Image univers Maya l'abeille Image univers Maya l'abeille

Maya l'abeille

Maya est une petite abeille pas comme les autres. Son non-conformisme et sa soif d'aventures l'ont poussé à quitter la ruche pour vivre dans la prairie, en toute liberté. Le monde est vraiment trop vaste et fascinant pour qu'elle reste confinée à la vie réglementée de la ruche.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Max le ver de terre solitaire

Maya fait la connaissance de Max l’amoureux de la pluie. La voilà partie à la rcherche d’ami pour Max le solitaire.



Année de production: 1975

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début chanson thème


VOIX DE FEMME

♪ Dans un pays de tous les temps

Vit la plus belle des abeilles

Que l'on ait vue

depuis longtemps

S'envoler à travers le ciel ♪

♪ Cette petite abeille

porte le nom de Maya

Petite oui mais espiègle Maya

Qui n'a vraiment peur de rien ♪

♪ Qui suit toujours son chemin

Venez donc découvrir

la malicieuse Maya

Petite oui mais espiègle Maya ♪

♪ Tout le monde aimera Maya

Maya Maya

Maya Maya

Maya raconte-nous

ta vie ♪♪

(Fin chanson thème)

[Début information à l'écran]

Max le ver de terre solitaire

[Fin information à l'écran]

MAYA est sur une feuille qui plane jusque par terre.


MAYA

Oh! C'est amusant! J'ai bien

envie de recommencer. Ah!

(MAYA va par terre. La terre sous ses pieds monte. MAYA suit le monticule de terre qui se déplace.)


MAYA

Oh, mais qu'est-ce qui se passe?

Ah!

On dirait...

Qu'est-ce que c'est? Il y a

quelqu'un là-dedans.

Mais... là aussi, y a quelqu'un.

Ha! Ha! Ha!

Oh! Oh!

Ah!

Qu'est-ce que c'est?

Oh!

(MAX sort la tête du sol, mais se cache sous une feuille.)


MAX

Ce n'est pas la peine de te

cacher là-dessous. N'aie pas

peur de sortir. Je suis Maya la

petite abeille. Je te ferai pas

de mal.

Oh! Oh, ce que tu es long! T'en

finis pas!


MAX

Oui, je suis un ver de terre.

Je m'appelle Max.


MAYA

Tu es un ver de terre? J'en ai

jamais vu. Moi, je suis Maya

l'abeille. Dis-moi, quelle

espèce de miel on trouve là

où tu fouilles dans le sol?


MAX

Du miel? Y a pas de miel dans

la terre. Dans la terre, y a

pas autre chose que de la

terre. Je suis sorti parce que

j'avais envie de faire un tour.

Je trouve que le temps

est superbe.


MAYA

Un temps superbe? Un temps

très moche, oui. Je suis sûre

qu'il va pleuvoir.


MAX

C'est bien ce que je disais.

Pour les vers de terre, c'est un

temps superbe. Le monde est mal

fait. Quand vous, les abeilles,

vous êtes contentes parce qu'il

y a du soleil, nous, les vers de

terre, nous sommes malheureux.


MAYA

Ah, oui?

Tu t'enterres déjà?


MAX

Oui. J'ai pas l'habitude de

parler. Ça me fatigue

énormément.

(MAX retourne dans le sol.)


MAYA

(S'adressant au public de l'émission)

Ça peut pas être fatigant de

parler. Qu'est-ce qu'il raconte?


MAYA

Oh! Attends un peu, Max!

Sors de là, s'il te plaît.

Tu sais pourquoi ça te fatigue

de parler? Parce que tu es

toujours seul. Alors t'es

triste comme une fleur séchée.

(MAX ressort la tête.)


MAX

Je ne le fais pas exprès

d'être seul.


MAYA

Tu veux dire que tu n'as pas

d'amis? C'est ça que tu veux

dire?


MAX (Signifiant non)

Hum-hum.


MAYA

Non. Pourquoi? Tu es pourtant

un très gentil ver de terre.

