Image univers Maya l'abeille Image univers Maya l'abeille

Maya l'abeille

Maya est une petite abeille pas comme les autres. Son non-conformisme et sa soif d'aventures l'ont poussé à quitter la ruche pour vivre dans la prairie, en toute liberté. Le monde est vraiment trop vaste et fascinant pour qu'elle reste confinée à la vie réglementée de la ruche.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Tecla prend ses désirs pour des réalités

La méchante araignée Tecla a attrapé Maya et veut la manger. Mais Curt, le bousier, la libère. Tecla jure alors de se venger et elle en aura l’occasion lorsque Curt se retrouvera renversé sur le dos sans pouvoir se relever. Maya ne laissera par faire la méchante araignée et viendra à la rescousse de Curt avec son ami Willy.



Année de production: 1975

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début chanson thème


VOIX DE FEMME

♪ Dans un pays de tous les temps

Vit la plus belle des abeilles

Que l'on ait vue

depuis longtemps

S'envoler à travers le ciel ♪

♪ Cette petite abeille

porte le nom de Maya

Petite oui mais espiègle Maya

Qui n'a vraiment peur de rien ♪

♪ Qui suit toujours son chemin

Venez donc découvrir

la malicieuse Maya

Petite oui mais espiègle Maya ♪

♪ Tout le monde aimera Maya

Maya Maya

Maya Maya

Maya raconte-nous

ta vie ♪♪

(Fin chanson thème)

[Début information à l'écran]

Tecla prend ses désirs pour des réalités

[Fin information à l'écran]

WILLY s’assoit sur les ressorts d'une vigne et saute.


WILLY

Maya? Maya?

Hum!

Wouh!


MAYA

Tu m'as appelée, Willy.

Je suis là.


WILLY

Regarde, Maya.

Bong! Bong! Regarde ce que je

sais faire.

Youh!

Et voilà!

Et encore une fois! Youh!


MAYA

C'est formidable, je veux

essayer.


WILLY

Va essayer ailleurs.

Laisse-moi jouer tranquillement.


MAYA

Ne sois pas désagréable, s'il

te plaît, hein.


WILLY

Oh!


MAYA

Ah!

Oh, je me suis emmêlée.

(MAYA essaie, mais elle n'arrive pas à sauter comme WILLY. WILLY rit d'elle.)


MAYA

C'est la première fois que je

le fais, il faut bien que

j'apprenne.

Tiens, voilà. Ça marche

maintenant. Ah non, pas encore.

Ah!

(MAYA tombe en essayant de sauter.)


WILLY

Tu connais le proverbe: Celui

qui veut apprendre doit savoir

s'y prendre. Hi! Hi! Hi!


MAYA

Il commence à me taper

sérieusement sur les nerfs avec

ses proverbes.

Courage!

Ah, ça y est, maintenant,

j'y arrive.

C'est du tonnerre, ce truc-là.

Oh!

Ah! Ha! Ha! Ha!

Et un petit vol plané

maintenant.

Un triple saut périlleux.

Ah, je saute aussi haut que

Flip à présent. Et youpi!

Youpi!

(MAYA saute et se colle sur une toile d'araignée.)


MAYA

Ah! Ah!

Une toile d'araignée. Mais

c'était pas du tout prévu au

programme. Ah!

Elle n'a pas l'air d'être chez

elle, Tecla.

Oh!

Oh hé, papillon, tu m'entends?

(Un papillon arrive près de MAYA.)


PAPILLON

Ah, voilà une abeille qui

s'est prise dans une toile

d'araignée comme un vulgaire

papillon.


MAYA

Ah oui, papillon, c'est vrai.

Aide-moi à m'en sortir parce que

toute seule, j'y arriverai pas.


PAPILLON

Désolée, mais je ne suis pas

assez forte pour te dégager.

C'est un genre d'accident qui

risque de m'arriver à chaque

instant. Bonne chance.


MAYA

T'aurais pu au moins essayer

de m'aider. Oh, t'es trop lâche,

tiens!

Ah!

(Le papillon s'en va. TECLA arrive.)


TECLA

Tiens, c'est toi, Maya.

