Image univers Jam Image univers Jam

Jam

L'humoriste Patrick Groulx adresse un défi à de jeunes auteurs-compositeurs-interprètes, les embarquant dans une aventure qui les mènera sur la scène des FrancoFolies de Montréal. Musique, humour et créativité vous attendent.

Site officielpour Jam
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Internet et les médias sociaux

Victoria va chanter devant une classe de son école. Patrick Groulx répond lui-même à ses fans sur Facebook. Pour son défi, Yao est chronométré, minuté et son temps est compté.


Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Pour une 2ème saison, l'humoriste Patrick Groulx met au défi huit nouveaux jeunes musiciens francophones de l'Ontario: Victoria, James, Phil et Michel, Venessa, Vanessa, Raymond et Yao, dans une aventure qui les mènera sur la grande scène des FrancoFolies de Montréal. Encore une fois, musique, humour et créativité sont réunis dans cette attachante série jeunesse.

Voici les noms des candidats et la ville dont ils sont issus: Victoria Powell (15 ans): Ottawa Vanessa Thibodeau (17 ans): Dubreuilville Philip Brown et Michel Campeau (20 ans): Ottawa James Zhao (16 ans): Toronto Venessa Lachance (19 ans): Hearst Raymond Piette (23 ans): Hearst Yaovi Oyi (25 ans): Ottawa

On voit PATRICK GROULX en train d'envoyer des messages texte, puis on aperçoit les fenêtres des messages apparaître à l'écran.

[Début information à l'écran]

Salut tout le monde, et bienvenue à JAM.

Cette semaine on parle d'Internet et de médias sociaux.

De comment les utiliser et de la place qu'ils prennent.

Parce qu'il y a des gens qui sont TOUJOURS là-dessus.

Ce monde-là exagère.

Faut pas que les médias sociaux remplacent la réalité.

Les gens ne se parlent plus! [Moi, je trouve ça RI-DI- CULE.

Bonne émulsion...

Émulsion!

Haaaaaaaaaaaaa!

Bonne émission!

Maudit correcteur.

lol

[Fin information à l'écran]


PATRICK GROULX

(S'adressant au public de l'émission)

Bonne émission!

(PATRICK GROULX reçoit un nouveau message texte avec un chat qui pleure de rire, un pouce en l'air et une télévision. PATRICK GROULX rit.)

(Générique d'ouverture)

[Début information à l'écran]

JAM

[Fin information à l'écran]

PATRICK GROULX est avec VICTORIA dans sa chambre à Ottawa.


PATRICK GROULX

Aujourd'hui, on parle de médias

sociaux, et on a un défi pour toi.


VICTORIA

OK.


PATRICK GROULX

Es-tu prête?


[VICTORIA:] Oui.

PATRICK GROULX

(Pointant l'ordinateur sur la table de chevet)

Est-ce que t'as Internet là-dessus?


[VICTORIA:] Oui.

PATRICK GROULX

Oui? OK. Ce que tu vas faire,

t'as une page Facebook?


[VICTORIA:] Oui.

PATRICK GROULX

OK. Tu vas te créer un statut.


[VICTORIA:] OK.

PATRICK GROULX

Tu vas dire ce que tu fais

aujourd'hui. Tu peux parler

de Jam. On peut prendre une

photo ensemble si tu veux.


[VICTORIA:] OK.

PATRICK GROULX

Et tu dois avoir cinquante "likes"...


VICTORIA

OK. Ça, ça va être difficile.


PATRICK GROULX

... d'ici la fin de la journée.


VICTORIA

OK! Je vais essayer. Je vais

faire de mon mieux.


PATRICK GROULX

Sais-tu ce que tu vas gagner?


VICTORIA

Qu'est-ce que je vais gagner?


PATRICK GROULX

Un petit, petit canot.


[VICTORIA:] OK. Wow!

PATRICK GROULX

C'est ça ton cadeau.


VICTORIA (Blaguant)

C'est un bon prix!


PATRICK GROULX

C'est le fun, hein? T'ouvres

l'ordinateur, et on va aller

sur ta page Facebook.

(VICTORIA entre son mot de passe pour ouvrir son ordinateur.)


PATRICK GROULX

Ton mot de passe, c'est vraiment "chat"?


[VICTORIA:] Ha! Oui.

(VICTORIA est maintenant connectée à sa page Facebook.)


PATRICK GROULX

As-tu une idée?


VICTORIA (Tapant à l'ordinateur)

Oui. OK. "Atteindre mon but".


PATRICK GROULX

Elle a vraiment écrit:

"Petit, petit canot."

(VICTORIA rit.)


PATRICK GROULX

Hé, on prend une photo?


[VICTORIA:] Oui.

(Quelqu'un de l'équipe technique prend une photo d'eux.)


PATRICK GROULX

Ah! Cool!

(On voit la photo et le statut Facebook de VICTORIA apparaître à l'écran.)


[VICTORIA:] OK.

PATRICK GROULX

OK, c'est bon? Attends

minute... Alors, lis-nous ça.


