Image univers Jam Image univers Jam

Jam

L'humoriste Patrick Groulx adresse un défi à de jeunes auteurs-compositeurs-interprètes, les embarquant dans une aventure qui les mènera sur la scène des FrancoFolies de Montréal. Musique, humour et créativité vous attendent.

Site officielpour Jam
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

L'argent

Yao se fait déstabiliser avec un défi d’argent. Victoria compose devant des reptiles dégoûtants. Le gérant t’aide à devenir riche.


Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Pour une 2ème saison, l'humoriste Patrick Groulx met au défi huit nouveaux jeunes musiciens francophones de l'Ontario: Victoria, James, Phil et Michel, Venessa, Vanessa, Raymond et Yao, dans une aventure qui les mènera sur la grande scène des FrancoFolies de Montréal. Encore une fois, musique, humour et créativité sont réunis dans cette attachante série jeunesse.

Voici les noms des candidats et la ville dont ils sont issus: Victoria Powell (15 ans): Ottawa Vanessa Thibodeau (17 ans): Dubreuilville Philip Brown et Michel Campeau (20 ans): Ottawa James Zhao (16 ans): Toronto Venessa Lachance (19 ans): Hearst Raymond Piette (23 ans): Hearst Yaovi Oyi (25 ans): Ottawa

On retrouve PATRICK GROULX sur un balcon d'un appartement à Montréal.


PATRICK GROULX

Salut tout le monde et bienvenue

à Jam. Cette semaine, on parle

d'argent, mais pas juste

d'argent!

(Parlant très vite)

On va aussi parler de

cash, de blé, de billets, de

pognon, de sous, de cents, de

piastres, de fric, de liquide,

de 10$, de 2$, de comptant, de

crédit, d'en avoir, d'en

manquer, d'en vouloir, d'en

chercher!

Et on va faire une super bonne

recette d'aspic aux crevettes

avec un coulis de vinaigre

balsamique.

(Reprenant un débit normal)

Ben non. On parle d'argent.

Bonne émission.

(Générique d'ouverture)

[Début information à l'écran]

JAM

[Fin information à l'écran]

On retrouve PATRICK GROULX en compagnie de YAO dans les rues du Marché By à Ottawa.


PATRICK GROULX

Aujourd'hui, on parle de

carrière et d'argent. Est-ce que

tu gagnes ta vie avec ta

musique?


[YAO:] Oui.

PATRICK GROULX

Ouais? OK. Parce

qu'aujourd'hui, on veut t'aider

à faire plus d'argent!


[YAO:] OK.

PATRICK GROULX

Alors, ce que tu vas faire,

c'est très, très simple, tu vas

aller t'installer au coin de la

rue là-bas...

(PATRICK GROULX pointe une rue du Marché By.)


[YAO:] T'es sérieux? Ha! Ha! Ha!

PATRICK GROULX

(Lui montrant le ghetto blaster qu'un membre de l'équipe technique lui tend)

On a une petite radio pour toi,

un petit ghetto blaster et on a ta musique,

là, sans les paroles. Tu vas faire

jouer la musique et tu vas

"slamer". Le défi, il faut que

tu ramasses au moins minimum de 3$...


[YAO:] Oh! OK.

PATRICK GROULX

Ou que trois personnes te donnent

de l'argent ou trois grands sourires.


[YAO:] OK.

PATRICK GROULX

C'est ce qu'il faut faire.

C'est bon? Bonne chance!


YAO

(Commençant à chanter sur sa musique)

♪ La vie est belle ♪

♪ La vie est très belle ♪

♪ Elle est tellement belle ♪

Dans la vie, il y a

deux types de personnes.

Ceux qui regardent le monde

tel qu'il est et se demandent pourquoi,

et ceux qui imaginent leur monde

tel qu'il devrait être, et qui se disent:

"Pourquoi pas?"

Est-ce que t'y penses, des fois,

à quel point la vie est belle?

♪ ♪ ♪

♪ La vie est belle ♪

♪ Tous les jours, elle t'expose,

te propose une nouvelle ruelle ♪

♪ Elle porte en elle ♪

♪ Toutes les réponses

à tes doutes ♪

♪ Prends ton courage,

avance coûte que coûte ♪

Vis ta vie en pensant à demain.

Qui ne risque rien

n'obtiendra jamais rien.

♪ ♪ ♪

Mais à quoi bon

reporter à demain

ce que tu peux

faire aujourd'hui?

Alors, pourquoi ne

pas vivre aujourd'hui

comme si je mourais demain?

♪ Prends le contrôle

des prochaines scènes ♪

♪ Fais de ta vie un rêve ♪

♪ À tes rêves, donne vie ♪

Quand je pense, je crois

avoir tout ce qu'il me faut.

Même plus qu'il m'en faut.


PATRICK GROULX

(S'adressant à la caméra)

Ça va bien!

Trois personnes...

Il a peut-être 3$, puis...

plusieurs sourires, quand même.

(GHETTO BLASTER)

♪ ♪ ♪
[YAO:] Vis ta vie

en pensant à demain.

Qui ne risque rien

n'obtiendra jamais rien.


PATRICK GROULX

Comment ç'a été?


[YAO:] Voyons voir...

