Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

La liste de Maude Allar Fraser

Mélanie veut tout faire pour que son journal ait son quota de participants. De son côté, Vincent est aux prises avec un graffiti génant. Sami, lui ne comprend pas que sa partenaire de casier, Mélanie, tente de se rapprocher de lui.



Réalisateur: Stephan Joly
Acteurs: Joseph Antaki, Aurélia Arandi-Longpré, Romane Denis
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début générique d'ouverture

Titre :
Subito texto

Titre :
Fin du générique d'ouverture


Chez les Mazari, NADYA prend son petit déjeuner avec ses parents, FATIMA et SAAD.


FATIMA

Yallah, Bolbol!

Tu vas être en retard.


SAMI (Criant de sa chambre)

Je le sais, maman.


SAAD

C'est fascinant.

Selon la NASA, savez-vous

combien il existerait de

planètes de la même taille

que la Terre dans notre galaxie?


NADYA

Encore plus que le nombre

de céréales dans la boîte?


SAAD

Beaucoup plus, Nadya.


FATIMA

Pas trois?


SAAD

Mais non, Fatima,

voyons, plus que ça.


FATIMA (Énervée)

Non. Je dois mener un sondage

aujourd'hui et j'ai pas étudié

pour mon examen

de technique de rédaction.


SAAD

Tu t'en fais pour rien. Tu

t'en sors toujours. Tu sais.

Dis un nombre.


FATIMA

La galaxie, c'est bien beau,

mais moi, j'ai les 2 pieds

sur terre et je dois trouver

un moment pour étudier.


SAAD (S’adressant à NADYA)

Combien de planètes?


FATIMA se lève pour aller chercher SAMI. Pendant ce temps, MAUDE marche dans les couloirs de l’école. MÉLANIE la rattrape.


MÉLANIE

Maude? Qu'est-ce que tu fais

là? Tu arrives super tôt.


MAUDE

Je suis venue avec ma mère.

Il faut absolument

que je parle à Julie-Pier

avant le début des cours.


MÉLANIE

Julie-Pier. Julie-Pier,

l'amie de ta sœur?

Pour vous dire quoi?


MAUDE

Je veux lui donner mon nom

pour le journal. C'est

elle la responsable,

puis elle était pas là, hier.


MÉLANIE

Ah ouais!


Rendue à son casier, MAUDE explique à MÉLANIE qui regarde ailleurs plutôt distraite.


MAUDE

J'espère vraiment qu'elle a

recruté d'autres personnes.

Il faut 5 noms d'ici vendredi,

sinon, pas de journal,

cette année.


MÉLANIE

Ouais! Cool!


MAUDE

Hé, Mélanie,

je t'avais pas dit ça?

L'autre jour, j'ai vu Lady Gaga

au centre commercial.

Tu sais avec sa robe de viande.


MAUDE se rend compte que MÉLANIE ne l’écoute pas vraiment, mais semble plutôt concentrée à observer les élèves qui arrivent.


MÉLANIE

Oh wow!


Chez les Mazari, SAAD est exaspéré.


SAAD

Ah! Deuxième jour d'école

et déjà en retard. Bravo!

Ça commence bien, Sami.


SAMI

Je suis passé tout droit.

J'ai mal dormi.


FATIMA

C'est l'école qui t'angoisse

comme ça, Bolbol?


NADYA

Je suis sûre que c'est

à cause de sa prof de français.

Il paraît qu'elle est

genre super sévère.


SAMI

Tu écoutes aux portes?


NADYA

Ah bien, tu as juste à parler

un petit peu moins fort à

tes amis sur l'ordi.


FATIMA

Allons, Bolbol!

Tu sais bien qu'elle ne pourra

pas résister à ton charme,

ta méchante prof, hein?


SAAD

Sami, mon fils, d'après la

NASA, combien il y aurait

de planètes…


SAMI

Papa, s'il te plaît, j'ai

encore le cerveau endormi.


FATIMA

Moi, je mangerais.

Ça va te réveiller.


SAMI

Merci. T'es la meilleure.


FATIMA

Je sais. J'ai fait mijoter

un tajine toute

la nuit pour ton lunch.


SAMI

Oh yes! T'es la meilleure

des meilleures.


FATIMA

Je sais.


SAAD

Tu es sûr qu'il est cuit,

ton tajine, parce qu'on a manqué

d'électricité, hier soir.


FATIMA

Comment?


SAAD

Quand je me suis réveillé,

les horloges clignotaient.


FATIMA

La minuterie

du four s'est arrêtée!


SAMI

Oh non! Il va falloir

que j'attende à ce soir

pour y goûter?


FATIMA

À moins que tu viennes

dîner à la maison, ce midi.

On sera un peu pressés, mais

ça devrait aller.


SAMI

Cool!


SAAD

Pour te donner un indice

sur le nombre de planètes --


SAMI

Désolé, papa,

mais j'ai pas le temps.

Il faut que je finisse

de me préparer.


SAAD se tourne vers NADYA.


NADYA

Ouais! Moi aussi,

je suis pas mal occupée. Bye!


FATIMA (En riant)

Allons, allons! Je t'écoute.

Dis-moi combien de planètes.


SAAD

17 milliards.