VICTORIA

(Lisant à l'écran)

OK. "Premier défi pour Jam 2:

"Est-ce que ce statut peut avoir

cinquante "likes" avant la fin de la

journée? Mon prix: un petit,

petit canot. Aidez-moi à

atteindre mon but.


PATRICK GROULX

Yeah! C'est bon, ça!

(Quelques secondes après la publication du statut...)


PATRICK GROULX

Puis? Combien?


VICTORIA

Il n'y en a pas un encore.


PATRICK GROULX

Pas encore! Hé!

(Blaguant)

Ça fait quand même

deux secondes que c'est là.

(Blaguant)

Bon. On va aller tresser des

raquettes, puis on revient

tout de suite après.


VICTORIA (Embarquant dans le jeu)

All right!


PATRICK GROULX (Continuant)

OK. Des petites, petites raquettes.

(Fin segment)

(PATRICK GROULX pose maintenant des questions aux candidats par rapport aux technologies et aux médias sociaux.)

JAMES)


PATRICK GROULX

Est-ce que tu penses, James,

qu'en 2013, il faut être aussi

bon avec un ordinateur qu'avec

un instrument?


JAMES

Définitivement. Parce que dans

cette génération de technologie,

tout le monde a accès à

l'Internet. Donc, Internet,

c'est vraiment une bonne chance

pour te faire découvrir, pour

montrer tes talents.

RAYMOND)


RAYMOND

Ben, je pense qu'il faut quand

même prioriser la musique, ça

fait que tu devrais maîtriser

ton instrument d'abord. Mais

oui, quelqu'un devrait être

capable de se débrouiller.

VICTORIA)


VICTORIA

Ben, je pense que l'Internet,

c'est vraiment un outil qui est

comme vraiment utile. Comme, on

devrait... plus de monde peut

écouter ta musique sans aller

à ton concert.

PHILIP et MICHEL)


PHILIP

Ben, les médias sociaux, c'est

toujours bon pour un artiste,

dans le fond, parce que c'est

ben le fun passer des CD dans la

rue, mais tu rejoins ben plus de

monde sur Facebook, sur YouTube

puis sur tout ce qui est médias

sociaux, dans le fond.

YAO)


YAO

Je suis sur Facebook, je suis sur

Twitter, je suis sur MySpace,

même si mon MySpace te redirige

à mon site Internet.


PATRICK GROULX

Ah oui, hein?


[YAO:] Juste parce que ça

devient trop long!

VENESSA)


VENESSA

Quand je fais la promotion de mes

spectacles, je vais mettre des

petits messages sur Facebook et

puis je vais mettre souvent des

liens sur YouTube pour montrer

aux gens c'est quoi que je vais

faire un peu pour piquer

leur curiosité.

RAYMOND)


PATRICK GROULX

Toi, est-ce que t'utilises

l'Internet pour découvrir des

artistes, des nouveaux bands?


RAYMOND

Oui, tout à fait. Il y a

plusieurs groupes que soit

j'entends parler à la radio

ou par clics sur des liens sur

Internet. Je finis par découvrir

des nouveaux groupes.

VANESSA)


PATRICK GROULX

Si on veut entendre ta

musique, c'est où? Qu'est-ce

qu'on fait pour te trouver sur

Facebook? On tape ton nom?


VANESSA

Oui. Vanessa Thibodeau

Musique, puis...


PATRICK GROULX

Vanessa Thibodeau Musique?


VANESSA

Ouais, puis ça va t'amener

à la page Web.

VENESSA)


PATRICK GROULX

Donc, si on veut entendre

ta musique: Facebook, YouTube?


[VENESSA:] Ou mon salon.

PATRICK GROULX

Ou ton salon?


[VENESSA:] Oui: ou mon salon.

PATRICK GROULX

Bon. Ben, donne-nous ton adresse.

(VENESSA rit.)

VICTORIA)


VICTORIA

J'ai ma page Facebook qui est

Victoria Powell Music, puis là,

j'ai mon site Web qui est

victoriapowellmusic.com. Puis,

YouTube: Victoria Powell Music.

Tu vois le thème.


PATRICK GROULX (Blaguant)

Ça fait que, ton nom,

c'est Victoria Powell?


[VICTORIA:] Oui.
[PATRICK GROULX:] OK.

VICTORIA

Puis là, tu as "music"

en anglais: M-U-S-I-C.


PATRICK GROULX (Blaguant encore)

Mais ça, c'est pas ton nom, ça, "music"?


[VICTORIA:] Non, non.
[PATRICK GROULX:] OK.

VICTORIA (Jouant le jeu)

C'est la musique...


PATRICK GROULX

C'est Victoria Powell...


VICTORIA POWELL

... ce que je fais.


PATRICK GROULX

OK! Tu fais de la musique. OK!


VICTORIA

Oh, puis sur Twitter aussi.


PATRICK GROULX (Répétant)

Twitter aussi.

(On retrouve PATRICK GROULX dans le salon de YAO.)


PATRICK GROULX

Es-tu prêt pour un défi?


[YAO:] Ouais!

