Image univers Le merveilleux voyage de Nils Holgersson au pays des oies Image univers Le merveilleux voyage de Nils Holgersson au pays des oies

Le merveilleux voyage de Nils Holgersson au pays des oies

Parce qu'il a voulu jouer un vilain tour à un lutin bienfaiteur vivant dans sa ferme, le jeune Nils Holgersson est puni par ce dernier. Résultat, le voilà devenu aussi petit que lui. Nils qui passait son temps à taquiner les animaux et à désobéir à ses parents, se retrouve pris à son propre piège. En essayant d'échapper aux animaux de la basse-cour qui saisissent l'opportunité qui s'offre à eux de se venger, Nils se retrouve entraîné dans un long et périlleux voyage au côté des oies sauvages....

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Le trou de l'enfer

Les oies se posent en pleine mer à cause du mauvais temps puis dans une grotte de l’ile de Karl. Un mouton leur apprend que le lieu est visité chaque nuit par des renards. La troupe persuade alors les moutons de se défendre.



Année de production: 1980

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début chanson thème


Titre :
Le merveilleux voyage de Nils Holgersson au pays des oies sauvages


VOIX FÉMININE

♪ Il a quitté son village

Et ses parents et ses amis

Pour suivre

les oies sauvages

Au-dessus de son pays

Nils Holgersson

Qu'est-ce que tu vois

de là-haut

Nils Holgersson

Dis-moi si le monde est beau

Pour t'en aller en voyage

Toujours plus loin

plus loin là-bas

Tu as choisi les nuages

Emmène-nous avec toi ♪♪


Fin chanson thème


NARRATRICE

La mer glauque

et verte était déchaînée. Les

vagues de plus en plus hautes

se couronnaient d'écume. On

aurait pu croire qu'elles

rivalisaient entre elles.

Laquelle irait le plus haut?

Laquelle aurait le plus

d'écume? C'était une tempête

terrible. Elle emportait Nils

et les oies sauvages en les

entraînant de plus en

plus vers la haute mer.


NILS

Akka, pourquoi devons-nous

voler plus loin? Pourquoi

ne pas s'arrêter?


PETITE PLUME a de la difficulté à voler face au vent.


MARTIN LE JARS

Petite Plume! Si tu te laisses

entraîner par le

vent, tu es perdue.


PETITE PLUME

Je sais. Oh!


MARTIN LE JARS

Il faut battre très fort

tes ailes. Nous devons

rester groupés. Courage!


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Nous allons nous poser sur

l'eau pour reprendre

notre souffle.


YKSI

Préparez-vous. Akka de

Kebnekaïse veut qu'on

se pose sur l'eau.


Les oies se posent sur l'eau. NILS et QUENOTTE sont accrochés au dos de MARTIN LE JARS.


NILS

Cramponne-toi, Quenotte.

Martin n'a encore jamais fait

ça. Ça peut tourner mal.


QUENOTTE

Oh!

On surnage, dis donc.


MARTIN LE JARS

Tous mes compliments, Martin.

Tu deviens chaque jour meilleur.


MARTIN LE JARS

Qu'est-ce que tu crois? J'ai

toujours su nager. Ça n'a rien

d'extraordinaire. Pour

qui me prends-tu?


Une grosse vague arrive derrière MARIN LE JARS. MARTIN LE JARS glisse le long de la vague.


QUENOTTE

Ah! Ah!


MARTIN LE JARS

Youhou!


NILS

Oh!


MARTIN LE JARS

Ha! Ha!


NILS

Oh!


QUENOTTE

Youhou! Ha! Ha! Ha!


MARTIN LE JARS

Ha! Ha! Ha!


Plus tard, les oies sauvages nagent sur l'eau.


YKSI

AKKA DE KEBNEKAÏSE)

La tempête se calme. Si tu n'y

vois pas d'inconvénient, je vais

donner le signal de départ.


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Je ne sais pas. Il me semble

qu'on devrait encore attendre.


NILS aperçoit quelque chose au loin.


NILS

Qu'est-ce que c'est?


QUENOTTE

Quoi, qu'est-ce que c'est?


NILS

D'où sort ce petit rocher

qu'on voit là devant?


MARTIN LE JARS

D'où viennent tous les

rochers, habituellement?


