Image univers Jam Image univers Jam

Jam

L'humoriste Patrick Groulx adresse un défi à de jeunes auteurs-compositeurs-interprètes, les embarquant dans une aventure qui les mènera sur la scène des FrancoFolies de Montréal. Musique, humour et créativité vous attendent.

Site officielpour Jam
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

La création

Phil et Michel dansent et peignent sur l’une de leurs productions en chantant dans une buanderie devant 2000 personnes. Venessa nous fait une boule d’émotions et reçoit 2000 ballons. Jam de Patrick Groulx et de Yao.



Année de production: 2013

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Pour une 2ème saison, l'humoriste Patrick Groulx met au défi huit nouveaux jeunes musiciens francophones de l'Ontario: Victoria, James, Phil et Michel, Venessa, Vanessa, Raymond et Yao, dans une aventure qui les mènera sur la grande scène des FrancoFolies de Montréal. Encore une fois, musique, humour et créativité sont réunis dans cette attachante série jeunesse.

Voici les noms des candidats et la ville dont ils sont issus: Victoria Powell (15 ans): Ottawa Vanessa Thibodeau (17 ans): Dubreuilville PHILIP Brown et Michel Campeau (20 ans): Ottawa James Zhao (16 ans): Toronto Venessa Lachance (19 ans): Hearst Raymond Piette (23 ans): Hearst Yaovi Oyi (25 ans): Ottawa

On retrouve PATRICK GROULX sur la piste cyclable du Canal Lachine à Montréal.


PATRICK GROULX

(S'adressant au public de l'émission)

Salut tout le monde

et bienvenue à Jam!

Cette semaine, on parle de création.

C'est facile de parler de création,

on peut faire ça n'importe

quand. Mais l'inspiration, elle,

on sait jamais quand elle va

venir. Et des fois, ça nous

prend au milieu d'une...

(Faisant mine de peindre)

Chut! Je crée.

... au milieu d'une phrase.

Et là, il faut tout arrêter

pour laisser libre cours à sa

créativité. Et c'est de ça qu'on

parle aujourd'hui: de la...

(Faisant mine de sculpter une statue, puis se décourageant)

Ah!

(Cognant un peu trop fort sur la statue avec les outils, PATRICK GROULX la casse.)


PATRICK GROULX

(S'adressant au public de l'émission)

Bonne émission.

(Blaguant, s'adressant à l'équipe technique)

Elle valait ben cher,

cette statue-là? Ha! Ha!

(Générique d'ouverture)

[Début information à l'écran]

Jam

[Fin information à l'écran]

PATRICK GROULX est en compagnie de PHILIP et MICHEL dans une école à Ottawa.


PATRICK GROULX

Aujourd'hui, les gars, on parle

de création. Je le sais que

vous êtes deux gars extrêmement

créatifs. Alors, on a préparé

quelque chose de spécial pour

vous. Ce qu'on va faire, c'est

qu'on va vous faire jouer une

de vos chansons, celle-là.

(PATRICK GROULX leur fait entendre un extrait de leur chanson.)

(On entend l'extrait sonore de la chanson.)


[CHANSON:] ♪La la la la♪

PATRICK GROULX

La reconnaissez-vous?


[PHILIP ET MICHEL:] Oui!

PATRICK GROULX

L'avez-vous bien entendue?

(On entend à nouveau un extrait.)


[CHANSON:] ♪La la...♪
[PHILIP ET MICHEL:] Ouais.

MICHEL (Blaguant)

Ah, on est bons!

(On entend à nouveau l'extrait. PATRICK GROULX les niaise de bon cœur.)


[CHANSON:] ♪ La la...♪

PATRICK GROULX

C'est fou, quand même!


[PHILIP:] Chut!

(On entend à nouveau l'extrait, mais moins fort.)


[CHANSON:] ♪La la...♪

PATRICK GROULX

Incroyable! L'as-tu entendue

toi aussi?


[MICHEL:] Oui, mais il était baissé,

cette fois-là, moins fort.


[PATRICK GROULX:] OK, on écoute.

(Éternisant la blague, PATRICK GROULX fait entendre l'extrait à nouveau.)


[CHANSON:] ♪La la...♪

PATRICK GROULX

OK, alors cette chanson-là.

Ce que vous allez faire, il y en

a un qui va se déguiser et qui

va danser sur cette chanson. Et

l'autre va peindre la chanson.

Vous êtes prêts?

(PHILIP enfile un costume de danseur : un costume une pièce très serré tandis que MICHEL peint de manière abstraite.)


[MICHEL:] Oui.

PATRICK GROULX

Place... au théâtre!

On y va, les gars?


[MICHEL:] On y va.

(PATRICK GROULX fait jouer la chanson tandis que MICHEL peint et que PHILIP danse.)


VOIX DE MICHEL

♪♪ La la la la la ♪

♪ La la la la la ♪

♪ La la la la la ♪

♪ La la la la la ♪

♪ ... est un original ♪

♪ Ne seront pas

"désoriginalisés" ♪

♪ Oh yeah, baby ♪

♪ Oh, comme

tous les originaux ♪

♪ Ne se "désoriginaliseront"

jamais ♪


VOIX DE PHILIP

♪ Dis-moi donc,

grand grain d'orge ♪

♪ Quand tu "dé-gros-gras" ♪

♪ "Grand-grain-d'orgeras-tu"?

