Image univers La portée des mots Image univers La portée des mots

La portée des mots

Un artiste raconte l'histoire touchante et percutante d'une de ses chansons, en abordant des thèmes qui lui sont chers.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Mes aïeux - Des réponses à tes questions

Stéphane Archambault, parolier du groupe « Mes aïeux », nous emmène dans une quête de spiritualité en retraçant les pas du protagoniste de la chanson « Des réponses à tes questions », dont le texte nous confronte au vide spirituel qui caractérise trop souvent notre société.



Année de production: 2013

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d'ouverture

[Début information à l'écran]

Mes Aïeux « Des réponses à tes questions »

[Fin information à l'écran]

STÉPHANE ARCHAMBAULT, auteur-interprète du groupe Mes Aïeux, est au Café Byblos pour travailler un texte de chanson.


STÉPHANE ARCHAMBAULT (en aparté)

Des réponses à tes questions,

c'est un texte que je traînais

depuis un petit temps. La

rencontre entre le texte et la

musique a pris du temps à se

faire.

(Les membre du groupe MES AÏEUX sont réunis dans la cour arrière de la maison de STÉPHANE ARCHAMBAULT.)

MES AÏEUX

♪ Un colossal lendemain de

brosse ♪

♪ Un lancinant mal de cheveux ♪

♪ Douleur jusqu'à la moelle de

l'os ♪

♪ Trente ans, plus poqué qu'un

petit vieux ♪

♪ C'est en te mirant dans la bol

♪ Que ça t'est venu à l'esprit ♪

♪ Où s'en va l'âme quand elle

s'envole ♪

♪ Y a-t-il un sens à ta vie ♪

(Retour au Café Byblos)


STÉPHANE ARCHAMBAULT (en aparté)

Un protagoniste que j'ai mis,

un trentenaire, en tout cas

début trentaine, qui sent un vide.

Qui cherche, qui a des questions

existentielles, et qui pose des

questions qui trouvent jamais

d'écho, jamais de réponses. Donc

il commence par son père. Il

s'en va voir sa mère, il s'en va

voir son prof de philo. Il s'en

va voir... selon moi,

des archétypes de gens qui

normalement devraient lui donner

des pistes de réponse, des

pistes de solution, et qui

disent: "J'ai pas de temps à

perdre avec toi."

(Retour dans la cour, avec les membres du groupe MES AÏEUX)

MES AÏEUX

♪ Y ont pas répond à tes

questions ♪


STÉPHANE ARCHAMBAULT (en aparté)

Puis pour moi, c'est un peu

symptomatique de quelque chose

qui se passe dans la société,

c'est-à-dire que si tu ressens

un vide existentiel... Règle-le

tout seul.

On dirait que les gens ont de

moins en moins de temps et de

volonté d'aborder ces questions-

là. Je pense que il y a là un

des derniers tabous du monde

moderne. C'est-à-dire qu'on a,

on a défait beaucoup de tabous

et c'est tant mieux, mais ce

point-là est extrêmement

sensible.

Je suis né dans une famille

catholique pratiquante. Donc je

suis allé à la messe à tous les

dimanches jusqu'à l'âge de quatorze

ans. À l'âge de quatorze ans, mes

parents ont dit: "T'es libre

maintenant d'y aller ou de pas y

aller selon ce que tu veux."

Même si je ne vais pas là pour

rencontrer Dieu pantoute, j'aime

ça visiter des églises.

Pour moi, c'est aussi un objet

d'art.

(STÉPHANE ARCHAMBAULT entre dans l'église Saint-Jean-Baptiste où il rencontre VIOLAINE PARADIS, de la Congrégation de Notre-Dame.)


VIOLAINE TRÉPANIER

Salut!


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Bonjour Violaine. Ça va bien?


VIOLAINE TRÉPANIER

Ça va bien, et toi?


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Oui. Allô!


VIOLAINE TRÉPANIER

Contente de te voir.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Oui, moi aussi.


VIOLAINE TRÉPANIER

Ça fait plaisir.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Fait que je suis comme dans

ton bureau ici.


VIOLAINE TRÉPANIER

C'est ça.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Violaine, j'ai dit qu'on se

connaissait d'une autre vie

parce que la première fois qu'on

s'est rencontrés, t'étais pas...

