Image univers Là est la question ! Image univers Là est la question !

Là est la question !

Adrien, Gabrielle, Olivier et Tamara sont quatre amis âgés de 12 à 14 ans, qui enquêtent afin de répondre à quatre questions qu'ils se posent dans leurs activités quotidiennes. Ils découvrent, grâce à leurs reportages colorés et dynamiques, que la science n'est pas composée uniquement de formules chimiques ou de calculs savants, mais qu'on la retrouve dans les éléments de la vie de tous les jours. Présentant sujets étonnants et informations surprenantes, Là est la question! est une série scie...

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Le camping

Est-ce vrai que l’on voit moins d’étoiles en pleine ville? Comment fait-on des saucisses à hot dog? Que contient une pile électrique? Pourquoi la fumée nous fait-elle tousser? Telles sont les questions que nos amis se posent en plein camping! Chacun est transporté sur le terrain pour rencontrer des experts qui ont réponse à tout!



Année de production: 2011

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

OLIVIER et ADRIEN sont couchés dans une tente. ADRIEN ronfle et réveille OLIVIER. TAMARA et GABRIELLE sont couchés dans une autre tente. GABRIELLE réveille TAMARA parce qu'elle parle dans son sommeil.


GABRIELLE

Non...

Non... Non...

Non!

Non!


TAMARA

Pssst! Olivier!


GABRIELLE

Non! Non!


OLIVIER

Quoi?


TAMARA

Dors-tu?


OLIVIER

Bien non! Je pensais que

c'était reposant, le camping.

Je pensais me faire réveiller

par le chant des oiseaux, pas

par Adrien puis Gabrielle.


TAMARA

On réessaye-tu encore

un peu de dormir?


OLIVIER

Oui.


GABRIELLE

Non! Non!

Non!


GABRIELLE se réveille en criant.


OLIVIER

Hein? Quoi?


ADRIEN

Hein? Ouch!


GABRIELLE

Excusez. J'ai rêvé qu'un ours

entrait dans la tente.


OLIVIER

Un ours qui ronfle comme

Adrien, genre.


ADRIEN

Je ronfle? Oh non. Mes

allergies recommencent.


Début générique d'ouverture


VOIX FÉMININE

♪ Là est la question

Là est la question

Là est la question

Là est la question

Là est la question ♪♪


Titre :
Là est la question!


Fin générique d'ouverture


ADRIEN, TAMARA, GABRIELLE et OLIVIER déjeunent.


ADRIEN

Pensez pas que je ronfle comme

ça tout le temps.

C'est juste que--


OLIVIER

On le sait, Adrien.


GABRIELLE

C'était tellement pas fort,

j'ai rien entendu.


OLIVIER

Bien...

Va falloir aller à la pharmacie

pour chercher des médicaments

contre les allergies pour

Adrien. J'espère qu'il y en a

une pas loin.


GABRIELLE

Au pire, on ira au terrain de

mes parents puis on leur

demandera d'y aller avec eux.


TAMARA

Adrien, si tu t'en viens pas

bientôt, il n'en restera

plus de céréales.


ADRIEN

Oui. J'arrive. Ouch!


GABRIELLE

Ça va?


ADRIEN

Oui. C'est juste que j'ai un

torticolis. Ça va passer. Ouch!


GABRIELLE

Hé! Attends! Je vais t'aider

à t'asseoir. Avance.

Avance. OK. Tasse-toi à droite.

Encore. OK. C'est bon.


ADRIEN

Je suis vis-à-vis là?


TAMARA

En plein devant.


ADRIEN

Merci. Ouch!


OLIVIER

Je comprends pas. Me semble

que t'as un oreiller.


ADRIEN

Oui, mais c'est à cause

des étoiles filantes.


GABRIELLE

Tu t'es fait un torticolis

en regardant le ciel?


ADRIEN

Mais oui. C'était trop beau.

Y en avait tellement. Y en a

pas tant que ça en ville.


TAMARA

Tu penses?


ADRIEN

Oui. C'est parce que--

Ouch!


OLIVIER

Bien, là! Ça va?


OLIVIER (Narrateur)

Est-ce qu'on voit vraiment

moins d'étoiles en ville?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


OLIVIER

(S'adressant au public de l'émission)

J'ai parcouru des kilomètres

et des kilomètres en campagne

pour comprendre pourquoi on ne

voit pas les étoiles en ville.

