Image univers Motel Monstre Image univers Motel Monstre

Motel Monstre

Dans le village de Bouillon, une étrange équipe gère un vieux motel bâti à côté d'une source thermale aux propriétés mystérieuses. L'équipe est composée de monstres répugnants, d'un vieillard lunatique et de Magalie, 15 ans, une ado souvent maladroite, mais toujours débrouillarde. Ils remuent ciel et terre pour garder la source et le motel ouverts, puisque la survie de l'espèce des monstres en dépend! La cohabitation n'est pas toujours facile. Magalie et les monstres s'adaptent à la vie en ga...

Site officielpour Motel Monstre
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Les débrouille-morts

Anton découvre que les changements qui surviennent à 366 ans ne sont pas tous positifs. Avec ses longs ongles noirs qui lui poussent soudainement, le vampire est rempli de honte. Charles veut publier un article dans sa revue scientifique.



Année de production: 2013

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Dans le village de Bouillon, une étrange équipe gère un vieux motel bâti à côté d'une source thermale aux propriétés mystérieuses. L'équipe est composée de monstres répugnants, d'un vieillard lunatique et de Magalie, 15 ans, une ado souvent maladroite, mais toujours débrouillarde. Ils remuent ciel et terre pour garder la source et le motel ouverts, puisque la survie de l'espèce des monstres en dépend!

Nous sommes dans la chambre d’ANTON LE VAMPIRE. On entend des hurlements.


ANTON LE VAMPIRE (hors champ)

Eiiihhhh!

Aarrrhhh!

Eiiiiihhhh!

Arggggrrr!

Gaahhhhh!

Oye! Ahhh!

(ANTON LE VAMPIRE apparaît et on remarque que les ongles de ses mains sont affreusement longs.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Mais, qu'est-ce

que ces ongles laids et noirs?

Ces ongles de monstres!

Aaaaahhhhh!

(ANTON LE VAMPIRE s’écroule au sol.)

(Générique d’ouverture)

(Début information à l’écran)

(Les débrouille-morts)

(Fin information à l’écran)

(ANTON LE VAMPIRE parle à sa grand-mère via son ordinateur portable.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Mamouchka, ma chère

grand-mère! Tu dois me dire ce

qui m'arrive! Pourquoi ces ongles

si grands et si laids?


MAMOUCHKA (à l'écran)

Parce que Anton 266 ans.


[ANTON LE VAMPIRE:] Mais, ça n'a pas

de bon sens! C'est honteux pour

un vampire comme moi!


[MAMOUCHKA:] Anton s'énerver pour rien.
[ANTON LE VAMPIRE:] Pour rien?

Pour rien? Ce soir, la grande actrice

russe vampire Anastasia

vient séjourner au motel.


[MAMOUCHKA:] Ana...? Anastasia?
[ANTON LE VAMPIRE:] Oui!

Tu sais, celle qui a joué dans

<< Autant en emporte le sang >>,

<< Il danse avec les cous >>

et << Casablan-cape >>!

Et, c'est moi qui

dois l'accueillir. Moi!


[MAMOUCHKA:] Et bien, Anton

l'accueillir, c'est tout.


[ANTON LE VAMPIRE:] Je ne peux pas

être laid devant une si grande beauté!


[MAMOUCHKA:] Anton toujours crises!

Tous Balog passés

par là 266 ans!

Beaucoup changements!


[ANTON LE VAMPIRE:] Mais, je ne

m'attendais pas à ça!


[MAMOUCHKA:] Mamouchka, Vladimir,

Marion Balog avoir eu ça.

Ongles temporaires.

Personne sait quand tomber.


[ANTON LE VAMPIRE:] Je pourrais

donc être voué à être laid

pour une longue période?

Damnation! Ma vie s'assombrit

tel un ciel orageux!


[MAMOUCHKA:] Anton dramatique!

Inutile de paniquer.


[ANTON LE VAMPIRE:] Je pensais que

tu allais comprendre ma grande

détresse! Je voulais que tu parles

à Hector pour lui dire

que je ne peux accueillir

Anastasia dans cet état!


[MAMOUCHKA:] Pauvre Anton, écoute...

(Le son et l’image à l’écran du portable sont soudainement coupés par des interférences.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Mamouchka?

Mamouchka?! Non! Je suis si seul.

Si incompris! Ayoye!

(Pendant ce temps, dans le hall d’entrée, KIMI entre et referme la porte sur CHARLES LE ZOMBIE qui la suivait en transportant une énorme boîte en carton. Il porte le casque de KIMI sur la tête.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Hey!

(CHARLES LE ZOMBIE échappe la boîte.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Merci, Kimi,

pour aide!


[KIMI:] Bien quoi?

C'est bien plus le fun te

voir avoir de la misère.

