Image univers Indie à tout prix Image univers Indie à tout prix

Indie à tout prix

La série suit la vie d'Indie, une jeune fille qui veut tout simplement grandir comme ses copains et copines, mais qui est confrontée au fait que ses parents sont attachés aux valeurs de leur pays d'origine, l'Inde. Elle doit trouver un équilibre entre ces deux cultures.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Comment vivre en stéréo!

Pour aider Abi a remporté le titre d’employé du millénaire, Indie a toute une idée : inviter son groupe favori, Stereos, à se produire sur les lieux de travail d’Abi! Mais pour y arriver, Indie doit convaincre le groupe et sa mère!



Année de production: 2011

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION


INDIE est grimpée sur une table du restaurant et tape des pieds et poussant des cris.


MARLON

Ça y est, tu le refais.


INDIE

Quoi? Écraser tes frites?


MARLON

Oui.


INDIE

Désolée.

Mais je viens juste de recevoir

une alerte à propos des...


INDIE ET MARLON

Stereos. Mon groupe préféré.


INDIE

Ils vont

passer la semaine ici pour

enregistrer un album. Ils vont

dans un hôtel tout près du

studio à deux pas du restaurant.

J'ai tellement hâte de les

prendre dans mes bras.

Enfin... de les voir de près.

Kordyback Pat, te voilà. Ha! Ha!

(INDIE se remet à taper des pieds en criant.)


ABIGAIL

Ça y est, c'est reparti.


MARLON

J'ai besoin de sous-titres et

d'une autre portion de frites.


ABIGAIL

J'avais prévu le coup.

(ABIGAIL apporte une nouvelle assiette de frites.)


MARLON

T'aurais pas une version sans

sueur?


ABIGAIL

Excusez-moi, Marlon, je suis

sur le gril. T'as vu toutes mes

plaques de l'employée du mois?


MARLON

Je pense les avoir vues, oui.


ABIGAIL

Regarde-les bien parce que

tout ça, c'est fini.

À moins que je trouve une super

idée de promo, ce sera pas moi

l'employée du mois.


INDIE

Les Stereos!


MARLON

(Désintéressé)

Hum-hum.


ABIGAIL

À tes souhaits.


INDIE

Non, non. Je viens d'avoir une

idée géniale. Que diriez-vous si

les Stereos venaient jouer ici?

(MARLON et ABIGAIL se moquent d'INDIE.)


ABIGAIL

Quoi, t'es sérieuse?


INDIE

Oui, penses-y. Grâce à eux, tu

pourrais avoir une nouvelle

plaque et moi...


MARLON

Une stéréose du foie.


ABIGAIL

Mais les Stereos sont bannis

par ta mère pour cause de

voyourisme.


INDIE

On va trouver un moyen. Avec

ton mégacerveau et mon esprit

créatif, sans oublier le...

nouveau sweatshirt de Marlon.

Allez, je sais qu'on peut y

arriver et puis les Stereos,

c'est mon groupe préféré.


INDIE

(S'adressant au public de l'émission)

OK, je l'admets, j'ai les

chaussures pleines de frites.

Alors, pourquoi écouter mes

conseils? Car même si je suis

petite, moi, je vise haut. Il le

faut parce qu'autrement, je ne

trouverais jamais le moyen de

profiter de cette mer de

plaisirs bannis par mes parents,

comme les Stereos.


ABIGAIL

Si ça marche, je serai

l'employée du mois toute une

année.


MARLON

Et moi, je pourrai manger mes

frites, pour changer.


ABIGAIL

C'est pas gagné.


INDIE

Mais ça vaut bien une jolie

plaque ou une assiette de frites

non piétinée. Ensemble, on peut

y arriver. Les Stereos...


TOUS

Les Stereos.


INDIE

Voici: « Comment vivre

en stéréo ».

(Début chanson thème)


INDIE

C'est parti!


VOIX FÉMININE

♪ Indie à tout prix

Bienvenue dans ma vie

Dans ma vie d'Indie

Un drôle de prénom

Qui vient de très loin d'ici

J'ai la vie un peu dingue

d'une fille d'aujourd'hui

avec ma famille mes amis

jamais on ne s'ennuie

Allez hop

vous êtes tous invités

Indie c'est le délire garanti

Oui c'est comme ça

que se vit ma vie

Du bonheur

avec une dose de folie

Oui c'est comme ça

que se vit ma vie

pour être Indie à tout prix ♪♪

(Fin chanson thème)

(INDIE est chez elle avec MARLON pour faire des recherches sur Internet.)