NILS

Il a brusquement disparu

et avant, il n'était pas là.


MARTIN LE JARS

Il nage!


NILS

S'il nage, c'est pas un

rocher. On dirait un chien.

Viens, arrive ici. Viens.

Qu'est-ce que tu fais

là, au milieu de la mer?


Un phoque s'approche de MARTIN LE JARS en grognant. Deux autres phoques le suivent.


QUENOTTE

Ah! Ils sont trois!


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Oh!


TOUTES LES OIES SAUVAGES

Ce sont des phoques, Nils. Ne

t'approche pas trop près d'eux,

ils sont dangereux.

Écarte-toi doucement.


YKSI

Va-t'en vite!


MARTIN LE JARS

Pourquoi?


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Fais ce que Yski

te dit. Envole-toi vite!


NILS

Sais-tu pourquoi elles

sont si affolées, Quenotte?


QUENOTTE

Oui.


Le phoque continue de s'approcher en grognant.


QUENOTTE

Écoute ce que disent les

autres, Martin. Envole-toi vite.


Le phoque saute sur MARTIN LE JARS, qui s'envole au dernier moment. NILS et QUENOTTE tombent sur le museau du phoque, qui les projette sur le museau du deuxième phoque, qui les relance vers le troisième phoque. Le manège se poursuit à répétition.


MARTIN LE JARS

Mais qu'est-ce que je dois

faire? Que faut-il faire?


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Essaie de l'attraper sinon

il est perdu. Allez, vas-y!


NILS

Aïe! Oh! Ouh!


AKKA DE KEBNEKAÏSE

J'arrive!


MARTIN LE JARS fonce vers les phoques et réussit à récupérer NILS.


NILS

Ah, merci, Martin.

Merci beaucoup!


MARTIN LE JARS

C'est vraiment une aventure

bizarre. Que font ces chiens au

milieu de la mer? On se

serait bien passé d'eux.


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Dès que j'apercevrai

un endroit où nous pourrions

nous reposer, nous descendrons.


YKSI

Avez-vous entendu? Akka

cherche un endroit

pour nous reposer.


PETITE PLUME

Je suis fière de toi, Martin.


MARTIN LE JARS

Ah, c'était facile à faire.


NELJA

SIRI)

Oh! Elle n'est pas si jolie

que ça! Hum, je me demande

pourquoi on lui tourne

autour du matin au soir.


SIRI

Oh oui, mais...


NELJA

Elle est gentille,

mais ça ne suffit pas.


TOUTES LES OIES SAUVAGES

Enfin une

île devant nous!


KOLME

C'est la petite île Karl. Pas

extraordinaire, mais

pour une nuit, ça ira.


MARTIN LE JARS

Elles volent en direction

de la paroi à pic. Comment

pourra-t-on atterrir?


KOLME

Tu peux te fier à Akka.

Elle sait toujours

ce qu'il faut faire.


NILS

Nous piquons droit sur

le rocher. Faudrait

se poser sur l'eau.

Attention, Martin!


QUENOTTE

Oh!


AKKA DE KEBNEKAÏSE guide les oies à l'entrée d'une grotte au bas de l'île.


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Ici, nous

sommes en sécurité.


YKSI

Ça me surprend

toujours cette arrivée.


KAKSI

Un jour,

on s'écrasera sur la

paroi, vous verrez.


MARTIN LE JARS

Je ne me sens vraiment pas à

l'aise. Où Akka nous

a-t-elle entraînés?


NILS

Oh!

Nous sommes dans une grotte ou

une caverne, si tu préfères.


PETITE PLUME

Martin, j'ai très peur.


MARTIN LE JARS

Tu n'as aucune raison d'avoir

peur. Tant que je serai à côté

de toi, tout ira bien. Sois-en

sûre, ma chère. Ha! Ha! Ha!

Tâche de rester près de moi.


PETITE PLUME

Volontiers, Martin.

Très volontiers.


MARTIN LE JARS

(Gêné)

Ha ha ha!


NILS

QUENOTTE)

Pourquoi rit-il

de cette façon-là?


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Nous avons, demain, un long

trajet à couvrir. Allez dormir.


KOLME

Et le repas du soir n'a

même pas été prévu.


NILS

Martin, va prêt de

Akka. On ne sait jamais.


MARTIN LE JARS

Oui.