(MAGALIE est assise derrière le comptoir et travaille sur son ordinateur portable.)


[MAGALIE:] Internet fonctionne pas!

Encore!


[KIMI:] C'est ça qui arrive quand

tu habites au milieu de nulle part!


[MAGALIE:] Au moins, vous

ramenez le courrier.

Il y a probablement

une lettre de mes parents

pour moi là-dedans!


[KIMI:] La grosse boîte, c'est pour Léo.

Il y a des factures pour Hector,

des échantillons de sang pour

Anton, une publicité pour

le Mercantium de Colette...


[MAGALIE:] Elle puis son Mercantium!

Elle va ruiner la forêt

si elle le construit!


[KIMI:] Il y a une invitation

pour le Festival du bâton

de popsicle de St-Loin...

puis, ah!

Une revue scientifique

pour Charles!

(CHARLES LE ZOMBIE prend la revue et la montre à MAGALIE.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Ooh!

Revue << Les

Débrouille-morts >>!


[MAGALIE:] Donc, j'ai rien

reçu de mes parents?


[KIMI:] Excuse, Mag.
[CHARLES LE ZOMBIE:] Adore revue!

Articles scientifiques

monstres profonds!

Auteurs génies.

Excellents articles.

(CHARLES LE ZOMBIE se met à feuilleter la revue rapidement.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] OK, fini!
[MAGALIE:] Hein?

T'as fini de lire?


[KIMI:] Impossible!

Tu l'as regardée

même pas deux secondes.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Non.

Avec casque, lis vite!

(MAGALIE prend la revue des mains de CHARLES LE ZOMBIE et choisit une page au hasard.)


[MAGALIE:] OK!

Dans l'article qui

parle des momies,

ça parle de la distance à

laquelle elles peuvent voir.

C'est quoi?


[CHARLES LE ZOMBIE:] 5,72 mètres.

(KIMI prend la revue.)


[KIMI:] Hein? ! OK!

Page 42, 17e ligne,

c'est quoi le 4e mot?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Conjonctivite!
[MAGALIE:] OK, OK!

Ici, ça dit que...


[CHARLES LE ZOMBIE:] Le dragon du Liechtenstein!
[MAGALIE:] Hein? Wow!
[KIMI:] Wow!
[CHARLES LE ZOMBIE:] Casque amplifie

vraiment capacités intellectuelles!


[KIMI:] Bien, dans ce cas-là, tu devrais

être assez intelligent pour

comprendre que quelqu'un qui

parle toujours de son casque,

c'est vraiment énervant.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Presque rien dit!
[KIMI:] Avant que t'en dises plus,

moi, je vais aller porter

la boîte à Léo!

(KIMI prend la boîte en carton dans ses mains et s’en va.)

(CHARLES LE ZOMBIE s’approche de MAGALIE en souriant.)


[MAGALIE:] Tu veux me prouver

ta super intelligence encore une fois?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Non, non, non,

non, non! Veux Magalie

assistante recherche.


[MAGALIE:] Assistante de recherche?
[CHARLES LE ZOMBIE:] Oui!
[MAGALIE:] Oui?
[CHARLES LE ZOMBIE:] Pour moi!
[MAGALIE:] Pour toi...

C'est parce que...

t'es un petit peu too much

avec ton casque dernièrement.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Faire attention.

Promis.


[MAGALIE:] Tant qu'à avoir une

journée plate, OK!


[CHARLES LE ZOMBIE:] OK!

Charles faire expérience

et ensuite écrire article

<< Les Débrouille-morts >>!

OK, viens, viens, viens!

(Pendant ce temps, dans le sous-sol, LÉO forme une boule d’énergie rouge dans ses mains. Il lance et elle rebondit sur les murs puis revient dans ses mains.)


[LÉO:] Ha ha! Wo! Aha-ha! Ah!

(LÉO lance la boule à nouveau et elle vient percuter KIMI qui descendait les escaliers à ce moment-là avec la boîte en carton.)


[KIMI:] Ayoye!
[LÉO:] C'est quoi ça?
[KIMI:] C'est quoi quoi?
[LÉO:] La boîte.

Celle que tu tenais

il y a deux secondes.


[KIMI:] Ah, je sais pas.

C'est pour toi!


[LÉO:] Pour moi?

T'aurais pu faire attention!


[KIMI:] Oui, j'aurais pu.
[LÉO:] Yes! Enfin! Je l'ai reçu!

La la la!

(LÉO se dirige vers la boîte et l’ouvre.)


[KIMI:] Es-tu vraiment obligé

d'être si heureux que ça?


[LÉO:] Je l'ai commandé dès

que je suis revenu de mon voyage

en navire. Il faut que je l'assemble.

C'est un filet de choccker!


