Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Un deltaplane pour P-P

Mona semble déprimée : Marc-O décide donc de lui organiser une petite fête surprise pour lui remonter le moral. Avec le langage codé qu’il vient d’inventer, ça devrait être facile ! Quoique…



Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

[Début information à l'écran]

Un deltaplane pour P-P

[Fin information à l'écran]


Début générique d'ouverture

Fin du générique d'ouverture


C'est le matin à l'école Victoire-Desmarais. JENNIFER se rend à son casier et rencontre MARC-OLIVIER.


JENNIFER

Hé, tacos, Marc-O!


MARC-OLIVIER

Tacos, Jennifer!

Ça glisse?


JENNIFER

Boum. Toi, ça glisse?


MARC-OLIVIER

Boum.


FÉLICIE arrive.


FÉLICIE

Tacos les pouliches!


MARC-OLIVIER

Toi aussi, t'as downloadé

mon application?


FÉLICIE

Mets-en!

C'est juste génial.


JENNIFER

Grâce à ton langage codé,

on va pouvoir

se parler sans que personne

d'autre nous comprenne.


MARC-OLIVIER

C'est ça le but.


MARC-OLIVIER et FÉLICIE se tapent dans la main. Pendant ce temps, chez les Mazari, SAAD est dans la cuisine et SAMI le rejoint avec sa tablette.


SAAD

Et puis, est-ce que les gens

ont aimé ta dernière critique?



SAMI ouvre la tablette et cherche quelque chose.


SAMI

Je sais pas.

Ça vient tout juste de sortir.


SAAD

Pourquoi t'es si pressé

de la lire, alors?


SAMI

Mélanie a pris des photos

de nous pour La Victoire.

Maintenant, au-dessus

de chaque article,

il va avoir la face

de celui qui l'a écrit.

J'ai vraiment hâte de voir si...


SAMI trouve son article et cesse de parler.


SAAD

Sami... ça va?


Au même moment, à l'école, MARC-OLIVIER, JENNIFER et FÉLICIE parlent en langage codé en riant très fort.


JENNIFER

Sploutch!


MARC-OLIVIER

Boum, je te le jure!

Elle a réussi

à passer son camembert

même si elle l'avait

pas pantoute gratiné.


MARC-OLIVIER, JENNIFER et FÉLICIE s'assoient dans la salle des pas perdus. MONA arrive.


MONA

Bon, qu'est-ce qui se passe

avec vous ce matin?

Avez-vous mangé

des springs pour déjeuner?

Je vous rappelle

que c'est une école, ici.

Pas une tombola.

Ça fait que vous allez baisser

le ton et vous calmer un peu.



JENNIFER

Mona, on...


MONA

On se calme le gros nerf!

Un point c'est tout!

Bonne journée!


MONA part.


JENNIFER

Qu'est-ce qu'elle a

à être à pic de même, elle?


MARC-OLIVIER

Elle feel pas, ça c'est sûr.


FÉLICIE

Un peu plus et elle lançait

des lasers avec ses yeux.


MARC-OLIVIER

On devrait être fins

avec elle aujourd'hui.

Sinon, ça va juste

empirer les choses.


JENNIFER

J'espère que ça va lui passer

parce que j'ai pas le goût

de finir « laserisée ».


MARC-OLIVIER aperçoit MONA arrêtée dans le couloir, un mouchoir à la main. MONA s'essuie les yeux en reniflant.


MARC-OLIVIER

Eille, eille...

Est-ce qu'elle est

en train de pleurer?


Chez les Mazari, SAAD tend la main pour prendre la tablette.


SAAD

Tu me montres ta photo?


SAMI

Non, je vais juste...

Bien, j'ai pas le temps.



SAMI ferme la page Web du journal de l'école et prend son sac à dos.


SAMI

Bonne journée.


SAAD

Bye!


SAMI sort de la maison. Un peu plus tard, à l'école, MÉLANIE lit un magazine dans la salle des pas perdus alors que SAMI la rejoint. SAMI met une copie du journal La Victoire devant MÉLANIE.


SAMI

(Fâché)

C'est quoi, ça?


MÉLANIE

Ça?

Ça, c'est La Victoire.

C'est un journal étudiant

pour lequel on travaille, toi et moi.


SAMI

Je te parle pas du journal.

Je te parle des photos.

Tu leur as fait quoi?


MÉLANIE

Je les ai... améliorées.

Parce que comme je m'en vais

magasiner à New York

avec ma mère, ça m'a inspirée

et j'ai décidé de faire

une édition du journal

« Spécial jet set ».


SAMI

« Spécial jet set »?


MÉLANIE

Oui!

J'ai retouché toutes nos photos

pour qu'on ait l'air de stars.

J'ai eu tellement de fun.

C'est la tienne

que j'ai la mieux réussie.


MÉLANIE jette un coup d'oeil à la photo de SAMI dans le journal.


MÉLANIE

T'es vraiment hot là-dessus.



SAMI

Tu me niaises!

J'ai l'air d'une fille.


