Image univers Marguerite et la bête féroce Image univers Marguerite et la bête féroce

Marguerite et la bête féroce

Les aventures de Marguerite et la bête féroce se déroulent au pays de Nulle part, dans le monde imaginé par Marguerite pour ses amis Homère et la bête féroce. Ensemble, ils escaladent les plus hautes montagnes, traversent les plus grands déserts et ont beaucoup de plaisir à le faire.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Un sourire rigolo - Devine qui je suis?

Bête Féroce perd une dent. Il est très gêné et n’ose pas poser pour une photo au Pays de Nulle Part. Alors Marguerite essaie de la lui recoller mais n´y parvient pas. Elle tente avec l’aide d’Homère de le convaincre que ce n’est pas grave : il ressemblerait juste à une bête féroce qui aurait perdu une dent.



Année de production: 2001

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

MARGUERITE est une petite fille de 5 ans vivant au pays de nulle part avec son ami BÊTE FÉROCE, un gros monstre à cornes et à pois rouges, ainsi qu' HOMÈRE, un cochon vivant dans une boîte de carton.


Début chanson thème


VOIX D'ENFANT

♪ Marguerite et la bête Féroce ♪

♪ Au pays de nulle part ♪

♪ Au pays de nulle part ♪

♪ Toi aussi tu vas voir ♪

♪ Te fais pas de soucis ♪

♪ On est tous partis ♪

♪ Au pays de nulle part ♪

♪ Avec Marguerite ♪

♪ Et la Bête Féroce ♪


BÊTE FÉROCE

Sapristi!

Sapristi!


Fin chanson thème


Titre :
Un sourire rigolo


HOMÈRE fait le ménage autour de sa boîte.


BÊTE FÉROCE

(Arrivant derrière HOMÈRE)

Bonjour Homère.


HOMÈRE

Oh! Bonjour Bête Féroce.

Je vois que tu as perdu

quelque chose.


BÊTE FÉROCE

Perdu quoi?

Ah! J'ai perdu un pois?


HOMÈRE

Non, tous tes pois sont à

leur place. Tu as perdu

une dent.


BÊTE FÉROCE

Hein?


HOMÈRE s'approche et pointe le trou au centre des dents de BÊTE FÉROCE.

HOMÈRE

Cette dent-là.


BÊTE FÉROCE

(Riant)

Et je suis beau?


HOMÈRE

(Rigolant)

Tu as un sourire rigolo

sans cette dent.


BÊTE FÉROCE

Ah!

(Cachant sa bouche avec ses grosses pattes)

Je suis ridicule?


MARGUERITE

Bonjour Homère.

Bonjour Bête Féroce.


HOMÈRE

Bonjour Marguerite.


BÊTE FÉROCE

(Les lèvres serrées)

Bonjour.


MARGUERITE

Qu'est-ce qu'il y a?

Tu as quelque chose dans la

bouche?


HOMÈRE

Montre-lui, Bête Féroce.


MARGUERITE

Me montrer quoi?


BÊTE FÉROCE

Non, je ne veux pas te

montrer.

J'ai l'air ridicule.


MARGUERITE

Non, tu n'as pas l'air

ridicule.


BÊTE FÉROCE

Oui, je le suis quand je souris.

C'est ce qu'Homère a dit.


HOMÈRE

(Bafouillant)

Euh! j'ai dit ça, moi?



BÊTE FÉROCE

Oui. Tu t'es moqué de moi.


MARGUERITE

Comment tu as pu faire ça?


HOMÈRE

Euh! je ne pensais pas que

ça lui ferait de la peine.

Je te demande pardon.


MARGUERITE


Alors, montre-moi ton

sourire, Bête Féroce.


BÊTE FÉROCE

Euh! oui, d'accord.

Mais ne te moque pas.


MARGUERITE

Je ne me moquerai pas de toi,

je te le promets.


BÊTE FÉROCE

D'accord, si tu veux.


MARGUERITE

Oh. Oh, mais tu as perdu

ta première dent.


BÊTE FÉROCE

Je le sais, oui.

