Image univers Maya l'abeille Image univers Maya l'abeille

Maya l'abeille

Maya est une petite abeille pas comme les autres. Son non-conformisme et sa soif d'aventures l'ont poussé à quitter la ruche pour vivre dans la prairie, en toute liberté. Le monde est vraiment trop vaste et fascinant pour qu'elle reste confinée à la vie réglementée de la ruche.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Maya sauve les termites

Les termites sont attaqués par les fourmilions, Maya juge bon d’empêcher ces fourmilions de dévorer les termites en bouchant le piège du fourmilion avec de la cire.



Année de production: 1975

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début chanson thème


VOIX DE FEMME

♪ Dans un pays de tous les temps

Vit la plus belle des abeilles

Que l'on ait vue

depuis longtemps

S'envoler à travers le ciel ♪

♪ Cette petite abeille

porte le nom de Maya

Petite oui mais espiègle Maya

Qui n'a vraiment peur de rien ♪

♪ Qui suit toujours son chemin

Venez donc découvrir

la malicieuse Maya

Petite oui mais espiègle Maya ♪

♪ Tout le monde aimera Maya

Maya Maya

Maya Maya

Maya raconte-nous

ta vie ♪♪


Fin chanson thème


Titre :
Maya sauve les termites


WILLY cherche MAYA. Il se pose dans un arbre.


WILLY

Maya, Maya, où est-ce qu'elle

peut encore être? Elle est

incroyable. Dès qu'on a le

dos tourné, elle disparaît.

Ça, elle me simplifie pas

la vie, ma petite camarade Maya.

Celle-là, faut vraiment que

je l'aime, hein! Par exemple,

avec elle, on n'a pas le temps

de s'ennuyer. Ah ça non, alors!

Ce que je crains, moi, c'est

qu'un de ces quatre matins,

elle ait un pépin. En tout cas,

moi, je m'occupe plus d'elle.


Plus loin, MAYA est dans la prairie. Elle saute de fleur en fleur. Elle arrive dans l'arbre où WILLY s'est endormi.


MAYA

Ah, ça alors! Mais c'est

Willy. Je me doutais

que je le trouverais dans

un coin en train de ronfler.

Si t'as envie de ronfler,

mon vieux, ronfle.


MAYA s'en va. Elle vole jusqu'à l'étang et se repose sur une roche, lorsqu'elle entend L'ABEILLE appeler à l'aide.


L'ABEILLE

Au secours! à l'aide!

Je suis perdue! Ne

m'abandonnez pas, bonnes gens.

Ohé, ohé, les abeilles!

Venez à mon secours.

Ah, aidez-moi!


Plus loin, L'ABEILLE est prise dans le fil de L'ARAIGNÉE qui la tire de plus en plus vers sa tanière.


L'ABEILLE

Han! Han! Il n'y personne

pour me délivrer!

Ah!

Oh non! Non!

Han!

Han! Aaaah!


L'ARAIGNÉE

Tu peux toujours crier

et te débattre, ton sort

ne changera pas.


MAYA

Quelle horreur! Ce voyou

a attrapé une abeille.


L'ARAIGNÉE

Je comprends que tu ne sois

pas contente. Qu'est-ce

qui se passe?


MAYA vole vers L'ARAIGNÉE et referme le couvercle de sa tanière.


MAYA

Essayez de casser

le fil et de vous enfuir.


L'ABEILLE

Je ne peux pas. Non, non.


L'ARAIGNÉE

Tu ne t'imagines tout de même

pas que je vais lâcher ma proie.

Ne fais pas ça, toi!

Arrête immédiatement!


L'ARAIGNÉE continue de tirer LA GUÊPE vers elle.


MAYA

Attendez, j'arrive!


L'ARAIGNÉE

Alors, tant mieux!

Comme ça, j'aurai deux

abeilles au lieu d'une seule.


MAYA va tirer L'ABEILLE pour l'aider à se défaire du fil d'araignée.


L'ABEILLE

Laisse-moi à mon sort,

ma petite fille. Sinon,

toi aussi, il te prendra.