[KIMI:] Soccer.
[LÉO:] Non, non: choccker.
[KIMI:] Non, on dit: SOCCER.
[LÉO:] Non, non, non, non,

non : CHOCCKER!


[KIMI:] C'est quoi ça?

Du soccer pour ceux

qui sont pas capables

de prononcer leurs << S >>?


[LÉO:] Non, c'est un sport que j'ai

découvert durant mon voyage.

C'est juste les monstres

qui peuvent jouer!

Les humains sont pas capables!


[KIMI:] Horrible!
[LÉO:] C'est un peu comme le

hand-ball des humains!

Mais pas vraiment!

Tu commences par

faire une orbiz,

comme une boule d'énergie.

Tu la lances à quelqu'un de ton

équipe puis là, il l'attrape,

pis il passe à

quelqu'un d'autre.

Puis, il y a plusieurs filets.

Tu peux sauter partout...

(LÉO saute et met le pied dans un seau.)


[LÉO:] Ah non!

(LÉO libère son pied en faisant voler le seau jusque dans ses mains.)


[LÉO:] Fiou!

Ça c'était proche.


[KIMI:] T'as rien cassé!

C'est ben poche ça.

Quelqu'un comme toi

aurait dû tout casser.


[LÉO:] Quelqu'un comme moi?
[KIMI:] Quelqu'un d'hyperactif

qui arrête pas de bouger

puis qui se fait

mal tout le temps.

Comme toi!


[LÉO:] J'aime ça bouger.

J'ai bien le droit!


[KIMI:] Tu serais même pas capable de

rester assis pendant une heure!


[LÉO:] Ah ha ha, de quoi tu parles?!

Je serais capable de rester

assis une journée complète,

si je voulais!


[KIMI:] OK! Fais-le donc, d'abord!
[LÉO:] Tu veux que je...
[KIMI:] Toute la journée!
[LÉO:] OK! Je vais le faire!

Mais, c'est toi qui vas être

obligée d'assembler mon filet!

Puis, si je réussis

à rester assis,

tu vas devoir jouer

au choccker avec moi!


[KIMI:] Si c'est pour te voir

passer toute la journée assis,

moi, je suis là!


[LÉO:] Attends.

Je m'attendais pas à

ce que t'acceptes...


[KIMI:] Ça va être horrible!

(Nous retrouvons CHARLES LE ZOMBIE en train de mélanger différents liquide dans le laboratoire. MAGALIE l’observe.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Brasser vigoureusement

9,9 secondes. 6 mg extraits peau zombi.

14 ml pantocrum. 17 ml lixoplasmose.

50 ml jus tomate.


[MAGALIE:] Il faut que tu mélanges

du jus de tomate?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Non.

Ça, Charles soif.

(CHARLES LE ZOMBIE prend un verre de jus de tomate et en boit son contenu.)


[MAGALIE:] Tu sais ce que tu fais, hein?

En fait, est-ce que tu

pourrais me réexpliquer

ce qu'on est en train de faire.

J'ai pas trop compris

les sept premières fois.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Revue dit: zombis

mauvais scientifiques.


[MAGALIE:] OK. Parce que les

zombis, d'habitude,

sont pas intelligents?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Oui.

Mais parce que

perdre membres aussi.


[MAGALIE:] Donc?
[CHARLES LE ZOMBIE:] Veux prouver contraire.
[MAGALIE:] Comment?
[CHARLES LE ZOMBIE:] Inventer colle.

Bras zombis plus jamais tomber!


[MAGALIE:] Tu vas écrire ton

article avec tes résultats

puis tu vas l'envoyer aux

<< Débrouille-morts >>,

c'est ça?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Oui!

Membres zombis tombent

pas si souvent.

(À cet instant précis, le bras de CHARLES LE ZOMBIE se décroche de son épaule et tombe au sol.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Oops!

(CHARLES LE ZOMBIE ramasse son bras. Au même moment, son œil droit sort de son orbite et roule par terre.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Uh-oh, mon oeil.
[MAGALIE:] Est-ce que je peux faire

quelque chose pour t'aider?

(CHARLES LE ZOMBIE ramasse son œil.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Oui, oui.

Mélanger luxoplasmose

et ribibanbine.

(CHARLES LE ZOMBIE replace son bras à son épaule et son œil dans son orbite.)

(MAGALIE verse le contenu d’une éprouvette dans un bécher. CHARLES LE ZOMBIE s’en aperçoit trop tard.)


CHARLES LE ZOMBIE (pointant l’éprouvette)

Uh-oh. Mis ça dans mélange?


[MAGALIE:] Non, je ne l'ai pas

mis dans ton gros pot.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Fiou!
[MAGALIE:] Je l'ai mis dans

l'entonnoir ici.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Quoi? !
[MAGALIE:] Quoi?
[CHARLES LE ZOMBIE:] Non, non, non,

non, non! Liquide rose?