INDIE

OK, on y arriver, c'est sûr.

Mais il nous faut un plan.

(LA MÈRE D'INDIE surgit de derrière le comptoir.)


LA MÈRE D'INDIE

Un plan pour quoi? De quoi

s'agit-il?


INDIE

Euh... on planifie un...

un...


MARLON

Un... pourquoi pas deux?


LA MÈRE D'INDIE

En autant que vous ne

complotiez pas pour aller voir

ce groupe que je vois dans vos

magazines.


INDIE

Quoi?! Aucune idée de quel

groupe tu veux parler.


LA MÈRE D'INDIE

Tu vois exactement de qui je

parle. Ils devraient changer

leur nom pour les Voyous tatoués

mal coiffés et encore plus mal

élevés.


MARLON

Chouette comme nom.

(LA MÈRE D'INDIE s'éloigne.)


INDIE

OK, je crois qu'on va trouver

tout ce qu'il faut pour

planifier notre euh... dans mes

alertes aux fans du groupe

Stereos.


MARLON

(Se moquant)

Ha! Ha! Ha! Amateur! Attends

de voir ça, il y a déjà tout ce

qu'il nous faut dans ce guide

ultrapratique.


INDIE

C'est ça, ton plan?

Le guide télé.


MARLON

Plein de gens à la télé

espèrent devenir un jour des

vedettes. Reste plus qu'à

trouver quelle intrigue

d'émission nous conviendrait.


INDIE

Pas question, Marlon. On va

faire ça à ma manière.


MARLON

D'accord, mais si ton plan

marche, j'avale ma casquette.

(Pendant ce temps, ABIGAIL travaille au restaurant.)


LA MÈRE D'ABIGAIL

Abigail, cette commande de

nourriture est démesurée.

Aurais-tu perdu toute notion

d'espace, de temps et de...

date de péremption?


ABIGAIL

Non... madame.


LA MÈRE D'ABIGAIL

On n'arrivera pas à tout vendre

avant ces fameuses dates et les

gens se plaignent quand on

essaie de le faire après ça.


ABIGAIL

Eh bien, il se trouve en fait

que ton employée du mois a une

idée de promo du tonnerre.

Je parie qu'on aura tellement de

clients qu'on vendra même tes

yeux de poisson marinés.


LA MÈRE D'ABIGAIL

Oh! Abigail Flores, ne joue

pas avec les espoirs et les

rêves de ta mère.


ABIGAIL

Ma nouvelle promo sera

mémorable. Je crois qu'elle me

donnera droit à une plaque

d'employée du mois toute

spéciale gravée dans l'or

massif. Bien quoi? C'est dans la

poche.

(INDIE a un bras en écharpe, un collier orthopédique, des bandages et porte un casque de vélo surmonté d'une roue de vélo.)


INDIE

Aïe! J'ai mal. C'est trop

douloureux. Alors comment

c'était? Convaincant? J'avais

l'air sincère?


MARLON

Arrête de bouger, d'accord?

Et explique-moi encore comment

Indie la pauvre victime

d'accident de scooter pourra

amadouer un groupe de rock?


INDIE

Parce que leurs petits cœurs

sont surdimensionnés.

Ils vont dans des hôpitaux pour

enfants entre deux concerts. Et

quand le résumé de ma tragédie

sera sur le net, ils auront

pitié et viendront à la Hutte.

Tu sais, ils adorent les enfants

et plus encore ceux qu'on

ramasse en petits morceaux.

(INDIE reçoit un appel vidéo.)


DANIEL

Salut, c'est Daniel des

Stereos. Eh bien, c'est toi qui

as fait une chute en scooter?

Alors tu as une demande à nous

faire peut-être?

(Excitée, INDIE produit des sons incompréhensibles en guise de réponse.)


DANIEL

Bon, eh bien, prends soin de

toi. J'espère que tu vas

retrouver ta voix un jour. Ciao!

(L'appel vidéo est interrompu.)


INDIE

Non! Ah non!

(INDIE s'assomme avec son propre bras.)


INDIE

Ouille! Quelle

nouille! J'ai tout fait rater.