(YAO regarde dans le chapeau.)


PATRICK GROULX

(Prenant les sous dans le chapeau)

Combien? Oh!

Quand même plusieurs sourires.

Trois personnes t'ont donné de l'argent.


[YAO:] Trois! Trois! Est-ce qu'on a

trois pour trois?


PATRICK GROULX

On va regarder.


[YAO:] Drumroll, please!

PATRICK GROULX

Attention ici... 1$, 2,50$

0,40$, 0,50$... 2,60$!


[YAO:] Ah! 2,60$!

PATRICK GROULX

C'est quand même lucratif. Si

on fait le calcul, là, t'as été

ici combien de temps, trois minutes?


YAO

Trois minutes quelque chose, oui.


PATRICK GROULX

Trois minutes pour 2,50$.


[YAO:] Ah, c'est pas mal.

PATRICK GROULX

(Comptant)

Fois une heure, sept jours

par semaine, cinquante-deux...

(Abandonnant)

Non, OK.

(PATRICK GROULX et YAO rient.)

(Fin segment)

(Dans le prochain segment, PATRICK GROULX rencontre chaque candidat un à un dans leur ville respective pour leur poser des questions sur les thèmes de l'argent et de la carrière.)

(De prime abord, il rencontre VICTORIA.)


PATRICK GROULX

Qu'est-ce que tu veux faire dans

la vie, toi?


VICTORIA

Moi, j'aimerais être une

chanteuse, musicienne

professionnelle.


PATRICK GROULX

T'es certaine?


[VICTORIA:] Oui, je suis certaine.

JAMES)


PATRICK GROULX

Es-tu certain que c'est ça que

tu veux faire dans la vie? Tu

veux être musicien, tu veux

faire des "tounes" toute la

journée, tu veux en faire

vraiment une carrière?


[JAMES:] Yeah.

(Maintenant, il est en compagnie de VANESSA.)


[PATRICK GROULX:] Ouais?

Tu pourrais pas vivre de ça, là.


VANESSA

Ben, comme c'est là, non, là.

Je veux dire, je mangerais du

''Klik'' en tabarouette.


PATRICK GROULX

Du cric?


[VANESSA:] Du ''Klik''!

PATRICK GROULX

Du clique? Du clit?


VANESSA (Riant)

Non! Ha!


PATRICK GROULX

Du quoi?


[VANESSA:] Du ''Klik''!

(À l'écran, on voit apparaître une image de ''Klik''. C'est une marque qui distribue des pains de viande en conserve.)

(Au tour de VENESSA)


PATRICK GROULX

Arrives-tu à gagner ta vie

avec la musique?


VENESSA

Oui! Parce que je donne des

leçons de piano.


[PATRICK GROULX:] Ah.

VENESSA

Puis, tout récemment, il y

avait un concours de chansons

francophones à l'Université

d'Ottawa. Et puis, j'ai gagné

2000$ là, la semaine passée.


PATRICK GROULX

Hein?!


VENESSA

Oui! Ça fait que c'est

toujours...


PATRICK GROULX

Félicitations!


[VENESSA:] Ah, ben merci!

PATRICK GROULX

Tu nous apprends

ça de même, là?


[VENESSA:] Ha! Ha! Ha! Oui!

PATRICK GROULX

Tu nous avertis même pas

d'avance, tu lances ça de même?


[VENESSA:] C'est ça. Surprise!

(VENESSA et PATRICK GROULX rient.)


[PATRICK GROULX:] Hé! Wow!

(PATRICK GROULX pose maintenant une question à PHILIP et MICHEL.)


PATRICK GROULX

Vos parents, ils pensent quoi,

eux autres, de vos choix de

carrière?


PHILIP

(Prenant une voix aiguë de femme)

Hon, c'est tellement cute

vos chansons, les gars!

(Reprenant sa voix)

Des affaires de même, là.


[MICHEL:] Ouais, à peu près.

(De retour avec VICTORIA)


PATRICK GROULX

Est-ce que tu sais c'est quoi,

le salaire moyen d'un artiste en

Ontario?


[VICTORIA:] J'ai aucune idée.

JAMES)


[JAMES:] Non.

VENESSA)


[VENESSA:] J'ai vraiment aucune idée.

VICTORIA)


PATRICK GROULX

18 353$ par année.


[VICTORIA:] Quand même.

PATRICK GROULX

Il y en a qui gagnent plus...


[VICTORIA:] Ah oui?

PATRICK GROULX

Mais il y en a qui gagnent

moins.


[VICTORIA:] Ouais...

PATRICK GROULX

Ça, c'est la moyenne. Est-ce

que tu serais prête à faire ça

pour 18 353$?


[VICTORIA:] Oui, probablement.

JAMES)


JAMES

Mais si ça, c'est la limite, non.


[PATRICK GROULX:] Non?

À YAO


PATRICK GROULX

30 000$ par année pour le

restant de ta vie. Est-ce que tu

aimes ce métier-là à ce point?


[YAO:] Oui.

JAMES)


PATRICK GROULX

38 000$ par année le restant

de ta vie. Quand même, 38 000$!

Non?

(JAMES fait non de la tête.)

(Avec RAYMOND)


PATRICK GROULX

50 000$ par année. Le fais-tu?