Je me "dé-gros-gras" ♪

♪ "Grand-grain-d'orgerai" ♪

♪ Quand tous les gros gras

grand grain d'orge ♪

♪ Ce seront des gros ♪

♪ Gras grand grain d'orge ♪

♪ Ce seront des...♪♪


[PATRICK GROULX:] Hé! Bravo!

MICHEL (Parlant de la toile)

C'est beau?

PATRICK GROULX

C'est extraordinaire,

c'est vraiment beau!

(PATRICK GROULX rit, car MICHEL a de la peinture sur le nez.)


PATRICK GROULX

C'était surtout très drôle.

Hé, félicitations!


MICHEL (Les mains pleines de peinture)

Me serres-tu la main, Pat?


PATRICK GROULX

Non. Mais honnêtement,

c'est très, très beau.

Et je t'annonce, et on vous

annonce en même temps à la

maison, qu'on va la faire tirer

sur le Facebook de Jam!

Une toile qui a été peinte

sur cette chanson-là.

(Éternisant la blague encore une fois, PATRICK GROULX fait entendre la chanson.)

(CHANSON)

♪La la la la la♪

(PATRICK GROULX tape dans les mains de PHILIP et MICHEL pour les féliciter.)

(Fin segment)

(On retrouve PATRICK GROULX dans la chambre de VANESSA à Dubreuilville.)


PATRICK GROULX

OK, on y va. Es-tu prête?

(Blaguant en faisant des expression bizarres)

Hiii! Oui, on y va, on y va.

OK. Bah! Tu sais, il commence

jamais. Là, on est sérieux.

OK. Bah! OK, on y va?

Bah...

(S'adressant au réalisateur)

OK, François?

[FRANÇOIS:] Bah...

(PATRICK GROULX rit.)


VANESSA (Parlant du réalisateur qui a fait un petit bruit)

Il t'a répondu!


PATRICK GROULX

Qu'est-ce qui t'inspire, toi,

Vanessa, quand tu crées?


[VANESSA:] Euh... La vie de tous

les jours.

(PATRICK GROULX a posé la même question à tous les candidats.)

(PATRICK GROULX est maintenant avec YAO dans un local de musique.)


YAO

Vraiment la vie au quotidien,

que ce soit les relations,

les relations amoureuses,

que ce soit les expériences.

J'aime beaucoup puiser dans

les expériences aussi pour

m'inspirer.

(Maintenant en compagnie de PHILIP et MICHEL)


PATRICK GROULX

Qui est le plus créatif

entre les deux?


[PHILIP:] Moi.
[MICHEL:] Ouais, dépendamment de quoi!

(Ils rient TOUS.)

(Avec JAMES)


PATRICK GROULX

Est-ce que t'écris les paroles

et la musique de tes chansons?


[JAMES:] Oui, les deux.
[PATRICK GROULX:] Les deux?

JAMES

Je commence par les accords

que j'aime sur la guitare, puis

après, si les paroles viennent

en premier ou la mélodie vient

en premier... N'importe quel

vient en premier.

(De retour avec PHILIP et MICHEL)


PATRICK GROULX

Qui joue quoi quand vous

écrivez? Comment ça fonctionne?

Partez-vous de...


[PHILIP:] Les deux, on joue de la

guitare. On part l'air sur la

guitare, la plupart du temps.

Il va m'envoyer un air par

téléphone ou il va enregistrer

quelque chose. Là, après ça,

on part de là.

(Avec VICTORIA)


PATRICK GROULX

Qu'est-ce qui t'inspire pas?


VICTORIA (Blaguant)

Le plafond!

PATRICK GROULX

OK, c'était une question

vraiment... T'es bonne! Je te

niaisais, mais elle me répond

tout de suite!

(Avec VENESSA)


PATRICK GROULX

Es-tu quelqu'un de sensible?

Es-tu émotive?


[VENESSA:] Oh oui!

PATRICK GROULX

Ça fait que t'écris beaucoup

de chansons d'amour?


[VENESSA:] Oui! Oh oui!

(ENSEMBLE, ils rient.)


PATRICK GROULX (L'imitant)

"Oui!"

(De retour avec VICTORIA)


PATRICK GROULX

À quelle heure tu composes?

Le matin, le midi, le soir?


VICTORIA

Le soir, comme vraiment tard.

(De retour à YAO)


YAO

Je suis plus productif entre

3h00 et 5h00 du matin.

(PATRICK GROULX a aussi posé la question à RAYMOND.)


RAYMOND

La plupart du temps, c'est

quand je suis couché.


[PATRICK GROULX:] Ah oui?

RAYMOND

Juste après que j'aie fermé

les yeux.

(De retour avec JAMES)


PATRICK GROULX

Est-ce que tu te réveilles

la nuit, des fois, pour écrire?

Non? La nuit, tu dors?


[JAMES:] Oui.

(De retour avec VENESSA)


PATRICK GROULX

OK. Je te demande d'écrire

une chanson maintenant, là.

Tu t'installes comment?

Qu'est-ce que tu fais?