Qu'est-ce que je fais si je ne

la retrouve pas?


MARGUERITE

Ne t'en fais pas, Bête Féroce.

Ce n'est pas grave,

C'est une dent de lait, et une

autre dent va pousser à sa

place.

Tu vois cette dent?

Eh bien, avant d'avoir celle-ci,

j'avais une dent de lait.


BÊTE FÉROCE

(Regardant de plus près)

Hm! Je ne vois pas la différence

avec mes dents de lait.


MARGUERITE

Eh bien. Quand elles tombent,

elles laissent un plus

grand espace.

Tu ne te souviens pas?


BÊTE FÉROCE

Euh, non.


HOMÈRE

J'ai une idée. Dis,

et si on lui montrait la photo?

Celle de l'album.


MARGUERITE

Oh, mais oui.

Bonne idée, on va lui montrer.


HOMÈRE va chercher l'album de photos dans sa boîte.


HOMÈRE

Tiens, prends-le.


MARGUERITE

Oui, merci, Homère!

Alors maintenant, voyons voir.

Elle doit être au début.


MARGUERITE s'assoit sur le sol et cherche la photo dans l'album.


MARGUERITE

Regarde, la voilà.


HOMÈRE

C'est moi qui ai pris cette

photo.


MARGUERITE

Alors, tu vois à quoi je

ressemblais?

(Riant)

C'est rigolo, non?


BÊTE FÉROCE

(Riant)

C'est comme moi.


MARGUERITE

Oui, c'est comme toi.

J'ai envie de photographier ton

sourire et de le mettre juste à

côté du mien.


BÊTE FÉROCE

D'accord, Marguerite.


HOMÈRE retourne à sa boite pour chercher l'appareil photo.


HOMÈRE

Je vais prendre l'appareil

photo.

(Tombant dans la boîte)

Aïe!


MARGUERITE

Est-ce que tu veux un coup de

main, Homère?


HOMÈRE

Oui, merci,



HOMÈRE tient à bouts de bras une pile d'objets.


HOMÈRE

Marguerite.

Tu veux bien tenir ça un moment?


MARGUERITE

Bien sûr.


HOMÈRE

Voilà!


MARGUERITE

Oh, oh, oh.


MARGUERITE peine à tenir la pile d'objets.


BÊTE FÉROCE

Hé! Je vois mon reflet dans la

bouilloire d'Homère.

Oh!


BÊTE FÉROCE sourit et voit dans le reflet le trou dans son sourire.


HOMÈRE

Sortant avec son

appareil-photo]

Je l'ai trouvé.


MARGUERITE

Bien. Tu es prêt, Bête Féroce?

Alors, maintenant, fais-moi ton

sourire le plus féroce possible.



MARGUERITE dépose la pile d'objets, HOMÈRE sort de la boîte et BÊTE FÉROCE s'éloigne en silence.


MARGUERITE regarde dans le viseur pour prendre la photo.


MARGUERITE

Bête Féroce?


HOMÈRE

Mais où il est passé?


MARGUERITE

Je n'en sais rien.

Bête Féroce?


HOMÈRE

Bête Féroce?

Viens nous allons te

photographier.


MARGUERITE

Mais pourquoi,

subitement, il est allé se cacher?


HOMÈRE

Bête Féroce?

Dis-nous où tu es.


BÊTE FÉROCE

Je ne vous le dirai pas.


MARGUERITE

Il est de ce côté-là.

Allez, viens.


HOMÈRE ET MARGUERITE cherchent BÊTE FÉROCE.


MARGUERITE

Je trouve son comportement très

bizarre, pas toi?


HOMÈRE

Oui, moi aussi, je le trouve bizarre.

Marguerite! Regarde.

(Trouvant un pois par terre)

Bête Féroce a perdu un pois.


MARGUERITE

Alors, tu peux être certain

que Bête Féroce ne doit pas être

très loin.


Le buisson près de HOMÈRE bouge.


HOMÈRE

(Effrayé)

Ah!


MARGUERITE

Bête Féroce?