MÉLANIE

Une fille? Bien non.


SAMI

Tu m'as allongé les cils,

rosé les joues, rapetissé les sourcils

et foncé la bouche.

J'ai carrément l'air d'une fille!


MÉLANIE

Je me suis basée sur

des photos d'acteurs pour te faire.


SAMI

D'actrices, tu veux dire!


MÉLANIE

Pense ce que tu veux, mais moi,

je trouve que t'es bien

plus beau comme ça.


SAMI

Pas moi, donc peux-tu remettre

la photo normale, s'il te plaît?


MÉLANIE

Je peux le faire sur le web,

si tu veux,

mais ça changera pas grand-chose.

C'est déjà imprimé.


SAMI

Combien de copies?


MÉLANIE

100.

Bon, il faut absolument

que je parle à Jen

avant que la cloche sonne,

alors je vais y aller.

Ciao, bello!


MÉLANIE se lève et part.


SAMI

Ciao, bello...


MÉLANIE va rejoindre JENNIFER à son casier.


MÉLANIE

Hé!



JENNIFER

Tacos, Mel! Ça glisse?


MÉLANIE

(Perplexe)

En quelle langue tu me parles?


JENNIFER

T'as pas téléchargé l'application?


MÉLANIE

Quelle application?


JENNIFER

L'application de Marc-O

pour le langage codé.


MÉLANIE

Non...

Je sais pas ce qui ce passe,

mais depuis hier,

mon cell ne pogne plus le 3G.

Tout ce que je peux faire

maintenant, c'est téléphoner.


JENNIFER

C'est plate.


MÉLANIE

Mets-en!


JENNIFER

Ah, mais pourquoi tu vas pas

voir Marc-O, justement?

Il pourrait peut-être t'aider.


MÉLANIE

Non, je vais faire ça plus tard.

Pour l'instant, j'ai deux trucs

super importants à te dire.


JENNIFER

OK, quoi?


MÉLANIE

Premièrement,

ton style est vraiment,

mais vraiment très cool

aujourd'hui.

Et deuxièmement,

ça te tente de venir

à New York avec moi?


JENNIFER

Quoi?


MÉLANIE

C'est parce que je vais magasiner

avec ma mère à New York

et comme elle va être super occupée

à trouver des vêtements

pour sa vedette, là,

j'ai le droit d'amener une amie.


JENNIFER

T'aime pas mieux

demander à Félicie?


MÉLANIE

(Dégoûtée)

Non, c'est parce que Félicie

tripe vraiment pas sur la mode.


JENNIFER

Ah, ouais.


MÉLANIE

Je me suis dit

que j'emmènerais la fille

qui aurait le plus beau style

aujourd'hui

et bien... c'est toi.


JENNIFER

Ah, bien merci!


MÉLANIE

Ça te tente?


JENNIFER

(Enthousiaste)

Mets-en que ça me tente!


MÉLANIE

Parfait!

Ma mère est déjà là-bas.

C'est un gars de l'équipe styliste

qui va venir nous chercher

demain après l'école.


JENNIFER

Il faudrait peut-être

que j'appelle ma mère.


MÉLANIE

Bien, vas-y!


JENNIFER

OK.


JENNIFER sort son téléphone et compose un numéro.


JENNIFER

(Parlant au téléphone)

Allô, maman?

Oui, j'ai quelque chose

à te demander.


Entre temps, MARC-OLIVIER entre dans le local du journal où se trouve déjà SAMI.


MARC-OLIVIER

Tacos, Sami!

Ça glisse?


SAMI

Ça glisse, ça glisse.


MARC-OLIVIER

Content de voir que t'as

téléchargé mon application.


SAMI

Comme tout le monde.


MARC-OLIVIER

Cool.

Je me demandais.

Jennifer t'a averti pour Mona?


SAMI

Qu'est-ce qu'elle a, Mona?


MARC-OLIVIER

Elle a vraiment

pas l'air de feeler.


SAMI cherche quelque chose dans le local.


SAMI

OK.


MARC-OLIVIER

On disait qu'on serait mieux

de pas trop la contrarier aujourd'hui.


SAMI

J'ai pas l'habitude

d'écoeurer les surveillantes.


MARC-OLIVIER

Oui mais aujourd'hui

on devrait faire

particulièrement attention

pour pas faire le bordel

ou parler trop fort ou...


SAMI

Oui, je vais faire attention.



MARC-OLIVIER

Promis?


SAMI

(Impatient)

Oui, oui!

Où sont les dernières

copies du journal?


MARC-OLIVIER

J'ai vu 2-3 copies

dans la salle des pas perdus.


SAMI

Mais je cherche la boîte.


MARC-OLIVIER

Oh, pourquoi?


SAMI

Pour les... les distribuer.


MARC-OLIVIER

Ah. On les a imprimées hier.

Elles doivent pas être bien loin.


SAMI apeçoit une boîte sur une table dans le coin du local. SAMI va vers la boîte et ouvre le couvercle.


SAMI

(Triomphant)

Ah, les voilà!