RAYMOND

Je pense que... Ça

dépend des circonstances.

(De retour à JAMES)


PATRICK GROULX

60 000$ par année pour le

restant de ta vie pour faire de

la musique, pour faire ce que

t'aimes. Tu gagnes pas plus, tu

gagnes pas moins, tu fais ça

toute ta vie.


[JAMES:] Non.

PATRICK GROULX

C'est pas assez cher?


[JAMES:] Non.

PATRICK GROULX

Hé boy!

Je te souhaite que ça marche,

tes affaires!

(PATRICK GROULX et JAMES rient.)

(Fin segment)

[Début information à l'écran]

Avertissement – Le défi JAM

[Fin information à l'écran]


PATRICK GROULX

Les participants de Jam ont

aucune idée des défis qu'ils

vont devoir accomplir.

Des défis comme celui-là!

(PATRICK GROULX est en compagnie de VICTORIA chez ses parents dans la cuisine à Ottawa.)


PATRICK GROULX

Victoria, on a un défi pour toi.


[VICTORIA:] OK.

PATRICK GROULX

(Pointant les feuilles blanches sur la table)

T'as des feuilles blanches

devant toi...


[VICTORIA:] Oui.

PATRICK GROULX

... un stylo...


[VICTORIA:] Oui.

PATRICK GROULX

(Pointant des petits bouts de papier dans un bocal)

Ici, il y a plein de papiers.

Tu dois te demander c'est quoi.


[VICTORIA:] Oui!

PATRICK GROULX

C'est le thème d'une chanson

que tu vas devoir écrire,

paroles et musique. T'as cinq

minutes. Et pendant ce temps-là,

tu vas peut-être avoir quelques

petites distractions.


[VICTORIA:] Ha!

PATRICK GROULX

Il y en a peut-être qui vont

te déranger plus que d'autres.

Tu dois rester concentrée.


[VICTORIA:] OK!

PATRICK GROULX

(Pigeant un papier dans le bocal)

Oh! Quand même.


[VICTORIA:] Hum.

PATRICK GROULX (Lisant)

Les voyages.


[VICTORIA:] OK.

PATRICK GROULX

On part ça... là!

(VICTORIA se met au travail.)


PATRICK GROULX

(Mettant un ouaouaron sur la table devant VICTORIA)

Je vais te mettre un beau

ouaouaron.


VICTORIA (Surprise)

Oh my God!


PATRICK GROULX

Qu'est-ce qu'il y a?

Ben non, continue!

(VICTORIA se lève de sa chaise et recule, un peu dégoûtée.)


[VICTORIA:] Il est en vie!

PATRICK GROULX

Ben oui, il est vivant puis

regarde, il est tout gentil.


[VICTORIA:] Ah... Ah!

(Riant jaune)

My God...

(VICTORIA se rassoit sur sa chaise de peine et de misère.)


PATRICK GROULX

C'est correct. Ha! Bon, ben

là, t'as pas peur?


VICTORIA

J'ai comme sauté de ma chaise!


PATRICK GROULX

Ah oui? OK. Ben, regarde, on

va le reprendre, le beau

ouaouaron. OK, je ne t'achale plus.


[VICTORIA:] Oh... OK, merci. C'est beau.

(PATRICK GROULX arrive avec une tarentule.)


PATRICK GROULX

(Mettant la tarentule sur la table)

Regarde! Elle est belle!


[VICTORIA:] Ew!

PATRICK GROULX

Tu veux pas la prendre?


VICTORIA (Se levant encore de sa chaise)

Non.


PATRICK GROULX

Je te laisse avec elle. Hé, il

faut que tu travailles, toi.

Regarde. Travaille.


VICTORIA

Je peux pas travailler avec ça!


PATRICK GROULX

Ben oui, tu peux. Vas-y. OK...

Comme ça...


VICTORIA (Répugnée)

Oh... Oh! Sur le cahier...


PATRICK GROULX

Sur le cahier. OK, on va

l'enlever. On veut pas te faire

de peine.

(PATRICK GROULX enlève la tarentule, mais revient avec un serpent dans les mains. VICTORIA recule.)


[VICTORIA:] Ha! Ah!

PATRICK GROULX

Tu m'as dit que t'avais pas

peur des serpents. J'en ai un

beau ici. Regarde, s'il est

beau! Là, par exemple...


VICTRIA (Vraiment inconfortable)

Oh...


PATRICK GROULX

Là, par exemple...

lui, il est très gentil.

Je vais le laisser ici.

(Le déposant sur la table devant VICTORIA)

Là, il te reste trente secondes.

Alors, tu dois terminer ta chanson ici.

C'est ton défi. Regarde, il est fatigué.


VICTORIA (Vraiment dégoûtée)

Ah!

(PATRICK GROULX prend le haut du serpent et l'approche de VICTORIA.)


PATRICK GROULX (Blaguant)

Peut-être qu'il voudrait voir

tes textes.


[VICTORIA:] Non! Non, non!

PATRICK GROULX

(Parlant au serpent)

Regarde si c'est bon. C'est

bien écrit, hein?


[VICTORIA:] J'ai besoin d'écr...

