sourire de ces enfants, je me

dis: ont-ils de la soie

dentaire?


ABIGAIL

En parlant du loup...

Les enfants sont de retour.

Et ils n'ont pas le sourire.

(Des dizaines d'élèves s'approchent de MARLON en brandissant leurs billets du médecin.)


MARLON

Quoi de neuf?


RHONDA

Quoi de neuf? Tu vas le

savoir. Les enseignants ont

découvert ton arnaque de faux

billets. Et maintenant, on est

tous dans le pétrin à cause

de toi.


MARLON

Quoi? Qu'est-ce qui s'est

passé?


ABIGAIL

Tu lui as fait un billet pour

l'exempte du cours de gym

à cause d'une vilaine coulée

de lave?


MARLON

Oui, réfléchissez. Du sirop

brûlant dans vos shorts.

J'ai rien contre la lave, mais

y a des endroits où on s'en

passe très bien.


ABIGAIL

Parfait comme excuse.

Si, bien sûr, elle vient de

s'asseoir sur un volcan!


RHONDA

Avoue-le. Tu as écrit

n'importe quoi, Marlon.

Et maintenant, nos dossiers

d'élèves sont à jamais

entachés. Comment comptes-tu

réparer ça?


MARLON

Abi! Mon ingénieuse amie!

Quel est le moyen le plus

intelligent de me sortir de là?

(ABIGAIL écrit un billet à MARLON.)


MARLON

Ah, merci.


RHONDA

Qu'est-ce que t'as écrit?


ABIGAIL

Cours.


RHONDA

On y va.

(Les élèves se mettent à la poursuite de MARLON.)

(Pendant ce temps, INDIE ramasse les bouts de son examen, paniquée.)


INDIE

Non! Non! Ah non... Mais

qu'est-ce que je vais faire?

(RAM RAMACHANDRAN est toujours dans le plafond.)


RAM RAMACHANDRAN

Et moi, je fais quoi?

C'est drôlement haut.


INDIE

Il reste trois minutes.

Peut-être que je vais réussir

à tout recoller.


MARLON

(De l'autre côté de la porte)

Indie, au secours!


INDIE

Ah, Marlon!


MARLON

À l'aide! On me poursuit!

Ils sont furieux!


INDIE

OK, donne-moi juste

une minute.


MARLON

Indie, ils se rapprochent de

plus en plus! Ouvre-moi!


INDIE

OK, il ne me reste plus que...


MARLON

C'est pas des blagues, ils

vont me tuer, c'est sûr!


INDIE

(Découragée)

Ah...

(INDIE libère la porte pour laisser entrer MARLON.)


MARLON

(Paniqué)

Ah... Ah...

Je te remercie! Mon cou te

remercie et les sept autres

parties de mon corps.

Ram?


RAM RAMACHANDRAN

Salut.


INDIE

Voilà. Une de faite! Il en

manque deux.


MARLON

Ces dalles de plafond, elles

n'ont pas une limite de masse?


RAM RAMACHANDRAN

Une quoi?


INDIE

Deux! Ça y est, il ne m'en

reste qu'une.


MARLON

Oui, la limite de poids

qu'elles soutiennent.


RAM RAMACHANDRAN

Quel poids?


MARLON

Le tien. Si jamais ton poids

est supérieur à la limite

de poids...


INDIE

J'ai enfin fini! Terminé!

J'ai fini! J'ai fini! J'ai fini!

(Le plafond s'écroule sous le poids de RAM RAMACHANDRAN. Dans sa chute, RAM RAMACHANDRAN emporte avec lui les feuilles recollées de l'examen d'INDIE.)


INDIE

J'ai... fini!


MARLON

Ouais, pas besoin d'un

doctorat pour voir ça venir.

(Un coup de sifflet retentit.)


COACH WEXLER

(De l'autre côté de la porte)

C'est terminé, Indira!

Où est votre test?


INDIE

Il est... Euh... il est...

juste là.


COACH WEXLER

Ram Ramachandran

est votre test?


INDIE

Non, je veux dire, il était là

puis on l'a détruit puis je

l'ai réparé puis on l'a

redétruit et ensuite...


MARLON

Est-ce qu'il respire encore?


INDIE

Quoi?


