Image univers Maya l'abeille Image univers Maya l'abeille

Maya l'abeille

Maya est une petite abeille pas comme les autres. Son non-conformisme et sa soif d'aventures l'ont poussé à quitter la ruche pour vivre dans la prairie, en toute liberté. Le monde est vraiment trop vaste et fascinant pour qu'elle reste confinée à la vie réglementée de la ruche.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

La fourmi qui n'avait pas envie de jouer

Antoine la fourmi ne veut pas retourner à sa fourmilière.Il veut jeter un coup d’oeil dans une autre fourmilière et tombe direct dans leur garde-manger. Maya décide de le sortir de là en jouant la morte, la seule fa¸xon d’accéder à la fourmilière des fourmis noires.



Année de production: 1975

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début chanson thème


VOIX DE FEMME

♪ Dans un pays de tous les temps

Vit la plus belle des abeilles

Que l'on ait vue

depuis longtemps

S'envoler à travers le ciel ♪

♪ Cette petite abeille

porte le nom de Maya

Petite oui mais espiègle Maya

Qui n'a vraiment peur de rien ♪

♪ Qui suit toujours son chemin

Venez donc découvrir

la malicieuse Maya

Petite oui mais espiègle Maya ♪

♪ Tout le monde aimera Maya

Maya Maya

Maya Maya

Maya raconte-nous

ta vie ♪♪


Fin chanson thème


Titre :
La fourmi qui n'avait pas envie de jouer


FLIP saute dans la prairie. Il arrive près de MAYA qui s'amuse à lancer des boules de pollen sur les fleurs.


FLIP

Oh! Youplà! Ha ha ha!

Maya, qu'est-ce que tu fais là?


MAYA

Vlan!

Ha ha ha! Bravo, en

plein dans le mille!


FLIP

Et yop! Hop! Recommence. On va

voir si tu mets une autre

fois dans le mille.


MAYA

D'accord, reste là,

allons-y! Et... Vlan!


MAYA lance la boule de pollen qui atterrit droit dans le visage de FLIP.


FLIP

Je l'ai reçue en

plein dans le mille.

Yop!


FLIP s'en va. MAYA s'apprête à lancer une autre boule de pollen.


MAYA

On va voir cette fois-ci.

Oh tiens, il y a du monde.


Une fourmi est sur la fleur que MAYA veut viser.


MAYA

Hé, les fourmis,

allez-vous-en! Vous me gênez!

Qu'est-ce qu'il y a?


Plus bas, les fourmis courent dans tous les sens.


LE COLONEL

Allez, allez, cherchez!

Ne restez pas plantés

comme des asperges!


Une fourmi regarde dans la tanière du mille-pattes.


MILLE-PATTES

Oh? vous gênez pas! Hum...


MAYA va se poser près du COLONEL.


MAYA

Qu'est-ce qu'il y a?


LE COLONEL

Oh c'est toi, Maya.

Je me demandais qui

était derrière moi.


MAYA

Ça ne me regarde pas,

mais vous cherchez

quelque chose de précis?


LE COLONEL

Oui. Ces derniers temps,

nous avons eu des ennuis avec

quelques-uns de nos jeunes.

Ils refusent de travailler.

Eh oui! Oui, ils contestent les

décisions de leur chef. Il leur

arrive même parfois de déserter

et il faut aller les chercher.

Au fait, vous autres, abeilles,

vous vivez également en

communauté, si je ne me trompe?

Alors comment se fait-il que

je te voie toujours seule?


MAYA

Oh, vous savez,

moi, c'est spécial.


LE COLONEL

N'en parlons plus. Après tout,

ce sont des choses qui arrivent.

Toutefois, je te conseille de

rentrer à la maison, parce que

dans ta ruche, il doit y avoir

pas mal de personnes qui

se font du souci pour toi.


Les fourmis soldats se mettent en rang devant LE COLONEL.


SOLDAT 1

Cherché

partout, rien trouvé!


SOLDAT 2

Rien trouvé.


SOLDAT 3

Rien trouvé!


SOLDAT 4

Rien trouvé!


SOLDAT 5

Rien trouvé!


LE COLONEL

Alors il faut chercher

ailleurs. Si tu rencontres un

dénommé Antoine, dis-lui qu'il

a intérêt à rentrer à la

fourmilière immédiatement.


MAYA

D'accord.


