Image univers La famille Berenstain Image univers La famille Berenstain

La famille Berenstain

Inspirée des succès de librairie de Jan et Stan Berenstain, cette série haute en couleur vous fait découvrir l'univers tendre d'une famille d'ours à Ourseville. Sous le regard bienveillant de maman et papa ours, Léon et Léa font chaque jour de nouvelles découvertes...

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

La mauvaise note - Visite chez le dentiste

Grippé, Léon reste à la maison quelques jours et ne fait pas les devoirs que Léa lui a rapportés de l’école. En conséquence, Léon a zéro à son contrôle de maths et ne sait comment le dire à maman et à papa.


Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

[Chanson thème]
[CHOEUR:]
♪ Dans un pays loin d'ici ♪
♪ Vivent des oursons
et leurs amis ♪
♪ La seule différence
entre eux et nous ♪
♪ C'est qu'ils sont un peu
plus coquins, c'est tout ♪
♪ Être des ours, c'est
s'amuser tous ensemble ♪
♪ Et c'est bien vrai si on me
dit qu'ils nous ressemblent ♪
♪ La famille Berenstain ♪
♪ Même si parfois
les choses tournent mal ♪
♪ Quelqu'un trouvera bien
une idée géniale ♪
♪ Papa, Maman, Léa et Léon ♪
♪ S'aimeront toujours
d'un amour profond ♪
♪ Être des ours, c'est
être doux comme le miel ♪
♪ Et c'est bien vrai
qu'ils rient d'une bagatelle ♪
♪ La faille Berenstain ♪
♪ Berenstain ♪ [Fin chanson thème] [Début information à l’écran] [La mauvaise note] [Fin information à l’écran]
[LÉON:] [Narrateur]
Quand un problème d'école
est gardé secret trop longtemps,
il peut grandir jusqu'au moment
où un ourson voit que
quelque chose ne va pas. [LÉA débarque de l'autobus.]
[LÉA:]
Au revoir! À demain! [LÉA rentre à la maison.]
[LÉA:]
Bonjour, maman!
[MAMAN:]
Coucou, ma chérie! Comment
s'est passée ta journée?
[LÉA:]
Très bien. Et comment va Léon?
[MAMAN:]
Il se sent beaucoup mieux.
Il retournera seulement
à l'école, demain.
[LÉA:]
Son maître, M. Bob, m'a
remis ses devoirs à faire.
[LÉON:] [De la chambre à coucher] Maman! Tu peux m'apporter un
autre oreiller, s'il te plaît?
[LÉA:]
Ne bouge pas, j'y vais, maman!
[MAMAN:]
Merci, Léa. [LÉON est au lit et joue
avec ses figurines de
dinosaures.]
[LÉON:]
Oursonosaurus Rex,
le dinosaure le plus
féroce du monde entier! [LÉON tousse.]
[LÉON:]
Oh bonjour, Léa!
[LÉA:]
Bonjour! Tu vas mieux?
[LÉON:]
Oui, pas mal. Merci.
[LÉA:]
Qu'est-ce que tu fais?
[LÉON:]
Je bâtis un mont mésozoïque . [LÉON tousse dans le visage de LÉA.]
[LÉA:]
Le mont mésozoïque ?
[LÉA:]
C'est là où les Oursonosaurus
et les Trioursntops se
réunissent pour une ultime
épreuve de force. [LÉON fait une bataille
avec ses figurines.]
[LÉA:]
Tiens, voilà tes devoirs!
[LÉON:]
Super, merci. [LÉON prend le cahier que lui tend
LÉA et le dépose au sol pour
continuer à jouer.]
[LÉA:]
Tu ne vas pas les faire?
[LÉON:]
Pas maintenant.
[LÉA:]
Oh! Tu n'as même pas commencé
ceux que je t'ai apportés lundi
Tu as drôlement du retard.
[LÉON:]
Je m'y mettrai quand
j'irai mieux, d'accord? [LÉON tousse.]
[LÉON:]
Tu vois, je suis encore malade.
[LÉA:]
Si tu peux tenir un dinosaure,
tu peux tenir un crayon. [LÉA quitte la chambre
en tendant une pile de cahiers
à LÉON qui préfère écouter
la télévision.]
