Image univers Là est la question ! Image univers Là est la question !

Là est la question !

Adrien, Gabrielle, Olivier et Tamara sont quatre amis âgés de 12 à 14 ans, qui enquêtent afin de répondre à quatre questions qu'ils se posent dans leurs activités quotidiennes. Ils découvrent, grâce à leurs reportages colorés et dynamiques, que la science n'est pas composée uniquement de formules chimiques ou de calculs savants, mais qu'on la retrouve dans les éléments de la vie de tous les jours. Présentant sujets étonnants et informations surprenantes, Là est la question! est une série scie...

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Verger

Qu’est-ce qui arrive quand on ne dort pas assez? Est-ce que les boissons énergisantes donnent de l’énergie? Comment une montgolfière monte-t-elle dans le ciel? Pourquoi est-ce difficile d’ouvrir un pot de confiture?

Telles sont les questions que Gabrielle, Tamara, Olivier et Adrien se poseront par une belle journée ensoleillée à cueillir des pommes au verger. Ils se retrouveront alors dans des laboratoires spécialisés et dans une montgolfière afin d’obtenir les réponses à leurs questions!



Année de production: 2012

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

GABRIELLE

On va passer une

belle journée.


OLIVIER

Hum... des pommes, j'ai

tellement faim.


TAMARA

J'ai tellement soif. J'ai

hâte de goûter à leur jus

de pomme.


ADRIEN

Moi, j'ai hâte de monter

faire la balade en tracteur.


GABRIELLE

Mais là, faut faire attention

de ne pas se perdre. On reste

les quatre ensemble, OK?

Sinon, on va passer la journée

à se chercher.


ADRIEN

Gabrielle a raison, OK. Il

faut vraiment rester ensemble.

Par contre, je vais juste aller

voir à quelle heure la balade

en tracteur part, je reviens

dans une minute.


TAMARA

Ah, puis moi, je vais aller

voir s'ils font du jus de pomme

aujourd'hui. Attendez-moi, je

reviens tout de suite.


OLIVIER

Moi, je vais juste me

chercher une pomme, bouge pas,

là, Gab.


GABRIELLE

Bon. Je suis déjà toute seule.


Début générique d'ouverture


VOIX FÉMININE

♪ Là est la question

Là est la question

Là est la question

Là est la question

Là est la question ♪♪


Titre :
Là est la question!


Fin générique d'ouverture


GABRIELLE

Ah, t'es là!


TAMARA

Je t'ai apporté un jus, tiens.


GABRIELLE

Ah, merci. Est-ce que t'as vu

les gars?


TAMARA

Non, mais ils doivent pas

être bien loin. Goûte à ça.

Santé!


GABRIELLE

Hum! Hein, c'est bon. Je me

demande comment ils font ça.


TAMARA

Ils prennent les pommes les

moins belles, ils les lavent,

les pressent, et récoltent le

jus à la fin.


GABRIELLE

C'est bon au goût, mais la

couleur est un peu bizarre. Me

semble que d'habitude, du jus

de pomme, c'est comme jaune.

Là, c'est brun.


TAMARA

C'est moins beau, mais c'est

bien meilleur.


GABRIELLE

Oui.


TAMARA

On dirait que quand je

commence à en boire, je ne peux

plus m'arrêter.


GABRIELLE

Bien là, bois-en pas trop, tu

vas avoir mal au cœur.


TAMARA

Hum-hum. Ce jus-là donne

tellement d'énergie.

On pourrait mettre le jus dans

les canettes et les vendre en

disant que c'est des

boissons énergisantes.


GABRIELLE

Coudonc, ça fait combien que

tu bois?


TAMARA

Oh, euh... je sais pas, mais

je pourrais courir un

marathon, wou!


GABRIELLE

Dans le fond, les boissons

énergisantes, c'est peut-être

juste du jus.


TAMARA

Du jus énergisant.


GABRIELLE

Santé!


TAMARA

Hum-hum.


TAMARA (Narratrice)

Est-ce que c'est vrai que ça

donne de l'énergie, une boisson

énergisante?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

Ah, j'ai tellement soif!

Mais... je sais pas quelle

boisson choisir. Est-ce que je

prends la bleue qui désaltère

ou la rose qui donne

de l'énergie? D'après vous?

Marie-Josée Leblanc

est nutritionniste. C'est une

spécialiste de l'alimentation.

Salut, Marie-Josée.