LE COLONEL

En avant, marche!


LES FOURMIS

Gauche, deux,

trois, quatre! Gauche, deux,

trois, quatre! Gauche, deux...


Les fourmis s'en vont.


MAYA

Oh, Willy voulait rentrer à la

ruche. Je me demande

s'il y est arrivé.


À la ruche, WILLY mène le rang de petites abeilles dans les corridors.


WILLY

Gauche, deux, trois, quatre!

gauche, deux... Hé là, ho!

Hé toi, ne sors pas du rang!

"Les abeilles restent toujours

ensemble", voilà ce que

dit un vieux proverbe.


PETITES ABEILLES

C'est juste,

Willy. Nous, les abeilles,

on reste toujours ensemble!


Plus tard, MAYA vole dans la prairie. Elle entend quelqu'un pleurer.


CLOPORTE

Bouhou...

Non! Je veux pas rouler, j'ai la

tête qui tourne!


une SAUTERELLE et ANTOINE la fourmi s'amuser à utiliser le cloporte comme un ballon.


CLOPORTE

Arrêtez! Bouhou! Ah!

Oh non, je n'en peux plus,

pitié! Laissez-moi! Bouhou!

Arrêtez, je vous en supplie!


MAYA

Oh la pauvre!


CLOPORTE

Bouhou! Non, arrêtez!


MAYA

Laissez-la, vous êtes fous!


MAYA se pose près du cloporte. MAYA le prend dans ses bras pour l'arrêter de rouler. Le cloporte s'enfuit en courant.


ANTOINE

Ah, j'ai bien fait de

déserter. Jamais je ne me serais

tant amusé si j'étais resté.

On va aller par là.


ANTOINE et LA SAUTERELLE s'en vont.


MAYA

Ça ne serait pas lui?

Mais bien sûr que c'est lui.

C'est Antoine que le colonel

des fourmis cherchait.

Dis donc, toi là-bas,

tu ne t'appellerais pas

Antoine, par hasard?


ANTOINE

Oui, Antoine, et alors?


MAYA

Sais-tu qu'il y a des fourmis

qui te cherchent partout?


ANTOINE

Quoi? Dis-moi, abeille, tu

ne sais pas par hasard où ils

sont, les gens qui me cherchent?


MAYA

Là-bas, pas très loin d'ici.


ANTOINE

Oh, ça sent le roussi.


SAUTERELLE

Oui, ça sent.


ANTOINE et LA SAUTERELLE s'enfuient.


MAYA

Oh, Antoine, attends!

Où vas-tu? Écoute-moi! Ne te

sauve pas comme ça, Antoine!


MAYA suit ANTOINE.


ANTOINE

Oh... Si jamais le commandant

vient par ici, il me trouve

et s'il me trouve, il me ramène.

Rien qu'à cette idée,

je suis malade.

Non, je préfèrerais encore

m'enfoncer dans la forêt.


MAYA

Enfin, Antoine, dans ta

maison, il y a un tas de gens

qui se font du souci

pour toi. Rentre!


ANTOINE

Non! J'aimerais bien savoir en

quoi ça te regarde! Ne te mêle

pas de mes affaires

et fiche-moi le camp!


MAYA

Oh, pardon.


Au loin, les fourmis se font entendre.


FOURMIS

Gauche, deux,

trois, quatre. Gauche, deux,

trois, quatre. Gauche,

deux, trois, quatre.


MAYA

Ceux-là, ils arrivent

bien à propos.


ANTOINE

Bah! Bien moi, je m'en vais!


ANTOINE s'en va et MAYA le suit.


MAYA

Écoute-moi, Antoine!

Si tu t'excuses gentiment

auprès du colonel,

tu n'auras pas d'ennuis!


ANTOINE

Non, laisse-moi

tranquille, je ne veux pas!


MAYA attrape ANTOINE. La SAUTERELLE attrape MAYA.


SAUTERELLE

Je la tiens cette folle!


Les fourmis champignonnistes arrivent.


FOURMIS

Gauche, deux, trois, quatre.


ANTOINE

Laisse-moi

tranquille! Je ne retournerai

pas à la fourmilière!


FOURMIS

Gauche, deux, trois, quatre.

Gauche, deux, trois, quatre.

Gauche, deux, trois, quatre.

Gauche, deux, trois, quatre.


ANTOINE

Oh, elles ne sont pas

dangereuses. C'est des

fourmis champignonnistes.


