Image univers Maya l'abeille Image univers Maya l'abeille

Maya l'abeille

Maya est une petite abeille pas comme les autres. Son non-conformisme et sa soif d'aventures l'ont poussé à quitter la ruche pour vivre dans la prairie, en toute liberté. Le monde est vraiment trop vaste et fascinant pour qu'elle reste confinée à la vie réglementée de la ruche.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Maya et la punaise

Personne n’aime la punaise, Maya ne comprend vraiment pas pourquoi? Mais Maya comprend vite que sa puanteur peut gêner les autres. mais cette puanteur peut la protéger de ses ennemis.



Année de production: 1975

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début chanson thème


VOIX DE FEMME

♪ Dans un pays de tout les temps

Vit la plus belle des abeilles

Que l'on ait vue

depuis longtemps

S'envoler à travers le ciel ♪

♪ Cette petite abeille

porte le nom de Maya

Petite oui mais espiègle Maya

Qui n'a vraiment peur de rien ♪

♪ Qui suit toujours son chemin

Venez donc découvrir

la malicieuse Maya

Petite oui mais espiègle Maya ♪

♪ Tout le monde aimera Maya

Maya Maya

Maya Maya

Maya raconte-nous

ta vie ♪♪

(Fin chanson thème)

[Début information à l'écran]

Maya et la punaise

[Fin information à l'écran]

MAYA et WILLY sont dans des fleurs qui sont ballottées par le vent.


WILLY

Ah... Ah...

Maya! Maya! Où es-tu?


MAYA

Qu'est-ce qu'il y a?


WILLY

Oh... Tu ne vois dons pas

qu'il y a un vent terrible?


MAYA

Tant mieux! Comme ça, nous

aurons toutes les fleurs rien

que pour nous deux! Par un temps

pareil, les autres abeilles

ne sortiront pas de la ruche.


WILLY

Ça m'intéresse pas, j'ai mal

au coeur! Je pourrai rien

avaler aujourd'hui!


MAYA

Si tu as peur, Willy, tu n'as

qu'à venir me rejoindre.


WILLY

Oui, je viens, je viens! Ah!

J'y arrive pas.

Avec cette tempête, je suis

incapable de voler.

(MAYA et WILLY se cachent dans une fleur.)


WILLY

Il fait vraiment un temps

affreux. Heureusement qu'ici,

nous sommes plus au calme.


MAYA

Le vent est peut-être tombé.


WILLY

Bof...

On dirait en effet que le vent

est tombé, ça n'a plus l'air

de remuer.


MAYA

Je vais aller faire un petit

tour pour voir ce qui se passe.

(La fleur dans laquelle MAYA et WILLY sont vole au gré du vent.)


MAYA

Remue-toi, Willy, monte

jusqu'ici, viens vite!

T'as vu? Le vent

emporte notre fleur.


WILLY

Ah!

Qu'est-ce qui va nous arriver,

Maya? J'ai peur!!!

(MAYA et WILLY sont projetés hors de la fleur par le vent.)


MAYA

Il vaut mieux se mettre

à l'abri jusqu'à la fin

de la tempête.


WILLY

Je veux bien,

mais où va-t-on aller?


MAYA

Dans cette caverne,

on sera tranquilles!

(MAYA et WILLY entrent dans une caverne. FLIP, MILLE-PATTES et COCCINELLE sont déjà là.)


MAYA

Bonjour. Excusez-nous

de vous déranger.


LA COCCINELLE

Étant donné le temps de chien

qu'il fait, il faudrait plutôt

dire "mauvais jour"!


WILLY

Si je m'étais écouté, je

serais jamais sorti de chez moi.


MAYA

Pour un peu de vent?


FLIP

Ce n'est pas "un peu de vent",

ma petite Maya. Vous avez été

pris tous les deux dans une

véritable tempête.


MAYA

C'est vrai. Elle nous a bien

secoués. Mais c'était plutôt

amusant, tout compte fait.


LE MILLE-PATTES

Ah! Il ne faut jamais prendre

une tempête à la légère.