T'en veux peut-être pas d'amis.


MAX

Si, si. Au contraire.

J'aimerais en avoir.


MAYA

Tu aimerais en avoir?

Tu es timide, c'est pour ça.


MAX

Oui. Personne ne veut de moi.


MAYA

Tu sais ce que nous allons

faire? Nous allons nous mettre

tous les deux à la recherche

d'amis pour toi.


MAX

Quoi?


MAYA

Seulement, si tu veux avoir

des amis, ne fais pas cette

tête d'enterrement. D'accord?

Alors en route!

Max!

(MAX s'en va. MAYA le retrouve.)


MAYA

Max, mais où es-tu?


MAX

Maya, t'occupe pas de moi. Va.


MAYA

Je te promets que je trouverai

des amis.

Tiens, voilà quelqu'un. Ah non.

Ils sont deux. Eh, les mouches!

(Les mouches vont vers MAYA et MAX.)


MOUCHE 1

Tu nous appelles, Maya?


MAYA

Je vous présente un copain:

Max le ver de terre. Vous

voulez jouer avec lui?


MOUCHE 2

On a pas le temps. On va chez

un cousin fêter son

anniversaire.


MOUCHE 1

Mais s'il veut, on l'emmène.


MAX

Je ne sais pas si je dois

venir. Je ne suis pas du genre

boute-en-train.


MOUCHE 1

Plus on est de fous,

plus on rit!


MOUCHE 2

Allez, viens!


MAYA

Tu vois, ça marche. Ça marche

du premier coup.

(MAYA et les mouches volent. MAX a peine à suivre par terre.)


MAX

Eh, pas si vite, Maya.

Attendez! Attendez!


MAYA

Quoi?


MAX

Je suis complètement hors

d'haleine.


MAYA

Dépêche-toi quand même un

petit peu, sinon on va arriver

quand la fête sera finie.


MAX

Alors ils vont la célébrer

sans moi. Quand on a pas

d'ailes, il est certain

qu'on ne vole pas.

(Au loin, les mouches continuent leur chemin.)


LES MOUCHES (Chantant)

♪ Joyeux anniversaire

Joyeux anniversaire

Joyeux anniversaire ♪♪


MAX

Tu vois, c'est raté. La fête est

déjà commencée.


MAYA

Tu ne vas pas te démoraliser

tout simplement parce que tu ne

sais pas voler. L'autre jour,

j'ai fait la connaissance d'un

cheval. Lui non plus, il volait

pas.

Attention, Max. Je vais te

précéder en volant tout

doucement. D'accord? Allez,

viens!


MAX (Signifiant oui)

Hum-hum.

(Plus tard, MAYA et MAX suivent un son de musique.)


MAYA

Ah! C'est épatant! Nous sommes

presque arrivés, tu vois.

(Un coléoptère dirige un orchestre de perce-oreilles.)


LE COLÉOPTÈRE

Alors, elle vous plait, ma

musique? Vous ne voulez pas

chanter quelques mesures avec

nous, chers amis?


MAYA

Oh oui. Nous chanterons avec

le plus grand plaisir. T'as

entendu, Max? On nous demande

de chanter.


MAX

Hum? Manquait plus que ça.


LE COLÉOPTÈRE

D'un coeur joyeux sort une

musique joyeuse. Ce qui

importe, ce n'est pas de chanter

juste, mais de se dire qu'on

chante pour le plaisir

des autres.


MAYA

Allez, courage!


MAX

Je sais pas chanter!

Je chante comme je vole.

(La musique recommence. MAX essaie de chanter. Il chante mal. Il s'en va.)


MAYA

Max! T'en va pas. Fais pas ta

mauvaise tête.

(MAYA suit MAX. Elle regarde vers le chef d'orchestre qui n'a pas remarqué que MAX était parti.)


MAYA

Il n'a même pas fait attention

à Max.

(MAYA rejoint MAX.)


MAYA

Je trouve que tu t'en es pas mal

sorti, tu sais.


MAX

C'est gentil à toi de dire

ça, mais si je chante faux,

j'entends juste.