Plus loin dans la grotte, KOLME aperçoit plusieurs yeux qui brillent dans le noir.


KOLME

Ces points lumineux,

qu'est-ce que c'est? Ah!


KAKSI

Qu'y a-t-il?


KOLME

Ah!


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Pourquoi restez-vous

figés sur place?


KAKSI et YKSI s'approchent des yeux. Ils aperçoivent un troupeau de moutons réfugiés au fond de la grotte.


KAKSI

Oh, ce sont que des moutons.


YKSI

N'aie pas peur, ce sont des

moutons. Ils sont inoffensifs.


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Ne bougez pas d'ici et ne les

dérangez pas. Seul

Yksi vient avec moi.


YKSI

Oui.


AKKA DE KEBNEKAÏSE

(Aux moutons)

Vous êtes peut-être

désagréablement surpris de

nous voir chez vous. Nous sommes

entrés dans cette grotte pour

nous abriter du vent qui

nous a poussés jusqu'ici.


UN MOUTON

Ce sont des oies sauvages.

Que viennent-elles faire?


NILS

QUENOTTE)

Ils pourraient quand même se

lever pour saluer Akka,

ces sacs à laine.


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Nous sommes une petite troupe

d'oies sauvages. Ce serait

une bonne action que de nous

permettre de passer la

nuit dans cette grotte.


YKSI

Nous avons volé toute la

journée dans la tempête.


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Comme vous ne semblez pas

disposés à nous accueillir, nous

irons dormir de l'autre côté.


BÉLIER

Non, attendez. Vous êtes au

contraire les bienvenues. Mais

je ne peux prendre

aucune responsabilité.


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Ha ha! Il n'a jamais

été question d'aucune

responsabilité.


BÉLIER

Mais si, car je dois vous

avertir du danger

que vous courez.


UN MOUTON

Oui, c'est vrai.


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Vous me sembliez en effet très

craintifs. De quel danger

voulez-vous parler?


BÉLIER

Ah, c'est assez difficile à

expliquer. Sachez que le

malheur est sur nous.


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Ah, vraiment?


BÉLIER

Oui, hélas! Chaque nuit, l'un

d'entre nous doit être sacrifié.


YKSI

Comment, chaque nuit?


BÉLIER

Ce sont des renards qui

viennent nous attaquer.


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Des renards qui ont l'audace

de vous attaquer? Cela paraît

plutôt curieux. Les hommes

ne font-ils rien

pour vous défendre?


BÉLIER

Cette île est habitée que par

des moutons et des oiseaux de

mer. L'hiver dernier, il faisait

si froid que la mer fut gelée.

Trois renards arrivèrent sur la

glace et restèrent ici. Les

hommes de la grande île de

Gotland sont bien venus une fois

ou deux pour essayer de

les chasser, mais ils s'en

retournèrent sans avoir réussi.


Dans un retour en arrière, trois renards attaquent un troupeau de moutons.


RENARD

Han! à l'attaque!


L'action revient au présent.


BÉLIER

Dans les refuges

voisins, ils tuèrent tous

les moutons et il s'agissait

pourtant de troupeaux aussi

importants que le mien.

Nous sommes désespérés d'être

ainsi sans défense. En fin de

compte, nous préférerions vivre

dans un enclos près d'une ferme

sous la protection des hommes et

de leur chien, comme les

moutons de la grande île.


KAKSI

Vous sacrifieriez

votre liberté?


YKSI

Croyez-vous que les renards

attaqueront cette nuit?


BÉLIER

Oui, ils étaient ici hier et

ils reviendront ici cette

nuit, c'est certain.


KOLME

Et vous restez là sans rien

faire au lieu de vous défendre.


NILS

Vous êtes pourtant

bien plus fort.


BÉLIER

Ils nous tombent dessus

quand nous dormons.


AKKA DE KEBNEKAÏSE

S'il en est ainsi, il vous

suffit de faire monter la

garde par l'un d'entre vous.


BÉLIER

Aucun d'entre nous ne

sait résister au sommeil.


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Alors, nous allons nous en

charger. Je connais les renards.

Il s'agit de se montrer plus

malin qu'eux en

guettant leur venue.


BÉLIER

C'est impossible.


NILS

Akka, si tu n'as pas

d'objections, je vais

monter la garde.