MAYA

Champignonnistes?


ANTOINE

Ah, tu ne vas pas me dire que

tu ne connais pas,

hein? Ha ha ha!


SAUTERELLE

Ha ha ha ha! Quelle gourde!


MAYA

Je t'interdis de me traiter de

gourde! Je suis une abeille

et je m'appelle Maya!


SAUTERELLE

Oui, oui...


SAUTERELLE

Les fourmis champignonnistes

découpent les feuilles et

les transportent dans

leur fourmilière où elles

pourrissent, et dans la chaleur

ainsi obtenue, elles

cultivent les champignons.


MAYA

Elles cultivent des

champignons? Comment elles font?


ANTOINE

Euh... Je ne sais pas

exactement, mais si ça

t'intéresse, je peux toujours te

montrer comment elles

découpent les feuilles.


MAYA

Oh oui, je veux bien!


ANTOINE

Viens.


ANTOINE mène MAYA sur une feuille.


ANTOINE

Alors, tu vas t'asseoir

au bout de cette feuille.


MAYA

Comme ça?


ANTOINE

Oui, très bien.

Maintenant, ferme les yeux.


MAYA

Oh tiens, il faut que je

ferme les yeux? Bizarre.


ANTOINE

Très bien, tu es

formidable. Ne bouge plus.


MAYA

Il faut fermer les yeux parce

que c'est une méthode secrète?


ANTOINE

Oui, c'est un secret que

je ne peux pas dévoiler.


ANTOINE se met à gruger la tige de la feuille.


MAYA

Ça vient?


ANTOINE

Un peu de patience!


MAYA

Ça va encore être long?


ANTOINE

Ça y est presque!

C'est comme ça qu'elles

coupent les feuilles.


ANTOINE donne un coup sur la tige et la feuille, et MAYA avec elle, tombe au sol. ANTOINE rigole. Il aperçoit une larve dans son cocon non loin.


ANTOINE

Oh tiens, une larve de psyché.

On va pouvoir

drôlement se marrer!


SAUTERELLE

On a trouvé un

chouette joujou!


MAYA

Oh, c'est effarant ce que j'ai

eu peur! Eh bien, elles coupent

drôlement les feuilles,

ces fourmis-là.


ANTOINE et la SAUTERELLE essaient d'arracher le cocon de la PSYCHÉ.


PSYCHÉ

Arrêtez! Arrêtez!

Ah! Arrêtez, je vous dis! Ah!


SAUTERELLE

Tire encore un peu la

tête. Tiens, vas, vas-y.


MAYA

Arrêtez! Vous ne voyez pas que

vous faites souffrir la pauvre

larve? Vous êtes complètement

fous tous les deux ou quoi?

Vous êtes de vrais

petits voyous!

C'est dégoûtant!


ANTOINE et SAUTERELLE réussissent à arracher le cocon de la larve.


SAUTERELLE

Ça y est! Ça y est! Ça y

est! Tu as vu ça! Ha ha ha!


MAYA

Vous êtes aussi méchants que

vous êtes bêtes, c'est

pas peu dire, hein!


PSYCHÉ

Je meurs de froid! Brrr...

A... tchoum! Brrr...


Plus tard, MAYA trouve un escargot dont le trou de la coquille a été bouché par un gland. MAYA va l'aider.


ESCARGOT

J'étouffe! J'étouffe!

Je veux sortir!


MAYA retire le gland.


ESCARGOT

Qui est-ce qui m'a délivré?

Oh, ce n'est sûrement pas toi.

Tu dois faire partie de cette

bande de voyous qui font

des farces stupides.


MAYA

Ah, il pense sûrement que je

suis de mèche avec Antoine

et la méchante sauterelle.


FAUCHEUX

Au secours! Qui que vous

soyez, venez m'aider!


MAYA

Oh, qui appelle?


MAYA s'approche du FAUCHEUX dont les pattes ont été nouées ensemble.


FAUCHEUX

Oh, viens vite,

petite abeille, vite!


MAYA

Mais qui es-tu? Je n'ai jamais

vu un insecte pareil

dans la forêt.


FAUCHEUX

Viens vite! Aide-moi à démêler

mes pattes, s'il te plaît!


MAYA

Ça va comme ça?


FAUCHEUX

Oui, ça va, je te

remercie. Tu m'as sauvé.