[TÉLÉVISION:]
Et à présent,
la suite de notre programme...
[LÉON:]
Oh, magique!
"Les oursons s'amusent".
[TÉLÉVISION:]
..."Les Oursons s'amusent". [À l'école]
[LÉON:]
Salut, Lenny!
[LENNY:]
Hé, tu es vivant!
[LÉON:]
Oui, bien vivant.
Et je shoote! [LÉON botte un ballon
de soccer à son ami LENNY.]
[LENNY:]
Tu as manqué, dans l'équipe.
[LÉON:]
Oui. J'ai envie de jouer.
Alors, quoi de nouveau?
[LENNY:]
Que des nouvelles leçons
de maths. Tu as réussi
à faire les exercices?
[LÉON:]
Je ne les ai pas encore
regardés. Je les ferai ce soir.
[LENNY:]
Mais on a un contrôle,
aujourd'hui!
[LÉON:] [En panique]
Un contrôle? [Dans la classe]
[LENNY:]
Mais avant de faire ça, tu
dois diviser le numérateur par
le dénominateur. D'accord?
[LÉON:]
D'accord, d'accord!
C'est lequel, celui-là, déjà?
[LENNY:]
Celui-ci, le chiffre
du bas. Tu as compris?
[PROFESSEUR:]
Si vous voulez bien tous vous
asseoir, on commence le contrôle
de mathématiques. Et n'oubliez
pas de marquer les opérations
dans la marge.
[LÉON:]
Oh! [Le temps passe.
Le PROFESSEUR distribue
les copies corrigées.]
[PROFESSEUR:]
Très bien, Fred!
[FRED:]
Oui!
[PROFESSEUR:]
Très bon travail, Lenny.
[FRED:]
J'ai tout bon. Et toi, Lenny?
[LENNY:]
J'ai seulement 2 erreurs. [La cloche annonce la fin des cours.]
[PROFESSEUR:]
Parfait! Le cours est terminé.
[LENNY:]
Au revoir, Monsieur!
[PROFESSEUR:]
Au revoir, à demain matin! [La classe est vide. Il ne reste
que le PROFESSEUR et LÉON.]
[LÉON:]
C'est pas bon, n'est-ce pas?
[PROFESSEUR:]
Je le crains, Léon. [Le PROFESSEUR tend
la copie corrigée à LÉON.]
[LÉON:]
Zéro?
[PROFESSEUR:]
Tu n'as pas fait les devoirs
que j'ai remis à Léa.
[LÉON:]
Eh bien, j'étais
un peu malade. [LÉON tousse.]
[LÉON:]
Cette vilaine grippe
m'a beaucoup fatigué.
Mais je crois que je vais mieux,
à présent, et je vais pouvoir
rattraper tout mon travail
en retard.
[PROFESSEUR:]
Heureux de te l'entendre dire
[LÉON:]
Bon, il faut que
je prenne mon bus.
[PROFESSEUR:]
Oh, une dernière chose!
N'oublie pas de me rapporter
ce contrôle signé par
tes parents, demain.
[LÉON:]
Hum! Oui, monsieur. [LÉA et LÉON descendent
de l'autobus. LÉON reste seul
sur le bord de la route.]
[LÉON:]
Oh! Même avec la grippe,
je ne me sentais pas si mal.
[MAMAN:]
Comment était cette journée?
[LÉON:]
On a... Bien, en fait, on a eu
un contrôle de maths et... [LÉA tousse.]
[LÉA:]
Je ne me sens pas
très bien, maman.
[MAMAN:]
Oh, ma chérie! [LÉA éternue.]
[PAPA:]
Cet éternuement en dit long.
[MAMAN:]
Hum, tu as de la fièvre!
[LÉA:]
Je crois que Léon
m'a passé son rhume.
[PAPA:]
Oui. Ça ne me surprend pas.
Et donc, qu'est-ce que
tu nous disais, fils?
[LÉON:]
Moi? Rien de spécial.
Vaudrait mieux s'occuper
de Léa. Donne tes affaires,
je vais les porter.
[LÉA:]
Merci beaucoup! [LÉA tousse.]
[PAPA:]
Et moi, je vais porter ma fille.
[MAMAN:]
Je file préparer une bonne soupe. [C'est la nuit. LÉON
fait un cauchemar.]