Pour le savoir, j'ai rendez-vous

À l'Observatoire du mont

Mégantic, avec Laurie

Rousseau-Nepton.


OLIVIER (Narrateur)

Bio express!

Laurie Rousseau-Nepton étudie

l'astrophysique. Elle utilise

ce gros télescope pour observer

les étoiles, les planètes et

les galaxies. Quand elle fait

ses observations, Laurie reste

debout toute la nuit et va se

coucher au petit matin.


OLIVIER

Salut, Laurie.


LAURIE

Salut, Olivier.


OLIVIER

C'est beau ce que tu regardes.

C'est quoi ces étoiles-là?


LAURIE

En fait, j'observe des

galaxies avec le télescope qui

est dans la salle juste à côté

ici.


OLIVIER

L'observatoire ici est sur une

montagne, dans la forêt, puis

on voit bien les étoiles. Mais

en ville, on les voit mal.

Pourquoi?


LAURIE

En fait, c'est le phénomène de

pollution lumineuse. En ville,

les maisons, les édifices, les

lampadaires vont produire

beaucoup de lumière. Puis cette

lumière-là va être reflétée par

les petites particules qui sont

dans l'atmosphère. Puis c'est

ça finalement qu'on va observer

plutôt qu'observer les

galaxies, les étoiles. Ça nous

masque un peu la vue.


OLIVIER

Donc, est-ce qu'on peut faire

fonctionner le télescope?


LAURIE

Oui. Viens avec moi!


OLIVIER

OK. Mais c'est

où qu'on doit regarder?


LAURIE

Bien... aujourd'hui, avec les

écrans télescopes, on observe

plus vraiment à l’œil les

objets dans le ciel. On utilise

des instruments comme celui-ci.

Cet instrument-là va compter la

lumière pour nous puis va

transmettre le signal aux

ordinateurs. Ensuite, nous,

on va voir les objets avec

les ordinateurs.

Là, on va mettre de l'azote dans

la caméra. C'est pour la

refroidir à une température de

-120 degrés. C'est très froid.

En fait, on refroidit la caméra

pour éviter que la caméra

elle-même fasse de la pollution

lumineuse dans l'instrument.

Donc qu'elle produise

de la lumière.


OLIVIER

Bon, qu'est-ce qu'il nous

reste à faire?


LAURIE

Maintenant, on va ouvrir les

panneaux qui vont nous donner

accès aux miroirs qui vont

collecter la lumière qui

provient des galaxies, des

étoiles ou des planètes.

Cette lumière-là est réfléchie

sur le miroir puis ensuite,

elle est focalisée sur le

deuxième miroir.


OLIVIER

Wow!


LAURIE

On place souvent les

télescopes en haut des

montagnes. Au-dessus des

montagnes, la quantité

d'atmosphère est beaucoup plus

mince. Le ciel est moins épais.

Ça nous permet de minimiser les

effets qui peuvent faire

scintiller les étoiles. Un peu

comme si tu regardais ton

barbecue l'été, la fumée qui

sort du barbecue, tu vois,

derrière l'image qui bouge et

qui se déforme.


OLIVIER

Finalement, à quoi ça sert

d'observer les étoiles?


LAURIE

Ça nous permet de mieux

comprendre comment les

étoiles naissent, comment les

étoiles meurent. Puis comment

finalement l'univers va

évoluer.

Ce qu'on voit ici, c'est l'image

que le télescope nous a

envoyée. On voit une galaxie.

Partout dans la galaxie, y a

des milliards d'étoiles, puis

il y a beaucoup de gaz aussi.

On voit d'ailleurs des zones,

un peu comme une forme spirale.

Puis ce gaz-là va éventuellement

former de nouvelles étoiles.


OLIVIER

Wow! Bien, merci

beaucoup, Laurie.


LAURIE

Ça m'a fait plaisir.


OLIVIER

Au revoir.

(S'adressant au public de l'émission)

Pour aider Laurie

dans son travail, je vais

éteindre toutes les lumières

avant de partir. Comme ça, ça

va faire moins de pollution

lumineuse.

Euh... Je pense que la sortie

est par là. Ah!