Surtout une tempête comme

celle qui souffle aujourd'hui.

Ça peut vous causer les ennuis

les plus graves.


MAYA

Tu en as fait l'expérience?


LE MILLE-PATTES

Et comment! Ça s'est passé un

jour de tempête comme celui-ci.

J'étais sorti pour faire

un tour et aller voir

mes camarades...


MAYA

Hum-hum?


LE MILLE-PATTES

Eh bien oui, mes mille pattes

avaient été emportées par le

vent et il a fallu 15 jours

pour les récupérer.


MAYA

Ça alors!


LE MILLE-PATTES

Le médecin de la forêt me les

a remises, mais manque de

chance, il a mis les pattes de

droite à gauche et les pattes

de gauche à droite. Ce qui fait

qu'elles allaient dans les sens

opposés. Je suis retourné

chez le médecin et lui,

il me répond:

"De quoi vous plaignez-vous?

C'est original!"

Eh oui, que je lui dis,

c'est très original,

mais regardez ça.

(MILLE-PATTES bouge ses pattes.)


LE MILLE-PATTES

J'ai eu beau protester,

y a rien eu à faire.

Il a fallu que je le paie.

Celle-là, c'était ma patte

gauche arrière.


MAYA

Vraiment?


LE MILLE-PATTES

Vous parlez d'un méli-mélo!

Je ne m'y retrouve même plus

dans mes pattes!


LA COCCINELLE

à côté de ce qui m'est arrivé

à moi au cours d'une tempête,

ça n'est pas grand-chose.

Ces ronds sur mon dos,

croyez-vous qu'ils puissent

s'effacer ou disparaître? Hein?

Non, n'est-ce pas? Eh bien si!

Je les ai bel et bien perdus!

C'était au cours d'une violente

tempête qui soufflait avec

encore plus de fureur que

celle-là!

(COCCINELLE s'imagine marcher par un grand vent avec une autre coccinelle dont les ronds se décollent.)


COCCINELLE 2

Pourquoi tu me tapes

sur la carapace?


LA COCCINELLE

Parce que tes ronds risquent

de s'envoler d'un instant

à l'autre.

Rattrape-les!

(Les ronds des deux coccinelles s'envolent. LA COCCINELLE revient dans la caverne.)


LA COCCINELLE

Rien que pour les retrouver,

il nous a fallu plus de trois

jours. Et pour les recoller

ensuite, qu'est-ce qu'on a eu

comme travail!


MAYA

Ça devait pas être drôle.


LA COCCINELLE

Non. Puisse mon drame

te servir de leçon.


FLIP

Qu'est-ce qu'elle raconte?

Naturellement, y a pas un mot

de vrai dans toutes leurs

histoires de pattes changées

et de ronds envolés.

(MILLE-PATTES et COCCINELLE se mettent à rire.)


LA COCCINELLE

Oh non, non, non!

(LA COCCINELLE aperçoit LA PUNAISE dans le coin.)


MAYA

Dis, pourquoi tu viens pas te

mettre près de nous, punaise?


LA COCCINELLE

Non, non, non.


MAYA

Pourquoi pas? Y a de la place

pour tout le monde. Viens.

Tu devrais plutôt venir avec

nous par là.


LA PUNAISE

Non, non, je préfère rester

là, je suis très bien.


MAYA

Je ne te comprends vraiment

pas. La coccinelle et le

mille-pattes viennent de nous

raconter des aventures

passionnantes qui leur sont

arrivées un jour se très grand

vent. Ça ne t'intéresse pas?


LA PUNAISE

Si, j'aime beaucoup les

histoires d'aventures.


MAYA

Alors viens. Ne crains rien.

Crois-moi, personne

ne te mordra.

(FLIP, MILLE-PATTES et COCCINELLE ont peur quand MAYA ramène LA PUNAISE près d'eux.)


MAYA

Mais enfin, expliquez-moi

ce qui se passe?


LA PUNAISE

Ils ne m'aiment pas,

ma petite abeille jolie.


MAYA

Quoi?!