[MAGALIE:] Euh, oui.
[CHARLES LE ZOMBIE:] Pas bon liquide!
[MAGALIE:] Ah non?
[CHARLES LE ZOMBIE:] Pas bon endroit!
[MAGALIE:] Ah non? !
[CHARLES LE ZOMBIE:] Non! Ruiné l'expérience!
[MAGALIE:] Ah non! Ah non!
[CHARLES LE ZOMBIE:] Ah non! Ah non!
[MAGALIE:] Attends, laisse-moi faire!

Je vais tout arranger.

C'est mon erreur!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Non, Charles réparer.

Magalie faire autre chose.


[MAGALIE:] OK. Quoi?
[CHARLES LE ZOMBIE:] Faire liste

endroits dangereux zombis perdre morceaux.


[MAGALIE:] OK! OK.

T'es sûr que tu

veux pas que je...


[CHARLES LE ZOMBIE:] Non, non,

faire liste! Important.

(MAGALIE revient dans le hall d’entrée. ANTON LE VAMPIRE est assis dans un fauteuil et bâille.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Oooohhhhh!
[MAGALIE:] Bon, qu'est-ce qui est

dangereux pour un zombi?


[ANTON LE VAMPIRE:] Euh, j'ai dit:

(feignant un bâillement)

owwwwwww!

Oooohhhhh!


[MAGALIE:] Charles pourrait perdre

son bras en s'accrochant sur

le coin ici. En se prenant

les doigts dans les tiroirs...


[ANTON LE VAMPIRE:] Tiens, Magalie,

tu es là! Quelle belle surprise!


[MAGALIE:] Allô, Anton.
[ANTON LE VAMPIRE:] Et puis, dis-moi,

comment va ta journée?


[MAGALIE:] Correct.
[ANTON LE VAMPIRE:] Fantastique!

Très content de l'entendre.


[MAGALIE:] Depuis quand tu t'intéresses

aux autres, toi?


[ANTON LE VAMPIRE:] Mais depuis toujours!

Tu sais que tes vêtements

sont particulièrement

sublimes aujourd'hui.

C'est nouveau?


[MAGALIE:] Non. Je porte toujours

la même chose.


[ANTON LE VAMPIRE:] Non, non, tu es

vraiment ravissante aujourd'hui.


[MAGALIE:] Ah non, Anton!

Tu vas pas recommencer?


[ANTON LE VAMPIRE:] Recommencer quoi?
[MAGALIE:] Tu veux pas encore essayer

de m'embrasser comme durant

les cours de premiers soins?


[ANTON LE VAMPIRE:] Plaît-il?
[MAGALIE:] Je m'excuse mais je

suis pas intéressée!

Je te l'ai déjà dit souvent!


[ANTON LE VAMPIRE:] Mais Ma...

Maga... Magalie?

(MAGALIE part en courant.)

(Nous retrouvons KIMI et LÉO dans le sous-sol du motel. KIMI tente de monter le filet tandis que LÉO est assis sur sa chaise.)


[KIMI:] Tu veux que

je fasse quoi encore?


[LÉO:] Attends, je vais

y aller le faire.


[KIMI:] Wo, wo!

Tu restes assis là toi.

Surtout si tu veux que je

joue au choccker après!


[LÉO:] Ah oui, j'oublie tout le temps.

OK, le coin en haut à

droite du filet dans le tube

supérieur intérieur droit.

(KIMI prend plusieurs tubes dans ses mains et les échappe au sol.)


[LÉO:] Non, le poteau

horizontal vertical.

Non pas lui, l'autre.

L'autre!

(KIMI envoie le plan du filet dans la figure de LÉO par télékinésie.)


[KIMI:] Argh!

Je pense que je vais avoir

besoin d'une petite pause.

(LÉO enlève le plan de son visage et prend une grande respiration.)


[LÉO:] Mais tu vas revenir, hein?

Je peux pas finir de monter ça

tout seul, assis sur ma chaise.


[KIMI:] Oui, oui, je reviens tantôt.
[LÉO:] Promis?
[KIMI:] Promis! Pis toi,

tu restes assis là.

Comment je vais savoir que

tu es resté assis, moi,

si je m'en vais?


[LÉO:] Tu peux me faire confiance!

(KIMI regarde LÉO d’un air suspect.)

(Au même moment, dans le hall d’entrée, CHARLES LE ZOMBIE apparaît devant ANTON LE VAMPIRE.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Pas temps réparer

gaffe Magalie!


[ANTON LE VAMPIRE:] Dis donc zombi?

Tu as l'air peiné.

