Image univers Là est la question ! Image univers Là est la question !

Là est la question !

Adrien, Gabrielle, Olivier et Tamara sont quatre amis âgés de 12 à 14 ans, qui enquêtent afin de répondre à quatre questions qu'ils se posent dans leurs activités quotidiennes. Ils découvrent, grâce à leurs reportages colorés et dynamiques, que la science n'est pas composée uniquement de formules chimiques ou de calculs savants, mais qu'on la retrouve dans les éléments de la vie de tous les jours. Présentant sujets étonnants et informations surprenantes, Là est la question! est une série scie...

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

L'épicerie

Si l’on avale une gomme à mâcher, reste-t-elle réellement pendant sept ans dans l’estomac? D’où provient le sucre? Y a-t-il vraiment des bananes dans les glaces aux bananes? Comment les caméras de sécurité font-elles pour reconnaître un visage? Telles sont les questions que se posent nos quatre reporters.



Année de production: 2011

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

ADRIEN, TAMARA et OLIVIER se trouvent dans une épicerie.


ADRIEN

C'est cool que vous soyez

venus. C'est plus le fun

en gang.


OLIVIER

Ouais, c'est cool.


TAMARA

Pourquoi il faut que

tu aides ta mère?


ADRIEN

C'est pour la fête

de mon petit frère.


TAMARA

Ah.


GABRIELLE

Excusez-moi d'être en retard.

J'ai gardé ma cousine une heure

puis c'était pas prévu. Ça m'a

un peu désorganisée.


OLIVIER

Pas grave. On était juste un

peu surpris que toi, tu sois

en retard.


GABRIELLE

Je sais. Mais pour me faire

pardonner, je vous offre

une surprise.


ADRIEN

Ah oui? Des bonbons au tofu?


TAMARA

Non. De la réglisse

au poisson.


ADRIEN, TAMARA, et OLIVIER

Ah!


GABRIELLE

Non. De la gomme au ketchup!


OLIVIER

Pas pour de vrai?


GABRIELLE

Bien non, voyons.


OLIVIER

C'est quoi que tu veux

nous acheter?


GABRIELLE

Ah, vous verrez. Mystère...


ADRIEN

...et boule de gomme...


GABRIELLE

Hein? Mais je veux pas

vous acheter de la gomme.


ADRIEN

C'est juste une expression.


GABRIELLE

Ah, OK!


TAMARA

Mais moi, de la gomme au

ketchup, ça me tente.


ADRIEN, GABRIELLE et OLIVIER

Ah!


GABRIELLE

Dégueu!


Début générique d'ouverture


VOIX FÉMININE

♪ Là est la question

Là est la question ♪

♪ Là est la question

Là est la question ♪


Titre :
Là est la question


Fin générique d'ouverture


ADRIEN

On commence par quoi?


OLIVIER

Euh, je sais pas.


GABRIELLE

(À propos du stand de magazines)

Hé, ça te tente-tu

de regarder un peu?


TAMARA

Mets-en!


GABRIELLE

Commencez sans nous.

On vous rejoint tantôt.


OLIVIER et ADRIEN

OK.


ADRIEN

Bien, les pommes de terre?


OLIVIER

Euh, OK. On commence

par l'allée du fond?


ADRIEN

Je sais pas, je viens pas

souvent ici.


OLIVIER

On y va.


GABRIELLE

Ayoye! J'en reviens pas!


TAMARA

Quoi?


GABRIELLE

Les filles sont bien trop

parfaites; elles ont pas l'air

réelles.


TAMARA

Je sais. Les images sont

travaillées par ordinateur.


GABRIELLE

Ouais. Il paraît que ça aide

à vendre des vêtements.


TAMARA

Ah non, c'est pas vrai!

Ils se sont séparés.


GABRIELLE

Qui ça?


TAMARA

Mais devine.


GABRIELLE

Pff... chose puis chose,

j'imagine.


TAMARA

C'est qui, ça, chose

puis chose?


GABRIELLE

C'est n'importe qui.

Ils font tous ça, se laisser

puis reprendre avec quelqu'un

d'autre.


TAMARA

En tout cas... J'aurais jamais

pensé que lui puis elle...


GABRIELLE

Voyons, qui ça?


TAMARA

Regarde. Lui...

il a laissé elle... pour elle!


GABRIELLE

Hein, hein?!


GABRIELLE s'étouffe avec sa gomme.


