Image univers Maya l'abeille Image univers Maya l'abeille

Maya l'abeille

Maya est une petite abeille pas comme les autres. Son non-conformisme et sa soif d'aventures l'ont poussé à quitter la ruche pour vivre dans la prairie, en toute liberté. Le monde est vraiment trop vaste et fascinant pour qu'elle reste confinée à la vie réglementée de la ruche.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

La naissance de Maya

L’éclosion commence. Maya découvre la ruche et Mademoiselle Cassandre, la maîtresse d’école de la ruche. Elle est tellement curieuse de voir le monde qu’elle part en cachette.



Année de production: 1975

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début chanson thème


VOIX DE FEMME

♪ Dans un pays de tous les temps

Vit la plus belle des abeilles

Que l'on ait vue

depuis longtemps

S'envoler à travers le ciel ♪

♪ Cette petite abeille

porte le nom de Maya

Petite oui, mais espiègle Maya

Qui n'a vraiment peur de rien ♪

♪ Qui suit toujours son chemin

Venez donc découvrir

la malicieuse Maya

Petite oui, mais espiègle Maya ♪

♪ Tout le monde aimera Maya

Maya Maya

Maya Maya

Maya raconte-nous

ta vie ♪♪

(Fin chanson thème)

[Début information à l'écran]

La naissance de Maya

[Fin information à l'écran]

FLIP est dans la prairie. Il se repose sur un brin d'herbe.


[FLIP:] [S'adressant

au public de l'émission]

Oh! Bonjour, les amis!

Alors voilà, n'est-ce pas,

je me présente: je suis

une sauterelle et je m'appelle

Flip. J'espère que je vous

plais. Sinon, tant pis pour

vous, car vous me verrez

souvent. On raconte chez

les humains que le monde

des insectes est rempli de

mystères. Eh bien moi,

voyez-vous, je ne suis pas

d'accord là-dessus. Tenez,

la vie d'une sauterelle, par

exemple, croyez-vous qu'elle

soit drôle? Hum... Eh oui,

passer son temps à sauter

comme si on avait avalé

un ressort ou à grignoter

de l'herbe, c'est pas tellement

gai. C'est la vie. Ah...

Un papillon. Bon, et après?

Ah! Un essaim d'abeilles.

Elles viennent sans doute

de butiner des fleurs.

Elles travaillent, on ne peut

pas dire le contraire. Elles

travaillent même beaucoup.

Enfin, ça les regarde.

(Un essaim d'abeilles passe juste à côté de FLIP.)


[FLIP:] [S'adressant

aux abeilles]

Bonjour, chère madame.

Vous pourriez peut-être

laisser tomber une petite goutte

de miel? Oh là là!

Mais... mais par exemple,

en voilà des manières! Enfin.

Même si vous êtes très

pressées, vous pouvez tout de

même me dire un petit bonjour

en passant. Vous ne croyez

pas? D'habitude, vous êtes

polies.


[FLIP:] [S'adressant

au public de l'émission]

Elles vont si vite que mon

chapeau est tombé. Tiens,

elles reviennent par ici.

C'est bizarre! Très bizarre,

même. Mais qu'est-ce que ça

veut dire? J'ai bien

l'impression qu'il doit se

passer quelque chose dans

notre petit royaume.

(Les abeilles passent au-dessus de FLIP. Un ver de terre passe par là.)


[FLIP:] [S'adressant au ver

Bonjour,

mon enfant. Tu es bien petit

pour te promener tout seul.

(Le ver de terre s'en va.)


[FLIP:] [S'adressant

au public de l'émission]

Il ne me répond pas. Ou bien

il est mal élevé, ou bien il ne

sait pas encore parler.

D'ailleurs, les vers de terre

ne sont jamais très bavards.

Ah! J'ai une idée! Puisqu'il a

l'air de se passer quelque

chose dans la ruche, j'ai bien

envie d'aller jeter un petit

coup d’œil là-bas. C'est là.

Vous voyez, près du vieux

château? Derrière le grand

sapin? Et youp!

Et youp!

(Dans la ruche, MADEMOISELLE CASSANDRE veut entrer dans la pouponnière, mais les gardes lui bloquent la route.)


MADEMOISELLE CASSANDRE

Je ne peux pas entrer?

Vous ne savez pas qui je suis?


GARDE 1

Le mot de passe, sans ça,

on ne passe pas.