MAYA

Non, pour rien au monde.


PUNAISE arrive.


PUNAISE

Bonjour. J'espère que

tout le monde va bien.

Maya, qu'est-ce

que tu fais ici?


MAYA

Je pensais que

c'était assez visible.


PUNAISE

Vous jouez à un nouveau jeu,

je parie? Je voudrais

bien jouer avec vous.


MAYA

Oui. Nous jouons à

Tirez sur cette corde.

Tu n'as qu'à tirer, toi aussi.

Enfin, Punaise des bois,

qu'est-ce que tu fabriques?

Tu joues pas avec nous?


PUNAISE

Ça m'a l'air très

passionnant, votre jeu.


MAYA

Très passionnant. Je me

demande ce que tu attends

pour y participer.


PUNAISE se met à tirer avec MAYA pour libérer L'ABEILLE.


L'ARAIGNÉE

Je n'aurais jamais pu imaginer

que cette petite soit aussi

forte. J'ai énormément de mal

à la faire entrer dans mon trou.


MAYA

Qu'est-ce qu'il y a?

Pourquoi tu tires pas?


PUNAISE

Je tire pas? Je fais que ça!


MAYA

J'ai pas l'impression

qu'on recule, hein!


PUNAISE

Je vais tirer plus fort.

Tu sais bien que si je fais

trop d'efforts pour tirer,

ça finira en catastrophe.


MAYA

Ça m'est égal. Tente,

mais tire quand même!


PUNAISE

Bon, mais tu feras pas la fine

bouche si ça arrive. Han!


PUNAISE devient toute rouge et laisse sortir son gaz.


PUNAISE

Ça y est, c'est parti!

Je suis désolé pour l'odeur,

mais j'y peux rien.


L'ARAIGNÉE

Qu'est-ce que c'est

que cette puanteur

épouvantable? Au secours!


L'ARAIGNÉE laisse aller son fil.


MAYA

Ah, c'est absolument

atroce, hein.


PUNAISE

J'espère que t'es pas

fâchée au moins, Maya.


MAYA

Ah, sûrement pas, parce

que cette fois, ton odeur

nous a sauvés. Hein?


L'ABEILLE s'évanouit à cause de l'odeur. MAYA l'emmène plus loin.


L'ABEILLE

Je ne sais comment te

remercier, mon enfant. Ah!

Moi qui croyais ne plus

jamais pouvoir butiner.


MAYA

Ah, il faut surtout remercier

la punaise d'être intervenue

au moment propice.


L'ABEILLE

Tu as certainement raison.

N'empêche que tu as été

la première à me secourir. Mais

dis-moi, où se trouve ta ruche?


MAYA

J'habite plus dans la ruche.

Ça fait un moment que j'en

suis partie. J'y ai pas vécu

longtemps. Maintenant, je vis

dans les bois et les champs.

Là où ça me plaît.


L'ABEILLE

Oh! Mais c'est épouvantable.

Je n'arrive vraiment pas

à m'imaginer comment

une abeille peut vivre seule.


MAYA

Oh, ne croyez pas ça.

Je mène une vie très agréable

et puis je ne vis pas seule,

j'ai énormément d'amis.


L'ABEILLE

Mais j'ai beaucoup d'amis

moi aussi. Et pourtant,

je vis à la ruche. Enfin,

je te remercie encore, mon

enfant. Jamais je n'oublierai

ce que tu as fait pour moi.


MAYA

Restez encore un peu avec moi.

Je vais vous montrer l'endroit

où il y a les meilleures

boulettes de pollen.


L'ABEILLE

Ce n'est pas que je ne

voudrais pas rester, mais

je dois continuer mon chemin.

J'ai encore du travail.

Je reconnais que tout ce que tu

apprends ici sera d'une grande

utilité pour l'ensemble des

abeilles quand tu reviendras

à la ruche. Et tu y reviendras,

j'en suis sûre. Au revoir.


MAYA

Bon retour!


L'ABEILLE

Encore une fois, merci, Maya!