MARLON

Cette fois, on va essayer mon

idée.

(INDIE et MARLON sont déguisés en bagagistes et sont cachés sous un chariot de service dans le couloir d'un hôtel.)


INDIE

T'es vraiment sûr que ça va

marcher?


MARLON

Bien sûr que oui. On va

bientôt nous rouler jusqu'à la

chambre d'hôtel du groupe. Le

coup du chariot de service,

c'est un classique de comédie,

tu sais.

(La porte de l'ascenseur sonne.)


MARLON

Oh, quelqu'un arrive. Vite!


INDIE

Hé, Marlon, tu sais, le chili

à la dinde qui est là-haut,

c'est le chili à la dinde des

Stereos.


MARLON

Oui et alors?


INDIE

Dans une minute, Pat Kordyback

va mastiquer, déguster et

digérer ce chili à la dinde. Il

faut que je mette la main sur ce

chili à la dinde!


MARLON

Non, arrête.


INDIE

Je veux leur chili.


MARLON

Non.


INDIE

Je veux le chili.


MARLON

Hé, arrête!

(Un homme entend les chamailleries d'INDIE et MARLON et découvre leur cachette.)


INDIE

Tiens, on était justement...


MARLON

En route pour travailler,

chef.

(Plus tard, INDIE et MARLON arrivent chez INDIE.)


INDIE

Ton idée était censée être

géniale. Surtout pas le genre

qui nous catapulte dans un

mariage grec pour servir des

grillades.

(MARLON a le visage marqué par une brûlure de grille et dégage de la fumée.)


MARLON

Hopa. Oui, tout se passait

comme à la télé jusqu'à ce que

tu perdes la tête à cause du

chili.


INDIE

Mais il était en route pour

toucher les lèvres de Pat

Kordyback. Ah mon Dieu!


MARLON

Y a sûrement un autre moyen.


INDIE

On a qu'à imaginer un plan

encore plus délirant.


MARLON

Plus délirant que d'être

découvert dans un chariot de

service, d'enflammer son bibi et

de danser le hasapiko avec des

papis grecs?

Plus délirant que ça?


INDIE

Tout à fait.


MARLON

J'aimerais que tu écoutes la

voix de la raison.


INDIE

Est-ce que tu as dit la...


MARLON

C'est sorti tout seul.

Voilà, je voulais dire, peut-

être qu'on devrait se dépêcher

de prévenir Abi avant...

(Plus tard, à l'école, ABIGAIL pose des affiches publicitaires pour le spectacle des Stereos au restaurant.)


MARLON

Que ça se produise.


ABIGAIL

Ça va être génial. Tout le

monde ne parle que de ça. Alors,

ça avance de votre côté?


INDIE

Oh, tu sais, il y a...


MARLON

Des petits défis.


INDIE

Mais dans l'ensemble, ça...


MARLON

Roule.


ABIGAIL

Super!


MARLON

Comme je dis toujours, si t'es

désespéré, y a...

(INDIE et MARLON sont de retour devant l'ordinateur chez INDIE.)


INDIE

Internet.


MARLON

OK. Si on se fie à la

blogosphère, le meilleur moyen

d'atteindre une vedette est de

faire jouer ses contacts.


INDIE

Le seul contact que je

connais, c'est celui que j'ai

avec la réalité.


MARLON

Eh bien, tu sais, c'est un

défi que M. Télécommande et moi

pouvons relever.

(MARLON tient une télécommande géante dans ses mains.)


INDIE

M. Télécommande?!


MARLON

(S'adressant à sa télécommande)

Désolé que tu aies entendu ça.

C'est une sceptique née.

(S'adressant à INDIE)

Oui, M. Télécommande. Alors, on

va se baser sur un autre grand

classique des meilleures

comédies de situation, mais

l'idée n'est pas vraiment

d'avoir des contacts, mais de

donner l'impression d'être le

contact.


INDIE

On va se faire passer pour des

gens super importants?


MARLON

Exactement.


INDIE

Tu penses à qui?

(Quelques instants plus tard, MARLON parle au téléphone. MARLON porte une chemise dont les premiers boutons sont ouverts, des chaînes et des bijoux en or, un chapeau extravagant et des lunettes fumées.)


