Image univers ONFR Image univers ONFR

ONFR

Restez à l'affût des dossiers chauds à Queen's Park et dans la francophonie ontarienne et canadienne.

Site officielpour ONFR
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Kathleen Wynne : bilan après trois ans au pouvoir

La première ministre Kathleen Wynne fait avec #ONfr un bilan de trois ans à la tête de l’Ontario. La chef libérale avait promis en 2013 de faire les choses différemment de son prédécesseur, Dalton McGuinty. Une approche plus conciliante lors de ses débuts lui a certainement permis d’éviter des élections qui semblaient alors imminentes. Puis, de remporter un mandat majoritaire l’année suivante. Mais la lune de miel semble arrivée à sa fin. La première ministre Kathleen Wynne est éclaboussée par de nouveaux scandales et sa décision de privatiser le fournisseur d’électricité Hydro One ne fait pas que des heureux. Les attentes des francophones de l’Ontario demeurent par ailleurs grandes, mais les dossiers progressent lentement.



Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d'ouverture


Titre :
#ONfr


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER, animateur et reporter, est en studio, s'adressant au public de l'émission.


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Bienvenue à #ONfr.

Ça va faire trois ans à la fin

janvier, que Kathleen Wynne est

Première ministre de l'Ontario.

La chef libérale avait promis

de faire les choses différemment

que son prédécesseur,

Dalton McGuinty.

Une approche plus conciliante

dans ses débuts lui a

certainement permis d'éviter

des élections qui semblaient

imminentes en 2013, et puis

ensuite, de remporter un mandat

majoritaire l'année suivante.

Mais la lune de miel de Kathleen

Wynne n'a pas duré très

longtemps. De nouveaux scandales

et la décision controversée

de privatiser le fournisseur

d'électricité Hydro One ont été

mal reçus par une partie

de la population et ça a affecté

l'image de la Première ministre.

Dans le cadre d'une entrevue

exclusive, mon collègue,

François-Pierre Dufault,

fait le bilan de trois années

de pouvoir avec Kathleen Wynne.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Madame la première

ministre, bonjour.


KATHLEEN WYNNE

Bonjour.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Ça fait bientôt trois ans,

Mme Wynne, que vous êtes

Première ministre de l'Ontario.

Quand vous êtes arrivée

à la tête de la province,

en 2013, vous avez promis

de faire les choses différemment

de votre prédécesseur.

Comment est-ce que les choses

ont changé depuis trois ans?


KATHLEEN WYNNE

Depuis trois ans, nous

avons implémenté notre plan.

C'est un focus sur les

investissements dans les

infrastructures.


Des images de chantiers de construction actifs réparant des infrastructures routières viennent illustrer le propos.


KATHLEEN WYNNE

Nous avons

un plan pour le changement

climatique et le plan pour

la sécurité en retraite.


Des images de tempêtes de neige, de même que des images de KATHLEEN WYNNE rencontrant des citoyens sont montrées en alternance avec le propos de la Première ministre.


KATHLEEN WYNNE

Ils sont très, très

grands, les politiques,

mais aussi très importants

pour l'avenir de l'Ontario.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Je reviens un peu sur

le départ de M. McGuinty.

Ça s'était fait en 2012-2013.

À l'époque, il y avait une

controverse par rapport aux

centrales au gaz et il y avait

aussi une controverse par

rapport aux enseignants.


Des images d'archives de centrales au gaz désaffectées, de même que des images d'enseignants en grève sont montrées en alternance avec les propos de FRANÇOIS PIERRE DUFAULT.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

On se projette trois ans

plus tard, on parle encore

des centrales au gaz. Il y a

encore eu des troubles avec

les enseignants pas plus tard

que l'automne dernier.


D'autres images montrant des enseignants en grève viennent illustrer le propos de FRANÇOIS PIERRE DUFAULT.


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Et il y a eu aussi l'histoire

de Sudbury, la fameuse

élection partielle où un de

vos organisateurs a été accusé.


