Image univers La famille Berenstain Image univers La famille Berenstain

La famille Berenstain

Inspirée des succès de librairie de Jan et Stan Berenstain, cette série haute en couleur vous fait découvrir l'univers tendre d'une famille d'ours à Ourseville. Sous le regard bienveillant de maman et papa ours, Léon et Léa font chaque jour de nouvelles découvertes...

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Ferdi Factuel - Un coup de main

Léon promet d’aider un nouvel élève de son école Ferdi Factuel, un « je sais tout » qui se permet de corriger tout le monde, même maître Bob. Bien que Léon essaie plus que tout autre de devenir son ami, le petit « génie » continue à le snober. - En chemin chez leur ami, Léa et Léon s’arrêtent pour aider la frêle et vieille madame Jones à déplacer une branche d’arbre. Les oursons n’ont pas le temps de se « retourner » que madame Jones les recrute pour d’autres services.


Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION


 [Chanson thème]
[CHOEUR:]
♪ Dans un pays loin d'ici ♪
♪ Vivent des oursons
et leurs amis ♪
♪ La seule différence
entre eux et nous ♪
♪ C'est qu'ils sont un peu
plus coquins, c'est tout ♪
♪ Être des ours, c'est
s'amuser tous ensemble ♪
♪ Et c'est bien vrai si on me
dit qu'ils nous ressemblent ♪
♪ La famille Berenstain ♪
♪ Même si parfois
les choses tournent mal ♪
♪ Quelqu'un trouvera bien
une idée géniale ♪
♪ Papa, Maman, Léa et Léon ♪
♪ S'aimeront toujours
d'un amour profond ♪
♪ Être des ours, c'est
être doux comme le miel ♪
♪ Et c'est bien vrai
qu'ils rient d'une bagatelle ♪
♪ La faille Berenstain ♪
♪ Berenstain ♪ [Fin chanson thème] [Début information à l’écran] [Ferdi factuel] [Fin information à l’écran]
[LÉON:] [Narrateur]
Quand les choses
ne peuvent pas empirer,
que tout semble dit, c'est qu'un
ourson a trouvé un vrai ami. [LÉON joue au football
avec des amis sous le regard
de LÉA et de FRED.]
[LÉON:]
Allez, allez!
[THÉO:]
Je l'ai! Je l'ai! Je l'ai!
Ah non!
[AMI:]
C'est bon! C'est bon!
Je l'attrape!
[THÉO ET AMI:]
Oh, raté...
[LÉON:]
Il y a encore beaucoup de travail.
On reprendra après l'école.
[FRED:]
Tu crois que l'équipe a une
chance de gagner contre celle
de Bruniville, Léon?
[LÉON:]
Ce n'est même pas une question
de gagner. C'est éviter
de se faire écraser comme
l'année dernière, Fred.
[LÉA:]
Oui, et aussi comme l'année
d'avant. Oups! Désolée,
je ne voulais pas...
[ARTHUS FACTUEL:]
Bonjour, les oursons!
[FRED:]
Hé, c'est qui, lui, avec
le professeur Arthus Factuel?
[LÉON:]
Son neveu. C'est son 1er jour
dans notre école.
[LÉA:]
On a promis au professeur
qu'on s'occuperait de lui.
[ARTHUS FACTUEL:]
Léon, Léa, Fred, je vous
présente Ferdi. Il doit passer
quelques semaines auprès de moi.
[LÉON:]
Bonjour, Ferdi!
[FERDI:] [hautain]
Bien que je ne sois pas un
spécialiste éclairé des terrains
de sport, j'ai malgré tout pu
constater que les performances
de votre équipe de football
sont... Comment dire? Médiocres.
[ARTHUS FACTUEL:]
Parfait. Alors, amusez-vous bien.
Je suis convaincu que vous
allez devenir de très bons amis. [Plus tard dans la journée.