TAMARA

Ah non! T'as pas avalé

ta gomme?


GABRIELLE

Hum.


TAMARA

Sais-tu qu'elle va rester

collée sept ans dans ton

estomac?


GABRIELLE

Hein? Pas pour de vrai, là?


TAMARA

Hum.


GABRIELLE (Narratrice)

Est-ce qu'une gomme peut

rester sept ans dans l'estomac?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


GABRIELLE

(S'adressant au public de l'émission)

Pour tout savoir sur la gomme

à mâcher, nous aurons

évidemment besoin

d'une gomme à mâcher,

d'un estomac et de Yannick,

enseignant de chimie.

Salut, Yannick!


GABRIELLE se trouve dans le laboratoire de YANNICK.


YANNICK

Salut, Gabrielle.


GABRIELLE

Yannick, j'ai une question

pour toi. Admettons que j'avale

ma gomme, est-ce qu'elle va

rester sept ans dans mon

estomac?


YANNICK

Bien non, elle va pas rester

sept ans dans ton estomac,

c'est sûr et certain. Écoute,

voici Zacharie, mon modèle.

Quand tu avales une gomme, ça+

passe directement de ta bouche

puis ça s'en va dans le petit

conduit juste ici qui s'appelle

l'oesophage pour aller

directement dans l'estomac.


GABRIELLE

OK. Mais est-ce que la gomme

peut coller aux parois de

l'estomac comme elle colle

à une semelle de chaussure?


YANNICK

On va faire une expérience.

T'es prête?


GABRIELLE

Oui.


YANNICK

Alors j'ai apporté ici une

semelle de chaussure en

caoutchouc, un morceau de bois

et du verre. Je prends un

morceau de gomme un petit peu

mouillé; si je l'enlève,

regarde ce qui se passe...


GABRIELLE

Mais ça colle pas.


YANNICK

Tu vois, il est encore humide.

Enlève-le, voir.

C'est quand même pas si pire,

hein? Quand la gomme est

légèrement humide, elle adhère

très difficilement aux

surfaces. Regarde, j'ai apporté

ici une chaussure. J'ai laissé

de la gomme sécher beaucoup

plus longtemps. Tu vois, elle

est vraiment collée dessus

parce que la gomme est sèche.

J'ai apporté ici une paroi

d'estomac, en réalité quelque

chose qui pourrait y

ressembler.


GABRIELLE

On dirait de la glu.


YANNICK

Prends ta gomme,

dépose-la dessus.

Regarde, ça colle plus

sur ton doigt.


GABRIELLE

Oui, c'est vrai.


YANNICK

Mais pour savoir si la gomme

se digère dans ton estomac,

on va en fabriquer.


GABRIELLE

On va fabriquer de la gomme?

Pour fabriquer de la gomme,

nous aurons besoin de beaucoup

de sucre, de sirop de maïs, de

colorant alimentaire, de saveur

artificielle et d'un polymère.

Mais c'est quoi, du polymère?


YANNICK

Un polymère? Regarde.

C'est en réalité un plastique.


GABRIELLE

Du plastique?


YANNICK

Oui, et ça sert à donner de

l'élasticité à notre gomme,

pour faire des bulles.

Maintenant, on brasse

vigoureusement.

Qu'est-ce que ça sent?


GABRIELLE

La saveur de la gomme

balloune.


YANNICK

Exact. Alors, c'est de

la saveur artificielle.

Et on brasse une dernière fois.


GABRIELLE

Ça ressemble un peu plus

à de la gomme, je trouve.


YANNICK

Ce qu'il reste à faire, c'est

de le chauffer pendant 45

secondes.

On prend notre base de gomme,

on va l'ajouter directement dans

tout ce sucre-là, puis ça

commence déjà à être collant.


GABRIELLE

Ha! Ça colle après moi!


YANNICK

C'est collant, c'est normal.

Lâche pas, Gabrielle, t'es

bonne... Tu vois, Gabrielle?

J'ai apporté ici ce qu'il y a

dans ton estomac, c'est-à-dire

les acides et les enzymes

digestives. Et j'ai plongé à

l'intérieur quelques gommes.

Qu'est-ce que tu constates?


GABRIELLE

On dirait que tout le sucre

est parti.


YANNICK

Oui, tout le sucre est parti,

mais il reste encore le...


GABRIELLE

...polymère.