MADEMOISELLE CASSANDRE

Ça, c'est trop fort! Tu étais

mon élève à l'école des

abeilles et tu oses me demander

le mot de passe?

C'est le jour de l'éclosion

générale. Il faut absolument

que j'entre. Sans moi,

les nouveau-nés vont étouffer.

Vous êtes complètement

stupides ou quoi?


GARDE 1

Mademoiselle Cassandre,

s'il vous plaît, ne vous fâchez

pas. On nous donne des ordres.

Il faut bien qu'on obéisse.


MADEMOISELLE CASSANDRE

Bien sûr qu'il faut obéir.

Mais il faut aussi savoir

distinguer entre les ordres

intelligents et les ordres

idiots.


GARDE 1

Ça, mademoiselle, vous nous

l'avez pas appris.


MADEMOISELLE CASSANDRE

Alors je peux entrer

maintenant?


GARDE 2

Mais bien sûr, entrez,

mademoiselle Cassandre.

(MADEMOISELLE CASSANDRE entre dans la pouponnière où d'autres abeilles surveillent les alvéoles.)


MADEMOISELLE CASSANDRE

Bonjour, me voilà.

Je ne suis pas en retard?


ABEILLE 1

Non, mais l'éclosion va

commencer d'un instant

à l'autre.

(Les petites abeilles commencent à sortir de leurs alvéoles.)


MADEMOISELLE CASSANDRE

Ça commence! Venez!

(MADEMOISELLE CASSANDRE et les autres abeilles vont chercher les petits dans les alvéoles.)


MADEMOISELLE CASSANDRE

Dépêchez-vous.

Plus vite que ça!

(Une alvéole n'est pas encore ouverte. MAYA parle de l'intérieur.)


MAYA

Coucou! Je suis là.

Alors, on ne m'ouvre pas?

Ça commence bien.


ABEILLE 2

Qui est-ce?

Ça doit être Maya.

(MAYA perce la membrane de l'alvéole et sort la tête.)


MAYA

Ah! Alors, il y a personne?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Nous sommes là, prêtes

à t'accueillir. Dépêche-toi,

ma petite Maya. Tu es

la dernière.


MAYA

D'après vous, ce serait moi,

cette Maya? Si c'est moi,

pourquoi vous m'avez donné

ce nom? Hein?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Oh... euh...

Eh bien, c'est parce que tout

le monde doit avoir un nom.

C'est pour ça.


MAYA

Ah oui? Toi aussi,

t'as un nom?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Oui, je suis mademoiselle

Cassandre. Je m'occuperai

de ton éducation. Allez, viens.


MAYA

Je suis contente de sortir,

j'étouffais.


MADEMOISELLE CASSANDRE

C'est de ta faute. Il y a

longtemps que les autres

abeilles sont sorties. Pourquoi

est-ce que tu es en retard?


MAYA

Parce que je faisais

un beau rêve.


MADEMOISELLE CASSANDRE

Quoi? Mais... une abeille qui

rêve, on a jamais vu ça.


MAYA

C'était un joli rêve.

Peut-être que je te le

raconterai un jour. Eh bien,

qu'est-ce que je fais? On vient

me chercher ou il faut

que je saute?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Non, non, attends, ma petite

Maya, j'arrive.

Allons, finis les rêves.

Maintenant, il faut entrer dans

la vie. Eh oui. Et pour ça,

il faut que tu apprennes

beaucoup de choses.

(MAYA et MADEMOISELLE CASSANDRE vont dans la ruche principale. Plusieurs abeilles passent devant elles.)


MAYA

Pourquoi elles vont par là?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Elles vont se rassembler

en essaim.


MAYA

Ah, elles vont ressembler

à un essaim?


MADEMOISELLE CASSANDRE

J'ai dit: Elles vont se

rassembler en essaim.


MAYA

Pourquoi?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Tu es encore un bébé abeille

et tu as beaucoup de choses à

apprendre. Un peu de patience.


MAYA

Bon, bon.

Pourquoi est-ce qu'elles

font ça?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Parce que nous, les abeilles,

nous l'avons toujours fait.


MAYA

C'est pas une réponse, ça.

Pourquoi tu me l'expliques pas?

Ce serait bien mieux si je

pouvais comprendre.


MADEMOISELLE CASSANDRE

Tu m'ennuies!


MAYA

C'est bien joli, mais comment

tu veux que j'apprenne si

personne ne m'explique?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Chaque chose en son temps.