Les enfants marchent
dans le corridor à l'école.]
[LÉA:]
Tu vas te plaire ici,
Ferdi, tu verras.
[FRED:]
Ouais, c'est une super école.
Tous les instituteurs
et les oursons sont gentils.
[FERDI:] [hautain]
Je me réjouis vivement que
vous soyez enchantés de votre
niveau d'éducation, mais je
doute fort qu'il me satisfasse.
J'ai l'habitude de fréquenter
un établissement
d'enseignement supérieur.
[LÉON:]
Han... Han-han... Bien, alors,
j'imagine que les sportifs
de ton autre école reçoivent
un enseignement supérieur.
[FERDI:]
Je suppose.
Je n'apprécie pas beaucoup
le sport, alors je ne perds pas
tellement mon temps dans
ces jeux insignifiants.
[LÉA:]
Tu sais, le coach Bruni dit:
"Un corps en bonne santé,
c'est un esprit en bonne santé".
[FERDI:]
Faux! Si c'était le cas,
les haltérophiles deviendraient
des scientifiques de l'espace.
En fait, ce qui compte,
c'est développer son cerveau.
Et je pense que tous ceux
que je viens de rencontrer
pourraient développer infiniment
plus leur matière grise. [En classe] [MAÎTRE:]
Les enfants, nous avons un
nouvel élève: Ferdi Factuel,
lequel vous accueillerez...
Oui, Ferdi?
[FERDI:]
En réalité, le mot correct
n'est pas "lequel", mais "que".
[ÉLÈVES:]
Hein? [MAÎTRE:]
Tu as raison, Ferdi.
La remarque est juste. [À la maison de la famille Ours.
La famille est en train de
prendre le repas du soir à la table.]
[LÉA:]
Il a corrigé 3 fois maître Bob?
[LÉON:]
Han-han. Trois fois.
[PAPA:]
En effet, le professeur
Factuel avait dit que le petit
Ferdi était fort brillant.
[LÉA:]
Il connaît beaucoup de mots,
papa. Surtout des méchants.
[LÉON:]
À chaque fois qu'il peut se
montrer encore plus méprisant,
il le fait.
[MAMAN:]
C'est sûrement un ourson
qui ne se fait pas facilement
des amis. Pour certains,
cela demande un peu de temps.
[LÉON:]
J'ai l'impression de connaître
par coeur Ferdi Factuel. Il est
dédaigneux, arrogant, malin,
je-sais-tout et... passe-moi
la purée s'il te plaît.
[MAMAN:]
Quelques fois,
les nouveaux oursons ont du mal
à s'intégrer aux autres.
[PAPA:]
Maman a raison. Et plutôt que
de se mettre à l'écart, ils se
montrent impolis et prétentieux.
[MAMAN:]
C'est une façon maladroite
de cacher ses sentiments.
[LÉON:]
Je veux bien, mais je laisse
ma place de baby-sitter.
[MAMAN:]
Mais vous avez promis
au professeur Arthus Factuel
de vous occuper de son neveu.
[LÉA:]
Mais c'était avant!
[PAPA:]
Peu importe. Une promesse,
c'est une promesse.
[LÉON:]
D'accord. On va essayer.
[LÉA:]
Mais ce ne sera pas facile. [En classe] [MAÎTRE:]
Voici les résultats de votre contrôle.
[THÉO:]
Je comprends pourquoi
certains oursons étudient. [MAÎTRE:]
Félicitations, Ferdi.
Vingt sur vingt. C'est parfait.
[FERDI:]
Il me semble que ça mériterait
plus exactement 21 sur 20,
puisqu'il y avait 2 possibilités
de réponse à la 2e question
et que j'ai choisi les deux.
[ÉLÈVES:]
Ah non, je le crois pas! [Plus tard, FRED et LÉA
vont rejoindre FERDI
qui joue aux échecs tout seul.]