Aurais-tu besoin

d'un peu d'a...d'aaa...

d'aide?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Anton offrir aide?
[ANTON LE VAMPIRE:] Mais oui!

Je suis toujours serviable!

Et, entre aa...ama...

amis, il faut toujours être

là l'un pour l'autre!

Un service en emmène un autre.


[CHARLES LE ZOMBIE:] OK.

Trouver endroit

démonter tuyau, OK?

(CHARLES LE ZOMBIE pointe une série de tuyaux qui pendent du plafond.)


ANTON LE VAMPIRE (pointant avec son doigt)

Là!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Oh!
[ANTON LE VAMPIRE:] Maintenant que

je t'ai aidé, Charles, regarde mes pauvres...


[CHARLES LE ZOMBIE:] Aider démonter.
[ANTON LE VAMPIRE:] T'aider encore?
[CHARLES LE ZOMBIE:] Oui, oui.

Enlever mauvais liquide.


[ANTON LE VAMPIRE:] Je ne peux faire

un si lourd labeur physique,

je risque de m'abîmer les ongles!

Mais oui! Je dois faire ce labeur

physique pour abîmer mes ongles.

Ils vont sûrement tomber plus

rapidement.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Aider, aider, aider!
[ANTON LE VAMPIRE:] Oui, oui.
[CHARLES LE ZOMBIE:] Allez!

(De retour à KIMI et LÉO. LÉO est attaché à sa chaise par du ruban adhésif.)


[LÉO:] Je t'ai dit que tu pouvais

me faire confiance!


[KIMI:] Je vais pouvoir me reposer

plus facilement comme ça.

(KIMI sort de la pièce.)

(De retour à ANTON LE VAMPIRE et CHARLES LE ZOMBIE qui travaillent sur les tuyaux.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Grrrr!

Oh non!

Oh diantre!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Anton!

Attention!


[ANTON LE VAMPIRE:] On dirait que

le liquide les a solidifiés en place.

Ils ne bougent plus!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Anton tout ruiné!

Ongles allaient tomber?


[ANTON LE VAMPIRE:] Oui!
[CHARLES LE ZOMBIE:] Et là, ongles

tombent plus?


[ANTON LE VAMPIRE:] Non!
[CHARLES LE ZOMBIE:] Oohh!

Mélange fonctionne?


[ANTON LE VAMPIRE:] On s'en fout!

Je ne pourrai plus jamais me

débarrasser de ces ongles!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Hey, hey hey hey!

Peut-être solution zombis

plus perdre morceaux!


[ANTON LE VAMPIRE:] Mais, Charles...
[CHARLES LE ZOMBIE:] Non non!

Non, non, non, non!

Non, non, non!

Anton méchant!

Méchant, méchant,

méchant, méchant!


[ANTON LE VAMPIRE:] Oh!
[CHARLES LE ZOMBIE:] Qu'est-ce que j'ai dit?
[ANTON LE VAMPIRE:] Méchant?
[CHARLES LE ZOMBIE:] Méchant!
[ANTON LE VAMPIRE:] Mais, Charles.

(CHARLES LE ZOMBIE s’en va un instant.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Oh ça y est!

Maintenant, c'est vrai.

Ma vie est ruinée!

Et, tout indique que je devrai

accueillir Anastasia ainsi.

C'est trop honteux!

(ANTON LE VAMPIRE se transforme en souris.)

(Pendant ce temps, MAGALIE entre dans la cuisine en prenant des notes sur un calepin.)


[MAGALIE:] Qu'est-ce que je

m'étais dit déjà? Ah oui!

Escaliers de la

cave pas solides.

Zombie pourrait perdre jambe

ou faire mal cheville.

(Soudain, on entend les gémissements d’ANTON LE VAMPIRE qui pleure. MAGALIE s’approche de la fenêtre et sursaute lorsqu’elle aperçoit KIMI cachée dans un sofa.)


[MAGALIE:] Aaahhh!
[KIMI:] Chut!
[MAGALIE:] Qu'est-ce que tu fais là?
[KIMI:] Je me cache de Léo!

Il est en train de me rendre

folle avec ses histoires

de filet de choccker.


[MAGALIE:] Tu veux dire: soccer.
[KIMI:] Non: choccker.

Ah, laisse faire!

Fais juste pas lui dire

que je suis ici, OK?

(Un bruit étrange émane d’une autre pièce.)


[KIMI:] C'est Anton, ça?

Qu'est-ce qui lui prend?


[MAGALIE:] Je sais pas.

Tu devrais aller le voir.


[KIMI:] Ah non! Toi, vas-y.

J'haïs ça, les émotions.

Je suis pas bonne

avec les émotions!


[MAGALIE:] Je peux pas.

J'ai trop peur qu'il essaie

encore de m'embrasser.