MARIE-JOSÉE

Salut, Tamara.


TAMARA

J'aimerais savoir si c'est

vrai que certaines boissons

donnent de l'énergie.


MARIE-JOSÉE

Oui, y a certaines boissons

qui donnent de l'énergie. Par

exemple, les boissons pour

sportifs et les boissons

énergisantes.


TAMARA

Et quelle est la différence

entre une boisson sportive et

une boisson énergisante?


MARIE-JOSÉE

Ah, y a une grosse différence.


TAMARA

OK.


MARIE-JOSÉE

Je te propose de les tester

pour voir la différence

entre les deux.


TAMARA

OK.


MARIE-JOSÉE

Est-ce que tu reconnais ces

bouteilles-là, Tamara?


TAMARA

Hum-hum.


MARIE-JOSÉE

On en retrouve beaucoup de

toutes les couleurs. D'abord,

c'est surtout de l'eau.

Pour 350 ml, il y a l'équivalent

de 3 sachets de sucre.

C'est vraiment le meilleur

carburant pour ton corps lorsque

tu pratiques de l'activité

physique. Sur l'étiquette,

parfois c'est écrit dextrose,

glucose, ce sont tous des

synonymes pour du sucre blanc.

Alors après le sucre, on

retrouve aussi du sel. À peu

près une petite pincée de sel.

Donc, tu peux y aller.

Parfait. Tout ce qui reste à

faire maintenant, c'est de

rajouter du colorant

alimentaire.


TAMARA

Le orange.


MARIE-JOSÉE

Je savais que c'était lui que

t'allais choisir.


TAMARA

Wô!


MARIE-JOSÉE

Est-ce que ça te tente

d'essayer notre boisson

sportive?


TAMARA

Oui.


TAMARA et MARIE-JOSÉE font du jogging.


TAMARA

Hum... c'est vrai que c'est

rafraîchissant et désaltérant.

Mais pourquoi on rajoute autant

de sel et de sucre?


MARIE-JOSÉE

Le sucre, c'est un peu comme

un carburant. Puis le sel, on le

met pour remplacer les minéraux

que tu perds. Parce que tu

perds de l'eau puis dans l'eau,

il y a aussi des petits minéraux

comme le sodium, le chlore, le

potassium. Tu peux prendre un

peu de sueur sur ton front, par

exemple, puis la goûter.


TAMARA

Hum... c'est vrai que ça

goûte salé.


MARIE-JOSÉE

Exactement.

C'était agréable, Tamara?


TAMARA

Oui.


MARIE-JOSÉE

Alors, est-ce que tu reconnais

ces bouteilles-là?


TAMARA

C'est des boissons

énergisantes?


MARIE-JOSÉE

Oui. On va faire une petite

recette pour savoir ce qu'on

retrouve dans ces boissons-là.

Ici, on a une tasse de café. Un

café filtre ordinaire. De l'eau

sucrée gazéifiée.

On rajoute le sucre. Entre sept

et 15 sachets de sucre.


TAMARA

Mais si j'aime pas le café,

est-ce que je vais goûter le

café dans la boisson

énergisante?


MARIE-JOSÉE

Euh... le sucre qu'on ajoute,

ça masque pas mal le goût

du café.


MARIE-JOSÉE

Et voilà.


TAMARA saute à la corde.


MARIE-JOSÉE

...98, 99, 100. Wow!


TAMARA prend une gorgée de boisson énergisante.


TAMARA

C'est pas très bon.

Est-ce que ça améliore au moins

mes performances sportives?


MARIE-JOSÉE

Pas vraiment, malheureusement.

Les boissons énergisantes,

elles sont trop sucrées pour

quelqu'un qui fait du sport.

Puis aussi, la caféine qu'il y

a là-dedans, ça fait aller aux

toilettes un peu plus souvent

chez certaines personnes.

Surtout chez les jeunes qui

sont pas habitués à prendre de

la caféine. Ça te déshydrate au

lieu de t'hydrater.


TAMARA

Après un exercice comme ça,

c'est quoi la meilleure boisson

qu'on peut prendre?


MARIE-JOSÉE

Je vais peut-être te

surprendre, mais la meilleure

boisson qu'on peut prendre,

c'est de l'eau tout simplement.

Pour faire une boisson

sportive maison, c'est très

facile. On choisit un jus qu'on

aime bien.


TAMARA

Hum... jus de pomme.


