Image univers Les bleus de Ramville Image univers Les bleus de Ramville

Les bleus de Ramville

L'univers tourne autour des membres du club des fans de l'équipe de hockey local d'une ligue senior semi-professionnelle. Bien qu'affichant des personnalités et des intérêts différents, les quatre membres les plus actifs du club des fans partagent tous une passion qui les unit - le hockey. Et plus particulièrement, le hockey joué par leur équipe, les Radiateurs Dufresne.Propriété de Polo Dufresne, homme d'affaires influent aux moeurs quelque peu douteuses, l'équipe des Radiateurs est un des ...

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Jeu de puissance

C’est la première pratique de la saison. Racette rencontre sa compétition, Moose Morin. La patience de Gordie a atteint ses limites en ce qui concerne l’arrangement de Nadine à Montréal. Christian a une deuxième chance de parler à Matthieu.



Année de production: 2013

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

 

(Générique d'ouverture)


MAUREEN est couchée dans son lit. Elle se lève, car elle entend du bruit. MIKE peinture un mur du salon.


MAUREEN

Mike? Qu'est-ce que tu fais là?


MIKE

J'espère que je t'ai pas réveillé,

mon petit loup?


MAUREEN

Non... c'est correct.

Qu'est-ce que tu fais?

Je pensais que t'avais fini?


MIKE

Je trouvais que ça avait

besoin d'une autre couche,

je me suis dit je

vais en profiter pendant

que tout était encore sorti...


MAUREEN

T'es pas obligé, voyons.

T'as une grosse journée...


MIKE

Non, non, non.

Je t'ai dit que ça allait être

bien fait, ça va être bien fait.


MAUREEN

OK. Veux-tu que je te

fasse un bon café?


MIKE

Il est déjà fait, mon p'tit loup.

T'as juste à te servir.


MAUREEN

T'es trop bon pour moi

tsé, je te mérite pas.


MIKE

De toute façon, moi,

peinturer, ça me relaxe.

Ça fait sortir mon stress.

Je vais avoir de la

compétition aujourd'hui.

Moose Morin va

être aux try outs.


MAUREEN

Moose Morin?

Il était pas dans la

Western League avant lui?


MIKE

Apparemment, il a déménagé pis il

se cherche une nouvelle équipe.


MAUREEN

Bien, fais-t’en pas

avec ça, mon gros loup.

Il y a personne qui est

capable de prendre ta place.


MIKE

(Propos en anglais)

Damn right.


On se retrouve chez NADINE qui parle au téléphone.


NADINE

Oui.

Je suis très contente que vous

soyez satisfait du dépliant.

Oui, puis on va apporter

les petits changements

que vous avez demandées.

OK? Merci. Bye.


GORDIE

(Entrant dans la pièce)

Pis, as-tu appelé le maire?


NADINE

Non, non, je vais

faire ça plus tard.

J'ai des affaires à faire avant.


GORDIE

Dine.


NADINE (Énervée)

Heille, pas de

reproches à matin, OK?

J'en ai déjà assez sur

le dos comme c'est là.


GORDIE

C'est important.

Appelle-le, moi je sais

plus quoi lui dire.


NADINE

Les enfants sont-tu prêts?


GORDIE

Oui, oui...

(Levant le ton)

Wayne, Amélie! Let's go!

(S'adressant sèchement à NADINE)

C'est pas parce que tu

travailles à Montréal que tu peux

pas donner un p'tit coup

de main à Ramville.


Les enfants entrent dans la cuisine et AMÉLIE embrasse NADINE.


AMÉLIE

Bye, maman.


NADINE

Bye, ma chérie.

(S'adressant à GORDIE)

J'ai pas le temps pour son

comité de relance, au maire.


GORDIE

Ben, dis y.


WAYNE s'apprête à partir.


NADINE

Heille!

T'oublies pas quelque chose?


WAYNE

(Propos en anglais)

Bye, mom.


NADINE

Bye mon beau.


GORDIE

Peux-tu régler ça

aujourd'hui, s'il te plaît?


GORDIE embrasse le front de NADINE.


NADINE

Oui, oui.


GORDIE

Souhaite-moi bonne chance.

J'ai une grosse journée.


NADINE

Bonne chance.


Dans le stationnement de l'aréna, MAUREEN et MIKE arrivent en voiture et voient MCNEIL dans une voiture sport jaune.


MIKE

Heille.


MCNEIL

Heille.


