Image univers Le ranch Image univers Le ranch

Le ranch

Ils sont quatre jeunes liés par la passion du cheval. Léna et ses amis ont réaménagé le ranch de son grand-père pour pouvoir accueillir Mistral, un cheval sauvage. Grâce à ses talents de « chuchoteuse », parviendra-t-elle à l'apprivoiser?

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Pistache

Pistache est le nouveau protégé d’Anaïs. Il faut lui trouver une famille. Melvil a une allergie aux chevaux, mais son rêve est de monter à cheval. Il va aider à sauver Pistache en s’enfuyant avec lui pour l’éloigner du vendeur.



Année de production: 2013

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Léna et ses amis, liés par la passion du cheval, ont réaménagé un ranch appartenant au grand-père de Léna pour y accueillir Mistral, un cheval sauvage, ainsi que d'autres montures et animaux.

Début chanson thème

♪♪♪


CHANTEUR

♪ Léna rêve de grandes aventures

De soleil et d'air pur

Libre comme le vent

D'un petit paradis sur terre

De plaines et de rivières

Bordées par l'océan

Léna se sent pousser des ailes

À la seule vue de son pur-sang

Léna court et part au galop

Léna chante et parle aux chevaux

Et pour Léna

tout ça c'est normal

Léna rit le monde est plus beau

Léna dit je t'ai dans la peau

Et va dans la vie

avec Mistral ♪♪

(Fin chanson thème)

(Début information à l’écran)

(Pistache)

(Fin information à l’écran)

(À la gare, LÉNA cherche du regard dans la foule.)


[LÉNA:] Pardon! pardon!

(Soudain, MELVILLE s'approche d'elle en souriant.)


[MELVILLE:] T'es en retard, cousine!
[LÉNA:] Ah... Melville, j'ai bien cru

que t'étais reparti avec le

train. Comme t'as grandi.


[MELVILLE:] Je suis trop content de

te voir. Atchoum! Atchoum!


[LÉNA:] C'est à cause de mes habits.

Ils sont plein de poils de

Mistral. J'ai pas eu le temps

de me changer.


[MELVILLE:] Wow! Alors t'as pu le garder?

Il est à toi maintenant?


[LÉNA:] Oui, pour l'instant. Mais il

n'est pas encore à moi. Il le

sera après un an et un jour si

ses anciens propriétaires ne

sont pas venus le chercher.


[MELVILLE:] Je suis trop pressé

de le voir.


[LÉNA:] Euh... avec ton allergie aux

chevaux... c'est pas prudent.


[MELVILLE:] Ah, s'il te plaît. Je

voudrais tellement voir

Mistral. Et puis tu sais, mon

allergie, c'est pas si grave que ça.

(Le cellulaire de LÉNA sonne à ce moment.)


[LÉNA:] Allô, Anaïs.

Oui, je suis avec Melville.

Ah bon! Mais comment on

va faire? Bon, OK, j'arrive.

(LÉNA racrroche.)


[LÉNA:]Tu te souviens d'Anaïs?

Bien, elle a pas changé.

Faut que je passe au ranch,

mais pas pour longtemps.


[MELVILLE:] Génial, je viens avec toi.

(Un peu plus tard, ANAÏS chevauche JOSÉPHINE tout en tirant PISTACHE par la bride.)

[ANAÏS:] On est arrivés, Pistache.

Je vais te présenter à Hugo et

Angelo. Tu vas voir, ils sont

cool. Enfin, en général.

(ANAÏS arrive au ranch.)


[ANGELO:] Anaïs?! Qu'est-ce que

tu fais avec le cheval du papé?


[HUGO:] Un petit cheval abandonné

comme ça, je parie que c'est

ton nouveau protégé.

[ANAÏS:] Il s'appelle Pistache.

Il y a un maquignon qui voulait

l'acheter. Un homme sans-coeur

qui l'aurait sûrement revendu

à un abattoir. Le papé a accepté

de me le confier pour

que je lui trouve une famille.

(JUJU LE CANARD accourt à ce moment et mord la fesse d'HUGO.)


[HUGO:] Aïe! Sale bête! [ANAÏS:] Ha! Ha! Ha!
[HUGO:] Juju, du balai!

Lui aussi tu devrais lui trouver

une famille.


