Image univers Les mystères d'Alfred Image univers Les mystères d'Alfred

Les mystères d'Alfred

L'histoire du merveilleux monde mystérieux d'Alfred où les habiletés de déduction et de raisonnement d'Alfred sont requises pour mener des enquêtes sur des disparitions soudaines, d'étranges phénomènes naturels, de curieux comportements de la part des animaux et même des empreintes de pieds boueuses.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Carlos voit rouge

Le castor Carlos est très contrarié. Quelqu’un a détruit sa digue.



Réalisateur: Frédéric Dybowski
Année de production: 2009

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

TITRE

(Les mystères d'Alfred)


Début chanson thème


VOIX FÉMININE

Dans la nature,

il y a des mystères♪

Qui sont très compliqués,

mais Alfred a du flair♪

Milo, Camille, Alfred,

c'est un trio super♪

Nos héros sont

toujours prêts♪

Ils lâchent pas l'affaire♪


ALFRED

Quelque chose s'approche


MILO

Je l'entends♪


CAMILLE

Quelle est cette odeur?


ALFRED

Derrière toi♪


MILO

Voilà un indice♪


VOIX FÉMININE

Dans la nature,

il y a des mystères♪

Personne ne trouve la clé,

mais Alfred sait y faire♪

Milo, Camille, Alfred,

c'est un trio super♪

Ils collectent

les indices et tout...♪

est clair♪♪


Fin chanson thème


Titre :
Carlos voit rouge


C'est la nuit. ALFRED est endormi dans son lit.


ALFRED

(Entendant quelqu'un frapper à sa porte)

Hein? Quoi?

(Sortant de son lit)

Hein?


ALFRED bâille, se lève et va ouvrir la porte. Il voit quelqu'un foncer dans sa chambre et se cacher sous son lit.


ALFRED

(Reproduisant des gestes d'arts martiaux)

Ah! Ya!


Attention!

Je suis ceinture noire

de kung-fu hérisson!

(Levant son pied très haut)

Ya!


CARLOS

Non! Attends,

Alfred! C'est moi.


ALFRED

(Allumant la lumière)

Carlos?


Ah... Tu m'as

vraiment fait peur.


Qu'est-ce que tu fais ici

au beau milieu de la nuit?


CARLOS

Ma, ma...

ma ta... ma ta...


ALFRED

Hé-ho! Respire un bon

coup. Détends-toi. Bien.


CARLOS

Ma tanière est

complètement démolie.

Je t'assure, c'est

un véritable désastre!


Elle a été emportée!

Elle est en 1000 morceaux!


Il n'y a plus rien!

Le pire, dans tout ça, c'est que

ma mère vient me voir demain.


Qu'est-ce que je

vais faire, moi?


Je n'ai plus de maison

pour l'accueillir!


Alfred, il faut

vraiment que tu m'aides.


ALFRED

Oui. Je vais t'aider...

(Bâillant)

...à résoudre ce

mystère, Carlos.


ALFRED ronfle.


CARLOS

Alfred?


ALFRED

(Rouvrant ses yeux)

Hum? Ce mystère,

j'en fais mon affaire.

(Bâillant)

Mais si tu le permets,

j'ai besoin de dormir.


CARLOS ronfle dans le lit d'ALFRED, coiffé d'un bonnet de nuit orange. ALFRED, éveillé, le regarde.


CARLOS se tourne de son côté et découvre ALFRED en tirant la couverture vers lui.


ALFRED

(Furieux)

(Tirant la couverture)

Hein? Hé! Oh!


CARLOS, dans un geste, prend toute la couverture, et pousse ALFRED hors du lit.


ALFRED

(Chutant)

Ah! Hé! Ah!


Le lendemain matin, CARLOS vient réveiller ALFRED qui dort profondément par terre, la tête sur son coussin.


CARLOS

Alfred! Debout, vite!

Ma tanière! Le désastre!


Rappelle-toi! Le

mystérieux mystère?

Tu es réveillé?


CARLOS apparaît dans le champ visuel d'ALFRED qui a les yeux entrouverts.


ALFRED

(Semblant dormir éveillé)

Avec tout ce bruit?


CAMILLE, MILO écoutent les malheurs de CARLOS. Ils sont dehors. ALFRED somnole.


