Image univers La famille Berenstain Image univers La famille Berenstain

La famille Berenstain

Inspirée des succès de librairie de Jan et Stan Berenstain, cette série haute en couleur vous fait découvrir l'univers tendre d'une famille d'ours à Ourseville. Sous le regard bienveillant de maman et papa ours, Léon et Léa font chaque jour de nouvelles découvertes...

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

La soirée pyjama - Bagarre pour les devoirs

Rassurés de savoir que Léa sait ce que responsabilité veut dire, maman et papa l’autorisent à dormir chez Lizzie. Toutefois, ils ne savent pas que les Bruin sont sortis et qu’ une gardienne est chargée de garder les enfants. Quand les parents de Lizzie rentrent chez eux, ils trouvent la babysitter débordée par le trop grand nombre d’oursons invités et demandent aux parents de venir les récupérer. - Jusqu’à ce que Léon remonte sa moyenne scolaire, il est privé de télévision, de jeux vidéo, de musique et de longues discussions téléphoniques avec ses amis. Lorsqu’il décide de faire un peu de travail chaque soir, il remarque que tout est plus facile.


Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

[Chanson thème]
[CHOEUR:]
♪ Dans un pays loin d'ici ♪
♪ Vivent des oursons
et leurs amis ♪
♪ La seule différence
entre eux et nous ♪
♪ C'est qu'ils sont un peu
plus coquins, c'est tout ♪
♪ Être des ours, c'est
s'amuser tous ensemble ♪
♪ Et c'est bien vrai si on me
dit qu'ils nous ressemblent ♪
♪ La famille Berenstain ♪
♪ Même si parfois
les choses tournent mal ♪
♪ Quelqu'un trouvera bien
une idée géniale ♪
♪ Papa, Maman, Léa et Léon ♪
♪ S'aimeront toujours
d'un amour profond ♪
♪ Être des ours, c'est
être doux comme le miel ♪
♪ Et c'est bien vrai
qu'ils rient d'une bagatelle ♪
♪ La faille Berenstain ♪
♪ Berenstain ♪ [Fin chanson thème] [Début information à l’écran] [La soirée pyjama] [Fin information à l’écran]
[LÉA:] [Narrateur]
Quelques fois, la bonne tenue
des petits ours prend fin quand
ils préparent leurs pyjamas
pour aller dormir chez des copains. [Le téléphone sonne.]
[MAMAN:]
Allô? Léon! C'est cousin Fred.
[LÉON:]
Allô? Le 5e problème de maths?
Euh! J'ai eu 5 et demi.
Toi aussi? Ah! Super!
Au revoir! [Le téléphone sonne.]
[LÉON:]
Allô? Léa! C'est Lizzie Brun!
[LÉA:]
Ah! Je me demande ce qu'elle
va me proposer. Elle a toujours
de très bonnes idées. Prendre le
thé avec les animaux en peluche
ou fouiller dans les malles et
se déguiser. Une fois, elle a
même organisé un goûter dans
la poussinière de Ben, le fermier.
Génial!
[LÉON:]
Je sais.
Tu me l'as déjà dit.
Au moins 5 fois.
[LÉA:]
Bonjour, Lizzie.
Comment ça va?
Un quoi?! Oh! Vraiment?!
Dans ta maison?!
Samedi soir! Oh! Bien sûr
que je peux venir!
Enfin, quand j'aurai
demandé à papa et à maman.
Maman! Maman!
[MAMAN:]
Nous sommes dans
la chambre d'amis.
[PAPA:]
Et fais attention. Oh! [LÉA ouvre la porte
de la chambre rapidement
et coince son PAPA derrière.]
[LÉA:]
Où est papa?
Ha! Ha! Ha! Oups! Pardon, papa.
[PAPA:]
Ha! Ha! Ha! Ce n'est pas
grave, Léa. Juste quelques
petites marques de peinture.
[MAMAN:]
Voyons, tu me sembles bien
exaltée, ma puce.
[LÉA:]
Lizzie Brun invite quelques
amis à dormir chez elle.