MIKE

Beau char.


MCNEIL

Ouan.


MIKE

Pis?


MCNEIL

Bof.


MIKE

En forme?


MCNEIL

Toi?


MIKE

J'avais rien d'autre

à faire cet été.

(Propos en anglais)

Top shape!


MCNEIL

(Propos en anglais)

Good.


MAUREEN

Heille, Dave.


MCNEIL

Heille.


MAUREEN

T'as changé de char?


MCNEIL

Ouen, j'ai eu une petite

augmentation à l'ouvrage pis

Gord m'a fait un bon

deal, fait que...


MIKE

C'est bon avoir une job.


MAUREEN

Bon, il faut que

j'y aille, moi là.


MCNEIL

Tu viens pas voir les try outs?


MAUREEN

Je peux pas me permettre de

manquer des shifts ces temps-ci.

M'a essayer d'y aller

après le rush du lunch.

Salut les gars.

Je vous vois plus

tard. Bonne chance.


MIKE

Salut là.


MAUREEN part. MCNEIL essaie d'attraper son sac de hockey dans la voiture, mais il s'agrippe l'épaule en grimaçant de douleur.


MIKE

Qu'est-ce qu'il y a?

T'es-tu fait mal?


MCNEIL

Ah, ça va...


MIKE

T'es sûr?


MCNEIL

Un petit accident de

ski sur le lac là.

Pis ça va passer.

Heille pas un mot à Gord, han?

Je pas envie de perdre du

temps de glace pour une

niaiserie de même, moi.


MIKE

Fais-toi en pas, je

vais rien y dire.


MCNEIL

Ouin. Viens-t’en.


MIKE

Ben oui, j'arrive.


Dans le vestiaire des Radiateurs, POLO est au téléphone et GORDIE et JACK attendent.


POLO

Ouan. Ben oui.

Tu me tiendras au courant.


GORDIE

Pis?


POLO

Pis? Le p'tit Leroux viendra

pas, les Mustangs l'on ramassé.


GORDIE

Bof, c'est pas une grosse perte.

On l'avait invité aux try

outs quasiment par courtoisie.


JACK

Il va quand même nous

manquer un ailier.


GORDIE

Regardons ceux qui sont venus.

Il y en a peut-être une couple

qui vont nous surprendre.


JACK

Moose Morin...

Je trouve pas que c'était une

ben bonne idée de l'inviter moi.


POLO

Quoi? Penses-tu que Racette

va prendre ça personnel?


GORDIE

Faut pas s'inquiéter pour Mike.

Il est capable de se défendre.

Pis si y'est pas capable de suivre...

C'est ça le hockey.


JACK

Morin c'est un loose cannon.

Quand les fils se touchent...


GORDIE

Y'est gros, y'est fort pis

il se cherche une équipe.

Ça nous coûte rien

d'y donner une chance.


JACK

C'est pu moi qui est le

coach, ça fait que...

M'aller me préparer.


JACK s'éloigne.


POLO

Heille, Gord. Je sais que t'as pas

l'équipe que tu veux,

mais fais ce que tu

peux avec ce que t'as.

Tout le monde va être content.


GORDIE

Ouan...


Dans la loge du fan-club, JULIE rejoint CHRISTIAN qui regarde vers la patinoire.


JULIE

Pis? Ils ont tu déjà commencé?


CHRISTIAN

Non, ils sont pas

encore sur la glace.


JULIE sort ses papiers de son sac et les dispose sur le bord de la fenêtre de la loge.


CHRISTIAN

Tu t'installes-tu

icitte pour la semaine?


JULIE

Non, non.

C'est juste important que

je manque rien, cette année.


CHRISTIAN

C'est rien que la

première pratique.

Je le sais, mais...

Je me suis fait une fiche

sur tous les joueurs.

C'est important de marquer

leur progrès dès le départ.


CHRISTIAN

C'est pas à Gordie pis

à Murray de faire ça?


JULIE

Ben oui.

Mais je veux dire, j'ai

mon propre système.

Je vais prendre mes notes pis

je vais leur en parler après.


CHRISTIAN

Pourquoi tu mets pas

tout ça sur ordinateur?


JULIE

Ben non. Faut que j'aille

ça devant moi là.

Ça me prend une vue d'ensemble.


CHRISTIAN

Quand même, arrive au vingt

et unième siècle Lachance...


Une dame entre dans la loge.