MARIE-JOSÉE

Jus de pomme, parfait.

Le jus de pomme, c'est ça qui

va te donner ton sucre. On a 150 ml

de jus de pomme, et la même quantité

d'eau. Un petit peu de sel.


TAMARA

Bien, merci beaucoup,

Marie-Josée, j'ai

beaucoup appris.


MARIE-JOSÉE

Merci, à ta santé, Tamara.


TAMARA

Toi aussi.

J'ai enfin trouvé la meilleure

boisson. C'est la recette

maison de Marie-Josée.

Tellement bon!


Transition


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

C'est fatigant, cueillir des

pommes. Je commence à avoir

les bras...

en compote.

Les bras en compote de pommes.

Elle est vraiment pas mal drôle,

celle-là.

Ah, il faut que je la raconte

aux autres. Ah, ils vont mourir

de rire.


OLIVIER

Adrien, je t'ai cherché

partout.


ADRIEN

Viens, Olivier, le tracteur

part maintenant.


OLIVIER

Est-ce que t'as vu

les filles?


ADRIEN

Non, mais on n'a pas le temps

de les attendre.


OLIVIER

Oui. Au pire, on les

cherchera plus tard.


ADRIEN

Oui.


OLIVIER

Sérieux, c'est cool qu'on

n'ait pas à marcher parce que je

t'avoue que je commence à être

vraiment fatigué.


ADRIEN

Ouais, et en plus, on va

pouvoir repérer les meilleures

pommes du verger. Bon,

celles-là sont trop vertes.

Celles-là sont trop petites.

Wô, on dirait que celles-là sont

toutes tombées à terre.


OLIVIER s'endort.


OLIVIER

Ah, OK, j'aurais vraiment pas

dû regarder trois films

hier soir.


ADRIEN

Ça, c'est l'endroit parfait.

Monsieur, est-ce qu'on peut

arrêter le tracteur, s'il vous

plaît? Oui!

Ces pommes-là sont parfaites.

Oli...

Olivier! Débarque, là.

C'est quoi, l'idée de pas dormir

la nuit aussi? Ah, Olivier!

Olivier!


OLIVIER (Narrateur)

Qu'est-ce qui peut arriver

quand on ne dort pas assez

la nuit?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


OLIVIER

(S'adressant au public de l'émission)

Bonjour, j'aimerais ça...

J'aimerais ça savoir qu'est-ce

qui arrive quand on dort pas

assez? Roger Godbout,

psychologue du sommeil pourrait

peut-être m'aider.

Bio express!

Roger étudie le sommeil.

Quand il dort, il dort

profondément et il

ronfle souvent.

Mais il se rappelle rarement de

ses rêves. Même s'il est un

spécialiste du sommeil, il n'a

jamais réussi à dormir debout.

Bonjour, Roger.


ROGER

Salut, Olivier.


OLIVIER

Qu'est-ce qu'on fait ici dans

votre laboratoire?


ROGER

On fait des recherches. On

essaie de comprendre comment

les gens dorment, qu'est-ce qui

influence le sommeil qui est

perturbé chez les enfants, les

jeunes qui ont un mauvais

sommeil pour toutes sortes de

raisons. Justement,

coïncidence, on a besoin d'un

jeune pour enregistrer quelqu'un

qui serait en santé, qui serait

bien. Ça t'intéresse?


OLIVIER

Bien oui.


ROGER

Parfait. On pourrait

t'engager pour la nuit puis tu

pourrais peut-être dormir dans

une de nos chambres au

laboratoire.

C'est ça, c'est la chambre à

coucher. Tu vois, c'est comme

une chambre d'hôpital. Sauf que

c'est équipé pour la recherche.

Y a une lumière, une caméra qui

va te filmer toute la nuit.

Y a un micro, si tu nous

appelles, t'as besoin de quelque

chose, y a quelqu'un de l'autre

bord toute la nuit. Là, il faut

juste que t'ailles juste passer

ton pyjama.


OLIVIER

Je suis prêt pour ma

transformation en...

super dormeur.

Je suis prêt pour dormir, moi.


ROGER

Parfait. Avant que tu te

couches, par exemple, y a Élyse

ici, qui est technicienne

de sommeil.


OLIVIER

Salut.


ÉLYSE

Salut.


ROGER

Qui va te poser des

électrodes, des capteurs pour

tes zones cérébrales, pour le

mouvement des yeux, pour ton

tonus des muscles, pour ta

respiration, puis après ça, tu

pourras te coucher.