Il y aura Millie, Anna
et moi. Tu es d'accord?
Est-ce que je peux y aller?
[MAMAN:]
Eh bien, je n'en sais rien--
[LÉA:]
Merci, Maman! J'en étais sûre!
Est-ce que ça veut dire... non?
[MAMAN:]
Non. J'ai dit : Je n'en sais rien.
Tu n'as jamais dormi en
dehors de chez nous avant.
[LÉA:]
Si! Tu ne te rappelles pas?
Chez Papy et Mamie Grizzli.
Une fois pendant toute une semaine.
[MAMAN:]
Les grands-parents font
partie de la famille.
De la famille proche.
[LÉA:]
Bien, les Brun sont... des
voisins proches. Oh! Dis oui,
maman, s'il te plaît.
Ce sera tellement amusant.
Je vais emporter mon lecteur de
cassettes. Millie et Anna ont
plein de cassettes enregistrées.
[MAMAN:]
Ah! Bon, eh bien, je vais
accepter. Mais promets de faire
honneur à ta famille et de te
comporter correctement et
poliment avec tout le monde.
Dormir et être accueillie chez
des amis est une sorte de
privilège particulier. Et avoir
ce privilège, c'est engager ses
responsabilités. Tu connais
le sens de ces mots, Léa?
[LÉA:]
Bien sûr. Privilège veut dire
qu'on te permet de faire des
choses. Et responsabilité veut
dire ne pas les gâcher.
[PAPA:]
Oui, enfin, c'est un
petit peu plus que cela.
[MAMAN:]
Papa a raison. Prendre ses
responsabilités signifie : Quoi
que disent ou font les autres...
[LÉA:]
Moi, je fais ce
qu'il est bon de faire.
[PAPA:]
Ça, c'est notre grande fille.
[MAMAN:]
Alors, d'accord. Tu peux
y aller. Mais seulement
si tu n'oublies pas
ces recommandations.
[LÉA:]
Oui! Promis! Merci beaucoup,
maman! Je vais rappeler Lizzie! [En quittant,
LÉA ouvre la porte très grande
et coince à nouveau PAPA derrière.]
[PAPA:]
Oh!
Grrr!
[MAMAN:]
Ha! Ha! Ha! [Au parc]
[LÉA:]
Je suis très, très impatiente, Lizzie.
On va tellement bien s'amuser
à ta soirée pyjama samedi.
[AMIE 1:]
Est-ce que j'ai bien entendu?
Soirée pyjama? Je peux venir?
[LIZZIE:]
Ha! Bien sûr. Pourquoi pas?
Une de plus ou de moins. [LIZZIE et LÉA quittent
mais d'autres amies arrivent
au parc et se passent le mot.]
[AMIE 2:]
Coucou!
[AMIE 1:]
Lizzie organise une soirée pyjama.
J'ai hâte de le dire à Linda.
[AMIE 2:]
Il y a une soirée pyjama
chez Lizzie Brun samedi. [À l'école. Toutes les AMIES
se passent un message sur un papier.
Le message arrive dans les mains de LÉA.]
[LIZZIE:]
C'est écrit quoi, Léa?
[LÉA:]
Que tu prépares une soirée pyjama. [Après l'école.]
[THÉO:]
Hé! Queenie!
[QUEENIE:]
Bonjour, Théo. Où est-ce que
tu as eu cette boîte à rythmes?
[MINUS:]
Queenie, regarde ça. [MINUS et MÉDIOCRE dansent.]
[QUEENIE:]
Pas mal.
[MINUS:]
Merci.
[QUEENIE:]
Pas toi, minus, la boîte à rythmes.
[MINUS:]
Oh!
[QUEENIE:]
Ce serait trop bien
d'avoir ce genre de magnéto
pour la fête de Lizzie.
[MÉDIOCRE:]
Une fête? Super!
[QUEENIE:]
C'est une soirée pyjama.
Que des filles. [MINUS et MÉDIOCRE
discutent en secret.]
[MINUS:]
Donc, ça veut dire que nous,
on n'est pas invités.
[QUEENIE:]
Euh!
[THÉO:]
Non, pas nécessairement.