CHRISTIAN

Madame Caron!


MADAME CARON

As-tu vu Mathieu?


CHRISTIAN

Non... euh...

Y'as-tu quelque

chose qui va pas?


JULIE

Bon ben...

Je pense que je vais

vous laisser seuls.


CHRISTIAN

Qu'est-ce qui se passe?


MADAME CARON

On s'est chicané hier soir

pis il a décidé d'aller coucher

chez son ami Paul.

Quand j'ai téléphoné à matin, il

était parti depuis un bon bout

de temps pis il est toujours

pas revenu à la maison.


CHRISTIAN

Ah... Sais-tu où est-ce

qu'il pourrait être?


MADAME CARON

Ben... J'ai pensé qu'il

était peut-être venu te voir...


CHRISTIAN

Non. Je l'ai pas vu depuis...

Ben, la dernière fois

qu'on s'est parlé là.


MADAME CARON

En tout cas... Si jamais

tu y parles ou tu le vois,

tu peux-tu lui dire de me

téléphoner s'il te plaît?


CHRISTIAN

Promis.


MADAME CARON

OK, merci...

En tout cas. Merci.


Dans le vestiaire des Radiateurs, les joueurs se préparent.


MIKE

Es-tu sûr que t'es correct?


MCNEIL

Oui, oui, ça va.


MOOSE MORIN

(Serrant la main de MIKE)

Animal? Moose Morin.

Je suis content de

te rencontrer, man.

Je suis un gros fan.


MCNEIL

Salut. Comme ça, tu t'en viens

me donner du trouble?


MOOSE MORIN

(Propos en anglais)

You're going down, old man.


MIKE

J'aime ça des p'tits

effrontés comme toi...

Surtout pour déjeuner.


MOOSE MORIN

Bonne chance...

Tu vas en avoir besoin.


MIKE

La chance a rien à voir

là-dedans mon gars.

(S'adressant à MCNEIL)

J'haïs pas son attitude à lui.


MCNEIL

Ouan, on s'en reparlera

après les try outs...


Dans le bureau des entraîneurs, GORDIE parle au téléphone et JACK chausse ses patins.


GORDIE

Ben voyons, je pensais

qu'on s'était entendu, Dine.

Je peux pas y aller.

Je peux pas croire que tu

peux pas lâcher le téléphone

le temps d'aller les chercher...

Non, non, je comprends, mais...

Je peux pas. OK. À plus tard.

Excuse-moi Jack, c'est...


JACK

Gordie, j'ai passé ma vie

dans le hockey pis j'ai réussi

à garder mon mariage

ensemble avec du tape.

T'as pas besoin de

rien m'expliquer.


GORDIE

Ouan...


Sur la patinoire, les joueurs s'entraînent pour les essais. GORDIE et JACK les observent


On se retrouve avec NADINE au téléphone dans sa cuisine.


NADINE (Préoccupée)

Quel autre changement

qui veut apporter?

Bon, ben OK, peux-tu appeler

l'imprimeur pis lui dire

d'attendre parce que les

corrections arriveront

pas avant demain matin...

Christine, moi aussi,

je suis débordé.

Je viens juste d'avoir le

temps de prendre ma douche

pis de m'habiller...

Non, c'est correct,

je vais l'appeler moi.

Je te dis que c'est correct.

Il y a-tu autre chose?

Christine, je pensais

qu'on avait réglé tout ça?

Je suis resté à Montréal plus

longtemps justement pour qu'on

puisse aller voir

d'autres bureaux ensemble.

Je comprends que tu connais

le quartier mieux que moi...

C'est le loyer que j'aime pas...

Non! Tu peux pas faire

ça sans m'en parler.

Quoi? Qui ça?

OK, vas-y, on s'en

reparle plus tard. Bye.


De retour sur la patinoire, MOOSE MORIN passe devant MIKE et lui lance un regard provocateur.


Dans un dépanneur, MATHIEU joue à un jeu d'arcade. CHRISTIAN le rejoint.


CHRISTIAN

Mathieu.


MATHIEU

Salut.


CHRISTIAN

Savais-tu que ta

mère te cherche?


MATHIEU

Non.


CHRISTIAN

Elle est inquiète.


MATHIEU

(Propos en anglais)

So?


CHRISTIAN

Qu'est-ce qui se passe?


MATHIEU

C'est pas de tes affaires.


CHRISTIAN

Es-tu sûr que ta mère

sais où est-ce que t'es?