YANNICK

Oui. Le polymère, lui, il se

digère pas, mais évidemment,

ton estomac va finir par évacuer

le tout, ça va s'en aller dans

ton intestin puis ça va s'en

aller finalement dans

les toilettes.


GABRIELLE

Ouais.


YANNICK

C'est pas dangereux d'avaler

une gomme, mais c'est pas

conseillé.


YANNICK et GABRIELLE font un concours de bulle de gomme.


GABRIELLE

Hum, y a un trou dedans.

Le vainqueur: Yannick!

Merci beaucoup, Yannick.


YANNICK

Ça m'a fait plaisir.


Intertitre :
Bonne idée!


JÉRÉMIE

(S'adressant au public de l'émission)

Je m'appelle Jérémie.


JUN YOUNG

(S'adressant au public de l'émission)

Je m'appelle Jun Young.


JÉRÉMIE

(S'adressant au public de l'émission)

Et nous avons inventé:


JUN YOUNG

(S'adressant au public de l'émission)

La poubelle automatisée.

J'avais comme un morceau de

papier dans mes mains et je

l'ai lancé dans la poubelle.

Et j'ai manqué...


JÉRÉMIE et JUN YOUNG lancent des boules de papier dans une poubelle.


JÉRÉMIE

(S'adressant à JUN YOUNG)

Pourquoi on manque tout le

temps notre coup?


JUN YOUNG

(S'adressant au public de l'émission)

Alors j'ai un peu pensé que

si, peut-être, la poubelle

venait à moi, ça faciliterait

la tâche.


JUN YOUNG et JÉRÉMIE sont dans un kiosque à une expo-sciences.


JUN YOUNG

(S'adressant au public de l'expo-sciences)

Ça, c'est la poubelle. En

dessous de la poubelle, nous

trouverons les deux moteurs

et la plaque principale.


JÉRÉMIE

(S'adressant au public de l'expo-sciences)

Ici, c'est le receveur qui

reçoit les informations

transmises par l'émetteur.

Les transistors vont servir

à allumer les moteurs.

Actionne donc la poubelle.


JUN YOUNG actionne la poubelle qui bouge par elle-même.


JUN YOUNG

Beaucoup de gens disent

que ça peut augmenter le niveau

de paresse. Alors si ça se

commercialise dans le futur,

on l'offre seulement aux

handicapés, les gens de 65 ans

et plus, et les hommes et les

femmes d'affaires.


JÉRÉMIE

Yé!


Transition


TAMARA est dans la section friandises de l'épicerie, et souffle dans sa gomme à mâcher.


TAMARA

Et voici le moment de battre

le record de la plus grosse

gomme qui fait les plus grosses

bulles au monde!

Les athlètes qui battent les

records mondiaux s'entraînent

pas mal, je pense, hein!

Va falloir que je me fasse

tout un programme d'entraînement

parce que... Aïe...

J'ai une crampe.


ADRIEN et OLIVIER se trouvent dans une autre rangée de l'épicerie.


ADRIEN

Bon. Des chandelles...

Oh!

Ah, puis je vais lui prendre

celles-là. Mon petit frère va

être trop content.


OLIVIER

Oui. Bon. Puis qu'est-ce

qu'il nous faut maintenant?


ADRIEN

Euh... de la vanille. Me

semble qu'elle doit pas être

loin.


OLIVIER

Ah! Juste là.


ADRIEN

Savais-tu que la vanille, ça

vient d'une fleur? C'est comme

un gros bâton qui pousse dans

une fleur.


OLIVIER

Hein?! Je pensais que ça

venait d'une bouteille.


ADRIEN

Quand j'étais petit, OK, je

pensais que le sucre, ça venait

d'une boîte de conserve.

La canne à sucre.


OLIVIER

Ah ouais? Puis où ça pousse,

la canne à sucre?


ADRIEN

Au même endroit que les sacs

de cassonade, dans une autre

rangée.


OLIVIER

Oui, mais... laquelle?

La trois, la quatre ou la cinq?


ADRIEN

Là est la question.


OLIVIER et ADRIEN

Allons-y!


ADRIEN (Narrateur)

Sans blague!

D'où vient le sucre?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


ADRIEN se trouve dans un port.


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

Aujourd'hui, je vais

décharger un navire plein de

sucre. Un navire comme

celui-là. Pour en savoir plus

sur le long voyage du sucre et

de la manière de le décharger,

je vais aller rencontrer

Sébastien Lambert, un

spécialiste du transport

maritime.