PATRICK GROULX

Tu vas avoir cinq minutes pour

composer une chanson. Cinq

minutes seulement: paroles

et musique, ou mélodie dans

ta tête, ou beat, parce que t'es

un slameur. Alors, on va piger un

thème et tu vas peut-être te faire

déranger un peu, là.


YAO (Riant)

OK.

(PATRICK GROULX pige un thème dans un bocal de verre qu'il a apporté.)


PATRICK GROULX

On veut pas te rendre ça trop

facile. On veut travailler ta

concentration, tu comprends?

On fait ça pour toi, dans

le fond. Le thème... Oh,

intéressant:

(Lisant)

le temps.

(Sortant une minuterie ancienne et la déposant sur la table)

D'ailleurs, je vais mettre une

minuterie comme ça, ici. Je vais

la mettre à cinq minutes. T'es

prêt? On commence ça tout de suite.

(YAO se met au travail.)


PATRICK GROULX

(Apportant un réveil-matin et le déposant sur la table)

Je vais juste me mettre une

alarme pour me rappeler qu'il

y a une alarme.

(Apportant une autre alarme)

Je veux tellement pas oublier.

(Puis deux autres)

Je vais m'en mettre deux autres

aussi comme ça.

(Une autre)

Celle-ci aussi. Ça, c'est pour

me rappeler d'éteindre la verte.

(Une autre)

Celle-là, la minuterie qu'il y a là...

(Une autre ancienne)

J'aime mieux celles-ci.

Elles sont à "crank", plus fiables.

(Une autre)

Puis, je vais mettre celle-ci.

Ça, c'est pour toi, celle-là.

Ça, c'est toi.

(Une des alarmes se fait entendre.)


PATRICK GROULX

Qu'est-ce qui sonne comme ça?

Je vais aller chercher le

manuel. Je sais pas comment

ça fonctionne, ça.

(YAO rit.)

(Plusieurs alarmes sonnent maintenant.)


PATRICK GROULX

C'est correct? Juste celui-là

pour pas oublier que c'est... Le

manuel! Ça me prend un manuel!

(Toutes les alarmes sonnent en même temps.)


PATRICK GROULX

Attends minute, là. C'est lui,

ici, qui... Non, c'est pas lui.

Lui ici. Lui, je le ferme.

(PATRICK GROULX fait mine de chercher l'alarme qui fait du bruit. Il blague puisque toutes les alarmes sonnent.)


PATRICK GROULX

(Pointant deux alarmes)

Ces deux-là, je m'excuse, elles sont

brisées, je suis pas capable de

les arrêter. Je pourrais les sortir

de la pièce, mais je suis un peu fatigué.

(S'adressant à YAO)

OK! Terminé! Fini! On arrête

tout! As-tu réussi à écrire

quelque chose?


[YAO:] Quelque chose.

(PATRICK GROULX et YAO rient.)


PATRICK GROULX

Veux-tu nous le faire?


[YAO:] Je peux rigoler avec.
[PATRICK GROULX:] OK.
[YAO:] On va voir ce que ça donne.
[PATRICK GROULX:] On t'écoute.

YAO (Faisant du slam)

Tic tac. Tic tac,

frivole qu'il est.

Le temps file,

laissant derrière lui

un filament de regrets,

ouvrant face à toi

un élément peu concret.

Le futur tant attendu,

tant vénéré, mais sur quelle base

se retrouver? Tic tac.

Tic-tac-toe, jouent les enfants.

Le temps qu'il fait dehors, et...


PATRICK GROULX

Rendu là.


YAO (Imitant la sonnerie)

Bip! Bip! Bip!

(PATRICK GROULX et YAO rient.)


PATRICK GROULX

Hé, merci beaucoup! Bravo.


[YAO:] Merci à toi.

PATRICK GROULX

C'était ben bon. Bon!

(Faisant mine de ramasser toutes les alarmes, blaguant)

On va ramener ça au Dollarama.

(YAO rit.)


YAO (L'aidant)

Attends, attends, je vais

t'aider. T'es sûr? Attends...


PATRICK GROULX

(Ayant les mains pleines)

Tout est correct.


YAO (Blaguant)

Il y a de la place sur ta tête!

(Fin segment)

(Dans le prochain segment, PATRICK GROULX est en compagnie de VICTORIA.)


PATRICK GROULX

On parle de technologie.


[VICTORIA:] Oui.

PATRICK GROULX

On t'a lancé un défi,

nous autres, tantôt.


[VICTORIA:] Oui. Cinquante "likes".

PATRICK GROULX

Cinquante "likes". Combien

penses-tu que t'en as?


[VICTORIA:] Deux?

(PATRICK GROULX sort un téléphone de sa poche arrière de pantalon.)


PATRICK GROULX

Tu savais pas, hein?

J'ai volé ton téléphone.


[VICTORIA:] Oh! OK.
[PATRICK GROULX:] Veux-tu aller voir?

VICTORIA (Regardant)

OK. Cinq.


PATRICK GROULX

Cinq "likes". Ben,

c'est quand même bon!


[VICTORIA:] Oui, ça commence.

PATRICK GROULX

Il t'en reste juste quarante-cinq

à aller chercher! Ha! Ha! Hé! Quarante-cinq!