[MINUS:]
Ah! Bien, c'est bien dommage.
[THÉO:]
Je voulais juste dire :
Qui a besoin d'une invitation?
[MINUS:]
Euh! Nous?
[THÉO:]
Non! On arrivera juste à
l'improviste. C'est compris?
[MINUS:]
Oh! [Toutes les amies se téléphonent.
LÉA est avec LIZZIE.]
[LIZZIE:]
Bonjour.
Tu peux nous montrer comment
on fabrique des bracelets?
Bien sûr que tu peux venir.
Une de plus ou de moins. [Le téléphone sonne.]
[LÉA:]
Allô?
Bien sûr. Une de plus ou de moins. [À la maison des ours.
LÉA prépare son sac pour la soirée.]
[LÉA:]
Oh! Maman! Je suis
tellement contente.
Ma première soirée pyjama.
[MAMAN:]
N'oublie pas ta brosse
à dents et ton pyjama.
[PAPA:]
Et n'oublie pas de tenir ta promesse.
[LÉA:]
Oh oui! Un goûter!
J'ai promis à Lizzie que
j'apporterais un goûter.
[PAPA:]
Non, pas celle-ci.
[LÉA:]
Hmm! Privilèges et responsabilités.
[PAPA:]
Hmm hmm!
[MAMAN:]
Exact. Tu es une invitée dans
la maison des Brun alors ne te
laisse pas influencer par une
quelconque mauvaise attitude.
[LÉA:]
Je n'oublierai pas. [Le grille-pain a fait revoler
la tranche grillée jusque dans
les mains de LÉA.]
[PAPA:]
Oups!
Oh! On dirait que cette tranche
de pain est montée sur ressorts
[LÉA:]
Ha! Ha! Ha!
[MAMAN:]
Tiens, ton goûter.
Et n'oublie pas de partager
avec les autres filles.
[LÉA:]
Merci, maman. Au revoir, papa
[PAPA:]
Au revoir. [LÉA quitte la maison.]
[PAPA:]
Heu! Tu as appelé chez les Brun?
[MAMAN:]
Non, je pensais que tu
l'avais fait. Je suis sûre
que tout se passera bien.
[PAPA:]
N'oublie pas les
recommandations de maman.
[LÉA:]
Je sais, papa.
Ne t'inquiète pas. [Chez LIZZIE]
[LÉA:]
Bonjour, Lizzie.
Je... Qui es-tu?
[LIZZIE:]
Salut, Léa.
Je te présente Cindy.
[CINDY:]
Bonsoir.
[LÉA:]
Tu l'as invitée, elle aussi?
[LIZZIE:]
Non. Ma maman et mon papa
sont sortis pour la soirée.
Alors Cindy est la baby-sitter.
[LÉA:]
Oh! Est-ce que ça veut
dire qu'il n'y a pas
de soirée pyjama?
[CINDY:]
M. et Mme Brun autorisent
quand même cette petite
fête parce que vous
serez peu nombreuses.
Et j'ai pensé que ce serait
amusant. Nous organisions
souvent des soirées pyjama
lorsque j'étais encore enfant.
Bien souvent, on s'amuse,
on rigole beaucoup et on
dort peu. Ha! Ha! Ha! [On sonne à la porte.]
[LIZZIE:]
Bonjour,Cécile.
Bonjour, Karine.
[LIZZIE:]
Bonjour.
[CÉCILE ET KARINE:]
Salut, Lizzie.
[CINDY:]
Cécile? Karine? Il me
semblait qu'on n'attendait
plus que Anna et Millie?
[LIZZIE:]
Anna et Millie.
[LÉA:]
Et Cécile et Karine. [On sonne à la porte.]
[QUEENIE:]
Bonsoir. Moi c'est Queenie. [On sonne à la porte.]
[CINDY:]
Combien de filles
ont été invitées? [On sonne à la porte.] [La soirée commence.
Il y a beaucoup trop de jeunes filles
aux yeux de CINDY.]
[KARINE:]
Touchée, Gwen.
À toi. Ha! Ha! Ha!