HOMÈRE

Alors, est-ce que tu sors de

là pour qu'on te prenne en

photo, oui ou non?


BÊTE FÉROCE

(De derrière le buisson)

Non.


HOMÈRE

Non? Tu aurais dû

me le dire tout de suite.

Ça m'aurait évité de devoir

chercher mon appareil photo.


MARGUERITE

Quel est ton problème,

Bête Féroce?

Tu ne veux pas voir ta photo

dans l'album?


BÊTE FÉROCE

(De derrière le buisson)

Non. Je n'ai jamais été aussi

ridicule et vilain que

maintenant.


HOMÈRE

Mais non, ce n'est pas vrai.

Et quelle est l'opinion de ce

fungus gigantus?


MARGUERITE

Je suppose que tu veux parler

de ce champignon géant?


BÊTE FÉROCE

(Écartant le buisson pour se montrer)

Mais le fungus gigantus n'a

pas perdu de dent, lui.

Et son sourire n'est pas aussi

vilain que le mien.


MARGUERITE

Tu trouves que tu as un

vilain sourire?

Mais non, tu as un sourire

personnel, bien à toi.


HOMÈRE

Et en plus, c'est un très

beau sourire. Et d'ailleurs,

les champignons

n'ont pas de dents.


MARGUERITE

Et moi, je veux photographier

ton sourire parce que, plus

jamais, tu n'en auras un pareil.

Bête Féroce!


BÊTE FÉROCE

(Retournant derrière le buisson)

Je suis désolé, mais je ne

sourirai plus jusqu'à ce que ma

nouvelle dent ait poussé.


MARGUERITE

Écoute ça, Homère, c'est une

blague très rigolote.

Tu sais pourquoi une pierre

roule?


HOMÈRE

Je n'en sais rien.


MARGUERITE

C'est facile, pourtant: parce

qu'elle n'amasse pas mousse.


BÊTE FÉROCE

Parce qu'elle n'amasse pas mousse.

(Riant)

Parce qu'elle n'amasse pas

mousse.

(Riant)

Parce qu'elle n'amasse pas

mousse!


BÊTE FÉROCE écarte à nouveau les buissons en riant. HOMÈRE en profite pour prendre une photo. [HOMÈRE

Merci beaucoup.


BÊTE FÉROCE

Hein?


HOMÈRE tient la photo dans sa main.


BÊTE FÉROCE

Ce n'est pas juste.

Tu n'avais pas le droit.

Tu n'avais pas le droit.


MARGUERITE

Bête Féroce, avant de dire

quoi que ce soit, je voudrais

que tu regardes d'abord cette

photo. Je t'en prie, Bête Féroce.


BÊTE FÉROCE

Oh oui, bon.

D'accord, d'accord.

(Regardant la photo)

Oh oui! C'est vrai,

j'ai un très beau sourire.


MARGUERITE

C'est pour ça que j'ai

tellement insisté.


HOMÈRE

Marguerite, moi aussi, j'ai

un beau sourire?


MARGUERITE

(Rigolant)

Toi, Homère, je trouve que tu

as un très, très beau sourire.

(Faisant un câlin à HOMÈRE)

Et je voudrais avoir une photo

de nous trois où nous montrons

notre si beau sourire.

D'accord?

Tenez-vous prêts.

Souriez!


MARGUERITE actionne le déclencheur à retardement et court se placer auprès de ses amis.


ENSEMBLE

Souriez!


Fin de l'épisode


Titre :
Devine qui je suis


HOMÈRE marche sur le sentier suivi de BÊTE FÉROCE qui répète les mots et les gestes de HOMÈRE.


HOMÈRE

Ça suffit!


MARGUERITE

Oh, oh!


BÊTE FÉROCE

Ça suffit!


HOMÈRE

J'ai dit: "arrête."


BÊTE FÉROCE

J'ai dit: "arrête."


HOMÈRE s'arrête et BÊTE FÉROCE lui fonce dessus. HOMÈRE tombe sur le sol.


HOMÈRE

Oh, aïe!

(Se relevant)

Je t'aurai prévenu.