PATRICK GROULX

(Prenant le serpent dans ses mains)

Non? OK, tiens.

(Il l'enlève de sur la table)

5, 4, 3, 2, 1...

C'est terminé. Hé, bravo! As-tu

trouvé ça difficile?


[VICTORIA:] Ha! Oui.

PATRICK GROULX

Je vais aller reporter le

serpent, puis on va écouter ta

"toune".


[VICTORIA:] Parfait.

PATRICK GROULX

T'es certaine que tu veux pas

le prendre?


VICTORIA (Reculant)

Non! C'est... Ha! Parfait. Ha!

(PATRICK GROULX va porter le serpent, puis revient écouter la chanson de VICTORIA.)


VICTORIA

(S'accompagnant à la guitare)

♪ J'imagine des voyages ♪

♪ Du beau temps sur la plage ♪

♪ On se promène main dans la main ♪

♪ Sur ce beau chemin ♪

♪ Partons en voyage ♪

♪ Tous les deux ♪

♪ On passe le temps

à être heureux ♪

♪ Chaque nuit près du feu ♪

♪ On se souvient

des temps précieux ♪

♪ Ces voyages ♪


PATRICK GROULX

Ben, bravo,

et félicitations.

(Faisant semblant de sortir une autre espèce)

Oh! Oh, oh, oh!


[VICTORIA:] Non...

(PATRICK GROULX et VICTORIA rient de la blague.)


PATRICK GROULX (Fier de sa malice)

Yeah!

(Fin segment)

[Début information à l'écran]

Les conseils du gérant

[Fin information à l'écran]

On retrouve maintenant PATRICK GROULX dans un studio de musique. Il est déguisé en gérant de maison de disques dont la tenue vestimentaire est expirée. Il prend une voix de vieux bonhomme impertinent et loufoque. Il porte une perruque noire et sa chevelure s’apparente à celle d'Elvis Presley, mais en plus démodée.


PATRICK GROULX

Le jeune! J'espère que t'as

les doigts forts, parce que ça

se peut que tu sois pogné pour

rouler des cents! Sauf les cents

noirs, ils ont décidé de les

faire disparaître...

(Chialant)

POURQUOI?!!!

(Redevant ''normal'')

Comme tu sais, l'argent pousse

pas dans les arbres, mais il est

fait en papier. Puis ça, ben, ça

pousse pas dans les arbres non

plus. Mais ça en prend pour en

faire. Comprends-tu?

Mais si tu réussis à être

débrouillard, tu vas pouvoir

vivre ta vie d'artiste bohème

sans jamais avoir besoin

d'argent!

Au lieu de t'acheter tout le

temps du nouveau linge, recycle

ton vieux!

(PATRICK GROULX fait un petit défilé de mode avec de vieux vêtements.)


[MUSIQUE:] ♪ ♪ ♪

PATRICK GROULX (Toujours en gérant)

Apprends à apprécier les petits

plaisirs qui coûtent pas cher!

Au lieu d'aller dans un parc

d'attractions, cours vite en

tournant sur toi-même, puis en

criant pendant une couple de

minutes! Tu vas voir, le

résultat final est le même! Puis

rappelle-toi, l'important, c'est

pas d'avoir de l'argent! Ça fait

qu'un jour, si tu trouves que

t'en as trop, tu me l'enverras.

(Fin segment)

(C'est maintenant le moment où un candidat pose des questions à PATRICK GROULX. Cette fois-ci, c'est VANESSA qui l'interroge au sujet de l'argent.)


[VANESSA:] Selon toi, c'est

quoi qui est le plus important?

Faire de l'argent ou faire ce

que tu aimes?


PATRICK GROULX

Ben, faire ce que t'aimes.


VANESSA

OK. C'est pas plus compliqué

que ça?


PATRICK GROULX

C'est pas plus compliqué que

ça.


VANESSA

As-tu eu des moments

difficiles dans ta carrière?


PATRICK GROULX

Oui, ben des moments

difficiles, surtout au début,

parce que t'as pas beaucoup

d'argent, t'en arraches un peu,

tu veux percer, personne te

connaît, il faut que tu fasses

tes preuves. Tu sais, c'est

long, là, le processus est long.

Moi, ça m'a pris six ans, presque

sept, avant de pouvoir vivre de

mon métier. Ça fait que... ç'a

l'air de rien de même, là, mais

six ans, c'est long en ''Mosus''.


VANESSA

Puis, dans tous ces moments-

là, lequel décrirais-tu comme le plus difficile?


PATRICK GROULX

Je pense que ç'a été...

J'étais dans un groupe d'humour

au début, puis on a fait ça

ensemble pendant trois ans et demi.

Ç'a pas fonctionné, puis du jour

au lendemain, je me retrouvais

avec rien: on n'était plus

ensemble. Ça fait que j'avais

comme vraiment l'impression de

recommencer à zéro. J'étais

complètement découragé, là.


VANESSA

C'est quoi le meilleur

conseil que quelqu'un t'ait

donné pour réussir dans ce que

tu fais?


PATRICK GROULX

Je pense que c'est mon père,

en fait, qui m'a donné... Il y a

beaucoup de gens du milieu qui

m'ont ben aidé, qui m'ont donné

des bons conseils, mais à un

moment donné, dans la période où

je te disais que ça allait moins

bien, j'étais un peu découragé,

pas mal déprimé, puis je savais

pas trop quoi faire.