MARLON

Salut, salut, salut. Alors ça

baigne? C'est moi voyons, c'est

Slaky. Je m'appelle « fourche

basse », Tristan Slaky « fourche

basse »...


INDIE

Oh non, ça ne marchera jamais.


MARLON

Endsley! Ça va, mon vieux?


INDIE

Endsley Feret, l'assistant de

l'assistant de l'assistant du

gérant des Stereos.


MARLON

Oui, t'as pigé, vieux. Tu

parles au seul et unique Slaky

« fourche basse », de la boîte de

gestion du même nom...

Oh, c'est vrai, tu vas me passer

la chambre du groupe, génial.

T'es super, toi.

T'es un vrai gagnant, mon vieux.


INDIE

(Hurlant d'excitation)

Stereos! Stereos! Stereos!

(LA MÈRE D'INDIE fait du ménage dans la cuisine et entend les hurlements d'INDIE.)


LA MÈRE D'INDIE

Est-ce que ça serait la voix

d'une adolescente en train de

crier à tue-tête le nom du

groupe de rock banni?


MARLON

(De loin)

Ah, ça suffit. Enlève

tes pieds de mes frites!


LA MÈRE D'INDIE

Ça l'est.

(LA MÈRE D'INDIE fouille dans un sac posé sur la table.)


LA MÈRE D'INDIE

Est-ce que ça serait un uniforme

de groom pour se cacher sous un

chariot de service et accéder à

la chambre du groupe banni?

Ça l'est.

Tu ne perds rien pour attendre.

(MARLON raccroche.)


MARLON

On a réussi, ça y est. C'est

vrai. J'ai dû promettre un méga

écran et des sièges en gradin,

mais Tristan Slacky « fourche

basse » a convaincu les Stereos

de venir à la Hutte.


LA MÈRE D'INDIE

C'est bon, je crois en vous,

M. Télécommande. Je vais voir

mon groupe préféré.

(LA MÈRE D'INDIE s'approche d'INDIE et MARLON par-derrière.)


LA MÈRE D'INDIE

Ce groupe que j'ai banni, dont

je désapprouve la tenue, qui

chante de la musique de jeunes

débauchés.


INDIE

J'espère qu'elle ne tient pas

un CD des Stereos.


MARLON

On peut toujours l'espérer.

(INDIE et MARLON se retournent lentement.)


LA MÈRE D'INDIE

Vous deux, vous êtes sur une

très mauvaise pente. Il est

temps de se ressaisir et revenir

à du contenu approuvé par maman,

soit la chaîne parlementaire.


MARLON

C'est à se dégoûter de la

télé.


LA MÈRE D'INDIE

Et j'ai bien l'intention

d'empêcher la tenue de ce

spectacle.

(LA MÈRE D'INDIE jette le CD des Stereos par terre et le piétine.)

(Le lendemain, à l'école, INDIE et MARLON discutent près des casiers.)


MARLON

Il faut un plan et vite.


INDIE

D'abord, dire la bonne et la

mauvaise nouvelle à Abi et la

voir rire et pleurer.

(ABIGAIL arrive à cet instant.)


MARLON

Abi, la bonne nouvelle, c'est

qu'on a le groupe pour le

concert.


INDIE

Et la mauvaise, c'est que le

concert est sérieusement

compromis.


ABIGAIL

(Inquiète)

Ah!


MARLON

À cause d'un incident de type

« mère en délire ».


ABIGAIL

Ta mère a appris pour les

Stereos, les a traités de voyous

échevelés et a promis de tout

saboter?


INDIE

Wow! Tu connais bien ma

famille.


MARLON

Mais on a un plan.


INDIE

D'abord, Marlon va prendre

soin du groupe jusqu'au

spectacle.


MARLON

Bonne chance.


ABIGAIL

Nous, on fait quoi?


INDIE

Nous, on va essayer de mettre

maman dans notre poche. Mais on

va manœuvrer en douceur.

(Plus tard, INDIE et ABIGAIL observent discrètement LA MÈRE D'INDIE qui coupe des légumes.)


INDIE

Oh, pourquoi à chaque fois que

j'ai besoin de me sortir d'un

mauvais pas, ma mère tient dans

ses mains un énorme couteau?

Je crois que tu devrais y aller.

Elle va t'épargner et t'es une

invitée.


ABIGAIL

Quoi?