MAYA

Ah, maintenant je

vois. Tu es un faucheur!


FAUCHEUX

Je dormais et on est venu

m'entortiller les pattes.

C'est sûrement cette

fourmi. Hum, grrr...


Plus loin, MAYA trouve MADAME CIGALE qui est sur une feuille. Au-dessus d'elle, ANTOINE et SAUTERELLE s'amusent à faire des bulles avec le cocon de MADAME CIGALE.


MADAME CIGALE

Arrêtez, mais arrêtez donc!

Vous êtes complètement

fous, ma parole!

Enfin, qu'est-ce qui vous

prend? Arrêtez! Arrêtez tout

de suite! Je vous dis d'arrêter!

Oh, mais vous êtes en

train d'abîmer ma maison!


MAYA

Qu'est-ce qui vous

arrive, Madame Cigale?


MADAME CIGALE

Vandales! Vandales! Voyous que

vous êtes! Vous

n'avez pas honte!


SAUTERELLE

Vas-y, Antoine!


ANTOINE

Oui!


MADAME CIGALE

Je ne vais plus avoir de nid!

Tant d'efforts anéantis

en quelques instants!


MAYA

Arrêtez ça immédiatement,

Antoine, et toi

aussi, la sauterelle!


ANTOINE et la SAUTERELLE s'en vont.


ANTOINE

Elle perd la "bulle"!


SAUTERELLE

Ha ha ha! Oui, ça va. Ça

devenait monotone à la longue et

ennuyeux. Ha ha ha! Elle

a perdu la "bulle".


MADAME CIGALE

Regardez-moi ça. Il

faudra tout recommencer.


Plus loin, MAYA rejoint ANTOINE et SAUTERELLE.


MAYA

Écoutez, vous deux! Avec vos

farces stupides, vous causez de

très graves ennuis à beaucoup de

gens! Vous feriez

mieux de rentrer.


ANTOINE, SAUTERELLE et MAYA arrivent près d'une fourmilière étrangère.


ANTOINE

Qu'est-ce que c'est que ça?


MAYA

Oh, ce sont des fourmis de la

même espèce que toi, on dirait.


ANTOINE

Mais elles ne sont pas

de ma fourmilière.


MAYA

À ma connaissance, les fourmis

de différentes fourmilières ne

se tolèrent pas entre elles.

Tâche de ne pas tomber entre

leurs pattes. Arrange-toi

pour qu'ils ne te voient pas.


ANTOINE

Ah, c'est pas vrai!


ANTOINE se dirige vers la fourmilière.


MAYA

Antoine, qu'est-ce que

tu es en train de faire?


ANTOINE

Je vais simplement aller jeter

un coup d'oeil dans

leur fourmilière.


SAUTERELLE

Oui.


MAYA

Tu as fait assez de bêtises

pour aujourd'hui. N'entre pas!

Si jamais les gardiens de la

fourmilière

t'attrapent, tu verras!


ANTOINE

Allez, ne te

bile pas pour moi.


SAUTERELLE

Je viens avec toi!

Je veux voir ça! Ha ha!


ANTOINE tire SAUTERELLE sur son dos. SAUTERELLE fait semblant d'être mort. Ensemble, ils entrent dans la fourmilière sans problème.


ANTOINE

Eh bien, voilà

le travail! Ha ha ha!


Dans la fourmilière, la SAUTERELLE se cogne la tête puis tombe dans un des tunnels.


ANTOINE

Attends, je vais te tirer

de là. Hum. Oh,

qu'est-ce que c'est?


En descendant dans le tunnel pour aider SAUTERELLE, ANTOINE trouve le garde-manger.


ANTOINE

Bon sang!

Oh ça, on a de la veine!

On est tombés directement

dans le garde-manger.


ANTOINE et SAUTERELLE se mettent à manger. À l'extérieur de la fourmilière, les fourmis entrent. MAYA essaie de se faufiler avec eux en se déguisant en soldat.


FOURMIS

Gauche, deux, trois, quatre.

Gauche, deux, trois, quatre.

Gauche, deux, trois...


Le GARDE l'arrête.


GARDE

Tu ne manques pas de culot

toi. Si tu te figures qu'on

m'a aussi facilement!


MAYA

Oh, il m'a bien eue, Antoine.

Mais il faut que je le sorte de

là quand même. Je sais

ce qu'il faut faire.