Puis mon père m'avait dit:

"Patrick, je sais que t'as des

moments difficiles puis que t'es

''down'' puis tout ça, mais t'as le

choix: ou tu continues à

t'apitoyer sur ton sort, puis

trouver que tu fais donc pitié,

puis bla, bla, bla, ou tu te

retrousses les manches, tu

regardes en avant, tu te rends

compte du potentiel que t'as,

puis tu fais tout ce que tu

peux pour pouvoir accéder à ton

rêve, de pouvoir te rendre là,

de pouvoir atteindre tes buts."


[VANESSA:] Si t'avais un conseil à

donner, ce serait quoi?


PATRICK GROULX

De pas le faire pour l'argent.


VANESSA

OK! Ouais, on vient de parler de ça.


PATRICK GROULX

De... de se rendre compte que,

dans la vie, de faire un métier

qu'on aime, qu'on apprécie, puis

qui nous rend heureux, c'est

probablement dans les choses les

plus importantes de notre vie.

Puis, si on le veut tant que ça,

ben de travailler fort puis de

faire tout ce qu'il faut pour réussir.


[VANESSA:] OK. Oui, c'est super!

PATRICK GROULX

C'est pas mal ça. Ça ressemble

à ça, hein?


VANESSA

Ouais! Moi, je trouve que

c'est bon.


PATRICK GROULX

C'est bon, ça?


[VANESSA:] Ouais.

PATRICK GROULX

All right! Hé, t'es bonne.


[VANESSA:] Hé, merci!
[PATRICK GROULX:] Bravo.

(PATRICK GROULX et VANESSA se serrent la main.)

(Fin segment)

[Début information à l'écran]

L'interrogatoire

[Fin information à l'écran]


PATRICK GROULX

T'es plutôt jour ou nuit?


[RAYMOND:] Jour.
[PHILIP ET MICHEL:] Nuit.
[YAO:] Nuit.
[VICTORIA:] Nuit.
[JAMES:] Nuit.
[VENESSA:] Nuit!
[VANESSA:] Nuit.

PATRICK GROULX

Plutôt été ou hiver?


[YAO:] Été.
[RAYMOND:] Hiver.
[VICTORIA:] Été
[VENESSA:] Hiver!
[VANESSA:] Été.
[JAMES:] Printemps.

PATRICK GROULX

Pile ou face?


[VICTORIA:] Pile.
[RAYMOND:] Pile.
[YAO:] Face.
[JAMES:] Pile.
[VENESSA:] Face!

PATRICK GROULX

Dessin animé préféré?


[YAO:] Lucky Luke.

VANESSA

Oh, lui qui court, puis qui

fait: "Mip! Mip!"


PHILIP ET MICHEL

Lucky Luke.


[RAYMOND:] Tintin.

PATRICK GROULX

Livre préféré?


[RAYMOND:] Tintin.

PHILIP ET MICHEL

Lucky Luke.


[VENESSA:] Euh, le dictionnaire! Ha!

PATRICK GROULX

À part la musique, ta matière

préférée à l'école?


[YAO:] Les mathématiques.
[RAYMOND:] Mathématiques.

JAMES

Maths, parce que c'est trop facile.


[VANESSA:] Biologie?
[VENESSA:] Cinéma.
[PHILIP:] L'éducation physique.

MICHEL (Se moquant de PHILIP)

Pfft!

(PHILIP et MICHEL rient.)


PATRICK GROULX

Votre groupe préféré?


[MICHEL:] Pink Floyd.

PHILIP (Saracastique)

Les Backstreet Boys.


VANESSA

McFly. C'est un groupe britannique.


[VENESSA:] Oh, Beatles!
[JAMES:] One direction. Yeah.
[VICTORIA:] Taylor Swift.
[RAYMOND:] Offspring.

PATRICK GROULX

Ta chanson préférée?


VICTORIA

''I knew you were trouble'',

Taylor Swift.


[RAYMOND:] Passe.

VENESSA (Blaguant)

Tête, épaules, genoux, orteils.


VANESSA (Ne sachant pas)

Euh... Pffft!


PATRICK GROULX

Elle est bonne, cette "toune-là".


VANESSA (Souriant)

Oui! C'est ça! Ha!

(Fin segment)

(On retrouve PATRICK GROULX en compagnie de YAO à Ottawa.)


PATRICK GROULX

Yao, t'es un gars de mots.


[YAO:] Oui.

PATRICK GROULX

J'imagine que tu lis beaucoup.


[YAO:] Oui.

PATRICK GROULX

On a un défi pour toi.


[YAO:] Oui?

PATRICK GROULX

Derrière, là-bas...

(Pointant un petit édifice commercial)

... il y a une librairie. Tu vas

avoir ceci.

(Prenant un haut-parleur qu'un technicien lui tend et parlant à l'intérieur)

Tu sais comment ça

fonctionne?


[YAO:] Oui. Ha!

PATRICK GROULX (Montrant)

Alors, t'appuies ici, tu

parles là-dedans. Tu vas te

présenter avec ça, tu le

déposes, et là, tu "slames".