VENESSA

Ça me prend mon piano.


[PATRICK GROULX:] OK.

VENESSA

Ça, c'est sûr, parce que la

musique me vient plus facilement

que les paroles. Parce que ce

que je crée, en fait, c'est une

boule d'émotions.


PATRICK GROULX

J'aimerais ça que tu me

fasses ça. C'est quoi, une

boule d'émotions?

(VENESSA met sa main en haut de sa poitrine et regarde la caméra avec un air attristé.)


PATRICK GROULX

Oh, c'est ça.

Une boule d'émotions. Si vous

voulez recréer ça à la maison,

vous vous demandiez: "Coudonc,

qu'est-ce qu'elle voulait dire par

une boule d'émotions?"...


[VENESSA:] Ouais.

PATRICK GROULX

C'est fini, là?

(VENESSA sourit à la caméra.)

(Fin segment)

(PATRICK GROULX est en compagnie de PHILIP et de MICHEL dans les rues d'Ottawa.)


PATRICK GROULX

Les gars, vous êtes deux musiciens

extraordinaires. Vous aimeriez

ça, un jour, jouer devant plein

de monde, j'imagine. Alors, on a

un petit défi pour vous autres

aujourd'hui, pour commencer à

vous pratiquer, vous former un

peu. Alors, on va vous demander

d'aller jouer une de vos

chansons dans une buanderie.

S'il y a deux personnes, faites

comme s'il y en avait mille.

Et s'il y en a mille, faites

comme s'il y en avait...


[MICHEL ET PHILIP:] Mille.

PATRICK GROULX

Alors, vous rentrez dans la

buanderie, vous vous présentez,

vous faites une chanson. Et

ensuite, on ressort et c'est

fini.

(Prêtant sa guitare à PHILIP)

Guitare. Toi, tu vas

pouvoir "tapocher" sur une

sécheuse ou...


MICHEL

Oui, oui, j'improviserai

de quoi, là.


PATRICK GROULX

Excellent! On y va, les gars.

Venez-vous-en!

(ENSEMBLE, ils se dirigent vers la buanderie, puis entrent à l'intérieur.)


[MICHEL:] Salut, tout le monde!

PHILIP

Alors, salut, tout le monde.

Vous parlez probablement pas

français, mais on va vous

chanter une toune en français.


MICHEL

C'est une chanson qui

s'intitule ''3, 4''.

Ça fait que...


[PHILIP:] ''3, 4''!

MICHEL

♪♪ Il y a un trou dans le mur

à côté de mon lit ♪

♪ Puis une trace de barbe

sur mon chandail gris ♪

♪ Je suis pas certain pourquoi,

je me souviens pas de ma nuit ♪

♪ C'était probablement moi

quand je me suis évanoui ♪

♪ yeah, yeah, yeah, yeah♪

Guitar!Hop!

♪ Ma chambre est un désordre,

ça, personne ne le nie ♪

♪ Trois, quatre affiches

à l'effigie de la LNI ♪

♪ La neige n'annonce pas

d'énorme anomalie ♪

♪ Mais néanmoins j'ai nul

le goût de partir d'ici ♪

♪ Je descends

trouver les autres ♪

♪ Me faire de la compagnie ♪

♪ Mais tout le monde est parti,

il y a pas un chat ici ♪

♪ Je veux pas faire le ménage,

aller à l'épicerie ♪

♪ Tout ce que j'ai

le goût de faire ♪

♪ C'est de "m'effoirer"

dans le lit ♪

♪ à part la cafetière,

pas un maudit bruit ♪

♪ à quoi ça sert être réveillé

quand tu t'ennuies? ♪

♪ J'ai rien de productif

de planifié aujourd'hui ♪

♪ Je vis tous mes matins

pendant l'après-midi ♪


[PHILIP:] 3, 4!

PHILIP ET MICHEL

♪ Oh, quelle tête de mule ♪

♪ Qui passe toute sa vie

pognée dans sa petite bulle ♪

♪ Les yeux rivés sur rien,

les pieds dans l'eau ♪

♪ Si tu te déniaises pas,

tu vas manquer le bateau ♪

♪ Oh, quelle tête de mule ♪

♪ Qui passe toute sa vie

pognée dans sa petite bulle ♪

♪ Les yeux rivés sur rien,

les pieds dans l'eau ♪

♪ Si tu te déniaises pas,

tu vas manquer le bateau ♪

♪ Les couche-tard mangent

les restants des lève-tôt ♪

♪ Mangent les restants

des lève-tôt ♪

♪ Les couche-tard mangent ♪


[MICHEL:] Hop!

Come on! Yeah, buanderie!

What up? Han! Han! Han!

♪ Oh! Quelle tête de mule ♪

♪ Qui passe toute sa vie

pognée dans sa petite bulle ♪

♪ Oh! Oh! ♪

♪ Les couche-tard mangent ♪♪

Yeah! Merci, tout le monde!

Merci, c'est gentil.


[PATRICK GROULX:] Puis?

MICHEL

Le linge est sec. On peut...

(PATRICK GROULX rit.)


PATRICK GROULX

Il y avait mille,

deux mille personnes? Combien

il y en avait, là?


MICHEL

Euh... Ouais, si on compte par

mille, là, il y en a un , deux mille!