(INDIE pousse ABIGAIL dans la cuisine.)


LA MÈRE D'INDIE

Abigail!

(LA MÈRE D'INDIE donne un coup avec le couteau sur la planche à découper.)


ABIGAIL

Je suis une invitée.


LA MÈRE D'INDIE

Que puis-je faire pour toi?

(LA MÈRE D'INDIE donne un coup avec le couteau sur la planche à découper.)


ABIGAIL

Euh.. je... enfin, je me

disais que... vos cheveux ont un

petit quelque chose de changé,

je trouve qu'ils sont très

lustrés aujourd'hui.


LA MÈRE D'INDIE

Lustrés? Indira, as-tu envoyé

ton invitée ici pour faire ton

sale boulot?

(LA MÈRE D'INDIE donne un coup avec le couteau sur la planche à découper.)


ABIGAIL

Non, je vous assure qu'il

s'agit d'un compliment sincère

et sans arrière-pensée.

Et... en passant, les jeunes de

nos jours, hein...


LA MÈRE D'INDIE

Oui, malheureusement.


ABIGAIL

Avec

leurs graffitis et leur

vandalisme, eh bien, ma mère me

disait justement l'autre jour...

(LA MÈRE D'INDIE donne plusieurs coups avec le couteau sur la planche à découper.)


LA MÈRE D'INDIE

Donc tu écoutes ta mère alors?


ABIGAIL

Ah, toujours. Surtout quand

elle dit des choses comme:

« Mon Dieu, comme j'ai de la chance

que toi et Indie soyez de si

gentilles filles et non des

vandales. » Elle a dit ça.


LA MÈRE D'INDIE

Tu veux quoi, Abigail?


ABIGAIL

Eh bien, être fan d'un groupe

qui n'a pas l'approbation

maternelle, c'est vraiment

anodin en comparaison de ce que

font d'autres jeunes.


LA MÈRE D'INDIE

C'est un pied dans

l'engrenage. De là, il n'y a

qu'un pas pour qu'elles volent

des voitures et le reste.


ABIGAIL

Mais les Stereos ne sont pas

du tout des voyous.

Au contraire, ils sont gentils.

Si vous ne comprenez pas leur

musique, c'est peut-être que...


LA MÈRE D'INDIE

Ce sujet est banni pour toujours

de ma maison. C'est clair?

(En parlant, LA MÈRE D'INDIE fend l'air avec son couteau.)


LA MÈRE D'INDIE

Ma décision est prise à jamais. Tu

peux le dire à Indira. Tu peux

le dire à tous tes amis aussi.

Je vais vous sauver des griffes

de ces beaux garçons bons à

rien. Je vais alerter toutes les

mères de la ville pour

manifester contre eux. Il n'y

aura aucun concert de voyous.


ABIGAIL

(Effrayée)

Hou...

(ABIGAIL sort de la cuisine en courant et rejoint INDIE.)


ABIGAIL

Elle est très convaincante.

Autant que son presse-purée.


INDIE

Une manifestation, ça, c'est

le comble de la réaction

disproportionnée. Tu sais ce que

ça veut dire? C'est la guerre.

Et peu importe son jeu, il

faudra toujours qu'on ait un

coup d'avance.

(MARLON est au restaurant avec LE CHANTEUR DES STEREOS.)


MARLON

Ah! Non, évidemment que je

suis pas fourche basse, c'est

ridicule. Je suis trop jeune, je

suis son assistant, junior

fourche basse. Donc le promoteur

de ce concert m'a dit que vous

aviez quelques questions.


LE CHANTEUR DES STEREOS

Pour commencer, la loge fait

la taille d'un garde-manger.


MARLON

Quoi, c'est impossible!

Je crois qu'il faut voir le bon

côté des choses. Vous serez bien

servis en cas de soudaine

fringale de pois chiche.


LE CHANTEUR DES STEREOS

Et j'aimerais savoir où est

passé le toi escamotable.


MARLON

Il est chez le réparateur.

On a dû nous prêter celui-là.


LE CHANTEUR DES STEREOS

Tu ferais mieux de réétudier

notre contrat.

(LE CHANTEUR DES STEREOS tend à MARLON une grosse pile de feuilles.)


MARLON

Oh, avec vous, les promoteurs

doivent faire des acrobaties.

(LE CHANTEUR DES STEREOS tend à MARLON un cerceau.)