Tout va bien. Je suis un

professionnel. Oh...


Transition


ADRIEN fait de la randonnée.


ADRIEN

Oups. Je suis déjà passé par

là. Non... Par là...

Ou peut-être par là...

Oh non! Je ne sais plus!

Hein?

(Apercevant une gomme par terre)

C'est à moi cette gomme-là.

Oh! Très pratique d'avoir un

trou dans son sac...

Oh! Il y en a une autre là. Une

autre ici. Là. Juste ici.

Hum!


TAMARA et ADRIEN mangent des hot-dogs au terrain de camping.


TAMARA

Oui. Je pense que les hot-dogs

ont pas mal guéri

ton torticolis.


ADRIEN

C'est vrai que je me sens

mieux. Bon, j'en prépare un

dernier, puis je t'aide.


TAMARA

Mais ça fait combien que tu

manges, Adrien?


ADRIEN

Ça va être mon cinquième.


TAMARA

Puis tu trouves pas que c'est

un peu beaucoup?


ADRIEN

Non. Je suis en poussée de

croissance. Et donc, je mange

beaucoup.


TAMARA

Oui. Bien, tu devrais

peut-être manger des crudités.


ADRIEN

J'en ai déjà mangé plein.


TAMARA

Des fruits, du yogourt.


ADRIEN

Bon, je sais que cinq

hot-dogs, c'est pas

raisonnable, mais là, j'ai

trouvé le mélange parfait.


TAMARA

Quel mélange?


ADRIEN

Deux spouch de ketchup, un

spouch de moutarde et trois

petites gouttes de relish, avec

deux tranches de tomate. C'est

la recette parfaite.


TAMARA

Moi aussi, j'adore les

hot-dogs. Mais je préfère avec

deux spouch de mayo puis deux

spouch de moutarde.


ADRIEN

Hum! C'est trop bon.


TAMARA

Oui. Mais moi, je sais quand

m'arrêter. Plains-toi pas si

t'as mal au ventre après.


ADRIEN

OK. Mais... c'est quoi que

j'aime autant dans les

saucisses à hot-dog pour que je

ne sois plus capable de

m'arrêter. Le sais-tu, toi?


TAMARA

Non.

Les saucisses à hot-dog, comment

c'est fait?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


TAMARA est dans un restaurant et se fait servir un hot-dog.


TAMARA

Merci.

(S'adressant au public de l'émission)

Pour savoir ce qui se

cache dans la saucisse de mon

hot-dog, je vais aller visiter

une usine.

(S'adressant à ANNE-MARIE)

Allô, Anne-Marie.


ANNE-MARIE

Allô, Tamara.


TAMARA

Dis-moi, qu'est-ce qu'il y a

exactement dans une saucisse

À hot-dog?


ANNE-MARIE

Je t'invite à venir faire

le tour de l'usine avec moi. On

va passer chacune des étapes de

fabrication, puis ça va répondre

À tes questions.


TAMARA

Ouais!


ANNE-MARIE

On y va.


TAMARA

Anne-Marie fait de la

recherche. Elle crée des

nouvelles recettes et améliore

le goût des produits.


ANNE-MARIE

Tamara, c'est ici qu'on va

s'habiller, qu'on va mettre nos

équipements de protection et de

salubrité pour aller dans

l'usine. Dans l'usine, il fait

entre zéro et quatre degrés

Celsius. Pour pas avoir froid,

on s'assure de n'avoir aucun

cheveu qui dépasse. Voilà.

Le chapeau de protection. Il va

rester tes bottes. On est

prêtes. Donc Tamara, avant de

rentrer dans l'usine, faut

toujours se laver les mains. OK?

C'est une question de salubrité

et de sécurité alimentaire.

Ici, on est à la réception des

matières premières.


TAMARA

J'ai entendu dire qu'il y

avait des yeux et des choses

bizarres dans les saucisses

à hot-dog.


ANNE-MARIE

C'est complètement faux.

En fait, la fabrication des

saucisses fumées est

réglementée par l'Agence

canadienne de l'inspection des

aliments. Ce qu'on prend, c'est

des retailles de désossage de

viande. Par exemple, lorsqu'on

désosse une fesse de porc pour

en faire un jambon, il y a des

retailles. Donc c'est ce qu'on

utilise pour mettre dans les

saucisses fumées. Évidemment,

la saucisse fumée contient quand

même pas mal de gras, comme

toutes les charcuteries. Mais

c'est tout de la belle viande.