[LÉON:]
Zéro...
[PROFESSEUR:]
Tu n'avais pas
fait tes exercices.
[LÉA:]
Tu n'as même pas regardé le
travail que je t'ai apporté
lundi. Léon, tu as
drôlement du retard.
[LÉON:]
Oh! Zéro.
[PROFESSEUR:]
N'oublie pas de me rapporter
ton contrôle signé par tes
parents demain matin. [LÉON se réveille en sursaut.]
[LÉON:]
Oh! Oh! Zéro! [Au petit matin, toute la famille
est à table pour le déjeuner.
LÉON n'a pas mangé
ces céréales alphabets.]
[PAPA:]
Ils ne te plaisent pas,
ces chiffres de miel, fils?
[LÉON:]
Si. Je réfléchissais
seulement à quelque chose.,
[LÉA:] [Un thermomètre dans la bouche] Est-ce que tu peux regarder
ça, maintenant, papa?
[PAPA:]
Ah! Bien sûr.Voyons ce
qu'indique ce thermomètre. [LÉA tousse.]
[LÉA:]
Alors, il dit quoi?
[PAPA:]
Il dit que tu as encore de la
fièvre. Je crois qu'il est plus
prudent de ne pas sortir. [LÉON tousse.]
[LÉON:]
Tu sais, j'ai l'impression
d'être encore malade. Oh, j'ai
très, très chaud. Il faudrait
peut-être que je reste à la maison.
[MAMAN:]
Tu me parais
parfaitement guéri.
[LÉON:]
Mais je tousse beaucoup. [LÉON tousse.]
[LÉON:]
C'est vraiment pas terrible.
[MAMAN:]
C'est simplement une histoire
de quelques jours. J'ai mis des
pastilles dans ton sac.
[LÉON:]
C'est vrai?
[MAMAN:]
Oui, dans la poche avant.
[LÉON:]
Oh oui! Oui, d'accord, merci.
[PAPA:]
Tu ferais bien de te dépêcher,
sinon tu vas rater ton bus.
[MAMAN:]
Oh, tu ne prends
pas ton cartable?
[LÉON:]
Oh! Oui. C'est pas le
ment de l'oublier, hein? [LÉON est à l'arrêt d'autobus
mais s'est caché dans le buisson
au lieu d'embarquer dans l'autobus.]
[LÉON:]
Pas question que j'aille à
l'école. Je ne veux pas rendre
mon contrôle au maître.
C'est pas de ma faute si j'étais
malade. C'est nul, l'école!
C'est nul, les maths!
Tout est archi-nul. [LÉON chiffonne sa copie
de contrôle et la lance
au bout de ses bras.]
[LÉON:]
Oh non! C'est pas possible.
Qu'est-ce que je vais faire?
Je ne peux pas aller à l'école
et je ne peux pas rentrer
à la maison. Oh! [LÉON se dirige chez ses grands-parents.
LÉON cogne à la porte
et MAMIE vient ouvrir.]
[MAMIE:]
Léon!
[LÉON:]
J'ai des problèmes, grand-mère. [MAMIE utilise
un rouleau à pâte pour défroisser
le contrôle de LÉON.]
[MAMIE:]
Oh là là! Ce papier est
beaucoup plus froissé que je ne
le pensais. Tiens! Voilà.
Je crois que je peux pas
faire plus, mon chéri.
[LÉON:]
C'est quand même mieux
qu'avant. Oh! Ça n'a pas
effacé cet horrible zéro.
[MAMIE:]
Allons, ne sois pas trop
sévère avec toi, Léon.
Tu es un ourson intelligent.
Moi, je le sais.
[LÉON:]
Bien, aujourd'hui, je me sens
vraiment nul. Tu as déjà eu un
zéro à un contrôle, toi, grand-père?
[PAPI:]
Je ne pourrais pas l'affirmer.
[LÉON:] Oh!
[PAPI:]
Ça ne veut pas dire que je
n'ai jamais commis de fautes,
dans le temps. En réalité,
j'ai fait des erreurs.
[LÉON:]
C'est vrai? Comme quoi?
[PAPI:]
Allons marcher un peu. Je vais
te montrer quelque chose. [PAPI et LÉON
marchent dans le sentier.
