Image univers Motel Monstre Image univers Motel Monstre

Motel Monstre

Dans le village de Bouillon, une étrange équipe gère un vieux motel bâti à côté d'une source thermale aux propriétés mystérieuses. L'équipe est composée de monstres répugnants, d'un vieillard lunatique et de Magalie, 15 ans, une ado souvent maladroite, mais toujours débrouillarde. Ils remuent ciel et terre pour garder la source et le motel ouverts, puisque la survie de l'espèce des monstres en dépend! La cohabitation n'est pas toujours facile. Magalie et les monstres s'adaptent à la vie en ga...

Site officielpour Motel Monstre
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Mort-atoire

La construction du méga Mercantium débute dans quelques heures et la forêt sera bientôt rasée! Étienne est convaincu que le projet environnemental de sa tante est le début de la fin du monde. Il se construit un bunker anti-fin-du-monde à l’hôtel de ville. Mamouchka, fofolle s’amuse à jouer des tours pour dérider l’atmosphère trop sérieuse au Motel.



Année de production: 2013

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Dans le village de Bouillon, une étrange équipe gère un vieux motel bâti à côté d'une source thermale aux propriétés mystérieuses. L'équipe est composée de monstres répugnants, d'un vieillard lunatique et de Magalie, 15 ans, une ado souvent maladroite, mais toujours débrouillarde. Ils remuent ciel et terre pour garder la source et le motel ouverts, puisque la survie de l'espèce des monstres en dépend!

MAGALIE se trouve dans une pièce du sous-sol, une lampe de poche en main. Un bruit étrange se fait entendre près d’un lit. Les draps se mettent à bouger lorsque le bruit retentit.


[MAGALIE:] Il y a quelqu'un?

(MAGALIE avance prudemment vers le lit et remue les draps. Elle découvre une petite tortue qu’elle prend dans ses mains.)


[MAGALIE:] Ah bien là, Tamara!

Si t'as été capable de sortir

de ton aquarium toute seule,

de revirer la cave à l'envers

puis de te patenter une échelle

en bouts de bois, il est

temps que tu retournes

vivre dans la forêt!

(Générique d’ouverture)

(Début information à l’écran)

(Mort-atoire)

(Fin information à l’écran)

(Nous retrouvons COLETTE dans son bureau. Un HOMME EN COSTARD et portant des verres fumés est assis devant elle.)


[COLETTE:] Ça va commencer à 15

heures cet après-midi!

Ça va être tellement beau.

Qu'est-ce que je vais utiliser

comme outil de destruction?

Ça!

(COLETTE sort une scie et la tient devant elle.)


[COLETTE:] Je viens de la faire

affiler! Elle a appartenu à

mon grand-père Conrad!

Il serait tellement fier.

C'est comme s'il était ici,

avec moi, en cette journée

si importante!

(MAGALIE entre en trombe dans la pièce en tenant un ruban de plastique dans ses mains.)


[MAGALIE:] C'est quoi ça?
[COLETTE:] Magalie.

Qu'est-ce qu'on

peut faire pour toi?


[MAGALIE:] Je m'en allais ramener

Tamara en liberté...


[COLETTE:] Tamara...?
[MAGALIE:] Ma tortue!

Je m'en allais la ramener

en liberté dans la forêt

quand j'ai vu ces rubans-là

accrochés à tous les arbres.

Le logo de Mercantium

est dessus. Qu'est-ce que

ça veut dire?


[COLETTE:] Magalie!

On t'a jamais dit que

c'est impoli d'interrompre

les conversations des

grandes personnes!

(L’HOMME EN COSTARD tend une enveloppe à COLETTE.)


[COLETTE:] Des conversations

importantes, à part ça!

Malheureusement, nous n'avons

pas le temps de nous occuper

d'une jeune fille qui

manque de respect comme toi!

Au revoir.


[MAGALIE:] Ben là! Vous me

devez une explication!


[COLETTE:] Ah oui, c'est vrai...

Non! C'est pas vrai.

Parce que, tu vois,

c'est moi qui décide!

Au revoir, Magalie.

(L’HOMME EN COSTARD prend MAGALIE par le bras.)


[MAGALIE:] Mais, c'est qui lui?

(L’HOMME EN COSTARD tend une fiche à MAGALIE.)


MAGALIE (lisant la fiche)

« Je suis le Représentant

Mercantium. Je suis ici pour

veiller au bon fonctionnement

de tout. » C'est quoi?

Vous parlez pas?

(L’HOMME EN COSTARD tend une autre fiche à MAGALIE.)


MAGALIE (lisant)

« Non ».

Jamais?

(L’HOMME EN COSTARD tend une autre fiche à MAGALIE.)


MAGALIE (lisant)

« Non ».