SAMI (Criant de sa chambre)

Il est où, mon chandail rayé?


FATIMA

Devant toi.


SAMI

C'est pas là.


FATIMA parle dans sa langue et se lève pour aider SAMI. SAAD reste seul à la table.


SAAD

17 milliards, c'est pas rien,

il me semble, mais si

on ne parle pas

de nourriture dans cette

famille, la science,

on en a rien à faire.


De retour à l’école, MAUDE prend ses effets dans son casier pendant que MÉLANIE l’attend.


MÉLANIE

Toi, Sami, le trouves-tu cute?


MAUDE

Sami? Pfft! Il est cute,

mais il m'intéresse pas.

C'est juste un ami.


MÉLANIE

Tant mieux parce que moi,

je le trouve full cute,

mais parles-en pas parce que

je veux vraiment pas

que ça se sache.


MAUDE

Ha! Ha! Ha!

Si tu veux pas que ça se sache,

il va falloir que tu sois

un petit peu plus subtile.


MÉLANIE

Hein? Comment ça?


MAUDE

Bien, mettons hier

à la cafétéria,

tu riais pas mal fort

de ses jokes.


MÉLANIE

Je riais pas si fort que ça.

Ahh! Il s'en vient!

Il s'en vient!


SAMI

Salut, les filles.


MÉLANIE

Salut, Sami. Ça va?


SAMI se dirige vers son casier; MÉLANIE s’approche de lui.


SAMI

Je vais te dire ça

dans une heure

quand je vais avoir

fini de me réveiller.


MÉLANIE rit très fort. MAUDE s’approche d’elle.


MAUDE (En chuchotant)

Bravo pour la subtilité.


MAUDE (En criant)

Oh my God! Je viens de voir

Julie-Pier! Bye! Julie-Pier!


MAUDE part précipitamment.


SAMI

On pue tant que ça?


MÉLANIE se met à rire fort. SAMI la regarde, étonné.


MÉLANIE

Elle s'en va! Woohoo!


VINCENT

Je pense plus

que c'est parce qu'elle voulait

avoir le temps de finir

le dictionnaire avant

que la cloche sonne


SAMI trouve ça drôle. MÉLANIE rit encore, mais un peu trop fort.


MÉLANIE (S’adressant à VINCENT)

Tu es en feu! Ha! Ha! Ha!


Un peu plus loin dans le couloir, MAUDE arrive près de JULIE-PIER.


MAUDE (En tendant la main)

Salut, Julie-Pier.

Julie-Pier?


JULIE-PIER est concentrée sur ce qu’elle est en train d’écrire sur son téléphone. MAUDE s’approche et lui parle dans l’oreille.


MAUDE

MAUDE

Julie-Pier.


JULIE-PIER

Ayoye! Tu m'as fait peur.


MAUDE

Excuse-moi. Je voulais pas te

déranger. Je voulais juste

savoir si tu pouvais

mettre mon nom sur la liste

des personnes intéressées

pour faire l'équipe du journal.


JULIE-PIER

De que c'est?


MAUDE

De que c'est, de que c'est?


JULIE-PIER

Bien, de que c'est, là.


MAUDE

C'est pas toi, la rédactrice

en chef du journal.


JULIE-PIER

Ah oui! Le journal.

Pfft! Ayoye! J'avais quasiment

oublié ça, moi.


MAUDE

OK!

Est-ce que c'est encore toi

qui t'en occupes?


JULIE-PIER

Ça a l'air.


MAUDE

Ça a l'air de t'intéresser.


JULIE-PIER

Qu'est-ce que tu veux dire?


MAUDE

Rien, c'est juste

que, tu sais, je me demandais si

toi, tu aimais ça t'occuper

du journal.


JULIE-PIER

Bof! C'est surtout pour

me donner plus de chances

au gala Méritas

de fin d'année.


JULIE-PIER détourne le regard et revient à son téléphone. MAUDE n’en revient pas.


MAUDE

Donc, tu veux mettre

mon nom sur la liste?


JULIE-PIER

Oui. Je vais mettre ton nom.


MAUDE

Quand ça?


JULIE-PIER

Dans deux secondes.


MAUDE

Est-ce qu'on est

beaucoup sur la liste?


JULIE-PIER

Je sais pas trop, là. En tout

cas, il y a au moins toi et moi.


MAUDE

Cool!

Ha! Ha! Ha!


Comme JULIE-PIER continue à se concentrer sur son téléphone, MAUDE se penche pour voir ce qu’elle écrit. JULIE-PIER lève la tête.


JULIE-PIER

Regarde, je t'ai dit

que j'allais

le faire, je vais le faire.

Tu me fais pas confiance?


MAUDE

Eille, tellement!

Oui! Oui!


La cloche sonne. SAMI est à son casier, MÉLANIE à ses côtés.


MÉLANIE

Je pourrais faire un

calendrier avec des photos

de toi, puis de moi. J'ai un

logiciel pour ça sur mon ordi.


SAMI

C'est une bonne idée.


MÉLANIE

On pourrait le mettre

juste en dessous du miroir, là.

J'ai mis un petit crayon. On va

pouvoir s'écrire des messages.


VINCENT arrive à son casier juste en face et voit un gribouillis sur la porte.