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Je t'en remercie, Nils.


NILS

Dès qu'un renard pointera son

nez, je donnerai l'alerte

pour vous réveiller.


Le BÉLIER montre à NILS un trou au plafond de la grotte.


BÉLIER

Si tu t'installes là, en haut,

tu domineras la situation.


QUENOTTE

NILS)

Tu ferais mieux de trouver

un prétexte pour

pas te mêler de ça.


NILS

Qui pourrait se charger de

monter la garde, hein? Les

autres? Ah, elles sont trop

fatiguées. Elles ont

volé toute la journée.


QUENOTTE

Ah! J'ai peur!


Couché sur un billot de bois, SMIRRE le renard arrive sur l'île.


SMIRRE

Et voilà!

Ah! Brrr!


SMIRRE aperçoit l'entrée de la grotte.


SMIRRE

Ah-ha!

Hé hé hé!


De leur côté, NILS et QUENOTTE montent la garde.


NILS

Cette nuit a l'air d'être

peuplée de tous les fantômes

et tous les monstres qui

hantent cette île.


QUENOTTE

Tu l'as voulu, tu l'as

eu. Je t'avais prévenu.


NILS

Ah!


QUENOTTE aperçoit une silhouette inquiétante dans le brouillard.


QUENOTTE

Oh! Est-ce que tu

vois ce que je vois?

Aaah!


Apeuré, NILS s'adresse au BÉLIER.


NILS

Oh?

Je viens de voir un monstre.


BÉLIER

Ce n'est qu'un rocher qui

prend dans le brouillard une

allure étrange et il

faut s'y habituer.


NILS

Ah bon!


QUENOTTE

Ah bon!

Ha! Ha! Ha! Un rocher!


BÉLIER

Mais êtes-vous certain de

pouvoir monter correctement la

garde? Vous ne verrez jamais les

renards si un simple

rocher vous affole.


NILS

C'est très différent.


BÉLIER

Ça, j'en doute fort.


NILS

Tu doutes de tout, sac à

laine, même qu'on

puisse se défendre.


BÉLIER

J'ai de l'expérience.


NILS

Non, c'est de la couardise. Ce

n'est pas pour rien que les

hommes disent que

vous êtes stupides.


BÉLIER

Les hommes disent ça de nous?


NILS

Ils disent aussi que bêtement,

vous suivez toujours sans

réfléchir le premier qui court.


BÉLIER

C'est blessant. Je croyais

qu'entre les hommes et nous

existait un accord de

protection mutuelle.


QUENOTTE

Nils?


BÉLIER

Ah.


QUENOTTE

Il y a quelqu'un qui vient.


NILS aperçoit des renards qui s'approchent de la grotte.


NILS

Ce sont eux, j'en suis sûr.


De leur côté, les renards discutent tout en s'approchant.


PATTE DE VELOURS

Dis donc, Poils de Soie, j'ai

entendu du bruit.

Seraient-ils encore éveillés?


POILS DE SOIE

Et quand bien même. Ça n'a

aucune importance. Tu le sais

bien, Pattes de Velours. Ils

ne vont pas nous attaquer.


PATTE DE VELOURS

Mais non, c'est nous qui

les attaquons. Hé! Hé! Hé!


NILS

(Au BÉLIER)

Il faut attendre de les voir à

l'entrée. As-tu compris?


BÉLIER

Oui, j'ai compris.


PATTE DE VELOURS et POILS DE SOIE sont tout près de l'entrée de la grotte.


POILS DE SOIE

Chut!


NILS

Vas-y!


BÉLIER

À l'attaque!


Le BÉLIER donne un coup de cornes à POILS DE SOIE, qui atterrit sur PATTE DE VELOURS. Les deux renards déboulent les rochers et tombent à l'eau.


BÉLIER

Ha! Ha! Ha!


QUENOTTE

Bravo! Bravo!


NILS

Tu as vu? C'est très facile.

Il faut jamais se

décourager, c'est tout.


BÉLIER

Je dois te remercier, petit

lutin. Tout seul, je

n'aurais jamais osé.


NILS

Ces deux-là ne reviendront pas

de sitôt. Après le coup de

cornes que tu leur as flanqué.


Les deux renards sortent de l'eau.


