Image univers Les mystères d'Alfred Image univers Les mystères d'Alfred

Les mystères d'Alfred

L'histoire du merveilleux monde mystérieux d'Alfred où les habiletés de déduction et de raisonnement d'Alfred sont requises pour mener des enquêtes sur des disparitions soudaines, d'étranges phénomènes naturels, de curieux comportements de la part des animaux et même des empreintes de pieds boueuses.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Le fantôme de Bois Touffu

Milo est convaincu qu’il y a un fantôme qui hurle dans les Bois Touffus. Il mène Alfred et Camille à l’endroit où il a entendu le bruit. Ils entendent tous le son mystérieux. Les autres habitants commencent à se plaindre et les bols de cristal de Madame Palme ont éclaté.



Réalisateur: Frédéric Dybowski
Année de production: 2009

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

TITRE

(Les mystères d’Alfred)


Début chanson thème


VOIX FÉMININE

Dans la nature,

il y a des mystères♪

Qui sont très compliqués,

mais Alfred a du flair♪

Milo, Camille, Alfred,

c’est un trio super♪

Nos héros sont

toujours prêts♪

Ils lâchent pas l’affaire♪


ALFRED

Quelque chose s’approche


MILO

Je l’entends♪


CAMILLE

Quelle est cette odeur?


ALFRED

Derrière toi♪


MILO

Voilà un indice♪


VOIX FÉMININE

Dans la nature,

il y a des mystères♪

Personne ne trouve la clé,

mais Alfred sait y faire♪

Milo, Camille, Alfred,

c’est un trio super♪

Ils collectent

les indices et tout...♪

est clair♪♪


Fin chanson thème


Titre :
Le fantôme de Bois Touffu


MILO est dans les bois, armé d’un bâton.


MILO

Allez! Montre-toi!

Je sais que tu es là.

(Aux aguets)

Hum... Hum?

Tu veux te mesurer

à Milo le Magnifique?

(Donnant des coups dans le vide)

Tiens, prends

ça! Et ça! Et ça aussi!

(Percevant un cri aigu)

Hein?


Qu’est-ce que

c’est que ça?

(S’enfuyant)

À l’aide! Au secours!

Aidez-moi! Au secours!


MILO arrive chez ALFRED.


MILO

C’est moi, Milo! Laissez-moi

entrer! Pitié! Aidez-moi!


M. HÉRISSON

Euh... Milo,

qu’est-ce qui se passe?


MILO

(Rentrant et refermant la porte)

C’est que...


M. HÉRISSON

(Attentif)

Hum, hum...


MILO

J’étais... J’ai entendu...

(L’enlaçant)

Alfred! Mon meilleur ami!


Je suis si heureux

que tu sois là!

Je croyais ne

plus jamais te revoir.


ALFRED

Euh, Milo,

qu’est-ce que tu as?


MILO

Dans la forêt, il y a...

des bruits de fantômes!


ALFRED

Bien sûr.


Milo, tu sais très bien que

les fantômes, ça n’existe pas.


MILO

Ah... oui?

Quand tu l’entendras,

tu changeras sûrement d’avis.


Ça m’a presque fait mal aux

oreilles. C’était terrifiant.


Je dirais... surnaturel!

Vas-y, dis-le.


ALFRED

Dire quoi?


MILO

Tu dois dire

quelque chose du genre:

ce mystère, j’en

fais mon affaire.


ALFRED

Ce n’est peut-être

pas un mystère,

mais c’est vrai

que c’est étrange!


Appelons Camille

et allons voir ça.


MILO emmène ALFRED et CAMILLE à l’endroit précis où il a entendu les cris perçants.


MILO

Voilà! C’est ici.


ALFRED

Hum...


CAMILLE

Hum, hum...


ALFRED

Tu es sûr que

c’est bien ici?


MILO

Évidemment que je suis sûr.

(Ramassant une branche)

Même que je faisais de

l’escrime avec cette branche.


Hum... Ou alors, peut-être

que c’était avec celle-ci.


CAMILLE

On est là depuis un moment

et on a rien entendu.


Peu importe ce que

c’était, ç’a disparu.