OLIVIER

OK.


ROGER

Y a rien qui fait mal.


OLIVIER

Qu'est-ce qui arrive si je

dors pas assez?


ROGER

Plusieurs choses. D'abord,

pendant le sommeil, y a des

hormones qui sont sécrétées.

L'hormone de croissance. Et

c'est vrai qu'on a vu dans des

recherches que les gens qui

manquent de sommeil, ça empêche

la sécrétion d'hormones de

croissance. C'est pas bon pour

l'humeur. Quand on dort pas

bien, on est irritable,

impulsif, on ne prend pas

des bonnes décisions.


OLIVIER

Ah, foutue mine, encore

cassée! Argh!

Mais pourquoi on dort à tous

les jours?


ROGER

Pour deux raisons. D'une

part, on a une horloge dans

notre cerveau. Cette horloge

fait qu'on est réveillé quand

il fait clair et c'est le jour,

puis on dort quand il fait noir

et c'est la nuit. L'autre

raison, c'est qu'on accumule une

dette de sommeil. Quatre heures,

huit heures, dix heures sans

dormir. Après 16 heures, on

commence à s'endormir pas mal

puis il faut rembourser

cette dette-là.


OLIVIER

Oh!


ROGER

OK, Olivier, t'es bien

installé?


OLIVIER

Hum-hum.


ROGER

Parfait. On va commencer la

nuit. Je vais fermer la lumière,

pas besoin de forcer pour

dormir, ça va venir tout seul.

Ferme tes yeux, je te souhaite

bonne nuit. On se voit

demain matin.


OLIVIER

Bonne nuit.


ROGER

Bonne nuit.


OLIVIER

Hum...

Qu'est-ce qui se passe pendant

que je dors?


ROGER

Y a deux sortes de sommeil

qu'on a. On a un sommeil lent,

profond, puis là, on respire

lentement, on est détendu. Puis

l'autre type de sommeil, on

l'appelle le sommeil paradoxal.

Paradoxal parce qu'on dort

profondément aussi, mais notre

cerveau marche presque comme le

jour, les ondes cérébrales sont

très rapides, les yeux bougent

parfois, c'est le moment où

on rêve.

Bonjour, Olivier.

Je vais ouvrir les lumières.


OLIVIER

Bonjour.


ROGER

Tu vois, 90 minutes après que

tu te sois endormi, c'est le

sommeil paradoxal, ce qui est

en rouge ici. T'as fait un,

deux, trois, quatre, cinq, six

rêves la nuit passée.

Pendant ces six rêves-là en même

temps, tu mettais dans ta

mémoire tout ce que tu as

appris pendant ta journée.

Entre chaque, c'est du sommeil

profond où ton corps se répare.


OLIVIER

Merci, Roger, j'ai vraiment

bien compris que c'était

important de dormir.


ROGER

Ça m'a fait plaisir.


Intertitre :
Bonne idée!


LYA

Je m'appelle Lya.


ALEX

Je m'appelle Alex.


GENEVIÈVE

Je m'appelle Geneviève.


LYA

Et on a...


ALEX

...inventé...


GENEVIÈVE

...un robot.


LYA, GENEVIÈVE et ALEX présentent leur prototype lors d'une expo-sciences.


LYA

Dans le fond, nous, notre

robot, c'est un robot pour

accueillir les gens à l'accueil.


GENEVIÈVE

Pour la base, on a utilisé un

présentoir de... de pilules.


ALEX

Les yeux fonctionnent avec un

capteur de mouvements et aussi

un capteur d'ultrasons. Les

yeux vont te détecter, ils vont

envoyer un signal ici et ils

vont commencer à partir comme

ça et ça, c'est comme chaque

fois que tu passes devant à

moins de 50 centimètres.

Ici, y a un gyrophare.

Y a la voix.


ROBOT

Qui ose me déranger

pendant ma sieste?


ALEX

Ça marche avec des

haut-parleurs puis un iPod.


LYA

Bien, dans le fond, le robot

bouge à cause d'un câble à vélo

en dessous et c'est un moteur

qui est relié à un ressort, à

une roulette, et pour que le

tout fonctionne, il faut

le brancher.


ALEX

On pensait vraiment pas le

réussir. On pensait même

abandonner. Mais on est vraiment

fières de l'avoir réussi.


