Image univers ONFR Image univers ONFR

ONFR

Restez à l'affût des dossiers chauds à Queen's Park et dans la francophonie ontarienne et canadienne.

Site officielpour ONFR
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Ontario : Enjeux politiques

L’animateur François Pierre Dufault prend le pouls des trois partis politiques à l’Assemblée législative de l’Ontario avec le politologue Luc Turgeon, de l’Université d’Ottawa, et revient sur les grands enjeux politiques de la francophonie ontarienne avec, entre autres, Denis Vaillancourt, président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario.


Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d'ouverture

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

(S'adressant au public de l'émission)

Bienvenue à cette toute

première émission de #ONfr,

la nouvelle production

multiplateforme d'affaires

publiques du Groupe Média TFO.

Mon nom est François-Pierre

Dufault et je serai vos yeux,

vos oreilles, ici à Queen's Park.

Les adeptes du Web 2.0 l'auront

reconnu, #ONfr est le mot-clic

qu'on utilise pour parler de

l'Ontario français. C'est aussi

l'enseigne sous laquelle nous

parlerons avec vous de politique

provinciale, chaque jeudi dans

le cadre de cette émission, et de

façon quotidienne sur notre

blogue. Alors, sautons sans plus

tarder dans le vif du sujet.

Commençons par prendre le pouls

des trois partis politiques

à l'Assemblée législative,

avec le politologue Luc Turgeon

que j'ai rencontré plus tôt

cette semaine, à Ottawa.

(Transition animée)

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

(S'adressant à LUC TURGEON)

Bonjour Luc.


LUC TURGEON

Bonjour.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Le 12 juin dernier,

le gouvernement libéral

de Kathleen Wynne a remporté

une victoire. Un gouvernement

majoritaire, presque contre toute

attente, mais avec le pouvoir

vient son lot de défis,

n'est-ce pas?


LUC TURGEON

Oui. C'est sensiblement

les mêmes défis qui étaient là

au cours des derniers mois.

La situation économique

et financière de la province,

on est en début de mandat.

En général, on veut prendre

des décisions plus

controversées en début

de mandat. Ça va peut-être aller

avec des décisions comme geler

des budgets dans certains secteurs

névralgiques, la santé,

l'éducation. Il y a des négociations

difficiles à venir avec les employés

de la fonction publique. Est-ce

qu'on va avoir un gel des

salaires, par exemple?

De grands projets à

mettre en branle, de longue

haleine, entre autres, le fameux

projet de régime de pensions

ontarien. La vente d'actifs

du gouvernement. Ça, ça va être

vraiment une session importante

pour le gouvernement libéral.

Beaucoup de projets en chemin.

Ce qu'il va falloir voir,

est-ce qu'on va tenter

d'augmenter les impôts,

les taxes au début? Parce que

clairement, à mon avis,

on ne peut pas payer

pour tout ça simplement

en gelant les dépenses publiques,

ou en gelant les salaires

de la fonction publique. Il faut

se rappeler que dans le rapport

Drummond, M. Drummond

lui-même était plus ou moins

chaud à l'idée de geler

les salaires de la fonction

publique. En disant que ça avait...

C'était plus ou moins efficace

parce qu'éventuellement,

on rattrapait ces salaires-là.

Je pense qu'il va falloir regarder

du côté de la fiscalité. Est-ce

qu'on augmente les impôts

ou la taxe santé, par exemple?

Au début d'un mandat, en général,

on veut prendre ces décisions

controversées.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

On peut dire sans trop se

tromper que le gouvernement

libéral va avoir le champ libre

pour au moins les deux

prochaines années, le temps que

l'opposition se fasse une santé.


LUC TURGEON

Tout à fait. Il va y avoir une course

à la chefferie. On va connaître

le prochain chef seulement

au printemps prochain.

Donc, on va être préoccupés

chez les conservateurs par la course

à la chefferie. Christine Elliot, c'est

celle qui est en tête présentement,

en quelque sorte.

C'est la personne la plus connue

du grand public. Et à certains

égards, elle contraste le plus

avec l'ancien chef, M. Hudak,

quelqu'un qui a la réputation

d'être un peu plus au centre.

Et compte tenu du fait que

le virage à droite des conservateurs

sous le leadership de M. Hudak

a plus ou moins bien fonctionné,

on peut s'attendre à ce que ce soit

celle qui part en tête.

Comme on l'a vu lors de la course

des libéraux, ce n'est pas parce

qu'on part en tête, qu'on a l'appui

de l'establishment, qu'on va

l'emporter nécessairement.

Il y a d'autres candidats qui pourraient

très bien susciter un certain

engouement.

Lisa MacLeod, Vic Fedeli, d'autres

candidats, même M. Patrick

Brown. Ça va être chaud, cette

course-là.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Et Mme Horwath, elle est

toujours en selle, mais son

leadership est contesté.

Va-t-elle tenir le coup?


LUC TURGEON

C'est une bonne question, et

je ne ferai pas de prédiction,

elle a fait des changements au

cours des dernières semaines.

Clairement, il y a encore un

certain mécontentement par

rapport à son leadership lors de

la campagne électorale. On lui

reproche d'avoir contribué à une

majorité libérale, d'avoir perdu

le pouvoir qu'elle avait lors

d'un gouvernement minoritaire.