Bonjour, Sébastien!


SÉBASTIEN

Salut, Adrien!


ADRIEN

Dis-moi, d'où vient le sucre?


SÉBASTIEN

Trente pour cent de la

production mondiale de sucre

est faite par le Brésil. En

général, la majorité des

bateaux de sucre qu'on reçoit

viennent du Brésil. Par contre,

celui sur lequel on se trouve

présentement vient du port du

Salvador, donc sur la côte

ouest de l'Amérique centrale.

Donc est parti du Pacifique, a

passé par le canal de Panama

et est remonté jusque dans le

fleuve Saint-Laurent. Il a

voyagé environ 20 jours pour

venir au Canada.


ADRIEN

Avant d'arriver à bon port,

le sucre a parcouru 5 000 km.

C'est pas rien.


SÉBASTIEN

Il a pris entre 20 et 30

tonnes de sucre, environ.


ADRIEN

Hou! C'est beaucoup!


SÉBASTIEN

Oui, c'est beaucoup de sucre.


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

Quand on voit le sucre, c'est

pas du tout comme ce qu'on

imagine. En fait, moi,

j'imaginais du sucre blanc.

Mais non, en fait, c'est du

sucre brun, un peu jaunâtre.


SÉBASTIEN

Il est en vrac, donc il

provient directement de la

canne à sucre. Il est envoyé

directement dans les cales.


ADRIEN

Tout ce sucre qui est pris par

la grue, il est mis où après?


SÉBASTIEN

Il est mis dans le convoyeur

bleu qu'on voit à l'arrière

ici et envoyé directement à

l'usine juste derrière le port.

La compagnie va le raffiner

et faire des produits de

consommation du sucre comme

on retrouve: du sucre blanc,

de la cassonade...


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

Chaque benne contient quatre

millions de petits sachets

comme ça.

Vous, votre métier, c'est quoi,

en fait?


SÉBASTIEN

C'est moi qui suis en charge

de toute la formation qui se

donne pour les opérateurs de

grue ou les opérateurs de pelle

mécanique qui travaillent dans

les cales de navires.

L'opérateur présentement qui

est dans la grue en haut ici

qu'on voit a été formé par

le Centre de formation.


ADRIEN

Moi aussi, j'aimerais bien

décharger un navire.

Est-ce que je peux?


SÉBASTIEN

Pas tout de suite, pas comme

ça. On va t'amener au

simulateur puis on va essayer

de te faire pratiquer un peu,

voir tous tes talents de

débardeur.


ADRIEN

D'accord.


SÉBASTIEN

La manette de gauche, elle

sert à aller devant et en

arrière. Si tu pousses, tu vas

aller vers le bateau.


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

Je suis actuellement dans le

simulateur de grue et c'est

très difficile, mais en même

temps très amusant. Ça donne

vraiment le vertige parce que

l'endroit où je suis, ça bouge

quand je fais des faux

mouvements. C'est vraiment

très, très, très intéressant.


SÉBASTIEN

OK, Adrien, la prochaine boîte

est dans la ligne numéro un.


ADRIEN

À quoi ça sert vraiment,

un simulateur?


SÉBASTIEN

Ça permet d'éviter des

accidents en début de

formation. Si jamais ça arrive,

on est dans un milieu contrôlé,

donc il n'y a pas d'impact sur

personne. On va faire cinq

jours de théorie, trois à

quatre jours sur le simulateur,

et ensuite, le reste de la

formation se fait dans la grue

sur le terminal dans les vraies

situations.


ADRIEN monte dans une grue.


CONTRÔLEUR

Oui, bonjour!


ADRIEN

Bonjour.


CONTRÔLEUR

Ça va bien?


ADRIEN

Oui. Vous?


CONTRÔLEUR

Bien oui, bien oui.


ADRIEN

Je suis un peu essoufflé

parce qu'on a monté beaucoup,

beaucoup d'escaliers. Donc je

vais vous montrer ce que

je vois en ce moment.

C'est très, très, très haut.

C'est la première fois que je

suis dans une grue mécanique.

Quelles qualités ça prend pour

être un bon débardeur?


SÉBASTIEN

Évidemment, ça prend une bonne

dextérité puis une excellente

coordination oeil-main. Puis

un bon sang-froid.


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

C'est fou quelle adresse

doivent avoir les gens qui

utilisent la grue mécanique.

Ah, salut, Sébastien!