L'ABEILLE s'en va et rejoint les autres abeilles qui butinent non loin. MAYA regarde les abeilles travailler en équipe.


MAYA (Parlant pour elle-même.)

Je me demande s'ils se

souviennent encore de

moi dans la ruche.


MAYA va se poser dans un arbre.


MAYA (Parlant pour elle-même)

Je me demande aussi si on me

laissera même revenir à la ruche

puisque j'en suis partie en

cachette. J'ai le temps.

Je ne vais pas me faire de souci

maintenant pour ça. J'ai pas

du tout l'intention de

rentrer pour le moment.


MAYA entend un bruit dans le tronc de l'arbre.


MAYA

Je me disais bien

qu'on frappait en bas.


MAYA vole jusqu'au trou de la termitière et entre.


MAYA

Ah, j'ai compris.

C'est une termitière.


GARDE TERMITE s'approche de MAYA.


GARDE TERMITE

Hé, toi là-bas. Oui, toi.

Qui es-tu? Qu'est-ce que

tu cherches ici?

Ah, je vois. Tu es abeille,

n'est-ce pas? C'est bien ça?


MAYA

Oui, je suis une abeille

et je m'appelle Maya.


GARDE TERMITE

C'est la curiosité qui t'a

poussée chez les termites?


MAYA

C'est chouette chez vous!


GARDE TERMITE

Maintenant que tu as vu

comment nous vivons,

tu peux t'en aller.


MAYA

C'est fou ce que vous abattez

comme travail. Et qu'est-ce que

c'est bien organisé! J'aurais

jamais imaginé que ça

pouvait être comme ça.


GARDE TERMITE

Il faut dire que

chez nous, on travaille.


SOLDAT TERMITE arrive en courant vers MAYA et GARDE TERMITE.


SOLDAT TERMITE

Je viens au rapport,

mon commandant.

J'ai un message urgent.

La sentinelle vient

de m'informer que juste devant

la termitière, les fourmilions

sont en train de creuser

leurs pièges.


GARDE TERMITE

Les fourmilions? Mais

c'est grave. L'été dernier,

nous avons perdu par la faute

des fourmilions

plus de 100 des nôtres.

Il faut trouver une parade.


Plus loin, un fourmilion est en train de creuser des trous devant l'arbre de la termitière.


MAYA

Oh! Il a creusé ses trous

partout, votre grand ennemi.


GARDE TERMITE

Oui. Et si par malheur

un des nôtres tombe dans un

de ces pièges, le fourmilion

le dévore aussitôt.


MAYA

Oh, quelle horreur!

Et si vous les bouchiez,

les trous qu'il creuse?


GARDE TERMITE

Ce qui est embêtant, c'est

que nous autres, termites, nous

dévorons chaque bout de bois

que nous rencontrons. Dans

ces conditions, avec quoi

pourrons-nous boucher les trous?


Plus tard, MAYA revient avec un pot de cire d'abeille et bouche le trou que le fourmilion a fait dans la termitière.


GARDE TERMITE

C'est de la cire. C'est

avec ça que vous construisez vos

nids, vous, les abeilles. Avec

l'allure et l'odeur que ça a,

tu peux être sûre que jamais

aucun termite n'y touchera.


FOURMILION

Toi là-haut! Je te parle

à toi, la petite abeille.

T'es pas un termite, toi!

Alors explique-moi un peu

ce que tu fais chez eux.


MAYA

Je bouche ce trou pour que

les termites ne puissent plus

y tomber que vous ne puissiez

plus les dévorer.


FOURMILION

De quoi je me mêle? Qu'est-ce

que je t'ai fait pour que

tu me joues un pareil tour?


MAYA

C'est mon affaire.

Ce que vous faites

aux termites, ça, c'est pire.


FOURMILION

Enfin, sur terre, chacun

subsiste à sa façon. Est-ce que

je viens te voler du pollen

ou du nectar? Alors,

laisse-moi mes termites.


MAYA

Je fais ce que je juge bon

de faire. Un point, c'est tout.