Il y a un chariot de coincé
dans l'étang.]
[LÉON:]
Ouah! C'était ton
chariot, grand-père?
[PAPI:]
Oui. C'est arrivé il y a très
longtemps. Plutôt que de
contourner la mare, j'ai préféré
la traverser. Tu vois le résultat?
[LÉON:]
Tu ne pouvais pas faire demi-tour?
[PAPI:]
Eh bien, si! Mais je ne sais
pour quelle raison, j'ai voulu
continuer. Et plus j'avançais,
plus je m'enfonçais. Pour finir,
le chariot était trop embourbé
pour le déplacer. Et à ce
moment-là, j'ai eu tellement
honte que je n'ai pas osé
demander de l'aide. Je suppose
que tu as dû ressentir la même
chose que moi, ce fameux jour.
[LÉON:]
Oui, alors! Ça, c'est sûr.
Sauf que mon problème n'a pas
changé, grand-père.
[PAPI:]
Oh! Allons, je ne dirais pas
ça, à ta place. Est-ce que tu as
essayé de faire marche arrière?
[LÉON:]
Non, pas vraiment.
[PAPI:]
Je crois que tout est encore
possible. Allez, viens! [À la maison avec PAPI,
LÉON a remis son contrôle à
PAPA et MAMAN qui sont très surpris.]
[LÉON:]
Je vous ai prévenus
que c'était plutôt mauvais.
[PAPA:]
Plutôt mauvais? Qu'y a-t-il
de plus mauvais qu'un zéro?
[PAPI:]
Certainement de ne pas le dire
à ses parents et de ne pas
prendre le bus pour aller à l'école.
[LÉON:]
Oui. Ça, c'est sûr.
[MAMAN:]
Tu aurais dû nous
informer tout de suite.
[LÉON:]
Je sais, je suis vraiment désolé.
[MAMAN:]
Enfin, tu es quand même
venu nous en parler.
[PAPI:]
Il n'est jamais trop
tard pour bien faire.
[PAPA:]
Tiens donc, à propos! Il est
grand temps d'aller à l'école.
Allez, viens, fiston!
[LÉON:]
Merci, grand-père!
[PAPI:]
C'est peu de chose, petit.
Ton chariot à toi n'était pas
trop enfoncé. Tu avais juste
besoin d'un coup de pouce.
[MAMAN:]
Et n'oublie pas de donner
ton devoir au maître.
[LÉON:]
Ne t'inquiète pas,
maman. À ce soir! [Dans la classe, LÉON
fait ses devoirs.]
[LÉON:]
Voilà! J'ai fini.
[PROFESSEUR:]
C'est bien. Tu as compris.
Excellent travail.
[LENNY:] [Par la fenêtre] Qu'est-ce que tu fais, Léon?
Le match de foot est commencé
depuis 10 minutes.
[LÉON:]
Je vous rejoins plus tard.
Je termine d'abord les deux
devoirs qu'il me reste.
[LENNY:]
Des devoirs à la place
d'un match? Est-ce que
tu te sens bien?
[LÉON:]
Ho! ho! Oui, je me sens
beaucoup mieux. Bien mieux
que ces derniers jours. [Fin épisode] [Début information à l’écran] [Visite chez le dentiste] [Fin information à l’écran]
[LÉON:] [Narrateur]
Les ours aiment prendre soin
de leurs dents. Ils les
brossent, passent le fil
dentaire et consultent
le dentiste. [LÉA se lève
et va se brosser les dents.
Une de ses dents bouge.]
[LÉA:] [Zozotant]
Léon, réveille-toi!
Réveille-toi! J'ai une
dent qui bouge. Regarde!
[LÉON:]
Tu peux souhaiter qu'elle
tombe bientôt, sinon maman
va t'emmener chez le dentiste.
[LÉA:]
Oh! Pour quoi faire?
[LÉON:]
Pour te la retirer avec
une énorme paire de pinces.
[LÉA:]
Ah! Alors, il ne faut pas
que je dise à maman que
j'ai une dent qui bouge. [À la table pour le petit-déjeuner.]
[MAMAN:]
Voilà, les enfants!
Des toasts bien grillés.
[LÉON:]
Merci, maman!