LA PUNAISE

Ça ne fait rien, tu sais,

à présent, j'en ai l'habitude.


MAYA

Pourquoi ils t'aiment pas,

dis? Je n'y comprends rien.

Bizarre.

T'es une punaise comme les

autres punaises.


FLIP

Attends et tu comprendras

bientôt pourquoi nous ne tenons

pas du tout à avoir cette

charmante et pacifique personne

pour voisine.


LA PUNAISE

Aurais-tu eu des ennuis avec

des personnes de mon espèce?


MAYA

Tu es une punaise des bois,

n'est-ce pas?


LA PUNAISE

Oui. Mais il y a des gens mal

intentionnés qui me donnent un

autre nom.


MAYA

Ah oui? Et comment est-ce

qu'ils t'appellent, ces gens-là?


LA PUNAISE

Je n'aime pas en parler.

Ils se feront un plaisir

de te renseigner.

(Les fourmis arrivent.)


LE COMMANDANT

Et une et deux! Et une et deux!

Et une et deux!

Compagnie, halte!


LE BATAILLON

Compagnie, halte!

Compagnie, halte!

Compagnie, halte!

Halte!


MAYA

Chez les fourmis, c'est comme

chez les abeilles pour

la discipline.


LE COMMANDANT

Ah, ça oui, elle est très

stricte. Mais qu'est-ce que

vous faites tous ici?


MAYA

Eh bien, nous nous sommes

installés pour écouter nos amis

évoquer leurs souvenirs de

tempêtes.


LE COMMANDANT

Intéressant.

J'ai une très pénible

expérience des proportions que

peuvent prendre certaines

tornades et jamais je

n'oublierai ce qui m'est

arrivé. C'est une bise de

printemps, le vent

d'aujourd'hui, en comparaison

de ce jour-là. Les éléments

s'étaient déchaînés avec une

violence extraordinaire.

à la tête de mes hommes,

j'essayais de faire front.

Nous étions une compagnie de

fourmis blanches et une autre

de noires. Eh bien l'ouragan

nous a à ce point emmêlées que

finalement, certaines étaient

grises et d'autres rayées noir

et blanc.

Ah, je ne pense pas que

quelqu'un d'autre ait vécu une

aventure pareille.


MAYA

Je veux bien le croire.

Qu'est-ce que c'est?

(Un bruit se fait entendre.)


LA PUNAISE

C'est moi qui ai fait ça. Je

suis vraiment désolé, je

crois que ça recommence.


MAYA

C'est toi qui as fait

ce drôle de bruit, punaise

des bois?


LA PUNAISE

Amis, je crains le pire.

Attention, ça ne tardera pas.


LE COMMANDANT

Vite! Tout le monde dehors!


FLIP

Ne reste surtout pas là, Maya!

Viens!

(Les fourmis s'en vont.)

(LA PUNAISE devient rouge et elle émet un gaz qui remplit toute la caverne.)


FLIP

Qu'est-ce que ça sent mauvais!

Elle a dû être allumée par les

histoires qu'on lui a racontées.

Quand une punaise s'énerve,

elle empeste.


LA PUNAISE

Ah! Je suis désolé. Ça n'est

pas de ma faute. Ce n'est pas

pour rien qu'on nous appelle

les punaises puantes.


MAYA

Punaise puante? C'est vrai?

(MAYA s'évanouit.)


WILLY

Reviens à toi, Maya.

C'est fini. Ça ne sent

plus depuis longtemps.

(MAYA se réveille.)


MAYA

Hein?

Hou... Cette effroyable odeur,

c'est atroce.


LA PUNAISE

Ha! Ha! Ha! Je n'aurais pas

cru que ça te ferait tomber

dans les pommes. Seulement,

je n'y peux absolument rien.


FLIP

Que tu n'y puisses rien, je

veux bien l'admettre, mais de

là à éclater de rire quand on

s'évanouit à cause de la

puanteur...

Tu comprends maintenant pourquoi

nous ne tenons pas à l'avoir

trop près de nous?