Une photographie montrant Glenn Thibeault tenant un discours lors d'une élection partielle est diffusée en alternance, avec KATHLEEN WYNNE en arrière-plan derrière Glenn Thibeault.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Je vous repose la question:

qu'est-ce qui a vraiment changé

dans votre façon de faire

depuis l'époque ou M. McGuinty

était dans votre fauteuil?


KATHLEEN WYNNE

Elles sont très différentes,

parce qu'avec les centrales au

gaz, c'était une investigation,

c'était une affaire pour mon

prédécesseur et son employé.


Des images montrant Dalton McGuinty, Premier ministre de l'Ontario de 2003 à 2013, sont diffusées en alternance avec le propos de KATHLEEN WYNNE.


KATHLEEN WYNNE

Ils ne sont pas mes employés.

Nous avons changé les règles sur

les documents, la transparence,

ici, dans le bureau du Premier

ministre.


Des images de point de presse de Liz Sandals, ministre de l'Éducation de l'Ontario, sont diffusées pour illustrer le propos.


KATHLEEN WYNNE

Avec les enseignants,

les enseignantes,

nous avons travaillé très,

très fort pour trouver

un accord, une résolution,

avec les négociations.

Nous avons des accords,

maintenant, et leur

relation est meilleure.


Des images d'archives montrant des enseignants ontariens en grève viennent appuyer le discours de FRANÇOIS PIERRE DUFAULT.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Votre prédécesseur,

M. McGuinty, était très porté

sur l'éducation. On l'appelait

souvent le Premier ministre

de l'Éducation. D'ailleurs, vous

avez été ministre de l'Éducation

à l'époque où il était Premier

ministre. Vous êtes la Première

ministre, on peut dire, de

l'infrastructure et du climat.

Pourquoi est-ce que

ces priorités-là sont

importantes pour vous?


KATHLEEN WYNNE

Donc, pour moi, l'éducation

et la santé sont les fondations

du travail du gouvernement

de la province.


Des images de KATHLEEN WYNNE racontant une histoire à des jeunes dans un établissement scolaire, de même que des images montrant des professionnels de la santé à l'oeuvre dans des hôpitaux sont diffusées en alternance avec les propos de KATHLEEN WYNNE.


KATHLEEN WYNNE

Et les choses économiques,

les investissements,

infrastructures, etc. sont les

initiatives qui sont nécessaires

pour assurer un avenir

"sécure" pour l'Ontario.


Des images montrant des ouvriers à l'oeuvre sur des chantiers de construction d'infrastructures sont diffusées en alternance avec les propos de KATHLEEN WYNNE.


KATHLEEN WYNNE

Mais j'espère que quand

les historiens écriront,

ils pourront dire que j'ai

une grande ambition et j'ai

implémenté ma vision.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Les historiens vont sûrement

écrire sur vous.


Des images montrant Andrea Horwath, chef du NPD de l'Ontario, en train de livrer un discours sont diffusées. Des images montrant des chantiers de construction publics, de même que des images montrant le siège social de Hydro One viennent appuyer les propos de FRANÇOIS PIERRE DUFAULT.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Déjà, par

contre, Mme Horwath du NPD

aimerait qu'ils écrivent

que vous avez été la seule

première ministre à ne pas

être capable d'investir

dans l'infrastructure,

tout en gardant l'Hydro

dans le domaine public.


KATHLEEN WYNNE

Oui.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Ça a été une grande

controverse, cette année.

Pourquoi est-ce que vous

avez décidé de prendre

cette direction-là?


KATHLEEN WYNNE

C'était une décision

difficile, parce que nous avons

besoin d'investissements dans

l'infrastructure. Et j'ai dit

dans l'élection, il y a une

année et demie, juin 2000...


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

2014.


KATHLEEN WYNNE

2014, oui.


Des images montrant KATHLEEN WYNNE triomphante devant des militants sont montrées en alternance avec les propos de KATHLEEN WYNNE.


KATHLEEN WYNNE

Que nous avons

besoin des fonds pour investir

dans l'infrastructure. Et nous

avons dit que nous allons

évaluer quel asset de la

province, Hydro One, c'est

un asset, nous pouvons

utiliser pour investir

dans les nouveaux

assets.