(Plus tard, MAYA arrive près d'un arbre avec MAX. BOSTRYCHE est là.)


MAYA

Oh!

Bonjour, mon bon

monsieur Bostryche.


BOSTRYCHE

Maya! Ma petite Maya! Ça fait

un siècle que je ne t'ai

pas vue.


MAYA

C'est mon copain Max. Il se

sent un peu abandonné. Soyez

ami avec lui.


BOSTRYCHE

Volontiers! Si ça te fait

plaisir! Serrons-nous la patte!

Oh! Je suis bête. Serrer la

patte à un ver de terre! Il

n'en a pas!

Faut pas m'en vouloir, je suis

comme ça. Blagueur, mais le

coeur sur la patte! Et l'ami que

tu viens de te faire sait aussi

mettre la main à la pâte.

Vous allez voir ce que vous

allez voir. Attention! Tonton

Bostryche va y aller.

(BOSTRYCHE pousse un morceau de bois. Un petit insecte en tombe. Il tombe sur la carapace et ne peux plus se relever.)


LE PETIT INSECTE

Eh!

Au secours!

Oh! Mais qu'est-ce qui lui

prend à celui-là? Il est fou,

non? Oh! Non!


BOSTRYCHE

J'ai seulement fait semblant.

Maintenant, j'y vais pour de

bon!


LE PETIT INSECTE

Au secours!

Je peux pas me retourner toute

seule. à l'aide!

Je me suis fait un tour de

rein à cause de cet idiot. Il

me faut des compresses chaudes!

Ah!

(Finalement, le petit insecte se relève et retourne dans son morceau de bois. BOSTRYCHE essaie toujours de tirer le morceau de bois.)


MAX

Mais là, je m'en vais. Je peux

pas voir ça.


MAYA

Max, ne t'en va pas.

(MAX s'en va. MAYA le suit. BOSTRYCHE réussit finalement à faire tirer le morceau de bois.)


BOSTRYCHE

Alors, Maya, t'as vu ça? Mes

muscles, c'est pas du

chewing-gum. Ils ne sont plus

là.

(Plus tard, MAYA rejoint MAX.)


MAYA

Max, mais voyons, pourquoi tu

te caches?


MAX

Je suis un vrai zéro. Je peux

pas voler, je sais pas chanter,

j'ai pas la moindre force.

Conclusion: je suis un bon

à rien.


MAYA

Moi non plus, je suis pas

forte et je chante comme

une casserole.


MAX

Personne ne peut vouloir de

moi. C'est même pas la peine

d'essayer.

(Un mille-pattes passe par là.)


MAYA

Ne renonce pas encore, Max. Il

faut jamais renoncer. Tu verras

qu'on trouvera un camarade. Oh!

Un mille-pattes! Un

mille-pattes, ça sait pas

voler, ça sait pas chanter,

c'est pas très fort. Et un

mille-pattes, ça n'est pas

particulièrement beau. Cette

fois, ça va marcher. J'en suis

certaine!


MAX

T'as dit quelque chose?


MAYA

Regarde. Tu vois là-bas ton

futur ami? Un mille-pattes

sympa.


MAX

Ça sert à rien.

N'insistons pas.

(MAYA va voir le mille-pattes.)


MILLE-PATTES

Je suis à la chasse à la

nourriture. Dans le champ

là-bas, y a quelques tomates

bien mûres de tombées. Il

paraît que les tomates, c'est

bon pour la ligne, parce que

moi, il faut que je maigrisse.

(Le mille-pattes s'en va.)


MAYA

T'as vu ça? Il démarre sur les

chapeaux de roue.


MAX

Laisse tomber. C'est mon

destin d'être un ver de terre

solitaire. Eh oui. Tiens, un

ver de terre solitaire, c'est

un comble.

Un de ces quatre matins, un

homme va me déterrer et

m'embrocher un hameçon, ma

petite Maya. à moins qu'un

merle ne le devance. Voilà le

sort qui m'attend. Une fois,

j'ai rêvé que j'avais un bon

copain. Malheureusement, ça ne

sera jamais qu'un beau rêve et

pas une réalité.