(On voit apparaître le pouce en l'air, symbole du ''like'' sur Facebook, en bas de l'écran.)


PATRICK GROULX

(Jouant le rôle de l'animateur disjoncté)

(S'adressant au public de l'émission)

C'est écrit au bas de

l'écran. On appelle, tout le

monde, on lâche pas. On "like".

On "like" Victoria Powell,

OK? On...

(S'adressant à VICTORIA)

Toi, t'embarques pas pantoute

là-dedans, hein? OK, c'est bon...

(VICTORIA fait non de la tête et rit.)

(Fin segment)

[Début information à l'écran]

Les conseils du gérant

[Fin information à l'écran]

On retrouve maintenant PATRICK GROULX dans un studio de musique. Il est déguisé en gérant de maison de disques dont la tenue vestimentaire est expirée. Il prend une voix de vieux bonhomme impertinent et loufoque. Il porte une perruque noire et sa chevelure s’apparente à celle d'Elvis Presley, mais en plus démodée.


PATRICK GROULX

Le jeune, pour devenir une

vedette, tu vas avoir besoin de

l'Internet. Ça fait que branche

ton téléphone dans la ''tivi'', puis

commence immédiatement à

maîtriser l'autoroute de la

toile du surf de l'électronique!

Pour être une vedette de

l'Internet, c'est essentiel

d'avoir une bonne connaissance

des réseaux sociaux. Ça, les

réseaux sociaux, c'est un peu

comme de la danse sociale, mais

avec un ordinateur.

(PATRICK GROULX danse à côté d'un ordinateur.)


PATRICK GROULX

Sur les réseaux "sociaux",

l'important, c'est de quoi t'as l'air.

Choisis-toi une photo de profil

qui donne envie de te connaître.

(PATRICK GROULX prend une photo de lui faisant un signe de paix et un bec de canard avec sa bouche.)


PATRICK GROULX

Le monde aime pas ça quand ça va

mal, ça fait que parle juste de

ce qui va ben:

(Faisant mine de taper à l'ordinateur)

"Aujourd'hui, j'ai flatté un chat!"

Puis camoufle ce qui va moins bien:

(Ayant un œil au beurre noir)

"Aujourd'hui, j'ai reçu un gros

coup de main."

Mais il faut que

tu fasses attention, parce qu'il

y a du monde croche sur

Internet. Si quelqu'un te dit

que t'as gagné une grosse somme

d'argent, puis qu'il faut que tu

lui envoies ton numéro de compte

de banque puis ton NIP, c'est

sûr que ça se peut pas! Ça se

peut pas parce que c'est moi

qui l'ai gagné le mois passé.

Je viens juste de leur envoyer

mon numéro de compte puis mon NIP.

(Réfléchissant)

Je me suis fait avoir, moi!

(Fin segment)

(Dans le prochain segment, RAYMOND pose des questions à PATRICK GROULX.)


RAYMOND

Ça fait que, Patrick, je peux

te poser quelques questions?


[PATRICK GROULX:] Oui.

RAYMOND

Ça fait que, premièrement,

comment penses-tu qu'un artiste

devrait se servir des médias sociaux?


PATRICK GROULX

Il y a plusieurs façons, je

pense, de se servir des médias

sociaux. Il y a évidemment

Facebook, Twitter, tout ce qu'on

connaît, YouTube... Mais il faut

faire attention à la façon

dont on les utilise.

Maintenant, on dirait qu'on

nous reproche, des fois, les

artistes, de juste se vendre

dans les médias sociaux. On

dirait que les gens maintenant

ont besoin de plus. Ils veulent

savoir ce que tu manges le

matin, qu'est-ce que tu fais...

Moi, je le faisais beaucoup, au

début, ça, sur Twitter. Puis, à

un moment donné, je me suis

comme un peu tanné.


RAYMOND

En tant qu'artiste, jusqu'à

quel point qu'on devrait achaler

les fans pour faire notre promotion?


PATRICK GROULX

Moi, je me demande tout le

temps ça. Je me dis: "Est-ce

qu'ils sont écœurés? Est-ce que

j'en fais trop?" Je pense que le

dosage est important. Il y a des

artistes qui sont vraiment pas

proches de leurs fans, puis ils

ont le droit. Je pense pas que

c'est méchant. Je pense qu'il

y en a qui sont plus timides

ou malhabiles ou ils savent pas

trop comment... Et il y en a

que c'est le contraire, là.


RAYMOND

Jusqu'à quel point qu'on

devrait laisser les fans

entrer dans notre monde?


PATRICK GROULX

Je pense qu'il faut faire

attention à ça. Maintenant,

on est très accessibles, les

artistes. Puis, moi, des fois,

ça me dérange, ça. Puis, au

début, moi, il y a beaucoup de

gens qui m'écrivaient, puis je

me sentais mal quand j'avais pas

le temps de répondre, puis... Je

pense qu'à un moment donné,

il faut apprendre aussi

à laisser aller.


RAYMOND

Combien de temps par semaine

à peu près tu passes sur les

médias sociaux?