MARLON

C'était juste une image.


LE CHANTEUR DES STEREOS

À ta place, je relirais notre

contrat.


MARLON

D'accord.

(LA MÈRE D'INDIE parle au téléphone.)


LA MÈRE D'INDIE

Je vous assure que tous leurs

tatouages sont à peine un peu

moins choquants que les paroles

de leurs chansons...

Laisseriez-vous votre fille

faire de la bicyclette sans

porter de casque? Ou des

protège-coudes? Ou un

parachute?...

Bien sûr que non!

Eh bien, ce concert, c'est un

accident tragique en puissance.

Un croche-pied à la moralité.

Venez à la Hutte à 18 h piles.

(LA MÈRE D'INDIE raccroche.)


LA MÈRE D'INDIE

Bien. Alors j'ai besoin de

pancartes à présent.

(INDIE et ABIGAIL étaient cachées derrière le comptoir pour espionner LA MÈRE D'INDIE. INDIE s'empare de la liste des personnes auxquelles LA MÈRE D'INDIE a téléphoné et les rappelle.)


INDIE

(Imitant la voix de LA MÈRE D'INDIE)

Bonjour,

Martha, changement de plan.

La manifestation aura lieu

demain à 18 h 45 précises. Ces

pseudo musiciens n'arrivent pas

à se mettre d'accord.

Probablement parce qu'ils n'ont

reçu aucune éducation. Ha! Ha!

Ha! Mais bien sûr, ce n'est pas

un sujet à plaisanteries.

On se voit demain alors.

(ABIGAIL s'empare des pancartes fabriquées par LA MÈRE D'INDIE.)

(INDIE termine une conversation téléphonique.)


INDIE

(Imitant la voix de LA MÈRE D'INDIE)

On se verra là.

(S'adressant à ABIGAIL)

Voilà, c'était la dernière

personne de la fameuse liste.


ABIGAIL

Et toutes les pancartes qui

disaient « Pas de Stereos »

disent, « Les Stereos, pas de

meilleur modèle pour nos

jeunes. »


INDIE

On a réussi. Tout ce

qu'elle a fait, on l'a défait.

On a contrecarré ses plans, on

lui a mis des bâtons dans les

roues. Wa!

(LA MÈRE D'INDIE était dans la pièce juste à côté.)


LA MÈRE D'INDIE

Donc je me vois obligée

d'ajouter la rébellion à

l'insolence à ma liste des

effets néfastes des Stereos.


ABIGAIL

Elle a entendu.


INDIE

Bien sûr. Mais quand je

demande un poney cinq

anniversaires de suite, là, elle

entend rien.


LA MÈRE D'INDIE

Tu sais, si j'ai encore une

bonne audition, c'est parce que

je n'abuse pas des écouteurs.


INDIE

D'accord. Donc dis-moi à quel

point t'es en colère. J'espère

que c'est pas au point d'annuler

Noël.


LA MÈRE D'INDIE

Ha! Ha! Ha! Je ne suis pas en

colère, ma chérie.


ABIGAIL

Elle l'est pas?


INDIE

T'es sûre que non?


LA MÈRE D'INDIE

Non, rassurez-vous. En fait,

je dois vous remercier.


ABIGAIL

Tu ne trouves pas son sourire

un peu étrange?


INDIE

Elle est bizarre.


LA MÈRE D'INDIE

Votre démonstration

d'insolence n'en a que raffermi

ma détermination.


INDIE

Je trouve qu'elle était déjà

plutôt ferme.


LA MÈRE D'INDIE

Alors j'ai décidé de faire de

ces Stereos et de leur groupe

une... affaire personnelle.


INDIE

Pourquoi tant de haine?


ABIGAIL

Mais... elle fait le contraire

d'abandonner, elle est

diabolique.


LA MÈRE D'INDIE

Quand ce groupe à la noix

saura ce que la mère d'Indira

Mehta pense de lui, non

seulement il va laisser tomber

ce concert, mais remonter dans

son bus pour continuer sa

tournée décadente pour toujours.


INDIE

Il ne reste plus qu'une seule

chose à faire.


INDIE ET ABIGAIL

Courir!

(INDIE et ABIGAIL se précipitent au restaurant où une foule attend déjà les Stereos.)