En aidant SAMI à chercher, MARC-OLIVIER a trouvé autre chose.


MARC-OLVIER

Viens voir ce que

je viens de trouver.


Devant les casiers, JENNIFER parle toujours au téléphone avec sa mère.


JENNIFER

(Parlant au téléphone)

Yes! Merci, maman!

OK. Oui, on se reparle ce soir!

OK, bye!


JENNIFER raccroche le téléphone.


MÉLANIE

On s'en va à New York!



JENNIFER et MÉLANIE poussent des cris de joie. Au même moment, dans le local du journal, MARC-OLIVIER montre sa découverte à SAMI. MARC-OLIVIER a trouvé une ancienne édition de La Victoire.


MARC-OLIVIER

(Lisant à haute voix)

« Le personnel de l'école

Victoire-Desmarais

est fier d'accueillir

une nouvelle venue dans son équipe.

Dès cette semaine,

le poste de surveillante

sera occupé par Mona S. Tanguay

à qui il nous fait plaisir

de souhaiter la bienvenue. »


SAMI

Wow! Ça date de quand Mona

s'est fait engager à l'école.


MARC-OLIVIER

Oui, et regarde sa photo.


Sur la photo, MONA a les cheveux courts et porte un polo rayé.


SAMI

(Riant)

C'est pas sa meilleure.


MARC-OLIVIER

Mets-en! On dirait un gars.


SAMI arrête de rire.


MARC-OLIVIER

Oh. C'est pas fin

de rire d'elle de même.

Mais ça n'a pas d'allure!

Photoshop existait pas

à cette époque-là?


SAMI

Ça fait combien de temps?


MARC-OLIVIER regarde la date sur le journal.


MARC-OLIVIER

Eille, demain, on est le 4.



SAMI

Bien, oui. Pourquoi?


MARC-OLIVIER

Ça veut dire que l'article

date de dix ans.


SAMI

(Sarcastique)

Hé, c'est fou!


MARC-OLIVIER

Ça doit être pour ça

qu'elle est à pic.


SAMI

(Perplexe)

Car ça fait 10 ans

qu'elle travaille à l'école?


MARC-OLIVIER

Non! Parce que

personne s'en souvient.

C'est son anniversaire

d'embauche

et tout le monde s'en fout.


SAMI

J'avoue que c'est plate.


MARC-OLIVIER

Ouais.

À moins que...


SAMI

Que quoi?


Un peu plus tard, SAMI longe les couloirs de l'école pour ne pas se faire voir, une pile de journaux dans les mains. SAMI se rend jusqu'à la poubelle de recyclage dans la salle des pas perdus et y met les journaux. MONA arrive à cet instant.


SAMI

(Mal-à-l'aise)

Hé, ça glisse, Mona?


MONA

Comment ça, ça glisse?

Qu'est-ce qui glisse?

Le plancher?



Tout en parlant, MONA s'éponge les yeux avec un mouchoir.


SAMI

Non, non, je veux dire...

Ça va?


MONA

(Perplexe)

Oui. Toi, ça va?


SAMI

Bien oui, bien oui,

c'est... ça va. Oui.


MONA

Bon.

Parle-moi de ça!


MONA passe à côté de SAMI d'un air suspicieux et quitte la salle des pas perdus. Pendant l'heure du dîner, MARC-OLIVIER, FÉLICIE, JENNIFER et SAMI mangent dans la salle des pas perdus.


MARC-OLIVIER

Demain, ça fait

exactement 10 ans

qu'elle travaille à l'école.


JENNIFER

10 ans,

c'est comme le Moyen-Âge.


MARC-OLIVIER

Sûrement pour ça

qu'elle est de mauvais poil.

C'est son anniversaire

d'embauche et personne s'en souvient.


FÉLICIE

C'est logique.


MARC-OLIVIER

On pourrait organiser une fête

pour lui montrer qu'on tient à elle.


JENNIFER regarde le journal avec MONA en couverture.


JENNIFER

(Riant)

Vous trouvez pas que Mona

ressemble à un gars là-dessus?



MARC-OLIVIER

Dis pas ça.


SAMI s'étouffe avec son jus.


JENNIFER

Quoi? C'est vrai, me semble.


MARC-OLIVIER

Elle va pas bien.

La dernière chose qu'elle a besoin,

c'est de nous entendre rire d'elle

à cause d'une photo.


SAMI

Pourquoi on lui donne pas

un nom de code?

On pourrait parler d'elle

sans qu'elle le sache.


MARC-OLIVIER

Ouais, bonne idée!

Mais comment on pourrait l'appeler?


SAMI

Euh...


JENNIFER

Ah! P-P!


SAMI

(Perplexe)

P-P...


JENNIFER

Oui, qui ping, qui pong,

qui ping, ping, pong. Ping-pong.


MARC-OLIVIER

Ah, vendu!

Le plan, c'est d'organiser

un party à P-P pour lui

remonter le moral.

J'ai fait une liste

de tâches pour vous.


MARC-OLIVIER sort un papier de sa poche.