VINCENT

C'est quoi, ça?


SAMI

Qu'est-ce qu'il y a?


MÉLANIE

C'est pas moi qui ai écrit ça,

en tout cas. Bien là,

un petit graffiti sur une case,

c'est quoi le problème?


VINCENT

Le problème, c'est que c'était

pas là, hier, puis SP, ça

veut dire St-Placide.

C'est sûrement quelqu'un qui

essaie de me niaiser parce que

j'ai pas été accepté au collège.


MÉLANIE

T'as été refusé?


VINCENT

J'ai pas vraiment été refusé.


SAMI

Il était deuxième sur la liste

d'attente. Deuxième.


MÉLANIE

Bien là, deuxième...


SAMI

C'est peut-être

pas ça, Vincent.


VINCENT

En plus, il vient d'être fait.

Il sent encore le marqueur.


SAMI

Bien, où tu vas?


VINCENT

Trouver l'épais qui a fait ça.

Je suis sûr qu'il est pas loin.


SAMI

Bon, bien, je vais y aller.

Mon cours est à l'autre bout

de l'école.


MÉLANIE

On mange ensemble, ce midi?


SAMI

Non! Je vais dîner chez moi.

Ma mère a préparé un tajine.


MÉLANIE

Chanceux. Ce midi

à la cafétéria,

c'est du foie de veau sauce

brune. Ça a l'air dégueu. Du

« tajune », ça serait meilleur.


SAMI

Du tajine.


MÉLANIE

En tout cas, j'aimerais

full ça pouvoir en manger.


SAMI

Bien, veux-tu venir

dîner chez nous?


MÉLANIE

Bien, je sais pas.

Je ne veux pas déranger.


SAMI

Non. Ça dérange pas,

mais on peut laisser faire.


MÉLANIE

Non, non, non. On laisse pas

faire. C'est super.

J'aimerais full ça.


SAMI

OK! J'habite un

peu loin, par exemple.

Il va falloir manger

vite, vite, vite, vite.


MÉLANIE

Ça me dérange pas, Sami. Moi,

j'aime full ça marcher vite,

vite, vite, vite.


SAMI

OK! Je vais appeler

ma mère. Tu aimes le tajine?


MÉLANIE

Bien oui! Ha! Ha! Ha!

En fait, je sais pas c'est quoi,

mais je suis certaine

que c'est super bon.


Chez les Mazari, FATIMA parle au téléphone avec un casque d’écoute muni d’un micro.


FATIMA

Bonjour! Auriez-vous quelques

minutes pour répondre

à mes questions?

Ha! Ha! Ha! Oui! Eh bien,

excellent! D'abord,

êtes-vous consommateur de...


Elle est interrompue par la sonnerie d’un autre téléphone. Elle se lève pour aller le prendre à côté de l’ordinateur. Elle voit le nom de l’appelant.


FATIMA (Inquiète)

Vincent?

(À son micro)

Excusez-moi.

Mon superviseur me réclame.

Je vous reviens tout de suite.


Elle prend l’appareil.


FATIMA

Vincent?

Il est arrivé

quelque chose à Bolbol?


SAMI

Bien non, maman, c'est moi.

J'ai pris le cell de Vincent.

Je voulais savoir

si je pouvais

inviter une amie à dîner.


FATIMA

On sera un peu pressés,

mais bon, ça va.

Elle peut venir.


SAMI

OK! Merci!


FATIMA

Est-ce que c'est Maude?


SAMI

Non, tu ne la connais pas.

C'est Mélanie, la

fille du directeur.


FATIMA (Troublée)

La fille du di...

La fille du directeur? C'est pas

une amie ordinaire. Il faut

la recevoir avec classe.


SAMI

Non, non, non. Maman, elle est

super ordinaire. Tu vas voir.

Ne fais rien de spécial, OK?


FATIMA

OK! OK, Bolbol. Bisou,

bisou. Bye bye!

(À son micro)

Bonjour, monsieur. Ha! Ha! Ha!

Mon superviseur me réclame

pour des raisons familiales.

Toutes nos excuses

et bonne journée.


FATIMA s’affaire à préparer la table. À l’école, MAUDE aperçoit JULIE-PIER qui marche dans le couloir et court la rejoindre.


MAUDE

Oh! Resalut!

Puis? As-tu d'autres noms

depuis tantôt?


JULIE-PIER

Aucun nom. Zéro. C'est

ce que je viens de répondre

à tes trois textos.


MAUDE

Je sais sauf que là,

je ne peux plus texter.

Mélanie a pris son cell,

ça fait que je suis venue

te le redemander

en personne, tu comprends?


JULIE-PIER

Ayoye! T'es vraiment intense.


Une sonnerie retentit sur le téléphone de JULIE-PIER.


MAUDE

Oh! Un nouveau nom?


[JULIE-PIER:] [Cachant son

téléphone contre elle.]

Non, c'est pas un nouveau nom.

Si ça t'intéresse

tant que ça,

occupe-toi-z'en

donc toi-même de la liste.


MAUDE

Moi? Est-ce que

j'ai le droit?


JULIE-PIER

Bien, j'ai juste à dire à Mme

Préfontaine que c'est toi

qui vas lui remettre.