[ANGELO:] Anaïs, tu peux pas sauver

tous les chevaux du monde. Et

surtout, t'aurais dû nous en

parler avant.

[ANAÏS:] Si vous êtes pas contents,

vous n'avez qu'à l'y emmener

tout de suite à l'abattoir!

(LÉNA approche à ce moment.)


[LÉNA:] Hé, les amis. On se calme.

Alors le voilà ce fameux

Pistache. Bon, maintenant

qu'il est là, on pourrait peut-être

lui donner sa chance.

Lui trouver une famille si son

prix est raisonnable,

c'est pas impossible.

ANAÏS (implorant)

S'il vous plaît,

les garçons!


[HUGO:] Moi, j'ai rien contre.
[ANGELO:] Bon, d'accord. [ANAÏS:] Merci!

(Un peu plus tard, les quatre amis et MELVILLE sont en forêt.)


[ANGELO:] T'es presque un homme,

maintenant.


[LÉNA:] Voilà. D'ici, tu pourras nous

voir en restant loin des chevaux.


[MELVILLE:] Wow! Pistache,

c'est celui qui est attaché, là?

Et Mistral, il est magnifique.


[HUGO:] OK. Je vois. Toi, t'es pas le

cousin de Léna pour rien.

(Ils rient en choeur. Soudain, MISTRAL et PISTACHE hennissent et se cambrent violemment. PISTACHE s'approche de MISTRAL et tente de le mordre. LÉNA court vers eux.)


[LÉNA:] Mistral! Calme-toi.

(Pendant ce temps, PISTACHE galope à vive allure vers MELVILLE. MELVILLE lève calmement les bras vers le haut et parle à PISTACHE.)


[MELVILLE:] Tout doux!

(PISTACHE freine et se calme aussitôt.)


[MELVILLE:] Voilà. C'est bien.

T'es un bon cheval.


[HUGO:] Hé, comment il a fait ça?
[LÉNA:] Melville, je veux pas que tu

t'approches des chevaux.


[MELVILLE:] J'allais pas le toucher.

(Un peu plus tard, les quatre amis discutent près de l'enclos de la carrière extérieure.)


[ANGELO:] Ce petit a le cheval dans

le sang, Léna. Tu peux pas lui

en vouloir.


[LÉNA:] Je sais. C'est vraiment un

coup dur pour lui d'être

devenu allergique aux chevaux.


[HUGO:] En tout cas, il est super

caractériel, ce cheval. Ça va

être difficile de lui trouver

une famille.


[LÉNA:] On peut pas le juger

si vite. Pistache était

tranquille dans son pré et

brusquement il se retrouve

sur le territoire d'autres

chevaux. Il faut les emmener en

terrain neutre pour faire de

vraies présentations.

[ANAÏS:] On pourrait aller sur la

plage. C'est l'endroit idéal.


[LÉNA:] Où est passé Melville?

Melville!

(MELVILLE sort de la maison du ranch. Il est courbé et palpe sa gorge.)


[MELVILLE:] Je voulais juste boire

un verre d'eau.


[LÉNA:] Melville!

(Quelques instants plus tard, LÉNA et MELVILLE discutent en forêt.)


[LÉNA:] Comment tu te sens?
[MELVILLE:] Ça va. J'aurais dû y penser.
[LÉNA:] Tu pouvais pas savoir.

La maison de grand-père est pleine

de poils de chevaux.

Ah! Je suis désolée.


[MELVILLE:] J'aurais dû te dire que mon

allergie, c'était quand même

un petit peu grave. Mais j'avais

tellement envie de voir les chevaux...


[LÉNA:] Je crois que

j'aurais fait pareil.


[MELVILLE:] Ça, c'est sûr.
[LÉNA:] Tant que t'es au ranch, mets

ce foulard parce que c'est trop

dangereux ici pour toi. Et quand

tu iras mieux, on rentrera à

la maison.

(LÉNA donne un foulard à MELVILLE. Un peu plus tard, ANAÏS brosse PISTACHE pendant qu'HUGO et MELVILLE les regardent plus loin. JUJU LE CANARD fait le guet près d'HUGO.)

[ANAÏS:] Bien, alors? Viens m'aider.

Il va pas te manger quand même.