PATRICK GROULX

Quand même beaucoup. Moi,

c'est important pour moi. Je

m'en sers beaucoup, des médias

sociaux. Surtout mon Facebook.

Moi, j'ai une page Facebook et

les gens savent maintenant que

quand ils écrivent quelque chose,

c'est moi qui réponds.


RAYMOND

Puis, est-ce que tu penses que

les technologies, médias sociaux

puis tout ça, est-ce que ça rend

le rapport artiste-fan encore

plus fort?


PATRICK GROULX

Moi, j'aurais aimé ça, dans

mon temps, si j'avais pu écrire

à mon idole ou quelqu'un que

j'admirais beaucoup, puis savoir

qu'il me réécrit un petit mot,

tu sais... Il y a de quoi de

spécial là-dedans. Ça nous

rapproche, dans le fond, de

notre idole ou de notre artiste

préféré. Ça fait que je pense

que oui, effectivement,

ça rapproche.

(Fin segment)

[Début information à l'écran]

L'interrogatoire

[Fin information à l'écran]

Dans le prochain segment, PATRICK GROULX pose des questions variées aux candidats afin d'apprendre à les connaître davantage.


PATRICK GROULX

Si t'étais un animal, tu serais quoi?


[RAYMOND:] Un chevreuil.
[YAO:] Je serais un chien.
[VICTORIA:] Un chien.

VANESSA

Je sais pas, de quoi qui court

vite, là... Une panthère.


[MICHEL:] Furet.
[PHILIP:] Une mouffette.

PATRICK GROULX

Qu'est-ce que ça boit,

une vache?


[VENESSA:] De l'eau.
[YAO:] De l'eau.
[VICTORIA:] De l'herbe!
[JAMES:] De l'eau.
[VANESSA:] De l'eau.
[RAYMOND:] Certainement pas du lait.

PHILIP (Riant)

Du lait!

(MICHEL rit.)


PATRICK GROULX

Dans quel film

aimerais-tu vivre?


[VANESSA:] La petite sirène.

PHILIP

Alice au pays des merveilles.


VENESSA

Le Titanic, mais je peux pas.


[VICTORIA:] Hunger Games.

PATRICK GROULX

Tu te réveilles sur une île

déserte: c'est quoi, la première

chose que tu fais?


[YAO:] Je cherche à manger!
[VICTORIA:] Je cherche de l'eau.
[VENESSA:] Je chante.

VANESSA

Je me demande: "Qu'est-ce

que je fais là?" Puis, après ça,

ben, je vais construire un petit

radeau, là.


[PHILIP:] Respirer.

(MICHEL répond par un bâillement.)


PATRICK GROULX

As-tu des frères et des

sœurs? Si oui, dis-leur allô.


[VANESSA:] Non, j'en ai pas.
[JAMES:] Salut!

VICTORIA

Deux sœurs, et salut!


YAO

J'ai deux frères et

une sœur. Salut!


[RAYMOND:] Bonjour, Josée.

VENESSA

Allô Zachary! Allô Alex!

Allô Carrie-Anne! Allô Maxime!

Allô Maude!


PATRICK GROULX

C'est une meute.


[VENESSA:] Oui!

PATRICK GROULX

Tu vas faire quoi maintenant

que t'as fini ce questionnaire?


RAYMOND

(Faisant référence à la petite boîte qui sert de décor pour le questionnaire)

Sortir de cette boîte.


YAO (Sérieux)

Je vais sortir, je vais te

regarder droit dans les yeux,

et je vais éclater de rire.


[VICTORIA:] Je vais boire de l'eau.
[JAMES:] Sortir de la boîte.
[VENESSA:] Ah! Je vais sortir

de cette jolie boîte.


[VANESSA:] Sortir d'ici parce que

ça sent le plastique.


[PHILIP:] S'essuyer la face parce qu'on sue!
[MICHEL:] Oui. Ficher le camp.

PHILIP (Essoufflé)

C'est fini!

(Fin segment)

[Début information à l'écran]

Avertissement – Le défi Jam

[Fin information à l'écran]


PATRICK GROULX (Narrateur)

Les participants de Jam ont

aucune idée des défis qu'ils

vont devoir accomplir. Des

défis comme celui-là!

(PATRICK GROULX est maintenant en compagnie de VICTORIA dans son école secondaire.)


PATRICK GROULX

Est-ce que tu sais on est où ici?


[VICTORIA:] Oui, à mon école.

PATRICK GROULX

Ton école. Est-ce que tu

connais Dominic Etcheverry?


[VICTORIA:] Non.

PATRICK GROULX

Non? C'est un professeur ici à l'école.


[VICTORIA:] Vraiment?

PATRICK GROULX

C'est sa fête. Aujourd'hui.


VICTORIA (Anticipant le défi)

Oh, my gosh!


PATRICK GROULX

Alors, ce que tu vas faire,

c'est qu'on va aller dans sa

classe, et comme cadeau de fête,

tu vas lui chanter une chanson.


VICTORIA (Gênée)

Ha! Ha! Ha! OK.


PATRICK GROULX

Est-ce que ça te stresse?