Transition


TAMARA ajuste une échelle près d'un pommier.


ADRIEN

Salut, Tamara.


TAMARA

Salut, Adrien.


ADRIEN

Je peux t'aider?


TAMARA

Oui, s'il te plaît.


ADRIEN

Regarde, c'est bien important

de bien barrer les barreaux pour

pas qu'il arrive un pépin...!

Tu comprends? Un pépin,

comme un accident, tu sais.

Un pépin de pomme.

Ah, faut vraiment que je la

raconte à Olivier. Il va

tellement l'adorer.


TAMARA

C'est sûr. Il va rire.


OLIVIER dort dans le tracteur.


GABRIELLE

Hein, Olivier!

Olivier?


OLIVIER

Hum... Il est où, Adrien?

Il était juste à côté de moi.


GABRIELLE

Il est pas là.


OLIVIER

J'ai dû m'endormir pendant

qu'on roulait. Qu'est-ce que tu

fais là, toi?


GABRIELLE

J'attends Tamara, elle est

allée aux toilettes. Elle a bu

au moins 100 verres de jus de

pomme, et j'exagère à peine.


OLIVIER

Oh! Moi, les moyens de

transport, ça m'endort. Quand

je suis fatigué, je peux

m'endormir partout.

En voiture, dans le métro, dans

l'autobus, dans le train, dans

l'avion, partout.


GABRIELLE

Il faudrait trouver des

moyens de transport qui

t'endorment pas.


OLIVIER

Oui... c'est bon, ça. Comme

la moto. Vroum!

Ou le cheval! Ti-galop!

Ti-galop!


GABRIELLE

Ah, ou l'hélicoptère.


OLIVIER

Oui... non, c'est sûr que le

bruit des hélices, ça m'endort.


GABRIELLE

Ah, bien, une montgolfière,

ça a pas d'hélices.


OLIVIER

Oui, c'est bon, ça. En plus,

on est debout dans

une montgolfière.


GABRIELLE

Oui, je pense que oui.


OLIVIER

C'est parfait. Comme ça, il

n'y a plus de chance que

je m'endorme.


GABRIELLE

Bien oui, il reste juste à en

trouver une prête à décoller.


OLIVIER

Oui, ça...


ADRIEN (Narrateur)

Comment ça monte dans le ciel,

une montgolfière?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


ADRIEN

Aujourd'hui, je vais vraiment

avoir la tête dans les nuages

grâce à un moyen de transport

unique. Devinez lequel.

Salut, Yvon.


YVON

Salut, Adrien.


ADRIEN

Toi, tu sais piloter une

montgolfière. C'est rare.

Comment on se prépare avant de

faire voler une montgolfière?


YVON

Tout premièrement, faut faire

la météo. Faut aller voir si

tout est favorable. Pour

l'installer, c'est sûr, on va

l'attacher après le camion

pour être certain qu'on va être

sécuritaire. Ensuite, on va

gonfler la montgolfière avec le

ventilateur. Une fois que la

montgolfière va être dressée,

à ce moment-là, on chauffe un

peu plus et puis on s'envole.


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

Présentement, il fait 19

degrés Celsius avec des vents

du sud-ouest de 11 kilomètres.

Pour résumer, c'est une

température parfaite pour

s'envoler en montgolfière.

OK, là, c'est bon. On s'envole.

Wô!

Comment ça vole,

une montgolfière?


YVON

Quand on va gonfler le

ballon, on va envoyer de l'air

froid dedans et cet air froid,

on va le chauffer. À ce

moment-là, le ballon va

devenir plus léger que l'air

extérieur. Et c'est ça qui va

nous permettre de pouvoir

s'envoler.


ADRIEN

C'est fou, on est vraiment

plus haut que les oiseaux.

Wow! C'est vraiment fantastique,

l'expérience.


YVON

On sait jamais à quel endroit

on va atterrir. C'est une

aventure à chaque vol.


ADRIEN

C'est féerique avec toutes les

montgolfières qu'on

voit partout. Pourquoi est-ce

qu'on s'envole avant 7 h?

C'est très tôt.


YVON

C'est à cause des thermiques.

C'est une bulle d'air chaud, OK,

qui sort du sol lorsque le

soleil plombe dessus. Elle

rentre dans le ballon. C'est

elle qui nous fait grimper.

On va monter plus haut qu'on

est supposés de monter. Là, on

n'a plus de contrôle de la

montée et de la descente.