Ici, c'est l'étape du mélangeur.

On va ajouter nos divers

ingrédients qui vont composer

la recette. C'est-à-dire de

l'eau, du sel, des

assaisonnements, des farines,

des amidons.


TAMARA

C'est quoi ça?


ANNE-MARIE

Ça, c'est du gras de porc

qu'on ajoute, qui a été haché

avant aussi. Ça sert en fait à

donner la texture qu'on veut

À notre saucisse fumée, à

rajouter de la "jutosité". Parce

que les viandes qu'on utilise

dans la recette sont quand même

assez maigres.


TAMARA

Nitrite de sodium.

C'est quoi ça?


ANNE-MARIE

Le nitrite de sodium, c'est

un additif alimentaire qu'on

ajoute dans les charcuteries.

C'est ça qui sert à donner la

coloration rosée qu'on retrouve

dans la saucisse fumée. C'est

un ingrédient qui va empêcher

la croissance de certaines

bactéries.

Après le mélangeur, on a passé

la recette dans un

émulsifieur. L'émulsifieur, ça

nous permet de donner une

texture très fine à la recette.

Ici, Tamara, c'est le

département de la mise en boyau

de la saucisse fumée. On utilise

un boyau de cellulose.

Ça ressemble à ça ici.


TAMARA

C'est quoi? C'est une douche

à saucisses?


ANNE-MARIE

Oui. En quelque sorte. C'est

une douche d'une solution de

fumée liquide. C'est ça qui lui

donne le petit goût de fumée.

Alors ça, ici, Tamara, ça

s'appelle un fumoir. C'est une

cellule de cuisson dans

laquelle on va faire cuire nos

saucisses fumées.


TAMARA

Et les saucisses, ça cuit

combien de temps?


ANNE-MARIE

Ça prend environ une heure et

demie pour que la saucisse soit

cuite entièrement. Elle va être

prête à manger.

Tamara, je te présente

notre chef Marc.


MARC

Allô, Tamara.


TAMARA

Allô, Marc.


MARC

Est-ce que t'es

prête à cuisiner?


TAMARA

Oui.


MARC

Oui? Aujourd'hui, on va faire

un hot-dog un peu spécial. Un

hot-dog à la mexicaine.


ANNE-MARIE

Merci beaucoup, Anne-Marie.

Grâce à toi, je sais ce que je

mange quand je mange un hot-dog.


ANNE-MARIE

Ça m'a fait vraiment plaisir,

Tamara. On goûte?


TAMARA

Oui.

Hum!


Transition


TAMARA fait de la randonnée.


TAMARA

Je pense que je suis déjà

passée par ici. Bon, bien, on va

aller par là.

Non. Par là...

Bien là, je ne sais plus.

Oh!


TAMARA siffle dans un sifflet. Un autre coup de sifflet se fait entendre au loin.


TAMARA

Olivier me répond!


TAMARA siffle de nouveau.


À un autre moment, OLIVIER et GABRIELLE joue au frisbee sur leur terrain de camping.


GABRIELLE

Prêt?


OLIVIER

Prêt!

Super haut!

Oh!

Oh! Oh!

Entre les jambes.

On prend-tu une petite pause?


GABRIELLE

Oui, OK.


OLIVIER

Veux-tu un jus?


GABRIELLE

Oui. J'ai tellement chaud,

c'est une bonne idée.

Hé! J'avais oublié.


OLIVIER

Quoi?


GABRIELLE

Ma soeur m'a prêté quelque

chose avant de partir. J'aurais

jamais pensé à ça, mais...

ça va être parfait.


GABRIELLE sort un petit ventilateur en forme de pot de fleurs de son sac.


OLIVIER

Wow! T'es équipée.


GABRIELLE

J'avoue qu'il est original,

mais il fonctionne bien.


OLIVIER

Hum! Ça fait du bien.

C'est pas pire.


GABRIELLE

Ma sœur avait raison,

ça dépanne.

Ah non!


OLIVIER

Ça doit être tes piles.