Jamais, jamais?

(L’HOMME EN COSTARD tend une autre fiche à MAGALIE.)


MAGALIE (lisant)

« Non ».

Jamais, jamais,

jamais, jamais, jamais?

(L’HOMME EN COSTARD tend une autre fiche à MAGALIE.)


MAGALIE (lisant )

« OK, ça va faire! »
[COLETTE:] Tu vois, Magalie, Monsieur

Mercantium est tellement

important que tout ce qu'il

dit est très confidentiel.

Alors, il ne peut que

communiquer avec des cartons

<< top secret >>!

(L’HOMME EN COSTARD prend MAGALIE par le bras et l’escorte jusqu’à la porte.)


[MAGALIE:] OK, OK, c'est beau.

Je suis capable de me

sortir toute seule!

C'est pourquoi la scie?


[COLETTE:] Ça?

C'est pour mon steak de chameau!

(COLETTE éclate de rire.)


[COLETTE:] Bye!

(MAGALIE sort de la pièce et tombe sur une petite boîte en carton. Elle pige dans la boîte et en ressort un papier qu’elle lit.)


[MAGALIE:] C'est aujourd'hui que

Colette détruit la forêt

pour construire

son gros Mercantium!

Ah!

(MAGALIE prend la boîte et s’en va. Puis, elle revient et s’empare également d’un bol en vitre.)


[MAGALIE:] Oops.

(Pendant ce temps, nous retrouvons ANTON LE VAMPIRE en train de lire une revue dans une autre pièce. Il bâille.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Argh!

Mais, le vampire de

l'année ne peut avoir

une haleine matinale

aussi désagréable.

Remédions immédiatement

à la situation!

Je reviens, Mistigri.

(ANTON LE VAMPIRE se lève et disparaît un instant. Durant son absence, une main dépose une sorte de pastille dans son breuvage.)

(Au même moment, dans le lobby, MAGALIE entre avec sa tortue dans un bol en vitre. ÉTIENNE est assis sur un sofa derrière elle.)


[MAGALIE:] Je m'excuse, Tamara,

mais tu ne retournes pas

dans la forêt aujourd'hui.

C'est trop dangereux!

(MAGALIE se retourne et aperçoit ÉTIENNE.)


[MAGALIE:] Ah Étienne, t'es là?
[ÉTIENNE:] Chut!

Je joue aux dominos!


[MAGALIE:] Ben quoi? Tu veux

pas qu'ils le sachent?


[ÉTIENNE:] Je veux pas que

tu me déconcentres.

C'est la seule chose qui réussit

à me calmer depuis qu'Hector

m'a dit qu'il y a des gens qui

peuvent détruire le monde!


[MAGALIE:] OK, ben tu vas venir

m'aider, d'abord!


[ÉTIENNE:] Quoi? Qu'est-ce que tu fais?
[MAGALIE:] On va aller faire

une chaîne humaine devant la forêt

pour arrêter la coupe à blanc!


[ÉTIENNE:] Quelqu'un veut couper

des blancs?


[MAGALIE:] Hein? Non!

Regarde!

(MAGALIE tend un dépliant du Mercantium à ÉTIENNE.)


ÉTIENNE (lisant)

« Première coupe

officielle d'arbres. » Hein?


[MAGALIE:] Ta tante se prépare

à raser la forêt pour mettre

son gros magasin!

Où est-ce qu'elle

va aller, ma tortue,

s'il n'y a plus de forêt?


[ÉTIENNE:] Plus de forêt?

Aujourd'hui?

Mais il faut faire

quelque chose!


[MAGALIE:] Justement!

Tu vas venir m'aider.

Il faut arrêter Colette!


[ÉTIENNE:] S'il n'y a plus de forêt,

il n'y a plus d'arbres.

S'il n'y a plus d'arbres,

il n'y a plus de feuilles!

S'il n'y a plus de

feuilles, il n'y a plus rien

pour filtrer notre oxygène.

Puis, s'il n'y a plus

d'oxygène, on va tous mourir!

Puis là, c'est la fin du monde!

Je veux pas mourir!


[MAGALIE:] OK, OK! Énerve-toi pas.

On n'est pas rendu là.


[ÉTIENNE:] Hector avait raison!

On est en danger! Il faut faire

quelque chose!

(Dans la panique, ÉTIENNE fait bouger la table sur laquelle se trouve ses dominos. De la façon dont les dominos se sont écroulés sur la table, on peut voir la forme d’une tête de mort.)


[ÉTIENNE:] Ahhhhhhh!

Un signe! Ahhh non!

Je veux pas mourir!

(ÉTIENNE part en courant et sort du motel.)


[MAGALIE:] Non mais, Étienne!

Tu veux pas m'aider.