FÉLICIE

On ferait ça où?


JENNIFER

Et quand?


MARC-OLIVIER

Ici, demain,

juste après les cours.


JENNIFER

Oh, je vais peut-être

avoir quelque chose.


FÉLICIE

Quoi?


JENNIFER

Non, non, rien d'important.

Je vais m'arranger.


MARC-OLIVIER

Super!

Donc, toi, Sami,

tu vas t'occuper des...


SAMI se racle la gorge pour signifier à MARC-OLIVIER que MONA entre dans la salle des pas perdus.


MARC-OLIVIER

OK.

Donc, toi, Sami,

tu t'occupes des tricots,

Félicie, des boudins

et Jennifer des rigodons.

Tout le monde doit s'assurer

d'amener 2 ou 3 pouliches

pour faire un deltaplane

qui se peut.

Pour que P-P

ait une perruque mémorable.


MONA s'approche de MARC-OLIVIER.


MONA

Marc-O!

Je peux te parler?

Une seconde.


MARC-OLIVIER

Euh, oui, pas de problème.


MARC-OLIVIER se lève et s'éloigne avec MONA.


MONA

Vous pensez peut-être

que vous êtes subtils,

mais je vous vois aller.

Je suis pas née

de la dernière pluie, tu sauras!

J'ai des années de surveillance

en arrière de la cravate!

Sais-tu ça fait

combien de temps

que je travaille

à Victoire-Desmarais?


MARC-OLIVIER

Ça fait 10 ans.


MONA

Exactement, 10 ans!

(Méfiante)

Comment tu sais ça, toi?


MARC-OLIVIER

Je sais pas, j'ai deviné.

C'est pas grave.

C'est pas si long que ça.


MONA

Hmm hmm.

Tout ça pour dire

que c'est inutile de nier.

Je vois bien que vous

me cachez quelque chose.


MARC-OLIVIER

Hein?

Non, on vous cache rien.


MONA

En tout cas, je sais pas

c'est quoi votre plan,

mais je vous ai à l'oeil.


MONA part puis revient subitement vers MARC-OLIVIER en lui faisant signe qu'elle le surveille. Peu de temps après, JENNIFER rejoint MÉLANIE aux casiers.


JENNIFER

Euh, Mélanie?

Penses-tu que ça serait

possible de retarder

notre départ à New York demain?


MÉLANIE

Pourquoi?


JENNIFER

Ah, bien...

parce qu'on organise...


MONA passe près de MÉLANIE et JENNIFER.


MÉLANIE

Jen?

Pourquoi?


JENNIFER

Euh, bien, parce que Marc-O

veut absolument

que je m'occupe des rigodons

pour le deltaplane de P-P.


MÉLANIE

Quoi?


JENNIFER

Demain, c'est son 10e anniversaire

d'embauche à l'hôpital

et j'ai pas été capable

de dire sploutch...


MÉLANIE

Je t'arrête tout de suite.

Je comprends rien.

Hôpital? Sploutch?


JENNIFER

Je parle en codes.


MÉLANIE

Je t'ai dit

que je l'avais pas téléchargée!


JENNIFER

Je sais, mais je peux pas

te parler normal.


MÉLANIE

Mais pourquoi?


JENNIFER

Bien...


MÉLANIE

Laisse faire.

Je ne comprends plus rien.


JENNIFER

OK, c'est simple.

Marc-O organise un deltaplane

pour les 10 moutons d'embauche

à l'hôpital de P-P.

Mouton, c'est année,

hôpital, c'est école

et deltaplane, c'est party.


MÉLANIE

OK!

Et P-P, c'est quoi?


JENNIFER

C'est évidemment,

il me semble!


MÉLANIE

Ah! Oh, my God!

Ça fait 10 ans?


JENNIFER

10 moutons.


MÉLANIE

10 moutons et j'étais

même pas au courant?


JENNIFER

Oui, c'est les gars

qui ont trouvé ça dans...


MÉLANIE

Je dois absolument participer

à l'organisation du parapente.


JENNIFER

Du deltaplane.


MÉLANIE

Deltaplane, parapente,

whatever, on s'en fout.

Je dois absolument participer

et il faut inviter tout le monde.


MONA repasse à cet instant. MÉLANIE se dirige vers MONA.


MÉLANIE

Mona, j'aimerais vous inviter...


JENNIFER

Non, non, non!


MÉLANIE

C'est quoi, ton problème?


JENNIFER

Voyons, Mel, tu peux pas!

Le deltaplane, c'est...


MÉLANIE

Je comprends pas pourquoi...


JENNIFER

Non, Mel, non!


Pendant que JENNIFER et MÉLANIE se chicanent, MONA sort un mouchoir de son sac et s'essuie les yeux.


MONA

Ah, batinse!

Quand vous aurez fini

de vous obstiner,

vous reviendrez me voir.


MONA part.


JENNIFER

Bon, tu vois?

Elle pense qu'on la niaise.


MÉLANIE

C'est à cause

de votre affaire de codes.