[LÉA:] [Zozotant]
Merci.
Tu peux me passer... Oh!
[LÉON:]
Oh!
[LÉA:] [Zozotant]
Je veux dire: tu peux me
donner la confiture, s'il te plaît?
[LÉON:] [L'imitant en zozotant] Tu veux de la confiture de fraises
pour ta tranche de pain grillé
ou de la confiture de framboises?
[LÉA:]
Celle-ci. Ah! [LÉA n'arrive pas à croquer
sa tranche de pain grillée.]
[LÉON:]
Qu'est-ce qui t'arrive?
[LÉA:] [Zozotant]
J'ai une sensation bizarre
quand je mords dans le pain. [Plus tard dans la journée,
LÉON est avec son ami FRED.
FRED et LÉON quittent le
magasin de bonbons.]
[FRED:]
Ha! ha! ha! J'aurais jamais
cru qu'autant de boules de gomme
rentreraient dans ce sac.
[LÉON:]
Bien, comme ça, j'en ai assez
pour un certain temps.
[FRED:]
Un certain temps?
Tu en as jusqu'à l'année
prochaine, je pense. [En prenant une première
boule de gomme, LÉON a
une douleur à la dent.]
[FRED:]
Qu'est-ce qui t'arrive?
Je croyais que tu adorais
les boules de gomme.
[LÉON:]
Oui, c'est vrai. C'est ma
dent, elle me fait très mal.
[FRED:]
Tu as peut-être une carie.
[LÉON:]
Tu crois que c'est ça?
[FRED:]
Ce n'est pas grave, j'en ai eu
une, le printemps dernier.
Le Dr Berson passera la
fraise et bouchera le trou.
[LÉON:]
Une fraise? Enfin, tu veux
dire une vraie roulette?
[FRED:]
Bien sûr! Tu le vois manipuler
une fausse, en plastique?
[LÉON:]
Ah! Oui, exact.
[FRED:]
Justement, je pensais... Si tu
ne les manges pas maintenant...
[LÉON:]
Tiens!
[FRED:]
Merci. [À la maison,
LÉA est avec une amie, LIZZIE.]
[LÉA:]
Je la pousse avec ma langue,
mais elle ne tombe pas.
[LIZZIE:]
Ouah! C'est vraiment trop
cool. J'ai hâte d'avoir
une dent qui bouge.
[LÉA:]
C'est ce que je pensais aussi,
jusqu'à ce que j'apprenne que le
Dr Berson utilisait une pince.
[LIZZIE:]
Une pince?
[LÉA:]
Tu sais, les grosses pinces
pour sortir les dents
qui bougent. Oh!
[LIZZIE:]
Qu'est-ce que tu as?
[LÉA:]
Ma langue me fait mal,
à force de pousser sur ma dent.
Je voudrais tellement
qu'elle tombe! Oh!, [En arrivant à la maison,
PAPA interpelle LÉON.]
[PAPA:]
Léon? J'ai besoin d'un coup
de main. Tu as un petit moment?
[LÉON:]
Bien sûr.
[PAPA:]
Je pense que cette bûche fera
une belle maison pour les
oiseaux. Donne un tour
pour la serrer, fiston.
[LÉON:]
Comme ça?
[PAPA:]
Parfait. Voyons, où est-ce
que j'ai posé cette fraise?
[LÉON:]
Fraise? [PAPA trouve sa perceuse
et commence à faire un trou
dans la bûche que LÉON
vient de serrer dans l'étau.]
[PAPA:]
Il faut faire un trou pour
que les oiseaux entrent à
l'intérieur. Ah, la voilà!
Pas la peine d'embaucher
un pie vert quand on a
cet instrument.
Allons-y!
Ce bois est très dur.
Oh! Tu imagines comme les
dents sont résistantes?
[LÉON:]
Pourquoi tu dis ça?
[PAPA:]
Oh-oh! Regarde ce morceau-là.
C'est un castor qui l'a rongé. [Dans la maison. MAMAN cuisine,
PAPA est assis à la table.]
[MAMAN:]
Qui veut des gâteaux?
[PAPA:]
Des biscuits caramélisés?
Oh, il y a longtemps que
tu n'en avais pas fait!