(LÉO apparaît soudainement.)


[LÉO:] Hey Mag!

Tu sais que tu parles

à personne, hein?


[MAGALIE:] Ah! Léo, toi, tu vas

m'aider. Colette veut abattre

tous les arbres!


[LÉO:] Bien là, t'exagères!

Elle peut pas couper

tous les arbres!


[MAGALIE:] Non je te le jure!

Il n'y aura plus de forêt!

Tamara aura plus

de place où aller!


[LÉO:] T'es sûre que c'est

pas juste une excuse?

Parce que t'as pas eu

le courage de remettre

ta tortue en liberté?


[MAGALIE:] Tu penses que j'aurais inventé

une nouvelle aussi grave juste

pour pouvoir garder ma tortue?


[LÉO:] Oui.
[MAGALIE:] Ouin, peut-être.

Mais là, c'est vrai!

Viens m'aider!

(Soudain, une cuillère sortie de nulle part vient se coller sur l’abdomen de LÉO, tel un aimant.)


[MAGALIE:] C'est quoi ça?
[LÉO:] Ah ça? C'est rien!

C'est parce que je me pratique

beaucoup pour les essais de

l'équipe nationale de choccker!

C'est dans deux jours!


[MAGALIE:] Ouin, puis?
[LÉO:] Bien, j'ai beaucoup

travaillé mes orbiz puis,

ça a comme rendu mon

champ magnétique un peu

beaucoup plus fort.

Tous les objets en

métal se collent à moi.


[MAGALIE:] T'es comme un gros aimant?

Ça, c'est weird.


[LÉO:] Mais je suis rendu

vraiment bon, check ça!

(LÉO forme une sorte de boule d’énergie rouge avec sa main. Il la lance et la boule effectue plusieurs rotations dans les airs avant de lui revenir dans les mains et de disparaître.)


[LÉO:] Cool, hein?

(Tout à coup, tous les objets en métal dans la pièce viennent se coller à LÉO. Agrafeuse, pince, fourchette, etc.)


[MAGALIE:] Tu sais quoi?

C'est correct.

Je vais me débrouiller

toute seule.

(MAGALIE sort du motel.)

(Pendant ce temps, on retrouve ANTON LE VAMPIRE qui sort de la salle de bain.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Ah!

La fraîcheur du matin!

Digne du Comte Anton

Balog, Roi de la patate!

(ANTON LE VAMPIRE retourne s’asseoir et prend une gorgée de son breuvage. Puis, il recrache le liquide.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Mais, qu'est-ce

que cette atrocité?

On tente de m'empoisonner!

Quelqu'un veut ma peau!

Qu'on appelle l'armée!

Les gendarmes!

L'Agence canadienne spatiale!

Ah, je me meurs! Je me meurs.

Adieu, monde cruel.

(ANTON LE VAMPIRE se laisse choir sur le sofa tandis qu’un rire retentit dans la pièce. MAMOUCHKA apparaît.)


[MAMOUCHKA:] Mamouchka joué bon

tour, hein?


[ANTON LE VAMPIRE:] Mamouchka?

C'est toi, la responsable?

Mais, pourquoi avoir mis de

l'ail dans mon verre de sang?


[MAMOUCHKA:] Saveur ail artificielle!

Pas danger. Mais, mauvaise haleine

toute la journée!


[ANTON LE VAMPIRE:] Mais, pourquoi?

Mamouchka avoir goût de

jouer un mauvais tour!

Ambiance motel tendue.

Danger forêt, fin du monde! Oh!


[ANTON LE VAMPIRE:] Mais justement,

ce n'est pas le temps de plaisanter!


[MAMOUCHKA:] Oh!

Anton aimait jouer tours

quand petit vampire.


[ANTON LE VAMPIRE:] Je suis beaucoup

trop vieux pour ce genre d'enfantillage.

Je n'ai plus 97 ans après tout!

(Au même moment, MAGALIE s’infiltre dans le bureau de COLETTE. Elle se dirige vers son pupitre lorsqu’ÉTIENNE apparaît.)


[MAGALIE:] Ah!

Qu'est-ce que tu fais là?

(MAGALIE et ÉTIENNE tentent de s’emparer de la scie en même temps.)


[MAGALIE:] Donne-moi la scie.
[ÉTIENNE:] Non, moi, j'en ai besoin.
[MAGALIE:] Non, moi, j'en ai besoin!

Je veux la cacher de Colette pour

pas qu'elle coupe les arbres!


[ÉTIENNE:] Moi, j'en ai besoin

pour bâtir mon bunker!

(Chacun tire la scie de son côté. Puis, MAGALIE cesse de tirer et ÉTIENNE tombe à la renverse.)