Je savais bien qu'un jour,

tu finirais par te prendre

dans ma toile.


MAYA (Apeurée)

Ah!!!


TECLA

Comme quoi il faut toujours

avoir de la patience.

Personne ne pourra te sortir

de là.


MAYA (Apeurée)

Ah!!!


TECLA

Tu es beaucoup trop nerveuse.

Il faut savoir se résigner à

l'inévitable et prendre les

choses calmement.


MAYA (Apeurée)

Ah!


TECLA

Je vais tout de même

examiner de plus près mon

prochain repas.


MAYA (Apeurée)

Ah, ne t'approche surtout pas;

sinon je te pique, hein.


TECLA

Tu t'agites, tu gigotes,

tu te démènes, c'est inutile.

Qu'est-ce que tu espères?

Déchirer ma toile?


MAYA

Ah oui, je l'espère. Je

gigoterai encore plus. Je vais

la déchirer, ton horrible

toile. Je vais me libérer, tu

entends. J'en sortirai.

(MAYA bouge et déchire un peu la toile.)


TECLA

Hein! Et voilà. Elle est

abîmée. C'est idiot. J'ai pas

dû bien la tisser à cet

endroit. Cesse donc de gigoter

bon sang de bonsoir. Voilà ce

que je te propose. Tu arrêtes

de déchirer ma toile et moi, en

échange, je te libère.


MAYA

Je te crois pas.


TECLA

Si, si, je te libérerai. J'ai

pas envie de recommencer ma

toile. Mais explique-moi un

peu. Qu'est-ce que tu es venue

faire chez moi?


MAYA

Ah ça, je suis pas venue

exprès. Je me suis accrochée

par hasard bêtement.


TECLA

Maintenant, ferme les yeux et

laisse-moi réparer ma toile.


MAYA

Et puis quoi encore?


TECLA

J'ai trop peur que tu me

piques. Ne crains rien, toi.


MAYA

Bon d'accord.

(MAYA ferme les yeux.)


TECLA

Tu vois, c'est-t'y pas mieux

comme ça? T'es une brave petite.

Qu'est-ce que tu as fait comme

fouillis! Elle est pas commode

à réparer, tu sais. Enfin.

Encore quelques instants, et ça

va y être.

(TECLA enroule MAYA dans du fil et la transporte ailleurs. En la transportant, MAYA s'accroche sur une feuille. MAYA a toujours les yeux fermés.)


MAYA

Ah!


TECLA

C'est idiot!

T'es accrochée.

Voilà, c'est fini. Tu peux

ouvrir les yeux.

(MAYA est suspendue à une branche et attachée avec du fil.)


MAYA

Hein?!

Ah! Mais où est-ce que tu

m'as mise?


TECLA

Dans mon garde-manger. Je te

mangerai pas tout de suite. Dans

quelques jours, on verra ça.


MAYA

Tu m'as menti et je t'ai crue.


TECLA

Et comment mon petit coeur!

On t'a jamais dit que, de tous

les défauts, la sottise était le

plus grave. Ha! Ha! Ha!


MAYA

C'est bien de ma faute ce qui

m'arrive. Je n'avais qu'à pas

faire confiance à cette sale

menteuse. Flip, aide-moi. Je

suis prisonnière. Au secours!

Je suis prisonnière de Tecla.

Ça m'apprendra à faire des sauts

périlleux. Willy, lui, s'en est

tiré comme une fleur. Y a

personne, absolument personne

pour m'aider.


TECLA

Abandonne tout espoir. J'ai vu

dans mon horoscope. Aujourd'hui,

gros profit. Alors...


MAYA

Je crie: Au secours!

Et je continuerai à crier "au

secours!". Quelqu'un finira

bien par venir. Au secours!

Aidez-moi! Au secours!

(BOSTRYCHE arrive.)


BOSTRYCHE

Ah!

Ah, qu'est-ce que j'entends?

Oh, bonté divine. C'est toi,

Maya, qui appelles au secours?

Mais qu'est-ce qui t'arrive?


MAYA

Aidez-moi, monsieur Bostryche.