MATHIEU

Oui.


CHRISTIAN

Tu peux me dire la vérité, t'sé.


MATHIEU

Je te l'ai dit.


CHRISTIAN

Mathieu...


MATHIEU

Quessé tu veux que

je te dise de plus?

Elle le sait.


CHRISTIAN

OK. Ben je vais l'appeler d'abord.

Juste pour être certain.


MATHIEU

Ah, tu vas pas me stooler, là?


CHRISTIAN

Je te stoole pas si ta

mère sait où ce que t'es...


CHRISTIAN prend son cellulaire et compose un numéro.


MATHIEU

(Propos en anglais)

Ah come on!


CHRISTIAN

Madame Caron...


MATHIEU

OK! OK! Elle sait pas.


CHRISTIAN

Non, Madame Caron,

je l'ai pas vu,

mais je voulais juste te

dire que j'ai une petite idée

où il peut être.

Inquiète-toi pas trop,

je suis pas mal sûr

de pouvoir le retrouver.

C'est ça, bye.


CHRISTIAN raccroche.


CHRISTIAN

Va falloir qu'on

s'explique toi pis moi.

Viens-t’en.


De retour sur la patinoire, MOOSE MORIN plaque MIKE sur les bandes à de nombreuses reprises. Dans la loge du fan-club, JULIE regarde vers la patinoire. MAUREEN entre.


MAUREEN

Ah finalement!

Je pensais que mon

shift finirais plus!

Pis? Comment ça se passe.


JULIE reste muette et fixe la patinoire.


MAUREEN

Quoi? Qu'est-ce qu'il y a?


JULIE

Ben...

Moose est en train de donner

du fil à retordre à Mike...


MAUREEN

Mon gros loup...


JULIE

Si ça continue de même là...


MAUREEN

Ben quoi, si ça continue de même?


JULIE

T'sé Mo, le plus important

au hockey c'est de gagner pis

si Moose aide les Radiateurs

plus que Mike, ben...


MAUREEN

Ils peuvent pas

mettre Mike à porte.

Y'a refusé la job à

Ottawa pour pouvoir jouer.

Ils peuvent pas lui faire ça.


JULIE

Gagner, Mo.

Il faut gagner.


MAUREEN

Heille. Il lui restera plus rien!

Il était tellement content

de recommencer à jouer pis...

Pis faire de l'argent!


Sur la patinoire, MIKE et MOOSE MORIN engagent une bataille. JACK vient les séparer.


JACK

(Propos en anglais)

Heille, break it up boys!

Break it up!

Not a good idea.

(S'adressant à MOOSE MORIN)

(Propos en français)

Ramasse ton bâton.


Plus tard dans l'entraînement, MIKE rejoint JACK près de la bande.


JACK

Lâche pas Mike.

Il essaye trop, il va

finir pas se fatiguer.


JACK

Merci coach.


Un cri attire l'attention de JACK et MIKE. MCNEIL est couché sur la glace et crie de douleur.


JULIE

Heille, Dave se relève pas.


MAUREEN

As-tu vu ça?

C'est Moose qui l'a

frappé, ça se fait pas là!


JULIE

Il me semble qu'il l'a pas

frappé si fort que ça...


MOOSE MORIN

Dave, t'es-tu correct?


MCNEIL

Espèce de gorille!

Qu'est-ce qui te prends man!


MOOSE MORIN

T'es pas sérieux

man, c'était clean.


GORDIE

(S'adressant à MOOSE MORIN)

Toi, aux douches!

Ta journée est finie!


MOOSE MORIN

C'était clean!


GORDIE

Heille, aux douches j'ai dis!


MOOSE MORIN

Personne l'a vu?

Non? OK.


Sur un banc de parc, CHRISITAN et MATHIEU discutent.


MATHIEU

Je l'aime juste pas, bon.

Il a beau acheter des

cadeaux à ma mère pis

m'amener aux go-karts...


CHRISTIAN

T'exagères là...


MATHIEU

Pis ma mère se laisse

pogner là-dedans.

Mais moi je le sais

qu'il l'aime pas.


CHRISTIAN

Ça, c'est ce que toi tu dis.


MATHIEU

Elle voit plus clair.

Elle dit qu'elle est contente

qu'on redevienne

une famille!

Mais moi, j'oublie

pas, par contre.

Il nous a laissés.

Il nous a abandonnés.