Et il se trouve que je juge bon

de vous empêcher de dévorer

ces pauvres termites.


FOURMILION

Écoute-moi bien, abeille.


MAYA

Oui.


FOURMILION

Je vis comme tous les

fourmilions ont vécu depuis

que le monde est monde. Ils ont

toujours mangé des termites.


MAYA

Ah...

Alors, je vais te dire une bonne

chose. Je veillerai à ce

qu'aucune larve ne tombe

plus dans tes trous. Tu peux

tranquillement les boucher.


FOURMILION

Je te souhaite beaucoup

de patience, parce que moi,

j'en ai à revendre. Nous,

les fourmilions, nous avons

l'habitude d'attendre.

D'ailleurs, c'est l'heure

de ma sieste. Et comme il paraît

que qui dort dîne, je vais

faire un petit somme.


MAYA

C'est ça.


Plus tard, MAYA fini de boucher le trou dans la fourmilière avec la cire.


GARDE TERMITE

Tu as fait un travail

formidable, chère petite

abeille. Maintenant, notre

ennemi le fourmilion ne peut pas

manger un seul d'entre nous.

(Criant aux autres termites)

Hé, écoutez-moi! Notre amie

l'abeille Maya a bouché le piège

du fourmilion avec de la cire.

Il n'y a plus aucun

danger à présent.


TERMITES

Ah! Bravo! Vive Maya!


GARDE TERMITE

Soyez vigilants, quand même!

Je crois que je n'ai pas besoin

d'en dire davantage.

Leur joie est assez visible.

Je tiens cependant à préciser

une chose, qui découle de ce

que je viens de dire: tu es

désormais notre meilleure amie

et tu seras toujours

chez toi ici.


MAYA

Merci!


TERMITES

Bravo, Maya!

Vive Maya! Elle nous a sauvés!


MAYA

Cela me fait un immense

plaisir d'avoir autant d'amis.

Il faut que je vous dise

ma joie. Merci, mes chers amis.


TERMITES

Merci à toi!

Vive Maya!


MAYA

Merci. Merci.


Plus tard, FLIP regarde les bébés-araignées qui lancent leurs fils au vent.


FLIP

Salut, la compagnie. Bonjour.

Bon voyage et bien des choses

à tante Ursule. Saluez-la bien.


FLIP

(S'adressant au public de l'émission)

Oh, je suis confus, chers

spectateurs. Je ne savais pas

que vous me regardiez.

Ce sont des bébés-araignées qui

effectuent leur premier voyage

aérien. En ce moment, ils sont

encore tout petits, ces mignons,

mais dans deux ou trois mois,

ce seront de redoutables tueurs.

Ah ouah, ouah, rah-le-le!

Deux ou trois mois, ça nous

laisse quand même un peu

de temps devant nous.

Et nous pouvons cajoler un peu

ces charmants bébés. Ha ha ha!


MAYA arrive.


FLIP

Ah? C'est toi, Maya? Mais que

fais-tu donc ici à cette heure?


MAYA

Bonjour, Flip.


FLIP

T'as l'air bien pressée

aujourd'hui. Où vas-tu?


MAYA

Je vais voir mes amis.


FLIP

Ah, très bien. Ce n'est pas

une occupation désagréable.


MAYA

Ah oui. Tu n'es pas encore

au courant? J'ai 50 000

nouveaux amis.


FLIP

50 000 amis? Ro-lo-ro.

Hein? Mais...


MAYA

Ce sont des termites.


FLIP

Des termites? Oh!


MAYA

Tu veux pas venir avec moi?

Je voudrais bien te les

présenter, mes nouveaux amis.


FLIP

Tu veux que je serre 50 000

mains? J'y renonce! Il y

en a pour des semaines!


MAYA

Comme tu veux.


MAYA s'en va.


FLIP

Au revoir, Maya. Et bien

le bonjour de ma part

à tes nouveaux amis.

Tout à l'heure, Willy

te cherchait et appelait

à tous les échos: "Maya! Maya!"


WILLY arrive en criant.