BÊTE FÉROCE

Je t'aurai prévenu.


HOMÈRE

(Courant et hurlant)

Ah!


BÊTE FÉROCE

(Courant et hurlant)

Ah!


MARGUERITE ferme le livre qu'elle lisait au pied d'un arbre.


MARGUERITE

Bonjour Homère.

Bonjour Bête Féroce.


HOMÈRE

Marguerite.

Comme je suis heureux de te

voir. Je t'en supplie, dis-lui

d'arrêter.


BÊTE FÉROCE

Marguerite.

Comme je suis heureux de te

voir. Je t'en supplie, dis-lui

d'arrêter.


MARGUERITE

D'arrêter quoi?


HOMÈRE

D'arrêter de répéter sans

arrêt tout ce que je dis.


BÊTE FÉROCE

D'arrêter de répéter sans

arrêt tout ce que je dis.


MARGUERITE

Euh, Homère, viens avec moi.

Tu sais bien que Bête Féroce

fait ça pour te taquiner...

pour t'agacer.


HOMÈRE

M'agacer?


BÊTE FÉROCE

M'agacer?


HOMÈRE

Oh!


BÊTE FÉROCE

Oh!


MARGUERITE

(Riant)

Il fait ça uniquement pour te

provoquer.

J'ai dit "agacer" à cause de ça.

Tu ne devrais pas te mettre en

colère, voyons.


HOMÈRE

Ah, ah! Oui, je sais

ce que je vais faire,

alors regarde bien.

Ce sera le jeu de l'arroseur

arrosé.


MARGUERITE

Ça, je ne pense pas que ce

soit vraiment une bonne idée,

Homère.


HOMÈRE

Peut-être pas, mais au moins,

je vais m'amuser.

(S'approchant de bête féroce)

Tu n'es qu'un perroquet.


BÊTE FÉROCE

Tu n'es qu'un perroquet.


HOMÈRE

Tu n'es qu'un perroquet.


BÊTE FÉROCE

Tu n'es qu'un perroquet.


HOMÈRE

Tu n'es qu'un perroquet.


BÊTE FÉROCE

Tu n'es qu'un perroquet.


HOMÈRE

Tu n'es qu'un perroquet.


BÊTE FÉROCE

Tu n'es qu'un perroquet.


MARGUERITE

(Soupirant)

Démonstration.

Voilà ce que je craignais.

Dis-moi, Homère...


HOMÈRE

Oui, Marguerite?


BÊTE FÉROCE

Oui, Marguerite?


HOMÈRE

Oh!


BÊTE FÉROCE

Oh!


MARGUERITE

Écoute, j'ai une idée,

Homère. Essaie de lui dire

quelque chose qu'il ne pourra

pas répéter après toi.


HOMÈRE

D'accord.

Très bonne idée, Marguerite.


MARGUERITE

Alors, vas-y.


HOMÈRE retourne près de BÊTE FÉROCE et s'assoit en croisant les bras.


HOMÈRE

Oh!


BÊTE FÉROCE

Oh!


HOMÈRE

Ah non!

Je ne le fais pas comme ça.


BÊTE FÉROCE

Ah non!

Je ne le fais pas comme ça.


HOMÈRE

Marguerite!


BÊTE FÉROCE

Marguerite!


HOMÈRE

Oh!


BÊTE FÉROCE

Oh!


HOMÈRE se cache les yeux et BÊTE FÉROCE l'imite. HOMÈRE surveille du coin de l'oeil et se lève en silence et se dirige sur le sentier. HOMÈRE se met à quatre pattes et avance.


HOMÈRE

Sapristi, sapristi!

Sapristi, sapristi!

Ce que je préfère manger

par-dessus tout, ce sont les

gâteaux au potiron.


BÊTE FÉROCE

Qu'est-ce que tu fais?


HOMÈRE

Je me présente, je suis la

Bête Féroce.

Maintenant, regardez mes

magnifiques pois.


BÊTE FÉROCE

Non, je ne parle pas comme

ça. Et je ne marche pas

comme ça non plus.