CHRISTIAN

Ben... Peut-être que ton père

s'est juste rendu compte

qu'il s'était trompé.


MATHIEU

C'est pas un vrai père!

Il essaye juste

de nous racheter!


CHRISTIAN

T'es-tu sûr de ça?


MATHIEU

Oui!

La seule raison pour laquelle il

veut déménager avec nous autres

c'est parce qu'il a perdu

sa job dans l'Ouest.


CHRISTIAN

Tu dis n'importe quoi!

Qu'est-ce que t'as à tout le

temps prendre sa défense, toi?


MATHIEU

C'est parce que t'es trop

niaiseux pour te rendre compte

à quel point t'es

chanceux d'avoir un père!

S’il mourait demain matin,

qu'est-ce que tu ferais, han?


Offusqué, MATHIEU se lève et s'éloigne.


CHRISTIAN

S'cuse là, c'était pas

ça que je voulais dire.


À la sortie de l'aréna, MIKE accompagne MCNEIL. Le bras de MCNEIL est dans un bandage.


MCNEIL

Tiens, on va prendre mon char.


MIKE

Je pense pas que tu

peux chauffer anyway.


MCNEIL

Fais-y attention.


MIKE

Oui oui.


MCNEIL

Pas trop dur sur la clutch.


MOOSE MORIN

(Sortant de l'aréna)

Mike!


MIKE

(S'adressant à MCNEIL)

Attends une minute.

(S'adressant à MOOSE MORIN)

Qu'est-ce que tu veux?


MOOSE MORIN

Je voulais m'excuser à McNeil.


MIKE

Il est un peu tard

pour ça, tu trouves pas?


MOOSE MORIN

C'était pas de ma faute, man.


MIKE

Qu'est-ce que t'avais d'affaire

à y entrer dedans de même?


MOOSE MORIN

Man, je te dis, j'y

ai rien fait de mal.


MIKE

Ça pas l'air à ça.


MOOSE MORIN

Écoute, on fait la même

job sur la glace, OK?

Pis je te donne ma parole, je

te jure : j'y ai juste donné

un coup d'épaule pis il est

pas rentré dans les bandes

si fort que ça.

J'ai pas pris d'élan ou rien.

Écoute, je suis peut-être pas ben bright,

mais je suis pas assez niaiseux

pour aller varger sur le

capitaine pendant les try outs.

En tout cas, si il veut l'entendre,

tu lui diras que je

m'excuse quand même.


MIKE

OK. J'ai compris.


MOOSE MORIN

Mike... euh...

Je sais que les coachs voudront

rien savoir de moi après ça,

mais, tu penses-tu que tu

pourrais faire quelque chose...


MIKE

Je peux rien te promettre,

mais je vais voir

ce que je peux faire, OK?


MOOSE MORIN

Merci man.

T'es un gars correct, Animal.

Tout le monde le dit pis...

C'est vrai.


MIKE

(Propos en anglais)

Alright Moose.


MIKE rejoins MCNEIL dans la voiture.


MCNEIL

Qu'est-ce qu'il voulait, lui?


MIKE

Il voulait s'excuser.


MCNEIL

Trop tard.


MIKE

Pis il voulait me dire qu'il

t'avait quasiment pas touché.


MCNEIL

Il m'a rentré dedans comme

s'il voulait me faire mal.

(Propos en anglais)

End of story.


MIKE

Je pense pas, moi.


MCNEIL

T'es-tu en train de me

traiter de menteur toi?


MIKE

Oui.


MCNEIL

Mange donc d'la marde...


MIKE

Heille, ça fait assez longtemps

que je joue au hockey pour

savoir que quand un gars

comme Moose veut te faire mal,

il manque pas son coup, fait que...


MCNEIL

(Propos en anglais)

Bullshit.


MIKE

Sais-tu ce que je

pense, moi, Dave?

T'étais déjà blessé en arrivant

pis t'es prêt à laisser Moose

prendre le blâme pour que tu

puisses dire que tu t'es blessé

en jouant pis pas en faisant

du ski nautique à ton chalet.


MCNEIL

Belle histoire ça,

pis tu sais quoi man?

Même si c'était vrai là, so what?

Tu devrais pas te plaindre,

je viens de me débarrasser

de ta compétition pour toi.


MCNEIL

Toi là, t'es le capitaine

de l'équipe han?

Si les autres joueurs

apprennent ça,

qu'est-ce que tu penses

que ça leur dit ça?