[VICTORIA:] Un petit peu, mais ça

va être correct.


PATRICK GROULX (Blaguant)

OK. Si ça te stresse pas

assez, on rajoute un boa

là-dedans.


VICTORIA

Non, c'est correct!


PATRICK GROULX

Non? OK. C'est bon.

T'es prête?


[VICTORIA:] Oui.

PATRICK GROULX

On y va. Suis-moi!

(PATRICK GROULX et VICTORIA se dirigent vers la salle de classe.)


PATRICK GROULX

(Ouvrant la porte de la classe)

Bonjour, tout le monde.

(VICTORIA se place devant le groupe avec sa guitare.)


VICTORIA

Bonjour. Donc, mon nom, c'est

Victoria Powell. Puis, comme

vous le savez peut-être, c'est

la fête à votre professeur

aujourd'hui. Donc, je vais

vous chanter une chanson.

(S'accompagnant à la guitare)

♪♪ Il y avait un temps ♪

♪ Où je pensais ♪

♪ Qu'on pourrait ♪

♪ Être ensemble ♪

♪ Maintenant je vois ♪

♪ Je n'étais pas la seule ♪

♪ Tu cherches encore ♪

♪ Une fille plus belle ♪

♪ Je sens que tu la regardes ♪

♪ Quand je suis tournée ♪

♪ Je sens que tu ne veux plus ♪

♪ Être à mes côtés ♪

♪ Mettons fin

au jeu d'amour ♪

♪ Je ne veux plus savoir

de tes tours ♪

♪ Quel gaspillage de temps ♪

♪ Tu ne réponds plus

à ton téléphone ♪

♪ Tu joues des jeux

avec mon cœur ♪

♪ Je ne reste plus avec toi ♪

♪ Donc, mettons fin

à ce jeu d'amour ♪♪

(Les élèves applaudissent.)


PATRICK GROULX

Bravo! Hé! Félicitations!


[VICTORIA:] Merci.

PATRICK GROULX (Au groupe)

L'avez-vous trouvée bonne?


[TOUS:] Oui.

PATRICK GROULX

Oui? Ben, merci beaucoup,

tout le monde.

(PATRICK GROULX et VICTORIA sortent de la classe.)


[PATRICK GROULX:] Puis?
[VICTORIA:] Oui...

PATRICK GROULX

Hé, tu chantes bien.


VICTORIA (Flattée)

Merci!

PATRICK GROULX

T'as tellement une belle voix.

Ça, c'est... C'est toi qui as

composé ça?


[VICTORIA:] Oui.

PATRICK GROULX

Ça ferait une méchante

bonne "toune" pop, ça.


[VICTORIA:] Ben, merci.

PATRICK GROULX (Blaguant)

Là, on fait la même chose dans

chacune des classes de l'école.


[VICTORIA:] Oh, my God!
[PATRICK GROULX:] Es-tu prête?

VICTORIA (Embarquant dans la blague)

Oui.


[PATRICK GROULX:] Viens-t'en.

(PATRICK GROULX et VICTORIA font mine de se diriger vers une autre classe.)

(Fin segment)

(Maintenant, PATRICK GROULX pose des questions aux candidats tour à tour, individuellement.)

(PATRICK GROULX commence avec YAO.)


PATRICK GROULX

Le fait que la musique

maintenant soit très, très,

très accessible, est-ce que

c'est positif pour toi ou

c'est négatif?


[YAO:] C'est relatif.
[PATRICK GROULX:] OK.

YAO

Pourquoi c'est relatif? Parce

qu'il y a toujours deux côtés à une

médaille. Ça fait qu'il y a un

bon côté, il y a un mauvais

côté. Le mauvais côté, bien

entendu, c'est que trop

accessible, il y a une perte

de retour sur l'investissement

un peu. Les gens peuvent

télécharger ta musique et tout.

Mais de l'autre côté, en même

temps, ça fait que beaucoup plus

de personnes peuvent découvrir

ta musique.

JAMES)


JAMES

Par exemple, il y a vingt ans,

un artiste comme moi sur

l'Internet, c'est impossible

que quelqu'un m'écoute.


[PATRICK GROULX:] Oui.
[JAMES:] Mais dans cette ère,

c'est possible.

PHILIP et MICHEL)


MICHEL

Oui, c'est trop facile, mais

c'est bon. C'est bon parce que

c'est comme ça qu'un artiste va

se faire découvrir. T'as beau

aller en tournée, mais c'est

surtout en faisant ça, en

donnant des chansons

gratuitement que tu vas te faire

découvrir. Tu sais, tu donnes un

ou deux singles, puis tu dis:

"Allez acheter mon album après."

(De retour à YAO)


YAO

Comme par exemple, il y a

certains groupes qui décident

de donner leur album

gratuitement en téléchargement.

Et ils se retrouvent à avoir

plus de cinquante mille téléchargements,

mais en même temps, ils ont

une base de données de personnes

pour dire: "Bon, voilà, en un

an, avec cet album gratuit,

on vient de faire une tournée complète.''

VICTORIA)


PATRICK GROULX

Qu'est-ce que tu vends

le plus? Le CD ou tes

chansons numérisées?