[HUGO:] Oh! Bien sûr. C'est comme

cette gentille petite boule de

plumes. Ils sont si mignons!


[MELVILLE:] Hugo il est pas allergique

aux animaux. C'est les animaux

qui sont allergiques à lui. Ha! Ha! Ha!

(LÉNA approche à ce moment.)


[LÉNA:] Allez, je t'emmène à

la maison.


[MELVILLE:] Mais tu devais présenter

Pistache à vos chevaux.


[LÉNA:] Oui. Je vais m'en occuper,

plus tard.


[MELVILLE:] Plus tard! Pistache a besoin

de toi maintenant. Tu dois

rester ici. Moi, je peux aller

tout seul chez toi. Je connais

le chemin. T'inquiète.


[LÉNA:] Mais Melville...
[HUGO:] Sinon, on va tous à la plage.

Sur le terrain, je sers pas à

grand-chose. Alors Melville et

moi, on va prendre des photos

de Pistache et ensuite, on ira

préparer la petite annonce pour

le faire adopter.


[LÉNA:] D'accord.
[MELVILLE:] Youppi!

Je vais aider à sauver Pistache!

(Un peu plus tard, HUGO et MELVILLE prennent des photos de PISTACHE. Sur le plage, LÉNA et ANAÏS tentent de réconcilier MISTRAL et PISTACHE.)


[HUGO:] Ce poil bouclé, c'est vraiment

moche. Je me demande qui

voudrait d'un cheval pareil?


[MELVILLE:] C'est pas moche, c'est

original. Regarde Anaïs avec ses

cheveux rouges, c'est original.

Et tu la trouves pas moche, hein?


[HUGO:] Euh... Non. Elle est plutôt jolie.

Enfin... Pourquoi tu dis ça?

(LÉNA approche à ce moment PISTACHE de SILA.)


MELVILLE (au loin)

Oui! C'est bien! Vas-y, Pistache!


[LÉNA:] Pistache, je te présente Sila,

le cheval d'Angelo.

(SILA hennit légèrement. Les deux chevaux se reniflent.)


[LÉNA:] C'est très bien, Pistache.

T'es un bon cheval. Bon, il est temps

de passer aux choses sérieuses.

C'est le moment de te présenter Mistral.


LÉNA (voix intérieure)

Pistache n'est pas une menace.

Ni pour toi, ni pour nous.

Va, Mistral. J'ai confiance en toi.


[HUGO:] Elle fait quoi, là?

Ils vont s'entre-tuer!


[MELVILLE:] T'inquiète. Léna sait ce

qu'elle fait.

(MISTRAL et PISTACHE s'approchent, se reniflent, puis partent au galop côte à côte.)


[MELVILLE:] Regarde ce Pistache comme

il se la raconte!


[ANGELO:] Ils jouent comme de

vrais gosses.


[MELVILLE:] Allez. Vas-y. Prends plein

de photos!

(HUGO prend des photos de PISTACHE qui galope aux côtés de MISTRAL. Un peu plus tard, au ranch, ANGELO et LÉNA installent PISTACHE et MISTRAL dans des enclos séparés. PISTACHE hennit bruyamment.)


[ANGELO:] Pistache! Ah non, hein,

tu vas pas nous casser les oreilles

toute la journée pour voir ton

nouveau copain.

(MISTRAL hennit bruyamment à son tour. LÉNA et ANGELO ont un petit rire. Un peu plus tard, HUGO approche en scooter de MELVILLE qui l'attend avec une valise.)


[HUGO:] C'est l'heure d'y aller,

le cousin.

(ANAÏS arrive à ce moment en scooter.)

[ANAÏS:] Attendez! Je viens avec vous.

Euh... parce que, Hugo, avec tes

fautes d'orthographe, ça ne va

pas faire sérieux pour notre annonce.


[HUGO:] Comment ça, mes "fautes"?

Bon, bien, si t'insistes, tu

peux venir avec nous.

(Un peu plus tard, alors qu'ils roulent sur la route, ANAÏS s'approche de MELVILLE.)

[ANAÏS:] Remets ton foulard, Melville.

La route traverse les prés du

maquignon. Il y a des chevaux

tout le long.

(Ils freinent à une intersection et un camion passe devant eux à toute vitesse.)