Je vous en prie, je suis

prisonnière de Tecla.


BOSTRYCHE

Toi qui es si futée, mais

enfin, Maya, comment est-ce

possible?


MAYA

Ah, je vous raconterai plus

tard. Pour l'instant, cassez le

fil qui m'entortille.


BOSTRYCHE

Mais je pense bien et tout de

suite encore. J'arrive, Maya.


TECLA

T'occupe donc pas de mes

affaires, gros plein de soupe.

C'est un conseil d'ami.


BOSTRYCHE

T'aimerais bien que je te

laisse croquer la petite. Espèce

de vieille toupie.

(BOSTRYCHE coupe le fil qui suspend MAYA. MAYA tombe au sol. BOSTRYCHE détache MAYA.)


BOSTRYCHE

Et voilà le travail. Plus de

fil, parti le fil. Eh oui, pour

désentortiller, je suis

imbattable.

Ce n'est pas pour me vanter, ni

pour me passer de la pommade,

mais à ton avis, qui est le

type le plus fort de toute

la forêt?


MAYA

Je suppose que c'est vous,

monsieur Bostryche.


BOSTRYCHE

Mais bien sûr que c'est moi.

Cette bonne blague. Qui veux-tu

que ce soit d'autre?


TECLA

Tu m'as volé ma proie, sale

individu, tu me le paieras.


BOSTRYCHE

Tais-toi, tu es une horreur

à huit pattes. Argh!


TECLA

Et toi, tu es un individu de

peu et de moins que ça encore.

Sinon, tu ne te permettrais pas

de parler à une dame de

cette façon.


BOSTRYCHE

Oh, regardez-moi la dame. Ah!

Tu n'es qu'une infecte araignée

sournoise et féroce, voilà ce

que tu es.


TECLA

Qu'est-ce que tu dis? Oh,

l'ignoble individu, le voyou!


BOSTRYCHE

Attends un peu.

Tu vas voir!


TECLA

Oh!

Oh non, non!

Non!

(LE BOSTRYCHE vole droit dans la toile de TECLA et la détruit.)


TECLA

Tu ne perds rien pour

attendre, mon petit bonhomme.


MAYA

Ha! Ha! Ha!

En tout cas, moi, je ne suis pas

prête d'oublier que vous m'avez

sauvé la vie. Sans vous,

Tecla m'aurait mangée.

Y a aucun doute.


BOSTRYCHE

Allons, n'exagérons rien.


MAYA

N'exagérons rien. J'ai failli

mourir de peur.


BOSTRYCHE

Je parle de mon intervention.

Ce n'était pas grand-chose

pour moi.


MAYA

En tout cas, c'était très

courageux de votre part.

Si un jour vous avez besoin de

moi, n'hésitez pas à m'appeler.

J'arriverai sur-le-champ et je

ferai tout ce que je pourrai

pour vous.


BOSTRYCHE

Ne t'inquiète pas.

Je m'en souviendrai.

Ha! Ha! Ha!


MAYA

Ne vous moquez pas. Je parle

très sérieusement. Y a rien qui

me ferait plus plaisir que de

pouvoir un jour vous rendre un

grand service. Je jure que je

le ferai.


BOSTRYCHE

Je n'en doute pas, chère

petite Maya.


MAYA

Alors?

Enfin, oh...

(MAYA se sent faible.)


BOSTRYCHE

Oh! Eh bien, tu t'évanouis

ou quoi?


MAYA

Ah c'est parce que j'ai très

faim. Tout à l'heure, quand j'ai

rencontré Willy, j'allais

justement chercher à manger.

Ah...


BOSTRYCHE

Pour manger ici, tu n'as que

l'embarras du choix.

Ha! Ha! Ha!

(Plus tard, MAYA vole dans la prairie. Elle trouve MADAME ESCARGOT et ses deux petits qui mangent des feuilles.)


MAYA

Ah, on mangeait si bien dans

cet endroit, on a fauché tout

le trèfle.

Ah! D'après le bruit qu'elles

font, ça a l'air fameux.

C'est bon, ce que vous mangez,

madame? Ça a l'air de

vous plaire.