Il y a beaucoup de

mécontentement dans la région de

Toronto en particulier. Le parti

a fait des gains dans le

sud-ouest, mais à Toronto comme

tel, ça a été décevant. On a

perdu des députés de longue

date. Donc, elle a fait son

mea-culpa au cours des dernières

semaines. Mais là, elle va

devoir obtenir l'appui d'au

moins deux tiers des membres

lors du vote de confiance. Ce

qui n'est pas... ça va être

difficile pour elle. Ce qui

l'aide, d'un autre côté, c'est

qu'il n'y a pas nécessairement

de prétendant à son leadership

qui pourrait la remplacer. Ce

n'est pas clair. C'est ce qui

pourrait lui permettre de se

maintenir en place.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Merci.


LUC TURGEON

Merci à vous.

(Transition animée)

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

(S'adressant au public de l'émission)

C'est aujourd'hui le 25 septembre,

jour des Franco-Ontariens.

L'occasion de souligner les bons coups

de la province en matière d'affaires

francophones. Et aussi, de parler

des défis qui sont encore devant nous.

(Diffusion d'images de la levée de drapeau, suivie d'entretiens avec différents intervenants. L'animateur FRANÇOIS-PIERRE DUFAULT donne tout d'abord la parole au président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario, Denis Vaillancourt.)


DENIS VAILLANCOURT

C'est la deuxième levée

de drapeau qu'on fait

à Queen's Park.

Dans le moment, on regarde

beaucoup la question du

postsecondaire. Surtout, en

premier lieu, l'accessibilité

aux programmes universitaires

dans le centre sud-ouest, parce

qu'il y a un réel problème de

continuité pour les étudiants

francophones du secondaire.

La grande majorité ne fait pas

le pas vers le postsecondaire

en français. Et il y a des raisons

d'accessibilité, de proximité

qu'on doit régler. Donc, il y a

un travail là, et on est partie

prenante d'un comité ministériel

qui étudie la question. Ajoutez

à ça toute la notion de

gouvernance du postsecondaire,

surtout au niveau de

l'université. Et on dit

toujours, la question d'Alfred

aurait-elle été la même, la

situation d'Alfred l'année

dernière, si Alfred avait été

réellement gouverné par les

francophones, est-ce qu'on

aurait eu ce problème-là? Au

niveau universitaire, bien qu'on

ait d'excellentes institutions

bilingues, on n'est pas maîtres

dans ces institutions-là. La

suite logique suggérerait qu'on

devrait avoir, en bout de ligne,

une université francophone ou du

moins, une gouvernance...

(L'animateur donne la parole à MARIE-FRANCE LALONDE, députée libérale dans Ottawa-Vanier.)


MARIE-FRANCE LALONDE

On s'est toujours engagés,

nous, au niveau de la Francophonie,

ça a toujours été une partie

importante. Comme on en parlait

tout à l'heure, le 400e. Les annonces

aujourd'hui, à venir, de notre

première ministre

et aussi de l'Honorable

Madeleine Meilleur qui vont

faire des annonces pour

démontrer notre engagement

au niveau de la Francophonie.

Nous savons qu'au niveau

des municipalités et

aussi de la province, il y a

encore du travail. Notre

engagement va toujours être là.

Et on travaille toujours, et

Mme Madeleine Meilleur,

l'honorable Madeleine Meilleur.

Et aussi, je dirais, le

gouvernement travaille en

partenariat avec le Commissaire

pour veiller à ce que

la Francophonie soit respectée dans

tous les milieux. C'est certain

que le gouvernement va regarder

et Mme Meilleur va regarder au

dossier. On sait un peu ce qui

se passe avec le Collège

d'Alfred et combien c'est

important. C'est pour ça qu'on a

désigné quelqu'un pour faire une

révision et nous donner des

idées. Donc, à ce moment-ci,

je ne pense pas que je serai en

mesure de citer ou de parler de

quelque chose que je sais que,

quand on va revenir à

la Chambre, c'est quelque chose

qu'on va regarder plus

attentivement.

(L'animateur donne la parole à ROXANE VILLENEUVE-ROBERTSON, ex-candidate progressiste-conservatrice.)

(ROXANE VILLENEUVE-ROBERTSON)

Moi, comme candidate dans la

circonscription de Glengarry-

Prescott-Russell, durant les

dernières élections, mon premier

mandat, c'était de s'assurer

que le Collège d'Alfred

demeure ouvert comme un collège

agricole et francophone dans

l'est de l'Ontario.

(FRANÇOIS PIERRE DUFAULT donne la parole à JAGMEET SINGH, député néo-démocrate dans Bramalea-Gore-Malton.)


JAGMEET SINGH

Dans de grandes visions,

je pense qu'on doit donner

plusieurs pouvoirs

pour améliorer et protéger le

droit de parler français. Dans

notre province, c'est quelque

chose qui est très important

pour nous. Je pense qu'on

doit... qu'on peut améliorer

les droits des francophones

et intervenir pour faire

avancer la langue.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

(S'adressant au public de l'émission)

C'est déjà tout pour nous,

cette semaine. Revenez-nous

la semaine prochaine, jeudi

20h50. Au revoir.

(Générique de fermeture)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par