Image univers Le ranch Image univers Le ranch

Le ranch

Ils sont quatre jeunes liés par la passion du cheval. Léna et ses amis ont réaménagé le ranch de son grand-père pour pouvoir accueillir Mistral, un cheval sauvage. Grâce à ses talents de « chuchoteuse », parviendra-t-elle à l'apprivoiser?

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Week-end de rêve

Angelo a dégoté un bon contrat pour acheminer un troupeau de taureaux qu’il faut mener en temps et en heure à la foire aux bestiaux de Portibes. C’est à deux jours de voyage du Ranch. Nos ados se mettent en route joyeux de passer ce week-end tous les quatre. Mais la transhumance se révèle bien moins tranquille que prévu.



Année de production: 2013

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Léna et ses amis, liés par la passion du cheval, ont réaménagé un ranch appartenant au grand-père de Léna pour y accueillir Mistral, un cheval sauvage, ainsi que d'autres montures et animaux.

Début chanson thème

♪♪♪


CHANTEUR

♪ Léna rêve de grandes aventures

De soleil et d'air pur

Libre comme le vent

D'un petit paradis sur terre

De plaines et de rivières

Bordées par l'océan

Léna se sent pousser des ailes

À la seule vue de son pur-sang

Léna court et part au galop

Léna chante et parle aux chevaux

Et pour Léna

tout ça c'est normal

Léna rit le monde est plus beau

Léna dit je t'ai dans la peau

Et va dans la vie

avec Mistral ♪♪

(Fin chanson thème)

(Début information à l’écran)

(Week-end de rêve)

(Fin information à l’écran)

(Sur le terrain du ranch, une vingtaine de taureaux broutent l'herbe.)


[HUGO:] Wow! Impressionnant,

quand même.

[ANAÏS:] Quand tu penses qu'on va

amener tout ce petit monde

à deux jours d'ici et qu'on va

dormir à la belle étoile.


[HUGO:] Youhou! Un week-end rien

que pour nous! On en rêvait,

Angelo l'a fait.


[LÉNA:] C'est bon, on a tout.

On peut décoller. Zigoto,

on te confie la maison.

(ZIGOTO braie de bonheur. ANGELO sort un journal de son sac.)


[ANGELO:] Hé, regardez.

Mon père m'a amené ça ce matin.

Une vraie équipe de choc, non?

(HUGO et ANAÏS lisent un extrait du journal où se trouve une photo des quatre amis.)

[ANAÏS:] Hum? "Pour le retour très

médiatisé de sa célèbre fête

votive, Portibes a choisi

de faire venir des taureaux de

Camargue. Une toute nouvelle

manade, les Furian, a confié la

transhumance des bêtes à un

jeune gardian plein de talent,

Angelo Roma."


[LÉNA:] Ton premier contrat et t'es

déjà une star.


[ANGELO:] Faut déjà que je réussisse

cette expédition. Si ça se

passe bien, les Furian me

signent le même contrat pour

cinq ans. Mais si je me plante,

plus la peine que j'essaie de

faire ma place dans la région.


[HUGO:] Attends! Avec des assistants

de choc comme nous, c'est du

gâteau, cette expédition! Oh!

(HUGO perd alors l'équilibre sur RÉGLISSE.)

[ANAÏS:] Par contre, j'en connais une

qui doit pas être ravie.

(Chez elle, SAMANTHA lit l'extrait de journal.)


SAMANTHA

Quoi?! C'est nos taureaux qui

devraient défiler à Portibes.

Et c'est moi qui devrais

m'occuper de l'expédition.

Je vais passer pour quoi,

maintenant? J'avais déjà envoyé

mes photos à tous les journaux.

M. CAVALETTI

Les Furian ont proposé leurs

taureaux moins chers. Le

maire de Portibes a dit oui.

Il fallait un gardian; ils ont

pris Angelo. C'est la loi du marché.


[SAMANTHA:] Pfft! Un gardian?

Un bouseux déguisé en cowboy, oui.

J'espère qu'il va se planter

lamentablement.

[M. CAVALETTI:] Ah, pas sûr.

Tu sais, il m'a souvent épaté ici,

avec les bêtes.

(SAMANTHA pousse un râle et donne un coup de journal sur un vase qui éclate par terre. Un peu plus tard, les quatre amis cheminent avec les taureaux. HUGO prépare un lasso en souriant.)


[HUGO:] Bon! Je le sens bien, là.

Youhou! Ah...