Tu viens de naître et tu veux

déjà tout savoir. On va

rejoindre les autres.


MAYA

Allons-y.

Mais dis-moi, pourquoi

"chaque chose en son temps"?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Parce que tu es trop petite

pour tout savoir.

Voilà pourquoi.


MAYA

Oh... Moi, je vais

te le dire pourquoi.

C'est parce que tu ne sais pas

toi-même.

Bien, pourquoi est-ce que

tu ris? Je trouve pas ça drôle

du tout.

(Plus loin, FLIP s'approche de la ruche.)


FLIP

Ça bourdonne,

ça ronfle, ça vole dans

tous les sens. Youp!

Youp!

Oh? Que se passe-t-il?

Ah oui, c'est vrai, il y a eu

la grande éclosion.

C'est pour ça qu'il y a

tout ce remue-ménage.

Ce n'est pourtant pas

un événement extraordinaire.

Moi, je crois qu'il se passe

autre chose. Je sais pas

exactement quoi, mais autre

chose. Eh bien, puisque c'est

comme ça, je me contenterai

d'observer les abeilles.

(Dans la ruche, MAYA vole vers une autre pièce. MADEMOISELLE CASSANDRE la suit.)


MADEMOISELLE CASSANDRE

Maya! Maya!

N'entre pas là.


MAYA

Pourquoi faut pas entrer?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Parce que c'est comme ça.

Et arrête de toujours dire

pourquoi. Tu m'énerves

à la fin!

(MAYA s'approche d'une fenêtre pour regarder dehors.)


MAYA

C'est joli là-bas.

Qu'est-ce que c'est?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Maya! Maya, reste là!


MAYA

De l'autre côté, il y a

le monde et moi, j'ai pas

le droit de le voir.

(FLIP est à la fenêtre.)


FLIP

Bonjour, petite abeille.

Allons, il ne faut pas avoir

peur. Je ne suis pas méchant.

(MAYA a peur et retourne près de MADEMOISELLE CASSANDRE.)


MADEMOISELLE CASSANDRE

Ça t'apprendra à désobéir.


MAYA

Ce monsieur, c'était qui?


MADEMOISELLE CASSANDRE

C'est monsieur, c'est Flip,

la sauterelle. C'est une sorte

de vagabond. C'est un type

un peu à part. Il n'est pas du

tout comme les abeilles,

il vit tout seul.


MAYA

Je vais faire un tour!


MADEMOISELLE CASSANDRE

Oh, Maya!


MAYA

Au revoir, mademoiselle.

(MAYA s'en va. MADEMOISELLE CASSANDRE la rattrape. MAYA regarde les abeilles travailler.)


MADEMOISELLE CASSANDRE

Maya!

Écoute-moi bien, Maya.

Je ne peux pas passer tout

mon temps avec toi toute seule.

Tu comprends?


MAYA

Regardez, qu'est-ce qu'elles

font là-bas?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Elles construisent de

nouveaux rayons, ou si

tu préfères des nids.

Et dans ces nids, elles

déposent les oeufs.


MAYA

Pour quoi faire?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Parce que dans ces nids,

les oeufs sont comme

dans un berceau. Et dans

quelques semaines, des petites

abeilles comme toi en sortiront.


MAYA

Moi aussi, j'étais

un oeuf avant?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Bien sûr. Tu vois? Elles

mettent un oeuf dans chaque

case. Ensuite vient une autre

abeille qui la recouvre de cire

pour la protéger. Ce sont

des ouvrières. Elles ne

s'occupent que de la ruche.

Elles construisent les rayons

et transportent des oeufs.

Elles ont beaucoup de travail,

parce que notre reine pond

une grande quantité

d'oeufs chaque jour.

Tu as du mal à t'imaginer qu'il

n'y a pas longtemps, tu étais

un oeuf, n'est-ce pas?

(MADEMOISELLE CASSANDRE se retourne, mais MAYA n'est plus là.)


MADEMOISELLE CASSANDRE

Oh! Maya, viens ici!

Cette enfant finira par me

rendre folle!

(Plus loin, MAYA va chercher deux œufs pour les apporter dans les rayons.)


MAYA

Han! Oh, c'est lourd!

Ah!

Vous voyez, je sais déjà

travailler comme une grande.


MADEMOISELLE CASSANDRE

Attention, mets un seul œuf

par compartiment.


MAYA

Pourquoi? Si au moment

d'éclore on est deux, on peut

se parler. C'est mieux, non?