PATTE DE VELOURS

Ouf... Ouf... Brrr!

Ah, je crois qu'on a rêvé,

ce n'était pas notre

bélier habituel, hein.


SMIRRE

Hé hé hé!


PATTE DE VELOURS

Hein?


SMIRRE

Ha! Ha! Ha!


PATTE DE VELOURS

Si tu en as le

courage, descends.


SMIRRE

Non, vous feriez mieux de

monter. Peut-être que je

pourrais vous donner

un bon conseil.


PATTE DE VELOURS

Crois-tu qu'on doive

accepter cette invitation?


POILS DE SOIE

Hum, je me méfie

de ses conseils.


SMIRRE

Quoi? Qu'entends-je? Je trouve

ça regrettable et je dirais

même que c'est une

réflexion offensante.


Plus tard, SMIRRE et les deux renards sont réunis.


SMIRRE

Il a des cheveux blonds et au

bout de sa tuque est attaché un

sifflet à roulette. Il est tout

petit, aussi petit qu'un lutin

ou qu'un gnome, mais aussi

malin qu'un homme adulte.


PATTE DE VELOURS

Tu as oublié de

te présenter. Qui es-tu?


SMIRRE

Je n'ai pas le temps de

m'occuper de ces formalités.

Il faut qu'on mange.


Dans la grotte, NILS s'adresse au troupeau de moutons.


NILS

Il ne faut pas vous laisser

manger. Chaque fois que vous

apercevrez un renard à l'entrée,

il faudra l'attaquer.


Les moutons bêlent.


BÉLIER

Si vous n'aviez pas dormi,

vous auriez vu comment

j'ai vaincu les renards.


NILS

Ce n'est pas difficile.

Il suffit de lui donner un grand

coup de tête dans le ventre.

Vous ne sentirez rien. Ça ne

vous fera pas mal. Il faut vous

décider à vous remuer,

non d'un petit bonhomme.


Les moutons bêlent mollement.


NILS

Ils dorment.


Plus tard, NILS est avec QUENOTTE et le BÉLIER.


NILS

Ah!

Tout seul, je n'y arriverai

pas. Il faut qu'on m'aide.


BÉLIER

Nous pourrions avoir la vie

belle. L'île est petite, mais

jusqu'à présent, nous y avons

trouvé assez de nourriture et

l'hiver, les hommes de Gotland

nous apportent du fourrage.


NILS

Non, ne ferme pas les yeux,

sinon tu vas t'endormir.


SMIRRE guide les renards au sommet de l'île et les emmène jusqu'à une falaise.


SMIRRE

C'est là, en bas.


POILS DE SOIE

Oh!


PATTE DE VELOURS

Pas question.


SMIRRE

T'es un froussard.


SMIRRE fait tomber quelques cailloux en bas de la falaise. Les cailloux tombent devant l'entrée de la grotte, où se trouve NILS. NILS lève la tête et aperçoit SMIRRE au sommet de l'île.


NILS

Oh? C'est notre cher Smirre. Que

fait-il sur cette île? Je le

croyais sur la terre ferme.


Au sommet de l'île, les renards discutent entre eux.


PATTE DE VELOURS

Je préfère essayer par notre

chemin habituel. Qu'en dis-tu?


SMIRRE

Vous voulez attraper le gros

bélier, oui ou non? Dites-le. Si

vous voulez que je vous aide,

faites ce que je vous dis.


POILS DE SOIE

Oui, oui, oui. Ça va.


SMIRRE

Alors, nous allons répéter

notre cri de guerre pour être

sûrs de leur faire

peur tout à l'heure.


LES RENARDS

Aaah!

Aaah!

Aaah!


SMIRRE

Oui, ça peut aller. Venez.


Les renards marchent sur une branche au bout de la falaise. Ils se tiennent par la queue avec leurs dents.


SMIRRE

Serrez bien les dents et

n'ouvrez pas la bouche.

Vous avez compris?


LES RENARDS

Hum, hum.


Les renards pendent au bout de la branche en s'accrochant par la queue.


Dans la grotte, QUENOTTE réveille les oies.


QUENOTTE

Akka, Yksi, Kaksi, Nelja,

réveillez-vous. Il se

passe quelque chose.


KOLME

Ah! à quelle heure

sert-on le petit déjeuner?