(Il lance son lasso vers un taureau, mais le lasso chute sur le sol.)


[ANGELO:] Laisse tomber, Hugo.

T'es vraiment pas doué.


[HUGO:] J'y arriverai un jour.
[LÉNA:] Regarde. Fais un peu comme à

la pêche. Le plus important,

c'est le coup de poignet.

Et après, tu... hop! Ça...

(Alors que LÉNA est sur le point de lancer son lasso, HUGO l'attrape avec son lasso.)


[HUGO:] Ça enroule tout seul. Facile!

Ma première prise et la plus belle.

(ANAÏS approche alors, enroulée dans son propre lasso.)

[ANAÏS:] Tu parles. Hein?

Tu veux me lâcher, oui?


[ANGELO:] Bon, on a nos tridents,

de toute façon. S'il arrivait quoi

que ce soit...

(HUGO brandit alors son trident et bombe le torse.)


[HUGO:] Hé-hé! Preux chevalier

Hugo le bel prêt à combattre pour

défendre les belles damoiselles

et...


[ANGELO:] Attention!

Derrière toi!


[HUGO:] Oh!

(HUGO sursaute et échappe son trident.)


[ANGELO:] Ha! Ha! Je t'ai bien eu.

Tu vois, avec les taureaux,

vaut mieux rester concentré.

Ça va?


HUGO (boudeur)

Hum...
[ANGELO:] Allez, on accélère.

La colline des Ulysses est

au moins à 5 heures d'ici.


[LÉNA:] Oui, on y va. Le

premier arrivé en tête

du troupeau a gagné.

[ANAÏS:] Hé, c'est à la colline des

Ulysses qu'on va dormir?

C'est pas là qu'un loup a

attaqué des brebis la semaine

dernière?


[LÉNA:] Un loup?

Où est-ce que t'as entendu ça?

[ANAÏS:] À la télévision.

Les Ulysses, ça me dit

quelque chose.

(HUGO passe à côte d'elles en hurlant au loup.)

[ANAÏS:] Oh, ça va.

Je peux quand même

poser des questions.

Je m'intéresse, moi.

(Des bruits se font soudain entendre dans les hautes herbes derrière ANAÏS. ANAÏS prend peur et s'élance au galop.)

[ANAÏS:] Hé, attendez-moi.

(Un peu plus tard, les quatre amis guident les taureaux au bas d'une pente.)


[ANGELO:] C'est raide!

Faites bien attention.

(HUGO freine et les taureaux se mettent à beugler.)


[HUGO:] Hé! C'est bon,

pas besoin de pousser.

Allez, sur le bas-côté et plus

vite que ça.


[ANGELO:] Hugo, arrête.

Tu vois bien que tu gênes?


[HUGO:] OK, OK. Y a qu'à demander.

(Un peu plus tard, LÉNA s'approche d'un veau qui s'est écarté du troupeau.)


[LÉNA:] Bien alors? T'as pas envie

de rester avec les grands, c'est ça?


[HUGO:] Je le comprends.

Ça bouchonne de partout, là-bas.

Tiens.

(HUGO lance alors une bouteille d'eau à LÉNA. LÉNA l'attrape en plein vol. Le regard d'un taureau semble à ce moment attiré par LÉNA.)


[LÉNA:] Merci. Et du coup, t'en

profites pour faire une pause.

(Soudainement, le taureau se met à charger LÉNA.)


[HUGO:] Léna! Attention!
[LÉNA:] Oh non!

(MISTRAL se cambre et évite de justesse le taureau. Le taureau freine, se retourne, puis frappe le sol du pied. Il charge de nouveau LÉNA. MISTRAL se cambre violemment et LÉNA tombe au sol. ANGELO surgit à ce moment et freine la course du taureau à l'aide de son trident.)


[ANGELO:] Ça va, Léna?
[LÉNA:] Oui, ça va.

Calme-toi, Mistral. Wô!

Tout doux, regarde. Il s'en va.


[HUGO:] Il est malade, celui-là.

Qu'est-ce qui lui a pris?


[ANGELO:] Il y a toujours un taureau

dominant dans un troupeau.

Il protège les plus jeunes.

Je vous avais dit de ne pas y aller.


[HUGO:] J'ai pas entendu.
[ANGELO:] C'est sûr, t'étais trop occupé

à faire le mariole avec Léna.


[HUGO:] Hein? Mais c'est toi qui m'as

dit de me pousser.

Oh, c'est bon, déstresse.


[ANGELO:] On est pas là pour rigoler;

on est là pour les taureaux.