GABRIELLE

Bien non. Elles sont neuves.

On en a mis avant de partir.


OLIVIER

Donne voir.

Oui, c'est ça. Il y a une de tes

piles qui a coulé.


GABRIELLE

Comment ça? Il y a pas

de liquide dans une pile.


OLIVIER

Ça a l'air qu'il y a

du liquide.


GABRIELLE

Eurk.


GABRIELLE (Narratrice)

Mais... qu'est-ce qu'il

y a dans une pile électrique?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


GABRIELLE

(S'adressant au public de l'émission)

Pour tout savoir sur la pile

électrique, nous aurons besoin

d'un bac à glaçons, de papier

d'aluminium, de morceaux de

cuivre, d'eau salée et de

Yannick, enseignant de chimie.


GABRIELLE se trouve dans un laboratoire en compagnie de YANNICK.


GABRIELLE

Salut, Yannick.


YANNICK

Bonjour, Gabrielle.


GABRIELLE

Yannick, j'aimerais savoir

qu'est-ce qu'il y a dans une

pile électrique.


YANNICK

Dans une pile électrique, il y

a beaucoup de composants.

Par exemple, il y a une gaine

métallique qui est ici, qui va

protéger les éléments à

l'intérieur. Il y a une tige de

carbone avec un pourtour de

zinc. Des petits composants

qui vont servir à protéger

évidemment encore une fois ta

pile. Et tu vas avoir une pâte

électrolytique. Tout ce qu'il y

a dans la pile sert à produire

des réactions chimiques entre

ce morceau-là et ce morceau-là.

Et ça, ça va produire un

mouvement d'électrons.


GABRIELLE

C'est quoi un électron?


YANNICK

Un électron, c'est une petite

particule qu'on retrouve à

l'intérieur de l'atome. Quand tu

fais fonctionner ta lampe de

poche, y a de l'énergie, les

électrons bougent. Gabrielle,

on va fabriquer une pile

électrique à partir de matériel

très simple. Tu vas m'aider,

parce qu'il faut en premier

faire des électrodes qu'on va

positionner dans notre petit

bac à glace.


GABRIELLE

OK.


YANNICK

Alors on va introduire un

morceau de cuivre comme ceci

dans notre trombone. Et à l'aide

d'un petit ruban adhésif,

on va relier le tout

bien comme il faut pour que

ça tienne. Tu peux te prendre

un papier d'aluminium et on va

l'enrouler. Après, on doit les

positionner dans notre bac.

Excellent. On va ajouter notre

eau salée. Donc à toi

l'honneur. Il va y avoir quelque

chose d'exceptionnel qui va se

produire. Les électrons du

cuivre vont commencer à se

répandre dans l'eau salée et

ensuite, ils vont se rendre

jusqu'à l'aluminium.

Donc ça va produire de

l'énergie. L'électricité!


GABRIELLE

Mais comment on peut voir ça?


YANNICK

On va prendre une petite

ampoule puis on va la placer

tout simplement ici. Et je sais

pas si t'as remarqué, mais la

petite ampoule scintille.


GABRIELLE

Oui. C'est vrai. Je la vois.

(S'adressant au public de l'émission)

On peut aussi fabriquer une pile

avec des citrons.


YANNICK

Je vais te demander de

préparer des électrodes avec

des bouts d'aluminium, comme

ceci. Tu vas les plier pour

faire un petit rectangle.

Pendant ce temps-là, moi,

je vais tout simplement éventrer

les petits citrons pour faire

une petite fente dedans.

Excellent. Donc on va insérer

le cuivre dans l'autre partie.

Maintenant, faut faire les deux

autres.

Maintenant, on va relier le

tout. Et ce qui est important,

c'est de relier l'autre bout.

Après le contraire. Alors là, il

nous reste nos deux embouts qui

sont ici. On va utiliser un

cadran. Donc on va tout

simplement brancher. Ça marche.


GABRIELLE

Hé! Il marche!


YANNICK

Donc notre petit cadran

fonctionne à l'énergie

de citron.


GABRIELLE

Je suis contente, ça marche.

(S'adressant au public de l'émission)

Pour fabriquer une pile, on

pourrait remplacer le citron

par un pamplemousse, une banane

et même une patate.