C’était peut-être

un oiseau, ou un...


MILO

Ah! Et ça, alors?

C’est un oiseau?


CAMILLE

Je ne connais aucun

oiseau qui chante comme ça.


ALFRED

Hum... La

particularité de ce bruit,

c’est qu’il est

très aigu et plutôt strident.


CAMILLE

(Se bouchant les oreilles)

Hum!


CAMILLE ET MILO

Tu l’as dit!


MILO

Allez, dis-le!


ALFRED

Tu as raison, Milo.

Quel que soit ce bruit, ce

mystère, j’en fais mon affaire.


Il faut qu’on découvre

ce que c’est, et vite.


CAMILLE

Qu’est-ce

que tu dis?


ALFRED

Mais d’où peut bien

venir ce bruit? Au travail!


Ils fouillent le sous-bois.


ALFRED

Vous avez trouvé

quelque chose?


CAMILLE

J’ai l’impression que le bruit

provient de partout à la fois.


MILO

C’est vrai! Exactement

comme un fantôme.

Ils peuvent être

partout en même temps.


ALFRED

Je crois que c’est

notre premier indice.


Le bruit vient de

partout à la fois.


Qu’est-ce qui peut

bien faire un son pareil?


MILO

Hé ho! Un fantôme!


ALFRED

Mais ça n’existe pas,

alors, qu’est-ce que c’est?


J’ai une idée!


C’est peut-être

une nouvelle machine

dans la

scierie de Grizz.


Allons lui

rendre visite!


Ils sont à la scierie de GRIZZ qui sirote un soda et savoure un sandwich.


MILO

Grizz!


Grizz, dis-nous que tu as

acheté une nouvelle machine

et qu’elle fait un

bruit du genre... iiih!

Tu vois?


GRIZZ

J’ai acheté une

nouvelle machine

et elle fait un bruit

du genre... iiih, oui.


ALFRED

Grizz, on

pourrait l’entendre?


GRIZZ

Bien sûr.

Attention.


ALFRED

(Secouant la tête pour dire non)

Hum, hum.


CAMILLE

Non, ce

n’est pas ça.


MILO

Quoi? C’est ce bruit!


Grizz s’est probablement

servi de cette machine


toute la matinée,

et elle est devenue de

plus en plus bruyante.


GRIZZ

Non, je l’ai juste

sortie du carton

et puis j’ai décidé de

déjeuner avant de l’essayer.


MILO

Bon, d’accord,

c’était un bruit différent.


RICARDO

(Arrivant)

Alfred!


CAMILLE

Oh! Ricardo! Qu’est-

ce que tu fais ici?


RICARDO

Chez moi, il se passe des

choses vraiment très bizarres.


Il faut que vous

veniez maintenant!


Ricardo n’aime

pas avoir peur!


ALFRED, CAMILLE et MILO sont dans la luxueuse propriété de RICARDO surplombant le lac.


ALFRED

Bien, Ricardo, raconte-nous

ce qui s’est passé.


RICARDO

J’étais ici

dans ma cuisine

en train d’enregistrer

mon nouveau disque


Le meilleur de

Ricardo, tu vois,

quand il s’est produit

quelque chose de très bizarre.


Ça continue,

d’ailleurs. Écoutez.


MILO

Euh, je n’entends rien.


RICARDO

C’est ça!


Ça alors!

Non mais, dites-moi comment

un lapin digne de ce nom

est censé enregistrer avec

ce genre d’interférences?


Même si je suis

très impressionné.


ALFRED

Impressionné?


MILO

(Intrigué)

Hum?


RICARDO

Bien sûr!


C’est un contre-ut, et je n’ai

aucune idée d’où il vient.


ALFRED

Un contre-ut? Ça, c’est

vraiment très mystérieux!


RICARDO

Oui, d’autant plus que très

peu de personnes ou d’animaux

sont capables de

produire ce genre de son.


C’est une note vraiment

très... très aiguë.


ALFRED

Vraiment?

Donc, le contre-ut

est peu commun

et très difficile

à produire.


Je trouve ça

absolument intrigant


et suffisamment mystérieux

pour en faire notre 2e indice.