[CINDY:]
On ne court pas dans la maison.
[LIZZIE:]
Les pop-corn sont prêts.
[QUEENIE:]
Hmm! Génialement bon.
T'en veux? [QUEENIE lance du pop-corn
sur la tête de LIZZIE
qui trouve ça très drôle.]
[LIZZIE:]
Ha! Ha! Ha!
Encore un peu, Queenie?
[LÉA:]
Vous ne devriez pas
jouer avec ça, ce n'est
pas bien. Ha! Ha! Ha! [LIZZIE et QUEENIE
lancent du pop-corn
sur la tête de LÉA.]
[CINDY:]
Non! Pas par terre!
[AMIES:]
Ha! Ha! Ha! [Les filles font
une bataille de taies d'oreiller.
LÉA tombe au sol.]
[LÉA:]
Oh! Aïe!
Hé! Ce n'est pas drôle.
Voilà!
[LÉA:]
Non! Pas de bagarre
de polochons! Je sais
que c'est très amusant,
mais en fait, vous... [Pendant que CINDY
tente d'arrêter la bataille,
QUEENIE ouvre une
canette de boisson gazeuse
qui gicle partout.]
[QUEENIE:]
Wow!
[KARINE:]
Attention! Ça va
gicler partout, Queenie.
[QUEENIE:]
Wow!
[KARINE:] [en riant]
Hé! Arrête! Arrête! [C'est la folie dans la maison.
Tout est sens dessus dessous.
THÉO et sa bande arrivent
avec leur boîte à musique.]
[THÉO:]
On dirait qu'on arrive
au bon moment. La fête
vient à peine de commencer.
[AMIES:]
Ouais! Ouais! Ouais!
Ha! Ha! Ha!
[THÉO:]
Vive le rock and roll!
[CINDY:]
Voulez-vous baisser
ça tout de suite!
[THÉO:]
Désolé, je n'entends rien.
La musique est beaucoup trop forte.
[AMIES:]
Ha! Ha! Ha!
[CINDY:]
C'est bien ce que je vous dis.
Fermez ça!
[THÉO:]
Quoi?
[CINDY:]
Aaaah!
Silence! [Au moment où Cindy
hurle pour demander le silence,
monsieur et madame Brun rentrent
à la maison. Tous les parents
viennent chercher leur enfant.]
[MAMAN:]
Léa, je suis très, très en
colère et extrêmement déçue.
Tu es privée de sortie jeune
demoiselle. Une journée dans
ta chambre et une semaine
à la maison.
[PAPA:]
Vraiment dramatique?
[MAMAN:]
Tu aurais vu la maison.
Du pop-corn collé partout,
du jus de fruits répandu sur la
moquette, des meubles renversés
par-ci, par-là avec des plumes
dessus. Une honte. Tout ce que
j'ai dit à propos des privilèges
et des responsabilités est
entré par une oreille
et sorti par l'autre.
[PAPA:]
Léa a évidemment sa part
de responsabilités. Mais j'ai
l'impression qu'elles étaient
plus nombreuses que prévues à
cette soirée pyjama. Les enfants
se sont sans doute retrouvés
dans la situation où une chose
en entraîne une autre et où
elles deviennent incontrôlables.
Je suis pratiquement sûr que ça
n'aurait pas dégénéré si les
Brun avaient été chez eux.
[MAMAN:]
Si nous avions su qu'ils
sortaient, nous aurions pu
suggérer à Léa d'aller chez
Lizzie une autre fois ou inviter
ses amies à venir ici.
[PAPA:]
Hmm! Mais on ne l'a pas fait.
Il était aussi de notre
responsabilité de les appeler.
Cette fameuse part d'obligations
qui vient de ce beau privilège
d'être des parents.
[MAMAN:]
Alors, nous sommes en partie
un peu fautifs?
[PAPA:]
Privilèges et responsabilités
concernent les parents autant
que les enfants.
[LÉA:]
Maman? Je sais que tu es très
fâchée et je sais que j'ai fait
d'affreuses bêtises. Mais c'est
pourquoi j'aimerais que tu lèves
ma punition, juste pendant
un petit moment demain. [LÉA fait des téléphones.]