INDIE

(S'adressant au public de l'émission)

Quoi? C'est mauvais signe.

C'est sûr. Peut-être que coach

Wexler a raison, peut-être que

Ram Ramachandran est mon test!

Comment sauver les meubles?

Arrêtez de vouloir sauver

votre peau et sauvez celle

de quelqu'un d'autre.


MARLON

Non. Ne me dis pas

que tu vas faire...


INDIE

Le bouche-à-bouche à ce gars.

Ouais. Ram... Ram, tu m'entends?

Toi, appelle les urgences.

Un: respiration.

Aucune. Deux: le test du doigt.

Pas de blocage. Trois: on pince

le nez et on appuie la bouche

sur la sienne et on donne la

première des deux respirations.


INDIE

(S'adressant au public de l'émission)

Un instant! Est-ce que j'ai vu

un sourire? Est-ce que Ram

fait semblant?

Hum. On ne rigole pas avec le

secourisme et je connais

quelqu'un qui mérite de

l'apprendre à ses dépens.


INDIE

Attends une minute. Avant que je

donne à Ramachin Macramachintruc

son bouche-à-bouche, étant

donné que je n'ai pas encore

de diplôme, y aurait-il ici

quelqu'un de plus qualifié que

moi? Disons... un docteur?


MARLON

Quoi?


INDIE

Docteur Parks! Je vous en

prie, sauvez Ram. Faites tout

ce que vous pouvez, il a besoin

de votre aide.

(RAM RAMACHANDRAN se relève prestement.)


RAM RAMACHANDRAN

Je vais bien! Ha! Ha! Ha!


INDIE

Quel rétablissement

miraculeux!

(COACH WEXLER entre dans la classe.)


COACH WEXLER

Bien joué, Indira. Et si Roméo

n'avait pas recommencé à

respirer, qu'auriez-vous fait

après les deux respirations

d'urgence?


INDIE

Trente compressions

thoraciques à la fréquence de

100 à la minute.


COACH WEXLER

Vous venez de m'éviter d'avoir

à corriger une copie remplie de

microbes. Félicitations.


INDIE

Yahou!


COACH WEXLER

Je vous souhaite un bel été...

si vous tenez jusque-là. Tenez,

du désinfectant. Si j'étais

vous, j'en mettrais un peu

partout.

(Le lendemain, INDIE rejoint ABIGAIL au restaurant.)


INDIE

Une demande d'emploi de rêve

dûment remplie et prête à

être envoyée! Ce sera un été de

réanimation et de beaux gars,

de secourisme et de beaux gars,

de responsabilités et de beaux

gars! J'ai vraiment hâte de

travailler!

(MARLON entre dans le restaurant à l'instant.)


MARLON

Je l'ai, ça y est!


INDIE

Est-ce que c'est Confectius?


MARLON

J'ai trouvé le moyen de me

débarrasser de cette foule

furieuse! Eh oui. De nos jours,

on peut commander n'importe

quoi sur Internet.


ABIGAIL

Pourquoi j'ai un mauvais

pressentiment?


MARLON

C'est même un chasse-foule

garanti ou argent remis.


INDIE ET ABIGAIL

T'as bien dit un chasse-foule?


MARLON

Il est très efficace pour

disperser tous types de foules.

(On pousse une grande caisse de bois dans le restaurant.)


MARLON

Hé, c'est pour moi!

(Un grognement provient de la caisse.)


ABIGAIL

C'est pas un...


INDIE

Ne me dis pas que c'est un...


MARLON

Chaton.

[Début information à l'écran]

Comment parler le « raton-laveur »

[Fin information à l'écran]


MARLON

Voici quelques courtes phrases

en raton laveur.

(MARLON pousse un cri.)


MARLON

Veut dire: quoi de neuf?

(MARLON pousse un cri.)


MARLON

Veut dire: insère ta patte dans

le distributeur automatique

et à nous les friandises. Et...

(MARLON pousse un cri.)


MARLON

Veut dire: reviens avec mes

friandises! Tu triches!

(Un véritable cri de raton retentit. MARLON répond en poussant un cri.)


MARLON

Je saurais pas vous le traduire.

C'était: « Comment parler raton »!

(Générique de fermeture)

Épisodes