VICTORIA

Les CD apportent plus de

profits parce qu'on les vend vraiment.

Mais je pense qu'on

a fait plus de ventes, comme

plus de personnes l'ont

"downloadé", genre sur Internet.

VENESSA)

PATRICK GROULX:0 Toi, est-ce que tu payes pour ta musique? [VENESSA

Absolument. Toujours.

Toujours, toujours. J'ai

jamais, jamais téléchargé

illégalement...


[PATRICK GROULX:] Pour vrai?

VENESSA

Ben, je veux dire, je m'en

vais là-dedans. Pourquoi

j'irais faire ça?

VANESSA)


VANESSA (Engagée)

Quand tu sais ce qu'il se

passe en arrière... C'est des

heures de pratique. T'es prêt

à payer quatre piastres pour un café

que tu vas boire, puis que tu vas

pisser, tandis que t'es pas prêt

à payer une piastre pour une

chanson quand des gens ont

travaillé des heures dessus,

ils ont payé des gens pour la

produire, puis c'est tout sorti

d'eux autres mêmes, puis t'es

pas prêt à payer une piastre?

Je veux dire, après ça, il

n'y a plus de morale, là.


PATRICK GROULX (Regardant la caméra)

Moi, j'ai rien à rajouter

là-dessus en tout cas.

PHILIP et MICHEL)


PHILIP

Pirater une chanson de David

Guetta, ça me dérange pas. Je

vais dormir le soir, tu sais.

Il se fait des millions. Mais

pirater une chanson de Lisa

Leblanc, Bernard... Tu sais, des

artistes émergents? D'après moi,

c'est pas normal. On devrait pas

faire ça, là.

RAYMOND)


RAYMOND

L'artiste décide de vendre sa

musique? Je devrais respecter

son choix, puis l'acheter

si je la veux, puis ne pas de

la télécharger illégalement.

(De retour à VANESSA)


PATRICK GROULX

Tu paierais pour qui?


VANESSA

Je paierais pour des artistes

franco-ontariens. Il y en a

plusieurs que je connais puis

que... Écoute, je leur donnerais

mon support à 100%.

(Fin segment)

(On retrouve PATRICK GROULX en compagnie de VICTORIA.)


PATRICK GROULX

Victoria, on est rendus là.


[VICTORIA:] Oui.

PATRICK GROULX

On va regarder t'es rendue

à combien de "likes".


[VICTORIA:] OK.

PATRICK GROULX (Ouvrant son ordinateur)

Hé, ça va bien. T'en as trente!


[VICTORIA:] Trente? Déjà?

(PATRICK GROULX : [Comptant)

27, 28, 29... 30! Es-tu contente?


[VICTORIA:] Je suis vraiment contente.

PATRICK GROULX

Ça va bien. Attention, es-tu

prête? On continue notre

petite pub... Dans 3, 2...

(Sur une musique entraînante)

(S'adressant à la caméra)

On continue à appeler, tout

le monde! On "like". On "like"

Victoria. On y va tout de suite.

Victoria, un petit mot

d'encouragement pour que

les gens aillent sur ta

page te "liker".


[VICTORIA:] Aidez-moi, s'il vous plaît!

PATRICK GROULX

(S'adressant à la caméra)

Tout le monde a compris?

On "like" maintenant.

(S'adressant à VICTORIA)

Fais un smile, genre...

(VICTORIA et PATRICK font un gros sourire.)

(Fin segment)

(PATRICK GROULX est maintenant en compagnie de PHILIP et MICHEL. Ils sont dans une boutique de musique où il y a une multitude d'instruments. MICHEL est à la batterie et PHILIP au tam-tam.)


PATRICK GROULX

Les gars, on se fait un jam?


[MICHEL:] Oui, pourquoi pas?
[PHILIP:] Oui.

PATRICK GROULX

Je commence de quoi, vous

écoutez, vous embarquez, vous

faites ce que vous voulez. OK?


[MICHEL:] On va essayer.

PATRICK GROULX

On essaye. On y va.

(PATRICK GROULX joue une mélodie à la guitare et PHILIP et MICHEL se joignent à lui avec leur instrument.)

(PATRICK GROULX Yeah! On finit ça là? [Admirant la beauté de la finale)

Ah! C'était le fun, ça! La chanson

qu'on vient de faire, qu'on

vient de "jammer", euh, je vais

vous demander de l'apprendre.

Cette chanson-là, c'est une

"toune" qui existe. Ça s'appelle

''J'aimerais donc ça''.

On va vous laisse la "toune".

Les paroles, il faut les apprendre par cœur.

Vous pouvez apprendre à la jouer

aussi, on sait jamais ce qui va

arriver, mais surtout,

d'apprendre les paroles, l'air,

tout ça. Et on va la faire aux

FrancoFolies de Montréal

ensemble. Ça va être une "toune" de gang.


[MICHEL:] Wow!
[PHILIP:] Cool! Cool!
[MICHEL:] Oui! J'ai hâte!

PATRICK GROULX

Ben, moi aussi. Ça fait que, c'est ça, le devoir.