[FRED:]
Hé, Ferdi, tu viens jouer
à la déli-délo avec nous?
[FERDI:]
Merci quand même,
mais je joue à un jeu 1000 fois
plus intéressant. Regardez.
Avec un adversaire 1000 fois
plus intéressant que vous.
[FRED:]
Aux échecs? C'est qui
ton adversaire 1000 fois
plus intéressant? [FERDI tourne la planche
de jeu et joue contre lui-même.]
[LÉON:]
Évidemment. [Derrière un arbre,
THÉO est là avec sa gang.]
[MÉDIOCRE:]
Regardez ça. Le nouvel ourson
joue aux échecs contre lui-même.
[QUEENIE:]
Au moins, il est sûr
de ne pas perdre.
[THÉO:]
Si Médiocre jouait contre lui,
je parie qu'il perdrait quand même. [QUEENIE vient rejoindre FERDI.]
[QUEENIE:]
Tu veux m'apprendre à jouer?
[FERDI:]
Euh, oui, avec plaisir.
Tu dois toujours te rappeler
cette chose importante:
les échecs, c'est un jeu simple
de pure stratégie. Tu dois
battre ton adversaire
en anticipant sa tactique
avec habileté et finesse. [Après l'école]
[LÉON:]
Hé! Ferdi! Tu veux venir à la
maison pour le goûter? Il y a du
miel, du lait et des biscuits.
[FERDI:]
Je ne peux pas.
J'ai mes devoirs à faire.
[LÉON:]
Ah... oui. Quel dommage.
[FERDI:]
Tu sembles anéanti.
[QUEENIE:]
Désolée, je suis en retard.
[LÉON:]
Oh, ce n'est pas grave.
Tu as pris ton livre de maths?
[LÉON:]
On dirait que Queenie a
un prof de maths particulier.
[FRED:]
Ça va occuper Ferdi
pendant un bon moment.
LÉON ET LÉA:]
Ouais! [À la cafétéria de l'école.
Un AMI passe au travers des tables,
QUEENIE discute avec FERDI.
LÉA est avec FRED et LÉON.]
[AMI:]
Je change une sardine
à l'oignon contre du beurre
de noisette et de la confiture.
Qui est preneur? Personne?
[QUEENIE:]
La reinette est la pièce
la plus importante aux échecs?
[FERDI:]
On dit la reine. Après le roi, oui.
[LÉON:]
Tu es sûre de l'avoir entendue dire ça?
[LÉA:]
Sûre et certaine.
[LÉON:]
Alors, je crois
qu'on doit le prévenir.
[FRED:]
Il ne t'écoutera pas.
Et de toute façon, plus il passe
de temps avec Queenie, moins
tu passes de temps avec lui.
[LÉON:]
Je sais, mais c'est vraiment
pas sympa. Il faut lui dire.
N'importe quel ami le ferait. [QUEENIE quitte.
LÉON, LÉA et FRED
s'approchent de FERDI.]
[FERDI:]
Quoi?
[LÉON:]
Bon, alors voilà, je t'explique.
Queenie fait semblant d'être ton amie
pour avoir tes réponses aux devoirs.
[FERDI:]
Ha! Ha! Ha! Tu penses
vraiment que je vais croire ça?
Enfin, c'est ridicule.
[LÉA:]
C'est la vérité, Ferdi.
Je l'ai entendue parler à Théo.
Elle lui transmet
tes réponses à lui aussi.
[FERDI:]
Impossible! Un ourson futé
comme moi ne permettrait jamais
qu'une chose pareille arrive. [FERDI, insulté, quitte.]
[FRED:]
Je te l'avais dit.
[LÉON:]
Je ne comprends pas.
Queenie prétend être son amie,
mais nous, on essaie
sincèrement d'être ses amis.
Et c'est nous qu'il ignore.
[FRED:]
Comment une personne intelligente
peut se montrer si bête?