[ÉTIENNE:] Ahh!
[MAGALIE:] Quoi?
[ÉTIENNE:] Oui! La fin du monde

s'en vient! Il faut que je me bâtisse

un bunker pour me protéger.

Vous allez pouvoir l'utiliser aussi.

Je le fais assez grand pour toute

notre gang.


[MAGALIE:] Tu veux te faire un bunker?
[ÉTIENNE:] Oui. Quand ma tante va

détruire la forêt, ça va entraîner

plein d'autres malheurs puis le monde

va s'autodétruire.


[MAGALIE:] Tu vas être capable

de te bâtir ça, toi?


[ÉTIENNE:] J'ai juste à modifier

la chambre secrète. C'est l'endroit

parfait. J'ai déjà commencé à

ramasser des provisions.


[MAGALIE:] C'est pourquoi la bicyclette?
[ÉTIENNE:] C'est pour me garder en

forme pendant que je vais être

caché toutes ces années. Il faut

bien que je passe le temps.


[MAGALIE:] OK!

Tu sais quoi?

Tu peux garder la scie.

Je vais penser à autre

chose pour arrêter Colette!

Fais juste t'assurer

qu'elle ne la retrouve pas.


[ÉTIENNE:] Tu peux fouiller là-dedans.

C'est des dossiers confidentiels

qui étaient dans la chambre secrète.

(ÉTIENNE pointe une grosse boîte en carton contenant plusieurs documents et papiers. MAGALIE en prend un au hasard.)


[MAGALIE:] L'OFU?
[ÉTIENNE:] Colette l'avait

reçue pour sa fête. Je sais pas

pourquoi elle voulait la cacher.


MAGALIE (lisant)

« Chère mairesse Coutu, c'est avec

bonheur que l'Organisation des

forêts unies vous souhaite un

joyeux anniversaire et nous vous

rappelons qu'à titre de mairesse

vous avez comme devoir de protéger

la nature qui vous entoure.

Nous vous avons à l'oeil! »

Il me semble que mes parents

m'ont déjà parlé de ça, l'OFU...

Non, je m'en rappelle pas.


[ÉTIENNE:] Peut-être que l'OFU,

ça protège les forêts?


[MAGALIE:] Oui? Je sais pas...

Il me semble que... C'est ça!

L'OFU protège les forêts!

C'est exactement ça qu'il nous faut!

C'est comme un organisme secret!


[ÉTIENNE:] Secret? Cool!

Mais, c'est pas un trop

gros secret si tes parents

sont au courant.


[MAGALIE:] Mes parents connaissent

plein de gens, partout sur la planète.

Ils sont assez branchés.


[ÉTIENNE:] Tu pourrais peut-être

les appeler! Ils pourraient peut-être

t'aider à contacter l'OFU.


[MAGALIE:] Ouin, sauf qu'ils

sont en Tanzanie, au milieu de

la savane. Il faut que j'essaye.

C'est tout ce que j'ai!

Tu viens avec moi?


[ÉTIENNE:] Jamais de la vie!

Il faut que je travaille

sur mon bunker. On sait jamais

quand la fin du monde peut arriver.


[MAGALIE:] OK. Je vais me débrouiller

toute seule d'abord!

(Quelques instants plus tard, MAGALIE parle au téléphone.)


[MAGALIE:] Oui, Maman, je le sais

que l'OFU protège les forêts.

Parle moins vite, ça coupe.

OK! T'as un code...

Un code secret pour entrer en

contact avec l'OFU par Internet.

OK! Vas-y, je t'écoute!

(Au même moment, dans la cuisine, ÉTIENNE et LÉO apparaissent avec des grands morceaux de bois.)


[LÉO:] Je comprends pas pourquoi

tu veux commencer la construction

de ton bunker ici!


[ÉTIENNE:] On fait juste bâtir

la charpente pour l'instant.

Puis, comme j'ai emprunté des

matériaux qui étaient prévus

pour le Mercantium, j'aime

mieux faire ça loin de ma tante.


[LÉO:] Ça sera pas évident

de tout retransporter ça

à l'Hôtel de Ville après.


[ÉTIENNE:] On aura juste à

le démonter avant!


[LÉO:] Ah bonne idée...

Attends une minute. Quoi?


[ÉTIENNE:] C'est pas important.

Tu me passes des vis?

(Tous les outils en métal sont attirés par LÉO et viennent se coller à lui.)


[ÉTIENNE:] Ah!

Qu'est-ce qui

vient de se passer?


[LÉO:] Ah ça? C'est rien.

Petit problème de magnétisme.

Qu'est-ce que tu voulais?

(ÉTIENNE s’approche de LÉO et décroche une visse de son ventre.)


[ÉTIENNE:] Ça. Merci.
[LÉO:] Je pense à ça là.