MARGUERITE

Allons, ne sois pas fâchée,

Bête Féroce.

Ce n'est qu'un jeu, non?

Et nous pouvons tous jouer à ce

jeu-là. Devine qui je suis.


MARGUERITE fait un son étrange avec sa bouche.


HOMÈRE

Hein?


BÊTE FÉROCE

Je ne sais pas, moi.


MARGUERITE

Oh oui. J'adore préparer

des gâteaux au potiron.


BÊTE FÉROCE

Ah oui.

Tu es Homère.


HOMÈRE

Oui, tu es moi.


MARGUERITE

Exact.


HOMÈRE

Très bien.

Devine qui je suis.


HOMÈRE se dandine les mains sur les hanches


BÊTE FÉROCE

Un chaton?


MARGUERITE

Ou alors un dindon?


BÊTE FÉROCE

Une antilope?


MARGUERITE

Une quoi?


BÊTE FÉROCE

Une antilope.


HOMÈRE

Une antilope?

Ça ressemble à quoi,

une antilope, hein?


BÊTE FÉROCE

Je n'en sais trop rien.

Je crois que ça ressemble à un

lama.


HOMÈRE

Eh bien, vous vous trompez.

Je vous donne un indice.


HOMÈRE reprend son mouvement en cacardant.


ENSEMBLE

Tu es Canard Géant.


HOMÈRE

Exact!


MARGUERITE

Oh, c'était vraiment très

bien, Homère.


BÊTE FÉROCE

À moi! À moi!

Devine qui je suis.

(Sautant)

Boing, boing, boing.


MARGUERITE

Une grenouille.


HOMÈRE

Euh... une sauterelle.

Une très grosse, une énorme

sauterelle.


BÊTE FÉROCE

Non.


HOMÈRE

Alors, un singe?


BÊTE FÉROCE

Non. Je vous donne un indice.

Attendez voir.

Euh, devinez qui je suis.

Je suis un de nos amis.

Je... j'aime les sonnets

et j'en... j'en fais sans arrêt.


ENSEMBLE

C'est Nestor.


MARGUERITE

C'est un beau poème,

Bête Féroce.


BÊTE FÉROCE

C'est difficile de trouver

les rimes. Comment Nestor

arrive à en trouver tout le temps?


MARGUERITE

Ça, je n'en sais rien.


HOMÈRE

Je vais essayer de faire des

rimes. Euh... euh...

je m'appelle Homère

et j'adore vous préparer

des gâteaux au potiron

si vous êtes en colère

alors, vous n'en recevrez

que des croûtons.


MARGUERITE

C'est un très beau poème,

Homère. C'est amusant de jouer

à être quelqu'un d'autre, non?


BÊTE FÉROCE

Oui, mais voilà, je suis

trop gros pour jouer à être

Nestor et je ne vois pas qui je

pourrais être d'autre.


MARGUERITE

À moi, maintenant.

Vous êtes prêts?

(Chantant)

♪ Devinez qui je suis ♪

♪ Meuh, meuh, meuh, meuh, meuh,

meuh, meuh ♪


HOMÈRE

Ça c'est facile.

Tu es une Meuh Sisters.


MARGUERITE

Oui, mais laquelle?

♪ Meuh, meuh ♪


HOMÈRE

Tu es Diva.


BÊTE FÉROCE

Exact.


HOMÈRE se met à quatre pattes et imite CALASSE, la vache.


HOMÈRE

Oui, Diva chante le plus

haut.


HOMÈRE

♪ Meuh ♪

Je suis Callasse.


BÊTE FÉROCE

(Chantant)

Et moi, je suis Macérat.


HOMÈRE et MARGUERITE marche en rampant côte à côte.


BÊTE FÉROCE

J'ai trouvé.

Regardez.

Devine qui je suis.


BÊTE FÉROCE cache sa tête entre ses bras.


HOMÈRE

Ça y est?


BÊTE FÉROCE

Hm, hm


HOMÈRE

(De nouveau debout)

Je n'en ai aucune idée.

On donne notre langue au chat.

Alors, qui tu es?