Aujourd'hui, tu es une soeur. Et

puis, quand on s'est rencontrés,

tu étais une actrice en formation.

On s'est rencontrés au

Conservatoire...


VIOLAINE TRÉPANIER

D'art dramatique de Montréal.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Exactement. Où tu jouais une

pièce de mon frère. Donc je te

connaissais et un moment donné,

j'ai entendu dire...


VIOLAINE TRÉPANIER

Que?


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Que Violaine Paradis...


VIOLAINE TRÉPANIER

Est rentrée chez les soeurs.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Elle est rentrée chez les

soeurs! Évidemment, c'est...

Hein? C'est fou parce qu'à une

certaine époque, tout le monde

aurait fait: "Wow! On a une

religieuse dans la famille!"

Alors que là, il y a comme un

espèce de mouvement naturel de

recul, de... Oh! Et ça va

quasiment jusqu'à:

"Va-t-elle bien?"


VIOLAINE TRÉPANIER

Exactement.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Il y avait une certaine

époque, où c'était beaucoup plus

facile parce qu'on naissait dans

un système assez rigide, où tu

naissais, dans notre cas, tu

naissais catholique. Les balises

de ta vie, les balises du bien

et du mal et du sens de la vie

étaient extrêmement claires

même.

À partir du moment où la société

a délaissé la religion et bien

là, les réponses deviennent de

plus en plus floues.

Forcément, il devait y avoir une

espèce d'attirance déjà pour

l'ordre du spirituel, du sacré,

je présume.


VIOLAINE TRÉPANIER

Oui, oui, oui.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Mais moi ce qui me... ce que

je veux connaître en fait, c'est

qu'il y a probablement eu ce

qu'on appelle "l'appel".


VIOLAINE TRÉPANIER

Eh bien pour te dire, c'est

quand j'ai eu fini de jouer dans

Les Nonnes à la Marjolaine.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Les Nonnes! Il y a comme

plein de liens. Les Nonnes, tu

t'appelles Paradis aussi, hein?


VIOLAINE TRÉPANIER

Ouais, ouais. Et puis, je

suis allée... J'avais le besoin

d'aller me ressourcer. Donc je

suis partie à Oka. Et là,

j'avais pas de contrats suite

aux Nonnes. J'entendais juste

que tout le monde me disait:

"Tu devrais appeler un tel,

tu devrais faire ça. Tu devrais

faire ça." Hein? C'est ça

dans le métier.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Oui. Attends pas à côté du

téléphone.


VIOLAINE TRÉPANIER

C'est ça. Puis là, au coeur

du silence là-bas, j'ai ressenti

très fortement la présence de

Dieu et ça a fait: je peux plus

faire comme si t'existais pas.

Parce que oui, moi...


STÉPHANE ARCHAMBAULT (en aparté)

Moi, je me suis rendu compte

que j'avais plus la foi. J'ai

pas travaillé pour la perdre. Je

me suis rendu compte un moment

donné que je ne sentais plus

qu'il y avait quelqu'un à

l'autre bout de la ligne quand

je faisais une prière.

Tu grandis, tu vieillis, tu lis

sur une philosophie, une

autre... Tu commences à mettre

en doute un peu le dogme de

l'église...

(Retour à la conversation dans l'église)


STÉPHANE ARCHAMBAULT

On s'entend qu'il y a d'autres

personnifications de Dieu, de

peu importe, qui existent.

Qu'est-ce qui fait que c'est

celui-là que tu embrasses?


VIOLAINE TRÉPANIER

Bonne question mais tu sais,

mon père nous a quand même fait

cheminer à travers... on est

allés voir les bouddhistes, on

est allés voir un peu les

hindouistes. Et puis, moi

c'était, non, c'est Jésus-Christ.

C'est lui. Puis une

autre chose qui me marque dans

mon cheminement, dans mon choix,

c'est François d'Assise.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

OK.


VIOLAINE TRÉPANIER

On avait vu un film

en secondaire cinq,

François et le chemin du soleil.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Oui, j'ai vu ça, j'ai vu ça.


VIOLAINE TRÉPANIER

Ce film-là, moi, de voir cet

homme-là tout laisser, puis

suivre Jésus, j'ai dit: "Faut

être vraiment sûr." Faut être

fou. Puis je me reconnaissais un

peu là-dedans.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

OK. Mais est-ce que toi-même

tu as questionné ta santé

mentale? Parce que tu sais, je

connais des gens très proches

qui ont vécu ce qu'on appelle

les psychoses mystiques.