[QUEENIE:]
C'est une super idée pour
nous toutes de venir nettoyer
la maison de Lizzie, Léa.
[LIZZIE:]
Hé! Je sais. Pour nous
récompenser de notre travail,
on devrait organiser
une soirée nettoyage.
[LÉA:]
Euh! Non, je ne crois pas.
Si tu n'y vois pas d'inconvénients,
je préfère ne plus entendre
parler de fête pendant longtemps. [Fin épisode] [Début information à l’écran] [Bagarre pour les devoirs] [Fin information à l’écran]
[MAMAN:] [Narrateur]
Si tu es un ours qui adore
la télé, la musique forte et
t'amuser, comment fais-tu
pour te décider à étudier? [MAMAN s'installe pour
tricoter. Elle échappe une
balle de laine qui roule
plus loin. PAPA arrive
au salon avec une assiette
remplie de sandwichs et
s'enlace les pieds dans la laine.
Au moment où PAPA va tomber,
MAMAN le retient.]
[MAMAN:]
Oh! Oh! Zut!
[PAPA:]
Oh! Oh!
[MAMAN:]
Papa!
[PAPA:]
Aaah! Oh! Ah!
[MAMAN:]
Je te tiens.
Ha! Ha! Ha! Regarde ça,
chéri. J'ai enlacé un mari.
[PAPA:]
Je n'aurais jamais imaginé
qu'entrer dans le salon
pouvait être un risque.
[MAMAN:]
Alors ne bouge pas avant que
je retrouve ma pelote de laine.
[PAPA:]
Je suppose que
je n'ai pas le choix. [MAMAN retrouve
a balle sous le canapé.]
[MAMAN:]
Elle a un peu perdu
de sa rondeur. Je ferais
mieux de la rembobiner.
Euh! Ces sandwichs sont
à quoi exactement?
[PAPA:]
Beurre de cacahuètes et miel.
[MAMAN:]
Ah! Ça sent le beurre de
cacahuète et le pourri pour moi.
[PAPA:]
Maintenant que tu en parles,
j'ai cru sentir une odeur
nauséabonde quand j'étais
assis là hier soir. [Le sac d'école de LÉON
est sur le canapé
et MAMAN le renifle.]
[MAMAN:]
Oh! Qu'est-ce qu'il peut
bien y avoir dans
le sac à dos de notre Léon? [MAMAN vole le journal
de PAPA et étend quelques
pages au sol pour vider le
contenu du sac de LÉON.]
[PAPA:]
Hmm! Hé!
Mon journal!
[MAMAN:]
Ha! Ha! Ha! Ne t'inquiète
pas. Je n'abîmerai pas
les pages de sport. [Une pelure de banane,
un cœur de pomme,
un sandwich moisi et
une feuille froissée tombent.]
[MAMAN:]
Oh! Ha! Ha! Ha!
Des vestiges de
déjeuners avariés.
C'est un sac à dos ou un
paquet de débris organiques?
[PAPA:]
Bien, au moins il ne jette
pas ses saletés par terre.
[MAMAN:]
Hmm! Qu'est-ce que c'est?
Un mot du maître de Léon.
"J'ai le regret de vous
informer..." Hmmm!
Je crois qu'une petite discussion
avec notre fils s'impose. [En soirée, LÉON écoute la télévision
tout en discutant au téléphone avec FRED.]
[LÉON:]
Allume-la, Freddy. Les astro-
ours sont sortis du vaisseau
spatial. Quoi? Canal 10.
Tu ferais bien de te dépêcher.
Ils sont coincés par la mappemonde.
[PAPA:]
Terre à Léon. Terre à Léon.
Ici Papa a besoin de parler.
[LÉON:]
Euh! Freddy, euh... Han han!
Il faut que je te laisse.
Je t'appelle plus tard. Ciao.
Tu disais quelque chose, papa?
Je ne t'ai pas très bien suivi.
[PAPA:]
Tu ne suis pas grand-chose
si j'en crois la lettre de ton maître, fils.
[LÉON:]
Je...
