Image univers Les mystères d'Alfred Image univers Les mystères d'Alfred

Les mystères d'Alfred

L'histoire du merveilleux monde mystérieux d'Alfred où les habiletés de déduction et de raisonnement d'Alfred sont requises pour mener des enquêtes sur des disparitions soudaines, d'étranges phénomènes naturels, de curieux comportements de la part des animaux et même des empreintes de pieds boueuses.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Les moustiques attaquent

Le pique-nique est foutu à cause d’un essaim de moustiques. Personne ne peut aller à l’extérieur. Jamais ces bestioles n’ont été si terribles dans les Bois Touffus.



Réalisateur: Frédéric Dybowski
Année de production: 2009

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

TITRE

(Les mystères d’Alfred)


Début chanson thème


VOIX FÉMININE

Dans la nature,

il y a des mystères♪

Qui sont très compliqués,

mais Alfred a du flair♪

Milo, Camille, Alfred,

c’est un trio super♪

Nos héros sont

toujours prêts♪

Ils lâchent pas l’affaire♪


ALFRED

Quelque chose s’approche


MILO

Je l’entends♪


CAMILLE

Quelle est cette odeur?


ALFRED

Derrière toi♪


MILO

Voilà un indice♪


VOIX FÉMININE

Dans la nature,

il y a des mystères♪

Personne ne trouve la clé,

mais Alfred sait y faire♪

Milo, Camille, Alfred,

c’est un trio super♪

Ils collectent

les indices et tout...♪

est clair♪♪


Fin chanson thème


Titre :
Les moustiques attaquent


ALFRED, CAMILLE et MILO font un pique-nique avec MME HÉRISSON et LILI la petite sœur d’ALFRED.


MME HÉRISSON

Oh là là! On ne sera

jamais prêts à temps!


MILO

Ne vous inquiétez

pas, Mme Hérisson.

On maîtrise la situation.

Pas de soucis!

(Se coinçant les doigts en refermant la glacière)

Aïe!


CAMILLE

Ce pique-nique

va être parfait!


ALFRED

Les tables seront

prêtes en un clin d’œil!


MME HÉRISSON

Est-ce que ça va, Milo?


MILO

(Tentant de sauver les apparences)

Oui!


MME HÉRISSON

(S’en allant)

D’accord. Je vais cueillir des

baies pour la salade de fruits.


ALFRED

Alors? Qu'est-ce

qu'il reste à faire?


MILO

(Soufflant sur son doigt douloureux)

Ah... Ouf! Ouh...


Trouver de la glace?


ALFRED et CAMILLE rient.


On voit une nuée d’insectes se mouvoir au-dessus de l’emplacement d’ALFRED et de ses amis.


Quelques instants plus tard, le pique-nique s’organise.


ALFRED

Des gobelets?

Je ne vois pas

de gobelets.

(S’adressant à CAMILLE)

Tu vois des gobelets?


CAMILLE

Milo, c’est toi qui

étais chargé des gobelets.


MILO

Euh... Ah bon?

Ah, oui!


Les gobelets.

Je vais les chercher.

(N’en trouvant pas)

Mince!


CAMILLE

Il nous faut

des gobelets!

(S’agaçant)

Ah... Oh là là!

Ils sont énervants,

ces moustiques.


ALFRED écrase un moustique dans ses mains.


L’essaim de moustiques s’avance vers ALFRED, CAMILLE et MILO.


MILO

(Voyant l’essaim foncer sur eux)

Euh...

(Inquiet)

Il y a comme

un problème, là!


ALFRED

Filons d’ici.


MILO

(Écartant des moustiques)

Ah, ah!


ALFRED

Fuyons!


ALFRED, CAMILLE et MILO prennent leurs jambes à leur cou, en se dirigeant vers la maison d’ALFRED.


ALFRED

(Arrivant sur le seuil de sa porte)

Bon, je crois qu’on

les a semés, hein?


MME HÉRISSON

Oh non! Ce n’est

pas possible!


ALFRED

Maman, que se passe-t-il?


MME HÉRISSON

Mes framboises, elles

sont fichues. Regardez.


MILO

Beurk! Ça, ça

me coupe l’appétit!


Les framboises sont pleines de vers.


ALFRED

(Voyant un moustique tournoyer)

Ah!


MILO

(Voyant l’essaim de moustiques fondre sur eux)

Attention!


Ils s’engouffrent tous à l’intérieur de la maison d’ALFRED pour se protéger des moustiques.