ADRIEN

Comment vous faites pour vous

diriger vers la droite, la

gauche? C'est juste vraiment

le vent?


YVON

C'est juste le vent.

Généralement, en Amérique du

Nord, les vents partent de

l'Équateur, montent vers

le nord.

Lorsque le vent redescend, il

revient à l'Équateur. Ça fait

comme dans le sens des

aiguilles d'une montre. On

appelle ça l'effet Coriolis. On

monte, on prend de la droite,

on descend, on prend de

la gauche.


ADRIEN

OK, je vois. Mais à quelle

altitude ça peut monter

comme ça?


YVON

On peut aller jusqu'à 10 000

pieds si on veut. Mais à 10 000

pieds, on a de l'oxygène pour

environ une demi-heure. Si on

reste plus longtemps, bien,

à ce moment-là, on va manquer

d'oxygène et puis on peut

perdre conscience. Actuellement,

on est à environ 1000, 1200

pieds. Comme là, on se parle,

on est en train de descendre.

Là, je vais chauffer.


ADRIEN

Comment on fait un

atterrissage?


YVON

J'ai vu le champ dans lequel

je veux atterrir. J'arrête de

chauffer et c'est avec les

coups de brûleur que je vais

contrôler ma descente. On va se

tenir après les câbles, on va

plier les genoux, OK. Pour

absorber le coup quand on va

toucher le sol. Attention!


ADRIEN

Opelaïe! OK, tout va bien.

Wô! OK!

Wô!


YVON

On va pas plus loin.


ADRIEN

Merci beaucoup, Yvon.


YVON

Ça m'a fait plaisir, Adrien.

J'espère que t'as aimé

ton envolée.


ADRIEN

C'était fantastique.


YVON

OK, good.


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

J'ai voyagé à vélo, en auto,

en train, en avion, mais voyager

en montgolfière, c'est la

plus belle façon de voyager au

monde.

Bon, maintenant, il faut que je

me rende à l'école.

OK.

Le vent vient de par là, OK,

c'est bon, j'y vais, je

décolle. Je décolle, ah!


ADRIEN essaie de s'envoler avec des ballons de fête.


Intertitre :
La question web


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

Un internaute nous demande:

Comment fait-on du savon?


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

Eh bien, c'est tout simple.

On a juste besoin d'un mouton et

de la cendre.


ADRIEN

Pour quoi faire?


ADRIEN

Eh bien, tu vois, le savon

vient d'une réaction chimique

qui s'appelle la

saponification.


TAMARA

Hum... joli nom. Mais

le mouton?


ADRIEN

On utilise cette

technique-là depuis 3000 ans.

On prend de la graisse animale,

comme la graisse de mouton et

puis on mélange à des cendres.


TAMARA

De la graisse pour se laver,

c'est bizarre.


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

C'est comme ça.

Aujourd'hui, on fait réagir un

corps gras comme de l'huile

végétale avec soit de la potasse

pour faire les savons liquides

ou de la soude pour faire des

savons durs. On réchauffe le

tout à une température de 80

à 100 degrés Celsius.


TAMARA

C'est pour ça que notre

expérience marche pas.

Tiens, pour toi, pour

ta douche.


ADRIEN

Je te le laisse, voyons. Je

suis un gentleman.


Une main tend un savon à OLIVIER.


TAMARA

C'est quoi, ça?


ADRIEN

Quoi?


Transition


ADRIEN

Salut, Olivier.


OLIVIER

Salut.

Hum... j'avais faim, il était

temps que je mange quelque

chose. Hum...


ADRIEN

C'est pas bon d'attendre trop

longtemps avant de manger

lorsqu'on a faim.

T'aurais pu tomber...

dans les pommes!

Tu comprends la blague?

Tu tombes dans les pommes.


OLIVIER semble perplexe.


ADRIEN

Faut vraiment que je la raconte

à Gabrielle. Ah, tomber dans

les pommes, je me surpasse à

chaque fois.


OLIVIER rejoint TAMARA près d'un pommier.


OLIVIER

Tamara?


TAMARA

Salut Olivier, t'étais où?


OLIVIER

Bien, je me suis endormi,

j'ai perdu Adrien. Ensuite,

j'ai trouvé Gabrielle, j'ai

perdu Gabrielle. Puis là, je

t'ai trouvée.