VIOLAINE TRÉPANIER

Oui, oui.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

T'es-tu demandé: "Suis-je en

train de..."


VIOLAINE TRÉPANIER

Oui.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Oui?


VIOLAINE TRÉPANIER

Oui, moi, j'ai dit: "Là,

c'est quoi?" Puis justement, de

par mon questionnement, de ma

famille: "Ça va-tu? Violaine,

elle dit que son chum, c'est

Jésus. Puis..." Mais j'étais

consciente de ce que je faisais.

J'étais plus... j'étais pas...


STÉPHANE ARCHAMBAULT

T'étais pas juste dans une

transe?


VIOLAINE TRÉPANIER

Non. Puis un moment donné,

j'ai quand même senti que

j'avais besoin d'être

accompagnée là-dedans.


STÉPHANE ARCHAMBAULT (en aparté)

Il y a des personnes qui se

réalisent et s'épanouissent dans

une forme de prière. Moi,

j'aimerais bien pouvoir te dire:

je fais plus de prières, mais je

fais de la méditation. Puis...

je sais pas là, j'ai pas le

temps, je suis pas dans ce mode-

là. Peut-être que je trouverais

une certaine paix intérieure.

(STÉPHANE ARCHAMBAULT accueille ses parents JOAN O'NEILL et JEAN-PIERRE ARCHAMBAULT dans un chalet.)


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Hello!


JEAN-PIERRE ARCHAMBAULT

Hello!


JOAN O'NEILL

Salut!


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Bonjour! Ça va?


JOAN O'NEILL

Ça va bien, et toi?


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Oui. Merci d'être venus.

Merci d'être ici. Si vous êtes

ici, c'est à cause d'une

chanson.

(STÉPHANE ARCHAMBAULT est assis à la table de la cuisine avec ses parents.)


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Une chanson qui s'appelle

Des Réponses à tes questions.

Puis on avait le goût

de faire un espèce de pèlerinage

semblable à celui du

protagoniste.

Et vu que dans la chanson, il

commence par aller voir son

père, aller voir sa mère, on

s'est dit: bon bien, tiens donc!

On va commencer par aller voir

mon père et aller voir ma mère

pour vous poser en fait les deux

questions qui sont dans la

toune, c'est-à-dire: Où s'en va

l'âme quand elle s'envole? Il y

a-t-il un sens à ta vie? Des

petites questions simples,

simples, simples.


STÉPHANE ARCHAMBAULT (en aparté)

Mes parents sont assez ouverts,

mais je te dirai que c'est pas

des discussions qu'on a eues souvent.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

(s'adressant à sa mère)

Donc on va commencer par la

première question qui est:

"Où s'en va l'âme quand elle

s'envole?" Qui devrait dans le

fond inclure une deuxième

question qui est: "L'âme existe-

t-elle?" Puis après ça, si elle

existe, où s'en va-t-elle quand

elle s'envole? Grosse question.

On commence avec toi, maman.


JOAN O'NEILL

Je pense que j'ai du

magasinage à faire aujourd'hui.

Je vais revenir.

(STÉPHANE ARCHAMBAULT et sa mère éclatent de rire.)


JOAN O'NEILL

Non. Moi, je pense que l'âme

existe.

Parce que je me dis que tout

dans la nature... ça se peut pas

que ça existe pas.

Ça ne se peut pas qu'on n'ait

pas quelque chose en nous qui

nous différencie des animaux. Je

pense qu'ils ont une sorte d'âme

eux autres aussi. Mais où est-ce

qu'elle s'en va? Il y a personne

qui est venu nous le dire. C'est

ça le problème.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

(s'adressant à son père)

OK. Puis le deuxième volet de

la question, c'est: Y a-t-il un

sens à ta vie?


JEAN-PIERRE ARCHAMBAULT

Y a un sens à ma vie, oui. Le

sens de ma vie, c'est d'essayer

d'être conforme avec mes

valeurs.