CAMILLE

Quoi? Ta tanière est

complètement démolie?


CARLOS

Oui. Et ma mère

arrive ce soir.


Elle aura fait

un long voyage,


et je ne sais pas

où l'accueillir!


CAMILLE

Ne t'en fais pas, on trouvera

une solution. Pas vrai, Alfred?

(Le voyant dormir)

Alfred?


ALFRED

Hum...


Oui? Pardonne-moi,

je... ah!

(Bâillant)

réfléchissais.


Alors, Carlos,

qu'est-ce qui s'est passé?


CARLOS

Tout ce dont je

me souviens, c'est...


On voit les images du récit de CARLOS.


CARLOS

Je m'étais couché tôt.

Et tout à coup...


Un grondement se fait entendre. D'épaisses branches d'arbres tombent dans la tanière de CARLOS. Puis, des torrents d'eau.


CARLOS

Ah! Mais qu'est-ce que

c'est? Que se passe-t-il?

(Paniquant et fuyant)

Ah! Ah! Ah!


Et je suis venu en

courant chez toi. Alfred?


CAMILLE

Tu sais ce qui

est arrivé, Alfred?


MILO

Chut! Il réfléchit

à une solution.


CAMILLE

Hé! Alfred!

Réveille-toi!


ALFRED

Oh... quoi?


Euh, non, non, je ne

dormais pas. Je suis...

en pleine forme!


CAMILLE

(Sceptique et moqueuse)

C'est ça, oui.


ALFRED

Bon. Allons voir

la maison de Carlos.


Il faut toujours

commencer par le lieu du crime.


ALFRED, MILO ET CAMILLE se rendent sur les berges de la rivière, en contrebas. On voit le barrage de CARLOS le castor, détruit.


CAMILLE

Oh! Quelle catastrophe!


CARLOS

Qu'est-ce que je vais

faire, maintenant?


CAMILLE

Attends. On va

t'aider à la réparer.


Tu verras, tout sera comme

avant quand ta mère arrivera.

ALFRED

D'accord. Voici mon plan.


Milo et moi allons

interroger les voisins


pour leur demander s'ils

ont vu quelque chose.

(S'adressant à CAMILLE et CARLOS)

Et vous deux, rassemblez tout

ce qui est encore en bon état.


CAMILLE

(Contente)

Quelle équipe!


CARLOS

(Catastrophé)

Et quel désastre!

(Lui montrant l'état du barrage)

Tu as vu, Camille?


ALFRED

(Reniflant une mauvaise odeur)

Oh!


MILO

Mais qu'est-ce qui peut

bien sentir aussi mauvais?

(Portant du bois)

Dis, Carlos,

on met ça où?


CARLOS

(Désignant un grande pile de branches)

Avec le reste.


Bravo, Camille!


ALFRED et MILO rendent visitent à SIMON.


SIMON

Si j'ai vu

quelque chose?


Oui, Alfred. J'ai vu la

rivière couler à contre-courant.


Et il y avait des

arcs-en-ciel argentés partout.


J'ai tout vu, parce

que la lune était pleine.


Je vous assure. Et j'ai tout

vu grâce à ma vision parfaite.


Je suis sûr de

ce que j'ai vu.


MILO

Ha! Ha! Ha!


ALFRED

La rivière à contre-courant?


Des arcs-en-ciel argentés?


Hum... Dis-moi, Simon,

est-ce que tu peux

dessiner ce que tu as vu?


SIMON

Hé! Je peux faire mieux

que ça. J'ai pris une photo.


ALFRED

(Regardant la photo)

C'est parfait, ça!

Merci, Simon!


C'est notre

premier indice.


SIMON

C'était vraiment un décor

digne d'une carte postale.


CAMILLE et CARLOS continuent d'amasser du bois pour reconstruire la digue où se niche traditionnellement la tanière du castor.


CARLOS

Voilà. On a

tout récupéré.


Maintenant, je peux

réparer la structure,


et rebâtir ma tanière

comme elle était avant.


ALFRED

(Arrivant avec MILO)

Bravo, les

travaux avancent.


CAMILLE

On a ramassé

tout le bois.


MILO essaie de soulever une branche. En vain.


CAMILLE

Tu as trouvé

des indices?