(FLIP passe par là.)


FLIP

Et youp!


MAYA

Voilà Flip.

Bonjour, Flip! Tu permets que

je te présente mon ami Max?


MAX

Monsieur Flip, je vous salue.


FLIP

à moins que j'aie la berlue,

M. Max est un ver de terre.


MAYA

Oui. C'est un ver de terre qui

est mon ami.


FLIP

Ça te regarde. Oh! Ça me fait

penser, à propos d'amis, Willy

veut te voir. Youp!

(FLIP s'en va.)


MAYA

Viens, Max. On va y aller.

(Plus loin, WILLY parle à plusieurs coléoptères.)


WILLY

Elle est à peu près de ma

taille. C'est une abeille.

C'est une marrante.

Maya qu'elle s'appelle.


COLÉOPTÈRE 2

C'est peut-être celle-là.

Y en a une qui arrive.

(MAYA arrive.)


WILLY

Hein?

Bonjour, Maya!

Content de te voir.


MAYA

Salut, Willy.


WILLY

Je t'ai cherchée partout. Où

t'étais encore passée? Hein?

(MAX arrive.)


MAX

Bonjour, Willy.


WILLY

Hein? Qui c'est celui-là?


MAYA

C'est Max. Tu le connais pas.

J'aimerais trouver quelqu'un

qui voudrait bien être ami avec

lui.


WILLY

Hein? Demande un peu aux

coléoptères qui sont là-bas,

sur le gros potiron.


MAYA

Vous ne voulez pas venir un

moment? Max que vous voyez là

cherche un ami.

(Les coléoptères viennent se poser près de MAX.)


MAX

Oui. J'en ai assez d'être

seul.

COLÉOPTÈRE 1

On peut te poser une question?

à quoi est-ce que tu sais

jouer?


MAX

Euh... Justement, je ne sais

pas faire grand-chose. Je ne

sais pas voler, ni chanter. Je

ne me déplace pas très vite.

Je ne suis bon à rien.


MAYA

Mais, Max...


COLÉOPTÈRE 3

Et qu'est-ce que tu veux qu'on

en fasse? On peut même pas

bavarder avec lui.


COLÉOPTÈRE 1

C'est vrai, quoi. C'est un

débile.


MAX

Ne partez pas!

J'aimerais tellement jouer

avec quelqu'un. Ça m'est jamais

arrivé. Vous ne pourriez pas...

vous ne pourriez pas me... Je

sais pas. Sauter à la corde avec

moi?


COLÉOPTÈRE 1

Pour sauter à la corde,

faut une corde.


COLÉOPTÈRE 3

D'où le nom du jeu.


MAX

Oui. Mais je pourrais... je

pourrais servir de corde, moi.


COLÉOPTÈRE 4

Comment?

Tu veux servir de corde, toi?


COLÉOPTÈRE 1

Alors vas-y.

(Plus tard, les coléoptères sautent à la corde en se servant de MAX comme corde. Puis, ils utilisent MAX comme lance pierre. Ils jouent ensuite au tir à la corde. Puis encore au saut à la corde. Ensuite, ils utilisent MAX comme anneau pour jouer au lancer de l'anneau.)


MAX

J'ai le vertige! J'ai le

vertige! La tête me tourne.

Oh!


COLÉOPTÈRE 2

Il s'est évanoui,

le pauvre Max.


COLÉOPTÈRE 4

D'abord, il demande à jouer

puis il tombe dans les pommes.

C'est pas drôle.

(Les coléoptères s'en vont. Plus tard, MAX se réveille.)


MAX

Ils sont partis. Ils se sont

amusés au moins? C'est sûr, oui?


WILLY

Ah, oui. Beaucoup.


MAYA

Quand ils sont partis, ils

avaient l'air très contents.

(MAYA et WILLY entendent des bruits de foule.)


WILLY

Qu'est-ce qui se passe?