Alors, ça c'est important, les

valeurs que j'ai au niveau du

christianisme et au niveau aussi

d'humain. Alors, des choses que

je veux garder, que j'ai

transmises, j'espère à mes fils.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Moi, j'ai été élevé dans un

milieu catholique. Je suis allé

à la messe à tous les dimanches,

puis tout ça. Puis vous le

constatez, j'ai pris mes

distances par rapport à ça.

Il y a certaines lignes de parti

catholique qui me lèvent le

poil, auxquelles je ne voudrais

pas m'associer.

Donc, moi, je cherche ma

spiritualité avec ce que j'ai

reçu. Puis j'essaie de former,

de former ma personne en dehors

de la religion.


JEAN-PIERRE ARCHAMBAULT

Pour moi aussi, j'ai eu de ce

temps-là... c'est pas

nécessairement une même foi que

j'avais il y a X années. Puis

c'est aussi lié à des

transformations souhaitées qui

ne sont pas venues.


STÉPHANE ARCHAMBAULT (en aparté)

J'ai l'impression qu'on est

dans une ère où on se cherche

des guides. Et les guides sont

de plus en plus flous. Les gens

qui normalement devraient nous

mener à quelque part sont de

plus en plus tordus. Puis on se

rend compte qu'ils utilisent

leur pouvoir à des fins

strictement personnelles, et non

collectives. Ça fait qu'on est

vraiment dans une espèce de...

Y a un mal collectif qui existe,

puis qu'on nomme pas trop.

(STÉPHANE ARCHAMBAULT entre dans la boutique Charme & Sortilège pour y rencontrer SYLVAIN CHEVARIE.)


SYLVAIN CHEVARIE

Bonjour!


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Ça va bien?


SYLVAIN CHEVARIE

Ça va, et toi?


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Oui. Stéphane.


SYLVAIN CHEVARIE

Sylvain.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Salut, Sylvain.

Qui vient ici?


SYLVAIN CHEVARIE

Monsieur et madame tout le

monde.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Monsieur et madame tout le

monde?


SYLVAIN CHEVARIE

Monsieur et madame tout le

monde. J'ai des gens en quête de

spiritualité mais c'est pas

nécessairement une caste de gens

spécifiques. Les quêtes

spirituelles, ça peut mener à

bien des places.

Il y a plusieurs pratiques

magiques à travers les âges,

qui ont survécu, différentes

traditions.

Puis ici, c'est un peu ça qu'on

offre. Ça fait qu'on va parler

de wicca. On va parler de

chamanisme, mais il n'y a pas, y

a pas de voie absolue. C'est ça

la beauté de la chose. C'est que

tu vas prendre l'élément qui te

correspond et qui te parle, puis

tu vas en faire ce que tu veux.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Ça fait qu'ici, dans le fond,

c'est comme une espèce de grand

buffet chinois de la

spiritualité. Puis tu prends

les, les...


SYLVAIN CHEVARIE

On est un point de service

pour la communauté.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

OK.


SYLVAIN CHEVARIE

On amène, et toujours dans la

lumière, et toujours que ça

touche à la magie blanche...

On ne joue pas dans tout ce qui

est magie noire et ce genre de

chose là. On va amener ce que la

communauté a besoin qu'on leur

ramène.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Donc moi, dans ma toune,

c'est quelqu'un qui se promène

d'une place à l'autre, puis qui

pose fondamentalement deux

questions. La première question

c'est: "Y a-t-il un sens

à ta vie?"


SYLVAIN CHEVARIE

Oui.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Je peux te demander

quel est-il?


SYLVAIN CHEVARIE

Je pense sincèrement avoir

trouvé ma place, puis avoir

trouvé ma mission de vie en

étant ici maintenant.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

OK. Puis l'autre question que

je pose, c'est: "Où s'en va

l'âme quand elle s'envole?"


SYLVAIN CHEVARIE

Ah, mon Dieu! Je suis un

grand défenseur de la

réincarnation. Je crois

sincèrement à la réincarnation.

Je pense qu'on vit une période

quand on meurt, on vit une

période de transition. Et puis

après ça, on se réincarne. Puis

on va faire ça jusqu'à temps

qu'on ait appris ultimement tout

ce qu'on a à apprendre pour

retourner à la source.

(Retour dans la cour , avec les membres du groupe MES AÏEUX.)