Dans le fond, ça m'arrangerait

de ne pas m'en occuper.


MAUDE

Ah! Bien,

dans ce cas-là, OK!

Surtout que Mme Préfontaine,

c'est ma prof de français, puis

tu sais, moi, le français,

c'est ma matière forte.

Dans le sens que, hein, le

français, nous autres,

les journalistes,

on aime bien ça. Ha! Ha! Ha!


JULIE-PIER sourit d’un air agacé et s’éloigne.


MAUDE

Merci!


MAUDE revient au casier qu’elle partage avec VINCENT. Elle le surprend en train de cracher sur la porte.


MAUDE

Ouache! Vincent, tu es

donc bien dégueulasse!

As-tu vu Sami?


VINCENT tente d’effacer le graffiti, mais MAUDE le tasse pour prendre ses effets dans le casier.


VINCENT

Il est parti dîner chez lui

avec Mélanie.


MAUDE

Sami a invité Mélanie à dîner

chez lui?


VINCENT

Disons que c'est plutôt

Mélanie qui s'est invitée.


MAUDE

Wow!

Il va vraiment falloir que

je lui apprenne la définition

du mot « subtilité ». C'est

vraiment plate qu'ils

ne soient pas là.

Je voulais les recruter

avant le cours de français.


VINCENT

Tu t'occupes du recrutement

du journal. Ouais!

Tu es rendue big.


MAUDE

Ouais! Bon! En tout cas, si

tu les vois, tu leur diras

que je les cherche, OK?


VINCENT

Puis moi?

J'aimerais ça, moi,

être journaliste.


MAUDE

Toi?

T'es même pas capable d'écrire

ton nom sans faire de fautes.


VINCENT

Bien, c'est pas grave,

ça, aujourd'hui, avec les

correcteurs automatiques.


MAUDE

C'est non. Je suis

pas assez désespérée.


Chez les Mazari, FATIMA a mis la table.


NADYA

Maman, pourquoi quand mon amie

Justine est venue manger,

on n'a pas mis la belle nappe,

la vaisselle, puis les fleurs?


FATIMA (Énervée)

Parce que... Parce que...

Parce que...

Ha! Ha! Ha! Ils arrivent.

Assis-toi, Didi. Non, non, non.

Reste debout pour qu'elle

voie ta belle robe. Bonjour!

Allez! Venez, venez, venez!


SAMI et MÉLANIE entrent dans la maison; FATIMA se précipite pour prendre le manteau de MÉLANIE.


SAMI

Mélanie, je te

présente ma mère Fatima

et ma petite sœur Nadya.


NADYA

Allô!


MÉLANIE

Salut! Enchantée. Merci

beaucoup de m'avoir invitée.

C'est vraiment gentil. Il paraît

que votre « tajane » est malade.


SAMI

On dit du tajine.


MÉLANIE

Oui, oui.


FATIMA

Ha! Ha! Ha! Je ne sais pas

s'il est malade, mais il est

malade, mais il est

très, très bon.

J'ai rajouté une petite touche

québécoise rien que pour toi.

Des canneberges.

Ha! Ha! Ha!


SAMI

Des canneberges?


SAMI regarde sa mère avec surprise.


FATIMA

Bon! Assoyez-vous. On est un peu

pressés, malheureusement.


À l’école, MAUDE et VINCENT discutent devant les casiers.


MAUDE

Je vais aussi aller

voir Mme Préfontaine

pour lui demander si elle a du

monde bon en écriture

à me suggérer.


VINCENT

Bonne chance. À ce qu'il

paraît, elle est pas super cool.


MAUDE

Bien, s'il faut, je vais

lui parler du livre de

Christine Brouillet que j'ai lu

cet été. Ça va nous rapprocher.


VINCENT

C'est qui ça,

Christiane Boulet?


MAUDE

Christine Brouillet.

Tu la connais pas.

Elle écrit des romans jeunesse,

mais aussi des vrais romans,

surtout des polars.


VINCENT

Têteuse de prof.


MAUDE

Rejet du privé. Ouch!


Pendant ce temps, chez les Mazari, on s’apprête à manger.


MÉLANIE

C'est... C'est beau, les

fleurs, la nappe, la vaisselle.


SAMI

Ouais! On met toujours la

table comme ça. C'est

comme une tradition.


NADYA

C'est même pas vrai.


FATIMA

Didi!


FATIMA place un grand plat fumant sur la table.


MÉLANIE

Hmm! Ça sent bon.


NADYA

As-tu un chat?


MÉLANIE

Non.


NADYA

Un chien, d'abord?


MÉLANIE

Non plus.


NADYA

C'est genre

vraiment poche, ça.


SAMI regarde sa sœur avec découragement. À l’école, MAUDE installe une affiche sur le babillard.


MAUDE

Avec ça, ma boîte vocale va

être pleine, ce soir.

Le journal étudiant recrute.

Appelez! Journal étudiant.


VINCENT voit l’affiche et sourit. Il s’approche du buste de Victoire Desmarais et fait semblant de lui parler, alors que MAUDE s’approche.


VINCENT

Puis, Victoire?

Dis-moi donc qu'est-ce que tu

penses des nouvelles affiches

de Maude?