SÉBASTIEN

Comment ça s'est passé,

Adrien?


ADRIEN

C'est difficile, j'ai encore

des croûtes à manger. Ha!

Merci, Sébastien.


SÉBASTIEN

Ça me fait plaisir.


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

Excusez-moi, il faut que

j'y retourne.


OLIVIER trouve près d'un comptoir de dégustation.


OLIVIER

Mmm! Bonjour!


FEMME

Bonjour!


OLIVIER

Mmm!

C'est vraiment bon. Mmm!


OLIVIER met son capuchon et retourne prendre d'autres bouchées


OLIVIER

Bonjour!

Bonjour! Bonjour!

(Faisant semblant qu'il est quelqu'un d'autre)

Bonjour!


La femme retire les bouchées du comptoir.


OLIVIER

Oh...


TAMARA et GABRIELLE marchent dans le rayon des surgelés.


GABRIELLE

Hum... j'en ai assez pour nous

acheter de la crème glacée ou

des popsicles. Ça te tente?


TAMARA

Des popsicles?

Mais on est pas l'été.


GABRIELLE

Justement. Ça fait super

longtemps qu'on n'en a pas

mangé.


TAMARA

Hum... OK. Mais il me semble

que j'aurais plus envie de...

de... Ah! Un chocolat chaud?


GABRIELLE

Ah, moi, je trouve qu'un

popsicle, ça serait vraiment

parfait. J'ai envie d'en manger

un... aux fraises... ah,

aux bananes.


TAMARA

Fraises, bananes... Une salade

de fruits, d'abord? Ça serait

bon de manger des fruits.


GABRIELLE

Hum... Justement. T'as juste à

manger un popsicle aux raisins,

aux fraises ou aux bananes.


TAMARA

Bien voyons! C'est pas pareil.

Y a pas vraiment de banane dans

un popsicle aux bananes.


GABRIELLE

Hein? Puis dans les gâteaux

aux bananes non plus?


TAMARA

Je pense pas que c'est pareil.

Moi, j'en fais souvent, des

gâteaux aux bananes avec ma

mère puis je te jure, j'en mets

plein de bananes. C'est de

l'essence de banane qu'il y a

dans les popsicles aux bananes.

C'est pour ça que ça goûte

la banane.


GABRIELLE

Ouais. Mais dans l'essence de

banane, il doit y avoir du jus

de banane. C'est pour ça que

ça goûte la banane.

Tu penses pas?


TAMARA

Il me semble qu'un gâteau aux

bananes puis un popsicle aux

bananes, ça goûte pas la même

affaire.


GABRIELLE

Mais un popsicle aux bananes,

ça goûte quand même les bananes.

Donc ça veut dire que j'ai

raison. Y a du jus de bananes

dedans.


TAMARA (Narratrice)

Est-ce qu'il y a vraiment des

bananes dans les popsicles

aux bananes?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


TAMARA se trouve dans une cuisine, elle ouvre une banane et en sort un popsicle aux bananes.


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

Pour éclaircir le mystère

qu'il y a sur la quantité de

bananes dans les popsicles aux

bananes, je rencontre Luke

Haffenden, aromaticien.

Luke, c'est un gars qui a du

goût, beaucoup de goût. Son nez

est très sensible et peut

détecter tous les arômes.

Sa langue identifie toutes les

saveurs. C'est un passionné du

sucré, du salé, de l'acide et

de l'amer. Luke a déjà créé

autour de 450 nouvelles saveurs

cette année.

Bonjour, Luke!


LUKE

Bonjour, Tamara!


TAMARA

Là, il faut vraiment que tu me

le dises. Y a-t-il des bananes

dans les popsicles aux bananes?


LUKE

Généralement non. Pour les

popsicles pour enfants, on

retrouve des arômes naturels

ou artificiels.


TAMARA

Comment on fait pour faire

une saveur?


LUKE

Je pense que la meilleure

façon de répondre à ta

question serait de la faire

ensemble. Viens avec moi puis

on va créer une saveur de

fraise. Alors Tamara, c'est

quelle sorte de saveur de

fraise que t'aimerais créer

aujourd'hui?


TAMARA

Par exemple, on pourrait faire

une fraise à la gomme balloune.


LUKE

Pour une application bonbon?

OK.


TAMARA

Qu'est-ce qu'un arôme?


LUKE

C'est un mélange d'ingrédients

différents qui peut donner

des notes spécifiques.