[LÉA:]
Ferdi connaît plein de choses,
mais je ne crois pas qu'il s'y
connaisse beaucoup en amitié.
[FRED:]
L'apprentissage va être
redoutable avec Queenie. [Plus tard, dehors, FERDI
donne des conseils de jeu
d'échecs à QUEENIE.
THÉO joue au ballon
avec LÉON juste
à côté de leur table.
QUEENIE semble
trouver ça ennuyant.]
[FERDI:]
N'oublie pas de garder
un oeil sur ton cavalier.
[THÉO:]
Je l'ai!
[LÉON:]
Éloigne-toi pour
une longue passe, Théo.
[QUEENIE:]
Ouais! Bravo, Théo!
[FERDI:]
Hé, Léon! Lance-moi la balle!
[LÉON:]
Non. Ça ne sert à rien.
Tu ne le veux pas vraiment.
[FERDI:]
Mais bien sûr que je le veux!
Ha! Ha! Ha! Après tout, quelle
difficulté rencontrerais-je?
Le football américain synthétise
le physique, l'aérodynamisme
et la coordination
du bras et de l'oeil.
[THÉO:]
Allez, lance-lui qu'on n'en
parle plus! On n'a pas que ça à
faire! Il faut qu'on s'entraîne.
[FERDI:]
Vas-y, Léon! J'insiste!
[LÉON:]
D'accord. C'est parti!
[FERDI:]
Il n'y a rien de plus facile,
je... Aaaah! [LÉON lance le ballon
mais FERDI ne regarde
pas LÉON en parlant
à QUEENIE. Le ballon
arrive sur FERDI qui
tombe sur le jeu d'échecs.
[LÉON:]
Ferdi!
Est-ce que ça va?
[FERDI:]
Oui...
[MÉDIOCRE:]
Excellente prise, Ferdinand!
[LÉON:]
Excuse-moi, Ferdi.
Je ne l'ai pas envoyé fort,
mais tu ne regardais pas.
[THÉO:]
J'essaierai ça quand
on jouera contre les Bulldogs!
[LÉON:]
Ne les écoute pas.
[QUEENIE:]
C'est la réception la plus
drôle que j'ai jamais vue! [FERDI, triste, quitte en courant.
THÉO et sa gang aussi.]
[LÉON:]
Ferdi, attends! [LÉA arrive avec FRED.]
[LÉA:]
On a essayé de le prévenir.
[FRED:]
Il n'a pas écouté. [LÉON part
à la recherche de FERDI.]
[FRED:]
Qu'est-ce que tu vas faire?
[LÉON:]
Je ne sais pas. Ferdi! [FERDI tente de grimper
à un arbre mais tombe
au sol. LÉON arrive.]
[FERDI:]
Tout se retourne contre moi,
même la gravité.
[LÉON:]
Ferdi! Pour une fois dans
ta vie, tu es hors sujet, tu te
trompes. Tu crois qu'on se ligue
tous contre toi parce que tu es
surdoué, mais tu as tort.
En fait, c'est toi qui utilises ton
intelligence pour rabaisser tous
les autres. On essaie de devenir
tes amis, mais tu ne le permets
pas. La seule personne qui est
contre toi, c'est toi.
[FERDI:]
Alors, comment suggères-tu
que je change cette attitude...
théoriquement parlant?
[LÉON:]
Parfois, le meilleur moyen
de se faire des amis,
c'est de se comporter en ami.
[FERDI:]
Comme tu agis maintenant?
[LÉON:]
Han-han.
[FERDI:]
Merci, Léon. [On entend
un coup de sifflet au loin.]
[LÉON:]
Oh, oh, je suis en retard.
Si les nouveaux joueurs ne sont
pas au point, on va se faire
humilier par l'équipe de
Bruniville encore une fois.
[FERDI:]
Je peux aider?
[LÉON:]
Merci, mais bloquer un ballon
avec l'estomac, franchement,
il y a mieux, hein?