[MES AÏEUX

♪ La prof t'a dit, fais de l'air ♪

♪ Je fais pas de parascolaire ♪

♪ Ta mère te dis, dégage ♪

♪ J'ai du magasinage ♪

♪ Ton père t'a dit, pas le temps ♪

♪ Ma game de golf m'attend ♪

♪ Y ont répond pas à tes

questions ♪


STÉPHANE ARCHAMBAULT (en aparté)

Dans ma quête spirituelle, le

bouddhisme est probablement la

philosophie qui me tente le

plus. En tout cas, avec laquelle

j'ai, il me semble que j'ai le

plus d'affinités.

(STÉPHANE ARCHAMBAULT rencontre maintenant le Dr Albert Low, maître et directeur du Centre Zen de Montréal.)


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Qu'est-ce qui a fait que vous

vous êtes trouvé dans le zen?


[ALBERT LOW:] Moi-même.

STÉPHANE ARCHAMBAULT

Il y a eu une réponse à un

moment donné, une réponse

physique, comment ça s'est

manifesté?


ALBERT LOW

Je ne veux pas expliquer.

Mais j'ai trouvé moi-même. On

l'appelle en zen, "satori".


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Donc il y a ça, il y a ce

moment-là, le satori. Est-ce

qu'il y a quelque chose que se

passe physiquement? Est-ce qu'il

y a une...


ALBERT LOW

C'est très, très, très

ordinaire. C'est absolument

ordinaire, mais c'est absolument

étonnant. Ce n'est pas un

mysticisme. C'est une façon de

vraiment retourner à la terre.

Il y a un maître qui est devenu

un satori et on a demandé:

"Qu'est-ce que c'est?" Et il a

dit: "Je regarde à travers mes

propres yeux. Je marche sur mes

propres pieds." Et il y a peu de

personnes qui peuvent dire ça,

vraiment. Nous voulons

constamment ce qui est au-delà.

Et nous ignorons ce qui est

devant nos yeux.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Où s'en va l'âme quand elle

s'envole?


ALBERT LOW

On parle de l'âme parce que

on croit qu'il va être quelque

chose au-delà. Je dis qu'il n'y

a pas d'âme, il n'y a pas

vraiment de soi.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Dans ce cas-là, est-ce que ma

deuxième question qui est, il y

a-t-il un sens à ta vie?, est-ce

qu'elle vaut la peine d'être

posée? Ou bien...


ALBERT LOW

Non, il n'y a pas un sens à

la vie.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Il n'y a pas de sens à la

vie?


ALBERT LOW

Non.

(propos traduits de l'anglais)

La vie n'a aucun sens...

mais elle est intensément significative.

(STÉPHANE ARCHAMBAULT discute maintenant avec le théologien ROBERT DAVID, devant l'oratoire Saint-Joseph.)


ROBERT DAVID

Moi, en écoutant la chanson,

je me disais: "la seule place où

il va pouvoir trouver sa

réponse, c'est en revenant à

lui."


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Oui.


ROBERT DAVID

L'autre peut donner des

pistes quand il en donne, mais

la question... C'est pour ça, je

trouve intéressant... à ta vie.

C'est pas la vie en général, là.

C'est ta vie. Il y a quelque

chose dans le spirituel qui est

rattaché à un individu, en

particulier, qui doit faire son

sens.

Dans mon langage de théologien

bibliste là, spirituel,

c'est le souffle.

Peux-tu vivre sans respirer?

C'est impossible. Je pense qu'un

humain ne peut pas vivre sans...

Le souffle, il est ici, il est

pas de l'extérieur. C'est moi

qu'il faut qu'il le prenne. Et

c'est ce qui m'est donné autour

qui va me permettre de voir quel

est ce souffle qui fait vivre.

Et dans la question qui est

posée, indépendamment de savoir

si les autres donnent des

réponses, la recherche de sens

va me retourner à l'être même

que je suis.

Il y a peut-être un tas de gens,

dans les spectacles, qui ont eu

les portes fermées.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Oui.


ROBERT DAVID

Puis là, y a quelqu'un qui

vient leur dire sur un

stage...

la question vaut la peine d'être

posée. La question vaut la peine

qu'on se la pose. Puis il y a

pas de réponse dans le texte.


STÉPHANE ARCHAMBAULT

Non, il n'y a pas de réponse.