ALFRED

(Lui montrant la photo prise par SIMON)

Regarde, on en a un.


CARLOS

(Voyant MILO peinant à soulever une branche)

Laisse. Tu vas

te faire mal.


CAMILLE

(Observant la photo de SIMON)

Qu'est-ce que c'est? On dirait

un serpent dans la rivière.


MILO

Un serpent?

Tu... tu crois?


ALFRED

Bizarre. Les seules

traces sont celles de Carlos.


Celui qui est venu

détruire le barrage

aurait dû

laisser des traces.


À moins que...


Attention, Milo. C'est

très glissant. Tu pourrais...


MILO

(Tombant à l'eau)

Ah!


ALFRED

...tomber.


MILO

(Paniquant)

Ah!


CAMILLE

Milo!


Que fais-tu là?

MILO

Sors-moi de là!


CAMILLE

Alfred, qu'est-ce que

tu attends? Aide Milo à

sortir de l'eau!


ALFRED, le regard fixe, est absorbé dans ses pensées. Il tente de comprendre qui a détruit le barrage de CARLOS et le pourquoi de l'absence de traces.


ALFRED

(Son visage s'illuminant)

De l'eau?


Il est venu

par la rivière!


Celui qui a démoli la tanière de

Carlos est venu par la rivière.


MILO

Qu'est-ce que tu dis?

Vite! Sors-moi d'ici!

(ALFRED et CAMILLE le hissent jusqu'au rivage.)


MILO

Ah! J'aurais pu me noyer, ou

être emporté par le courant.


Ah! Attends un peu.

Retourne-toi, et ne bouge plus.


Il y a des choses

bizarres sur ton dos, Milo.


MILO

(Effrayé)

Ah! Qu'est-ce

que c'est?


ALFRED

Notre 2e indice.


Des écailles.


MILO

Quoi?


Des écailles? Des écailles

de serpent, tu crois?


CAMILLE

(Se moquant gentiment de MILO)

Oui. De vraies

écailles de serpent.


Elles viennent sûrement

d'un énorme serpent.

(Inquiète)

Un serpent qui

remonte la rivière.

(Paniquant)

Ça ne peut être

qu'un anaconda!

Oh!


MILO

Un ana, un ana,

un ana, un anaconda?


Est-ce que

tu es sûre?


CAMILLE

(Imitant le sifflement d'un serpent)

Ssss!


MILO

C'est pas

drôle, Camille!


Alfred, dis-lui. J'ai

pas peur des serpents,


mais j'y suis allergique,

c'est pas pareil.


C'est très différent.


ALFRED

Simon a vu quelque

chose remonter la rivière.


On devrait la

remonter aussi.


MILO

Euh, tu es sûr?


ALFRED, MILO ET CAMILLE remontent la rivière, en longeant la rive.


MILO

Dites, si on

remonte la rivière,


on risque de

rencontrer le serpent,


l'anaconda géant.

C'est très

dangereux, vous savez.


ALFRED

(Bâillant)

Ah! N'aie

pas peur, Milo.


Parce qu'on n'est

vraiment pas certains

que ce soit

un anaconda.


CAMILLE

(Reniflant)

Pouah! Qu'est-ce que

ça sent mauvais, ici!


ALFRED

(Percevant un ronflement)

Oh! Vous entendez?


Ils se dirigent vers la source sonore du ronflement.


CAMILLE

On dirait quelqu'un

qui... ronfle!


MILO

C'est un ana...

un anaconda?


ALFRED

(Souriant)

Non, ce

n'est que Walter.


Et il dort

comme un bébé.


CAMILLE

Tu

as vu son ventre?


On dirait un nounours

qui a trop mangé.


MILO

Il a peut-être

mangé l'anaconda.


CAMILLE

(Se pinçant le nez)

Ouh! Quelle odeur!


C'est lui

qui sent mauvais?


MILO

Non, cette odeur vient

de derrière le rocher.

(Apercevant des arêtes de poissons)

Pouah! Oh!


ALFRED

(S'adressant à MILO)

Hum... Tire la

branche vers toi.


Je vais

prendre une photo.


Bien joué, Milo! Tu

as trouvé le 3e indice.


Regagnons le

quartier général.