YAO (Riant)

OK! Ouh!

(PATRICK GROULX et YAO entrent dans la librairie.)


YAO

(Parlant dans le haut-parleur)

Bonjour tout le monde.

J'aimerais vous déranger

quelques minutes. Mon

nom est Yao, et pour vous, ce

soir, ou cet après-midi, je vais

faire un slam.


[VOIX DE FEMME:] Allez-y.

YAO (Slamant)

Si j'en crois bien les mœurs,

le rêve de tous, c'est d'être aimé.

D'un jour, se faire soigner,

affectionner en toute bonté.

Mais reste: que veut

dire amour? Soyons honnêtes.

De plus en plus, le mot nous

sort si vite, comme à tue-tête.

Pourtant, qu'est-ce que l'amour?

Bien trop souvent, on croit

l'apercevoir chaque jour.

Demain encore, le mot

sera dans tous les discours.

Sera la fervente opposante

d'une guerre en cours.

Que sais-je, du vrai amour?

Je m'interroge, mais l'histoire,

elle, suit son cours.

Douces pensées exquises,

mon cœur me joue des tours.

Entend plein de pourtours

au moindre de mes détours.

Émotion introduite,

jamais ne fut prédite.

De là je m'agite,

m'excite dans mon orbite.

Ça craint, j'hésite.

Je préfère vivre en ermite.


[VOIX DE FEMME:] Wow!

(Applaudissant)

Bravo!


VOIX D'HOMME (Applaudissant)

Bravo!


[YAO:] Merci!

(Un peu plus tard, PATRICK et YAO sont à l'extérieur.)


PATRICK GROULX

Sérieusement, là, quand on est

arrivés, tu sais, j'ai comme

pogné un petit frisson. Mais là,

le slam, comme ça, c'est tellement

poétique! C'est... c'est enivrant,

pour vrai.


YAO

(Expliquant la définition du slam)

Si je suis capable de

t'arrêter dans ton élan, je

viens de...


PATRICK GROULX ET YAO

"Slamer".

[PATRICK GROULX Là, je comprends pourquoi on appelle ça ''slam''. C'est ça pour vrai? [YAO:] Ouais.

PATRICK GROULX

(Blaguant)

Là, explique-moi donc c'est

quoi le rapport entre le rock

puis une roche?

Le blues puis le bleu?

Le jazz puis une jaquette?

(YAO rit.)

(Fin segment)

(Dans le prochain segment, PATRICK GROULX pose diverses questions aux candidats.)

(PATRICK GROULX est maintenant en compagnie de JAMES dans une salle de classe à TORONTO.)


PATRICK GROULX

Toi, tu parles trois langues?


[JAMES:] Oui.

PATRICK GROULX

Français, anglais... mandarin?


[JAMES:] Oui.

PATRICK GROULX

Pourquoi t'as choisi d'écrire

en français?


JAMES

Parce que c'est une langue

très romantique. C'est une

langue qui exprime très bien.

C'est une langue vraiment riche.

RAYMOND)


PATRICK GROULX

Penses-tu que c'est un bon

choix, de chanter en français en

Ontario?


[RAYMOND:] Oui.
[PATRICK GROULX:] Oui?

RAYMOND

Pour montrer au monde que,

premièrement, ça se fait puis ça

existe.

VANESSA)


PATRICK GROULX

Est-ce que tu penses que

d'être chanteur, chanteuse,

musicienne, c'est une bonne

idée, un bon choix de carrière

pour faire ben de l'argent?


VANESSA

Ben, pas ici certain, là.


[PATRICK GROULX:] Non?

VANESSA

Ah non. En français en Ontario, non.

YAO)


PATRICK GROULX

C'est quoi, ton idéal de vie?

Qu'est-ce que tu voudrais faire?

Qu'est-ce que tu veux accomplir

avec cette carrière-là?


[YAO:] Euh, sincèrement?
[PATRICK GROULX:] Oui.
[YAO:] Vivre bien.

VENESSA)


PATRICK GROULX

Aimerais-tu mieux être

reconnue pour ta musique ou

comme chanteuse? Si t'avais le

choix d'avoir deux grandes

carrières... tu choisis

laquelle?


VENESSA

Euh, deux grandes carrières? Je

pense que j'irais plus du côté

instrumental.


[PATRICK GROULX:] Oui?

VENESSA

J'admire vraiment ceux

qui font les trames sonores avec

les orchestres pour les grands

films.


PATRICK GROULX

Peux-tu me faire un petit bout de

musique de film dramatique, là?

Comme il commence à pas faire beau, là.


[VENESSA:] Oui.

(VENESSA joue au piano.)


PATRICK GROULX

(Commentant en s'adressant au public)

Il faisait vraiment pas beau.

(De retour à RAYMOND)


PATRICK GROULX

Tu dis que tu fais ça pour le

plaisir, pour la passion. C'est

le fun, c'est un passe-temps. Tu

trouves quand même des contrats?


RAYMOND

Il y a un tournoi de hockey

qui s'en vient, puis je suis en

train de m'arranger pour jouer

du, ben, de l'orgue.


PATRICK GROULX

De l'orgue? Ah oui?