BÊTE FÉROCE

Je suis un gâteau au potiron.


HOMÈRE

Ce n'est pas correct.

C'est un objet.

Ce n'est pas une personne.


BÊTE FÉROCE

Je sais, mais c'est mon objet

préféré.


HOMÈRE

Je sais, mais c'est mon objet

préféré.


BÊTE FÉROCE

Non, Homère.


HOMÈRE

Non, Homère.


BÊTE FÉROCE

Ne fais pas ça!


HOMÈRE

Ne fais pas ça!


BÊTE FÉROCE

Marguerite!


HOMÈRE

Marguerite!


MARGUERITE

Désolée, Bête Féroce, mais

c'est toi qui as commencé.


BÊTE FÉROCE

Arrête de m'imiter!


HOMÈRE

Arrête de m'imiter!


BÊTE FÉROCE

Non, toi, arrête de m'imiter!


HOMÈRE

Non, toi, arrête de m'imiter!


BÊTE FÉROCE

Ah!


HOMÈRE

Ah!


BÊTE FÉROCE court sur le sentier suivi de HOMÈRE.


ENSEMBLE

Ça suffit!


BÊTE FÉROCE

Tu n'es qu'un

perroquet!


HOMÈRE

Tu n'es qu'un

perroquet!


MARGUERITE retourne à son livre au pied de l'arbre.


MARGUERITE

Nous voilà revenus à notre

point de départ.


BÊTE FÉROCE

Ça suffit!


HOMÈRE

Ça suffit!


Fin de l'épisode


Titre :
La maison de Pépé


Les amis font un pique-nique au pays des fromages.


PÉPÉ est assis dans un trou sur la tige d'un champignon.


PÉPÉ LA SOURIS

Ah! C'était vraiment délicieux,

Homère.


BÊTE FÉROCE

J'adore les tartines au

fromage, surtout quand tu

enlèves les croûtes.


HOMÈRE

C'était un plaisir.


PÉPÉ LA SOURIS

(Bâillant)

Je crois que je vais faire

une sieste.

J'adore la sieste après le

déjeuner.


MARGUERITE

Dis, Pépé, ça ne doit pas

être très confortable pour la

sieste.


HOMÈRE

Oui. Ça n'a pas du tout l'air

d'être douillet.


PÉPÉ LA SOURIS

Oh non. Ça va.

Parfois, c'est vrai,

il fait tellement humide

que mon chapeau

me tombe sur les yeux.

(Entrant à l'intérieur de son champignon)

Au revoir.


ENSEMBLE

Au revoir Pépé.


HOMÈRE range son panier à pique-nique et les trois amis rentrent chez eux.


Plus tard, HOMÈRE fait la cuisine sur sa grande table, en compagnie de MARGUERITE ET BÊTE FÉROCE.


BÊTE FÉROCE

Dis, Homère? Et si tu

construisais une maison pour

Pépé avec du pain d'épices?


HOMÈRE

Eh bien! c'est vrai, Pépé

est un bon ami et il habite dans

le creux d'un arbre, ça n'a pas

l'air confortable, non.


MARGUERITE

Oh Homère!

C'est une excellente idée ça.

Et je te promets de t'aider.


MARGUERITE prend un peu de pâte dans le bol.


HOMÈRE

Mais arrête Marguerite.

Tu viens de manger la porte de

Pépé.


BÊTE FÉROCE

Je peux manger le toit?


HOMÈRE

(Soupirant)

Alors maintenant, je vais

verser la pâte dans ce plateau

et nous allons commencer à la

construire ensemble.


La maison de pain d'épices est presque terminée.


MARGUERITE

Oh Homère! C'est rigolo,

du pain comme ça.

Je ne savais qu'on pouvait

coller les murs de pain d'épices

avec de l'eau sucrée.


BÊTE FÉROCE

Il faut mettre le toit.


HOMÈRE

(Prenant le toit)

Marguerite, mets de l'eau

sucrée sur les bords pour que je

puisse coller le toit, d'accord?


BÊTE FÉROCE

Bravo Homère.

Grâce à toi, Pépé va être très

content.