MADAME ESCARGOT

Comment? Ah oui, oui, c'est

excellent.


MAYA

Alors je vais y goûter

moi aussi.

Oh!

(MAYA goutte à la feuille.)


MAYA

Ah! Beurk!

Ah, c'est dégoûtant.

C'est bien fait pour moi.

Comme dirait Willy: "à chacun

son mauvais goût."


MADAME ESCARGOT

Vous l'avez dit. Il y en a

même qui tuent des êtres

vivants pour les manger. Les

araignées, par exemple.


MAYA

Oh! Ne me parlez surtout pas

de cette engeance.


MADAME ESCARGOT

Ah, j'ai un service

à te demander.


MAYA

Oui, madame Escargot. Lequel?


MADAME ESCARGOT

Pourrais-tu les surveiller?

Ça fait deux nuits que mon mari

n'est pas rentré. Je suis un

peu inquiète. Je voudrais

essayer de le trouver.

Ça ne t'ennuierait pas trop?


MAYA

Oh, du tout. Avant, je

voudrais bien manger quelque

chose. J'ai pas encore déjeuné

ce matin.


MADAME ESCARGOT

Mais oui, va derrière le

bosquet à gauche au bord du

ruisseau, il y a un pré en

pleine floraison.


MAYA

Ah!


MADAME ESCARGOT

Tu y trouveras quantité

de fleurs.


MAYA

Ah, merci pour le tuyau.

(MAYA va dans le pré pour manger.)


MAYA

Ah! Voilà. Ça va mieux.

(MAYA retourne voir les escargots.)


MAYA

Euh...

Oh! Non, mais regardez-moi ça.

Ils ont mangé tout le

feuillage des pensées. Mais où

peuvent-ils bien être, ces

petits escargots?


LES PETITS ESCARGOTS

On est là, Maya.

On est là.


MADAME ESCARGOT

Nous sommes ici, mon enfant.


MAYA

Ah vous êtes là sous

le feuillage.


MADAME ESCARGOT

Ah oui, tu sais,

le soleil tape.


MAYA

Allez tranquillement chercher

votre mari, madame Escargot.

Je m'occupe de vos enfants.


MADAME ESCARGOT

Merci, Maya, c'est très

gentil à toi.


MAYA

Bon voyage, hein.


MADAME ESCARGOT

Vous serez bien obéissants,

n'est-ce pas?


LES PETITS ESCARGOTS

Oui, maman.

(MADAME ESCARGOT s'en va. Plus loin, BOSTRYCHE mange dans un arbre.)


BOSTRYCHE

(Chantant)

♪ à la claire fontaine

Passant par la Lorraine

J'ai vu des tirelettes

qui s'en allaient au pas

J'avais un camarade

qui est resté en rade ♪♪


BOSTRYCHE

Ha! Ha! Ha!

Ah!

C'est bon, c'est très bon.


BOSTRYCHE

(Chantant)

♪ La belle vie

En vérité en vérité

Il n'y a rien de tel

qu'une bonne platée

de farine de bois

pour bien vous caler l'estomac

Si je vais goûter

Je me remplirai la panse

Jusqu'à devenir aussi rond

qu'un ballon comme c'est arrivé

à ma chère tante Lison ♪♪

(En dansant, BOSTRYCHE tombe de l'arbre et atterrit sur sa carapace. Il n'est plus capable de se relever.)


BOSTRYCHE

Ah!

Quelle horreur!

C'est une catastrophe après tout

ce que j'ai mangé. Oh! Il faut

que je me remette sur mes pieds

tout de suite. Je suis une

proie beaucoup trop facile

autrement. Oh!

(TECLA arrive.)


TECLA

On peut dire que t'as

bonne mine.


BOSTRYCHE

Oh, c'est toi, Tecla.

Aide-moi donc à me remettre sur

mes pieds, s'il te plaît.


TECLA

Tu veux rire. Y a quelques

minutes, tu as eu l'audace de

me voler mon repas. Maintenant,

tu vas le remplacer au pied

levé, c'est le cas de le dire.