Je saurais pas quoi lui dire.

Puis, il faut que je continue

de trouver des choses qui font

tomber les bras des zombies.


[KIMI:] Hein?
[MAGALIE:] Laisse faire!

Vas-y.


KIMI (nonchalante)

OK, je vais m'occuper

d'Anton.

(KIMI sort du sofa et ouvre la trappe de l’ascenseur de la cuisine. ANTON LE VAMPIRE apparaît avec ses grands ongles.)


[KIMI:] Ah! Atroce!
[ANTON LE VAMPIRE:] Je sais.

Je suis atroce!


[KIMI:] Non, atroce cool!

T'es chanceux!


[ANTON LE VAMPIRE:] Pardon?

Chanceux? Je ne suis pas chanceux!

Je suis affreux!

Ces ongles sont apparus

sans que je les veuille.

Et, depuis que la glue de

Charles a tombé dessus,

ça pique affreusement.

Je fais pitié!


[KIMI:] Je suis pas d'accord!

Je paierais des millions

pour en avoir des pareils!

(KIMI s’imagine un instant en train de couper des arbustes et de gratter des tableaux d’ardoise pour torturer les oreilles des gens.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Il n'y a donc

personne pour me plaindre.

Personne pour signer ma pétition

pour que je ne sois pas celui à

accueillir la grande Anastasia.

(ANTON LE VAMPIRE se laisse descendre dans le conduit de l’ascenseur.)


[KIMI:] C'est tout?

Pas de crise? Pas de drame?

Tu dis pas que c'est une

honte de traiter un comte

de la Roumanie comme ça?

Wow, ça va vraiment

pas bien d'abord.

(Pendant ce temps, au sous-sol, LÉO tente de se défaire de ses liens.)


[LÉO:] Ahh!

OK, je suis pas pour rester

pogné ici comme un poisson.

Je peux sûrement continuer

d'installer mon terrain.

C'est ça!

Je vais faire les lignes

blanches du terrain.

Il me semble que Kimi

a du gros tape blanc

dans sa salle de bain!

OK, Léo, t'es

capable de te rendre!

(LÉO se met à avancer, toujours attaché à sa chaise, vers la salle de bain. Il se laisse tomber vers l’avant et marche à quatre pattes. Il se relève et tente d’entrer dans la salle de bain mais un tube attaché à son dos l’empêche de franchir le cadre de porte.)


[LÉO:] Ah non!

Ah non, t'es pas sérieux!

(LÉO donne un grand coup mais s’écroule au sol.)

(Pendant ce temps, dans le laboratoire, CHARLES LE ZOMBIE continue son expérience.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Oui!

OK! OK, OK!

(Dans un couloir adjacent à la pièce, MAGALIE continue de faire l’inventaire des endroits dangereux pour les zombies.)


[MAGALIE:] Ici, un zombi pourrait

s'accrocher sur la lampe

puis perdre sa tête. Gross!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Magalie, Magalie!

Venir aider.


[MAGALIE:] J'ai pas encore fini

ta liste de choses dangereuses

pour les zombies.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Liste pas important!
[MAGALIE:] Quoi?

Ça fait depuis le

début de la journée que

je travaille là-dessus!

Tu m'as demandé!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Oh!

Ah oui! Ooooohh!


[MAGALIE:] Donc, tu m'as donné

n'importe quoi à faire pour

que je te laisse tranquille,

puis tu m'as oubliée?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Oooohhh!

Je m'excuse.

Mais, besoin ton

aide maintenant.


[MAGALIE:] Bien, tu sais quoi?

Là, c'est à mon

tour de t'oublier!

Bonne chance avec ton article!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Mais... non, non,

non! Magalie inventé colle.


[MAGALIE:] Comment ça?
[CHARLES LE ZOMBIE:] Ton erreur créée

bon mélange.


[MAGALIE:] Ah oui?
[CHARLES LE ZOMBIE:] Oui!

Devenir célèbre.

Ensemble, grande intelligence.


[MAGALIE:] Ça sert à quoi d'être

intelligent si t'es même pas

capable de te rendre compte

que t'as blessé tes amis?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Ugh?
[MAGALIE:] Oui! Puis, il y a pas juste moi!

Il y a Anton, aussi.

Tu l'a chicané puis en plus t'as

empiré son problème d'ongles!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Oh. Savais pas.

Pas remarqué.


[MAGALIE:] Ça me surprend pas.

T'es toujours en train de faire

des choses avec ton casque!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Casque fait agir

Charles différemment?


[MAGALIE:] Tu devrais l'enlever.
[CHARLES LE ZOMBIE:] Raison.

Raison. Finir expérience.

Enlever casque après.


[MAGALIE:] Pourquoi pas maintenant?
[CHARLES LE ZOMBIE:] Besoin casque trouver

ingrédients colle.