LA PUNAISE

Je suis désolée, ma chère.

Sincèrement.

(Un faucheux arrive.)


TONTON HANNIBAL

Ah, mes amis quelle tempête.

J'ai cru que je m'envolerais.


MAYA

Ah, bonjour, Tonton Faucheux!


TONTON HANNIBAL

Salut, Maya. Je vois qu'il y a

déjà une brillante assemblée.

C'est ici que vous êtes venus

vous abriter?


MAYA

Entre. On se racontait des

histoires passionnantes. Oh!

Un, deux, trois, quatre, cinq,

six, sept. C'est drôle. Comment

se fait-il que tu n'aies que

sept jambes?


TONTON HANNIBAL

Hum! à ma naissance,

j'en avais huit, mais j'en ai

perdu une depuis.


MAYA

Oh? Mais comment

c'est arrivé?


TONTON HANNIBAL

à quoi bon en parler? Il y a

rien de plus ennuyeux que

d'entendre raconter les

malheurs des autres.


MAYA

N'empêche que ça doit être

terrible de perdre une jambe,

Tonton Hannibal.

Ça ne te soulagerait pas de

pouvoir en parler à quelqu'un?

Surtout si la personne te

comprend, dis.


TONTON HANNIBAL

C'est vrai. En tout cas,

ça m'est arrivé par la faute

d'un homme.


MAYA

Un homme?!


EN CHOEUR

Par la faute d'un homme?!


TONTON HANNIBAL

Ça devrait pourtant pas vous

étonner. On sait bien que quand

il nous arrive une catastrophe,

à nous autres, il est rare que

les hommes n'y soient pas pour

quelque chose.

En effet, je ne vois pas pour

quelle raison je ne vous

raconterais pas l'aventure qui

m'est arrivée. Elle m'est

arrivée il y a exactement trois

jours.

Vous savez que nous autres,

les insectes, nous sommes

attirés par la lumière,

n'est-ce pas? Cette nuit-là,

j'ai vu une fenêtre éclairée et

je suis allé y jeter un petit

coup d'oeil. Je n'étais

d'ailleurs pas tout seul,

des papillons de nuit et des

mites étaient collés à la vitre

ou voletaient à l'intérieur de

la pièce.

La pauvre mite. Le vieux l'avait

attrapée. J'ai décidé aussitôt

de porter secours à la mite et

je me suis laissé glisser le

long de mon fil jusqu'à la

table. J'aurais mieux fait de

m'abstenir. Le vieux s'est

aperçu de ma présence, il s'est

précipité sur moi. Et avant que

j'aie eu le temps de faire

ouf!, il m'attrapait par une

jambe.

Je parvins à me dégager, mais ma

jambe est restée entre les

doigts du vieil homme.

Je me suis sauvé à toute

vitesse clopin-clopant sur mes

sept jambes, mais j'ai pu

apercevoir la mite qui

s'envolait par la fenêtre.

J'étais content, elle au moins

était saine et sauve.


MAYA

T'es un héros, Hannibal.

Quand je pense que tu as risqué

ta vie pour sauver quelqu'un!


WILLY

Quel exploit!


MAYA

C'est formidable!


LA PUNAISE

Je suis très ému. Quand on

entend une histoire aussi

touchante, comment peut-on ne

pas l'être?

(LA PUNAISE devient rouge.)


MAYA

Alors ne le sois pas trop.

Calme-toi, n'est-ce pas?

Garde ton sang-froid.


FLIP

Maya a raison; surtout--


MAYA

Respire à fond!

Ah...


WILLY

Elle va encore nous asphyxier!

Non, continue,

respire bien à fond!

(LA PUNAISE se calme.)


FLIP

Mes enfants, je crois qu'on

peut remercier la providence,

nous l'avons échappé belle.


LA PUNAISE

Quand je me passionne, j'ai

des ballonnements. Mais comment

ne pas être passionné par une

histoire aussi noble?


FLIP

Je t'en prie, ne pense plus à

tout ça. Et toi, Hannibal, pour

l'amour du ciel, je te supplie

de ne plus raconter

tes exploits.