Quoi?

Oh! T'as pas tes lunettes.

Tu peux pas les lire.


MAUDE

T'as pas des graffitis

de rejet de St-Placide

à effacer, toi, Vincent?

Hein? Bye bye!


Chez les Mazari, MÉLANIE ne mange pas vraiment et ne fait que regarder SAMI.


NADYA

T'aimes pas ça, l'agneau?


MÉLANIE

Oui, oui. Oui, oui.

J'adore ça.

J'en mange vraiment pas souvent.


FATIMA

Pourquoi tu n'as pas dit que

mon tajine est à base d'agneau?


SAMI

Je n'y ai pas pensé.

Désolé, Mélanie.


MÉLANIE

C'est correct, Sami.

Tout le reste est super bon,

surtout les canneberges.


NADYA

Sami n'aime pas ça,

les canneberges.


SAMI

Ah bien non! Bien non!

Je les garde pour la fin.


NADYA

Sortez-vous ensemble?


SAMI s’étouffe sur sa bouchée.


FATIMA

Didi, baisse! Ça suffit.


SAMI

Bien non! On est juste

des amis, hein?

Puis as-tu fini avec tes

questions pas rapport?


FATIMA

Ah! Enfin! Il arrive!

C'est Sousou.

Euh... Saad, mon mari.


FATIMA se lève pour accueillir son mari.


[MÉLANIE:] [S’adressant à SAMI,

un peu déçue]

Juste des amis?


SAAD

Bonjour, tout le monde!

Bon appétit!


SAMI (Très surpris)

Papa? Tu viens dîner?


FATIMA

Finalement, pour le thé?


FATIMA et SAAD se parlent en langue étrangère. SAAS s’approche et serre la main de MÉLANIE.


SAAD

Bonjour, Mélanie. Je suis

Saad, le papa de Sami

et de Nadya.


FATIMA

Ça, elle l'avait compris.


MÉLANIE

Enchantée.


NADYA

Mon père ne mange

jamais à la maison.

à son bureau, il a beaucoup de

travail, donc il ne mange

pas souvent.


MÉLANIE

Bien, j'espère que vous êtes

pas venu dîner chez vous

juste pour moi.


SAAD

Bien non! Bien non!

Pas du tout, voyons!

C'est vrai que j'avais

beaucoup de travail,

mais pour rien au monde je ne

manquerais le tajine de ma

femme. Voyons!


FATIMA

Sousou!


Un téléphone sonne. FATIMA regarde SAAD et lui dit quelque chose en langue étrangère. Tout le monde se regarde.


MÉLANIE

Ha! Ha! Ha! Excusez!

Ça ne sera pas long.


MÉLANIE fouille dans son sac et sort son téléphone pour répondre.


MÉLANIE

Allô!


[MAUDE:] [Au téléphone avec

MÉLANIE]

Je m'excuse de te déranger,

mais j'ai pas le choix

de t'appeler. Audrey m'a passé

son cell. Veux-tu faire partie

du journal étudiant?

Je trouve vraiment personne.

J'ai juste deux noms.


MÉLANIE

Non, non. Ça me tente

vraiment pas.


MAUDE

Peux-tu demander

à Sami d'abord?


MÉLANIE

OK! OK! Regarde, c'est

vraiment pas le temps, hein?

On est encore en train de

manger, puis sa mère nous a

préparé un super bon « tajène ».


NADYA

Pas « tajène ».


MAUDE

Tajine. En tout cas,

fais le message à Sami, OK?


MÉLANIE

OK! Oui! Bye!


NADYA

C'était qui?


FATIMA

Didi! C'est pas poli.

Les appels téléphoniques,

c'est personnel.


MÉLANIE

C'est correct. C'était Maude.


SAMI

Qu'est-ce qu'elle voulait?


FATIMA

Bolbol!


MÉLANIE

Je te le dirai tantôt!


FATIMA

Il est 12 h 30.

Yallah!


MÉLANIE

Déjà?


FATIMA

Yallah! Yallah! Dépêchez-vous!

Vous allez être en retard.


SAMI et MÉLANIE se lève précipitamment pour partir à l’école.


SAAD

Quelqu'un peut me

dire pourquoi il y a des

canneberges dans mon tajine?


À l’école, MME PRÉFONTAINE est occupée avec un élève et MAUDE attend dans le couloir. VINCENT s’approche.


VINCENT

Qu'est-ce que tu fais?


MAUDE

Rien. Envoye! Fais de l'air.


VINCENT

As-tu réussi à recruter

des nouveaux journalistes?


MAUDE

Bon! Va-t'en!


L’élève sort et MAUDE entre dans le local.


MAUDE

Bonjour, Mme Préfontaine.

Je veux vous parler de la liste

des personnes intéressées…


MME PRÉFONTAINE

Excuse-moi, mais de quoi tu parles

exactement, jeune fille?


MAUDE

Euh... Bien, je parle des

personnes intéressées

à faire partie du journal

étudiant. Avez-vous des

suggestions pour moi?


MME PRÉFONTAINE

T'es une de mes élèves?


MAUDE

Oui. Je m'appelle Julie-Pier,

puis je viens de la part de

Maude qui a dû vous prévenir

pour le journal.