[EN CHOEUR:] Oh! [ANAÏS:] Bien justement. Le voilà,

le maquignon. Hum...

Dire que ces chevaux sont

destinés à l'abattoir, c'est une honte.


[MELVILLE:] Ce maquignon peut

toujours rêver. On lui laissera jamais

Pistache.

(Pendant ce temps au ranch, LÉNA et ANGELO guident PISTACHE et lui font faire divers pas.)


[LÉNA:] Bon, voyons déjà si on t'a

appris quelque chose.

Hé! Ça commence bien en tout cas.


[ANGELO:] Mon père connaît un jeune

cavalier qui cherche son premier

cheval pour faire des petits

concours. Il vient voir si

Pistache ferait l'affaire.


[LÉNA:] Wow! Super nouvelle!

(Un peu plus tard, HUGO, ANAÏS et MELVILLE regardent sur un ordinateur les photos de PISTACHE prises par HUGO.)


[MELVILLE:] Celle-là, c'est la mieux.

Il est trop beau dessus.

[ANAÏS:] À moi de jouer maintenant.

Alors, comment on charge les

photos, sur ce site?

Oh! Argh!

(Alors qu'ANAÏS touche au clavier, les photos changent d'orientation.)


[HUGO:] Eh bien, à ce rythme, on

n'est pas arrivés. Laisse faire

les websurfers.

(HUGO et ANAÏS luttent pour prendre le contrôle de l'ordinateur.)


[MELVILLE:] Hé, mais en fait,

vous seriez pas un peu amoureux

vous deux?

[HUGO ET ANAÏS:] Hein?! [ANAÏS:] Mais... pas du tout.

(Le cellulaire d'ANAÏS vibre à ce moment. Elle répond.)


[LÉNA:] Allô, Léna!

C'est génial! J'arrive.

Ils ont peut-être trouvé une

famille pour Pistache.


[MELVILLE:] Je peux venir avec vous

moi aussi?


[HUGO:] Hum... OK.

J'en profiterai pour te

faire faire du kite.

(Un peu plus tard au ranch, ÉMIR examine PISTACHE devant LÉNA, ANGELO et ANAÏS.)


[ÉMIR:] Hum! Bien musclé, une bonne

ossature, des pieds solides et

sains. C'est un bon cheval que

vous avez là.

[ANAÏS:] C'est un rustique.

Chez le papé, il vivait au pré,

été comme hiver. Même pas

un petit coin pour s'abriter.


[ÉMIR:] Il donne quoi, en selle? Hum?
[LÉNA:] On a pas encore eu le temps de

le monter, mais je l'ai un peu

longé et il a été débourré.


[ÉMIR:] Hum... il y a un creux, là,

sur la colonne vertébrale.

Le cheval ne boite pas?

[ANAÏS:] Mais non. Pas du tout.
[ÉMIR:] Une malformation au dos. Il

est sympathique, votre cheval,

mais il ne conviendra pas à

mon cavalier. Désolé.


[ANGELO:] Eh bien, c'est pas gagné.

Avec une malformation, personne

n'en voudra de ce cheval.

[ANAÏS:] Je laisserai pas Pistache

partir à l'abattoir. Ça, Angelo,

tu peux me croire!

(ANAÏS entre dans la maison du ranch en claquant la porte. Quelques instants plus tard, LÉNA et ANGELO la rejoignent. ANAÏS sanglote sur le canapé.)


[LÉNA:] Anaïs, on va tout faire pour

trouver une solution.

Mais Angelo a raison, le

placement va être difficile.

Il faut réfléchir. Je vais

demander à mon père de venir

voir Pistache. Seul un examen

vétérinaire pourra établir s'il

peut être monté malgré

sa malformation.

[ANAÏS:] Mais même s'il ne peut pas

être monté, des gens sympas avec

un pré, ça se trouve.


[ANGELO:] ll faut convaincre le papé de

donner Pistache.

(Un peu plus tard, HUGO arrive au ranch avec MELVILLE.)


[LÉNA:] Hugo, pourquoi t'as ramené

Melville? J'allais rentrer.

C'est dangereux, pour lui d'être là.


[HUGO:] Zen, la cousine. On s'affole

pas. D'abord, Melville a mis son

foulard. Et ensuite, on ne fait

que passer. Je l'emmène faire

son baptême de kite à la plage.