[MAMAN:]
Oui. Tu peux en prendre,
si tu veux. Tu sais à quelle
vitesse ils disparaissent,
avec les oursons! [LÉON et LÉA arrivent
dans la cuisine mais dès
que PAPA présente l'assiette
de biscuits, LÉA et LÉON
quittent.]
[LÉA:]
Ouah!
[LÉON:]
Oh!
[PAPA:]
Mmm! Délicieux, délicieux!
[LÉON:]
Euh... Pour l'instant, je n'ai
pas vraiment très faim, merci.
[LÉA:]
Moi non plus.
[MAMAN:]
Aucun des deux ne veut de
biscuits caramélisés? Je me
demande ce qui ne va pas.
[PAPA:]
Tout va bien, au contraire!
Ha! ha! ha! Ils sont succulents.
[MAMAN:]
Ha! ha! ha! Je ne parle pas de
ces friandises, espèce de gros
bêta. Je parle des enfants.
Léon! Léa! Venez ici une minute.
[LÉON ET LÉA:]
Oui, maman?
[MAMAN:]
Je ne vous ai jamais vus,
ni l'un ni l'autre refuser
des biscuits caramélisés.
[LÉON:]
Bien, j'ai pris un petit-
déjeuner très copieux.
[LÉA:] [Zozotant]
Moi aussi. Et j'ai
bu un bol de lait aux céréales,
mangé une tranche de pain
à la confiture et... [LÉON fait signe à LÉA
d'arrêter de parler car elle zozote.]
[MAMAN:]
Hum!
[LÉA:]
Oups!
[MAMAN:]
Quelque chose me semble
bizarre dans cette excuse.
[LÉA:]
J'ai une dent qui bouge, maman!
[MAMAN:]
Oh! Mais oui, ma chérie.
Oh, c'est la première!
[PAPA:]
Léa va perdre sa première
dent? Montre-moi ça vite.
[LÉA:] [Ouvrant la bouche]
Ah!
[PAPA:]
Regardez cette jolie dent!
[MAMAN:]
Quand on perd ses dents de
lait, ça veut dire que l'on grandit.
[LÉA:]
C'est vrai?
[PAPA:]
Hum-hum! D'ici peu de temps,
une dent définitive va pousser
et prendre sa place.
[LÉA:]
Mais tu sais, je ne veux pas
que le Dr Berson la retire
avec son énorme pince.
[MAMAN:]
Énorme pince?
Qui t'a parlé de ça?
[LÉON:]
Euh... Je plaisantais.
Je ne pensais pas qu'elle me
croirait. Ho! ho! Désolé, Léa.
[MAMAN:]
Le Dr Berson n'extraira pas ta
dent avec une énorme pince.
Cette petite dent de lait
tombera toute seule.
[LÉON:]
Je parie que t'es drôlement
soulagée. Bon, eh bien, je vais
chez Freddy un moment.
[MAMAN:]
Pas si vite! La dent de Léa
n'explique pas pourquoi tu n'as
pas voulu prendre de biscuits
caramélisés.
[PAPA:]
Oui. Habituellement,
tu en manges beaucoup.
[LÉON:]
Ha! ha! ha! J'avais un peu mal
à une dent, mais ça va... [LÉON a une douleur à la dent.]
[LÉON:]
...beaucoup mieux.
[MAMAN:]
Depuis combien de temps
tu as cette douleur?
[LÉON:]
Je l'ai sentie ce matin quand
j'ai mangé une boule de gomme.
[MAMAN:]
Fini, les boules de gomme!
[PAPA:]
Pas étonnant que tu aies très
mal. Ce sont des bonbons trop
sucrés et pour te dire la
vérité, moi-même, je n'en
mangerais pas.
[MAMAN:]
Je téléphone immédiatement
au Dr Berson pour prendre
rendez-vous.
[LÉON:]
Oh! [Chez le dentiste]
[LÉON:]
On peut peut-être
revenir un autre jour?
[MAMAN:]
Ne bouge pas d'ici, mon
garçon. Nous avons un rendez-
vous avec le docteur. En plus,
ton mal de dents va s'aggraver,
si on ne le soigne pas.
[DR BERSON:]
Léon? Suis-moi, je te pris.
Voyons ça. Ah oui, oui! Je vois.