TAMARA

Ça, ça sent bon. J'arrive pas

à dire c'est quoi, mais ça sent

tellement bon!


LUKE

Ça peut contenir des huiles

essentielles, chimiques,

naturelles ou artificielles, des

jus de fruits, des extraits.

On n'a pas de limites. Le

premier ingrédient s'appelle...


TAMARA

Je l'ouvre.


LUKE

Ce chimique-là, on le retrouve

dans les vernis à ongles.

On va ajouter dix gouttes.


TAMARA

Ces arômes-là, on les trouve

dans quoi?


LUKE

Rentre dans n'importe quelle

pharmacie et t'aurais minimum

75% des produits qu'ils vendent

qui vont contenir des arômes.

C'est pas juste les produits

alimentaires; on parle des

produits cosmétiques, des

produits pour animaux, les

nettoyeurs. Ça va te faire

penser à quelque chose

que tu dois connaître.


TAMARA

Oui! Je sais pas c'est quoi

le nom, mais elle me dit

de quoi.


LUKE

Les singes mangent ce

fruit-là.


TAMARA

Banane!

Quelle est la différence entre

une saveur artificielle et une

saveur naturelle?


LUKE

Si je te fais sentir les deux

versions, naturelle et

artificielle, tu serais pas

capable de voir la différence.

Toutes les deux ont la même

senteur, c'est cette

molécule-là, excepté que pour

l'artificielle, ça va venir

d'une source pétrochimique.

Et on est capable de retrouver

des produits pétrochimiques

partout. Vraiment, il y a juste

une différence: c'est que le

produit naturel va coûter

beaucoup plus cher.

Le citron va ajouter un petit

peu de fraîcheur à la fraise.


TAMARA

Oui.


LUKE

On va utiliser un chimique qui

s'appelle la vanilline qu'on

retrouve dans les gousses de

vanille. On va ajouter un

ingrédient magique.


TAMARA

OK.


LUKE

Ça pue. Je vais te le faire

sentir avant.


TAMARA

Ça pue.


LUKE

C'est très sulfureux, mais on

retrouve ce chimique-là dans

les fraises. On va ajouter

une goutte.


TAMARA

Une?


LUKE

Juste une goutte.

Des fois, je pourrais facilement

créer un arôme en dix minutes,

et d'autres fois, ça pourrait

facilement prendre deux mois.

On pourrait le goûter dans de

l'eau sucrée; on va le goûter

ensemble. Alors santé!


TAMARA

Oui.

C'est bon!

(S'adressant au public de l'émission)

Bref, si j'ai bien

compris, pour fabriquer un

popsicle aux bananes, ça prend

les molécules d'une banane.

Et un peu de glace.


Transition


GABRIELLE est devant l'étalage de popsicle, dans l'épicerie, et ne sait pas quelle sorte de popsicle choisir.


GABRIELLE

Oh! Il fait froid là-dedans.

Non.

Ouf!

Ça, c'est bon aux bananes!

Ah oui, melon! Ah non, c'est

vrai, Adrien aime pas ça.

Brrr! Il fait bien trop froid!

Je ne suis plus capable.

Bon.

Ça, c'est bon. Pas sûr...

Non... Non?


GABRIELLE enfile un habit de ski et prend différentes boîtes de popsicle.


GABRIELLE

Mais là...

Oh-oh. Je sais pas plus

laquelle prendre.


ADRIEN

Merci, madame.


CAISSIÈRE

Merci beaucoup

puis bonne journée.


OLIVIER

Merci.


ADRIEN

C'est cool, on a tout trouvé.


OLIVIER

Oui. Je pense même qu'on a été

plus efficaces que les filles.


ADRIEN

Mais elles sont où,

les filles?


OLIVIER

Je le sais pas. Elles sont

supposées nous attendre

près de la sortie.

Adrien, arrête! Si tu niaises

trop, ils voudront plus jamais

que tu rentres dans l'épicerie.


ADRIEN

On n'est pas dans un film,

quand même, on est

à l'épicerie.


OLIVIER

Adrien, arrête, je te dis!

Arrête.


ADRIEN

Tous les enfants de cinq ans

font des saluts à la caméra.


OLIVIER

Justement! T'as pas cinq ans.


ADRIEN

C'est pas parce qu'on est plus

vieux qu'on va se faire arrêter

par la police pour un salut.