YANNICK

Alors j'ai apporté ici du

zinc. On va planter ça dans

chacune des patates. Maintenant,

on va utiliser les morceaux de

cuivre. On va le planter dans

notre patate.


GABRIELLE

C'est dur, une patate! Ah!


YANNICK

On va voir s'il y a de

l'électricité qui va

se produire.


GABRIELLE et YANNICK

Hé! Ça marche!


GABRIELLE

Yeah! Merci, Yannick.


YANNICK

Ça m'a fait plaisir,

Gabrielle.


GABRIELLE

Grâce à toi, j'ai pu créer

le pile-patate.

Euh... Non. Je veux dire

la pile patate.


Intertitre :
Bonne idée!


PHILIPPE

Je m'appelle Philippe.


GABRIEL

Gabriel.


CHARLES

Charles.


MATEI

Matei.

On a inventé:


PHILIPPE, CHARLES et GABRIEL

Les souliers rebondissants!


PHILIPPE, CHARLES, GABRIEL et MATEI présentent leur prototype lors d'une expo-sciences.


CHARLES

Avant d'arriver à ce

modèle-là, on est passés à

travers quatre designs. Mais ils

avaient tous des défauts.


MATEI

On a acheté une barre

d'aluminium qu'on a séparé en

quatre morceaux pour faire les

deux souliers. On a aussi pris

des ressorts super rigides pour

pouvoir supporter le poids

d'une personne. On a mis des

pentures de porte ici pour que

le métal puisse plier et on a

mis du velcro pour mettre

n'importe quelle taille de

souliers. Les difficultés

qu'on a eues, c'était couper

le métal, car on avait une scie

À bois. Fait que ça pouvait pas

transpercer.


PHILIPPE, CHARLES et GABRIEL

Trois, deux, un!


MATEI court avec les souliers rebondissants.


CHARLES

Les tests qu'on a faits, bien

ça rebondit de cinq à dix

centimètres de plus haut. Puis

on peut jogger plus longtemps

que d'habitude.


Transition


GABRIELLE fait de la randonnée.


GABRIELLE

Me semble que je suis déjà

passée par là... À moins que

ce soit par là...

Non. Par là...

Je ne sais plus...

Heureusement que je suis

prévoyante.


Sur les arbres se sont collés des post-its sur lesquels sont dessinées des flèches.


GABRIELLE

Ah! C'est par là!


GABRIELLE retrouve son chemin grâce à plusieurs post-its collés sur des arbres.


À un autre moment, TAMARA et GABRIELLE font un feu.


TAMARA

Tiens, du petit bois,

ça pourrait nous aider.


GABRIELLE

Ça peut pas nuire en tout cas.

Merci.

Si on met des boules de papier

au fond, ça peut faire prendre

le feu.


TAMARA

OK. C'est ma tâche. Toi, je

te laisse choisir les bûches.

Tu connais ça mieux que moi.


GABRIELLE

Mais elles sont super belles,

nos bûches. Notre feu va

être génial.


TAMARA

J'ai hâte aux guimauves!


GABRIELLE

Parlant de bouffe...

Regarde ce que j'ai apporté.


TAMARA

Du pop-corn? Ça marche

dans un feu?


GABRIELLE

Mets-en! C'est trop bon.

Olivier va être content.

Il aime pas ça les guimauves.


TAMARA

Ça va être trop cool!

Ouais... Ça brûle pas beaucoup

notre feu, hein?


GABRIELLE

Non...


TAMARA

Qu'est-ce qu'on a fait

de pas correct?


GABRIELLE

Ça doit être parce que le

bois qu'on a ramassé est pas

assez sec.


TAMARA

Ah! On pourrait faire du

vent. Peut-être que ça va aider

la flamme qui est au fond.


GABRIELLE

Peut-être qu'on devrait

envoyer des signaux de fumée

aux gars.


TAMARA

Oui. J'espère qu'ils sont pas

très loin, parce que notre

fumée non plus va pas

se rendre très loin.


GABRIELLE

On met toute l'énergie qu'on

peut, OK? On va peut-être

réussir à faire partir le feu.


TAMARA

OK.

Ça va?


GABRIELLE

Oui. C'est la fumée. Ça me

fait... ça me fait toujours

tousser.