[PAPA:]
Il est écrit que
tu as beaucoup de retard
dans tes devoirs. [LÉA arrive dans le cadre
de la porte du salon.]
[LÉA:]
Peut-être que Léon est
trop occupé à autre chose.
Comme les filles.
[LÉON:]
Non, pas du tout.
[MAMAN:]
Léa, on ne te demande rien.
[LÉON:]
Ouais. Écoute, retourne faire
tes devoirs, s'il te plaît.
[LÉA:]
Désolée, mais j'ai fini.
[LÉON:] [Imitant la voix de sa soeur] Évidemment, plus facile,
ça n'existe pas.
[LÉA:]
C'est faux!
[LÉON:]
C'est vrai!
[MAMAN:]
Ça suffit maintenant, vous
deux. D'accord? Et essayons
de voir ce qui ne va pas bien.
[LÉON:]
Je vous dis que le problème
est... que j'ai beaucoup trop
de devoirs. J'ai du français,
des maths, des sciences, de
l'Histoire et euh... Oh!
Et toutes ces matières
chaque jour jusqu'à ce que
ça me sorte par les oreilles.
[PAPA:]
C'est la vérité, ça?
Tu as bien fait ton
travail chaque jour?
[LÉON:]
Bien... Ha! Ha! Pas vraiment.
[PAPA:]
Si tu avais travaillé un
petit peu tous les jours,
ça ne se transformerait pas
en montagne de devoirs qui
s'entassent à côté de toi.
[LÉON:]
Oh!
[MAMAN:]
Je crains fort que Papa ait raison.
Et il va falloir bien
vite que ça change ici.
[LÉON:]
C'est-à-dire?
[PAPA:]
C'est-à-dire plus de musique,
plus de télévision ni de
bavardage au téléphone.
[LÉA:]
Et tu fais quoi pour
les jeux vidéos, papa?
[PAPA:]
Et plus de jeux vidéos
tant que tu n'es pas à
jour avec tes devoirs.
[LÉON:]
Mais enfin! Tu te rends
compte? J'en ai pour l'éternité.
[PAPA:]
Justement, je te
conseille de commencer. [LÉON se lève
et quitte le salon.]
[PAPA:]
Où vas-tu?
[LÉON:]
Dehors. Je veux voir
la lumière du jour, le soleil briller
et respirer l'air frais une dernière fois. [Le téléphone sonne
et LÉA va répondre.]
[LÉA:]
Je réponds.
Allô?
Oui, c'est ça.
Han han! Je vous le passe.
Je vous en prie.
C'est pour toi, papa.
[PAPA:]
Merci, ma chérie. Allô?
Oui, c'est moi, Papa ours.
Je vois...
Je vois.
Je vois. Eh bien, en réalité,
j'étais fort occupé dernièrement.
Euh! Bien. Oui.
La grande maison d'arbre.
Vous ne pouvez pas la rater.
[MAMAN:]
Qui c'était, chéri?
[PAPA:]
M. Débit, du trésor public.
Il semblerait que j'ai
oublié d'envoyer ma
déclaration d'impôt.
[MAMAN:]
Oh non!
[LÉA:]
C'est quoi une
déclaration d'impôt?
[PAPA:]
Eh bien, c'est un peu
comme les devoirs,
mais pour les grands. [LÉON marche
tout seul dans la forêt.]
[LÉON:] [À lui-même]
Plus de télé, plus de musique
et plus rien du tout. Pff!
Ce n'est pas juste. [LÉON lance un bout
de bois au loin qui tombe
dans un buisson.
MAMIE et PAPY
sont dans la forêt à
cueillir des petits fruits.]
[MAMIE ET PAPY:]
Oh?!
[PAPY:]
Léon?
[MAMIE:]
Quelle surprise!
[LÉON:]
Papy? Mamie? Oh!
Qu'est-ce que vous faites par ici?
[MAMIE:]
Nous cueillons des baies.
[PAPY:]
Ha! Ha! Tant qu'on ne
reçoit pas des bouts de bois sur la tête.
[LÉON:]
Oh! Je suis désolé.