OLIVIER

Bien... une caméra de

sécurité, ça reconnaît quand

même le visage des voleurs.


ADRIEN

Je crois pas à ça, moi.


OLIVIER

Ah non? Tu devrais, avant

qu'un gardien vienne t'avertir.


ADRIEN

Hein? Pour de vrai?


OLIVIER

Oui.


ADRIEN

Mais comment elle fait, la

caméra? Elle prend une photo?


OLIVIER

Je sais pas. Peut-être qu'elle

est devant un genre

de portrait-robot.


ADRIEN imite un robot.


OLIVIER

Non!

Adrien, arrête ça!

Adrien, arrête.

Arrête, Adrien, je te dis.

Laissez faire. Adrien!


OLIVIER (Narrateur)

Comment la caméra fait

pour reconnaître un visage?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


OLIVIER est devant une porte d'entrée au-dessus de laquelle se trouve une caméra.


OLIVIER

(S'adressant au public de l'émission)

Bientôt, pour ouvrir une

porte, nous n'aurons plus

besoin de clé. La caméra va

nous reconnaître.


OLIVIER porte maintenant une moustache.


OLIVIER

Croyez-vous que... avec ce petit

changement, la caméra sera

incapable de me reconnaître?

Bonjour, Valérie!


VALÉRIE

Bonjour, Olivier!


OLIVIER

Peux-tu m'expliquer comment

la caméra fait pour reconnaître

les visages?


VALÉRIE

D'abord, c'est pas la caméra,

c'est un ordinateur qui va

traiter l'information pour les

reconnaître.


OLIVIER

(S'adressant au public de l'émission)

Valérie travaille dans une

équipe qui enseigne aux

ordinateurs comment reconnaître

un visage parmi tant d'autres.

Comment ça marche,

la reconnaissance visuelle?


VALÉRIE

C'est simple. D'abord, il faut

capter une image.

Ensuite, il faut, dans l'image,

aller trouver où sont les

objets. Parce que pour un

ordinateur, une image, c'est

un tableau de chiffres. Lui,

il ne voit que des nombres.

Veux-tu que je te montre

comment ça marche?


OLIVIER

Oui!


VALÉRIE

Viens, suis-moi.

On va y aller avec un objet

simple: des canettes. Par

exemple, tu voudrais avoir

un robot chez toi qui va te

chercher les canettes dans

ton frigo. Il doit être capable

de distinguer entre des

canettes de citron lime et un

cola. Comment il ferait?

Veux-tu m'aider?

Je te laisse la caméra.

Il faut lui enseigner ce qui est

un cola ou un citron; c'est ce

qu'on appelle l'entraînement.

Ici, je vais aller lui dire, tu

vois, cette canette-là, c'est

un cola. Ah! T'as vu? Il s'est

mis à reconnaître des colas.

Comment il a fait ça, selon toi?

Dans le fond, qu'est-ce qui

différencie le citron lime du

cola?


OLIVIER

L'écriture, la couleur...


VALÉRIE

La couleur. Parce que

supposons que tu saches pas

lire, ça va être sur la couleur

que tu vas te fier. Il a réussi

à trouver un rectangle rouge.

Donc ça, c'est un objet

potentiel de canette. Et là, il

peut commencer la

reconnaissance.


OLIVIER

Et comment ça fonctionne

pour les visages?


VALÉRIE

Un peu de la même façon.

Si on regarde par exemple

le clip de la voleuse de

gâteaux, tu vois, partout où il

met des carrés, c'est qu'il

détecte des visages potentiels,

de la même façon qu'on

détectait des canettes.


Des images d'une caméra de surveillance qui a filmé TAMARA en train de voler un gâteau dans un frigo, défilent.


VALÉRIE

Évidemment, le visage, c'est

pas un objet avec une géométrie

rectangulaire comme une canette.

On va y aller avec d'autres

caractéristiques. Il y en a qui

vont opter pour prendre des

points vraiment géométriques,

la distance des yeux, du nez et

de la bouche, mais souvent, on

peut prendre des niveaux de

gris dans l'image pour

reconnaître la personne. Une

fois que les visages ont été

détectés, on les compare à une

banque d'images, et là, on va

voir s'ils ressemblent aux

visages de la banque d'images,

ou sinon, on les juge inconnus.


OLIVIER

À quoi ça sert, un ordinateur

qui sait reconnaître un visage?


VALÉRIE

En fait, ça sert dans

plusieurs applications.