WILLY

Maya! Maya!

Maya! Ma... Hiii! Maya!

T'as pas vu Maya, par hasard?


FLIP

Elle vient de partir par là.


WILLY

Hum? Oh, je la vois!


WILLY s'en va.


FLIP

Tel que je le connais, mon Willy

va être heureux, tiens, avec les

50 000 nouveaux amis de Maya.

Je suis curieux de voir ce

que ça va donner, tout ça.


Plus tard, WILLY et MAYA sont à la termitière. WILLY serre la main des termites qui font la ligne pour le rencontrer.


WILLY

Bonjour. Moi, je suis Willy.

Bonjour. Je suis un ami de Maya,

moi. Bonjour. Bonjour, je suis

Willy. Bonjour. Salut,

c'est moi, Willy. Enchanté...


Plus tard, FOURMILION regarde MAYA qui bouche les trous dans la cire.


FOURMILION

Dis donc, l'abeille.

T'es pas encore fatiguée

de recommencer tous les jours

à boucher les trous?


MAYA

Ça vous arrangerait bien,

hein, que je m'arrête

de le faire?


FOURMILION

En effet, on ne peut pas dire

que ce que tu fais m'enchante

tellement. Et j'attends avec

impatience qu'il y ait un

termite qui tombe. Tous les

autres fourmilions ont déjà

déménagé, puisqu'il n'y a

plus rien à manger par ici

depuis plusieurs jours.


MAYA

Vous voyez? Vous devriez vous

aussi suivre leur exemple.


FOURMILION

Non, non, non. Je ne renonce

pas, je reste. Descends un peu.

Puisque tu passes tes journées

ici à boucher mes trous,

on pourrait peut-être

en profiter pour avoir

une petite conversation?


MAYA

Je n'ai aucune confiance.

Je ne tiens pas à ce que vous me

mangiez à la place des termites.


FOURMILION

Remarque, je ne dis pas que

je ne te mangerai pas un jour.

Mais tant que tu es là-haut,

rien ne nous empêche

de discuter gentiment,

et qui sait, de devenir amis.


MAYA

Mais vous êtes inconscient?

Comment pourrais-je devenir amie

avec quelqu'un dont il faut

se méfier, et qui pourrait

m'avaler sans crier gare?


FOURMILION

On ne peut pas dire que

tu sois une nature portée

à la confiance. Mais tu verras

qu'un jour, nous serons amis.


MAYA

Tout est permis quand on rêve.


FOURMILION

Ne dis jamais:

"Fontaine, je ne boirai pas

de ton eau." Hi hi hi.


FOURMILION entre dans son trou.


MAYA

Je voudrais bien savoir

s'il plaisante ou s'il parle

sérieusement. Ce fourmilion est

vraiment un drôle d'oiseau.


Plus tard, WILLY, qui a l'air fatigué, serre encore les mains des termites.


WILLY

Willy...

Willy...

Willy...


Plus loin, MAYA retourne près du trou de FOURMILION.


FOURMILION

Ah, te voilà de retour,

ma petite abeille?

Alors, comment vas-tu?


MAYA

Pas trop mal, merci.


FOURMILION

À vrai dire, j'espérais bien

ne plus te revoir dans le coin.


MAYA

Eh bien, vous voyez, je suis

là. Toujours tout seul, par ici?


FOURMILION

Oui. Tous les autres se sont

installés dans des endroits

où ils peuvent trouver à manger.


MAYA

Vous devriez déménager

vous aussi, monsieur Fourmilion.

Vous finirez par mourir

de faim si vous restez ici.


FOURMILION

Oh, je t'en prie. Ne viens

pas me dire maintenant que

tu t'inquiètes de mon sort?


MAYA

Si.

D'autant plus que si je meurs

de faim, ce sera à cause de toi.

Te fais pas de souci pour moi,

va. J'ai pris une décision: en

attendant des jours meilleurs,

je vais m'enterrer et dormir.

Je vous en veux, parce que vous

dévorez les termites. Mais je

serais désolée si vous mouriez

de faim à cause de moi.