BOSTRYCHE

J'apprécie beaucoup ton

humour, très chère Tecla.


TECLA

Dans cet état, tu serais trop

dur et complètement indigeste.

Je te laisserai ici quelque

temps et quand tu seras bien

faisandé, je reviendrai te

manger avec une bonne salade

de ciguë. Ha! Ha! Ha!


BOSTRYCHE

Oh-oh! Non, non, te fais pas

d'illusions. Tu ne t'imagines

pas à quel point ma chair

est mauvaise.


TECLA

Nous n'avons pas du tout les

mêmes goûts culinaires. Je suis

sûre qu'accommodé à la sauce

Tecla, c'est une de mes grandes

spécialités, tu feras un plat

très comestible.


BOSTRYCHE

J'aimerais encore mieux que

le cric me croque plutôt que

cette hideuse araignée. Venez

me remettre sur mes pieds. Au

secours! à l'aide! à moi,

compagnons de la forêt. Au

secours! Pourquoi personne ne

vient? Vous n'allez pas laisser

ce monstre me dévorer? Personne

ne m'entend? Au secours! à

moi! à l'aide! Que quelqu'un

vienne me remettre sur mes

jambes pour l'amour du Ciel.

Au secours! Au secours! à

l'aide! Ah, si le vent pouvait

déchirer toutes tes toiles,

vieille sorcière que tu es.

(WILLY dort sur une fleur. Il entend BOSTRYCHE et va voir.)


WILLY

Bostryche, pourquoi tu cries

comme ça? Qu'est-ce qui

t'arrive?


BOSTRYCHE

Oh, c'est toi, Willy. Quelle

chance! On peut dire que tu

tombes bien. Viens vite ici,

retourne-moi.


WILLY

D'après ce que je vois, tu es

tombé sur le dos et t'arrives

pas à te redresser tout seul.

Je comprends pas comment on

arrive à tomber si bêtement.

Un grand costaud comme toi,

ça alors!

(WILLY essaie de tourner BOSTRYCHE.)


TECLA

Quel spectacle amusant de les

voir s'agiter, ces deux idiots.


BOSTRYCHE

Vas-y, Willy, vas-y de toutes

tes forces.


WILLY

J'y arrive pas. Je suis pas

assez fort. Tu pèses autant que

vingt abeilles qui auraient

mangé chacune comme quatre.


TECLA

C'est parce qu'il a bouffé

comme huit.


BOSTRYCHE

Tant pis, je suis perdu. Tu

embrasseras une dernière fois

Maya de ma part.


WILLY

Pas question. Quelqu'un de

fort comme toi n'a pas le droit

de perdre courage. Allons,

un peu de nerf!


BOSTRYCHE

Non, non, je suis perdu,

Willy. Y a pas longtemps, Maya

m'a promis que si j'étais en

danger, elle viendrait aussitôt

me sauver. Oh, si elle était

là, je suis sûr qu'elle

le ferait.


WILLY

Ça va, pas besoin de dessin.

Je m'envole tout de suite la

chercher. Sois tranquille, je

la trouverai coûte que coûte et

je te l'amènerai sans perdre un

instant.


TECLA

Inutile de te donner

tout ce mal.


WILLY

Où peut-elle être? à tout

prix, faut que je la trouve.

Maya? Maya?

(Plus loin, MAYA joue à cache-cache avec les petits escargots.)


MAYA

Est-ce que je peux regarder

maintenant?


LES PETITS ESCARGOTS

Non, pas encore,

Maya. Pas encore.


MAYA

Et maintenant, je peux?


LES PETITS ESCARGOTS

Pas encore. Tu

nous laisses pas assez de temps.


MAYA

Ah, vous êtes terriblement

lents.


LES PETITS ESCARGOTS

Que veux-tu? Nous

sommes des escargots. Il nous

faut du temps pour trouver

une cachette.

(WILLY arrive.)


WILLY

Maya?


MAYA

Willy, d'où sors-tu?


WILLY

Il est arrivé quelque chose de

terrible. Le Bostryche est

tombé sur le dos et n'arrive pas

à se retourner et Tecla

l'a trouvé.