TONTON HANNIBAL

Si je les ai racontés, c'est

parce que Maya me l'a demandé.


FLIP

Est-ce que tu me prends pour

un demeuré ou quoi? Hein?

Pour me faire avaler tes

histoires à dormir debout, il

faudra te lever beaucoup plus

tôt, mon petit bonhomme!


MAYA

C'est pas vrai ce qu'il a

raconté, Tonton Hannibal?


FLIP

Tu as bien dit que tu t'étais

laissé glisser le long d'un fil?


TONTON HANNIBAL

Moi, j'ai dit ça? Après tout,

c'est possible.


FLIP

Ça, c'est le mensonge numéro

un! Pour descendre le long d'un

fil, il faut être une araignée.

Or tu es un faucheux, tu

ressembles à une araignée, mais

tu n'en es pas une. Les

faucheux ne tissent pas.

C'est vrai, oui ou non?

Réponds.

Les autres non plus ne se sont

pas gênés pour raconter des

blagues. Toi, c'est pas la même

chose. Toi, tu veux te faire

passer pour un héros.

Allez, avoue-le que

tu as menti!


TONTON HANNIBAL

Eh bien...


MAYA

Ah! Alors tu nous as raconté

des choses qui ne sont

pas vraies?


TONTON HANNIBAL

Il y avait quand même du vrai

dans mon histoire. J'ai pas

tout inventé. Voilà...

Ça s'est passé comme ça,

en réalité. La mite voletait

autour de la lampe, le vieil

homme l'observait, moi, je suis

allé tout doucement me cacher

derrière son verre de lait.

L'homme a attrapé une de mes

jambes, ça, c'est vrai. Je me

suis débattu. Ça, c'est vrai

aussi. Ensuite, la mite s'est

sauvée après avoir buté

plusieurs fois contre la lampe.

En se sauvant, elle a cogné le

nez de l'homme. C'est à cause

de ça qu'il m'a lâché.


MAYA

En somme, il s'est passé

exactement le contraire de ce

que tu as dit. C'est la mite qui

t'a sauvé, toi.


TONTON HANNIBAL

Oui, c'est vrai, ça s'est

passé comme ça.


FLIP

Et toi, tu trouves le moyen

d'inventer une histoire

tellement bouleversante que la

punaise en a des ballonnements.

Dis-moi, ça méritait de se

mettre dans des états pareils?

Non, n'est-ce pas? D'accord?

Ha! Ha!

(LA PUNAISE devient rouge.)


LA PUNAISE

Quel voyou! Ça alors, c'est

vraiment un comble!


FLIP

Attends! Attends!


MAYA

Non, ne recommence pas!


FLIP

Garde ton sang-froid, punaise!


LA PUNAISE

Jamais on ne m'a menti avec

un tel aplomb.


MAYA

Tu as raison, bien sûr, mais

ne te mets pas en colère,

détends-toi, respire bien

à fond.


FLIP

C'est bien, punaise,

c'est très bien.


LA PUNAISE

Inspirer, expirer, inspirer,

expirer, inspirer, expirer...

(La mante religieuse arrive.)


MANTE RELIGIEUSE

Ah! Ça fait plaisir de voir

tous ces bons amis réunis.

Mais qu'est-ce qu'ils font?


LA PUNAISE

Oh, inutile. Je suis énervée.

Rien à faire.


TONTON HANNIBAL

Je suis désolé, je ne pouvais

vraiment pas prévoir.


LA PUNAISE

Navrée, mais j'y peux rien.


MAYA

Ah non! Fais pas ça!

(FLIP, TONTON HANNIBAL, MILLE-PATTES et COCCINELLE s'enfuient et voient la MANTE RELIGIEUSE.)


LA COCCINELLE

Une mante religieuse!


MANTE RELIGIEUSE

Alors, mes mignons,

à qui le tour?


MAYA

Essaie encore. Si tu respires

bien à fond, tu verras,

ça passera.