MME PRÉFONTAINE

Mais tu es pas la Julie-Pier

Isabelle du journal. Tu es une

autre Julie-Pier?


VINCENT regarde MAUDE en grimaçant.


VINCENT

Bien oui, Maude. Tu es

une autre Julie-Pier?


MAUDE

Euh... Bien non.

Je ne m'appelle pas

Julie-Pier. Je m'appelle Maude.

Pas Julie-Pier Isabelle. Allard-

Fraser. Maude Allard-Fraser.

C'est ça, mon nom.


MME PRÉFONTAINE

Et toi, jeune homme?

Tu es?


VINCENT

Vincent Beaucage.

Moi aussi, je suis

dans votre cours.

J'ai lu le dernier roman

de Christine Brouillet,

celui qui m'a enfermé

dans ma chambre

et je me suis dit que ce serait

une bonne auteure à faire

découvrir à la classe.


MME PRÉFONTAINE

Bonne idée en effet.

J'en prends note, Vincent.


MAUDE

Pour en revenir à la liste…


MME PRÉFONTAINE

(Cherchant son nom)

Ah oui! Euh...


VINCENT

Maude.


MME PRÉFONTAINE

Maude oui. J'ai pas trop saisi

le sens de ton histoire

de liste, mais on en reparlera

plus tard parce que là,

j'ai un cours à donner.

(S’adressant à VINCENT)

Bravo pour tes lectures.


VINCENT

Bonne fin de journée.


MME PRÉFONTAINE

Bye bye!


MAUDE (En furie)

Vincent Beaucage,

t'es pas mieux que mort.


Peu après, VINCENT rejoint SAMI à son casier.


VINCENT

Puis, comment ça a été

avec Mélanie?


SAMI

C'était correct. Il ne s'est

rien passé de spécial.


VINCENT

Sami, tu vois vraiment rien.

C'est écrit en 3D dans sa face

qu'elle capote sur toi.


SAMI

Ohh! Arrête avec ça.


VINCENT

Voyons, Sami, réveille.

Elle est super intense.

Si tu es pas clair avec elle,

ça va se retourner contre toi.


SAMI

Wô! Wô! Wô! Elle est

pas si intense que ça.


MÉLANIE arrive subitement.


MÉLANIE

Sami, j'ai oublié

mon cell chez vous.


SAMI

C'est pas grave.

Tu passeras

le chercher tantôt.


VINCENT fait de grands signes négatifs derrière MÉLANIE pour signifier à SAMI que ce n’est pas une bonne idée.


SAMI

Non, non. Je vais te le

rapporter demain.


MÉLANIE

Oh non! C'est correct. Je vais

passer chez vous. Puis tant

qu'à être là, on pourrait peut-

être étudier un peu? J'ai rien

compris au cours de maths

de ce matin. Tu pourrais

peut-être m'aider.


SAMI

Oui, oui. Si tu veux.


MÉLANIE

Super! Envoye!


MÉLANIE prend le bras de SAMI et l’entraîne. VINCENT n’a pas réussi à effacer le graffiti; il rajoute le mot « tellement » en dessous. Un peu plus loin, MAUDE aperçoit MME PRÉFONTAINE et l’interpelle.


MAUDE

Mme Préfontaine?

Euh... Je m'excuse

de vous déranger encore,

mais il faut vraiment

que je vous parle de la liste

des personnes intéressées

à faire partie de l'équipe

du journal.


MME PRÉFONTAINE

D'accord. Pardonne-moi d'avoir

été expéditive tout à l'heure

parce que je viens d'arrêter

de fumer, puis ça me rend

impatiente à l'occasion.


MAUDE

C'est bon.


MME PRÉFONTAINE

Alors, la liste.


MAUDE

Oui. Enfin, c'est simple.

Julie-Pier m'a demandé de

m'occuper de la liste

à sa place.


MME PRÉFONTAINE

Ah bon!


MAUDE

Oui, mais elle a oublié

de vous prévenir. C'est pour ça

qu'il y a un petit peu

de confusion.

Euh... Voilà la liste.


MME PRÉFONTAINE prend la liste que lui tend MAUDE.


MME PRÉFONTAINE

Oui. Julie-Pier Isabelle,

Maude Allard-Fraser.

Océane Leblanc?


MAUDE

Je la connais pas.


MME PRÉFONTAINE

Je lui ai enseigné l'année

dernière. Océane, elle a

beaucoup de difficulté

en français, puis elle manque

beaucoup de rigueur. Oh non!

Je peux pas cautionner sa

candidature pour le journal.


VINCENT passe près d’elles dans le couloir.


MME PRÉFONTAINE

Oh, Vincent! Je pense

que je viens de te trouver

un excellent candidat. Vincent,

il m'a l'air sérieux, il est

très curieux,

puis en plus, il lit

Christine Brouillet.


VINCENT

J'ai pas lu tous ses romans,

quand même, mais proche.


MAUDE

C'était quel ton préféré?


VINCENT

Le troisième.


MAUDE

C'est quoi le titre?


VINCENT

Euh...


MME PRÉFONTAINE

Vincent,

aimerais-tu ça faire partie de

l'équipe du journal étudiant?