ROBERT DAVID

On reste sur une question. On

reste sur la question qui

revient et qui renvoie donc tous

ceux qui l'écoutent à devoir se

la poser à eux-mêmes.


STÉPHANE ARCHAMBAULT (en aparté)

Où s'en va l'âme quand elle

s'envole? Je sais pas. J'ai

l'impression qu'elle se

transforme. J'ai l'impression

que... je pense pas que ce soit

une vie après la mort telle

qu'on conçoit le mot "vie".

C'est pas une vie. C'est la

mort. Avec le cerveau qui

s'éteint, il y a la conscience

qui s'éteint. Fait que c'est

pour ça que ça dépasse

l'entendement. à un moment

donné, la conscience n'existe

plus. à partir du moment où la

conscience n'existe plus,

est-ce qu'on n'existe plus?

Ça dépend, il y a toujours bien

un véhicule dans lequel on a, on

a progressé pendant un bout de

temps qui existe encore

puisqu'il disparaît pas.

Est-ce qu'on est encore là? Est-

ce qu'on n'est plus là? Je pense

que c'est quelque part entre les

deux. On... mais... Qui suis-je?

(Retour dans la cour, avec les membres du groupe MES AÏEUX.)

BENOÎT ARCHAMBAULT (en aparté)

Il y avait donc une pile de

textes pour l'album.

Puis j'ai accroché sur celle-là

en particulier. Puis la première

version que j'ai faite de cette

toune-là était beaucoup plus...

Elle était comique. Je vais

essayer de m'en rappeler.

C'était...

♪ T'es allé voir ton père ♪

♪ Expert en toutes matières ♪

♪ Papa qui a toujours raison ♪

♪ Il doit pouvoir répondre à tes

questions ♪

♪ Y a pas répond à tes questions ♪

Tu sais, c'était très

Desjardins, très country. Puis,

ça fait qu'on est partis avec

ça... Puis c'est plus tard,

j'étais moins satisfait, je

trouvais ça un peu cliché sur

les bords. Puis j'ai... donc

j'ai essayé autre chose qui

mettait en lumière peut-être un

côté un peu plus rétrospectif,

plus grave de la chanson. Puis

je l'ai faite écouter à

Stéphane. Ça a fait: "Wow!".


FRÉDÉRIC GIROUX (en aparté)

Ce qui m'a comme frappé dans

cette chanson-là, c'est que

c'est quelqu'un qui cherche des

réponses. Puis il y a bien des

choses dans la vie, des

questions pour lesquelles on n'a

pas de réponse dans la vie.

Mais ce qui me frappait, c'est

que je pense qu'on a besoin de

se poser ces questions-là avec

d'autre monde.

On n'a pas nécessairement besoin

d'avoir la réponse, mais le fait

de pouvoir se poser la question

avec quelqu'un d'autre. On

dirait que c'est rassurant.


MARIE-HÉLÈNE FORTIN

J'ai l'impression que ce

questionnement-là, que la

chanson propose, même quand les

gens l'entendent pour la

première fois...

Une espèce d'écoute qui me

semble être quelque chose qui

rallie tout le monde. Fait que

je pense que cette quête-là, ce

questionnement-là, il fait du

bien parce que, il y a comme un

espèce d'apaisement, on dirait,

dans le fait de tous douter en

même temps et de tous se poser

la question: Où est-ce qu'on

trouve le sens? Où est-ce qu'on

trouve notre spiritualité? Fait

que peut-être qu'il y a une

piste là-dedans, d'être

plusieurs à douter. Quelque

chose de beau parce qu'on fait

tous quelque chose en même

temps.


MARC-ANDRÉ PAQUET

On évolue.

On évolue. On est rendus dans

les années 2000. En même temps,

on peut s'appuyer sur le passé.

Mais, oui, je pense qu'on serait

prêts pour une spiritualité un

peu plus élaborée, un peu plus

ouverte. Et puis qui pourrait

répondre à certaines de ces

questions-là, justement. Qu'est-

ce qu'on... Pourquoi? Pourquoi

qu'on est là? Qu'est-ce qu'on

fait après? Où on va? Qu'est-ce

qu'on lègue à nos enfants?

Qu'est-ce qu'on lègue à ceux qui

nous suivent, derrière?

Et puis à quoi ça sert tout ça?