RAYMOND

Ah oui, comme les matchs de la

Ligue Nationale.


PATRICK GROULX

Vas-tu jouer...

(PATRICK GROULX chantonne la mélodie des intermèdes musicales entre les périodes à la LNH.)


[RAYMOND:] Oui, oui, ça serait le fun.

PATRICK GROULX

Vas-tu jouer...

(PATRICK GROULX est dans sa bulle et chantonne un autre air. Il a les yeux fermés.)


PATRICK GROULX

♪ Oh! Oh! ♪

(Se parlant)

Là, les gens, ils...

♪ Oh! Oh! ♪ Go!

(PATRICK GROULX ouvre les yeux et constate que RAYMOND est parti.)


PATRICK GROULX

(S'adressant à l'équipe technique)

Il capote sur mon idée, il est

déjà allé pratiquer.

(Fin segment)

(On retrouve PATRICK GROULX dans le salon des parents de JAMES à Toronto. PATRICK GROULX a sa guitare tandis que JAMES a un instrument chinois appelé le ''erhu'' dans ses mains.)


PATRICK GROULX

Comment ça s'appelle, cet

instrument-là, James?


[JAMES:] Ça s'appelle le "erhu".
[PATRICK GROULX:] Erhu.
[JAMES:] Yeah.

PATRICK GROULX

C'est comme ça qu'on prononce

ça? "R-hu"? OK. Puis ça, c'est

un instrument traditionnel

chinois, c'est ça?


[JAMES:] Oui.

PATRICK GROULX

(Scrutant l'instrument)

OK. Je vois qu'il y a de la peau de serpent,

aussi. C'est de la vraie peau de serpent?


[JAMES:] Yeah.

PATRICK GROULX (Blaguant)

Ça serait beau avec mes bottes, ça.


[JAMES:] Oh, les miennes aussi.

PATRICK GROULX

T'as des bottes en serpent?


[JAMES:] Yeah.

PATRICK GROULX (Blaguant)

As-tu les bobettes?


JAMES (Jouant le gars ému)

Oh! Toi aussi? Oh...


PATRICK GROULX

Snake brothers.

(PATRICK GROULX et JAMES se tapent dans la main.)


PATRICK GROULX

On va "jammer" un peu.



[JAMES:] OK.

PATRICK GROULX

Ça te tente? OK. Je vais

jouer... une petite mélodie, une

série d'accords, puis

t'essaieras d'improviser un peu,

de trouver des lignes mélodiques.

Puis, je t'expliquerai après

pourquoi on "jamme" sur cette

chanson-là. OK?


[JAMES:] All right.

PATRICK GROULX

On y va.

[PATRICK GROULX part la mélodie et JAMES se joint à lui avec son ''erhu''. [MUSIQUE:] ♪ ♪ ♪

PATRICK GROULX

Ah, c'est beau, ça! Wow!


[MUSIQUE:] ♪ ♪ ♪
[PATRICK GROULX:] Ouais!
[MUSIQUE:] ♪ ♪ ♪

(PATRICK GROULX et JAMES font la finale de la chanson.)


PATRICK GROULX

Cette chanson-là, c'est une

chanson qui s'appelle

''J'aimerais donc ça''

et on va demander à tout le monde

de Jam de l'apprendre, parce qu'on va

la chanter ensemble sur scène.

Ça va être une chanson de groupe

qu'on va faire aux FrancoFolies

de Montréal.

(Fin segment)

[Début information à l'écran]

Les conseils du gérant

[Fin information à l'écran]

On retrouve maintenant PATRICK GROULX dans un studio de musique. Il est déguisé en gérant de maison de disques dont la tenue vestimentaire est expirée. Il prend une voix de vieux bonhomme impertinent et loufoque. Il porte une perruque noire et sa chevelure s’apparente à celle d'Elvis Presley, mais en plus démodée.


PATRICK GROULX

Le jeune, s'il y a une chose que

les grosses vedettes nous ont

apprise, c'est que ça prend pas

nécessairement du talent pour

être riche. Ça fait que c'est

encore possible qu'un jour, je

sois millionnaire! Mais c'est

pas facile, d'être riche! Ça

fait qu'il faut se préparer!

Premièrement, achète-toi un gros

portefeuille

(Sortant un immense portefeuille de sa veste de cuir)

pour commencer tout

de suite à avoir envie d'être

motivé de le remplir. Écris-toi

un chèque d'un million de

dollars, puis envoie-toi-le par

la poste!

(Sortant un immense chèque de sous la table)

Ça te rendra pas plus

riche, mais ça va impressionner

ton facteur! Achète-toi de la

peinture or, puis peinture tout

ce qu'il y a chez vous.

(Peinturant des objets, même la statuette de chat)

Minou?

Habitue-toi à donner aux gens

qui t'entourent! Au début, tu

peux commencer par leur donner

des choses simples, comme une

"bine" sur l'épaule ou la

grippe. L'important, c'est de

donner. Puis fais-toi-z-en pas,

si tu fais ce que t'aimes, ce

sera pas important, d'avoir de

l'argent! Ça fait que comme je

t'ai dit tantôt, envoie-moi celle que t'as.