LA PUNAISE

Non, je ne peux pas lui

pardonner. Ça, jamais.


LE MILLE-PATTES

Sauve-toi, punaise! Regarde

qui est derrière toi!


LA PUNAISE

Je ne marche pas, je me suis

déjà fait avoir une fois, ça

suffit. Vous pouvez dire ce que

vous voulez, je ne vous croirai

pas.


MANTE RELIGIEUSE

Bou!

(LA MANTE RELIGIEUSE arrive derrière LA PUNAISE. LA PUNAISE, surprise, laisse aller son gaz. MAYA et WILLY s'évanouissent.)


MANTE RELIGIEUSE

Mais c'est effrayant, cette

puanteur! C'est absolument

intenable! Mais quelle horreur!

Mais je suis asphyxiée! Je veux

sortir de là! Au secours! Ah!

Il faut que je sorte d'ici.

Il faut que je sorte vite.

(LA MANTE RELIGIEUSE s'enfuit. Plus tard, MAYA et WILLY se réveillent près de LA PUNAISE.)


LA PUNAISE

Ça alors. Ils ne sont plus là.


MAYA

Ils sont partis, même Hannibal

et Flip.


WILLY

Je suis content de te voir,

Maya. Tu n'imagines pas

l'horrible rêve que j'ai fait.

J'ai rêvé qu'une mante

religieuse était entrée ici et

qu'elle s'apprêtait tout

simplement à nous dévorer.


LA PUNAISE

Tu sais, c'est la réalité.


WILLY

Et puis j'ai rêvé aussi que

j'étais tombé dans un tonneau

d'immondices. Et l'odeur était

si mauvaise que je me suis

évanoui.


LA PUNAISE

Ça, c'est moi. Mais cette

fois, je ne suis pas désolée.

Car si mon odeur n'avait pas

fait fuir la mante religieuse,

nous ne serions pas là en train

d'en parler.


WILLY

Hein?


MAYA

Oui.


WILLY

Cette puanteur te sert à te

protéger contre tes ennemis,

c'est bien ça, n'est-ce pas?


MAYA

Pas étonnant qu'ils aient tous

pris leurs jambes à leu cou.


LA PUNAISE

Il a raison, chaque fois que

j'ai une grosse émotion, que ce

soit de plaisir ou de peur, je

deviens puante.


MAYA

Ou quand tu te mets en colère,

comme avec Hannibal. Mais tu te

mettras pas en colère contre

nous, nous sommes tes amis.


LA PUNAISE

Vous voulez vraiment être les

amis d'une punaise puante?


MAYA

Oui, bien sûr.


WILLY

Euh... hé!


LA PUNAISE

Ça me fait un plaisir

immense. Vous n'imaginez même

pas à quel point j'en suis

heureuse.

(LA PUNAISE devient rouge.)


MAYA ET WILLY

Non!


LA PUNAISE

Vous êtes les premiers amis

que j'ai.


MAYA

Calme-toi, c'est pas une

raison pour t'énerver.


LA PUNAISE

Ouais, je sais:

respirer à fond.

(LA PUNAISE se calme.)


LA PUNAISE

Oh! Vous avez remarqué?

Le temps a changé,3

il n'y a plus de vent.

(LA PUNAISE, MAYA et WILLY sortent dehors.)


LA PUNAISE

Alors bonne chance et bon

retour, mes chers amis.

Au revoir, Willy et Maya.


MAYA ET WILLY

Au revoir,

punaise des bois! Au revoir!

(LA PUNAISE s'en va. Plus loin, FLIP est sur une feuille.)


[FLIP:] [S'adressant

au public de l'émission]

Vous voulez savoir la suite,

je suppose. Eh bien, une fois

de plus entraînée par son

irrésistible curiosité, Maya,

et Willy qui la suit, va

connaître des aventures à la

fois angoissantes et

passionnantes où une certaine

larve de cigale jouera un rôle

très important. Enfin, vous

verrez. Ça vaut le coup.

(Générique de fermeture)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge

Résultats filtrés par

Coloriage

6 images