MILO

Je suis sûr qu’un fantôme

peut pousser ce genre de cri.


MME PALME

(Surgissant dans la pièce)

Aaah! Alfred! Bon, enfin!

Je t’ai cherché partout!


ALFRED

(Parlant de MME PALME)

Bon, d’accord! Ce bruit-là

n’a vraiment rien de surnaturel!


RICARDO et ALFRED rient.


MME PALME

Alfred, j’ai besoin

de toi! Tout de suite!


ALFRED, CAMILLE et MILO sont dans la demeure cossue de MME PALME et de sa fille CYNTHIA.


MME PALME

(Rentrant en toute hâte dans sa maison)

Oh!


Vous voyez?

J’étais juste là,

tranquillement assise ici,

en train de lire ma revue

Le monde des femmes ambitieuses,

quand soudain...


La voix stridente brise tous les vases de MME PALME.


MME PALME

Non! Mes beaux vases!

Non!

Il faut que tu

fasses quelque chose,

et il faut que

tu fasses vite!


ALFRED

Ce bruit peut

casser le verre?


MME PALME

Le cristal!

Un cristal très cher!


Il ne me reste

plus qu’un seul vase!


ALFRED

Alors vous ne les avez

pas touchés, ni fait tomber?


MME PALME

Je n’ai rien fait.

Rien du tout.


Maintenant, essayez

de vous concentrer!


J’ai un très grave problème

et j’apprécierais un...


CAMILLE

Mais je croyais que le

verre ne pouvait se casser

que si on le frappait

ou s’il tombait.


MME PALME

(Rectifiant le propos de CAMILLE)

Le cristal.


MILO

Euh, hé oh!


Tout le monde

sait qu’un fantôme

peut déplacer les

objets et les casser!


MME PALME

(S’adressant à la voix stridente)

Alors là, vous

n’avez pas intérêt!


MME PALME regarde avec grande inquiétude un beau vase posé sur la cheminée.


ENSEMBLE

Oh!


Le vase se brise.


MME PALME

(Ne voyant plus ALFRED, CAMILLE et MILO)

Aaah! Il a pris

les enfants aussi!


ALFRED

Non, on est là!


On a trouvé

notre 3e indice!


Le son peut casser du cristal

sans même le toucher.


Faisons vite! Allons au quartier

général examiner les indices!


ALFRED, CAMILLE et MILO sont à leur quartier général.


ALFRED

Alors... commençons

par le premier indice.


On n’a pas réussi à entendre

d’où provenait le son.


On est allés

dans tous les sens,

mais impossible de

déterminer sa provenance.


Et si le contre-ut

est si peu commun,

alors qui ou quoi peut

atteindre cette note?


Et puis le son

est si strident


qu’il peut casser

du cristal à distance.

(Agacé)

Vous comptez me laisser

analyser les indices tout seul?


MILO

En gros, on cherche quelque

chose qu’on ne voit pas.


C’est ça? C’est impossible,

on ne trouvera jamais.


CAMILLE

Mais qu’est-ce qui peut

casser du cristal à distance,

si ce n’est pas

le cri d’un fantôme?


MILO

Comment faire?

C’est invisible.


ALFRED

(Cherchant sur ordinateur)

Ça y est!

Une fréquence sonore.


La fréquence est la vitesse

à laquelle vibrent les sons!


CAMILLE

Tu veux dire que

quelque part à Bois Touffu,


il y a quelque

chose qui émet un son


dont la fréquence est

capable de casser du cristal?


ALFRED

Exact. C’est le son

qui crée une vibration.


Les objets aussi ont

une vitesse de vibration.


Et chaque son

fait vibrer les objets


qui ont la même

fréquence que lui.


Les vases ont vibré si

vite qu’ils ont éclaté.


CAMILLE

Donc si on enregistre le son,

on pourra voir l’onde sonore,


puis ce sera comme une

empreinte qu’on peut examiner.


ALFRED

(Acquiesçant)

Hum, hum!


CAMILLE sort sur le seuil de la porte et enregistre le son strident.


ALFRED

Chaque son a une

onde sonore distincte.