[FERDI:]
Ha! Ha! Ha! Non, toi,
tu te charges du physique
et moi, je mets au point
la stratégie. Je vais t'aider à travailler
une progression gagnante. [À la partie de football.
FERDI est assis sur un banc
et regarde la partie.]
[QUEENIE:]
Je regrette, Ferdi.
Je n'aurais jamais dû me moquer
de toi et prétendre être ton
amie pour obtenir facilement les
solutions des devoirs. J'avais
de mauvaises notes et je...
[FERDI:]
Excuses acceptées, Queenie.
Et si tu as besoin de quoi
que ce soit, je t'aiderai avec
plaisir à faire ton travail.
[QUEENIE:]
C'est trop gentil.
[FERDI:]
Si Théo est aussi intéressé--
[QUEENIE:]
Il appréciera ta proposition.
[FERDI:]
Oh, regarde!
Encore une de mes stratégies!
[LÉON:]
J'ai! [LÉON marque un point.]
[LÉON:]
Bien joué!
[THÉO:]
Ouais!
[FERDI:]
J'avais appelé ce déplacement
la marche à dos d'ours de Ferdi.
Échec et mat! On gagne!
[THÉO:]
Excellent, Ferdi.
Cette manoeuvre de jeu
est surprenante.
[FERDI:]
Base des stratégies.
Anticipation des éventuels
mouvements de l'adversaire.
[LÉON:]
Dis-le aux joueurs de Bruniville.
[THÉO:]
Tu n'y penses pas.
Il faut encore les battre
l'année prochaine!
[TOUS:]
Ouais! Bravo!
[LÉON:]
On te doit des remerciements.
[FERDI:]
Oh, laisse tomber. Après tout,
nous sommes amis, non? [Fin épisode] [Début information à l’écran] [Un coup de main] [Fin information à l’écran]
[LÉON ET LÉA:] [Narrateurs] Quand un ourson
s'aperçoit qu'une
personne a besoin de soutien,
il se sent heureux de lui
donner un coup de main! [LÉON et LÉA font
la course jusque chez FRED.]
[LÉON:]
J'espère qu'on arrivera
chez Fred avant qu'il
sélectionne les équipes.
[LÉA:]
Moi aussi. Je ne veux pas me
retrouver du côté des perdants.
Hé, attends-moi! [Les oursons croisent
MME JONES en chemin.]
[MME JONES:]
Ah, bonjour, les oursons!
[LÉON:]
Bonjour, Mme Jones.
[LÉA:]
Qu'est-ce qui se passe?
[MME JONES:]
Le vent a cassé
une grosse branche
d'arbre la nuit dernière.
[LÉON:]
Je vais la déplacer.
[LÉA:]
Je peux aider moi aussi?
[MME JONES:]
Mes enfants! Eh bien,
dites-moi, vous êtes drôlement
forts pour des petits.
[LÉON:]
Ça va, c'est facile.
[LÉA:]
Oui, vraiment.
Un vrai jeu d'ourson.
[MME JONES:]
M. Bault sera particulièrement
ravi d'en disposer. Lui qui est
toujours à la recherche
de bois pour sa cheminée.
[LÉON:]
Vous vous apprêtiez
à la déposer devant sa maison?
[LÉA:]
Dans la rue d'érables?
[MME JONES:]
Ah oui, mais j'espère que ce
n'est pas un problème pour vous.
[LÉA:] [hésitante]
Non. Non, ce n'est pas du tout
un problème. N'est-ce pas, Léon?
[LÉON:]
Non, bien sûr, on peut le faire.
Viens, Léa. On y va.
[MME JONES:]
Merci, les oursons.
[LÉON ET LÉA:]
À votre service! [Devant la maison de M. Bault.]
[LÉA:]
Et voilà, c'était notre bonne
action de la journée.
[LÉON:]
De la semaine, tu veux dire.