MME HÉRISSON

On ne va pas pouvoir

pique-niquer avec tous

ces moustiques!


MILO

C’est vrai, ça.

Mais pourquoi ils sont

aussi nombreux, hein?


ALFRED

C’est la question

que je me pose, Milo.

C’est vraiment mystérieux.


Plus tard, ils sont encore chez ALFRED.


MILO

(Écrasant un moustique avec une tapette)

Deux points!


ALFRED

Il y a forcément

une explication.


MME HÉRISSON

En tout cas, moi,

je ne comprends pas.


Je ne sais qu’une chose.

Il y a 2 jours, mon

jardin était impeccable.


CAMILLE

Mais alors, qu’est-ce qui a

bien pu se passer en 2 jours?


ALFRED

Maman, as-tu remarqué quelque

chose d’inhabituel, hier?


MME HÉRISSON

Eh bien, j’ai entendu un

énorme grondement, hier

matin.

Je dormais quand

ça m’a réveillée.

Ça venait de dehors.


J’ai regardé

dans le jardin,

mais je n’ai

rien vu d’inhabituel.


À part M. Rusard

qui prenait des photos.


MILO

(Chassant un autre moustique)

Un bruit bizarre ne

peut pas expliquer

la présence de

ces moustiques.


MILO donne un coup avec sa tapette, mais loupe sa cible et renverse des livres.


MILO

(S’adressant à MME HÉRISSON)

Oups, désolé!


ALFRED

Peut-être bien

que si, Milo.


Je crois que ce bruit étrange

sera notre premier indice.


MILO

Ça nous aide pas

beaucoup, à mon avis.


CAMILLE

Bon. Qu'est-ce

qu'on fait, Alfred?


ALFRED

Allons voir M. Rusard.


Peut-être qu’il

a vu quelque chose.


MILO

(Énervé)

Hé, hé, ho!

Une minute!


Si on met le nez dehors,

les moustiques vont nous

dévorer pour déjeuner et

pour dîner.

Je ne bouge pas d’ici!


Pas question

que j’aille dehors!


ALFRED, CAMILLE et MILO marchent dans le sous-bois, coiffés de chapeaux d’apiculteur, protégés par leur moustiquaire.


MILO

Il est ridicule,

cet attirail.


Si je me fais

encore piquer...


CAMILLE

Oh, oh!

Ça me démange.

(Se grattant le dos)

Milo, tu peux m’aider?


CAMILLE

(S’agaçant des démangeaisons)

Oh, oh, oh...


MILO lui gratte le dos.


CAMILLE

(Soulagée)

Hum...


ALFRED

Chut! Vous entendez?


CAMILLE

Qu’est-ce que c’est?


ALFRED

Un oiseau?


MILO

On dirait plutôt une

vieille roue qui grince.


ALFRED

Ça s’est arrêté.

Bon, allons-y!


ALFRED, CAMILLE et MILO arrivent chez M. RUSARD.


M. RUSARD

(Se retournant car ayant entendu du bruit)

Hum?


Tiens, bonjour!

Alfred? Camille? Et Milo?


MILO

M. Rusard, vous ne vous

faites pas dévorer, vous?


M. RUSARD

Non. J’ai de la

lotion anti-moustiques.

Je l’ai faite moi-même.

100 % naturelle.


Tu en veux?


MILO

(La reniflant)

Snif, snif,

snif...

(Dégoûté)

Beurk!


CAMILLE

Je comprends

pourquoi ça marche!


ALFRED

Ma mère vous

a vu hier matin

lorsqu’elle a

entendu un gros boum.


M. RUSARD

(Réfléchissant)

Hum... Ah, oui!

Je n’ai jamais

entendu rien de pareil.


Ça a fait un tel bruit

que j’ai sursauté

et que j’ai raté la photo que

j’étais en train de prendre.


ALFRED

Vous preniez une

photo à ce moment-là?


M. RUSARD

Oui! Regarde.


Je prépare

un album photo

sur les fleurs sauvages

de notre forêt.


Une abeille se pose sur le nez de MILO.


MILO

(Effrayé)

Ah! L’abeille!


ALFRED

Vous avez un

double de la photo?


M. RUSARD

Sans doute.

Donne-moi l’appareil.

La voilà.


ALFRED

Qu’est-ce que c’est,

à l’arrière-plan?


CAMILLE

On dirait de la fumée

ou quelque chose comme ça.


ALFRED

C’est bizarre. Ça veut dire

que ça venait

(Indiquant la montagne sur la gauche)

de là-bas.