HOMÈRE

Où sont passés les volets des

fenêtres au pain d'épice?


BÊTE FÉROCE

Ah bon? C'étaient les volets

des fenêtres?

Je croyais que c'étaient des

morceaux en trop.


HOMÈRE

Et alors?


BÊTE FÉROCE

Et alors, … je les ai mangés.


HOMÈRE

Euh, je crois qu'il me reste

encore deux morceaux.

Les voilà. Alors, s'il te plaît,

Bête Féroce, ne mange plus rien

maintenant.


MARGUERITE

Laisse-moi t'aider à mélanger

le glaçage.


HOMÈRE

Je vais t'aider moi aussi...

après ça, je pourrai lécher

les bols.


La maison est maintenant toute décorée.


MARGUERITE

Comme c'est beau, Homère!

C'est une véritable œuvre d'art.

Regarde, Bête Féroce.

Homère a même mis des fleurs aux

fenêtres.


BÊTE FÉROCE

Hm...


HOMÈRE

Merci, Marguerite.

Et voilà. J'ai terminé.

Alors déposons-la sur le

chariot. Fais attention,

Marguerite.


MARGUERITE

Ne t'en fais pas, Homère.

Elle est intacte et en sécurité.


HOMÈRE

(Déposant une nappe sur la maison)

Couvrons-la avec ça, ensuite,

mettons-nous en route.


MARGUERITE

Je suis impatiente de voir la

tête de Pépé.


HOMÈRE et MARGUERITE sont assis sur le dos de BÊTE FÉROCE qui traîne derrière lui le chariot et la maison de PÉPÉ.


HOMÈRE

Fais attention, Bête

Féroce.

Essaie d'éviter de la secouer.


BÊTE FÉROCE

Oui, oui.

Je sais Homère!


Dans une pente un caillou fait sauter le chariot.


HOMÈRE

Arrête-toi, Bête Féroce.

La maison de Pépé va tomber!


HOMÈRE et MARGUERITE descendent s'assurer de la position de la maison.


MARGUERITE

Vas-y, Bête Féroce.

Homère et moi allons la tenir

pour l'empêcher de tomber.

En route!


BÊTE FÉROCE

D'accord.

Je serai très prudent.


De l'autre côté de la colline la descente est raide.


HOMÈRE

Oh non. Bête Féroce!

Oh!


BÊTE FÉROCE

Qu'est-ce qui se passe

encore?


MARGUERITE

Marche plus lentement pour

qu'on puisse retenir le chariot.


BÊTE FÉROCE

D'accord.

Alors en route!


Au pays des fromages, les amis retournent chez PÉPÉ.


MARGUERITE

Ouf!

Nous sommes enfin arrivés.


HOMÈRE

Pépé!


BÊTE FÉROCE

Pépé? Où es-tu?


PÉPÉ LA SOURIS

Bonjour tout le monde.

Qu'est-ce qui se passe?


BÊTE FÉROCE

Sapristi, sapristi!

Attends de voir ce qu'Homère a

fait pour toi. D'accord,

Marguerite et moi

l'avons aidé, mais Homère

a fait le plus gros.


PÉPÉ LA SOURIS

Mais ce n'est pas mon

anniversaire.


HOMÈRE

C'est agréable de recevoir un

cadeau quand tu ne t'y attends

pas. Maintenant, tourne-toi et ferme

les yeux, le temps qu'on prépare

la surprise.

(Déposant la maison sur le sol)

Ça y est Pépé.


PÉPÉ LA SOURIS

Est-ce que c'est... pour moi?

Mais c'est magnifique!


HOMÈRE

Va à l'intérieur et regarde

autour de toi.


PÉPÉ LA SOURIS

(À l'intérieur)

Waouh!

C'est splendide!


HOMÈRE

Oui?

Tu aimes vraiment la maison?


PÉPÉ LA SOURIS

Tu plaisantes ou quoi?

(Sortant en sanglotant)

Écoutez... je ne sais pas

comment vous remercier.


MARGUERITE

C'est Homère que tu dois

remercier.