MAYA fait semblant d'être morte. Deux fourmis viennent la ramasser.


SOLDAT 1

Regarde, une abeille.


SOLDAT 2

Ça, c'est de la bonne

bouffe. On l'emporte?


Les deux soldats prennent MAYA dans leurs bras et l'emportent vers la fourmilière.


FOURMIS

Gauche, deux, trois, quatre.

Gauche, deux, trois, quatre.

Gauche, deux, trois, quatre.


Un bataillon de fourmis rouges leur bloque le passage.


SOLDAT 1

Oh! D'où venez-vous? Vous

êtes des fourmis rouges.


COLONEL FOURMI ROUGE

Tu l'as dit, mon pote. Votre

abeille là, elle est à nous.


SOLDAT 1

Oui, oui, bien sûr.


Les deux soldats laissent tomber MAYA et s'enfuient.


COLONEL FOURMI ROUGE

Emportez-la.


SOLDAT FOURMI ROUGE

Oh, elle est vivante.


MAYA s'envole et se pose plus loin.


MAYA

Oh, cette fois, je peux dire

que j'ai eu peur. Elles auraient

très bien pu me manger

ces fourmis rouges,

elles sont voraces. Oh!


MAX sort de son trou.


MAX

Bonjour, maya, comment vas-tu?


MAYA

Ah, tu montes à pic. Dis donc,

Max, est-ce que tu pourrais

m'amener sous terre,

s'il te plaît?


MAX

C'est faisable. Où

est-ce que tu veux aller?


MAYA

Là-bas, à la fourmilière

des fourmis noires.


MAX

Pas de problème.


MAYA

T'es chic, tu sais.


MAX creuse un tunnel jusqu'à la fourmilière.


MAYA

Oh! Max, tu as vu ça? On est

tombés directement

dans la pouponnière.

Merci de m'avoir déposée.


MAX

Tu sais que tu dois faire très

attention, n'est-ce pas?


MAYA

Oui, oui, je sais, je sais.


MAX s'en va. MAYA se faufile dans la pouponnière. MAYA trébuche sur une larve. La larve pleure doucement.


MAYA

Oh! Allons, ne criez pas.

♪ Dodo ♪

♪ Fais dodo ♪


FOURMI 1

Il y a un bébé qui crie!

Va voir ce qu'il y a!


MAYA

Oh là là là. Me voilà

dans de beaux draps, moi.


MAYA se cache dans la pouponnière alors qu'un fourmi vient voir ce qui se passe. La fourmi repart. MAYA sort de la pouponnière et cherche ANTOINE. Deux fourmis courent dans le tunnel. MAYA se cache.


FOURMI 1

Quelqu'un est entré dans

la cave à provisions!


FOURMI 2

Il y a un étranger

dans la fourmilière.


Plus loin, MAYA trouve ANTOINE et SAUTERELLE qui jouent dans la salle du trône.


MAYA

Hé, vous, les deux petits

futés, il faut sortir d'ici

en vitesse. Les

fourmis vont arriver!


ANTOINE

C'est le voile de mariée de la

reine. Tu as vu s'il me va!


SAUTERELLE

Oui, vachement, ha ha ha!


MAYA

Oh, cessez de faire les

andouilles et filons

pendant qu'il en est temps.


ANTOINE et SAUTERELLE déchire le voile.


ANTOINE

Hé, le voilà déchiré!

Tant pis, on va en

prendre un autre.


SAUTERELLE

Ah oui, oui!


ANTOINE prend un autre voile.


ANTOINE

Attends, c'est moi

qui vais le mettre!


SAUTERELLE

Ah, pas question! C'est

moi qui le mettrai!


ANTOINE et SAUTERELLE déchire l'autre voile.


SAUTERELLE

Ah! Oh... Eh bien voilà.


ANTOINE

Eh bien comme ça, celui-là

aussi il est déchiré.


FOURMI 1

Il y a quelque chose qui

remue dans la garde-robe

de la reine.


SAUTERELLE

Les fourmis viennent par là!


MAYA

Il doit y avoir

une autre sortie.


MAYA, SAUTERELLE et ANTOINE courent dans les tunnels de la fourmilière alors que trois soldats les pourchassent.


ANTOINE

Suivez-moi tous les

deux. On se débrouillera!


SOLDAT 1

Les voilà! Allez, vite!

Ils sont ici devant nous!