(PATRICK GROULX rit.)


PATRICK GROULX

Avez-vous aimé ça?


[MICHEL:] Oui! Oh oui, c'était le fun.

PATRICK GROULX

Un moment donné, quand même,

ils étaient quatre. Là, on a la

preuve. D'ailleurs, on va aller

voir une reprise. Un moment

donné, il y en avait quatre.

(On voit une reprise.)


MICHEL (Sur la reprise)

♪ Les couche-tard mangent

les restants des lève-tôt ♪

(De retour au moment présent)


[PATRICK GROULX:] Quand même!
[MICHEL:] Hé, c'est vraiment bon!
[PHILIP:] Malade.

PATRICK GROULX

Puis en plus, ils vous

écoutaient vraiment. La madame,

elle trippait, puis...


[MICHEL:] Le gars dansait pendant

un bout aussi.


PATRICK GROULX

Oui, oui, oui. Hé, bravo,

les gars.


[MICHEL:] Merci beaucoup.

(Fin segment)

[Début information à l'écran]

Les conseils du gérant

[Fin information à l'écran]

On retrouve maintenant PATRICK GROULX dans un studio de musique. Il est déguisé en gérant de maison de disques dont la tenue vestimentaire est expirée. Il prend une voix de vieux bonhomme impertinent et loufoque. Il porte une perruque noire et sa chevelure s’apparente à celle d'Elvis Presley, mais en plus démodée.



PATRICK GROULX

Tu sais, le jeune, le

problème avec la musique,

c'est que si c'est pas original,

ça pogne pas!

Mais ça se ressemble tout le

temps, parce que c'est toujours

les mêmes instruments: une

guitare, une basse puis un

tambour. Tout le monde fait ça.

Si tu veux être original, essaye

de jouer des trois en même

temps! Ça, ça va faire neuf.

Puis si tu tiens tant que ça à

jouer de la guitare électrique,

essaye au moins de trouver une

façon originale! Ah, puis laisse

donc faire la guitare. Trouve un

instrument qui a pas été encore

fait en version électrique puis

(Faisant mine de s'électrocuter avec des pinces électriques)

élect... électré... "plugge-le"!

Ah... Ayoye!

(Fin segment)

(Dans le prochain segment, VENESSA pose des questions à PATRICK GROULX.)


VENESSA

Alors, Patrick, c'est moi qui te

pose des questions, maintenant.


PATRICK GROULX

Oui!


VENESSA

C'est moi qui te donne

l'entrevue.


[PATRICK GROULX:] Je t'écoute.

VENESSA

J'ai des petites questions

pour toi au niveau de la

création. C'est quoi, ton

processus créatif?


PATRICK GROULX

Euh... Mon processus créatif,

moi, est assez spécial. C'est

assez... C'est assez spontané,

des fois. Des fois, ça m'arrive

d'avoir des idées dans l'auto,

n'importe où. C'est pour ça

que je prends mon téléphone

et j'enregistre soit un bout

d'air de chanson ou des paroles

de musique, ou de l'humour,

des jokes.


VENESSA

Comment tu fais pour vaincre

la page blanche?


PATRICK GROULX

La page blanche, euh... Tu

sais, moi, je pense qu'elle doit

pas exister, la page blanche.

Ça fait que je suis comme de

cette école-là... que j'ai créée

moi-même, d'ailleurs, c'est

mon école.

(VENESSA rit.)


PATRICK GROULX

Si vous avez la page blanche,

si ça vous arrive, je vous le dis,

je vous donne un truc,

vous restez là et vous vous mettez

à écrire n'importe quoi. Là,

je parle pas de cinq minutes, tu

t'écoeures et tu vas jouer au

PlayStation. Je te le dis, tu

restes là, t'écris, t'écris,

t'écris. Ça peut prendre

quinze minutes, une demi-heure, une

heure, l'inspiration va arriver

et tu vas être capable d'écrire

quelque chose, c'est certain.


VENESSA

Est-ce que c'est plus facile

pour toi si on t'impose un thème

ou si t'as carte blanche?


PATRICK GROULX

Oh, ça, c'est une bonne

question. Euh... J'aime ça,

moi... me faire imposer un

thème, c'est intéressant. Je

trouve que t'as pas besoin de

chercher de midi à 14h00.


VENESSA

Est-ce que tu trouves que

c'est plus facile pour toi

d'improviser ou d'avoir du

temps pour travailler?


PATRICK GROULX

Oh, d'avoir du temps pour

travailler. Tu sais, improviser

une chanson, c'est pas évident.

Je le faisais en impro dans

le temps, mais tu sais,

d'improviser une vraie toune,

c'est difficile. Il faut

travailler une chanson. Mais

moi, ça, c'est mon défaut,

par exemple, c'est mon côté

paresseux. À la fin, je

m’écœure puis j'écris n'importe

quoi puis j'ai juste hâte

de finir la toune.


[VENESSA:] Pour vrai?

PATRICK GROULX

Puis c'est toujours la phrase

ou deux dans le texte que tu

fais comme: "Hum..."

"Bizarre, ça." Ben oui, j'étais

tanné, c'est correct!