ABIGAIL

OK, il faut tenir ta mère et

son affaire personnelle loin de

ma plaque, je veux dire, des

Stereos, quoi qu'il arrive.


INDIE

Ah non, l'agent rabat-joie a

franchi le cordon de sécurité.

(LA MÈRE D'INDIE entre dans le restaurant.)


INDIE

Maman, t'as réussi à venir.

Regarde.


LA MÈRE D'INDIE

Quoi?


INDIE

C'est A.J. Il court avec des

ciseaux.


LA MÈRE D'INDIE

Quoi? Où ça?


INDIE

OK, génial! Ma mère est dehors

et les Stereos sont...

(Les membres du groupe entrent dans le restaurant. INDIE se met à crier et à courir dans tous les sens. Le groupe se rend dans l'entrepôt du restaurant, qui leur sert de loge. INDIE s'écrase contre la porte qui se referme devant elle.)


INDIE

Attends. C'est rien.

Ah, Patrick! Il est tellement

mignon. J'adore Patrick.

(LA MÈRE D'INDIE revient au restaurant et se rend directement dans l'entrepôt où elle trouve les Stereos.)


LA MÈRE D'INDIE

Ah-ha! Je savais que je vous

trouverais ici. Je n'ai eu qu'à

suivre l'odeur des hormones de

l'indiscipline.


INDIE

Attends. C'était... maman.

Ah non!


LA MÈRE D'INDIE

Laissez-moi vous dire pourquoi

j'ai fait de vous une affaire

personnelle.

(INDIE entre dans l'entrepôt.)


INDIE

Maman, pitié, ne fais pas ça.


LA MÈRE D'INDIE

Faire quoi? Ça?

(LA MÈRE D'INDIE saisit la clé de l'entrepôt, verrouille la porte et cache la clé dans son chandail.)


INDIE

En fait, non. Tu vois,

celle-là, je l'ai pas vue venir.


LA MÈRE D'INDIE

Maintenant qu'on est entre

gens civilisés, au lieu de vous

donner en spectacle, vous et moi

allons avoir une longue

discussion à propos de ce qui

cloche chez vous et de ce qu'il

faut faire pour y remédier.


PATRICK DES STEREOS

Ça va pas, non? Et d'abord,

vous êtes qui?


LA MÈRE D'INDIE

Je suis la mère d'Indira

Mehta.


INDIE

Salut, je suis une grande fan.


LA MÈRE D'INDIE

Depuis que vous êtes entrés

dans nos vies, ma fille a

complètement changé. Elle ne me

respecte plus, ni mes règles, et

elle piétine sa nourriture.


PATRICK DES STEREOS

Donc c'est une ado ordinaire.


LA MÈRE D'INDIE

Essayez pas de jouer au plus

malin avec moi. Ces chansons

insolentes, effrontées jumelées

à vos tenues pop délinquantes

incitent ma fille à se révolter

contre la décence la plus

élémentaire. Vous ne partirez

pas d'ici avant de vous engager

à changer vos textes.


INDIE

À titre d'info, saviez-vous

que le gène du kidnapping de

groupe a sauté une génération?


PATRICK DES STEREOS

Écoutez, madame, nos chansons

ne contiennent aucun appel à la

révolte. C'est de la pop, c'est

tout.


LA MÈRE D'INDIE

Et en plus, vous osez me

répondre.


INDIE

Euh... non, non, il essaie

juste de m'aider à trouver un

double des clés ou un tournevis

ou un pied de biche dans une

conserve.


LA MÈRE D'INDIE

Recule-toi de deux mètres,

Indira. Je refuse que ces voyous

habillés en vagabonds ne

déteignent sur toi.


ABIGAIL

(De l'autre côté de la porte)

Indie, je ne pourrai pas les

retenir très longtemps. Vous

faites quoi là-dedans?


INDIE

On est enfermés, sors-nous de

là, dépêche-toi.

(ABIGAIL essaie d'enfoncer la porte.)


LA MÈRE D'ABIGAIL

Abigail, explique-moi ce qui

se passe ici, tu veux?

Là, dehors, il y a des centaines

de fans en train de hurler et

là-dedans se trouvent nos

invités vedettes enfermés.


ABIGAIL

Indie, fais-les sortir de là

tout de suite.


LA MÈRE D'INDIE

Vous et vos refrains

accrocheurs qui parlent de

papillons et d'applaudissements.