TAMARA

Oh non, je pense que j'ai

complètement oublié Gabrielle.

Sais-tu elle est où?


OLIVIER

Elle est partie te chercher

tantôt, mais ça fait déjà un

bon bout de temps. Je ne sais

plus elle est où.

T'as trouvé beaucoup

de pommes.


TAMARA

Oui, mais regarde ce que j'ai

acheté. Tadam!

De la gelée de pommes.


OLIVIER

Ça a l'air bon. Est-ce qu'on

pourrait y goûter,

s'il te plaît?


TAMARA

OK, un petit peu.

C'est bien difficile.


OLIVIER

Attends, passe.


TAMARA

Attends, je pense que j'ai

une idée.


OLIVIER

Attends, attends, passe, je

vais essayer avec un 0,25$.


TAMARA

Ah oui, je commence à avoir

hâte d'y goûter.


OLIVIER

Je vais essayer quelque chose.


GABRIELLE (Narratrice)

Pourquoi c'est difficile

d'ouvrir un pot de confiture?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


GABRIELLE

(S'adressant au public de l'émission)

Pour tout savoir sur les pots

de confiture, nous aurons

besoin de pots de confiture,

d'un couteau, d'eau chaude et

de Yannick, enseignant de

chimie.


GABRIELLE se trouve dans un laboratoire en compagnie de YANNICK.


GABRIELLE

Salut, Yannick.


YANNICK

Salut, Gabrielle.


GABRIELLE

Pourquoi c'est si difficile

d'ouvrir un pot de

confiture neuf?


YANNICK

Ah, si c'est difficile

d'ouvrir un pot de confiture

neuf, c'est à cause de la

pression de l'air qui est

à l'intérieur.


GABRIELLE

La pression de l'air?!


YANNICK

Oui, évidemment, lorsqu'on

fait des confitures, le contenu

qu'on met à l'intérieur, par

exemple, dans le pot, il va

être chauffé ainsi que le

contenant dans lequel on va le

mettre pour éliminer toutes les

bactéries. Une fois qu'on a

fini ça, on le laisse refroidir

en ayant mis évidemment le

couvercle dessus. La pression

qui est à l'intérieur, et à

l'extérieur, c'est la même.

Mais au fur et à mesure que

l'air à l'intérieur se

refroidit, ce qui se passe,

c'est qu'elle prend moins

d'espace. Évidemment, la

pression change. L'air autour

va avoir une force énorme sur

le couvercle. Ça va devenir un

contenant qui va être fermé

très, très fort.


GABRIELLE

Fait qu'il est fermé bien

comme il faut.


YANNICK

Oui, le problème, c'est qu'il

faut réussir à enlever cette

pression-là pour pouvoir ouvrir

le couvercle.


GABRIELLE

Est-ce qu'il y a des trucs?


YANNICK

Y a plein de trucs qui

existent. Le premier truc, c'est

de prendre le pot de confiture

et le mettre sous l'eau chaude.

Le couvercle va se dilater.

Le métal va prendre de

l'expansion, ça va être très

facile à ouvrir.

Le deuxième truc qu'on a, tu

prends un couteau, comme ceci

et tu donnes des coups

directement sur ton couvercle.

On fait des entailles ce qui

déforme le couvercle et à ce

moment-là, y a une petite

quantité d'air qui va rentrer

à l'intérieur et qui va, encore

une fois, équilibrer la

pression de l'extérieur et

celle de l'intérieur, ce qui va

nous permettre de l'ouvrir

très facilement.


GABRIELLE

OK, le troisième truc,

l'ultime, si jamais t'es pas

capable de l'ouvrir, tu le

donnes à quelqu'un qui est

très fort.


YANNICK

Ah! Ya! Amenez-en des pots

de confiture.

(S'adressant au public de l'émission)

Pour réaliser une expérience

sur la pression de l'air, nous

aurons besoin d'eau, d'un

brûleur et d'un bidon de métal.

Bon, qu'est-ce qu'on fait?


GABRIELLE

Premièrement, on va verser

l'eau dans ce bidon métallique.

Vas-y. Pendant ce temps-là,

moi, je vais partir mon brûleur

à gaz. Flamme et voilà. Ensuite,

je vais prendre une paire de

gants et je vais tenir le bidon

métallique par-dessus ma

flamme. Comme ceci.

On va voir de la vapeur sortir.