Est-ce que Colette t'a donné

la permission pour faire un bunker?


[ÉTIENNE:] Euh, non, je lui

en ai pas parlé. Pourquoi?


[LÉO:] Une surprise!

Est-ce qu'elle va trouver

que c'est une bonne idée?


[ÉTIENNE:] Probablement pas!

Elle va me dire que les

bunkers c'est pour les peureux,

puis qu'il n'y a pas de

peureux dans notre famille.

Puis là, elle va encore me

raconter l'histoire de ma

grand-mère qui escaladait

des montagnes avec ses dents.

(ÉTIENNE et LÉO se regardent, soudainement inquiets.)

(Nous retrouvons ANTON LE VAMPIRE dans le sous-sol.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Du calme Anton!

Aie un peu de prestance! Mamouchka!

Montre-toi tout de suite!

C'est Anton qui parle!

Je t'ai trouvée!

(ANTON LE VAMPIRE saute sur une lampe puis se rend compte de son erreur.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Très bien!

Si tu agis de la sorte,

je devrai désamorcer

tous tes petits pièges!

(ANTON LE VAMPIRE s’approche d’un coussin sur le sofa. Il retire le coussin puis constate qu’il n’y a rien en dessous.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Ben voyons!

Ça aurait été un bon endroit, ça.

Même moi, j'y ai pensé.

Tu ne pourras plus nuire

aux chances de Magalie

de sauver la forêt.

Tu n'y avais pas pensé, hein?

Mais plus de forêt, ça

veut dire plus d'endroit

pour nous pour chasser.

Fait que, hein?

(ANTON LE VAMPIRE met le doigt dans une trappe à souris qui était posée sur une table d’appoint.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Aaaahhhhh!

(ANTON LE VAMPIRE finit par retirer son doigt du piège.)

(Pendant ce temps, dans le lobby. LÉO a enroulé une sorte de matelas autour de sa taille.)


[LÉO:] Yes, ça marche!

Ça affaiblit mon champ

magnétique et ça fait moins

mal quand quelque chose

me revole dessus!

(MAGALIE arrive en courant.)


[MAGALIE:] Léo! T'étais où?

Je t'ai cherché partout!


[LÉO:] Euh, j'étais à l'Hôtel

de Ville avec Étienne.

Est-ce qu'il fallait que

je te demande la permission?

(COLETTE entre dans le motel.)


[COLETTE:] Bonjour, les jeunes!
[MAGALIE:] Où est-ce que vous avez

pris la scie mécanique?


[COLETTE:] Imagine-toi donc qu'il

y a des petits cachottiers qui ont

caché ma vieille scie.

Je suis allée chercher ça dans

l'inventaire du Mercantium.

(COLETTE tient une scie mécanique dans ses mains.)


[COLETTE:] Ça, ça va couper

des arbres, et puis vite à part ça!

(COLETTE imite le son de la scie.)


[COLETTE:] Allez-vous assister

au spectacle? Ça commence dans

15 minutes! Vous avez pas le droit

de toucher à la forêt!

L'OFU vous a mise en garde!


[COLETTE:] L'OFU a fait aucune

démarche officielle pour arrêter

mon projet. Et, de toute façon,

j'ai reçu l'approbation des villageois.

Tu te rappelles pas, Magalie?

Bye-bye, forêt! Bye-bye!

(MAGALIE sort une chaîne et se rue vers la porte d’entrée.)


[MAGALIE:] Sauf que vous pourrez

pas sortir si je m'enchaîne à la porte!

Ha Ha!

(MAGALIE commence à s’attacher à une porte.)


[LÉO:] Euh, Magalie, c'est

parce que t'es...


[MAGALIE:] Pas tout de suite, Léo.

Je suis en train de gagner!


[LÉO:] Non, mais t'es pas...
[MAGALIE:] J'ai dit : plus tard, Léo!
[COLETTE:] Ma pauvre Magalie,

ce que ton petit ami essaie

de te dire depuis tantôt, c'est

que tu t'es enchaînée à une porte.

J'ai juste à passer par l'autre.

(COLETTE ouvre la porte à côté de MAGALIE et sort du motel.)


[MAGALIE:] Je suis pathétique.
[LÉO:] Au moins, tu l'as

fait rire un peu.


[MAGALIE:] OK, il faut l'arrêter.

Elle va tout couper dans quinze

minutes. Elle l'a dit!


[LÉO:] Je veux bien mais on

n'a aucun pouvoir.

C'est elle la mairesse.


[LÉO:] Toi, t'as des pouvoirs!

Utilise ton magnétisme pour retenir

la scie mécanique de Colette!


[LÉO:] Hein? Non, non, non,

non, non.