Dites-moi où sont passées les

chansons d'amour? Hein, Indira?


INDIE

Je fais oui parce que j'ai

peur.


PATRICK DES STEREOS

Vous n'aimez pas les chansons,

disons, légères, la musique

sympa pour danser et se défouler

un peu. Qu'est-ce qu'il y a de

mal à ça?

Hein, Indie?


INDIE

Ah, que tu es beau.


LA MÈRE D'INDIE

Je vois que je ne pourrai pas

faire entendre raison à vos

esprits dépravés. J'aurais dû le

savoir. Vous, les jeunes

d'aujourd'hui, avec vos jeans

moulants qui exposent vos genoux

à la face du monde entier. C'est

sans espoir.

Jusqu'à ce qu'il ne reste plus

personne dehors, nous allons

nous asseoir et attendre en

silence.


INDIE

Mais ils sont venus faire un

spectacle.


PATRICK DES STEREOS

C'est inutile, ta mère n'a

rien pigé.


LA MÈRE D'INDIE

Y a rien à piger du tout.


INDIE

(S'adressant au public de l'émission)

Je sais, c'est évident, c'est

ce qu'on appelle un conflit de

générations. Les parents ne

pigent rien à la musique des

jeunes. Ça n'a rien de nouveau.

Comment vivre en stéréo?

Dites-vous que votre mère a

juste peur de vous voir grandir

trop vite. Sans doute que jamais

elle ne pigera votre musique.

Alors, arrêtez de vous obstiner

et tâchez si possible de trouver

un accord dans le désaccord.


INDIE

Maman, tu crois que leur musique

est barbare et sauvage et vous,

vous trouvez que votre musique

et inoffensive et civilisée.

Comme le spectacle doit

continuer, je crois avoir trouvé

le moyen de plaire à tout le

monde.

(Plus tard, INDIE est sur scène avec les Stereos.)


INDIE

Accueillez les Stereos, nous

avons aussi une invitée

surprise, maman.


ABIGAIL

J'y crois pas.


MARLON

Qu'est-ce qui se passe ici?


INDIE

Une entente à l'amiable.

Deux générations liées pour une

soirée et une légère touche de

censure en prime.

(Les Stereos commencent leur spectacle. LA MÈRE D'INDIE est sur scène avec eux et fait le son « bip » dans un micro pour couvrir les paroles qu'elle trouve offensantes.)


ABIGAIL

On a réussi.


MARLON

Pas de prison

pour Marlon, wou!


ABIGAIL

Non, on a vendu les yeux de

poisson.


LA MÈRE D'ABIGAIL

Wouhou!


MARLON

Alors, tu as eu ta plaque,

Indie, son concert et moi,

j'ai...

(INDIE est grimpée sur une table et tape des pieds en criant.)


INDIE

Je vous adore, les Stereos.


MARLON

Encore des frites à saveur

de chaussures.


INDIE

Wouhou!

(Après le spectacle LE CHANTEUR DES STEREOS donne une entrevue à la télévision.)


LE CHANTEUR DES STEREOS

(En entrevue)

Oui, c'était étrange d'être

enfermé comme ça, mais grâce à

Indie Mehta et sa mère, on a eu

une idée géniale d'album.

Comment surveiller son langage

et s'habiller classe.


LA MÈRE D'INDIE

Eh bien, je dois l'admettre,

j'ai eu une bonne influence sur

ce groupe. Quel que soit son

nom. Les Rodeos?


INDIE

Les Stereos.


LA MÈRE D'INDIE

Peu importe. Ils m'ont paru

gentils, ces garçons.


INDIE

Tu vois...


LA MÈRE D'INDIE

Mis à part leur langage trop

familier.

[Début information à l'écran]

Qui devrait-on emmener chez l'infirmière?

[Fin information à l'écran]


ABIGAIL

L'une de ces deux personnes

est folle des Stereos, l'autre a

de la sauce piquante dans son

pantalon. Sauriez-vous les

distinguer?

(INDIE et MARLON poussent des cris en sautant sur place et en agitant les bras.)


ABIGAIL

Ouais! Moi non plus. Je les y

emmène tous les deux. Voilà.

C'était Qui devrait-on emmener

chez l'infirmière?

(Générique de fermeture)

Épisodes