MICHEL

Elle était déjà bonne en plus,

ça fait qu'on va torcher!


PATRICK GROULX (Riant)

Yeah!

(Fin segment)

[Début information à l'écran]

Les conseils du gérant

[Fin information à l'écran]

On retrouve maintenant PATRICK GROULX dans un studio de musique. Il est déguisé en gérant de maison de disques dont la tenue vestimentaire est expirée. Il prend une voix de vieux bonhomme impertinent et loufoque. Il porte une perruque noire et sa chevelure s’apparente à celle d'Elvis Presley, mais en plus démodée.


PATRICK GROULX (Moralisateur)

Le jeune...

... la première fois que j'ai vu

un Internet, j'ai eu peur. Mais

là, je suis devenu un pro! Pour

être fort sur le Web, il faut

tout d'abord que tu te trouves

une bonne adresse courriel.

Idéalement, c'est quelque chose

qui te décrit bien, puis qui fait

futuriste. Comme moi, mon

adresse, c'est :

gérant_2000@robot_vedette.com

C'est pas facile à retenir,

mais ça fait chic. Après, il

faut que tu te fasses connaître.

La meilleure façon de faire ça,

c'est de faire une vidéo virale.

En fait, non: la meilleure

façon, ce serait d'être dans les

Beatles, mais ç'a l'air qu'ils

engagent pas. Fais faire du

breakdancing à ton chat. Filme

Justin Bieber qui joue de la

guitare au piano avec un bébé

koala. Chante l'alphabet la

bouche pleine de jujubes en

traversant le Grand Canyon sur

un fil de fer! C'est toutes des

petites affaires super simples

qui peuvent t'aider à te faire

connaître. Si t'as pas de chat

ou de koala, ou t'as peur des

animaux, ben chante l'alphabet

la bouche pleine de jujubes en

traversant le Grand Canyon sur

un fil de fer! Je viens de te le dire!

(Fin segment)

(PATRICK GROULX est en compagnie de VICTORIA pour la fin de l'émission.)


PATRICK GROULX

Victoria, on t'a donné un défi

aujourd'hui: c'était d'avoir

cinquante "likes" sur ta page. Veux-tu

savoir t'es rendue à combien?


[VICTORIA:] Oui.

PATRICK GROULX (Lui montrant sur son téléphone)

Cinquante "likes".


VICTORIA

Hé, j'ai atteint mon but!


PATRICK GROULX

T'as atteint ton but, et en

plus, avec les partages,

t'en as quatre-vingt seize.


VICTORIA (Impressionnée)

Quatre-vingt seize!


PATRICK GROULX

C'est beau! Bravo!


[VICTORIA:] Presque doublé.
[PATRICK GROULX:] Félicitations.
[VICTORIA:] Merci.

PATRICK GROULX

C'est déjà terminé, mais là,

toi, tu vas nous faire une

de tes compositions qui

s'intitule...?


[VICTORIA:] ''Héros''.

PATRICK GROULX (Répétant)

''Héros''.


[VICTORIA:] Oui.

PATRICK GROULX

(S'adressant au public de l'émission)

Et nous, on se revoit

une prochaine fois pour

l'émission Jam.

(VICTORIA commence à jouer de la guitare, puis à chanter.)


VICTORIA

♪♪ Les étoiles dans le ciel ♪

♪ Me rappellent ces étincelles ♪

♪ Dans tes yeux, tes cheveux ♪

♪ QueL sera cet enjeu ♪

♪ Un monde qui tourne,

mon cœur qui bat ♪

♪ Comment faire durer

ce moment ♪

♪ De loin, ce regard ♪

♪ Qui dure qu'un instant ♪

♪Oh, how I wish

you were mine ♪

♪ Holding hands ♪

♪ Fingers intertwined ♪

♪ You can be my hero ♪

♪ Mine for all eternity ♪

♪ Make my heart go uh-oh ♪

♪ Everytime you kiss me ♪

♪ You and me together ♪

♪ It doesn't get much better ♪

♪ Dancing in the moonlight ♪

♪ Everything feels so right ♪

♪ La neige se pose

sur mes joues roses ♪

♪ On se chauffe près d'un feu ♪

♪ Je me perds dans tes yeux ♪

♪ Encore ces étincelles ♪

♪ Les vagues jouent

sur un rivage ♪

♪ Cette nuit sur la plage ♪

♪ Toutes ces illusions ♪

♪ N'étaient qu'un mirage ♪

♪Oh! How I wish

you were mine ♪

♪ Holding hands ♪

♪ Fingers intertwined ♪

♪ You could be my hero ♪

♪ Mine for all eternity ♪

♪ Make my heart go uh-oh ♪

♪ Everytime you kiss me ♪

♪ You and me together ♪

♪ It doesn't get much better ♪

♪ Dancing in the moonlight ♪

♪ Everything feels so right ♪♪

(Début générique de fermeture)


PATRICK GROULX

(S'adressant au public de l'émission)

Si tu veux voir du

jam jamais vu à la télé,

va sur notre site Web :

www.tfo.org/jam

(Fin générique de fermeture)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par