JENNIFER

Je t'avais dit d'aller faire

arranger ton téléphone.

On peut partir plus tard

demain soir, finalement?


MÉLANIE

Mais non, on peut pas partir

plus tard pour New York!

Mais en même temps,

je peux pas manquer

le party de P-P.

Qu'est-ce que je vais faire?


Plus tard, MÉLANIE va voir MARC-OLIVIER dans la salle des pas perdus.


MÉLANIE

(Fâchée)

Pourquoi tu m'as pas avertie

pour le cerf-volant de P-P?


MARC-OLIVIER

Le cerf-volant?


MÉLANIE

Le cerf-volant, le deltaplane,

whatever, on s'en fout!

Pourquoi tu m'en as pas parlé?

T'aurais dû venir

me voir en premier.


MARC-OLIVIER

Je sais pas. Je savais pas

que ça te tenait tant à coeur.


MÉLANIE

C'est évident

que ça me tient à coeur!

Pour qui tu me prends?

Une ingrate?


MARC-OLIVIER

Bien non...


MÉLANIE

Je viens même d'annuler

mon voyage à New York pour ça.


MARC-OLIVIER

Hein?


MÉLANIE

Jen est full déçue,

mais il faut ce qu'il faut, hein?

C'est pas grave

parce qu'il y a rien

de trop beau pour P-P.


MÉLANIE porte sa main à son cœur, MARC-OLIVIER sourit, perplexe. MÉLANIE part. SAMI et FÉLICIE viennent alors rejoindre MARC-OLIVIER.


SAMI

On a un problème

avec l'application.


FÉLICIE

Tantôt, tu nous as dit

que je m'occupais des boudins

et Sami du tricot, c'est ça?


MARC-OLIVIER

Oui.


SAMI

L'application dit que tricot,

c'est bouffe et que boudin,

c'est jeu.


MARC-OLIVIER

C'est ça, aussi.


FÉLICIE

(S'adressant à SAMI)

Je te l'avais dit!


MARC-OLIVIER

L'important,

c'est qu'il y ait de la bouffe!

et des jeux au party de Mona.


SAMI

Pourquoi Félicie fait les jeux

et moi la bouffe?

Pourquoi pas le contraire?


MARC-OLIVIER

Je sais pas.

C'est venu de même.


SAMI

Tu me prends

pour une fille, c'est ça?


MARC-OLIVIER

Hein?


SAMI

C'est à cause de la photo.


FÉLICIE

Quelle photo?


SAMI

La photo dans La Victoire.


MARC-OLIVIER

Je sais même pas

de quoi tu parles.


FÉLICIE

De toute façon,

faire de la bouffe,

c'est pas une tâche de fille.


SAMI

Ah oui? Qui cuisine chez vous?


FÉLICIE

Moi c'est mon père.


SAMI

Chez nous, c'est juste ma mère.


FÉLICIE

Ça prouve rien.


MARC-OLIVIER

Tu fais quoi des émissions de chefs

avec les gars plein de tatoos?


SAMI

De toute façon,

je veux pas faire la bouffe.


MARC-OLIVIER

Bien... Félicie?


FÉLICIE

Je veux faire les jeux.

J'ai déjà plein d'idées.


Ailleurs dans l'école, JENNIFER est assise sur un banc. MÉLANIE vient la rejoindre.


MÉLANIE

Hé!

J'ai trouvé un moyen d'attirer

mon père au deltaplane.

Je lui ai fait croire que j'organisais

un 5 à 7 père-fille demain soir.


JENNIFER

(Peu convaincue)

Cool!


MÉLANIE

Jen, moi aussi j'aurais

vraiment préféré aller à New York.


JENNIFER

Je comprends.

Ça va.


MÉLANIE

Je pouvais pas vraiment

faire autrement.

Je m'en serais voulu toute ma vie

de manquer le party d'embauche

de mon père.


JENNIFER

(Perplexe)

De ton père?


MÉLANIE

Bien oui.


JENNIFER

Mais le deltaplane,

c'est pas pour ton père.


MÉLANIE

T'as dit

que c'était pour P-P tantôt.


JENNIFER

Oui, mais P-P pour...

qui ping, qui pong,

qui ping, ping, pong.

Ping-pong pour Mona.


MÉLANIE

Moi, j'étais certaine que P-P,

c'était pour... pour papa.

(Fâchée)

Marc-O...


MÉLANIE part. Dans la salle des pas perdus, MARC-OLIVIER, SAMI et FÉLICIE parlent toujours.


MARC-OLIVIER

Pourquoi vous faites pas

tout ensemble?


FÉLICIE

Tricot plus boudin,

ça commence à faire

pas mal de trucs à penser.


MÉLANIE arrive.


MÉLANIE

(Fâchée)

C'est épouvantable!

(S'adressant à MARC-OLIVIER)

À cause de toi,

j'ai annulé mon voyage fashion

à New York

pour une soirée plate

à l'école avec mon père.


SAMI rit.


FÉLICIE

Tu peux l'appeler pour annuler.