[MAGALIE:] Oui Léo, s'il te plaît!
[LÉO:] Je viens de trouver une

façon de réduire le pouvoir

avec mon matelas!

Je veux pas revenir en arrière.


[MAGALIE:] C'est juste pour

un petit bout de temps hein!


[LÉO:] OK! Mais, je pourrai

pas tenir longtemps. C'est fatigant.


[MAGALIE:] Non, pas longtemps.

Juste un petit 5, 10, 45 minutes.

Pas plus! Oublie pas, hein?

Il faut que tu retiennes

la scie mécanique de Colette.

Merci Léo!

(MAGALIE repart en courant.)


LÉO (sarcastique)

Oui, oui.

Super facile.

(Pendant ce temps, au sous-sol, ANTON LE VAMPIRE a revêtu un uniforme de gardien de but au hockey.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Voilà, Anton.

Tu peux maintenant désamorcer

les coups de Mamouchka!

(ANTON LE VAMPIRE se met à avancer à tâtons, puis il fouille dans un tiroir. Il met la main sur une matière visqueuse et repoussante.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Arggghh!

Mamouchka!

(ANTON LE VAMPIRE se dirige ensuite vers la machine à laver. Il ouvre la portière et un bruit de klaxon retentit.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Ahhhhh!

Mamouchka!

(ANTON LE VAMPIRE referme la porte de la machine à laver et des milliers de confettis lui tombent alors sur la tête.)

(Au même moment, à l’entrée du motel. COLETTE se trouve devant plusieurs villageois.)


[COLETTE:] Mes chers citoyens

de Bouillon! Merci de vous être

déplacés en si grand nombre.

Vous...

(en les comptant avec son doigt)

1, 2, 3, 4! Merci d'être là.

Je vous ai réunis aujourd'hui

pour mieux vous exprimer ma très

grande fierté de prendre part

à cette journée historique.

Nous nous rendrons par la suite

dans la forêt pour exécuter

la première coupe d'arbre officielle!

(Les villageois applaudissent tandis que LÉO, caché à l’intérieur du motel, se rapproche de la porte d’entrée.)


[COLETTE:] Avec un Mercantium

à Bouillon, vous pourrez travailler.

Vous pourrez acheter. Vous pourrez

surtout dépenser. Le Mercantium sera

le centre de votre vie! Je serai

le centre de votre vie. À moi,

le contrôle. À moi, la gloire!

À moi, Colette! Vive Colette!

(COLETTE lève les bras en l’air, perdue dans son monologue. Puis elle se rend compte que personne ne l’applaudit.)


[COLETTE:] Et, si j'allais chercher

la scie mécanique, hein?

(LÉO utilise son pouvoir magnétique. COLETTE n’arrive pas à contrôle la scie mécanique dans ses mains.)


[COLETTE:] Oh, oh!

Voyons! Ahhh!

Vous voyez, c'est...

Ahh! C'est... c'est...

Ahhh! Ne vous inquiétez pas.

C'est une petite... danse!

C'est une danse que j'ai

avec la scie mécanique.

C'est ça! Ahhh!

C'est un petit rituel

qu'on a, elle et moi.

Ahhh!


LÉO (à lui-même)

Mag, t'es mieux de faire

vite parce que je pourrai pas

tenir longtemps comme ça!

(Pendant ce temps, MAGALIE s’infiltre à nouveau dans le bureau de COLETTE. Elle s’installe à son pupitre et se met à pianoter sur l’ordinateur portable.)


[MAGALIE:] Le site web de l'OFU...

Le code secret...

(MAGALIE entre le code secret que sa mère lui a fourni.)


[MAGALIE:] Ça fonctionne!

J'en reviens pas!

OK. [lisant]

« Les meilleures techniques

pour planter des arbres, non.

Comment identifier

les arbres, non plus.

L'importance de

donner des caresses

aux arbres, euh... non!

Ah! Faites classer votre forêt

Forêt unique protégée

pour interdire tous

projets de développements. »

C'est exactement ça qu'il me faut.

« Donnez-nous un coup de fil.

Ayez votre code secret en main. »

Ça pourrait pas être

simple des fois?

(MAGALIE s’apprête à prendre le combiné du téléphone sur le bureau lorsqu’ÉTIENNE apparaît.)


[MAGALIE:] Ahh!

Comment tu fais pour sortir

de nulle part à chaque fois?


[ÉTIENNE:] Donne-moi le téléphone!
[MAGALIE:] Non, j'en ai besoin.
[ÉTIENNE:] J'ai trouvé des

murs pareils comme ceux

de la chambre secrète.

Ça va cacher mes travaux.

Il faut que je les

commande par téléphone!


[MAGALIE:] Moi, il faut que j'appelle

l'OFU tout de suite. J'ai besoin

du téléphone.