Des images montrant KATHLEEN WYNNE discutant avec un représentant de Hydro One illustrent le propos.


KATHLEEN WYNNE

Et c'est pourquoi nous

avons fait cette décision.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Comment est-ce que vous

pourriez décrire le bilan

de vos trois années au pouvoir

en matière de francophonie?

Quels accomplissements,

dans ce domaine-là, vous ont

particulièrement réjouie?


Des images d'archives montrant KATHLEEN WYNNE donnant un discours aux citoyens pour le 400e anniversaire de Penetanguishene viennent illustrer le propos.


KATHLEEN WYNNE

J'ai eu l'opportunité d'être

à Penetanguishene pour célébrer

le 400e anniversaire.

Et c'était une célébration

très importante parce que

la francophonie ici, en Ontario,

est très importante pour notre

culture, pour notre économie.


Des images montrant la façade de différents établissements scolaires bilingues viennent mettre en lumière les propos de KATHLEEN WYNNE.


KATHLEEN WYNNE

Et j'espère que nous pouvons

continuer à travailler ensemble.

Par exemple, assurer que les

étudiants francophones ont

tous les programmes, tous

les services dans les écoles

sec... dans le...


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Postsecondaire?


KATHLEEN WYNNE

Postsecondaire...

Qu'ils veulent.

Et c'est une conversation

en ce moment avec le ministre

des Collèges et Universités.

Pour moi, c'est un symbole

de notre relation.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Justement, il y a un projet

dans la communauté de créer

une université par et

pour les francophones...


KATHLEEN WYNNE

Oui.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

... qui serait basée

à Toronto. Ce projet-là est

poussé, entre autres, par

les partis de l'opposition. Vous

avez pris une position un peu

plus nuancée par rapport à ça.

Dans l'avenir, qu'est-ce qui va

ressortir de votre gouvernement

par rapport à ce désir-là

d'avoir une université

francophone?


KATHLEEN WYNNE

C'est... c'est ce que je veux

dire, que c'est très important

que nous ayons des services,

des programmes que les étudiants

francophones veulent.


Des images montrant des étudiants francophones en classe viennent illustrer les propos de KATHLEEN WYNNE.


KATHLEEN WYNNE

Et si c'est un édifice,

je pense que nous aurons

un édifice. Mais où mettre

cet édifice exactement? Quand?

Je ne sais pas. Mais c'est

une conversation en ce moment.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Est-ce que l'Ontario

pourrait devenir bilingue

sous votre règne?


KATHLEEN WYNNE s'esclaffe.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Officiellement.


KATHLEEN WYNNE

Je ne peux pas dire. Ce n'est

pas notre plan.


Des images montrant des panneaux routiers «Bienvenue en Ontario» et «Welcome to Ontario» sont montrées en alternance avec le discours de KATHLEEN WYNNE. Des images montrant des infrastructures bilingues de l'Ontario en matière de recherche d'emplois sont également diffusées.


KATHLEEN WYNNE

Mais c'est très

important que la francophonie

en Ontario comprenne que je suis

très fière de notre travail

avec les services francophones,

avec les écoles francophones.


Des images montrant des établissements scolaires franco-ontariens viennent illustrer le propos de KATHLEEN WYNNE.


KATHLEEN WYNNE

Nous avons un système d'écoles

d'éducation francophone qui a un

bon succès. Et je veux supporter

toutes les initiatives.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Mme la première ministre,

merci beaucoup pour

cet entretien.


KATHLEEN WYNNE

Merci. Merci

pour votre patience.


Transition


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Voilà ce qui complète cette

édition de

#ONfr. On vous

invite à aller visiter

chaque jour notre site Internet

pour toute l'actualité

de la francophonie

ontarienne et canadienne.

C'est au tfo.org/onfr.

Et notre équipe est aussi,

évidemment, mobilisée pour

vous informer en temps réel

sur notre compte Twitter.

Alors, suivez-nous.

Au nom de toute notre équipe,

merci d'avoir été là.

On se retrouve jeudi

prochain. Au revoir.


Générique de fermeture


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par