Donc quelque part

dans la forêt,


quelque chose émet un son

qui correspond à cette onde.


Génial, Camille!

Voilà le coupable!


Ils sortent et prennent la tyrolienne pour se déplacer rapidement.


MILO

Où est-ce

qu’on va?


ALFRED

Là où on a entendu

le bruit la première fois.


Ils arrivent dans le sous-bois là où ils ont entendu le bruit la première fois.


ALFRED

Camille, tiens le

Détectaberry devant toi.


Et tourne-toi lentement.


Quand on verra la même

onde sonore que la nôtre,

on saura dans quelle

direction aller.


MILO

Ne bouge plus!


Voilà l’onde sonore

coupable. C’est par là!


Et je veux bien

vous attendre ici.


ALFRED

On dirait que ça vient de

chez Mme Radley.

Dépêchons-nous!


MILO

(Courant pour rattraper ALFRED et CAMILLE)

Hum?


Ils arrivent devant la maison de MME RADLEY que l’on voit à la fenêtre.


ALFRED ET CAMILLE

(Se bouchant les oreilles)

Aaah!


ALFRED

C’est le contre-ut!


MME RADLEY

Oh!

Oh... bonjour,

les enfants.


Vous venez

me rendre visite?


ALFRED

Voilà ton

fantôme, Milo.


MILO

Mais ce n’est pas un

fantôme, c’est Mme Radley.


Elle fait de

très bons gâteaux.


Bonjour, Mme Radley.


Auriez-vous entendu un

contre-ut absolument stupéfiant?


MME RADLEY

Un contre-ut

stupéfiant de splendeur?


Eh bien,

je ne crois pas, non.


CAMILLE

C’était splendide.


MME RADLEY

Ah oui?

Vous venez de restaurer toute

la confiance que j’avais perdue

en mon talent

de chanteuse.


Merci, les enfants!


MILO

De chanteuse?


CAMILLE

(S’adressant à MILO)

Mais bien sûr!


MME RADLEY

On m’a invitée à donner

une représentation spéciale,


je chanterai mes célèbres

arias d’opéra favorites.


Mais je n’ai pas chanté

depuis tant d’années


que je ne savais pas

si j’en serais capable.


ALFRED

Mais vous pouvez

chanter un contre-ut!


MME RADLEY

Si je réussis à

chanter un contre-ut,

je peux

tout chanter.


Quel bonheur!


ALFRED

Quel bonheur pour nous d’avoir

trouvé d’où provenait ce son.

Il venait de toutes

les directions.


MME RADLEY

Ce doit être à cause

de la petite vallée.


ALFRED

Il y avait de l’écho, et le

son arrivait de tous les côtés.


CAMILLE

Votre voix

est très puissante.


MME RADLEY

L’opéra, ça se

chante très fort.


Mais je devrais plutôt chanter

vers les arbres, à l’avenir.


ALFRED

Bonne idée. Ça éviterait

qu’on se pose des questions,

ainsi que des

dégâts matériels.


MME RADLEY

Des dégâts?


ALFRED

Eh bien,

vous avez cassé

quelques vases en cristal.


MME RADLEY

C’est vrai? Quel bonheur!

J’ai retrouvé ma voix!


CAMILLE

Un autre

mystère résolu.


MILO

Eh oui! Par le

maître du mystère.


MME RADLEY

Maintenant, j’ai

un petit problème.


J’ai fait beaucoup

trop de petits gâteaux.


Vous voulez bien

m’aider à les manger?


MILO

Je suis volontaire!


MME RADLEY

Parfait. Je vais aussi vous

donner des billets gratuits

pour mon concert.


Ha! Ha! Ha!


CAMILLE

Cool! On n’a

jamais vu d’opéra.


MILO

Oui, mais moi, je crois que

je vais me boucher les oreilles.


Début générique de fermeture


VOIX MASCULINE

La note ut

est l’ancienne appellation

de la note do.


Le contre-ut est un do très aigu

que peu de gens parviennent à chanter.

Si une note est assez aiguë et perçante,

elle peut faire vibrer le cristal

jusqu’à ce qu’il éclate.


Fin générique de fermeture

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par