(Fin segment)

[Début information à l'écran]

L'interrogatoire

[Fin information à l'écran]

Dans le prochain segment, PATRICK GROULX pose des questions variées aux candidats afin d'apprendre à les connaître davantage.


PATRICK GROULX

Ton plus gros défaut?


[VICTORIA:] Je juge les gens.
[VENESSA:] Mon nez!
[VANESSA:] Ah, trop être honnête.
[JAMES:] Arrogant.
[RAYMOND:] Vanité.
[YAO:] J'aime aider.
[MICHEL:] Philip.
[PHILIP:] Michel.

PATRICK GROULX

Sur dix, quelle note tu te donnerais?


[VENESSA:] Sept.
[VICTORIA:] Sept.
[YAO:] Huit.
[VANESSA:] Douze.
[RAYMOND:] Huit.

PATRICK GROULX

Dix. As-tu une manie?


[JAMES:] Hum... Non.

VANESSA

Oui, de bâiller quand je suis

gênée. Mais c'est pas des vrais!


VENESSA

Oui, mes mains bougent partout.


PATRICK GROULX

(Blaguant en clignant des yeux)

J'en ai pas.


[VICTORIA:] Je touche mes cheveux.

PATRICK GROULX

As-tu un animal de compagnie?

Si oui, comment s'appelle-t-il?


[VENESSA:] Oui, tortue Anatole.
[RAYMOND:] Non.
[VANESSA:] J'ai deux chiens: Candy et Belle.
[VICTORIA:] J'en avais un, puis elle

s'appelait ''Arizona''.


[YAO:] Non, je n'en ai pas.

PATRICK GROULX

Imite-moi ton animal de compagnie.


[RAYMOND:] J'en ai pas.
[YAO:] J'en ai pas!
[VICTORIA:] Wouf!

(JAMES imite un rongeur.)

(VENESSA imite aussi un rongeur.)

(PATRICK GROULX renifle.)


VANESSA (Jappant)

Ouah, ouah, ouah, ouah!

Ils sont fatigants!


PATRICK GROULX

C'est quoi, la capitale

de l'Australie?


[VICTORIA:] L'Australie?

PATRICK GROULX (Blaguant)

L'Afrique.


[PHILIP:] Canberra.
[MICHEL:] C'est pas l'Australie?

C'est comme Québec-Québec.


PHILIP (Renchérissant, sûr de lui)

Canberra.


[MICHEL:] Canberra?
[VANESSA:] Sydney?
[VENESSA:] Pas Sydney.
[JAMES:] Sydney.
[YAO:] Sydney.

PATRICK GROULX

C'est quoi, la capitale de l'Ontario?


[TOUS:] Toronto.

PATRICK GROULX (Blaguant)

"Pettawawa."

(Fin segment)

[Début information à l'écran]

Avertissement – Le défi Jam

[Fin information à l'écran]


PATRICK GROULX

Les participants de Jam

ont aucune idée des défis qu'ils

vont devoir accomplir. Des

défis comme celui-là!

(PATRICK GROULX est en compagnie de VENESSA dans une salle de spectacle à Hearst.)


PATRICK GROULX

Venessa?


[VENESSA:] Oui.

PATRICK GROULX

On a un défi pour toi.


[VENESSA:] OK.

PATRICK GROULX

Tu vas avoir cinq minutes pour

composer une chanson, paroles et

musique. Tu vas piger un thème.


[VENESSA:] OK.

PATRICK GROULX

Tu vas le lire à haute voix.


VENESSA (Pigeant un titre et le lisant)

"La surprise."


PATRICK GROULX

Oh, la surprise! Tu vas

peut-être te faire déranger

un peu.


[VENESSA:] Ah, juste un peu!

PATRICK GROULX

Juste un peu, mais il faut

continuer à performer, à écrire.

D'accord?


[VENESSA:] OK, OK!

PATRICK GROULX

On y va, t'as cinq minutes.

(VENESSA s'active au piano.)


[VENESSA:] OK. Hum...

♪ Je veux savoir, je veux savoir

Mais on... ♪

♪ ... on ne me dit rien ♪

♪ Je veux savoir, je veux savoir

Mais on ne me dit rien ♪

(PATRICK GROULX gonfle des ballons avec sa bouche, puis les dégonfle en faisant beaucoup de bruit.)


PATRICK GROULX

Ça, ça te dérangeait?

Ça, ça te dérange?


[VENESSA:] Non.
[PATRICK GROULX:] Non?
[VENESSA:] Non.

PATRICK GROULX

(Lui lançant un sac de ballons gonflables dessus)

Fais comme si j'étais pas là.


[VENESSA:]♪ Je regarde tout autour

Mais ça ne vient pas ♪


[PATRICK GROULX:] Ça, ça te dérange?

VENESSA (L'ignorant)

♪ Pa-pa-pa... ♪

PATRICK GROULX

(Continuant de lui lancer des ballons)

Ça? Ça te dérange, ça?

Ça, ça doit te déranger, ça!

Ça, ça te dérange? Est-ce que

ça commence à te déranger?


[VENESSA:] ♪ Des couleurs... ♪

PATRICK GROULX (Criant)

Moi, est-ce que

je te dérange? Trouves-tu ça

fatigant, cette voix-là?