MAUDE est sous le choc.


VINCENT

Pourquoi pas, hein?

Je me vois très bien

faire des enquêtes.

Mes amis me surnomment

M. Déduction.


MME PRÉFONTAINE

Bon, bien, trois candidats de

trouvés. Il en manque seulement

deux pour vendredi.


SAMI rejoint MÉLANIE au casier qu’ils partagent. MÉLANIE se met du rouge à lèvres.


SAMI

Finalement, Mélanie...


MÉLANIE

Ce sera pas long.

J'ai presque terminé.


SAMI

Je ne pourrai pas t'aider avec

tes maths. J'avais déjà promis

à Vincent qu'on chillerait

ensemble, cet après-midi.


MÉLANIE

Oh! Bien, c'est pas grave.

Je chillerai avec vous autres.

Tu m'aideras une autre fois.


Un peu plus loin dans le couloir, MAUDE et VINCENT discutent avec MME PRÉFONTAINE.


MAUDE

Avez-vous d'autres

suggestions.


MME PRÉFONTAINE réfléchit quand tout à coup JULIE-PIER arrive subitement près d’eux.


JULIE-PIER

Mme Préfontaine, j'ai

complètement oublié

de vous dire que…


MME PRÉFONTAINE

Ça va, Julie-Pier. On s'est

arrangées. Je pense

à ça, d'accord?

Bien, bonne fin de journée

à tous les trois.


MME PRÉFONTAINE s’éloigne; JULIE-PIER se tourne vers MAUDE et VINCENT.


JULIE-PIER

Ça tombe bien que je vous

voie. Il faut que je m'excuse.


MAUDE

J'espère. À cause de toi,

j'ai eu l'air d'une vraie

folle devant Mme Préfontaine.


JULIE-PIER

C'est pas ça pantoute.

Je m'excuse à vous deux

pour la case.


VINCENT

Comment ça?


JULIE-PIER

C'est moi qui avais

votre case l'année passée.


MAUDE

Pour vrai?


JULIE-PIER

Oui. Une amie a

voulu me niaiser en écrivant

les initiales d'un gars sur

qui j'ai eu un kick l'été passé.

Sébastien Picard.


VINCENT

SP, c'est pour

Sébastien Picard?


JULIE-PIER

Sauf que là, je viens de voir

que la case est toute

barbouillée.


VINCENT

Bien là, un petit graffiti

sur une case, il y a rien là.


JULIE-PIER

C'est quand même interdit

dans le code de vie de l'école.

C'est une journée

de suspension, je pense.

Elle a vraiment

pas de classe, sérieux.

Voulez-vous que je la dénonce?


MAUDE

Euh... Oui!


VINCENT

Non!

Elle ne mérite pas ça, quand

même. Je vais aller

voir le concierge.

Il doit sûrement avoir

un produit pour ça.


JULIE-PIER

Sûr?


VINCENT

Tout le monde a le droit à une

deuxième chance, hein, Maude?


JULIE-PIER s’éloigne. MAUDE soupire.


VINCENT

Hé, j'en reviens pas.

SP, c'est pour Sébastien Picard.


MAUDE (En se moquant)

Bien oui. Tu avais pas

pensé à ça,

M. Déduction.


Devant les casiers, SAMI s’explique avec Mélanie.


SAMI

C'est parce que ma mère aime

pas trop ça quand j'invite plus

qu'un ami chez nous

après l'école. Je le sais…


FATIMA arrive subitement près d’eux.


FATIMA

Coucou, Bolbol.

Mélanie, je me disais que je

pourrais venir chercher Bolbol

et j'ai apporté, en même temps,

un petit peu de tajine

à ton papa.


MÉLANIE

Oh! C'est vraiment gentil,

Mme Mazari. Merci.

Mais mon père est parti en

réunion dans une autre école.


SAMI

C'est pas grave. Tu peux

lui apporter quand même.


MÉLANIE

J'ai une meilleure idée.

J'ai oublié mon cellulaire, ce

midi. On pourrait aller chez

vous ensemble.

Je prendrai mon téléphone, puis

je repartirai avec le tajine

chez nous.


FATIMA

Quelle excellente idée.


MÉLANIE

Génial.

Puis tant qu'à être là,

on pourrait peut-être faire

un peu de devoirs, hein, Sami?


FATIMA

Mais oui.


MÉLANIE

Super! Ça dérange pas même

si Sami a déjà invité Vincent?


FATIMA

Mais non, pourquoi?


MÉLANIE

Parce que Bolbol a dit…


FATIMA

Oh! C'est mignon!


MÉLANIE

A dit que, des fois,

ça vous dérangeait quand il y

avait plus qu'une personne.


SAMI (S'interposant)

Oui. C'est correct.

On va faire nos devoirs à trois.

Ça va aller plus vite.


Un peu plus tard, SAMI et VINCENT s’amusent en jouant au hockey dans la rue.


VINCENT

Envoye! Fais-moi

un top shot.


SAMI

C'est le temps que la saison

recommence, Beaucage.

Tu garnottes

comme ma petite sœur.


Dans la maison, FATIMA donne deux plats à MÉLANIE. NADYA se tient près de sa mère.


FATIMA

Il aime l'agneau?