[LÉNA:] C'est bon, Angelo.

On va faire plus attention.

Pas besoin de s'énerver.


[ANGELO:] Je m'énerve pas.
[HUGO:] Moi, non plus. [ANAÏS:] Génial! Alors,

elle est pas belle, la vie?

(Au même moment, deux taureaux s'élancent seuls dans une direction.)


[ANGELO:] Hum?

Manquait plus que ça.

(ANGELO s'élance à la poursuite des taureaux.)


[ANGELO:] Wô! Revenez par là, vous. [ANAÏS:] Oh là. Il est, comment

dire... un peu à cran.


[LÉNA:] Il a la pression.

C'est son premier contrat.


[HUGO:] Eh bien, c'est pas une raison

pour nous parler comme ça.

(À ce moment, cachée derrière les buissons, SAMANTHA a un petit rire méchant. Un peu plus tard, près d'un petit pont, ANGELO tient entre ses mains une corde coupée.)


[ANGELO:] La corde a été coupée.
[LÉNA:] Coupée?

Tu veux dire sabotage?

(ANGELO donne alors un coup de pied dans le pont. Le pont s'effondre.)


[EN CHOEUR:] Oh! [ANAÏS:] Elle a peut-être

été rongée par une bête.


[ANGELO:] Une bête qui mange

des cordes? T'en connais, toi?

(HUGO hurle alors à la manière d'un loup.)

ANAÏS (vexée)

Hum...!
[ANGELO:] Bon. Vu qu'on a pas le temps

de jouer les détectives,

on va prendre un autre itinéraire.

Les passages sont faciles.

Par contre, ça rajoute

deux heures de route.

[LÉNA, ANAÏS et HUGO:] Oh non! [ANAÏS:] Deux heures?

Oh, on peut pas

faire une petite pause?


[ANGELO:] Si on s'arrête maintenant,

les bêtes ne repartiront plus.

Faut tracer avec que la nuit tombe,

sinon, on risque d'en perdre en route.


[HUGO:] Si on fait pas une pause,

c'est moi que vous allez perdre

en route. Ça fait quatre heures

qu'on est en selle.


[ANGELO:] J'ai la responsabilité du

troupeau, alors, sois un peu

coopératif pour une fois.


[HUGO:] Pour une fois? Qu'est-ce que

tu veux dire? Que d'habitude,

je me la coule douce? T'as oublié...


[LÉNA:] C'est bon. Arrêtez.

On est tous crevés, on ne sait plus

ce qu'on dit.

(Soudain, un bruit se fait entendre derrière eux dans la forêt.)

[ANAÏS:] Hein? C'était quoi?
[LÉNA:] Ça venait de là.
[HUGO:] Ça doit être le loup.

T'avais peut-être raison, finalement.

[ANAÏS:] Oh... je la sens plus très

bien, moi, cette expédition.


[LÉNA:] T'inquiète, c'était un chien.

Détends-toi, Anaïs. Pense

plutôt à notre soirée. Une nuit

à la belle étoile et puis... on

a un bon garde du corps.


[HUGO:] Pas de problème!

Pour vous,les filles, Hugo le costaud

assure 24 heures sur 24.

(ANAÏS rit légèrement. Après qu'ils soient repartis, un grognement de loup se fait entendre derrière un buisson. Un peu plus tard, les quatre amis conduisent les taureaux vers le haut d'une pente.)

[ANAÏS:] Ah, je n'en peux plus.
[ANGELO:] C'est bien. Allez.

C'est bien.

Allez. Allez. Allez, ya!

(Soudain, le taureau dominant beugle en s'approchant de MISTRAL. MISTRAL se cambre.)


[LÉNA:] Hé! Du calme.

Tout doux, Mistral.

Chut... Ne t'inquiète pas.

Tout va bien. Il est passé.


[ANGELO:] Allez. C'est bien. Allez.

(Plus tard, les quatre amis arrivent près d'un enclos situé au bord d'une plage.)


[LÉNA:] Oh, ça y est. On est

enfin arrivés.

(HUGO se couche sur le sol et sourit.)


[HUGO:] Le bonheur. Faites comme si

je n'étais plus là. Vous me

réveillerez demain matin.


[ANGELO:] Ça changera pas grand-chose.

Allez, ya!

(Quelques instants plus tard, ANAÏS compte les taureaux qui entrent dans l'enclos.)

[ANAÏS:] J'en ai deux... trois.

Avec ceux-là, ça fait...