MÉLANIE

Non, je peux pas!

Il était tellement content

que je lui propose

de faire quelque chose ensemble.

Je peux pas reculer maintenant.

(S'adressant à MARC-OLIVIER)

Tout ça, c'est à cause

de ton maudit langage codé!


MARC-OLIVIER se lève subitement, en colère lui aussi.


MARC-OLIVIER

Depuis ce matin, tout le monde

me tombe sur la tête

à cause de mon application

et Mona a de la peine,

car elle pense qu'on rit d'elle

avec le code.


FÉLICIE

On te tombe pas sur...


MARC-OLIVIER

Je n'organise plus rien!

Arrangez-vous seuls!


MARC-OLIVIER part. Un peu plus tard, MARC-OLIVIER est dans le local du journal alors que JENNIFER entre.


JENNIFER

Tacos!


MARC-OLIVIER

Ah, salut!


JENNIFER montre à MARC-OLIVIER des banderoles roses.


JENNIFER

C'est ma première partie

de rigodons.

Je vais les ranger là

pour pas que P-P les voie.


MARC-OLIVIER pointe un endroit dans le local.


MARC-OLIVIER

Range-les là.

C'est sûr que Mona

les verra pas.


JENNIFER

Tu ne parles plus en codes?


MARC-OLIVIER

Je ne suis plus sûr

que c'est une bonne idée.

Ça fait juste me causer

du trouble depuis ce matin.


JENNIFER

Tu parles de Mélanie

et de notre voyage à New York?


MARC-OLIVIER

Entre autres.


JENNIFER

T'sais, elle va s'en remettre.

Moi aussi, j'étais fru au début

quand elle a annulé,

mais après, je me suis dit

que ça serait mieux de faire

le party avec vous que d'aller

niaiser dans des magasins.


MARC-OLIVIER

Il n'y a pas juste Mélanie.

Il y a Sami et Félicie

qui arrêtent pas de s'obstiner.

Et Mona qui est rendue

complètement parano.

Toi-même m'as dit l'avoir

encore vue pleurer ce matin.


JENNIFER

Peut-être qu'elle pleure,

mais quand elle va voir

qu'on lui a organisé un deltaplane,

elle va tellement être surprise et...


MONA entre dans le local en pointant MARC-OLIVIER et JENNIFER. MONA tient dans les mains la pile de journaux que SAMI a jetés à la récupération.


MONA

Ah, ah!

Je sais enfin

ce que vous me cachez!

Vous essayez de saboter

le journal étudiant.


JENNIFER

Hein?


MARC-OLIVIER

Quoi?


MONA

Inutile de nier!

J'ai réussi à déchiffrer

votre langage codé.

Je sais tout!


Pendant ce temps, cachée dans le bureau de père, MÉLANIE parle au téléphone.


MÉLANIE

(Parlant au téléphone)

Allô, maman? C'est moi.

Écoute, les plans ont encore changé,

donc ça se peut que je puisse

venir à New York, finalement.

Non, non, je sais que je fais un

petit peu la girouette, mais...

Ouais, c'est ça.

Juste une petite affaire,

par exemple.

Je me demandais...

Au lieu d'emmener Jennifer,

est-ce que...

est-ce que je pourrais

emmener papa?

S'il te plaît!

Non, mais pourquoi?

Bien non, ça serait pas bizarre.

Non, non, je trouve pas, moi.

C'est pas grave si on a

juste une chambre d'hôtel.

Mais c'est pas

parce que vous êtes séparés

qu'on peut pas emmener papa

avec nous à New York!

Non?


Dans le local du journal, MARC-OLIVIER et JENNIFER essaient de se défendre.


MARC-OLIVIER

Mona, on voudrait jamais

saboter le jour...


MONA rit en regardant son bloc-notes.


MONA

Attention: tacos.

Ordinateur: hôpital.

Sabotage: deltaplane.

La Victoire: P-P.

Ah!


MARC-OLIVIER et JENNIFER rient.


MONA

Ah, et vous trouvez ça drôle?


JENNIFER

Non, c'est juste

qu'on n'a rien à voir avec...


MONA

Non, non, c'est bon.

Riez, hein?

Moi, pendant ce temps-là,

je vais contrecarrer

vos plans de sabotage,

Je vais redistribuer les journaux

sur toutes les tables de l'école.


MARC-OLIVIER

Mona, on vous jure

qu'on a rien à voir avec ça.


MONA

Maintenant, là,

il ne faut plus seulement

être surveillante.

Il faut être espionne, détective,

traductrice, justicière.


MONA s'arrête dans le cadre de porte du local, pose les journaux et sort un mouchoir. MONA s'essuie les yeux.


MONA

Ouf! Vivement la fin

de la semaine, hein?

Je vous jure que demain,

dès que la cloche sonne,

hop, merci, bonsoir, elle est partie!


MONA reprend les journaux et quitte le local.


JENNIFER

Oups!


Réconciliés, SAMI et FÉLICIE cuisinent ensemble chez SAMI.