MÉLANIE

Ah, oui, oui. Je suis

certaine que oui.


NADYA

Tu es belle.


MÉLANIE

Merci, Nadya.


NADYA

Mon frère

aussi te trouve belle.


FATIMA

Didi, c'est pas bien

de dévoiler

les secrets de Bolbol.


MÉLANIE

C'est Bolbol qui t'a dit ça?


NADYA

Non, mais il est

bizarre quand tu es là.


MÉLANIE

Est-ce qu'il t'a parlé de moi?


FATIMA

Bon, bon! Il est où, Bolbol?


MÉLANIE

Bolbol, il est dehors.

Il joue au hockey avec Vincent.


NADYA

En tout cas, si tu deviens la

blonde de mon frère, il vaudrait

mieux que tu aimes les chiens

parce que je vais bientôt en avoir un.


FATIMA

Veux-tu la laisser tranquille?


MÉLANIE

Bon, bien, moi, je vais y

aller. Merci beaucoup

pour les balaweh... Salut!

(MÉLANIE sort de la maison.)


[NADYA:] [S’adressant à

sa mère.]

Elle est cool,

cette fille-là, hein?


FATIMA lui répond dans une langue étrangère. MÉLANIE s’approche de SAMI et VINCENT.


MÉLANIE

Salut, les gars.


VINCENT

Salut!


MÉLANIE

Bon! Sami, viens ici.

Photo!


MÉLANIE prend une photo des deux garçons avec son téléphone et s’éloigne.


MÉLANIE

Voilà!


SAMI (En aparté avec VINCENT)

Je capote. Elle est rendue

amie avec ma mère,

puis ma sœur. Tu avais raison.

Elle est vraiment intense.

Une chance que tu étais là

pour m'ouvrir les yeux.


VINCENT

Ça va faire 20 $

pour la consultation.


SAMI

J'ai pas le choix. Il faut

que je lui dise d'oublier ça.


VINCENT

C'est vraiment ta meilleure

idée de la journée, ça.


MAUDE arrive en vélo près des deux amis.


VINCENT

Maude! Tu t'ennuies

déjà de moi.

Inquiète-toi pas. On va

se voir à l'école demain.


MAUDE

Malheureusement, oui.

(S’adressant à SAMI)

Est-ce que Mélanie t'a fait

mon message?


SAMI

Quel message?


MAUDE

Je voulais savoir si tu

veux faire partie de l'équipe

du journal. Tu écris bien,

tu as des super idées.


VINCENT

Puis moi?

Je suis trop épais pour ton

journal? Même Mme Préfontaine

a dit que je serais bon.


MAUDE

T'es bien mal placé pour

me demander quoi que ce soit.


SAMI

C'est oui, Maude. J'embarque.


MAUDE

Yes!


SAMI

C'est qui, les

autres journalistes?


MAUDE

Euh... Pour l'instant, il y a

moi, Julie-Pier, puis toi.


MÉLANIE revient près d’eux.


MÉLANIE

Salut, Maude. Moi aussi,

j'aimerais ça faire partie

de l'équipe du journal.


MAUDE

Mais tu m'as

dit non, ce midi.


MÉLANIE

Oui, mais je croyais qu'il y

avait juste des secondaire 3

ou 4 là-dedans.


MAUDE

Me semble!


MÉLANIE

Ah, mon père! Papa!

Papa! Bon, bien, moi, il faut

que j'y aille. Bye!


SAMI

Bye!


VINCENT

Bye!


MÉLANIE rejoint son père dans la voiture.


MAUDE

Bon! Là,

je peux arrêter

de stresser. J'ai déjà 4 noms

sur ma liste. Ça devrait pas

être trop dur

d'en trouver un

cinquième d'ici vendredi.


VINCENT

Je veux pas être poche, là.

Bien, en fait, oui, je veux être

poche, mais quand Mélanie va

se rendre compte

que Sami est pas vraiment

intéressé à elle,

bien, c'est clair qu'elle va

lâcher le journal.


SAMI

C'est vrai, ça.


MAUDE

Mais tu es pas obligé

de lui dire.

Tu sais, Mélanie, elle a un kick

aux 3 secondes. Elle va

s'en remettre.


SAMI

Peut-être, mais j'ai pas le

goût de la niaiser. Il faut

que je lui parle.


MAUDE

Tu pourrais pas attendre

jusqu'à vendredi, au moins?

Je vais avoir mes 5 noms pour

le journal. S'il te plaît.


SAMI

OK! C'est correct. Je vais

attendre à vendredi avant

de lui parler.


MAUDE

Oh, merci!


MAUDE s’éloigne sur son vélo.


VINCENT

Tu vas endurer Mélanie

jusqu'à vendredi?

Grosse minute de prolongation.


SAMI

Tchèque bien ça. C’est moi

qui vais te clancher.


MAUDE (En criant)

Salut, les gars.


Les deux garçons se remettent à jouer au hockey.


VINCENT

Attention!


Fin de l’épisode

[Début information à l'écran]

tfo.org/subitotexto

[Fin information à l'écran]


SAMI

Pour jouer ou revoir

des émissions,

visite le site web

de Subito texto.


Générique de fermeture















Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par