QUENOTTE

Martin, toi aussi, tu dois te

réveiller. Tu dois nous aider.

Allez, Martin! Debout! Oh! Il

continue à dormir. Les renards

ont conçu un plan diabolique

pour nous surprendre

à l'entrée de la grotte.


AKKA DE KEBNEKAÏSE

Est-ce exact ce

qu'il vient de dire?


NILS

Restez tranquille!


SMIRRE arrive à l'entrée de la grotte la tête à l'envers.


SMIRRE

Ah! Hia!


KOLME

Tiens, nous avons

une visite inattendue.


SMIRRE

Oui, c'est le renard Smirre

qui vient vous voir. Ça doit

vous faire plaisir

depuis le temps, hein.


NILS souffle dans son sifflet.


SMIRRE

Aaaah!


NILS

Allez! à qui le tour?

Nelja, tu essayes?


NELJA

Oui, je veux bien.


KAKSI

Mais oui, vas-y, Nelja.

Qu'est-ce que tu attends?


NELJA mord la moustache de SMIRRE.


SMIRRE

Aaaah!

Ah! Oh!

Oh! Ah! Ah! Ah!

Ah! Ah! Ah!


NILS

Vous avez vu? C'est facile

comme tout!

(Aux moutons)

À votre

tour maintenant.


DES MOUTONS

Je ne peux pas.


SMIRRE

J'arrive. Je

vais vous croquer.


NILS pousse le museau de SMIRRE.


NILS

Essaye encore.


AKKA DE KEBNEKAÏSE

J'aimerais avoir

quelques volontaires.


SMIRRE s'empare d'une grosse roche. Attaché à la branche, POILS DE SOIE a la queue de PATTES DE VELOURS dans la bouche.


POILS DE SOIE

La branche va

casser. Attention!


PATTE DE VELOURS

Je ne comprends

pas ce que tu dis.


SMIRRE

Qu'arrive-t-il? Pourquoi

ne continuez-vous pas?


POILS DE SOIE

Parce que la branche va

se casser. Oh! Oh!


La branche se casse et les renards tombent à l'eau.


TOUTES LES OIES SAUVAGES

Ha! Ha! Ha!


NILS

Oui!


TOUTES LES OIES SAUVAGES

Ha! Ha! Ha!

Ha! Ha! Ha!


Le lendemain, le BÉLIER guide NILS vers une grosse crevasse.


BÉLIER

C'est cette crevasse.

On l'appelle le trou de l'enfer.

Celui qui tombe dedans n'est pas

prêt d'en sortir. Ce serait trop

beau si ça se produisait avec

les renards. Ils seraient bien punis.


NILS

Là-dedans?


BÉLIER

Celui qui tue plus d'animaux

qu'il ne lui en faut pour sa

nourriture est un malfaiteur qui

doit être sévèrement puni.


MARTIN LE JARS vole jusqu'à NILS.


MARTIN LE JARS

Nils!

J'ai bien réfléchi. Je crois que

nous pourrions refaire le coup

de l'aile brisée. Les renards

s'y laisseront encore

prendre, tu verras.


QUENOTTE

Que non! Smirre est bête,

mais il a de la mémoire.


MARTIN LE JARS

Je suis certain d'y

arriver, au contraire.


NILS

Et pourquoi pas?


QUENOTTE

Il réussira pas.


NILS

Je sais que ça va

marcher. Écoute, viens.


NILS chuchote son plan à MARTIN LE JARS et au BÉLIER.


De leur côté, les renards se lèchent leurs plaies.


SMIRRE

Eh, pas si fort.


POILS DE SOIE

Bonne nouvelle! J'ai aperçu le

petit lutin. Il est sur le dos

d'un jars blanc exactement

comme tu l'as décrit.


SMIRRE

Argh! Il est à moi.


Au-dessus de la crevasse, les oies volent en cercle pendant que MARTIN LE JARS est assis dans l'herbe. Les renards sont cachés un peu plus loin.


TOUTES LES OIES SAUVAGES

Le jars blanc est malade.

Le jars blanc est malade.

Le jars blanc est malade.

Le jars blanc est malade.

Le jars blanc est malade.


POILS DE SOIE

N'avais-je pas raison?


SMIRRE

Vous l'avez bien vu. Je

vais aller... l'attraper.