Il ne faut jamais

déranger un ours qui dort.


MILO

(Lâchant la branche qu'il tenait)

Ah?


L'ours gronde et semble se réveiller.


ALFRED, MILO ET CAMILLE repartent en courant.


ALFRED, MILO et CAMILLE sont à leur quartier général.


ALFRED

(Analysant les indices sur l'ordinateur)

Selon

le témoignage de Simon,

des arcs-en-ciel argentés

remontaient la rivière.

C'est difficile

à croire.


MILO

(Feuilletant des ouvrages)

Moi, je n'ai trouvé

aucune référence

à des arcs-en-ciel argentés.


ALFRED

Ensuite, les écailles

qu'on a trouvées sur Milo.


Et, pour finir, le tas

d'arêtes de poissons puants.

(Regardant au microscope)

Analysons nos

3 indices, maintenant.


CAMILLE

Les arcs-en-ciel argentés

qu'on voit sur la photo

sont très étranges.


Avez-vous déjà vu une

rivière couler à l'envers?


À contre-courant?


ALFRED

Non!


MILO

Et si la rivière

coulait dans le bon sens,

mais que quelque chose

d'autre la remontait?


ALFRED

(Recherchant sur son ordinateur)

Attends! Qui

remontait la rivière!


CAMILLE

Tu y comprends

quelque chose, toi?


MILO

Je n'y comprends

rien du tout.


ALFRED

Oui! Ça y est! Je

pense que j'ai trouvé.


MILO

C'est un ana...

un anaconda?


ALFRED

On retourne

près de la rivière.


La dernière pièce du casse-tête

s'y trouve, c'est sûr.


ALFRED, MILO ET CAMILLE sont à nouveau sur les berges de la rivière.


ALFRED

Regardez! Il se passe

quelque chose par ici.


ALFRED, MILO et CAMILLE arrivent au bord d'un lac entouré de hautes montagnes.


CAMILLE

C'est très joli. C'est

quelle espèce de poisson?


ALFRED

Des saumons.


CAMILLE

Des saumons?


ALFRED

Oui, des saumons.


À chaque printemps, les

saumons retournent à l'endroit

où ils sont nés pour

pondre leurs oeufs.


Vous voyez, les saumons

naissent en amont de la rivière.


C'est pourquoi

Simon a vu

des milliers de saumons

remonter la rivière.


CAMILLE

C'était sûrement

très beau à voir.


ALFRED

Oui. Voilà pourquoi on a

trouvé des écailles sur Milo.


CAMILLE

Et Walter s'est

gavé des saumons

qui sautaient

hors de l'eau.


Il les a

attrapés au vol.


Impressionnant.


ALFRED

Les saumons ont abîmé

la tanière de Carlos

lors de leur passage.


Elle leur

bloquait la route.


CAMILLE

On ferait mieux

de le prévenir.


Il faut qu'il change

les plans de sa maison.


ALFRED, MILO ET CAMILLE retournent voir CARLOS qui termine l’édification de sa digue et de sa tanière.


Ils l'aident à terminer ses travaux en aménageant un passage pour les saumons.


ALFRED

Et voilà! Maintenant,

les saumons

peuvent remonter la rivière

sans toucher à ta tanière.


Et tu vas pouvoir

accueillir ton invitée.


CARLOS

Pourquoi? Est-ce que

j'attendais quelqu'un?

(Paniquant et fuyant)

Maman!


MÈRE DE CARLOS

Quelle bonne idée

tu as eue, Carlos.

(Regardant le spectacle des saumons remontant la rivière)

C'est magnifique.


ALFRED, MILO ET CAMILLE, assis à l'écart, regardent CARLOS et sa mère.


CAMILLE

Carlos n'aurait pas pu trouver

mieux pour épater sa mère.

Qu'en dis-tu, Alfred?


ALFRED ronfle.


MILO

Je ne suis pas sûr qu'il

profite vraiment du

spectacle.


CAMILLE et MILO rient.


Générique de fermeture

VOIX MASCULINE

Les saumons pondent leurs

œufs à l'endroit où ils sont nés.


C'est un très joli spectacle, de les

voir sauter. Et il leur faut

beaucoup de force

pour arriver à remonter

le courant d'une rivière.

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par