(Fin segment)

(PATRICK GROULX est maintenant en compagnie de YAO qui va interpréter une chanson dans un sous-sol d'un bâtiment industriel. Ils sont derrière des barreaux noirs qui donnent l'illusion d'une prison.)


PATRICK GROULX

C'est déjà la fin de l'émission,

mais juste avant, Yao, tu vas

nous faire une dernière

chanson slam.


[YAO:] Oui.

PATRICK GROULX

Avec deux musiciens. C'est quoi,

leurs noms?


[YAO:] Olivier-Philippe Auguste au

violon et Peterson Altimo à la guitare.


PATRICK GROULX

(S'adressant au public de l'émission à travers les barreaux)

Excellent. Et nous, on se

revoit une prochaine fois pour l'émission Jam.

(S'adressant à YAO qui quitte la ''prison'')

Tu peux y aller.


YAO (Jouant le jeu)

Bye. Je te laisse!
[PATRICK GROULX:] Oui.
[YAO:] Bon séjour, hein.
[PATRICK GROULX:] OK, toi, tu sors?
[YAO:] Oui.

PATRICK GROULX

(Hurlant derrière les barreaux, jouant au prisonnier)

Hé, laissez-moi sortir!

J'ai rien fait! J'ai faim! Je suis

tout seul dans la vie! Il y a

personne qui est là...

(Réalisant que ce n'est pas un lieu clos)

Oh, c'est débarré?

(PATRICK GROULX sort par les côtés de la grille qui sont complètement ouverts.)

(On voit maintenant YAO faire sa chanson slam accompagné de ses deux amis musiciens.)

[Début information à l'écran]

Jam – Pardonne-moi – Yao

[Fin information à l'écran]


YAO

♪ Wo, ouh, oh ♪♪

Yeah, ♪♪ oh ♪

Je suis désolé.

Ouais.

Ces déveines que

j'écris en toute lucidité,

mes larmes ont cristallisé,

plus aucune fluidité.

Tu vois ce conte de fée.

Ma faute fut écourtée,

par la tienne fut abrégée.

Nos deux cœurs amputés.

De mes gaffes, tu t'es vengée.

Inconsciente naïveté.

Incrédule, j'ai riposté.

Auto-dégoûté, à me prendre

pour un guerrier,

à l'assaut, je suis passé.

Sabotage de notre amour,

kamikaze, j'ai achevé.

♪ ♪ ♪

Pardonne-moi, je suis désolé.

À t'en vouloir, je me suis

mis à ne plus te croire

et fini par t'en vouloir.

Mon cœur se serre.

Dans mes rétines

sèches, le désert.

Pardon, mon cœur prêche,

la raison m'en empêche.

L'homme de sagesse aime,

reste pourtant un homme.

Donc, la haine, l'épervier, elle

rôde comme un môme en séquelle.

Je pars goûter aux symptômes.

Goût amer, je vomis nos

querelles et me fais fantôme.

(♪ Chantonnement ♪)


YAO

♪ Pardonne-moi,

je suis désolé. ♪

♪ Pardonne-moi,

je suis désolé ♪

♪ Pardonne-moi,

je suis désolé .♪

♪ Je suis désolé,

je suis désolé. ♪

Pardonne-moi, je suis désolé.

Dans ton essor,

t'as signé notre mise à mort.

T'as pris le rôle de matador,

et moi, le buffle à mi-souffle,

saigne, je souffle.

On baigne dans l'outrance

dû au remède en absence.

La faute au départ fut mienne.

J'ai pris les rênes.

L'excuse, par la suite, est

tienne quoi qu'il advienne.

Ma chambre est maintenant

une arène, elle perd son zen.

Les murs sont remplis

de scènes, couverts de peine.

Oh... je suis désolé.

Quand je pense à nous, ma

poitrine durcit, devient mûre.

Dure comme le roc d'Excalibur.

Au futur est ma cure.

À présent, j'ai une armure.

Et la dague dans mon torse,

le sujet me courbature.

Mon cœur bat, s'abat sur

l'histoire à vive allure.

Triste caricature,

si obscure est la cadence.

Le rythme de nos ratures

dans le livre de nos ruptures.

À mesure, je me censure.

Trop nombreuses

sont les bavures.


[MUSICIEN:] ♪ ♪ ♪

(♪ Chantonnement de YAO♪)


YAO

♪ Pardonne-moi,

je suis désolé ♪

♪ Pardonne-moi,

je suis désolé ♪

♪ Pardonne-moi,

je suis désolé ♪

♪ Je suis désolé,

je suis désolé ♪

Pardonne-moi, mais...

je suis désolé.

Est-ce que tu sais pourquoi?

Parce que, dans le fond, je t'aime.

Mais je préfère qu'on

en reste là, toi et moi.

♪ Wo, ouh, oh ♪

♪ Oh, yeah ♪

Pardonne-moi, je suis

désolé, mais je pars.

Je suis sincèrement désolé.

♪ Wo, ouh, oh ♪

♪ Oh... yeah

♪♪ Hum ♪

(Fin de la chanson)

(Début générique de fermeture)


PATRICK GROULX

Si tu veux voir du Jam jamais vu

à la télé, va sur notre site Web:

www.tfo.org/jam

(Fin générique de fermeture)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par