ANTOINE

Grouillez-vous, bon sang!


SAUTERELLE

Ah, si t'étais à ma place!

On ne peut pas sauter ici,

c'est trop étroit. Aïe!


ANTOINE

Ah! Voilà le salut!


ANTOINE trouve des œufs et se prépare à les lancer aux fourmis qui les pourchassent.


MAYA

Ne fais pas ça,

c'est des oeufs! Oh!


ANTOINE lance des œufs. Les trois fourmis tombent.


MAYA

Arrête, Antoine!


ANTOINE

Allez, grouillez-vous!


ANTOINE, MAYA et SAUTERELLE recommencent à courir.


ANTOINE

Oh, ils arrivent de partout!


MAYA, ANTOINE et SAUTERELLE trouvent la pouponnière.


MAYA

Oh, nous sommes sauvés. Il y a

une autre sortie. C'est par

là que je suis entrée, moi.


ANTOINE

Ha ha! Chouette!


SAUTERELLE

Allez, dépêche-toi.


MAYA

Tu vas arriver à passer?

Plus vite, plus vite!


MAYA, SAUTERELLE et ANTOINE sortent par le tunnel de MAX.


ANTOINE

Ah, en tout

cas, on se sera bien marrés.


SAUTERELLE

Hop-là! Et hop-là!

Et hop-là-là!


Plus loin, les fourmis de la fourmilière d'ANTOINE cherchent toujours.


FOURMIS

Gauche, deux,

trois. Cherchons.


LE COLONEL

Enfin, où peut-il bien se

cacher? Quand on aura trouvé

ce déserteur, je vous jure

qu'il le regrettera. Oh!


LE COLONEL aperçoit MAYA, SAUTERELLE et ANTOINE un peu plus loin. ANTOINE rigole.


SAUTERELLE

Les fourmis, moi, j'en ai

par-dessus les antennes.


ANTOINE

Qu'est-ce que tu as contre les

fourmis? Tu ne trouves pas

que c'était marrant? Ha ha!


MAYA

Oh bien moi, je

ne me marre pas du tout.


LE COLONEL

Il y a quelque chose par ici!


ANTOINE

Oh mon Dieu! Ça y est, je

suis fait comme un rat.


LE COLONEL

Dis donc, mon lascar, est-ce

que tu n'aurais pas visité

une fourmilière

étrangère par hasard?


ANTOINE

Oui! Et leur coffre à

provisions est bourré de

victuailles jusqu'au plafond!

C'est vrai, n'est-ce pas, Maya?


LE COLONEL

Tu es le roi des crétins!


ANTOINE

Ah oui?


LE COLONEL

Tu ne sais pas ce que tu viens

de faire? Quel malheur, non

quel malheur. Bouhou...


ANTOINE

Mais je n'ai rien

fait de mal, moi.


LE COLONEL

Tu es complètement

inconscient! Tu ne sais pas ce

que ça signifie pour une fourmi

noire de pénétrer dans une

fourmilière étrangère? Ça

signifie la guerre! Oui,

parfaitement! La guerre!


ANTOINE

La guerre?


LE COLONEL

Dire qu'on n'aura pas eu deux

semaines de paix à cause

de cet imbécile.


SAUTERELLE

Hop... Hop...


SAUTERELLE s'en va en douce.


LE COLONEL

Quand je pense que tout cela

arrive à cause d'un

déserteur, bouhou...


MAYA

Je sais bien que ça ne me

regarde pas, mais vous êtes tout

à fait sûr qu'il n'existe aucun

moyen d'empêcher ce malheur?


LE COLONEL

Effectivement, cette

possibilité existe. Mais si on

ne l'emploie pas rapidement,

la guerre est inévitable.


ANTOINE

Bien alors, tout va bien!

Qu'est-ce que vous

attendez pour l'employer?


MAYA

Et quel est le moyen d'éviter

le guerre, monsieur le colonel?

Si ce n'est pas indiscret.


LE COLONEL

Antoine doit aller dans la

fourmilière étrangère, s'excuser

et faire la pénitence qui

lui sera infligée.


ANTOINE

Moi?


LE COLONEL

Te rends-tu compte que s'il y

a la guerre, beaucoup des nôtres

n'en reviendront pas? Toi seul

peut l'éviter. Tu dois

présenter tes excuses!


ANTOINE

Présenter des excuses,

c'est pas mon genre.