Ha! Ha! Ha!


Les renards avancent vers MARTIN LE JARS.


NILS

Ils arrivent!


MARTIN LE JARS

C'est ce qu'on

voulait.


MARTIN LE JARS s'enfuit sur ses pattes en faisant semblant d'avoir peur.


MARTIN LE JARS

Aaah! Oh!


LES RENARDS

Ha! Ha! Ha!


Les renards se mettent à courir.


MARTIN LE JARS

Aaah!

Aaah! Aaah! Aaah!


Les renards bondissent vers MARTIN LE JARS, qui s'envole au dernier moment. Les renards vont pour tomber dans la crevasse, mais s'arrêtent juste au bord. NILS et QUENOTTE tombent du dos de MARTIN LE JARS et rampent dans l'herbe.


LES RENARDS

Le trou de l'enfer!


SMIRRE

Ah! Il voulait nous y faire

tomber, hein. Une seconde, Nils.


NILS

Ah!


SMIRRE

Il est venu le moment de

payer l'addition. Argh!


NILS

Non. Tu sais, je... je...


SMIRRE

Argh!


SMIRRE bondit sur NILS.


BÉLIER

Non, Smirre!


Le BÉLIER donne un coup de cornes à SMIRRE.


SMIRRE

Argh!


NILS

Ah, j'ai pensé

que c'était la fin.


QUENOTTE

Moi aussi.


BÉLIER

Argh! Je crois que c'est

plutôt le commencement

de la fin.


SMIRRE

Ôte-toi de là si tu tiens

encore à la vie. Argh!

(Aux renards)

Avancez

doucement. Et on

passe à l'attaque!


Les trois renards attaquent le BÉLIER. Le BÉLIER tente de se défendre, mais il n'y arrive pas et tente de s'enfuir à la course. Les renards le poursuivent et le BÉLIER s'arrête, épuisé.


BÉLIER

Han! Han! Han!

Ah! Je n'en peux plus.


LES MOUTONS

N'aie

pas peur. Nous sommes là.


Les moutons encerclent le BÉLIER et les renards en les faisant reculer jusqu'au bord de la crevasse.


BÉLIER

Ah, ah, ah! Vous

êtes des braves.


Les moutons s'approchent des renards.


SMIRRE

Hé hé hé!

De toute façon, c'était juste

une plaisanterie.

Il faut bien rire.


Les moutons continuent de s'approcher. Les renards tombent jusqu'au fond de la crevasse.


LES RENARDS

Aaah!

Oooh! Aaah!


LES MOUTONS

Bêêê! Bêêê! Bêêê!

Bêêê! Bêêê! Bêêê!


NILS ET LE BÉLIER;

Ha! Ha! Ha!


SMIRRE

Je vous

hais pour toujours.


BÉLIER

(Aux oies)

Nous tenons tous à vous

remercier. Si vous n'aviez pas

été là, ils auraient continué à

manger chaque nuit un

autre mouton du troupeau.


NILS

Nous vous avons

aidés de tout coeur.


BÉLIER

Au début, je n'y croyais pas,

mais maintenant, je me rends

compte qu'on a souvent besoin

d'un plus petit que

soi. Ha! Ha! Ha!


AKKA DE KEBNEKAÏSE

C'est vrai que notre petit ami

Nils est souvent

de bons conseils.


NILS

Merci.

(Au BÉLIER)

À l'avenir, tâchez d'être plus

avisé et ne nous

oubliez pas. Au revoir.


BÉLIER

Dites-le à tous: les

moutons ne sont pas stupides.


NILS

Au revoir!


LES MOUTONS

Au revoir! Au revoir!

Au revoir, les amis! Bonne

chance! Au revoir! Revenez

nous voir. Au revoir! Au revoir!


Début chanson thème


VOIX FÉMININE

♪ Tu es si petit

C'est si grand le monde

Alors reste auprès de moi

Tu verras un jour

que la Terre est ronde

Ce soir reste auprès de moi

Rêve d'aventure à la télé

Et lis des bandes dessinées

Car le jour

où tu voudras partir

Je ne pourrai te retenir

Je me cacherai pour pleurer

Tu es si petit

c'est si grand le monde

Ce soir reste auprès de moi

Reste là ♪♪


Fin chanson thème

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par