Tu as une petite carie.
[LÉON:]
C'est vrai?
[DR BERSON:]
Rien de bien alarmant, vraiment.
[LÉON:]
Alors elle va
partir toute seule?
[DR BERSON:]
Ha! ha! ha! Une carie ne se
soigne pas toute seule.
C'est un trou, dans une dent,
qui va devenir de plus en plus
grand si on ne s'en occupe pas.
[LÉON:]
Alors, ça veut dire que
je vais avoir un pansement?
[DR BERSON:]
Hum! Oui, un petit pansement.
[LÉON:]
S'il est très, très petit,
vous n'avez peut-être pas
besoin d'utiliser la fraise.
[DR BERSON:]
Je suis quand même
obligé de l'utiliser.
[LÉON:]
C'est ça, la fraise?
[DR BERSON:]
Hum-hum! Oui, c'est ça.
[LÉON:]
Elle est drôlement petite.
[DR BERSON:]
C'est parce que tes dents
sont drôlement petites. [LÉA cogne à la porte.]
[LÉON:]
Oh! Qu'est-ce
que tu viens faire ici?
[LÉA:]
Bonjour!
[DR BERSON:]
Bonjour!
[LÉON:]
C'est ma soeur.
[LÉA:] [Timide]
Je voulais juste regarder.
[DR BERSON:]
Eh bien, grimpe
là-dessus! Tu verras mieux. [LÉA grimpe sur un tabouret.]
[LÉA:]
Vous faites quoi, maintenant?
[DR BERSON:]
J'installe un polisseur sur ma
fraise pour rendre le pansement
de Léon aussi lisse que
le reste de sa dent.
[LÉA:]
Oh!
[DR BERSON:]
Et cet instrument envoie de
l'eau. Mon travail n'est pas
fini tant que je n'ai
pas rincé la bouche.
[LÉA:]
Ça, c'est pour quoi faire?
[DR BERSON:]
C'est un tube de succion
pour aspirer la salive.
[LÉON:]
C'est un aspirateur
de bave! Ha! ha! ha!
[LÉA:]
Ha! ha! ha!
[DR BERSON:]
Voilà, c'est presque fini.
Rince une dernière fois ta
bouche, et tu pourras te sauver.
Est-ce que tu te brosses les
dents après chaque repas?
[LÉA:]
Oh! J'ai une dent qui bouge.
[DR BERSON:]
Oui, en effet. Une incisive
centrale. Oh là là!
Elle tient à peine.
[LÉA:]
J'espère qu'elle va bientôt
tomber, parce que j'ai du mal
à manger et ma langue me fait
mal, à force de pousser.
[DR BERSON:]
Tu veux t'asseoir sur ce
siège? Je vais jeter un petit
coup d'oeil rapide.
[LÉON:]
Vas-y, Léa!
[DR BERSON:]
Oh, bien!
[LÉA:]
Vous n'allez pas tirer
sur ma dent avec une énorme
pince, n'est-ce pas?
[DR BERSON:] [Tenant une petite dent entre ses doigts] Tu veux dire: cette dent?
[LÉA:]
Ma dent! Elle est tombée!
[DR BERSON:]
Elle ne tenait que par un fil.
Elle est partie pratiquement
toute seule.
[LÉON:]
Un jeu d'enfant, en fait.
[LÉA:]
Oh, merci beaucoup, Dr Berson!
[DR BERSON:]
Je vous en prie, mademoiselle.
[LÉA:]
Je peux avoir un ballon aussi?
[DR BERSON:]
Oui, mais tu ne préfères pas
une nouvelle brosse à dents?
[LÉA:]
Je crois que je veux un ballon.
[DR BERSON:]
Ha! ha! ha! Oui. J'aurais
choisi la même chose aussi. [À la maison avec MAMAN]
[LÉA:]
Et il m'a donné ma dent
à garder à la maison.
[MAMAN:]
Il faut la mettre
sous ton oreiller, ce soir.
[LÉA:]
Pourquoi?
[LÉON:]
Pourquoi? Parce que
la petite souris va passer.
[LÉA:]
Pas question! C'est ma
première dent à moi et
je veux la garder.
[MAMAN:]
Ha! ha! Ha! [Chanson thème] [Générique fin émission]

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par