Je suis très énervé à cause
de quelque chose.
Je... je ne savais pas
que vous étiez là.
[PAPY:]
Oh! Est-ce que tu veux nous parler?
[LÉON:]
Hmm! C'est une très longue histoire.
[MAMIE:]
Et si tu venais à la maison
avec nous? Tu pourrais goûter
les merveilleuses baies à la crème.
[PAPY:]
Excellente idée.
[LÉON:]
La fin de l'histoire
n'est pas géniale, Papy.
[PAPY:]
Eh bien, j'imagine qu'une
bonne coupe de baies fraîches
ne l'assombrira pas plus. [Chez MAMIE et PAPY]
[LÉON:]
Et maintenant, je 'ai plus le
droit de regarder la télé ni de
jouer aux jeux vidéos, ni rien
du tout. Jusqu'à ce que je sois
à jour dans mon travail.
[PAPY:]
Eh bien, ça ne me paraît pas
si extraordinaire que ça.
[LÉON:]
Mais papa ne comprend pas,
il ne se rend pas compte.
J'ai pris tellement de retard,
je ne peux pas rattraper.
[MAMIE:]
Je sais que cette situation
semble insurmontable pour
le moment, mais tu t'en
sortiras, mon grand.
[PAPY:]
Exactement.
Comme ton père s'en est sorti.
[LÉON:]
Ça veut dire quoi?
[PAPY:]
Qu'il lui est arrivé le même
souci quand il était ourson.
[MAMIE:]
Évidemment, nous n'avions pas
de télévision à cette époque.
[LÉON:]
Pas de télévision?!
[PAPY:]
Oh non. À la place, il y avait
la radio. À ce moment-là,
on pouvait écouter des histoires
fantastiques tous les soirs.
[MAMIE:]
Et ton père adorait écouter
la radio pendant qu'il faisait
ses devoirs de classe.
Son émission préférée s'appelait
La fusée de l'ours Georges
des frontières de l'espace.
[PAPY:]
Seulement, plus il s'intéressait aux
retransmissions radiophoniques,
plus il prenait du retard dans
son travail. J'ai dû intervenir
avec autorité. J'ai agi avec lui
comme il agit avec toi.
[LÉON:]
Hmm! Papa me comprend
peut-être finalement.
Et je dois reconnaître
que je n'ai pas été très malin
en ne faisant pas mes devoirs.
[PAPY:]
La pire des choses
qu'on puisse faire avec
ses devoirs, c'est de
les remettre à plus tard.
[MAMIE:]
C'est exact. Et ça s'appelle
de la procrastination.
[LÉON:]
Procastina-quoi?
[MAMIE:]
Procrastination.
C'est la tendance à remettre au
lendemain un travail qu'on
peut réaliser le jour même.
[PAPY:]
Oui, monsieur. Quand ton
papa s'est appliqué à faire
ses devoirs tous les jours
il est vite devenu un bien
meilleur élève.
[LÉON:]
Je comprends, Papy.
Mais comment je vais
rattraper mon retard?
[PAPY:]
Il faut demander à ton
instituteur, maître Bob,
de t'accorder un petit délai.
Je pense qu'il ne refusera pas.
Il est bon et compréhensif.
[LÉON:]
Ça, c'est une bonne idée.
Mais avant tout, il faut que
je rentre à la maison et que
je commence dès aujourd'hui.
[PAPY:]
Bravo, tu as compris.
[LÉON:]
Si papa a pu le faire,
je dois y arriver aussi. [Chez la famille Ours.
PAPA est dans le salon
avec MONSIEUR DÉBIT.
LÉON observe par la fenêtre
et entend tout.]
[MONSIEUR DÉBIT:]
Remplissez ce formulaire et
attachez-le au premier que je
vous ai remis. Cela couvre
plusieurs déductions fiscales.
Vous verrez en réalité, c'est très simple.
[PAPA:]
Euh! Ah! Oui, bien sûr.
[LÉON:]
Psst! Léa! C'est qui ce monsieur?