Quand cette vapeur-là va

sortir, on va prendre le petit

bouchon qui est ici, on va le

mettre par-dessus et on va

prendre notre bidon métallique

et on va le mettre dans de

l'eau glacée.


GABRIELLE

Qu'est-ce qui s'est passé?


YANNICK

C'est toute la vapeur qui

était à l'intérieur qui s'est

retrouvé condensée sur les

parois de notre bidon. Ça a

créé un vide à l'intérieur et

la pression de l'air a pu

écraser ce vide-là et c'est ça

que ça a produit.


GABRIELLE

Wow!

(S'adressant au public de l'émission)

On refait l'expérience, mais

avec un gros baril.


YANNICK

On va prendre deux litres

d'eau qu'on va ajouter dans

notre baril comme ça ici.

On va partir notre brûleur au

propane, on va prendre notre

baril et on va le déposer

directement sur le dessus. On

va vider tous les sacs de glace

dans notre piscine. On va tout

simplement remettre le bouchon

sur le baril et on va le déposer

dans notre eau froide.


Le baril se comprime d'un coup sec.


GABRIELLE

Ah! C'est fou!


YANNICK

Ça, c'est la force de ton

atmosphère.


GABRIELLE

J'ai eu peur!

Paf! Non!

Bien, merci beaucoup, Yannick,

c'était super.


YANNICK

Ça m'a fait plaisir,

Gabrielle. Écoute, est-ce que

tu pourrais m'ouvrir ceci?


GABRIELLE

Bien oui.


YANNICK

Ah, merci.

Merci, merci.


GABRIELLE

Pas de problème.


Transition


ADRIEN

Salut, Gabrielle.

Ça va?


GABRIELLE

Oui.

J'ai juste un peu mal au front.


ADRIEN

Tu devrais mettre une...

pommade.

Pomme-ade.


GABRIELLE

Oui.


ADRIEN

Une pommade!


ADRIEN, TAMARA, GABRIELLE et OLIVIER se rejoignent dans le verger.


GABRIELLE

Oh, Olivier, t'as un gros sac.


OLIVIER

Ça, c'est sans compter toutes

celles que j'ai mangées

aujourd'hui.


ADRIEN

En tout cas, moi, j'ai les

pommes les plus parfaites.


GABRIELLE

Il est à peu près temps qu'on

se retrouve, hein.


TAMARA

Hum... oui.


ADRIEN

Je m'excuse.


TAMARA

Désolée.

Mais pour me faire pardonner,

je vous ai acheté une

petite surprise.


TOUS

Ah oui!


TAMARA

Tadam! Une tarte aux pommes.


ADRIEN

Tadam!


GABRIELLE

Oui, moi aussi.

Qu'est-ce qu'on va faire avec

toutes ces tartes-là?


ADRIEN

On peut quand même pas toutes

les manger. On aura trop mal

au ventre.


OLIVIER

On n'est pas pour les

gaspiller non plus. Elles ont

tellement l'air bonnes.


TAMARA

On peut peut-être

les congeler.


ADRIEN

Ou les vendre.


OLIVIER

Ah oui.


TAMARA

Non, non, non.


OLIVIER (Narrateur)

Qu'est-ce qu'on va faire avec

toutes nos tartes aux pommes?


GABRIELLE (Narratrice)

On pourrait les donner.


ADRIEN (Narrateur)

Si on en donne à tout le

monde, ça va nous faire

"pas-mal" d'amis à l'école.


TAMARA (Narratrice)

Bon, Adrien et ses blagues

de pomme.


Début générique de fermeture


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


OLIVIER

(S'adressant au public de l'émission)

Savais-tu que Là est le jeu

est disponible sur iPad.


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

Et c'est gratuit.


OLIVIER

(S'adressant au public de l'émission)

Et il y a plein de nouveaux

mini-jeux avec des poules.

Elles sont trop drôles.


TAMARA

Hum... j'avais une blague à

te conter sur les poules.


OLIVIER

Adrien, c'est les blagues de

pommes, toi, c'est les blagues

de poules.


TAMARA

Elle était vraiment, vraiment

drôle. Faut juste que je me

rappelle du contexte.

Attends, attends,

c'était trop...


OLIVIER

Tu vas t'en rappeler quand...

les poules auront des dents!

Wou!

C'était...


VOIX FÉMININE

♪ Là est la question

Là est la question

Là est la question ♪♪


Fin générique de fermeture

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Éducation

Résultats filtrés par