[ANGELO:] T'en as oublié trois derrière.

C'est bon, laissez. Je vais le faire.

[ANAÏS:] Oh, bonjour l'ambiance.
[LÉNA:] De l'eau, Mistral. On va enfin

se rafraîchir.

(Un peu plus tard, HUGO et ANAÏS s'arrosent à la plage pendant qu'ANGELO apporte de l'eau aux taureaux.)

[ANAÏS:] Hugo, c'est bon!

Je vais geler cette nuit, après.


[HUGO:] Oh, la petite nature. C'est

pas toi qui rêvais de te baigner?

Je vais t'attraper.

(HUGO et ANAÏS s'approchent de LÉNA qui se baigne seule au bord de l'eau.)


[LÉNA:] Hugo, regarde un peu le

rapace.

(HUGO se retourne pour regarder. LÉNA et ANAÏS en profitent pour le pousser à l'eau.)


[HUGO:] Hein? Oh!

Grrr! C'est pas du jeu, les

filles. On fait pas ça à son

garde du corps.

(Soudain, ANAÏS remarque un crâne de taureau sur le bord de la plage.)

[ANAÏS:] Quelle horreur!
[LÉNA:] Hum...
[HUGO:] Un renard a chassé par ici.

(LÉNA remarque des empreintes près du crâne. ANGELO arrive à ce moment au bord de la plage pour remplir les seaux des taureaux.)


[LÉNA:] Plutôt grosses,

les empreintes, pour un renard.

[ANAÏS:] C'est... c'est... le loup.
[ANGELO:] Un loup?

Mais d'où tu sors ça?

Les loups vivent dans les

hauteurs et en meutes, en plus.


[LÉNA:] Anaïs en a entendu parler

avant de partir. Un loup a

attaqué des bêtes. Du coup,

elle est pas rassurée.

Tu peux comprendre ça?


[ANGELO:] Qu'elle se fasse des films.

C'est vraiment n'importe quoi.


[LÉNA:] Écoute, Angelo. T'as peut-être

une mission, on est peut-être

pas des pros, mais c'est pas une

raison pour nous parler comme ça.


[HUGO:] Elle a raison. On était censés

former une équipe,

si tu te souviens bien.


[ANGELO:] Qu'est-ce que tu crois

qu'on fait? Sauf que dans une équipe,

y a un boss. C'est peut-être ça

qui vous gêne.


[LÉNA:] Un vrai boss ferait tout pour

que l'ambiance soit bonne.

Sur ce coup-là, on peut pas dire

que tu sois au top.


[ANGELO:] Hum!

(Le soir venu, les amis terminent leur souper au bord d'un feu de plage.)


[LÉNA:] T'es sûre que t'as fini,

Anaïs? T'as rien mangé.

[ANAÏS:] Merci. Ce qu'on a trouvé en

bas, ça m'a coupé l'appétit.


[HUGO:] Bon, les filles, si ça vous

dit, y a de la place pour vous deux.

(HUGO montre à ce moment l'espace vacant sur son matelas de sol.)

[ANAÏS:] Je dis pas non.

(Un peu plus tard, HUGO, LÉNA et ANAÏS sont couchés sur le même matelas de sol.)


[LÉNA:] Hé, mais t'emballe pas, hein?

C'est à cause du loup, c'est tout.

(Les bœufs se mettent soudain à beugler très fort.)


[LÉNA:] Hein?
[ANGELO:] Hum? [ANAÏS:] Non... qu'est-ce qu'il y a

encore?

(ANGELO entre dans l'enclos et constate qu'une clôture a été défoncée. Quelques taureaux et veaux broutent à l'extérieur.)


[ANGELO:] Wô! Oh non!
[LÉNA:] Qu'es-ce qui se passe?
[ANGELO:] L'enclos a été ouvert.

(Un peu plus tard, les quatre amis réparent la clôture. ANGELO remarque des taureaux se dirigeant vers la plage.)


[ANGELO:] Ils vont vers le torrent.

(HUGO)

Vas-y, on s'occupe de rentrer

les bêtes.

[ANAÏS:] Oh non!

Ici aussi, ça a été cassé.


[HUGO:] Mais c'est quoi, ce délire? [ANAÏS:] Allez. Hugo, on y arrivera

jamais sans cheval. Je vais

chercher Mistral. Tu crois que

tu peux replacer l'enclos

pendant ce temps?


[HUGO:] Bien sûr, aucun problème.

Regarde ce que j'ai trouvé.