MAYA

On va aller voir. Tu viens

avec nous, n'est-ce pas, Max?


MAX

Je ne pourrai jamais arriver

à vous suivre.


WILLY

Ne joue pas les empêcheurs de

danser en rond. Viens gentiment

avec nous.


MAX

Je viens. Attendez-moi.

(Plus tard, MAYA, WILLY et MAX rejoignent FLIP près de la foule. LE BOSTRYCHE mange un cornichon.)


FLIP

Tiens. D'où est-ce que

tu arrives?


MAYA

Qu'est-ce qu'ils font?


FLIP

Ils font un concours de

bouffe. Ça, je trouve ça

complètement stupide, mais...

Tu te promènes toujours avec

ton Max?


MAYA

C'est mon ami. Je me promène

avec mon ami. C'est normal.


FLIP

Mais qu'est-ce qu'ils lui

trouvent donc?


LES COLÉOPTÈRES

Bravo! Il a gagné!

Ça, c'est bien alors.


MAYA

C'est pas possible. Il a

entièrement avalé ce gros

cornichon. Ça alors!

(Les fourmis arrivent avec un autre cornichon.)


LES FOURMIS

Une, deux, une,

deux, une, deux, une deux!...


FLIP

Quelqu'un veut-il essayer de

battre ce nouveau record?

Voilà un autre cornichon

superbe!


COLÉOPTÈRE 3

Vous voulez plaisanter?

Personne pourrait l'avaler.


COLÉOPTÈRE 1

On a jamais vu ça.


COLÉOPTÈRE 5

En tout cas, moi, je suis

sûr d'une chose: aucun de nous

pourra jamais ingurgiter autant

que le bostryche.


COLÉOPTÈRE 4

Oui. Pour avaler autant que

lui, faut se lever tôt.


MAYA (Chuchotant à MAX)

J'ai une idée! Eh, Max. Tu

pourrais pas le manger, le

cornichon?

Tu imagines la tête qu'ils

feront si tu le bats?


FLIP

Alors personne ne relève le

défi? Dans ce cas, je vais

déclarer le bostryche

vainqueur!


BOSTRYCHE

Oui, vous savez bien que

c'était couru d'avance.


MAX

Moi, je relève le défi!

Je vais manger le gros

cornichon.


BOSTRYCHE

à la bonne tienne, mon petit

bonhomme. Tu dois avoir, comme

on dit, les yeux plus gros que

le ventre, tu ne crois pas?

(MAX commence à manger le cornichon.)


MAYA

C'est bien, Max!

(MAX mange le cornichon au complet.)


MAYA

Il est arrivé! Bravo!

(La foule applaudit.)


FLIP

Max, t'es formidable! à

présent, vous avez gagné chacun

une manche. Faut faire la

belle.

(Les fourmis ramènent un autre cornichon.)


LES FOURMIS

Une, deux, une

deux, une, deux, une deux...

(Une chenille calcule la longueur du cornichon avec son corps.)


CHENILLE

Une longueur, deux longueurs,

trois longueurs, quatre

longueurs, cinq longueurs, six

longueurs, sept longueurs, huit

longueurs. Une longueur, deux

longueurs, trois longueurs...

Bon, la moitié de huit, c'est

quatre. C'est donc le milieu.


FLIP

Attendez! Un moment!

Voilà. Le milieu se trouve là

où je mets la fleur. Le premier

qui arrivera à la fleur sera

déclaré vainqueur!


BOSTRYCHE

D'accord.


FLIP

Alors, on n'a qu'à y aller,

hein? Ha! Ha! Ha!


FLIP

Attention! à mon commandement,

à vos marques. Vous êtes prêts?

Partez!

(Le BOSTRYCHE et MAX commencent à manger.)


MAYA

Max a fini!


WILLY

Max a gagné! Bravo!


MAYA

Tu vois, Max, avec de la

volonté, on y arrive.


WILLY

T'as été épatant. T'as

accompli un exploit.


MAX

J'en suis le premier étonné.