[LÉNA:] Ah! Super idée. Comme ça, je

peux continuer à m'occuper de Pistache.


[MELVILLE:] Pourquoi Anaïs,

elle pleure?


[LÉNA:] On a découvert une

malformation sur le dos de Pistache.


[HUGO:] Aïe! C'est pas bon, ça.
[MELVILLE:] Enfin, c'est pas

parce que Pistache a un petit problème

qu'il est bon pour l'abattoir.

Heureusement que je suis pas

un cheval, moi.


[LÉNA:] Melville, on va tout faire

pour lui trouver une famille.

Je te le promets.

(Un peu plus tard, ANAÏS et ANGELO discutent avec PAPÉ.)


[PAPÉ:] Alors, vous l'avez vendu,

mon canasson?

[ANAÏS:] Bien, en fait, Pistache a une

malformation. Pas sûr qu'il

puisse être monté.


[PAPÉ:] Comment ça

une malformation?

Clara, ma petite-fille, elle le

montait bien, son Pistache.

Tous les deux, ils faisaient les

400 coups. Si elle avait pas

déménagé au Québec,

jamais elle s'en serait séparée.


[ANGELO:] Papé, on ne pourra pas

le vendre.


[PAPÉ:] Tu veux le donner?
[ANGELO:] Les gens, avant d'acheter

un cheval, ils le font voir

par un vétérinaire. Et si le

cheval a un problème,

personne ne voudra l'acheter.

(Le MAQUIGNON arrive à ce moment en camion.)


[MAQUIGNON:] Holà, papé.

Je viens chercher votre petit cheval.


[PAPÉ:] C'est qu'il n'est plus chez

moi. Je l'ai confié à ces gamins.


[MAQUIGNON:] Quoi?! [ANAÏS:] Oui. Et Pistache va rester

chez nous parce qu'il a une

malformation et que vous ne

pourrez le vendre à personne à

part à un boucher.


[MAQUIGNON:] Ha! Ha! Ha!

Une malformation!

Des fadaises, gamine. Le cheval,

je l'ai examiné moi-même.

ll n'a aucune malformation.

Papé, ces gosses vous embrouillent

pour avoir le cheval gratis.


[PAPÉ:] Anaïs, tu es trop jeunette

pour t'occuper de ce genre

d'affaires. J'ai eu tort de te

confier mon cheval.

[ANAÏS:] S'il vous plaît, papé! Ne lui

vendez pas Pistache. Sinon,

il va finir à l'abattoir.

(Le MAQUIGNON repart vers sa voiture en riant.)


[MAQUIGNON:] T'inquiète pas pour ça.

Y a aucun risque.


[ANGELO:] Ne t'en fais pas.

On va trouver une solution.

(Pendant ce temps, HUGO et MELVILLE font du kitesurf. MELVILLE aperçoit le camion du MAQUIGNON et grimace d'inquiétude.)


[HUGO:] C'est bon, t'es prêt?

Accroche-toi. Youhou!


[MELVILLE:] Hugo, faut que je rentre.

Ma tante m'attend. J'avais

complètement zappé. Ramène-moi

au bord, vite!


[HUGO:] D'accord.

(Un peu plus tard, HUGO et MELVILLE sont au bord de la plage. HUGO plie la voile de son kitesurf.)


[HUGO:] Je replie mon aile et

je t'accompagne.


[MELVILLE:] Non, non, c'est bon, laisse

tomber. Je me débrouille. C'est tout près.

En plus, ma tante

n'aime pas trop que je monte

en scooter. On se voit plus tard.

Allez, salut!


[HUGO:] Hé! Attends!

(MELVILLE s'éloigne en courant. Pendant ce temps, au ranch, LÉNA longe PISTACHE.)


[LÉNA:] C'est bien. Tu travailles

bien, dis donc. Si tu peux être monté,

tu feras vraiment le bonheur d'un cavalier.

(Son cellulaire vibre et elle répond.)


[LÉNA:] Allô, papa! Oui, c'est

pour Pistache. Tu pourrais venir

l'examiner? Hum-hum.

Oui. Melville va bien. Il fait

du kitesurf avec Hugo. OK.