MAYA

Ah!


WILLY

Et il attend que tu viennes

le secourir.


MAYA

Bien sûr, je viens tout de

suite. Conduis-moi à lui.


WILLY

C'est par là.


LES PETITS ESCARGOTS

Hé, Maya, nous

abandonne pas.


MAYA

Qu'est-ce que je dois faire?

J'ai promis à leur mère de

les surveiller.


WILLY

Cette manie de faire des

promesses à tort et à travers.

Au Bostryche aussi, tu as

promis de l'aider s'il lui

arrivait quelque chose.


MAYA

à ce moment-là, je ne savais

pas pour les escargots. Bon,

les enfants, je reviens tout

de suite.


LES PETITS ESCARGOTS

Ne pars pas, Maya.


PETIT ESCARGOT 1

Ne nous laisse pas, non.


PETIT ESCARGOT 2

On a trop peur quand

on est seuls.


WILLY

Tu sais, Tecla est aux aguets

et attend que le bostryche soit

épuisé pour le manger.


MAYA

Ah, je suis dans une situation

effroyable. Je voudrais

tellement aider ce pauvre

bostryche grâce à qui je suis en

vie. Et je ne peux pas laisser

ces enfants.


WILLY

Y a un vieux proverbe

abeille qui dit: Même si on

très adroits, on ne sert pas

deux maîtres à la fois. Je

crois bien que cette fois, le

proverbe dit juste.

Réfléchissons un peu.


MAYA

Ah oui.


WILLY

Les enfants escargots sont

pas tes maîtres; donc tu peux

les laisser seuls.


MAYA

T'en es sûr? Tu le dis sans

tricher, sincèrement.


WILLY

J'en suis sûr. T'as le devoir

d'aller aider le bostryche.


PETIT ESCARGOT 2

Et nous alors?


WILLY

Allez, viens.


PETIT ESCARGOT 1

Toi, je te retiens. Tu promets

à maman de nous garder et puis,

vlan!, tu nous laisses tomber.


WILLY

Ce qu'ils peuvent être pot

de colle.


MAYA

Ils ont raison, ces petits.

Y a pas à dire, faut qu'on les

emporte avec nous. Viens.


MAYA

Ah, t'en as de bonnes, toi.

Oh, allez, décolle, toi.

(MAYA et WILLY transportent les petits escargots. WILLY échappe le petit qu'il transporte.)


WILLY

T'inquiète pas, j'arrive.

Qu'est-ce qu'il faut pas faire!

(WILLY rattrape l'escargot avant qu'il ne touche le sol.)


MAYA

Hé, Willy, qu'est-ce que tu

fabriques? Tu t'amènes, oui?


WILLY

Oui.

(Plus tard, MAYA et WILLY arrivent près du BOSTRYCHE avec les escargots.)


MAYA

Ah, je pense que nous ne

sommes plus bien loin de

l'endroit où il est.


WILLY

Je le vois maintenant.

Et toi?


MAYA

Ah oui, on fonce.


WILLY

Je peux pas. Laisse-moi

souffler d'abord.


MAYA

Courage, monsieur Bostryche,

je suis là.


BOSTRYCHE

Je savais bien que tu

tiendrais parole. Et que je

pouvais compter sur toi, ma

petite Maya.


WILLY

Regarde-les, ils sont là à se

faire des salamalecs pendant

que le malheureux Willy, il sue

sang et eau.


BOSTRYCHE

C'est très généreux à toi

d'être venue, petite abeille.

Hélas, je suis perdu.


MAYA

Je n'aurais jamais imaginé

que vous puissiez parler ainsi.

Vous n'allez pas abandonner

sans lutter. Vous, le plus fort

de la forêt.


TECLA

à présent, ça ne lui sert

plus à grand-chose. Son tour

est arrivé, c'est bien fait.

Il l'a pas volé.


BOSTRYCHE

Toi, la vieille sorcière, tu

la fermes.


TECLA

Hi! Hi! Hi! C'est ça, c'est

ça. Crie un bon coup,

profites-en, tu n'en as plus

pour longtemps. Hi! Hi! Hi!