(S'adressant à l'équipe technique)

Hé, tout le monde?

Il y a un vingt piastres

de caché dans un des ballons

qu'il y a ici!

Le premier qui le trouve!

(VENESSA rit.)

(Tous les membres de l'équipe technique s'affalent pour trouver le ballon en question. Ils ''pètent'' tous les ballons.)


VENESSA (Toujours à l'ouvrage)

♪ Des tourbillons de saveurs

♪ J'avoue que j'ai un peu peur

♪ Je ne les aime pas

Je ne les aime pas ♪

(Le réalisateur FRANÇOIS LACHAPELLE trouve un vingt dollars dans un ballon.)

[FRANÇOIS LACHAPELLE:] Je l'ai!

PATRICK GROULX

Ah, c'est bon!

François l'a eu!

Yeah!

Bravo, tout le monde!

VENESSA)

C'est terminé.


[VENESSA:] OK.

PATRICK GROULX

(Blaguant en s'adressant à l'équipe technique)

On ne touche plus à rien!


VENESSA (Riant)

Oh mon Dieu!
[PATRICK GROULX:] Es-tu fière de toi?
[VENESSA:] Ben, je pense.
[PATRICK GROULX:] Veux-tu nous la chanter?
[VENESSA:] Oui!

♪♪ Je veux savoir,

je veux savoir ♪

♪ Mais on ne me dit rien ♪

♪ Je regarde tout autour,

mais ça ne vient pas ♪

♪ Tout explose,

je préfère m'en aller ♪

♪ Je ne veux plus savoir ♪

♪ Tes surprises,

je ne les aime pas ♪

♪ Je ne les aime pas ♪♪

(VENESSA et PATRICK GROULX rient.)


PATRICK GROULX

Bravo! C'est vraiment bon.

Mais c'est fictif, là. C'est

pas vrai que t'aimes pas mes

surprises, là.

(VENESSA le regarde avec un regard douteux, puis PATRICK GROULX et VENESSA rient.)

(Fin segment)

(PATRICK GROULX pose la même question aux candidats un à un.)


PATRICK GROULX

(S'adressant à JAMES dans un costumier)

Si t'avais à faire une

chanson ici, là, qu'est-ce

qui t'inspirerait?


JAMES (Pointant les jouets)

Je crois, tous ces jouets.


[PATRICK GROULX:] Les jouets, ouais?
[JAMES:] Comme l'enfance et tout ça.
[PATRICK GROULX:] Intéressant.

(Avec RAYMOND dans une salle de billard)


PATRICK GROULX

Ici, par exemple, qu'est-ce

qui t'inspire?


[RAYMOND:] Toi.

PATRICK GROULX

Oh mon Dieu! C'était tellement

beau, ça. On va le passer au

ralenti avec une petite musique.

(On revoit la séquence au ralenti.)

(Avec YAO dans un local de musique)


PATRICK GROULX

Si tu regardes autour de toi,

ici, si t'avais à créer une

chanson là, là, écrire un bout

de texte...


[YAO:] Oui, oui, oui.

PATRICK GROULX

Qu'est-ce qui t'inspire ici?


[YAO:] Qu'est-ce qui m'inspire?

(Cherchant, puis pointant un instrument)

Le petit instrument juste

sur le piano là.


PATRICK GROULX

Ah ouais?

(PATRICK GROULX va chercher l'instrument sur le piano, mais se trompe avec une clochette.)


[YAO:] Oui. Non, l'autre!

(YAO et PATRICK GROULX rient.)


PATRICK GROULX

OK! Ah, l'autre ici! OK, moi

aussi, je me demandais c'était

quoi, ça, d'ailleurs.

(PATRICK GROULX fait tinter la cloche.)


PATRICK GROULX

Ah, c'est une cloche! OK.

(Il apporte l'instrument à YAO qui en joue un peu. L'instrument en soi est construit avec une boîte de bois dans laquelle il y a un petit trou sur lequel on retrouve des cordes métalliques, un peu comme une guitare.)


[YAO:] Et puis, je suis en train

de créer une ambiance comme ça.

J'ai mon petit monde que je suis

en train de créer.

(Maintenant, PATRICK GROULX est en compagnie de VANESSA.)


PATRICK GROULX

Comment t'enregistres, toi?


[VANESSA:] Oh, je suis old school au coton, là!

PATRICK GROULX

Un petit enregistreur à cassette?


[VANESSA:] J'enregistre même pas.

PATRICK GROULX

Pour te souvenir de tes

mélodies, tout ça, tu fais quoi?

Tu t'en souviens?


VANESSA

Oh, ma mère me filme

avec son Kodak!

(PATRICK GROULX et VANESSA rient.)


PATRICK GROULX

Tu peux aussi... moi, je

faisais ça avant, j'engageais

du monde pour s'en rappeler.


[VANESSA:] Oh!

PATRICK GROULX

Ça fait que je payais

quelqu'un, je faisais l'air,

je lui disais "Souviens-toi

de ça", il disait "C'est

correct". Il me faisait une

facture et il partait. Je

pourrais le rappeler là, puis

il se souviendrait de l'air.

D'ailleurs, je vais essayer,

voir. Passe-moi ton

téléphone.