J'attends que tu me rappelles.

(La camion du MAQUIGNON arrive à ce moment.)


[LÉNA:] Bonjour. Vous venez pour quoi?
[MAQUIGNON:] Je viens chercher

mon cheval, pardi.

(LÉNA fronce alors les sourcils. Pendant ce temps MELVILLE s'approche du ranch en courant.)


MAQUIGNON

Puisque je te dis que je l'ai acheté!

C'est pas vrai, ça!

Alors maintenant, tu me le rends

ou j'appelle la gendarmerie!

(MELVILLE arrive à ce moment à l'enclos du ranch et s'approche de PISTACHE.)


MELVILLE (à voix basse)

Pistache! Pistache! Allez, viens.

(PISTACHE hennit légèrement.)


[MELVILLE:] Arrête, tu vas nous faire

repérer, gros bêta.


[LÉNA:] Désolée, mais vous n'avez

aucune preuve. Je veux d'abord

voir le papé.


[MAQUIGNON:] Mais quelle tête de mule!

(Le MAQUIGNON se dirige vers l'enclos avec une bride en main. LÉNA cherche alors à saisir la bride.)


[LÉNA:] Hé! Vous n'avez pas le droit.

(Le MAQUIGNON remarque alors que l'enclos est vide.)


[MAQUIGNON:] Ça suffit, maintenant.

Il est où, mon canasson?


[LÉNA:] Hum! Il est... il n'est plus là?
[MAQUIGNON:] Quoi?

Tu te fiches de moi? Je reviens

d'ici ce soir. Il a intérêt

à être là, sinon, ça va barder.

(Un peu plus loin, MELVILLE court en menant PISTACHE en licol. MELVILLE s'arrête de courir, essoufflé. PISTACHE s'approche.)


[MELVILLE:] Non, non, faut pas que tu

t'approches trop près de moi. Je

suis allergique. Allez, viens.

On est presque arrivés.

(Un peu plus tard, MELVILLE conduit PISTACHE dans une maison en ruine.)


[MELVILLE:] Je me cachais toujours là,

quand je jouais à cache-cache avec

Léna. Allez. Rentre.

Ici, ils te trouveront pas.

(PISTACHE s'approche tout près de MELVILLE.)


[MELVILLE:] Hé, non! Je t'ai dit que

j'étais allergique. Ah oui, tu veux

manger. Quel goinfre!

T'inquiète pas, Pistache, jamais

je te rendrai au maquignon.

(Pendant ce temps, ANGELO et ANAÏS rejoignent LÉNA au ranch.)


[LÉNA:] Pistache a disparu! [ANGELO ET ANAÏS:] Hein!
[LÉNA:] Le maquignon est venu le

chercher. Il disait qu'il était à lui.


[ANGELO:] C'est vrai. Le papé le lui

a vendu.

(HUGO arrive à ce moment.)


[LÉNA:] Hugo?! Où est Melville?
[HUGO:] Bien, il avait rendez-vous

avec ta mère.


[LÉNA:] Ma mère! Ma mère n'est

même pas à la maison.

C'est peut-être lui qui s'est enfui

avec Pistache? Ah non!


[HUGO:] Pistache s'est enfui?

(MISTRAL hennit à ce moment bruyamment en hochant de la tête.)


[LÉNA:] Mistral sait dans quelle

direction Pistache est parti.

Allez, Mistral!


[ANGELO:] Léna, attends! Allez, Sila!

(ANGELO et LÉNA partent au galop.)


[HUGO:] S'il arrive quelque chose à

Melville à cause de moi...

[ANAÏS:] Ne t'inquiète pas. Léna va le

retrouver. J'en suis sûre. Y a

quelque chose de bizarre. Le

maquignon, il a dit qu'il avait

examiné Pistache et qu'il

n'avait pas de malformation.

Tu crois que le père d'Angelo

s'est trompé?


[HUGO:] Non. Je crois que

le maquignon a menti.

(Un peu plus tard, ANAÏS et HUGO épient le MAQUIGNON sur son ranch. Le MAQUIGNON tire une jument par la bride tout en la fouettant.)


[MAQUIGNONG:] Allez, avance,

vieille garce! Allez, avance!

(ANAÏS s'élance alors devant la jument.)