Vous n'êtes pas de mon avis,

mademoiselle?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Voyons, Maya, les abeilles ne

viennent pas au monde pour

bavarder, mais pour travailler.

Vraiment, je ne te comprends

pas. Je me demande

d'où peuvent bien te venir

toutes ces idées farfelues.


MAYA

N'empêche que deux oeufs

par nid, ça serait bien mieux.


MADEMOISELLE CASSANDRE

Nous ne mettons qu'un seul

oeuf par nid parce que c'est

la meilleure façon.

(MADEMOISELLE CASSANDRE et MAYA repartent.)


MAYA

Pourquoi ce serait

la meilleure façon? On peut

bien faire de grands nids

pour plusieurs oeufs.


MADEMOISELLE CASSANDRE

Avance, Maya, et tais-toi!


MAYA

Mmm! Ça sent bon!

D'où ça vient? Mmm!

Quelle bonne odeur! Ah!


MADEMOISELLE CASSANDRE

Je pense bien. C'est

notre miel que tu sens.

(MAYA essaie de soulever un pot de miel, mais il est trop lourd.)


MADEMOISELLE CASSANDRE

Laisse ça, c'est trop lourd

pour toi.


MAYA

C'est du miel?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Oui, c'est ici que nous

gardons le miel pour l'hiver.

(MAYA boit de miel.)


MADEMOISELLE CASSANDRE

Maya, une abeille ne doit pas

être gourmande.


MAYA

Ah! Bien, le miel,

c'est fameux!

Ah! Ah! Aïe!

Au secours!

(MAYA tombe dans la réserve de miel. MADEMOISELLE CASSANDRE l'aide à sortir. MAYA est recouverte de miel.)


MADEMOISELLE CASSANDRE

Tu es vraiment insupportable!

Regarde-moi dans

quel état tu es.


MAYA

C'est bon, le miel, mais

ça colle. Regarde, je ne peux

plus du tout remuer mes ailes.


MADEMOISELLE CASSANDRE

Allez, viens, c'est l'heure

de la classe.

(Plus tard, MAYA est en classe avec les autres petites abeilles.)


MADEMOISELLE CASSANDRE

Bientôt, très bientôt, vous irez

butiner à votre tour et

découvrir le ciel bleu.


MAYA

Mademoiselle, comment

c'est qu'on fait pour découvrir

le ciel bleu?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Attends de pouvoir sortir

de la ruche et tu verras que

c'est très facile. Mais

surtout, ne t'imagine pas

que tout est parfait

à l'extérieur. C'est d'ailleurs

pour ça que les petites

abeilles n'ont pas le droit

de sortir seules.

À l'extérieur, il y a plein

de dangers qui vous guettent

et vous devez les connaître.


WILLY

Moi, les dangers, je les

connais, parce que je suis

un cancre et ça fait deux fois

que je redouble.


MADEMOISELLE CASSANDRE

Alors, Willy, tu sais que

c'est un frelon et que c'est

notre pire, notre mortel

ennemi. Méfiez-vous-en. Il est

dix fois plus grand que vous,

mes enfants.

Allons! Allons! Calmez-vous

et regagnez vite vos places.

Ne craignez rien. Ici, chez

nous, il n'y a pas de frelon.

Nous autres, les aînés,

nous veillons sur vous.

Vous voyez, ça, c'est

une grenouille. Ne volez jamais

près de la surface de l'eau,

car voilà ce qui risque

de vous arriver.

Rassurez-vous, il n'y a pas

plus de grenouilles

que de frelon.


WILLY

Mademoiselle, cette fois,

je crois bien que j'ai compris.

Ça veut dire qu'il ne faut

jamais aller au-dessus

des étangs.


MADEMOISELLE CASSANDRE

Très juste, Willy,

tu as bien compris.


MAYA

C'est toi, Willy?


WILLY

Oui, c'est moi.


MAYA

T'es le chouchou ici.


WILLY

Non, c'est parce que ça fait

deux fois que je redouble.


MAYA

T'as entendu parler de moi?

Je suis Maya.


WILLY

Si j'ai entendu parler de toi?

Et comment j'ai entendu parler

de toi! Il paraît que t'es

un vrai poison.