(PATRICK GROULX compose un numéro avec le téléphone de VANESSA.)


[VOIX D'HOMME:] Oui, allô?
[PATRICK GROULX:] Allô, Simon?
[VOIX D'HOMME:] Oui.

PATRICK GROULX

C'est Patrick Groulx qui parle.


VOIX D'HOMME

Hé, salut, Patrick.


[PATRICK GROULX:] Ça va?
[VOIX D'HOMME:] Ça va, toi?

PATRICK GROULX

Ouais. Te souviens-tu,

il y a onze ans, t'étais venu

chez nous, il y avait une toune,

la toune quatre de la page deux?


[VOIX D'HOMME:] Ben oui!

PATRICK GROULX

Ça s'appelait ''Réveille''.

Tu te souviens?


VOIX D'HOMME

Ben oui.


PATRICK GROULX

J'ai besoin de l'air là, mon

gars. Je m'en souviens pas.


VOIX D'HOMME

OK. T'es prêt?


[PATRICK GROULX:] Oui.

VOIX D'HOMME

C'est...

(Fredonnant)

♪ Réveille♪


PATRICK GROULX

(Fredonnant également)

♪ Réveille ♪

Hé, t'es fin. Merci!


VOIX D'HOMME

Celle-là?


PATRICK GROULX

Oui. Ciao, je te rappelle.

(Maintenant en compagnie de VENESSA)


PATRICK GROULX

T'as une chanson à écrire

mettons là, là, ta première

phrase, c'est quoi? Là, là?


[VENESSA:] "Le silence m'étouffe."

(Avec PHILIP et MICHEL)


[PHILIP:] "Il était une fois."

PATRICK GROULX (Riant)

Et après?


MICHEL

"Des nains dans le sous-sol."

(PATRICK GROULX rit.)

(De retour avec VANESSA)


VANESSA

Euh... "Jambon-fromage,

tourne la page!"

(Riant et jouant à la guitare)

♪ Jambon-fromage

Tourne la page ♪

Voilà! Voilà.

(Fin segment)

[Début information à l'écran]

Les conseils du gérant

[Fin information à l'écran]

On retrouve maintenant PATRICK GROULX dans un studio de musique. Il est déguisé en gérant de maison de disques dont la tenue vestimentaire est expirée. Il prend une voix de vieux bonhomme impertinent et loufoque. Il porte une perruque noire et sa chevelure s’apparente à celle d'Elvis Presley, mais en plus démodée.


PATRICK GROULX

Tu sais, le jeune, la

créativité, c'est un muscle.

Ça fait que si tu veux qu'il

soit gros, il faut que tu

l'entraînes, comme un sportif.

Mais sans les cheerleaders et

le linge qui pue.

Un entraînement de créativité,

c'est simple, ça commence

dès le matin, en se levant.

Par exemple, tu peux essayer

de trouver trente noms de

chat originaux!

(En courant, essoufflé, débitant les noms rapidement)

Ti-Mine, Timo, Ti-Poil,

Judith, Noiraud, Jonquière,

Panda, Vitesse, Chamor, Perlin,

Atchoum!

(Reprenant une voix et une respiration normales)

Puis après, tu te donnes une pause méritée pour

manger. Mais comme les sportifs

mangent des protéines pour faire

grossir leurs "mux", toi, pour

faire gonfler ta créativité,

tu manges des choses...weird.

(Montrant les aliments à mesure qu'il les nomme)

Ce midi: des petits cubes de

dentifrice, un sandwich aux

pommes avec du sable puis du jus

de blé d'Inde. C'est sûr que ça

demande un effort, mais après

quelques mois, tu vas te rendre

compte que ta créativité va

avoir pris de la masse!

(Fin segment)

(PATRICK GROULX est en compagnie de YAO.)


PATRICK GROULX

Yao, on va faire un jam,

si tu le veux bien. T'as pas

d'instrument avec toi, même

si t'en joues, parce que t'es

un gars de paroles, de textes.

Je te demanderais de faire

un texte, d'essayer de

m'accompagner. On va jammer

ensemble. Ça te tente?


[YAO:] Ouais.

PATRICK GROULX

OK, on y va.

(PATRICK GROULX joue une mélodie à la guitare.)


YAO

♪♪ L'homme est apprenti

et la douleur est son maître ♪

♪ Raison pour laquelle

laisse-la apparaître ♪

♪ Car dans l'infortune,

on apprend à se connaître ♪

♪ Dans l'ennui, mon génie

j'ai su faire naître ♪

♪ Me venger d'une offense,

à quoi ça m'avance? ♪

♪ Moi j'apprends ma leçon

et puis j'avance ♪

♪ Ferai preuve de vigilance ♪

♪ Ce qui ne tue pas ne peut

que donner vaillance ♪


PATRICK GROULX (Impressionné)

Oh!