[MAGALIE:] Tu les connais pas?

C'est toi qui l'a fait.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Non! Toi,

l'as fait! OK, OK!

Comprendre composantes

exactes colle.

Enlever casque après, OK?

(Nous retrouvons KIMI dans la cuisine, près de la trappe d’ascenseur.)


KIMI (s’adressant à ANTON LE VAMPIRE)

Je peux pas rester

ici toute la journée.

Sors donc!

J'ai dit à Magalie que

je m'occuperais de toi.

Mais là, il va falloir

que je retourne aider Léo

à un moment donné!


LÉO (hors champ )

Kimi?

Vas-tu revenir m'aider

à un moment donné?


[KIMI:] Bon, tu vois?

ANTON LE VAMPIRE (hors champ)

Je ne sortirai jamais d'ici!

Jamais, tu m'entends!


[KIMI:] Bien, dans ce cas-là, c'est

moi qui vais aller te chercher!

(KIMI tente d’ouvrir la trappe à l’aide d’un pied de biche, en vain.)


[KIMI:] Bien, reste donc là, d'abord!

Moi là, à ta place, je les

aurais montrés à tout le monde,

mes ongles dégueulasses!

(ANTON LE VAMPIRE ouvre la trappe et apparaît dans l’ouverture.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Tu ne comprends

donc pas ma grande peine!


[KIMI:] Non. Euh... oui!
[ANTON LE VAMPIRE:] Non!

Je voulais que

quelqu'un me plaigne!

Je voulais que quelqu'un signe

ma pétition pour que je ne sois

pas celui à accueillir

la grande Anastasia.


[KIMI:] Pourquoi?
[ANTON LE VAMPIRE:] Je ne peux être

laid devant une si jolie créature.

Je ferais n'importe quoi

pour me faire plaindre!


[KIMI:] N'importe quoi, hein?

Je vais te plaindre puis je

vais la signer ta pétition, moi!


[ANTON LE VAMPIRE:] Tu vas me plaindre?
[KIMI:] Oui! Mais à une condition.

Il faut que t'aides

Léo avec son filet!


[ANTON LE VAMPIRE:] Aider Léo?

Me rabaisser devant les autres?

Non, non, non!

J'ai tenté cette technique

toute la journée,

puis ça n'a rien donné!


[KIMI:] C'est ça ou c'est rien!

(Quelques instants plus tard, ANTON LE VAMPIRE monte le filet de LÉO dans le sous-sol avec grande difficulté. KIMI et LÉO l’observent, assis sur un sofa.)


[KIMI:] Ah c'est beau Anton!
[ANTON LE VAMPIRE:] Oui.
[KIMI:] Ça doit pas être facile

de faire ce que tu fais.


[ANTON LE VAMPIRE:] Non.
[KIMI:] Tu fais tellement pitié.
[ANTON LE VAMPIRE:] Ah oui?
[KIMI:] Ah oui, surtout avec tes ongles.

Ça doit pas être facile

être un vampire à 266 ans!


[ANTON LE VAMPIRE:] Non.
[KIMI:] Pauvre toi!
[ANTON LE VAMPIRE:] Continue!
[KIMI:] Euh... Ta... ta vie...

Ta mort doit être

tellement difficile.

Hein, Léo?


[LÉO:] Ah oui!

Je sais pas comment tu fais

pour endurer tes ongles.

T'es tellement fort!

T'es un exemple

pour tout le monde!


[ANTON LE VAMPIRE:] Oui!
[LÉO:] On devrait te faire une statue!
[ANTON LE VAMPIRE:] Oui!
[LÉO:] Rebaptiser Bouillon

en ton honneur!


[KIMI:] T'exagères là!
[ANTON LE VAMPIRE:] Et, vous avez

signé ma pétition?


[KIMI:] Ah oui!

(ANTON LE VAMPIRE s’approche de KIMI à quatre pattes. KIMI signe la pétition en s’appuyant sur le dos d’ANTON.)


[KIMI:] Et, voilà!
[ANTON LE VAMPIRE:] Et toi, Léo?

Ah oui!


[LÉO:] Mais, je peux pas bouger.

Il va falloir que tu viennes ici.

(ANTON LE VAMPIRE s’avance vers LÉO qui signe la pétition sur son dos, comme KIMI.)


[LÉO:] Tiens!
[ANTON LE VAMPIRE:] Marciiiii!

Mar...Mmmmm...Merci, Léo!


[LÉO:] J'ai tellement le goût

de jouer au choccker puis

d'essayer mon filet.


[KIMI:] Comme t'as été capable de

rester assis jusqu'à maintenant,

j'imagine que je suis

obligée de jouer avec toi.


[LÉO:] Yes!