[ÉTIENNE:] Je veux finir mon bunker.

La fin du monde s'en vient!

(Chacun tire le combiné de son côté. MAGALIE cesse de tirer et ÉTIENNE tombe à la renverse.)


[MAGALIE:] Étienne, tu comprends

pas là. Si on réussit à faire

protéger la forêt, Colette aura

pas besoin de couper les arbres,

puis il n'y en aura pas de fin

du monde!


[ÉTIENNE:] Ouin. T'as raison.

Ton appel est plus important

que le mien.

(MAGALIE prend le combiné et se met à composer un numéro.)


[MAGALIE:] Merci, tu ne le

regretteras pas!

(au téléphone)

Oui, bonjour, ce serait pour...

Ah non! Ah non!


[ÉTIENNE:] Quoi?
[MAGALIE:] Non, non, non, non, non!

(MAGALIE raccroche le combiné.)


[MAGALIE:] C'est un message qui

dit qu'un agent spécial va me

rappeler! Je veux pas parler

à quelqu'un tantôt. Je veux parler

à quelqu'un tout de suite!

Il est passé 15 heures.

Colette est probablement en

train de couper des arbres

au moment où on se parle!


[ÉTIENNE:] Ah non!

(Nous retrouvons MAMOUCHKA, au sous-sol, en train de poser une toile de plastique transparente dans un cadre de porte.)


[MAMOUCHKA:] Tout le monde foncer

dans toile dégueulasse. Oh, Anton!

Monter en haut. Mamouchka te montrer

quelque chose. Anton?

(ANTON LE VAMPIRE apparaît.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Ah! Mamouchka!

Je ne t'entends pas.


[MAMOUCHKA:] Anton monter

avec Mamouchka. Monter en haut!


[ANTON LE VAMPIRE:] Oh diantre!

Que s'est-il passé?

Suis-je devenu sourd?

Ce doit être à cause de ton

klaxon que j'ai perdu l'ouïe.


[MAMOUCHKA:] Oh pauvre petit boudin!

Oh Mamouchka s'excuse!

Mamouchka tout faire

pour guérir petit boudin!

Oh pauvre, pauvre, pauvre Anton!

Mamouchka regretter tellement,

tellement, tellement!

Atrocité pour famille Balog.

Pourquoi? Pourquoi?


[ANTON LE VAMPIRE:] Ya!

Je t'ai eue. Je ne suis pas

du tout sourd! Je voulais seulement

te jouer un tour à mon tour!


[MAMOUCHKA:] Quoi?

Mamouchka pas entendre!


[ANTON LE VAMPIRE:] Quoi?
[MAMOUCHKA:] Ah non!

Mamouchka devenue sourde

parce que trop crié!


[ANTON LE VAMPIRE:] Pardon?

Mais non! Ma pauvre,

petite Mamouchka chérie!

Tout est de ma faute!


[MAMOUCHKA:] Ah le malheur s'abat

sur famille Balog. Famille ruinée!

Ruinée! Alors, Anton accepte défaite?


[ANTON LE VAMPIRE:] Pardon?

Quelle défaite?


[MAMOUCHKA:] Mamouchka meilleure

au jeu des mauvais tours!


[ANTON LE VAMPIRE:] Alors, tu n'es

pas du tout sourde? Alors, je n'accepte

pas la défaite.


[MAMOUCHKA:] Très bien! Ruinée!

Ohhhhhhh!


[ANTON LE VAMPIRE:] D'accord!

J'accepte la défaite!

Mais, à condition que tu cesses

ces petits jeux d'enfants!


[MAMOUCHKA:] Très bien.

Mamouchka accepter.

Mais Mamouchka avoir

eu beaucoup plaisir.

(Un peu plus tard, dans le bureau de COLETTE. ÉTIENNE apparaît avec une série de panneaux qu’il transporte dans la pièce.)


[ÉTIENNE:] Merci pour

la livraison rapide!

(ÉTIENNE entre dans la pièce secrète, dépose un panneau contre un mur et le contemple un instant.)


[ÉTIENNE:] Pareil! Parfait!

(L’esprit de LÉO vient se réfugier dans une lampe.)


[VOIX DE LÉO:] Ah, Étienne, t'es là!

Une chance!


[ÉTIENNE:] Hey Léo, check ça!

J'ai trouvé des murs pareils comme

ceux de la chambre secrète.

Je vais pouvoir les clouer

par-dessus ma charpente.


[VOIX DE LÉO:] Ah oui, c'est ben beau.
[ÉTIENNE:] Comme ça, Colette

va jamais savoir que je me suis

fait un bunker! Veux-tu m'aider

à les installer?


[VOIX DE LÉO:] Étienne, écoute-moi!