MAYA

Que faire? Vous n'avez pas

une idée?


BOSTRYCHE

Bien non.


MAYA

Tonnerre de tonnerre de

tonnerre! Il doit y avoir

un moyen.


TECLA

Je suis outrée par les

expressions de cette enfant.


TECLA

Ah, pourquoi vous dites ça?

Vous trouvez que je parle mal?


PETIT ESCARGOT 1

Nous, on veut rentrer. On veut

retourner chez notre maman

chérie. Nous, on veut pas

rester là. Non.


WILLY

Écoutez, les petits escargots,

je vais vous montrer un joli

jeu. Hein? Wou!

Wouhou...

Je suis là-haut, vous me voyez?


LES PETITS ESCARGOTS

Oui, oui, oui.

(WILLY saute sur une feuille pour distraire les petits.)


WILLY

Une cabriole, une pirouette.

Regardez ça. C'est chouette!

Wou!


BOSTRYCHE

Dis donc, Willy, je suis là

à terre à attendre la mort et

toi, tu t'amuses et tu fais

le fou.


WILLY

Ah, pardon, oh!


MAYA

Willy, Willy, j'ai trouvé.

Je connais un moyen de retourner

monsieur Bostryche.


WILLY

Lequel?


BOSTRYCHE

Quel moyen?


MAYA

En sautant, tu as fait plier

les brins d'herbe, tu n'as

rien remarqué?

Attention!

(MAYA s'accroche à un brin d'herbe pour le faire plier au dessus du BOSTRYCHE.)


BOSTRYCHE

Oh, encore, encore!


MAYA

Willy, toi aussi,

accroche-toi, ça sera plus

de poids.


WILLY

Attends, j'arrive.

(Le brin d'herbe se replis dans l'autre sens et MAYA et WILLY sont catapultés près de TECLA.)


TECLA

Hi! Hi! Hi! Encore un petit

effort et vous arrivez tout

droit dans ma bouche.


WILLY

On ferait mieux de tout

lâcher; sinon, elle

nous attrape.

Ah!!!

(Le brin d'herbe se balance de droite à gauche. Près du BOSTRYCHE puis près de TECLA. MAYA et WILLY sont toujours accrochés au brin d'herbe.)


WILLY

Maya?


PETIT ESCARGOT 1

C'est très amusant,

ce qu'ils font.


PETIT ESCARGOT 2

Ah oui, c'est amusant.

(FLIP passe par là.)


FLIP

Mais qu'est-ce qui se passe

là-bas?

Oh mon Dieu! Maya et Willy!

Hep!

Hep!

Hep!

Attention, les enfants.

Cramponnez-vous et ne lâchez

pas.


TECLA

Restez ici.

(FLIP fait pencher le brin d'herbe au-dessus du BOSTRYCHE qui s'y accroche et réussit à se relever.)


BOSTRYCHE

Encore un peu. C'est tout bon.

Encore un peu plus bas.


WILLY

Ça y est!


MAYA

On y est quand même arrivés.


TECLA

Vous, les gosses, je vous

aurai au tournant.

(TECLA s'en va.)


BOSTRYCHE

Je savais, Maya, que tu

tiendrais ta promesse et je

t'en remercie.


PETIT ESCARGOT 2

Oui et la promesse qu'elle a

faite à maman, elle l'a

pas tenue.


MAYA

Ah, je reconnais que je vous

ai complètement oubliés.

Si votre mère est revenue

entre-temps, elle doit se

demander où vous pouvez bien

être passés. Willy, il faut

absolument que t'en emportes

un.


WILLY

D'accord.

Euh... ça recommence.


FLIP

Quels phénomènes, ces

deux-là! En tout cas, avec ces

petits garnements, on ne

s'ennuie pas.


BOSTRYCHE

C'est la première fois de ma

vie que je vois des escargots

volants.


FLIP

Un jour, elle fera même voler

les arbres.


BOSTRYCHE

Au revoir, Maya, et encore

merci.

(MAYA et WILLY ramènent les petits escargots chez eux.)

(Générique de fermeture)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge

Résultats filtrés par

Coloriage

6 images