Penses-tu qu'ils vont être prêts

à aller à guerre avec toi s'ils

savent que tu peux leur tirer

dans le dos n'importe quand?


MCNEIL

C'est pas moi qui va leur dire.

Pis tu sais quoi man?

C'est pas toi non plus, right?


MIKE

Arrange-toi donc tout seul, OK?


MIKE sort de la voiture.


MCNEIL

(Propos en anglais)

Ah come on Mike...


MIKE

(Lançant les clés sur le banc)

Tiens.


MCNEIL

Fait pas le con, man.


Dans le vestiaire, POLO, GORDIE et JACK discutent.


POLO

Maudite bad luck.

Penses-tu qu'il va

pouvoir revenir?


GORDIE

Je le sais pas encore.


JACK

Il en a pour un mois

ou deux, facile.


POLO

Tu parles d'une façon de

commencer une saison, toi.


JACK

Ça a l'air qu'on a

perdu notre capitaine.

Qu'est qu'on faire

avec ça, coach?


GORDIE

Qu'est-ce que tu veux

que je te dise, Jack?

On prend les gars qu'on a

pis on fait ce qu'on peut.

Ça va être le temps de

voir ce que ces gars-là

ont dans le ventre.


Le cellulaire de GORDIE sonne.


GORDIE

Excusez-moi c'est le maire.

Il faut vraiment que je prenne ça.


JACK et POLO sortent du vestiaire.


GORDIE

Salut, Jean-Guy.

Elle t'a pas appelé encore?

Non, non, c'est juste

qu'elle a pas eu le temps

de te rappeler, c'est tout.

Je vais lui donner

le message, promis.

OK, salut.


GORDIE raccroche.


GORDIE

Un p'tit téléphone...

C'est pas si difficile

que ça à faire, criss...


MIKE entre dans le vestiaire.


MIKE

Coach. Je peux-tu te parler

deux secondes?


GORDIE

T'es pas à clinique toi?


MIKE

Non, Dave s'est fait reconduire

par quelqu'un d'autre.


GORDIE

Qu'est-ce que je peux

faire pour toi, Mike?


MIKE

C'est à propos de Moose.


GORDIE

Ah, lui...

Écoute Mike, je veux pas que

tu penses qu'on l'a fait

venir ici pour te remplacer.


MIKE

Non, non, c'est correct.

C'est pas de ça que je

veux te parler, mais...

Qu'est-ce qui va y

arriver à lui là?


GORDIE

Ben...

Après ce qui est arrivé,

on peut pas ben ben le garder

avec nous autres.


MIKE

Je pensais à ça...

Il l'a pas frappé si fort que ça...

J'ai parlé à Moose tantôt pis...


GORDIE

Ça a pas rapport, Mike.

C'est pas un gars pour nous autres.


MIKE

On pourrait pas lui donner

une deuxième chance?


GORDIE

Ça donnerait rien.

Murray a jamais voulu rien

savoir de lui de toute façon

pis je commence à

comprendre pourquoi.

J'ai pas vu ce que je

voulais voir sur la glace.

Il est out, c'est tout.

C'est mieux pour l'équipe.


MIKE

C'est juste que McNeil...


GORDIE

Quoi?


MIKE

Ah non, rien...

Merci coach...

À demain.


GORDIE

Salut Mike.


On se retrouve avec NADINE qui travaille dans sa cuisine. WAYNE et AMÉLIE entrent.


WAYNE

Salut maman!

J'ai faim!


AMÉLIE

Salut.


NADINE

Vous êtes déjà là! ?


WAYNE

Qu'est-ce qu'on a à manger?


NADINE

Excusez-moi, j'ai pas

vu le temps passer.


Le cellulaire de NADINE sonne.


NADINE

Quoi encore?

(Répondant)

Oui, Christine!

Ouais... C'est...

Les enfants viennent juste

d'arriver de l'école là.


AMÉLIE s'assoit à la table et regarde les papiers de sa mère.


NADINE

Ah!

Touche pas!

(Au téléphone)

S'cuse moi.

Qu'est-ce que tu disais?

Quoi?

Ben on s'était dit...

On s'était dit qu'on

allait s'en parler!

Tu peux pas juste louer un

bureau comme ça, c'est...

Oui, je considère que j'ai

un mot à dire là-dedans.

Ben ce que je veux

que tu fasses là,

c'est que tu rappelles

le propriétaire pis

que tu lui dises...