CAMILLE

Mince! Je pensais

que c’était un indice.


ALFRED

Oh, c’est bien un indice.

C’est notre 2e indice.


MILO

Ah, enfin!

L’abeille, elle

est partie!


ALFRED

Tu veux dire

cette abeille?


MILO

(Effrayé)

Ah!


ALFRED, CAMILLE et MILO partent en chemin.


MILO

Un grondement et

un nuage de fumée,

ce ne sont pas

des indices.


Ça n’a rien à voir

avec les moustiques.


ALFRED

Ça, on n’en sait

rien pour l’instant.


CAMILLE

Hum, je suis d’accord

avec Milo, Alfred.


C’est peut-être juste

un été à moustiques.


ALFRED

Moi, je pense qu’il

y a une explication.


MILO

(Arrivant dans une clairière)

Euh...

Où est-ce qu’on va, là?


ALFRED

J’ai l’impression

que le nuage de fumée

venait de la

grotte de Lumus.


MILO

La grotte de Lumus? Je

n’approche pas de sa grotte!


ALFRED

Il pourrait y

avoir un autre indice.


On n’a pas le choix,

on doit y aller.


MILO

Oh, je déteste

quand tu dis ça.


CAMILLE

Hé, le bruit!

Ça recommence.


MILO

C’est peut-être...

un écureuil en colère.


Vous n’avez jamais vu

un écureuil en colère?


ALFRED ET CAMILLE

(Dubitatifs)

Hum...


MILO

Ne me dis pas que

c’est un indice, ça aussi?


ALFRED

Si. C’est

notre 3e indice.


Dans la nature, tout est lié

d’une façon ou d’une autre.


MILO

Ah là là! Il a

toujours réponse

à tout.


LUMUS

(Arrivant)

(Énervé)

Vous aller

vous taire, oui?

(Rugissant)

Vous m’avez réveillé.


LUMUS est un gros félin.


ALFRED

Pardon, Lumus.

Mais pourquoi tu ne dors

pas dans ta grotte?


LUMUS

Quelle grotte?

Ma grotte a disparu.


ALFRED, CAMILLE ET MILO

"Disparu"?


LUMUS

Oui, "disparu".

Quelqu’un l’a volée.


MILO

Dans ce cas,

il va falloir

que tu en trouves une

autre très, très loin.

C’est ça?


LUMUS

(Rugissant)

Arrgh!


MILO

(Effrayé)

Ah!


CAMILLE

On ne peut pas voler

une grotte, Lumus.


LUMUS

(Se collant quasiment au visage de CAMILLE)

Ah, non? Tu me

traites de menteur?


CAMILLE

(Sentant son haleine fétide)

Ouh! Tu devrais te

brosser les dents.


ALFRED

Dis-nous ce

qui s’est passé.


LUMUS

Je me suis réveillé,

comme d’habitude,

et j’avais faim...

Ah...

... comme d’habitude.


Et là, j’ai entendu

un énorme grondement.


Quoi?

Et j’ai découvert que

ma grotte avait disparu.


MILO

Il a besoin d’une

paire de lunettes.


LUMUS

(Menaçant)

Je t’ai entendu!


MILO

(Tombant à la renverse)

(Effrayé)

Ah! Ah...


LUMUS

Tu vois, je suis

très, très fatigué,

et je meurs de

faim, Milo.


MILO

Sage, sage, le chaton.


ALFRED, CAMILLE et MILO repartent dans le sous-bois.


MILO

On s’en fiche, que la

grotte de Lumus ait disparu.


T’as oublié le pique-nique?

Et les moustiques?


ALFRED

Milo, les grottes ne

peuvent pas disparaître.

Ça ne t’intrigue pas, toi?

Il faut qu’on

mène l’enquête.


CAMILLE

Si la grotte a

bel et bien disparu

et qu’on résout l’énigme,

on va devenir célèbres.


On parlera de nous

dans les magazines.


MILO

(Rêvant)

Célèbres...


MILO imagine une foule l’acclamer devant une statue géante à son effigie à l’emplacement de la clairière.


MILO

(Rêvant)

J’adore. Hum...

(Prenant une branche de plein fouet)

Ah!


CAMILLE

Mais il faut d’abord

résoudre l’énigme.


Ils gravissent une roche.


ALFRED

Lumus ne plaisantait pas.

Sa grotte a vraiment disparu.

Ne bougez pas!


Il y a eu un éboulement

et des roches se sont

détachées de la falaise.


CAMILLE

Lumus nous a dit

qu’il avait plu.