FÉLICIE

Je voulais te demander c'est

quoi l'affaire de la photo.


SAMI

Quelle photo?


FÉLICIE

Tu parlais d'une photo tantôt.

T'sais, quand tu disais

que Marc-O te prenait pour une fille.


SAMI

Ah, ça!

Dans le fond, c'est...


SAMI et FÉLICIE reçoivent en même temps un texto de JENNIFER.


JENNIFER

(Par texto)

URGENCE!

Avez-vous le temps de Skyper?


SAMI

(S'adressant à FÉLICIE)

On va aller

sur le portable de mon père.


FÉLICIE

OK.


FÉLICIE et SAMI vont dans une autre pièce en laissant leur cuisine en plan. SAAD entre dans la maison à cet instant, prend une carotte sur le comptoir et voit le journal de l'école en dessous. Au même moment, à l'école, MARC-OLIVIER parle avec MÉLANIE.


MARC-OLIVIER

P-P a dit qu'elle voulait pas

rester une seconde de plus

à l'hôpital après la cloche.


MÉLANIE

C'est peut-être juste

une façon de parler.


MARC-OLIVIER

Je pense pas, sploutch.


MÉLANIE

Ça fait que le parachute

est annulé?


MARC-OLIVIER

Le deltaplane, Mélanie.

Un delta...


MÉLANIE

OK, le deltaplane...

est annulé.


MARC-OLIVIER

Bien, si ça lui tente pas de nous voir.


MÉLANIE

C'est parce qu'elle sait pas

qu'on lui prépare un deltaplane.


MARC-OLIVIER

Oui, mais je veux pas qu'elle

se sente obligée non plus.


MÉLANIE

J'ai pas annulé mon voyage

à New York pour ça!


MARC-OLIVIER

Tu voulais pas emmener ton père?


MÉLANIE

J'ai essayé, mais ça n'a rien donné.

Ma mère voulait... en tout cas!

Il est hors de question

que le deltaplane soit annulé!


MARC-OLIVIER

OK, mais tu veux faire quoi?


MÉLANIE ne répond pas, découragée. Pendant ce temps, chez les Mazari, SAMI et FÉLICIE viennent de terminer la conversation par Skype avec JENNIFER.


SAMI

Il faut absolument trouver

un moyen de la faire rester

à l'école après les cours.


FÉLICIE

Ça devrait pas être si compliqué.


SAMI et FÉLICIE reviennent à la cuisine où est assis SAAD.


SAMI

Papa, je t'avais pas entendu arriver.


FÉLICIE

Bonsoir, M. Mazari!


SAAD

Bonsoir, Félicie!

Vous nous prépariez à souper?


SAMI

Non. En fait, on est en train de...


SAMI voit que son père lit la dernière édition de La Victoire.


SAMI

Comment ça s'est ramassé là?


FÉLICIE

Bien, je l'ai pris

pour éplucher les carottes.


SAMI

Où tu l'as trouvé?


FÉLICIE

À l'école. Il y en avait

sur toutes les tables.


SAMI

Il faut absolument

que je retourne à l'école.


SAAD

Pas si vite, jeune homme!

Tu vas faire quoi

à l'école à cette heure-ci?



SAMI

(Mal-à-l'aise)

Bien...


Au même moment, à l'école, MÉLANIE intercepte MONA dans le couloir.


MÉLANIE

Mona!


MONA s'arrête, l'air ennuyé.


MÉLANIE

Bonjour. Est-ce que mon père

a réussi à vous rejoindre?


MONA

(Impatiente)

Non, pourquoi?


MÉLANIE

Parce qu'il m'a dit de vous

dire qu'il voudrait absolument

vous voir à son bureau

demain soir après l'école.


MONA

Demain soir?


MÉLANIE

Oui, juste après la cloche.

Il m'a dit

qu'il devait vous parler

et que vous deviez aller

à son bureau demain soir.


MONA

(Riant)

En quel honneur?


MÉLANIE

Tout ce qu'il m'a dit,

c'est que c'était vraiment

très important.

et qu'il fallait absolument

que vous alliez à son bureau

demain soir après l'école.


MONA

Et il passe par toi

pour me le dire?


MÉLANIE

(Hésitante)

Euh... oui?



MONA

Je vais l'appeler juste pour...


MONA sort son téléphone


MÉLANIE

Non!

Non, vous pouvez pas l'appeler

parce qu'il est en...

en vidéoconférence...

tout le temps.

Et donc, c'est...

c'est pour ça, justement,

que c'est moi qui devais

vous faire le message.


MONA

Bon...


MONA range son téléphone.


MONA

J'espère que c'est rien de grave.


MÉLANIE

Non, non, je pense pas.


MONA

Bon... tu lui diras

que je vais être là.


MONA sort un mouchoir de sa poche et commence à essuyer son œil. MARC-OLIVIER arrive.


MARC-OLIVIER

(Préoccupé)

Ça va, Mona?


MONA

Oui, oui.

C'est juste mon oeil...

Excusez-moi!


MONA part.