(HUGO montre à ANAÏS un couteau.)

[ANAÏS:] Ça veut dire que...

quelqu'un est là, qu'on nous en veut.


[HUGO:] Au moins, une chose est sûre:

c'est pas un loup.

(Pendant ce temps, LÉNA court vers la plage. ANGELO s'y trouve. Un veau est sur le point de se noyer dans le torrent. ANGELO tente de le sauver, mais s'enfonce avec SILA.)


[LÉNA:] Oh! Angelo!
[ANGELO:] Wô! Wô!
[LÉNA:] Oh non! Ah! Il faut les aider.

Le courant va les emporter.

Surtout, reste bien

solide sur tes pattes.


[ANGELO:] Sila, accroche-toi.
[LÉNA:] C'est bien. Bouge plus. D'ici,

je peux l'avoir.

(LÉNA sort son lasso et tente d'atteindre SILA. Elle rate son lancer.)


[LÉNA:] C'est pas vrai?!

On compte sur toi, Mistral.

Alors, essaie de ne plus bouger.

Concentre-toi, Léna. Tu vas y

arriver. Angelo, attrape!

(LÉNA lance de nouveau son lasso. ANGELO l'attrape.)


[ANGELO:] C'est bon!
[LÉNA:] On l'a eu. Ne lâche pas,

surtout. Tu vas les ramener,

maintenant. Tiens bon sur tes

pattes. Tu peux y arriver.

(Quelques instants plus tard, MISTRAL tire SILA sur le bord de la plage.)


[LÉNA:] On y est. On y est.

On va vous sortir de là.

(Pendant ce temps, ANAÏS et HUGO terminent de réparer la clôture.)

[ANAÏS:] Qu'est-ce qu'elle fait, Léna?
[HUGO:] Arg! Ça tient. C'est bon pour

ceux-là.

(ANAÏS remarque soudain une ombre dans la forêt.)

[ANAÏS:] Là! Hugo, regarde!

(HUGO s'avance dans la forêt armé du trident.)

[ANAÏS:] Qu'est-ce que tu fais?
[HUGO:] Vaut mieux que tu t'éloignes.

(Un peu plus loin, SAMANTHA se cache derrière un buisson. Quelques instants plus tard, au bord de la plage, ANGELO sort de l'eau.)


[LÉNA:] Ça va?

(ANGELO halète et regarde le veau dans le torrent.)


[LÉNA:] Il faut aller le chercher.

Il ne va pas résister longtemps.

T'as été formidable, mais

j'ai encore besoin de toi.

Je peux le sortir de là en

passant par le haut.

(Soudain, le taureau dominant apparaît et bloque la voie à MISTRAL et LÉNA.)


[LÉNA:] Yo! Pousse-toi. Fais-nous

confiance. On va sauver ton petit.

(Le taureau dominant la laisse passer. LÉNA s'élance dans l'eau.)


[LÉNA:] Allez, Mistral!
[ANGELO:] Léna, attention...

(Pendant ce temps, HUGO fouille dans la forêt. SAMANTHA l'épie, mais est épiée à son tour par une paire d'yeux derrière un buisson.)


[HUGO:] C'est pas vrai! Il s'est quand

même pas envolé?

[ANAÏS:] Par là, Hugo.

Je crois que ça a bougé.

(À ce moment, SAMANTHA se retourne et remarque des louveteaux qui s'approchent d'elle. La louve sort des buissons en grognant.)


[SAMANTHA:] Oh? Hum? Aaaah! [ANAÏS:] Hugo!

(HUGO s'avance et tombe sur SAMANTHA.)

[HUGO ET ANAÏS:] Samantha?

(SAMANTHA pointe la louve en tremblotant.)


[SAMANTHA:] Là!
[HUGO:] Reculez-vous! Et toi, va-t'en?

Arg! Voilà! Laisse-nous

tranquilles, maintenant.

(La louve cesse de grogner et s'approche de ses louveteaux. ANAÏS se tourne vers SAMANTHA.)

[ANAÏS:] Mais qu'est-ce qu'elle fait

là, celle-là?


[SAMANTHA:] Oh, Hugo!

Tu m'as sauvé la vie.

(SAMANTHA étreint HUGO. ANAÏS les regarde en plissant les yeux.)

(Pendant ce temps, LÉNA et MISTRAL s'approchent du veau dans le torrent. LÉNA lance le lasso autour du cou du veau. MISTRAL se met ensuite à tirer vers la plage.)