MAYA

Oui, mais ça t'a drôlement

fait grossir.


MAX

Quand un petit ver de terre

devient un gros ver de terre,

on ne se moque pas de lui.


FLIP

N'empêche que ça lui donne une

drôle d'allure. Il a plutôt

l'air d'un cochon de lait que

d'un ver de terre.

(La foule rit de MAX qui est devenu très gros. MAX s'en va.)


MAYA

Max, ne te sauve pas! Ne te

sauve pas, Max!

Pauvre Max. Tout le monde s'est

moqué de lui, alors il est

parti.


WILLY

Fais-lui comprendre qu'il

se trompe.


MAYA

Je veux bien, mais comment?


WILLY

Attends. à l'école des

abeilles, on nous a appris

quelque chose d'important sur

les vers de terre.


MAYA

Ah, oui?


WILLY

Oui. Si seulement je m'en

souvenais.


MAX

Ne vous donnez pas tout ce

mal. Ça ne sert à rien. C'est

mon sort. Personne ne m'aime.


MAYA

Oh! Max, attends!

Reste ici.


MAX

Laisse-moi tranquille. Je

préfère m'en aller. J'en ai

assez de vous tous.

(MAX s'en va. MAYA le retient par la queue.)


MAYA

Oh, non!


MAX

Laisse-moi!


MAYA

Ne va pas vers la maison. Les

hommes qui habitent là-bas vont

t'embrocher sur l'hameçon.


MAX

Tant mieux!


MAYA

Sois donc raisonnable!


MAX

Non! Laisse-moi!

(MAX s'en va vers une maison.)


MAYA

Oh! Tête de mule!

Non, Max, écoute-moi!

Ne continue pas!

Willy, mais qu'est-ce qu'on va

faire? Ah! Regarde! Il s'en va!

Ah!


WILLY

Ça y est!

Je sais ce que c'est!


MAYA

Oui?

(Plus tard, MAYA vole au-dessus de MAX.)


MAYA

Max, écoute ça. Willy sait

pourquoi tu es utile. Tu joues

même un rôle important dans la

nature. Parce que tu bêches la

terre dans laquelle tu

séjournes. Oh!

(Un homme voit MAX. Il le ramasse.)


L'HOMME

Dis donc, toi, on dirait que

tu t'es tombé de chemin.

Continue donc sagement à bêcher,

petit ver.

(L'homme dépose MAX plus loin, hors du chemin.)


MAYA

Tu vois, le paysan, lui, il

sait combien tu es utile puisque

tu l'aides à retourner la terre.

Et quand on a la chance d'être

utile à la nature, peu importe

que l'on sache pas voler ou

chanter. Tu dois le comprendre?

(Plus tard, MAYA et WILLY s'envolent et laissent MAX dans la terre.)


MAYA

Alors bonne chance, Max.

Et je te souhaite de tout coeur

qu'il pleuve.


WILLY

Qu'il pleuve? T'en as,

des idées!


MAX

Je te remercie beaucoup, Maya!


WILLY

Désormais, il ne sera plus

triste en pensant que personne

ne veut de lui.


MAYA

Tu vois, voilà au moins une

chose utile que nous avons

apprise à l'école.

(FLIP est non loin.)


FLIP

Ce qu'il y a d'agréable dans

notre petit univers, c'est que

les histoires finissent toujours

bien. Ce qui n'est

malheureusement pas toujours le

cas chez les hommes. Quant à

vous, dites-le partout: le ver

de terre Max est un type

formidable!

Et maintenant, vous voulez

savoir? Tiens, la voilà déjà la

petite grenouille qui

voudrait bien croquer nos amis

Maya et Willy?

Et pour une fois, ce nigaud de

Willy sera le plus perspicace.

Ha! Ha! Ha!

Mais en fin de compte,

heureusement que je suis passé

dans les parages, parce qu'il

s'en est fallu de peu que...

Chut! N'anticipons pas.

(Générique de fermeture)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge

Résultats filtrés par

Coloriage

6 images