[ANAÏS:] Non, arrêtez!

MAQUIGNON

Où avez-vous mis mon cheval?


[HUGO:] Bien, justement, ma copine,

elle l'adore, votre cheval. Et

je voudrais lui en faire cadeau.

Je vous le rachète le double de

son prix. Je t'offrirai la lune,

bébé. Alors?


[MAQUIGNON:] C'est non.
[HUGO:] Bon, je vous en offre le

triple. Et c'est une affaire

conclue. D'accord?

Eh bien, il fait des crottins

en or, ce cheval ou quoi?


[MAQUIGNON:] Fichez le camp,

sale fouineur! Et gare à vous.

Je veux mon cheval ce soir!


HUGO (charmeur)

Vous ratez une super affaire.

Vous allez le regretter.

(Pendant ce temps, LÉNA et ANGELO s'arrêtent près d'une rivière.)


[LÉNA:] Mistral a perdu la trace

de Pistache.


[ANGELO:] Qu'est-ce qu'on fait?
[LÉNA:] Attends.

(LÉNA saisit son cellulaire et compose un numéro.)


[LÉNA:] Allô, papa?...

D'accord. On se retrouve au

ranch. Mais pas tout de suite.

On fait une partie de

cache-cache avec Melville. OK.

À tout à l'heure.

(LÉNA raccroche.)


[ANGELO:] On va retrouver Melville.

Je suis certain que Mistral nous a

conduits dans la bonne direction.


[LÉNA:] Oui, mais... imagine qu'il

fasse une crise d'asthme...

...sans personne pour l'aider.

Cet endroit me rappelle quelque

chose. Mais oui, je sais! Quand

on était petits, Melville venait

toujours par là. Il se cachait

dans une maison de gardien.

Je faisais semblant de pas le

trouver pour lui faire plaisir.

(Quelques instants plus tard, LÉNA et ANGELO se rapprochent de la maison en ruine.)


[LÉNA:] Melville! Melville!
[MELVILLE:] Oh non. Chut!

Surtout, pas un bruit.


[LÉNA ET ANGELO:] Melville? Melville?

(LÉNA et ANGELO s'approchent de MELVILLE.)


[LÉNA:] Melville? Ah, tu vas bien?
[MELVILLE:] Oui. Ça va.
[LÉNA:] T'es complètement

inconscient. T'aurais pu faire

une crise d'asthme ici tout seul.


[MELVILLE:] Et alors?

C'est pas pire que

l'abattoir pour Pistache.


[LÉNA:] Ça n'arrivera pas, Melville.

Ça n'arrivera pas.

(Pendant ce temps, au ranch, ANAÏS et ANGELO regardent un livre sur les chevaux.)

[ANAÏS:] Tarpans, les chevaux de trait,

trakehners, trotteurs français...

Y a rien. Aucun cheval qui

ressemble à Pistache.


[HUGO:] Faut dire qu'il ressemble à

rien. Oups!

[ANAÏS:] Argh!
[HUGO:] J'ai rien dit, bébé. [ANAÏS:] Bébé toi-même.

Si le maquignon tient tant à ce cheval,

c'est qu'il a quelque chose

de spécial.


[HUGO:] Et son poil, c'est super rare,

ça, un cheval frisé. Ça pourrait

être un truc de collectionneurs.

[ANAÏS:] Hugo! Les chevaux, c'est pas

des voitures.

(HUGO sort son téléphone intelligent et fait une recherche.)


[HUGO:] "Cheval", "bouclé"...

Il y a rien, à part "boucle de

ceinture cheval".

[ANAÏS:] Je te l'avais dit.

(Pendant ce temps, ANGELO, LÉNA et MELVILLE marchent à côté de leurs chevaux. ANGELO enlève le licol de PISTACHE et pointe vers MISTRAL et SILA.)


[ANGELO:] Allez. Va rejoindre tes potes.

(PISTACHE hennit de bonheur.)


[MELVILLE:] Wow! Ils sont beaux,

tous les trois.

(Quelques instants plus tard, ANAÏS voit arriver les trois chevaux au ranch.)

[ANAÏS:] Mistral, Sila et Pistache.

Mais où sont... Melville!

(Assis dans le hamac, HUGO continue ses recherches sur son téléphone intelligent.)