ADRIEN (Narrateur)

Pourquoi la fumée

nous fait tousser?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

Aujourd'hui, je me transforme

en vrai pompier. Et pour tout

savoir sur la fumée, je

rencontre Martin Fournelle, un

vrai pompier.


ADRIEN se trouve dans une caserne de pompier en compagnie de MARTIN.


ADRIEN

Salut, Martin.


MARTIN

Salut, Adrien.


ADRIEN

Dis-moi, pourquoi la fumée

me fait tousser?


MARTIN

Parce que, lorsqu'il y a de la

fumée qui est produite par un

incendie, il y a beaucoup de

particules irritantes à

l'intérieur de la fumée. Et

lorsque tu les respires, ces

fumées-là vont te faire tousser,

parce que tu veux les expulser.

Mais pour en savoir plus,

Adrien, je vais t'amener dans

une maison enfumée.


ADRIEN

Une maison enfumée?

C'est inquiétant.


MARTIN

Donc voici tes vêtements,

Adrien. On va commencer par les

bottes et le pantalon. Ensuite,

on met le manteau. Et qu'est-ce

qu'il nous manque?


ADRIEN

Le casque.


MARTIN

Le casque.


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

Je me sens vraiment bien

dans mon habit de pompier.

(S'adressant à MARTIN)

Est-ce que c'est dangereux

la fumée?


MARTIN

Oui. La fumée est même plus

dangereuse que l'incendie. Il y

a beaucoup plus de gens qui

vont décéder suite à

l'inhalation de fumée que de

brûlures en tant que telles.

Adrien, voici la maison dans

laquelle on va mettre la fumée.

La fumée qu'on va utiliser

aujourd'hui, c'est une fumée

qui est synthétique. La même

fumée qu'on utilise dans les

spectacles rock.


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

Je suis prêt à affronter

la fumée.


MARTIN

Voici l'appareil respiratoire

qu'on va utiliser pour entrer

dans le bâtiment. Tu vas mettre

les courroies d'épaule pour

commencer. Et ensuite, la

ceinture. Et la partie faciale

pour pouvoir respirer tantôt.

Et ton casque.

Adrien, pour pouvoir rentrer

dans le bâtiment, faut

installer un tuyau pour rentrer

À l'intérieur. Si jamais on

rencontre un incendie, on va

pouvoir l'éteindre avec ce

tuyau-là. En plus, ce tuyau, si

jamais on a à évacuer rapidement

le bâtiment, on a juste à

suivre notre tuyau et on va

sortir à l'extérieur. Ça se

peut que pendant une fraction

de seconde, t'aies pas d'air.

C'est pas grave. Fais juste

inspirer et ça va débloquer.

Fait que lève ta tête. Voilà.

Ça va-tu? T'es-tu à l'aise?

OK. Viens-t'en! Tire le tuyau en

avant. Avance!


ADRIEN

Qu'est-ce qu'il faut faire

quand on se retrouve dans une

maison enfumée?


MARTIN

La première chose, comme la

fumée est plus chaude que

l'air, la fumée va avoir

tendance à monter. Donc c'est

le plus rapidement possible, on

s'en va au ras du sol et ensuite

de ça, on rampe le plus

rapidement vers la porte de

sortie. On s'assure de la

fermer en arrière de

nous autres.


ADRIEN

Comment vous faites pour vous

repérer dans la fumée?


MARTIN

Ce qu'on va faire, c'est qu'on

va toujours garder un contact

avec un mur. On va longer ce

mur-là pour s'assurer de faire

l'ensemble de la pièce, de

couvrir l'ensemble de la pièce,

si jamais y a des victimes dans

cette pièce-là.

Garde le contact avec ton mur.

On avance.


ADRIEN

Comment vous faites pour

repérer une victime

dans la fumée?


MARTIN

On peut y aller soit à tâtons

avec un outil. On cherche un

peu partout. Ou sinon, on peut

utiliser un instrument qui

s'appelle la caméra à imagerie

thermique. C'est une caméra à

infrarouge. Donc on est capable

de repérer si jamais y a une

victime à travers la fumée.


ADRIEN

Oh! Il y a quelqu'un!


MARTIN

Qu'est-ce que t'as dit?


ADRIEN

Il y a quelqu'un!