Comment t'as pu signer

sans même m'en parler?

C'est sûr que j'aurais dit

non, tu le savais que...

Bon. C'est fait.

Si tu dis c'est qu'il faut.

Ouais, je te fais confiance.

Ben j'espère que je le

regretterai pas c'est tout.

C'est ça, bye.


De retour avec CHRISTIAN et MATHIEU qui se promènent dans la rue.


MATHIEU

En tout cas...

Je sais pas pourquoi ma mère

s'inquiète pour moi de même.


CHRISTIAN

Elles sont faites de même, les

mères, elle s'inquiètent.

Pis c'est pas en faisant des

folleries comme t'as faites

que tu vas changer ça.

So, on est correct?


MATHIEU

(Propos en anglais et en français)

Ouan, I guess...

Mais toi parles-y.


CHRISTIAN

Je pense que c'est toi

qui devrais faire ça.


MATHIEU

Je sais pas quoi lui dire.


CHRISTIAN

Tu vas ben trouver

quelque chose.


CHRISTIAN prend son cellulaire et signale un numéro.


CHRISTIAN

Madame Caron?

Il y a quelqu'un ici qui

voudrait te dire un mot.


CHRISTIAN tend le cellulaire à MATHIEU.


MATHIEU

Allô maman?

Oui, oui, je suis correct.

Oui ça va, je m'excuse.


Dans leur cuisine, NADINE et GORDIE discutent. NADINE est énervée.


NADINE

J'en reviens pas.

J'ai passé la journée au

téléphone avec elle pour essayer

de la raisonner, pis je

me demande ben pourquoi,

elle a juste fait à sa tête.

J'arrêtais pas d'y dire

que c'était trop cher, mais

c'est comme si

je parlais dans le vide.

(Propos en anglais)

Go big or go home, ouan...

Go broke or go home...


GORDIE

T'aurais pu quand

même prendre deux minutes

pour appeler Jean-Guy.


NADINE

Ah, commence pas avec ça!


GORDIE

C'est important, Dine.


NADINE

J'en ai rien à foutre de

son comité de relance!

J'ai d'autres choses à faire

que de m'occuper de Ramville.


GORDIE

Pis de t'occuper de

ta famille ça l'air?


NADINE

Heille!

Je me fends en quatre pour

faire plaisir à tout le monde!

Pis si t'es pas content là...


GORDIE

On avait une entente.


NADINE

Non, on avait une entente qui

faisait ton affaire à toi!


GORDIE

Non, non...

Mets-moi pas ça

sur le dos, Dine.


NADINE

Si je fais ça c'est pour te

faire plaisir parce qu'autrement

je serais à Montréal.


GORDIE

Ouais, à te faire chier

avec quelqu'un qui sait

pas runner une business.


NADINE

J'ai toujours passé en

deuxième après ton maudit hockey

pis tes Radiateurs!

Donne-moi donc un break.

Arrête de me faire sentir

comme une mauvaise mère

ou une mauvaise épouse!


On se retrouve chez MAUREEN et MIKE.


MIKE

... C'est pas fair, Maureen.

C'est pas fair, c'est tout.


MAUREEN

Arrête donc de penser à ça là.

C'est une bonne affaire

qu'ils ont mis Moose à porte.


MIKE

Maudit McNeil.

Il savait qu'il était blessé.

Il aurait dû le dire pis

juste se contenter de patiner.


MAUREEN

Mike...

Ce qui est important là,

c'est que t'es sur l'équipe.

Heille tu vas jouer

au hockey cette année.

Ça va t'occuper pis tu

vas faire un peu d'argent.


MIKE

C'est pas correct pour Moose.

Ça cette affaire là, ça va

faire le tour de la ligue,

il va avoir de la misère

à se trouver une équipe.


MAUREEN

Arrange-toi juste

pour pas passer l'année

en chicane avec Dave.

Pense à l'équipe.


MIKE

L'équipe...


MAUREEN

Moi je suis fatiguée.

Je m'en vais me coucher.

Viens-tu?


MIKE

Non, pas tout de suite.

Je vais finir ça avant.


MIKE indique sa bière.


MAUREEN

Tarde pas trop là.

Passe pas la nuit à

t'en faire avec ça.


MIKE

Ben non.


Plus tard dans la nuit, MAUREEN dort et MIKE peinture un mur du salon.


Générique de fermeture

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par