On l'a un peu aidé, c'est tout.



BÊTE FÉROCE

Homère avait même fait deux

autres volets pour les

fenêtres... mais je les mangés.


MARGUERITE

Nous allons nous en aller

pour te laisser le temps de

profiter de ta maison.


PÉPÉ LA SOURIS

J'aurais bien voulu vous

inviter, mais je crois que c'est

un peu trop petit pour vous.


HOMÈRE et MARGUERITE ont repris place sur le dos de BÊTE FÉROCE.


HOMÈRE

Au revoir Pépé.


MARGUERITE

Au revoir, à très bientôt.


BÊTE FÉROCE

Alors, maintenant, en route.


PÉPÉ LA SOURIS

À très bientôt.

Merci beaucoup.


Le lendemain, MARGUERITE, HOMÈRE et BÊTE FÉROCE sont réunis chez HOMÈRE.


MARGUERITE

Alors, où vous voulez aller

aujourd'hui?


HOMÈRE

Soupirant○ Tu veux que je te dise franchement? J'ai envie de ne rien en faire. Je suis épuisé. J'ai beaucoup travaillé hier pour construire la maison de Pépé. [BÊTE FÉROCE

Et si tu préparais ce

délicieux pain d'épices

pour Marguerite et moi?


HOMÈRE

Non! Il n'en est pas question.

Il faudra attendre longtemps

avant que je ne refasse du pain

d'épices.


BÊTE FÉROCE

Écoute... je n'ai mangé que

les volets des fenêtres et elles

sont minuscules ces fenêtres.

S'il te plaît, Homère...


MARGUERITE

J'ai peur que tu ne doives

encore attendre longtemps,

Bête Féroce.


BÊTE FÉROCE

Oui, bon, d'accord, d'accord.


PÉPÉ arrive à ce moment.


PÉPÉ LA SOURIS

Bonjour les amis.


ENSEMBLE

Bonjour Pépé.


MARGUERITE

Mais qu'est-ce que tu viens

faire ici?


PÉPÉ LA SOURIS

Euh, ben, je voulais juste

faire une petite promenade.


BÊTE FÉROCE

Tu as bien dormi dans ta

nouvelle maison?


PÉPÉ LA SOURIS

Euh... en fait, je n'ai pas

beaucoup dormi,

car des amis sont

venus jouer chez moi.


HOMÈRE

C'est très bien.

Est-ce qu'ils ont aimé la

maison?


PÉPÉ LA SOURIS

Oh, si tu savais, HOMÈRE,

j'ai... j'ai tellement honte.

Tu vois, je oui, je... je...

je ne sais pas comment te le

dire. Voilà,

nous l'avons mangée.


HOMÈRE

Vous... avez mangé quoi?


PÉPÉ LA SOURIS

La maison!


HOMÈRE

Vous avez mangé ma maison?


BÊTE FÉROCE

Non, non, Homère.

Pépé a mangé sa maison.

Tu la lui as donnée.

Tu t'en souviens?


HOMÈRE

Euh... oui... tu as raison.


PÉPÉ LA SOURIS

Oh. Homère,

je te demande pardon.

Je ne sais pas comment

c'est arrivé.

On était assis à l'intérieur et

c'est alors qu'un de mes amis a

cassé le rebord de la fenêtre

et c'est comme ça que tout a

commencé.

Je me sens tellement mal

depuis lors, c'est vrai,

je t'assure, tu dois me croire.


BÊTE FÉROCE

Vous avez mangé trop de pain

d'épices?


PÉPÉ LA SOURIS

Oh! Et avant que je ne réalise

ce qui était arrivé,

nous avions mangé tous les murs,

ensuite le toit, et ensuite, nous avons

mangé la porte d'entrée.


MARGUERITE et ses amis se mettent à rire.


PÉPÉ LA SOURIS

(Riant)

S'il te plaît, Homère, tu me

pardonnes?


HOMÈRE

Mais de quoi?

(Riant)

Tu as adoré mon pain d'épices.

(Riant)


Fin de l'épisode


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge
  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par