FOURMILION

Ne t'approche pas trop. Je

ne te garantis pas qu'à défaut

de fourmis, je ne finirai pas

par croquer une petite

abeille bien dodue.


MAYA

En effet, c'est une excellente

idée que vous avez d'aller

dormir, car comme vous le dites

si bien: "Qui dort dîne."


FOURMILION

C'est pas parce que j'ai faim

que je vais dormir. Tu n'y es

pas du tout. Je vais dormir,

parce que je suis très fatigué.


MAYA

Je peux vous poser une

question: vous croyez vraiment

que nous pourrions être amis

malgré les trous

et les termites?


FOURMILION

Bien sûr. Peut-être pas pour

l'instant, mais tu verras. Quand

je me serai bien reposé, tu

constateras un grand changement.

Patience, ma jeune amie,

patience. Dans la vie, il

faut avoir beaucoup de patience.

Maintenant, je m'enterre.


FOURMILION s'enterre dans son trou. Plus tard, le bataillon de fourmis arrive. Les fourmis descendent dans le trou du FOURMILION sans le savoir.


FOURMIS

Nous sommes fourmis,

c'est notre honneur. Jamais

vaincues, toujours vainqueurs.

On a du coeur, on n'en a

pas, mais c'est toujours le même

refrain. Pour mettre fin

à ce refrain, il n'y a qu'une

chose, mais c'est en vain.

On la demande à un copain, car

le copain n'a pas de pain, parce

qu'il est mort sous un sapin.

♪ Pin pin pin pin! ♪

♪ Pin pin pin pin! ♪


Les fourmis ressortent sans problème du trou. MAYA assiste à toute la scène.


MAYA

Je me demande quand il aura

fini de dormir, le fourmilion.


Pendant la nuit, FOURMILION devient une libellule et sort de son trou. Le lendemain matin, MAYA retourne au trou. FOURMILION est posé sur un brin d'herbe non loin.


FOURMILION

Bonjour, chère petite abeille.

Eh bien, oui. Je suis revenu.

Tu ne me reconnais plus?


MAYA

C'est toi le fourmilion

qui se terrait dans le trou

devant la termitière?


FOURMILION

Oui, c'est moi. Mais je ne

suis plus un fourmilion. Je suis

devenu un névroptère et tu n'as

plus rien à craindre de moi.


MAYA

Ah, j'aurais jamais cru que

je vous retrouverais comme ça.


FOURMILION

Hi hi hi. Ni surtout que

je saurais voler comme toi.

Tu ne t'attendais pas

à un pareil miracle.

Tu pourrais me conduire

dans le bois le plus proche,

s'il te plaît?


MAYA

Bien sûr. Vous

n'avez qu'à me suivre.


Plus loin, FLIP sautille dans la prairie. Il aperçoit MAYA avec FOURMILION.


FLIP

Et yop! Yop! Yop!

On dirait bien que c'est

Maya qui est là-bas.

Je vois qu'elle n'est pas seule.

Elle est inouïe quand même!

Voilà qu'à ses 50 000 amis,

sans compter les autres,

il s'en ajoute encore un.

(S'adressant au public de l'émission)

Je vois que vous êtes

impatients de savoir ce qui se

passera la prochaine fois. Il

y est d'abord question d'un

taupe-grillon, qui souffre de

solitude. Mais vous connaissez

le bon coeur de Maya. Il

s'ensuivra une suite d'aventures

plus passionnantes les unes

que les autres. Et...

pas mal compliquées.

Voilà qu'un irascible et combien

dangereux frelon s'en prend

à ce pauvre Willy. Mais comme

un bienfait n'est jamais perdu,

c'est parce que Maya a secouru

le taupe-grillon que celui-ci,

qui n'est pas un ingrat, prendra

son courage à deux mains, ou

plutôt à deux ailes, et ira...

Mais il ne faut pas que je vous

en dise davantage, on me

l'a formellement défendu!


Générique de fermeture

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge

Résultats filtrés par

Coloriage

6 images