MADEMOISELLE CASSANDRE

Quand vous irez dehors,

il vous arrivera sans doute

d'être surpris par la pluie

ou même la tempête. Dans

ce cas, si vous ne pouvez pas

revenir à la ruche,

réfugiez-vous sous le

feuillage. Tenez, aujourd'hui,

par exemple, il pleut. Eh bien,

qu'est-ce que doit faire

une petite abeille bien sage?

Tu le sais?


WILLY

Oui, elle doit rester

dans la ruche.


MAYA

Qu'est-ce qui pourrait

arriver à une abeille qui

sortirait quand même

aujourd'hui?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Voyons, ma petite fille,

je viens de vous l'expliquer.

(MADEMOISELLE CASSANDRE entend les abeilles qui sonnent l'alarme.)


ABEILLE 1

C'est la tempête!


MADEMOISELLE CASSANDRE

Que signifie tout ce bruit?

Restez sagement à vos places.

Je vais aller voir.


ABEILLE 2

Faut tout fermer, sinon

le vent va nous emporter!


ABEILLE 3

Allez, dépêchez-vous!


MADEMOISELLE CASSANDRE

Je reviens tout de suite.


WILLY

C'est à cause de la tempête.

Les grands vont boucher

toutes les issues.

Bien, Maya, où tu vas?

Reste à ta place!


MAYA

Je vais jeter

un coup d'oeil dehors.


WILLY

Ah, mais Maya, reste là!

(MAYA sort de la classe. WILLY la suit.)


WILLY

Maya, il ne faut pas

que tu sortes. Ah!

(WILLY reçoit un livre derrière la tête. Il retourne dans la classe. C'est le chaos.)


WILLY

Qui m'a fait ça?

(Deux petites abeilles se disputent pour un jouet.)


PETITE ABEILLE 1

Donne!

Laisse, c'est à moi.


PETITE ABEILLE 2

Non, il est à moi.


WILLY

Vous n'allez pas vous disputer

pour une feuille, non?


PETITE ABEILLE 1

Il est à moi!


PETITE ABEILLE 2

C'est pas vrai!

(Une petite abeille fait tomber un vase qui roule jusqu'au garde à l'extérieur. Elle se met à pleurer. Le garde entre dans la classe.)


GARDE 1

Qu'est-ce qu'il fait là,

ce vase?

Qu'est-ce qui se passe ici?

Allons, allons, y a pas de

quoi pleurer, ma petite fille.

Un peu de silence. Toi, Willy,

tu es le plus ancien. Je te

confie la classe.


WILLY

Vous avez entendu, c'est

à moi qu'on a confié

la classe. Alors faites

attention, hein? Ah!

(WILLY montre une image d'un frelon. Tous les petits deviennent silencieux.)


PETITE ABEILLE 3

Un frelon, au secours!


WILLY

Ah là là, vous voyez pas

que c'est un faux? C'est celui

que la maîtresse vous a montré

tout à l'heure.

Voilà, à présent que je

suis le maître d'école, je vais

vous montrer autre chose.

Une araignée. Et quand

on en a une au plafond,

ça veut dire qu'on est...

Moi, je connais bien

une araignée. Elle s'appelle

Tecla et elle joue du violon.

C'est pas une blague,

je vous assure.


PETITE ABEILLE 4

Willy, tu mens.


WILLY

Je ne mens pas. Je l'ai vue,

de mes yeux vue. Ça,

c'est une tulipe.


PETITE ABEILLE 3

Et la tulipe, comme ton

araignée, joue du violon.


WILLY

Euh... ça arrive à tout

le monde de se tromper.

Même à moi.

(Plus loin, MAYA se promène dans la ruche. Elle creuse un trou dans le mur de la ruche pour regarder dehors.)


MAYA

Oh! Oh là là là là!

Ça souffle fort. Oh là là!

Bien, si c'est ça le monde,

il y a pas de quoi

s'émerveiller.

(Plus tard, WILLY montre des photos de fleurs à la classe.)


WILLY

Alors selon vous, ça serait

quoi, cette fleur?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Qu'est-ce qui se passe ici?


WILLY

Ah, 22, la v'là!


MADEMOISELLE CASSANDRE

Alors Willy, qu'est-ce que

tu fais là, hein?


WILLY

Je les surveille.


MADEMOISELLE CASSANDRE

Et vous, les enfants? Je vous

ai dit de ne pas bouger

de vos places.


WILLY

C'est le garde qui--


MADEMOISELLE CASSANDRE

C'est très bien, Willy.

À présent, va t'asseoir.

Est-ce que Maya pourrait

nous dire ce que c'est?