ANTOINE s'en va.


LE COLONEL

Non, ne t'en va pas!

Dans ces conditions, il ne nous

reste plus qu'à nous

préparer à la guerre. Oh...


MAYA

Je vais le chercher pour le

persuader d'aller s'excuser.


LE COLONEL

Merci. C'est généreux

de ta part, Maya.


Plus loin, BOSTRYCHE est sur le bord d'un ruisseau.


BOSTRYCHE

Ah oh ah oh ah! Tarzan,

c'est moi! Ha ha! Ah...

Ah... Han!


BOSTRYCHE retire une branche qui borde le ruisseau. L'eau change de cours.


BOSTRYCHE

Le plus fort de la forêt,

c'est toujours moi.


MILLE-PATTES

Oh! Au secours, au secours!


Plus loin, MAYA parle à ANTOINE.


MAYA

Antoine, si tu demandes

gentiment pardon, tout

peut encore s'arranger.


ANTOINE

Non! Je ne demanderai

pardon à personne!


MAYA

Antoine, tu acceptes l'idée

que tes frères meurent à

cause de ton entêtement?


ANTOINE

Non, ce serait un grand

malheur. Tu entends ça, Maya?

Tout à fait le bruit

d'une cascade.


MAYA

Oh oui, c'est vrai.


ANTOINE

Ça vient de par là. Allons

voir ce qui se passe.


À la fourmilière d'ANTOINE, les fourmis s'activent.


FOURMIS

De l'eau! Il y a de

l'eau qui arrive! Il

y a une inondation!


LE COLONEL

L'eau arrive!

Sauvez-vous vite!

Sauvez-vous pendant qu'il en

est encore temps, sinon

vous serez tous noyés!


Les fourmis transportent un grand morceau de bois.


FOURMIS

Gauche, deux, trois, quatre!

Gauche, deux, trois, quatre!

Gauche, deux, trois, quatre!

Ah! Au secours!

Ah, au

secours, voilà l'eau!


MAYA

Oh, si personne ne fait rien,

l'eau va envahir

rapidement la fourmilière.


ANTOINE

Maya, il y a mieux à faire ici

que présenter ses excuses.


MAYA

Quoi?


ANTOINE

Sauver la fourmilière

de l'inondation!


ANTOINE va aider les autres fourmis à barricader la fourmilière.


FOURMIS

Gauche, deux, trois, quatre!

Gauche, deux, trois, quatre!

Gauche, deux, trois, quatre!

Gauche, deux, trois, quatre!


MAYA

Ça alors!


FOURMIS

Gauche, deux, trois, quatre!

Gauche, deux, trois, quatre!

Gauche, deux, trois, quatre!

Gauche, deux, trois, quatre!

Gauche, deux, trois, quatre!

Gauche, deux, trois, quatre!

Et hop! Gauche, deux, trois,

quatre! Gauche, deux, trois,

quatre! Gauche, deux,

trois, quatre! Et hop!


ANTOINE et les autres fourmis réussissent à dévier le cours d'eau avec des branches et des cailloux.


FOURMIS

Et un caillou. Et encore un

caillou. Et un autre caillou. Et

un caillou qui vient sur le

caillou. Encore un caillou. Et

un caillou, et un autre caillou,

et un autre caillou, et encore

un caillou, et encore,

et un autre caillou.


ANTOINE

Quel boulot! Je crève, hein.

Un caillou et un autre

caillou, et encore un caillou.


MAYA s'envole en criant de joie. Plus loin, FLIP est dans la prairie.


FLIP

Dans le prochain

épisode, vous ferez

la connaissance de Gudule,

le grillon, qui ne veut pas

jouer du violon. Il faut dire

que notre Gudule n'est pas très

doué pour la musique.

Par contre, il est doué pour

mener les gens par le bout du

nez. Même notre petite futée de

Maya s'y laisse prendre.

Et voilà que Thekla,

l'araignée, s'est mise en tête

de faire un virtuose de Gudule

Le tricheur. On aura tout vu.

Et Gudule continue allègrement

à tromper son monde jusqu'au

jour où il en arrive à se

tromper lui-même. Ce jour-là...

Enfin, je ne vais tout de même

pas vous raconter ce que vous

allez voir bientôt. Ha, ha, ha!


Générique de fermeture


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Âge

Résultats filtrés par

Coloriage

6 images