Merci, Kimi!

OK, on joue au choccker!

Attrape, Kimi!

(LÉO forme une boule d’énergie rouge dans ses mains et la lance vers KIMI. La boule la percute.)


[KIMI:] Ahh! Ayoye!
[LÉO:] Oops! Excuse.
[KIMI:] Non, c'est correct.

J'ai aimé ça!

Mais, je suis pas capable

de l'attraper, ta boule.


[LÉO:] Hein?

Essaye donc toi, Anton!

(La boule percute un abat-jour et le fait tomber.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Aaaaayyyeeee!

Mais fais attention, Léo!


[LÉO:] Bien là! Si personne peut

attraper mes passes d'orbiz,

comment je vais jouer

au choccker, moi?

(Quelques instants plus tard, dans le hall d’entrée. MAGALIE, ANTON LE VAMPIRE et CHARLES LE ZOMBIE sont réunis.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Magalie?

Article << Débrouille-morts >>.

(CHARLES LE ZOMBIE tend son article à MAGALIE.)


[MAGALIE:] T'as gardé ton casque pour

finir ton expérience finalement?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Lis titre.

Va comprendre.

(MAGALIE prend l’article et le lit à haute voix.)


[MAGALIE:] << Sur la bonne voie pour

trouver une solution à la perte

des membres des zombies,

mais toujours pas de remède. >>

Je comprends pas.

T'avais le remède devant toi.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Pas pu analyser

contenu.


[MAGALIE:] Je comprends pas.

Avec ton casque, t'aurais dû

être capable de savoir c'était

quoi les ingrédients,

puis en quelle quantité.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Mais, pas été capable.

Donc?

(CHARLES LE ZOMBIE pointe son crâne dégarni avec ses doigts.)


[MAGALIE:] T'as enlevé ton casque!
[CHARLES LE ZOMBIE:] Heyyy!
[MAGALIE:] Bravo, Charles!

Je le savais que

t'étais capable!

(MAGALIE embrasse CHARLES LE ZOMBIE.)


[MAGALIE:] Mais là, t'es arrivé

à aucune conclusion.

Tu sais pas comment faire

la colle pour les zombis.

Tu pourras pas

envoyer ton article aux

<< Débrouille-morts >>!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Oui, oui.

Parler avancées scientifiques.

Même si pas résultats.


[MAGALIE:] Cool!

J'ai hâte de lire ça.


[CHARLES LE ZOMBIE:] M'excuse devenu

désagréable casque.

Plus jamais pousser

intelligence!


[MAGALIE:] Non! Il faut pas

que t'arrêtes d'être toi-même.

T'aimes ça, la recherche, puis

approfondir tes connaissances.

C'est ta passion.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Vrai.
[MAGALIE:] Il faut juste que tu penses

un petit peu plus à nous.

Puis, que tu comprennes

quand tu vas trop loin.


[ANTON LE VAMPIRE:] Et, pendant tout

ce temps, Charles!

Dois-je te rappeler qu'à cause

de ton expérience de malheur,

j'ai les ongles collés aux

doigts à jamais et ça pique!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Fais dernière

chose avant enlever casque.

Antidote colle.

(CHARLES LE ZOMBIE s’assoit et sort une éprouvette dans laquelle se trouve l’antidote.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Oh, Charles,

tu es génial!

(CHARLES LE ZOMBIE vers le contenu de l’éprouvette sur les ongles d’ANTON LE VAMPIRE.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Ahhhhhh!

Les démangeaisons se calment!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Et, et, et...

signer pétition.


[ANTON LE VAMPIRE:] Voilà qui

est bien. Et, et, et, et...

m'occuper accueillir Anastasia.


[ANTON LE VAMPIRE:] Bon zombie!

C'est Mamouchka qui sera

surprise de voir mes ongles

tomber aussi vite!

(À cet instant précis, MAMOUCHKA entre dans le motel.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Mamouchka?
[MAGALIE:] Mamouchka?
[CHARLES LE ZOMBIE:] Mamouch-qui?
[ANTON LE VAMPIRE:] Mais, qu'est-ce

que tu fais ici?


[MAMOUCHKA:] Puisque Mamouchka

pas pouvoir parler Internet à Anton,

Mamouchka venue Roumanie

pour aider traverser période

difficile 266 ans!

(Soudain, les ongles d’ANTON LE VAMPIRE se mettent à tomber.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Ah! Oh!

(ANTON LE VAMPIRE et MAMOUCHKA célèbrent en levant les bras en l’air plusieurs fois.)

(ANTON LE VAMPIRE ET MAMOUCHKA)

Hey, hey, hey hey!

(ANTON LE VAMPIRE embrasse MAMOUCHKA.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Ah, Mamouchka!

(Générique de fermeture)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par