Y a-t-il un sens? Y a-t-il un

but? C'est ça.

(Le groupe MES AÏEUX interprète une chanson.)

♪ Colossal lendemain de brosse ♪

♪ Un lancinant mal de cheveux ♪

♪ Douleur jusqu'à la moelle de

l'os ♪

♪ Trente ans, plus poqué qu'un

p'tit vieux ♪

♪ C'est en te mirant dans la bol ♪

♪ Que ça t'est venu à l'esprit ♪

♪ Où s'en va l'âme quand elle

s'envole ♪

♪ Y a-t-il un sens à ta vie ♪

♪ T'es allé voir ton père ♪

♪ Expert en toutes matières ♪

♪ Papa qui a toujours raison ♪

♪ Il doit pouvoir répondre à tes

questions ♪

♪ Ton père t'a dit, pas le temps ♪

♪ Ma game de golf m'attend ♪

♪ Il a pas répond à tes

questions ♪

♪ T'es allé voir ta mère ♪

♪ Pour qu'elle fasse d'la

lumière ♪

♪ Reine du foyer des émotions ♪

♪ Elle doit pouvoir répondre à

tes questions ♪

♪ Ta mère t'a dit, dégage ♪

♪ J'ai du magasinage ♪

♪ Ton père t'a dit, pas le temps ♪

♪ Ma game de golf m'attend ♪

♪ Y ont pas répond à tes

questions ♪

♪ Ah non, non, non ♪

♪ Y ont pas répond ♪

♪ T'es allé voir le prof de

philo ♪

♪ Pour qu'il fasse de l'ordre

dans ton cerveau ♪

♪ Lui qui a lu Sophocle et

Platon ♪

♪ Il doit pouvoir répondre à tes

questions ♪

♪ Le prof t'a dit, fais de l'air ♪

♪ Je fais pas de parascolaire ♪

♪ Ta mère t'a dit, dégage ♪

♪ J'ai du magasinage ♪

♪ Ton père t'a dit, pas le temps ♪

♪ Ma game de golf m'attend ♪

♪ Y ont pas répond à tes

questions ♪

♪ T'es allé voir ton psy ♪

♪ Pour t'étendre sur ta vie ♪

♪ À quatre-vingts piasses la session ♪

♪ Il doit pouvoir répondre à tes

questions ♪

♪ Ton psy t'a pas répond ♪

♪ Y a tété son crayon ♪

♪ Le prof t'a dit, fais de l'air ♪

♪ Je fais pas de parascolaire ♪

♪ Ta mère t'a dit, dégage ♪

♪ J'ai du magasinage ♪

♪ Ton père t'a dit, pas le temps ♪

♪ Ma game de golf m'attend ♪

♪ Y ont pas répond à tes

questions ♪

♪ T'es allé voir monsieur le

curé ♪

♪ Pour lui raconter tes péchés ♪

♪ S'il connaît Dieu par son

petit nom ♪

♪ Il doit pouvoir répondre à tes

questions ♪

♪ L'curé dit: Vade retro ♪

♪ Faut que je bénisse de l'eau ♪

♪ Ton psy t'a pas répond ♪

♪ Y a tété son crayon ♪

♪ Le prof t'a dit, fais de l'air ♪

♪ Je fais pas de parascolaire ♪

♪ Ta mère t'a dit dégage ♪

♪ J'ai du magasinage ♪

♪ Ton père t'a dit, pas le temps ♪

♪ Ma game de golf m'attend ♪

♪ Y ont pas répond à tes

questions ♪

♪ Ah non, non, non ♪

♪ Y ont pas répond ♪

♪ Fait que t'es retourné dans le

bar ♪

♪ Où t'étais hier soir ♪

♪ Et t'a noyé dans la boisson ♪

♪ L'idée de te poser trop de

questions ♪

♪ Et demain sera lendemain de

brosse ♪

♪ Et lancinant mal de cheveux ♪

♪ Douleur jusqu'à la moelle de

l'os ♪

♪ Trente ans, plus poqué qu'un

p'tit vieux ♪

♪ C'est en te mirant dans la bol ♪

♪ Que ça te reviendra à l'esprit ♪

♪ Où s'en va l'âme quand elle

s'envole ♪

♪ Y a-t-il un sens à ta vie ♪

(Générique de fermeture)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par