YAO

♪ Quand on aime,

l'on n'a point de peine ♪

♪ Sans gêne, donc on aime

jusqu'à sa peine ♪

♪ Je trouve le verbe

"aimer" dur à conjuguer ♪

♪ Parce que son passé

n'est jamais simple ♪

♪ Son présent

n'est qu'imparfait ♪

♪ Même au plus-que-parfait ♪

♪ Par contre, un futur au

conditionnel serait parfait ♪

♪ Mon cerveau est

comme une bible ♪


[PATRICK GROULX:] Yeah!
[YAO:] ♪ Toutes ces morales

comme une chorale ♪

♪ Mon cerveau

est comme un livre ♪

♪ Toutes ces pensées

chantent dans ma pensée ♪

♪ Mon cerveau est

comme un livre ♪

♪ Mon cerveau est

comme une bible ♪♪


PATRICK GROULX

Hé, bravo!

Hé, c'était cool! Cette

chanson-là, en passant, elle

s'appelle ''J'aimerais donc ça''.


[YAO:] OK.

PATRICK GROULX

Et on l'a pas faite pour

rien. Je vais te demander

de l'apprendre par cœur.

Parce que quand on va faire

notre spectacle sur la grande

scène des FrancoFolies de

Montréal, c'est une toune

qu'on va chanter tout le monde

ensemble.


YAO (Blaguant)

Je jamme avec Patrick, je

chante avec Patrick! Je chante

une chanson de Patrick! Oh mon

Dieu, appelez maman!

(PATRICK GROULX et YAO rient.)

(Fin segment)

(PATRICK GROULX est maintenant en compagnie de PHILIP et MICHEL dans un labyrinthe aux lumières phosphorescentes pour le dernier segment de l'émission.)


PATRICK GROULX

Phil, Michel, c'est déjà la

fin de l'émission. Mais juste

avant, vous allez nous faire

une chanson qui s'intitule...


[PHILIP:] ''Sourire''.

PATRICK GROULX

''Sourire''.Et nous, ben,

on se revoit une prochaine fois

pour l'émission Jam.Par où

je sors, ici?


PHILIP (Blaguant)

Oh, fais juste suivre les lumières.


PATRICK GROULX

OK. Hé, merci, Phil.


[PHILIP:] Ouais, c'est bon.
[PATRICK GROULX:] Ciao.

(PHILIP et MICHEL commencent la chanson. MICHEL joue du clavier également.)


PHILIP

♪♪ Dans un café ♪

♪ Des fonctionnaires

qui n'ont rien à se dire ♪

♪ Partent dans le Sud

à chaque hiver ♪

♪ C'est leur

façon de fuir ♪

♪ La monotonie, la routine,

le répétitif ♪

♪ Vie de Monopoly, les usines

bourrées de sédatifs ♪

♪ Derrière leur sourire

se cache un cœur brisé ♪

♪ Et un avenir forcé

qu'ils ont dû hériter ♪

♪ Des nuits de pleurs,

des âmes irritées ♪

♪ D'autres vies sur

le bord de s'effriter ♪


MICHEL

♪ Emprisonné par

tes propres biens ♪

♪ Derrière tes

propres barreaux ♪

♪ L'auto de l'année,

des journées sans fin ♪

♪ Sourire,

c'est tellement beau ♪

♪ Les cartes de crédit

pleines à craquer ♪

♪ Sourire,

c'est tellement beau ♪

♪ Sourire,

c'est tellement faux ♪


PHILIP ET MICHEL

♪ Coincé entre

les quatre murs du cubicule♪

♪ à suivre la même routine,

c'en devient ridicule ♪

♪ Le monde me mène à tous

les jours de la semaine ♪

♪ Puis même

la fin de semaine ♪

♪ Il se donne la peine

de suivre la même formule ♪

♪ Sa vie n'est qu'une répétition

d'une même séquence ♪

♪ Chorégraphie d'une

danse de la médiocrité ♪

♪ Dommage que le seul

sens à son existence ♪

♪ C'est de défendre

la cause de sa banalité ♪

♪ Oublie la vie

que t'as apprivoisée ♪

♪ Ce dont tu as besoin ♪

♪ C'est d'une bonne dose

d'originalité ♪

♪ Vis la vie dont

t'as toujours rêvé ♪

♪ Malheur à ceux qui croyaient

pouvoir décider ta destinée ♪


MICHEL

♪ Emprisonné par

tes propres biens ♪

♪ Derrière tes

propres barreaux ♪

♪ L'auto de l'année,

des journées sans fin ♪

♪ Sourire,

c'est tellement beau ♪

♪ Les cartes de crédit

pleines à craquer ♪

♪ Sourire,

c'est tellement beau ♪

♪ Sourire,

c'est tellement... ♪


[PHILIP:] ♪ Dans un café ♪

♪ Des fonctionnaires qui

ont des choses à se dire ♪

♪ Les yeux tout grand ouverts,

ils sont prêts à fuir ♪

♪ La monotonie, la routine,

le répétitif ♪

♪ Vie de Monopoly, les usines

bourrées de sédatifs ♪

♪ Derrière leur sourire

se cache un cœur brisé ♪

♪ Et un passé regretté

qu'ils ont mal exploité ♪

♪ Des nuits de pleurs,

des âmes irritées ♪


PHILIP ET MICHEL

♪ D'autres vies

sur le bord de s'effriter ♪♪

(Début générique de fermeture)


PATRICK GROULX

Si tu veux voir du

Jam jamais vu à la télé,

va sur notre site web :

www.tfo.org/jam

(Fin générique de fermeture)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par