MARC-OLIVIER

Qu'est-ce que tu lui as dit?


MÉLANIE

Rien, je lui ai juste dit

que mon père voulait

la voir à son bureau.


MARC-OLIVIER

Elle pleurait!


MÉLANIE

Peut-être que ça l'a émue

d'avoir un rendez-vous

avec le directeur?


MARC-OLIVIER

Maudit!


Pendant ce temps, chez les Mazari, SAMI s'explique à son père et FÉLICIE.


SAMI

Et Mélanie a eu la bonne idée

de retoucher les photos

avec Photoshop.

Elle a dit que ça m'améliore,

mais moi, je trouve que j'ai

vraiment l'air d'une fille.


FÉLICIE

Au moins, toi, on te reconnaît.

As-tu vu la mienne?


SAMI

Non.


FÉLICIE

J'ai l'air d'une madame

de 60 ans toute refaite au botox.


SAMI rit. SAAD regarde la photo de SAMI.


SAAD

Tu me ressembles

quand j'étais jeune là-dessus.


SAMI

Pour vrai?


SAAD

(Riant)

Le nombre de fois

qu'on m'a appelé mademoiselle.


FÉLICIE

Vous?


SAAD

Oui, moi.

J'avais les traits très fins

et les cils très longs.

Ça confondait tout le monde.

En fait, j'avais

exactement l'air de ça.


SAAD pointe la photo de SAMI.


FÉLICIE

C'est dur à croire quand on

vous voit aujourd'hui.


SAAD

Et pourtant, c'est vrai.


SAMI

Ça te dérangeait pas?


SAAD

Oui, mais bon, plus tard,

je me suis laissé pousser la barbe

et ça a réglé le problème.


Vendredi soir, après l'école, MONA fait le tour des locaux pour barrer les portes. MARC-OLIVIER, JENNIFER, MÉLANIE et d'autres élèves sont dans la salle des pas perdus, décorée pour l'occasion.


MARC-OLIVIER

Aussitôt qu'elle rentre dans

la salle, on crie « Surprise ».


JENNIFER

T'avais pas un 5 à 7 parental, toi?


MÉLANIE

Oui, mais mon père

vient de me texter.

Il m'a dit

qu'il allait être en retard.


SAMI surveille le couloir pour voir l'arrivée de MONA. Lorsque MONA approche, SAMI fait un signe pour aviser MARC-OLIVIER.


MARC-OLIVIER

Chut, chut, elle arrive!


Tout le monde se cache. MONA entre dans la salle des pas perdus en s'assuyant les yeux.


MONA

Jean-Pierre?


Tout le monde sort de leur cachette en même temps.



EN CHOEUR

Surprise!


MONA

C'est même pas ma fête!


MARC-OLIVIER

C'est pour votre anniversaire

d'embauche.


MONA

Mon anniversaire d'embauche?


SAMI

Ça fait 10 ans que vous travaillez

à l'école aujourd'hui.


MONA

Oh, bigoudi!

Je m'en sirotais même plus! Ah!


MÉLANIE

De quoi vous parlez?


MONA

Moi aussi, je suis capable

de vous parler en langage codé.

Eille!

Vous avez tout épicé la salle!

Oh!

Vous êtes tellement pompons!


MONA s'essuie les yeux.


JENNIFER

Pleurez pas, Mona.


MONA

Non, non, c'est ma « maususs »

de traduction à l'oeil.


MARC-OLIVIER

Traduction à l'oeil?


SAMI

Une infection, peut-être.


MONA

Ça arrête pas de croûter

depuis hier.

J'ai toujours l'air

de pleuvoir comme une madeleine.

Je te le dis, c'est...


JENNIFER

On a quelque chose pour vous.



JENNIFER donne un cadeau à MONA.


MONA

Oh!

Mais vous êtes tellement pompons!

Oh!


MONA déballe son cadeau. C'est l'article annonçant son embauche encadré.


MONA

Hé, bigoudi!

J'ai l'air d'un gars là-dessus!


MONA montre la photo à tout le monde et rit. Tout le monde éclate de rire. MÉLANIE reçoit un texto.


MÉLANIE

Oh, my God!


JENNIFER

Qu'est-ce qu'il y a?


MÉLANIE

Mon père vient de me texter.

Il m'attend devant l'école

et on s'en va aux États-Unis

pour toute la fin de semaine!


JENNIFER

Cool! Où ça?


MÉLANIE lit le reste du texto de son père.


MÉLANIE

(Déçue)

À... Plattsburgh.

(Faussement enjouée)

Oh, mais c'est...

c'est cool, Plattsburgh.

C'est vraiment le fun...

Wouhou, on va avoir

du fun! Hé, hé!


MONA

Bon, il y a de la physique?


JENNIFER

De la physique?


MARC-OLIVIER

De la musique, sûrement.


MONA

Je commence à avoir

le goût de dribler.


SAMI met de la musique. MONA le retient pour danser avec lui. Tout le monde se met à danser en imitant les gestes de MONA.


Générique de fermeture

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par