Évidemment, en surveillance

pour valider l'identité de

quelqu'un, savoir que tu es

bien la personne que tu dis

être. On peut s'en servir

aussi même pour interagir avec

les machines. Par exemple, les

nouvelles consoles de jeux ont

des reconnaissances du geste

et des visages.


OLIVIER

Est-ce que ça fonctionne

tout le temps?


VALÉRIE

En fait, non, parce que, si

on change par exemple la lumière

ou si la personne se met à

faire des expressions, sourire

ou si elle porte des lunettes,

par exemple, ou une barbe,

quand on va faire une

comparaison, la personne

ne se ressemblera plus.

Pour les passeports, on va

demander une photo très

contrôlée, tu dois être de

face, pas d'expression faciale,

pas de sourire, pour que ce

soit plus facile pour les

systèmes ensuite de

reconnaître.


OLIVIER

Un petit morceau de gâteau,

Valérie?


VALÉRIE

Ah, bien, merci beaucoup!

Mais... c'est pas le gâteau que

Tamara a volé dans le frigo,

ça?


OLIVIER

Oui. Puis il est super bon.


VALÉRIE

Ah-ah!


OLIVIER

Merci beaucoup, Valérie!


VALÉRIE

Ça m'a fait plaisir.


Transition


À l'épicerie ADRIEN fait différentes danses devant la caméra de surveillance.


OLIVIER et ADRIEN arrivent dans l'entrée de l'épicerie où se trouve TAMARA.


OLIVIER

Gabrielle est pas là?


TAMARA

Non, elle est partie acheter

notre surprise.


ADRIEN

Elle a pas trouvé les bonbons

à la moutarde?


TAMARA

C'est surtout que je l'ai

convaincue de pas nous acheter

de popsicles.


ADRIEN

Des popsicles? Me semble

qu'il fait un peu froid pour ça.


OLIVIER

Ouais. Je le sais pas

pourquoi, mais moi,

ça me tente pas vraiment.


GABRIELLE

Chocolat chaud!


ADRIEN, TAMARA et OLIVIER

Ah, merci!


ADRIEN

Merci, Gabrielle!

C'est une super bonne idée.


OLIVIER

Moi, j'ai le goût de jouer

à un jeu. On va chez moi?


GABRIELLE

Oh non! On va au parc.

J'ai envie d'être dehors.


TAMARA

Non. On va au cinéma!


ADRIEN

Pas de chicane.

J'ai la solution. Qui veut venir

souffler des ballons chez moi?


GABRIELLE

Il est bon, le chocolat chaud.


ADRIEN

S'il vous plaît! Ma mère a

acheté deux millions de ballons

pour la fête. Je vais en avoir

pour l'après-midi.


TAMARA

Peut-être...


ADRIEN

Puis mon frère va être

tellement content s'il y a

plein de ballons pour sa fête.

Puis si vous m'aidez pas, là,

je vais faire une crise

d'hyperventilation, là.


OLIVIER

Bien, là!


ADRIEN

Je le sens, là!


TAMARA

OK, d'abord. OK, OK.

Mais après, on va au cinéma.


OLIVIER

Non. On va chez nous.


GABRIELLE

Non, non! On va au parc.


ADRIEN

Pourquoi on reste pas

chez moi?


TAMARA

Attendez. Le film, là,

il a l'air bien intéressant.


GABRIELLE

Est-ce que vous avez vu

le nouveau module au parc?


ADRIEN

(Narrateur)

Que ferons-nous

cet après-midi?


TAMARA

(Narratrice)

On va au cinéma.


OLIVIER

(Narrateur)

Non. On joue aux jeux vidéo.


GABRIELLE

(Narratrice)

On va au parc!


Début générique de fermeture


Titre :
Là est la question


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

Ouais. On dirait qu'on va

avoir besoin de ton aide pour

décider de ce qu'on va faire

après notre session intensive

de gonflage de ballons.


GABRIELLE

(S'adressant au public de l'émission)

Réponds à notre dilemme

sur le site de

Là est la question.


ADRIEN

On peut répondre à une

question sur le site?


GABRIELLE

Oui. D'ailleurs, je vais aller

faire mes suggestions

tout de suite!


ADRIEN

Hé, hé... Attends!


VOIX FÉMININE

♪ Là est la question ♪

♪ Là est la question

Là est la question

Là est la question ♪


Fin générique de fermeture

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Éducation

Résultats filtrés par