[HUGO:] "Cheval", "poil", "frisé"...

(Le camion du MAQUIGNON arrive à ce moment. PAPÉ et le MAQUIGNON descendent.)


[PAPÉ:] Anaïs! C'est quoi, cette

entourloupe? Le voilà, mon cheval!

[ANAÏS:] Papé, le maquignon vous ment.

Il compte revendre Pistache

très cher.


[PAPÉ:] Mais qu'est-ce que tu

racontes encore?


[MAQUIGNON:] Des bêtises, papé.

Ces gosses ne savent plus quoi inventer.

J'ai retrouvé mon cheval.

L'affaire est close.


[HUGO:] "Curly", "Curly"...

Hé! Je crois que je tiens

quelque chose.

(Le MAQUIGNON est allé chercher PISTACHE et le tient par la bride. MELVILLE arrive en courant.)


[MELVILLE:] Non, non! Laissez-le!

Vous avez pas le droit.


[LÉNA:] Melville, et ton allergie?
[ANGELO:] Lâche Pistache. Tu n'as même

pas ton foulard.

[ANAÏS:] Mais poussez-vous! Il va

faire une crise d'asthme.


[MELVILLE:] Compris?

Allez-vous-en! Partez!


[LÉNA:] Mais t'as pas de crise

d'asthme? Tu n'éternues même pas.


[HUGO:] C'est parce que Pistache est

un Curly, un cheval hypoallergénique.

Un "curly", ça veut dire "frisé"

en anglais. C'est un cheval américain.


[LÉNA:] Un cheval pour les allergiques

aux chevaux? Ça existe?


[HUGO:] Oui. Et ça vaut une petite

fortune. Regardez, papé. On

avait raison. Ce maquignon

comptait faire une très bonne

affaire sur votre dos.


[PAPÉ:] Vous vouliez m'arnaquer,

espèce de voyou!


[MAQUIGNON:] Mais vous n'êtes

qu'un vieux fada. Vous êtes tous

complètement fadas ici!

Ce cheval est à moi.

(Le MAQUIGNON amène PISTACHE par la bride vers le camion. MISTRAL arrive alors et se cambre devant le MAQUIGNON. Le MAQUIGNON s'enfuit en laissant PISTACHE au ranch.)


[LÉNA:] Bravo, Mistral!

Tu lui as fait peur.

(Ils rient en choeur. Un peu plus tard, M. STEINER examine PISTACHE au ranch.)

[M. STEINER:] Sa malformation

ne semble pas avoir de conséquences

pathologiques. Il peut être monté.


MELVILLE

C'est vrai que je ne suis pas

allergique à Pistache?

[M. STEINER:] On dirait bien.

Grâce à leurs poils bouclés,

les Curly sont, paraît-il,

beaucoup moins allergisants

que les autres chevaux.

[ANAÏS:] Le papé nous le confie et

n'augmente pas son prix de

départ. Avec cet atout, on

devrait lui trouver une

famille facilement.


[MELVILLE:] Tu crois que mes parents

seraient d'accord?


[LÉNA:] Tu peux compter sur moi pour

leur en parler.

(Un peu plus tard, les quatre amis et MELVILLE sont sur sur la plage. MELVILLE s'apprête à se mettre en selle sur PISTACHE.)


[ANGELO:] C'est bon, Melville.

En selle.


[MELVILLE:] J'arrive pas à y croire.
[LÉNA:] Allez, le cousin. File!
[MELVILLE:] Allez. On y va, Pistache!

(LÉNA rattrape MELVILLE.)


[LÉNA:] Ya! Allez, Melville!

(Ils galopent côte à côte et rient en choeur.)

(Début chanson thème)

♪♪♪


CHANTEUR

♪ Léna rêve de grandes aventures

De soleil et d'air pur

Libre comme le vent

D'un petit paradis sur terre

De plaines et de rivières

Bordées par l'océan

Léna se sent pousser des ailes

À la seule vue de son pur-sang

Léna court et part au galop

Léna chante et parle aux chevaux

Et pour Léna

tout ça c'est normal

Léna rit le monde est plus beau

Léna dit je t'ai dans la peau

Et va dans la vie

avec Mistral ♪♪

(Fin chanson thème)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par