[LÉA:]
J'espère qu'on ne sera pas
en retard au match de basket.
[LÉON:]
Même si on l'est un petit peu,
je suis content d'avoir rendu service.
[LÉA:]
Moi aussi. Allez, vite, dépêchons-nous! [LÉON et LÉA continuent leur route.
Une petite roue tombe à leurs pieds.]
[LÉON:]
D'où est-ce que ça peut venir?
[LÉA:]
C'est bizarre. Regarde. [C'est MME JONES qui a perdu
une roue de son chariot.]
[MME JONES:]
Ah zut! Comment je vais
les porter maintenant?
[LÉA:]
Coucou!
[MME JONES:]
Mes amis! Décidément,
vous arrivez juste au bon
moment tous les deux.
[LÉA:]
Au bon moment?
[MME JONES:]
Ma petite carriole a perdu
une roue et je dois absolument
livrer ces repas chauds
à Marjorie Brewster.
Elle a de nouveau un problème
avec sa hanche.
[LÉA:]
Hé! Mme Brewster habite sur
le chemin qui mène chez Fred!
[LÉON:]
En avant, Léa.
Opération livraison à domicile!
[LÉA:]
Ha! Ha! Ha!
[MME JONES:]
Merci infiniment, mes petits.
[LÉON:]
Pas de problème, Mme Jones.
[LÉA:]
À plus tard!
[LÉON:]
On va livrer toutes
ces boîtes en un rien de temps!
[MME JONES:]
Les oursons! Pourriez-vous me
rapporter ces boîtes vides quand
elle aura terminé de manger?
Je vous en remercie. [Un peu plus tard.
LÉON et LÉA marchent
vers la maison de MME JONES.]
[LÉA:]
Bien, dis donc, Mme Brewster
mange drôlement lentement.
[LÉON:]
Elle parle de ses petits
oursons entre chaque cuillerée.
[LÉA:]
Avec un peu de chance,
on arrivera chez Freddie
avant la fin du match.
[LÉON:]
Tu as raison. On n'a pas
le temps de rendre de nouveaux
services. On va poser ces boîtes
sur le pas de la porte de Mme
Jones et elle les trouvera.
[LÉA:]
C'est sûr!
[MME JONES:]
Petit, petit, petit! Viens par ici.
Descends, mon chaton.
Oh, la pauvre bête!
N'est-ce pas miraculeux?
Mes oursons préférés tombent
encore à pic pour me porter secours.
[LÉON:]
Vous porter secours?
[MME JONES:]
Je devrais dire pour secourir
le petit Fluffy.
[FLUFFY:]
Miaou!
[LÉON:]
Ne vous inquiétez pas, Mme Jones.
On va le faire descendre.
[MME JONES:]
C'est extraordinaire,
des voisins aussi
serviables que vous!
[LÉON:]
N'aie pas peur, Fluffy.
[LÉA:]
Gentil, gentil minou.
Descends sur la branche.
Allez, viens! Viens!
[LÉON:]
Aaaah! Aaaah!
[LÉA:]
Oui, t'as réussi!
[MME JONES:]
Magnifique!
[LÉON:]
Tu ne pourrais pas retirer
le chat de ma tête?
[FLUFFY:]
Miaou!
[LÉA:]
Tenez votre chat, Mme Jones.
[MME JONES:]
Ah, Fluffy n'est pas mon chat.
[LÉON ET LÉA:]
Vraiment?
[MME JONES:]
Non. Il appartient aux Berson.
[LÉA:]
Les Berson qui habitent
près de la bibliothèque?
[MME JONES:]
Exactement. Je vais leur
passer un coup de fil pour
les prévenir de votre arrivée.
Ils seront extrêmement heureux
de retrouver leur Fluffy. [À la maison de la famille Ours.
MAMAN est au téléphone.]