MARTIN

T'as trouvé quelqu'un?


ADRIEN

Oui!


MARTIN

On va le sortir. Le tuyau,

laisse-le là. Fais juste le

suivre pour sortir

À l'extérieur.


ADRIEN

OK!

Ne t'en fais pas, mon cher

tuyau. Tu es sain et sauf.

Pourquoi dans un incendie, vous

faites tout simplement pas

sortir la fumée?


MARTIN

On va en faire de la

ventilation. Par contre, faut

la contrôler. Parce qu'une

mauvaise ventilation, ce que

ça va faire, c'est que ça va

alimenter notre incendie, ça va

amener de l'air frais vers le

foyer de l'incendie. On peut

utiliser une ventilation qui

est hydrodynamique. On va se

servir de notre jet d'eau pour

faire sortir la fumée à

l'extérieur. Es-tu prêt?


ADRIEN

Oui.


MARTIN

Oui? Je te laisse le contrôle.

C'est bon.


ADRIEN

Merci, Martin. J'ai beaucoup

appris sur la fumée.

C'était génial.


MARTIN

Ça m'a fait plaisir, Adrien.


Transition


OLIVIER

Oups...

Je suis déjà passé par là.

Non, par là...

Ou par là...

Oh! Je ne sais plus!

Oh! Ma boussole!

Oh, bien oui, c'est droit

devant.

Oh! Ayoye! Oh...

Je vais passer un petit peu à

côté... Comme ça...


La nuit tombée, ADRIEN, TAMARA, GABRIELLE et OLIVIER sont dans leur tente.


TAMARA

Adrien! As-tu pris tes

médicaments pour tes allergies?


ADRIEN

Oui. Mais des fois, ça fait

effet juste le lendemain.

Réveille-moi si je ronfle.


OLIVIER

Parfait.


ADRIEN

Puis aie pas peur de me

brasser si je me réveille pas.


OLIVIER

Promis.


TAMARA

J'espère que t'as pas

l'intention de rêver aux loups

puis aux ours cette nuit.


ADRIEN

Des loups? Est-ce que vous

pensez qu'il y en a ici?


TAMARA

Chut! Avez-vous entendu?

Il y a un bruit.


GABRIELLE

Euh... non.


ADRIEN

C'est peut-être un loup.


GABRIELLE

Oh non, je vais encore faire

des cauchemars!


OLIVIER

Bon, ça y est, je vais encore

pas dormir cette nuit.


TAMARA

Mais oui, vous allez bien

dormir. Je vous le garantis.

Regardez en dessous de

votre oreiller.


GABRIELLE

Des bouchons?


OLIVIER

Wow, Tamara! T'es géniale!


ADRIEN

Mets-en! Je vais

pouvoir ronfler!


TAMARA, GABRIELLE et OLIVIER

Oh non!


TAMARA

Bonne nuit!


GABRIELLE

Hein?


OLIVIER

Quoi?


ADRIEN

Hein?


GABRIELLE

M'as-tu parlé?


​[TAMARA:]

Quoi?


OLIVIER

Qu'est-ce que t'as dit?


ADRIEN

J'entends pas.


TAMARA (Narratrice)

Mais c'était quoi le bruit

dans la forêt? Un ours?


OLIVIER (Narrateur)

Adrien.


Début générique de fermeture


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

As-tu visité la section

expérience du site

Là est la question?


OLIVIER

(S'adressant au public de l'émission)

Une nouvelle expérience est en

ligne chaque semaine.


GABRIELLE

Te souviens-tu de la fois où

on a tourné l'expérience sur

l'aluminium pétillant?


ADRIEN

Oui! Oui... Disons que cette

fois-là, mes cheveux en ont

pris un coup.


GABRIELLE

(S'adressant au public de l'émission)

Bien justement, c'est

tellement des beaux souvenirs

qu'on s'est dit que ce serait

le fun de se les rappeler.


TAMARA et OLIVIER frottent des ballons sur les cheveux d'ADRIEN.


ADRIEN

Hein? Quoi? Au secours!


VOIX FÉMININE

♪ Là est la question

Là est la question

Là est la question

Là est la question

Là est la question ♪♪


Fin générique de fermeture

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Éducation

Résultats filtrés par