[LÉA:]
Il s'appelle M. Débit,
contrôleur du trésor public
d'Ourseville. Tu n'es pas le
seul qui aura beaucoup de
devoirs à faire.
[MONSIEUR DÉBIT:]
Bien, je dois partir à présent.
Je compte sur vous
pour me donner de vos nouvelles
dès la semaine prochaine.
Mes hommages, Mme Ours.
[MAMAN:]
Au revoir.
[LÉON:]
On dirait qu'on est deux à
avoir beaucoup de travail.
Qu'en penses-tu? On pourra
le rattraper ensemble.
[PAPA:]
Han han! Oui, et retenir cette
bonne leçon : Il ne faut jamais
remettre au lendemain ce qu'on
peut faire le jour même.
[LÉON:]
D'accord, papa.
Alors on commence maintenant? [PAPA fouille dans sa boite à papier
et LÉON fait ses devoirs.]
[LÉON:]
Tiens. Voilà quelques trombones, papa.
[PAPA:]
Merci.
[LÉON:]
Euh! Tu n'as pas besoin d'autre chose?
[PAPA:]
Ah! Un jour ou deux en plus
serait les bienvenus, mais je ne
crois pas que tu les trouves
dans tes affaires.
[LÉON:]
Ha! Ha! Non. Désolé. [Le téléphone sonne
et LÉA va répondre.]
[LÉA:]
Je réponds.
Allô?
Han han! Oui, il est là.
Vous voulez lui parler? D'accord.
[PAPA:]
Oh oh! J'espère que ce
n'est pas encore M. Débit.
[LÉA:]
Ce n'est pas pour toi, papa.
C'est pour Léon.
[PAPA:]
Ouf!
[LÉON:]
Allô? Oh!
Salut, Fred! Qu'est-ce qu'il y a?
Pas vrai?!
Personne n'a encore atteint le
niveau 5 à Dino-bataille?! Oh!
sûr, j'aimerais voir comment.
Tout de suite? Oh! J'aimerais
bien, t'imagines, mais j'essaie
de m'organiser autrement pour
travailler. Plutôt que de me
retrouver tr:ès en retard,
j'apprends mes leçons un peu
chaque jour. Bien, merci pour
l'invitation, c'est sympa.
Ouais. Au revoir. Freddy, c'est
de loin mon meilleur ami.
Il est super gentil, mais parfois
il m'énerve sérieusement.
[PAPA:]
Oh! Et qu'est-ce qu'il a dit?
[LÉON:]
Qu'il a toujours fait ses
devoirs et appris ses leçons
chaque jour pour ne pas être en retard.
[PAPA:]
En tout cas, l'idée paraît excellente. [La journée avance.
PAPA et LÉON sont toujours
dans leurs papiers.
LÉON casse la mine de son crayon
et PAPA lui offre le sien.]
[LÉON:]
Oh!
[PAPA:]
Tiens, prends celui-là.
Comment ça avance?
[LÉON:]
Bien. Plus qu'une petite
question et j'ai terminé
tous mes devoirs d'Histoire.
Et toi? Comment ça va?
[PAPA:]
Plus qu'un petit calcul et
j'ai terminé de remplir toutes
les questions fiscales.
Et c'est une bonne chose
parce que si je dois continuer
plus longtemps, je crois que
mes yeux vont se croiser.
[LÉON:]
Ha! Ha! Ha!
[PAPA:]
573 et 500
moins 62... 41.
Tadam! J'ai fini.
[LÉON:]
Tadam! J'ai fini moi aussi!
[MAMAN:]
Est-ce que vous avez dit :
"J'ai fini"?
[LÉON:]
Bien, pas tout, tout, tout.
Mais j'ai au moins terminé
Histoire. Et je n'ai plus qu'à
mettre des points sur les "i"
et corriger la ponctuation.
[MAMAN:]
Oh! Félicitations!
Et à propos d'Histoire,
décidons tous ensemble,
ici et maintenant,
que prendre du retard dans le travail
devient de l'histoire ancienne.
Et ça s'adresse à vous deux.
D'accord?
[LÉON ET PAPA:]
D'accord. [Chanson thème] [Générique fin émission]

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par