[MAMAN:]
Je suis ravie que Léa et Léon
aient eu la bienveillance de
vous aider. Hmm-hmm.
Ah oui, bien sûr, je vais leur dire.
Oh! Attendez un instant.
Ils viennent juste d'entrer.
Voulez-vous parler à l'un d'eux?
Entendu. C'est Mme Jones.
[LÉON:]
Prends-la, toi.
[LÉA:]
Pas question.
Je ne veux pas lui parler.
[PAPA:]
Qu'avez-vous tous les deux?
[MAMAN:]
Oui, Mme Jones ne pense
que du bien de vous.
[LÉON:]
Allô? Oh, je vous en prie,
je... Samedi prochain? Euh...
C'est-à-dire que Léa et moi...
[MAMAN:]
Hum-hum!
[LÉON:]
Oui, on viendra vous aider pour votre grenier.
D'accord. Au revoir.
[LÉA:] [Déçue]
J'avais prévu de jouer
avec Lizzie samedi après-midi.
[LÉON:]
Et moi, j'ai promis à Lennie
de passer voir son tout nouveau jeu vidéo.
[PAPA:]
Ces activités-là peuvent
bien avoir lieu un autre jour.
[MAMAN:]
Je suis certaine que Lizzie
et Lennie comprendront.
[PAPA:]
Vous pouvez être fiers de vous.
Rendre service à ses voisins
est la plus ancienne tradition d'Ourseville.
[LÉA:]
Mais on l'a déjà été pendant
tout l'après-midi, papa.
[LÉON:]
Allez, viens, Léa.
On va essayer de s'amuser
avant que la nuit tombe. [Samedi, chez MME JONES]
[MME JONES:]
Je ne suis pas montée dans
ce grenier depuis des années.
Ah là là! Quel bric-à-brac épouvantable!
Je me demande par où on va commencer.
[LÉON:]
Il faut ranger tout ça?
[LÉA:]
On en a au moins pour la journée.
[MME JONES:]
Si on pousse les objets
contre le mur par là, on aura
de la place pour faire une pile
des choses qu'on veut garder
et une pile des choses destinées
à la brocante de samedi.
[LÉON:]
À la brocante?
[LÉA:]
Samedi... prochain?
[LÉON:] [Faisant un mensonge]
Nous devons aller quelque part
ce jour-là, n'est-ce pas?
[LÉA:]
Exact. Nous devons... partir.
[LÉON:]
Alors, on ne pourra pas
vous aider... du tout.
[MME JONES:]
Ne vous inquiétez pas.
Je me débrouillerai
très bien toute seule.
[LÉON:]
Allez, viens, Léa. Au travail!
Dites, Mme Jones, vous aimez
beaucoup les oiseaux?
[MME JONES:]
Tout le voisinage m'appelait
la dame aux oiseaux autrefois.
[LÉON:]
Vraiment?
[MME JONES:]
Han-han. Quand quelqu'un
trouvait un oiseau malade,
il me l'apportait pour que je le soigne.
[LÉA:]
Jolie robe!
[MME JONES:]
C'est mon 1er uniforme de petite bénévole.
[LÉA:]
Petite bénévole?
[MME JONES:]
C'est ainsi qu'ils appellent
les jeunes volontaires en
mission à l'hôpital. Tu peux
sans regret la déposer dans
la pile destinée à la brocante.
Je suis un peu trop vieille
pour ce travail maintenant.
[LÉON:]
C'est quelle équipe, ça?
[MME JONES:]
Ça, c'est une photo des
Constellations d'Ourseville.
Nous avons gagné 2 années
de suite la ligue des champions.
C'est la meilleure équipe
que j'ai jamais entraînée.
[LÉA:]
C'est vous?
[MME JONES:]
Hmm-hmm. Et il y a une
personne sur cette photo
que vous devriez reconnaître.
[LÉON:]
C'est vrai?
[LÉA:]
Qui?