Oh! Oh! Mais je ne la vois pas.

La petite Maya n'est pas là?

Quelqu'un saurait-il me dire

où elle est?


WILLY

Elle est sortie. J'ai pas pu

l'en empêcher. Elle est partie

par là. Elle voulait aller voir

la tempête.


MADEMOISELLE CASSANDRE

Oh! Cette fois, j'en ai

vraiment par-dessus la tête

de cette enfant! Elle est

absolument insupportable.

Je vais la chercher.

(Plus tard, MAYA regarde toujours dehors. La tempête s'est calmée.)


MAYA (Parlant dans sa tête)

C'est plus joli à présent.

Si le monde est toujours aussi

gai et le ciel aussi bleu,

ça vaut la peine.

(Plus loin, FLIP est dans la prairie. Il se met à danser et chanter.)


FLIP (Chantant)

♪ Mes amis

Quittez vite vos maisons

Venez danser

Et chanter

Gambader

Nous avons avec la joie

pris rendez-vous

Ne le manquez pas surtout ♪

♪ Monte monte monte

sur mon beau manège

Le cortège

Nous protège

Entre dans la ronde du plaisir

Suis-moi

Tu ne le regretteras pas

Là-bas tu verras

Arbres plantes et fleurs

Qui autour de nous

Dansent le ballet

Du bonheur

Mes amis

Quittez vite vos maisons

Venez danser

Venez chanter

Gambader

Nous avons avec la joie

pris rendez-vous

Ne le manquez pas surtout ♪

♪ Jambe gauche et jambe droite

Et un deux trois

Un deux trois

Un deux trois

Tourne tourne

mon beau carrousel de fête

C'est très chouette

C'est très chouette

Suivez-moi

Suivez-moi

Et vous connaîtrez la joie ♪♪


MAYA

Bravo! Bravo!

(Plus tard, MADEMOISELLE CASSANDRE cherche toujours MAYA. Elle arrive près de deux gardes.)


MADEMOISELLE CASSANDRE

Maya! Maya! Mais où cette

enfant peut-elle bien être?

Ma petite Maya, où es-tu?

Je t'en prie, réponds-moi.

Maya! C'est moi, ta maîtresse,

mademoiselle Cassandre.


GARDE 1

Qu'est-ce que tu racontes,

toi, hein?


MADEMOISELLE CASSANDRE

Maya!


GARDE 2

Je raconte ce que je sais.

Qu'est-ce que vous cherchez?

Si vous cherchez cette espèce

de petite chipie qui a failli

me renverser tout à l'heure,

elle est pas loin, elle est

là-dedans. Mais vous feriez

bien mieux de la laisser

dans son trou. Ça lui servirait

de leçon.

(MAYA est dans le trou qu'elle s'est creusé, mais elle n'est pas capable de sortir.)


MADEMOISELLE CASSANDRE

Oh, mais enfin, qu'est-ce que

tu fais là? Tu mériterais

que j'en profite pour te

flanquer une bonne fessée!

(MADEMOISELLE CASSANDRE sort MAYA du trou.)


MAYA

Ah, c'est vous,

mademoiselle Cassandre!

Hop là!


MADEMOISELLE CASSANDRE

Alors écoute-moi, ma petite

fille. Puisque tu refuses

obstinément d'obéir, tu vas

me faire le plaisir d'aller

te mettre au lit.


MAYA

Oh! Je vois pas pourquoi

j'irais me coucher.


MADEMOISELLE CASSANDRE

S'il te plaît, tais-toi

et va te coucher.

(MADEMOISELLE CASSANDRE et MAYA arrive dans le dortoir.)


MAYA

J'ai rien fait de mal.

Je voulais seulement voir

le monde.


MADEMOISELLE CASSANDRE

Eh bien, moi, je n'aime pas

les enfants désobéissants.

Voilà.


MAYA

Mademoiselle Cassandre,

est-ce que vous voulez--


MADEMOISELLE CASSANDRE

Tu vas te taire et dormir?

Sinon je me fâche!


MAYA (Parlant dans sa tête)

J'ai peut-être eu tort

de partir en cachette. Mais

après tout, si j'ai envie

d'aller voir comment c'est

dehors, où est le mal?

Eh bien, la prochaine fois,

je m'arrangerai pour qu'on

me trouve pas. Voilà ce que

je ferai.

(Générique de fermeture)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge

Résultats filtrés par

Coloriage

6 images