La pluie a sans

doute ramolli la terre,

si bien qu’il y a

eu un éboulement

et les roches ont bouché

l’entrée de sa grotte.


MILO

Oh, mince! Ça veut dire

qu’on va pas devenir

célèbres.


ALFRED

Ça recommence! J’ai déjà

entendu ça quelque part.


CAMILLE

Ne restons pas ici.


J’ai lu que les

éboulements rocheux

peuvent être

très dangereux.


MILO

(Jetant un caillou sur une façade rocheuse)

C’est vrai? Pourquoi?


Un petit éboulement s’ensuit et MILO, gêné, ricane. ALFRED est mécontent.


ALFRED, CAMILLE et MILO sont à leur quartier général.


MME HÉRISSON

Je sais que tu as

fait de ton mieux, Alfred,

mais on va annuler

le pique-nique.

Il y a vraiment beaucoup

trop de moustiques.


ALFRED

Oh non, maman.

On n’abandonne pas maintenant.


CAMILLE

On a les

2 premiers indices.


MILO

Le grondement que vous avez

entendu, c’était l’éboulement.


CAMILLE

Et le nuage de fumée,

c’était la poussière

liée à l’éboulement.


MILO

Donc, ça n’a rien à voir avec

les insectes. Soyons réalistes!

Il faut sortir la

tapette. Et la grande!


ALFRED

On n’a toujours pas

identifié notre 3e indice.


Le grincement se fait entendre.


MILO

C’est une roue qui

a besoin d’être huilée.


MME HÉRISSON

(S’adressant à ALFRED)

Ah... Est-ce que

tu peux le rejouer?


MME HÉRISSON

Je reconnais ce cri.

C’est une chauve-souris.


ALFRED

Une chauve-souris?

Une chauve-souris!


Mais oui,

bien sûr! Attendez!

(Cherchant sur Internet)

Maman, tu es géniale!


MME HÉRISSON

Qui, moi?


CAMILLE

Il tient sûrement

de vous, Mme Hérisson.


ALFRED

Tout le monde, à vos pelles!

Il faut qu’on aille creuser.


MILO

Creuser? Non! J’ai vraiment

trop faim pour creuser.


ALFRED lui tend une pelle.


MILO

Bon, d’accord.

Je vais creuser.


ALFRED

Maman, on pourra

pique-niquer demain. Promis!


Ils creusent dans la roche dure.


MILO

Je ne comprends toujours

pas, Alfred.


ALFRED

C’est simple! La

chauve-souris est en colère.


Les pierres bloquent

l’entrée de sa grotte

et ses amies ne

peuvent plus sortir.


CAMILLE

(Jetant un bloc de pierre)

Ah! Mais quel est le rapport

entre elles et les moustiques?


ALFRED

Les chauves-souris mangent

toutes sortes d’insectes,

comme ceux qui ont

ravagé nos framboisiers.


Une seule chauve-souris

peut manger 600 moustiques

en une heure.


MILO

Et moi qui

croyais avoir faim.


ALFRED

Alors, depuis l’éboulement,

vu qu’elles ne peuvent

plus sortir de la grotte,

elles ne mangent

plus d’insectes.


Et du coup, ils

se sont multipliés.


CAMILLE

C’est pour ça qu’il

y en avait autant!


MILO

Ah! C’est quoi,

ce bruit?

(Apercevant une nuée de chauves-souris)

Ah!


MME HÉRISSON

Elles vont

se régaler!


M. RUSARD prend plusieurs clichés du pique-nique, dont un ego-portrait.


ALFRED

Mmm! C’est un super

pique-nique, maman.


MILO

Oui, mais je crois que

j’ai vraiment trop mangé.


On peut dire que j’avais

une faim de loup.


ALFRED

Ou de chauve-souris.


ENSEMBLE

(Moqueurs)

Ah, ah...


ALFRED

Quoi? C’était drôle, non?

Hé! C’était une bonne blague!


MME HÉRISSON

Non, elle était nulle!

ALFRED

Avouez! C’était marrant!


M. RUSARD

Pas vraiment, non.


Début générique de fermeture


VOIX MASCULINE

Toutes les chauves-souris peuvent

voir, mais se fient à

l’écholocalisation

pour attraper leur nourriture.

Elles se nourrissent de moustiques,

mais aussi d’insectes mangeurs

de plantes. Elles mangent 2 fois

plus d’insectes que les oiseaux.


Leur rôle dans la chaîne

alimentaire est important.


Fin générique de fermeture

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par