Colette est sur le point de couper

les arbres! Là, là!

Je suis venu chercher

Magalie dans ma forme électrique

pour aller plus vite.

Où est-ce qu'elle est?


[ÉTIENNE:] Elle vient de partir.

Elle est allée vers la forêt.


[VOIX DE LÉO:] Bizarre!

Je ne l'ai pas vue

en m'en venant.

Hey, j'ai pas été capable

de retenir la scie mécanique

de ta tante aussi longtemps

que je l'aurais voulu.

Mais savais-tu que

j'ai réussi à régler

mon problème de magnétisme?


[ÉTIENNE:] Cool.
[VOIX DE LÉO:] Oui, oui.

Si je me concentre

bien comme il faut,

je peux contrôler mon

pouvoir comme je le veux.

Cool, hein?


[ÉTIENNE:] Cool!

T'étais pas venu pour me

dire quelque chose d'urgent?


[VOIX DE LÉO:] Euh, pas à ce que

je sache... Non, je pensais que...

Ahhh! Magalie!


[ÉTIENNE:] La forêt!
[VOIX DE LÉO:] Il faut aller l'aider.
[ÉTIENNE:] Je finis une couple

de choses puis je vous rejoins, OK?


[VOIX DE LÉO:] OK, parfait!

À tantôt!

(L’esprit de LÉO repart en un coup de vent qui fait en sorte que la porte de la pièce secrète se referme. ÉTIENNE se trouve prisonnier à l’intérieur.)


[ÉTIENNE:] Léo? Léo! Léo!

(Au même instant, dans le lobby. MAGALIE se trouve derrière le comptoir de la réception. COLETTE entre dans le motel, en compagnie de L’HOMME EN COSTARD.)


[COLETTE:] Qu'est-ce que tu

penses que tu fais là?


[MAGALIE:] Ben quoi?

J'ai juste enlevé les rubans

oranges sur les arbres

de la forêt!


[COLETTE:] Justement!

Comment je suis censée savoir

qu'elle arbre couper maintenant!


[MAGALIE:] Ça dérange pas parce

que, de toute façon,

vous avez plus le droit

d'en couper, d'arbres!

(L’HOMME EN COSTARD tend un carton à COLETTE.)


COLETTE (lisant)

« Qu'est-ce qu'elle veut dire

par là? »

MAGALIE)

Qu'est-ce que tu

veux dire par là?


[MAGALIE:] Disons que j'ai réussi

à parler à un agent de l'OFU.


[COLETTE:] Quoi?
[MAGALIE:] J'ai peut-être buché

toute seule aujourd'hui mais,

j'ai pas lâché, puis j'ai

réussi à mettre des gens

importants de mon bord! Oui!

J'ai fait une demande officielle

à l'OFU pour que la Forêt

des Lynx soit désignée

Forêt unique protégée!


[COLETTE:] Qu'est-ce que ça change?

Ta demande a pas encore été acceptée!

(L’HOMME EN COSTARD tend un carton à COLETTE.)


COLETTE (lisant)

« Sa demande a pas

encore été acceptée. »

Je le sais, je viens de lui dire!


[MAGALIE:] Non, mais en attendant

la réponse officielle de l'OFU,

tous les travaux dans la forêt

doivent arrêter pendant un mois!

C'est la loi.


[COLETTE:] Quoi?
[MAGALIE:] Ça, ça veut dire que

vous avez pas le droit de couper

d'arbres. Vous avez pas le droit

de bâtir rien. Vous avez pas le droit

de toucher à une toute petite,

mini, bébé feuille de rien

du tout pendant 30 jours!

(L’HOMME EN COSTARD tend un carton à COLETTE.)


COLETTE (lisant)

« Lait, oeufs, fromage, céréales,

vêtements chez le nettoyeur. »

Quoi?

(Un autre carton.)


COLETTE (lisant)

« Oups, désolé. Je voulais dire:

elle n'a pas de preuves! »

T'as aucune preuve!


[MAGALIE:] Ah non?

Ben attendez une seconde!

(Un grondement sourd se fait soudainement entendre. MAGALIE se dirige vers la porte d’entrée et regarde vers le ciel.)


[COLETTE:] Qu'est-ce que c'est?
[MAGALIE:] C'est le jet de l'OFU.

(Une affiche en papier tombe du jet et vient se coller à la figure de COLETTE.)


[COLETTE:] Grrr!

Arrrgghhh! Magalie!

(MAGALIE revient le comptoir et prend le bol en vitre dans lequel se trouve sa tortue.)


[MAGALIE:] T'as compris, Tamara?

Ta forêt est sauvée, pour l'instant.

(Générique de fermeture)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Fiction

Résultats filtrés par