[LÉNA:] Vas-y, Mistral!

Allez, Mistral. Arg! Allez!


[ANGELO:] Tu y es presque.

Wow... bravo.

(LÉNA arrive sur le bord de la plage avec le veau.)


[ANGELO:] Je ne sais pas qui de toi

ou de Mistral est le plus incroyable.


[LÉNA:] On va dire les deux. Sans lui,

je ne pourrais rien faire.

C'est comme une équipe. Hum.

(LÉNA et ANGELO sont sur le point de s'embrasser quand HUGO s'approche.)


[HUGO:] Oh, bien d'accord!
[LÉNA ET ANGELO:] Hein?
[HUGO:] Y en a qui se reposent pendant

que d'autres se battent avec

des bêtes féroces. Venez voir.

Y a pas un loup, mais plusieurs.

(Le lendemain, HUGO regarde les taureaux dans l'enclos. ANGELO est à l'extérieur avec deux taureaux.)


[ANGELO:] Ne t'en fais pas, Hugo.

Je m'occupe de ces deux-là.


[HUGO:] Ah...

(Un peu plus tard, ANAÏS et LÉNA nourrissent la louve.)

[ANAÏS:] La pauvre. Elle a dû descendre

de la montagne pour chercher à

manger et elle a fait ses petits ici.

(HUGO et ANGELO les rejoignent à ce moment avec SAMANTHA.)


[HUGO:] Et celle-là, elle nous a

suivis pour saboter l'expédition.


[ANGELO:] Le pont.

C'était toi aussi, évidemment.

T'es encore plus timbrée que

je ne le pensais.


SAMANTHA (hypocrite)

Saboter? De quoi vous parlez?

Je cueillais des champignons.

C'est pile la saison.


[LÉNA:] On va en avoir des trucs à

raconter lundi sur le blogue.

[ANAÏS:] Surtout, laissez-moi l'article

sur le mystérieux sabotage.

Je vais me régaler.


SAMANTHA (boudeuse)

Hum!

(ANGELO tend à ce moment un trident à SAMANTHA.)


[ANGELO:] Tiens.

Tu vas nous aider. Il nous reste

quelques taureaux à récupérer.


[SAMANTHA:] Grrr!
[ANGELO:] Et si tu trouves des

champignons, bien sûr, on est

preneurs!

(Plus tard, les quatre amis sont à Portibes avec les taureaux. Le maire est sur une scène et s'adresse à la foule.)


[MAIRE:] Chers concitoyens, merci

d'être venus aussi nombreux

aujourd'hui. Je suis heureux

d'être parmi vous. Et je suis

fier. Oui, fier comme les

habitants de cette ville de

relancer cette fête

traditionnelle dédiée aux

taureaux. Merci à la jeunesse!

Merci à Angelo!


[PUBLIC:] Bravo, Angelo.

(ANGELO s'avance devant le micro aux côtés du maire.)


[ANGELO:] Oui, juste... je voulais...

Un, deux. Un, deux.

Ça marche pas.


[HUGO:] Oh! Prends ton lasso!

Lui, au moins, tu sais t'en servir!


[ANGELO:] Oui? Un, deux? Ah, c'est bon.

Euh, je voulais remercier mes

amis, voilà. J'étais pas seul

et c'est grâce à eux qu'on a

pu, euh... qu'on peut...

qu'on est là, quoi?

(La foule applaudit. Les quatre amis posent sur la scène devant un photographe.)


PHOTOGRAPHE

Une photo tous les quatre.

Ne bougez plus. Plus proches,

s'il vous plaît. Rapprochez-vous.

(Un peu plus tard, les quatre amis regardent les taureaux en souriant.)


[ANGELO:] C'est têtu et super fier,

un taureau, mais ça a de bons

côtés. Et ça peut être le

meilleur des compagnons.


[LÉNA:] C'est marrant; ça me rappelle

quelqu'un. Hi! Hi! Hi!

(Début chanson thème)

♪♪♪


CHANTEUR

♪ Léna rêve de grandes aventures

De soleil et d'air pur

Libre comme le vent

D'un petit paradis sur terre

De plaines et de rivières

Bordées par l'océan

Léna se sent pousser des ailes

À la seule vue de son pur-sang

Léna court et part au galop

Léna chante et parle aux chevaux

Et pour Léna

tout ça c'est normal

Léna rit le monde est plus beau

Léna dit je t'ai dans la peau

Et va dans la vie

avec Mistral ♪♪

(Fin chanson thème)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par