[MME JONES:]
L'ourson au 1er rang, là. C'est votre maman!
[LÉON:]
Je ne le crois pas!
[LÉA:]
Wow! Elle était toute petite.
[MME JONES:]
Vous savez quoi? Je pense
que je vais accrocher ce cadre
en bas sur un mur de mon salon.
[LÉON:]
Wow! Regarde cette vieille
radio! Hé! Elle marche encore!
[VOIX RADIO:]
Salut, les petits loups! Vous
avez choisi la radio qui bouge
et cette radio, c'est Ourseville
Rock! Et voici le tout dernier
morceau du groupe les Helarctos!
Gratte! Gratte! Boogie!
♪♪♪
[LÉON:]
Ouais! Wow! Wow! Wow! Boogie!
[LÉA:]
Allez, Mme Jones!
Dansez avec nous!
[LÉON:]
Vous dansez super bien! [La radio s'éteint.]
[LÉON:]
Oh, oh...
[MME JONES:]
Ce poste de radio date
au moins des années 50.
C'est pour ça qu'il est là.
Je ne peux pas vendre
ce vieil engin à la brocante.
[LÉON:]
Hé! Vous serez riche
quand vous aurez vendu
toutes ces choses!
[MME JONES:]
Ha! Ha! Ha! Mon petit, je ne
garde pas cet argent pour moi.
J'ai pour habitude de le donner
à la bibliothèque. Oh! Je ne
sais pas s'il fait très chaud
ici ou si j'ai beaucoup trop
dansé. Je crois que je vais
boire une limonade.
Vous en voulez?
[LÉON:]
Oui, avec plaisir.
[LÉA:]
Oui, s'il vous plaît.
Mme Jones est vraiment
gentille, tu ne trouves pas?
[LÉON:]
Oui, et elle fait toujours
plein de choses pour les autres.
[LÉA:]
Tu ne crois pas que ça va
être difficile pour elle
d'emporter ces objets dehors
la semaine prochaine?
[LÉON:]
Oui, je sais.
[LÉA:]
T'as pas quelque chose
d'important samedi prochain?
[LÉON:]
Oui, devine quoi?
Je vais aider une voisine
à vendre plein de choses!
[LÉA:]
Moi aussi! [À la brocante]
[LÉON:]
Ce rocking-chair est d'époque.
Mme Jones dit qu'il est
presqu'aussi vieux qu'elle.
[CLIENTE:]
Oh, en effet, il est très confortable.
Je vais le prendre.
[LÉA:]
Ça, c'est le vieux gant
de Mme Jones, du temps
où elle entraînait les
Constellations d'Ourseville.
[CLIENT:]
Ah, c'est formidable!
Je le garde. Tenez, mon petit.
[LÉA:]
Merci, monsieur et très bonne journée.
[LÉON:]
Tu as vu? Il ne reste
presque plus rien à vendre.
[LÉA:]
Oui, je sais.
Ça me plaît d'aider Mme Jones.
J'adore faire ça!
[LÉON:]
Oui, moi aussi.
[MME JONES:]
La vente a été fructueuse.
C'est une excellente aubaine
pour la bibliothèque.
Je ne saurai jamais assez
vous remercier, les oursons.
[LÉON:]
C'est nous qui devons
vous remercier.
[MME JONES:]
Me remercier? Pourquoi?
[LÉA:]
Pour nous avoir appris
à aider les autres.
[MME JONES:]
Si j'en juge par les bons
services que vous avez rendus,
je dirais que j'ai accompli
un excellent travail.
[FLUFFY:]
Miaou! Miaou!
[LÉON:]
Oh non!
[FLUFFY:]
Miaou! [FLUFFY le chat
est encore coincé dans un arbre.]
[LÉA:]
Que fait-il encore là?
[LÉON:]
Allez, viens, Léa.
La journée n'est pas finie.
On a encore du travail. [Chanson thème] [Générique fin émission]

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par