Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Chronologie d'une catastrophe

Maude veut, envers et contre tous, réaliser un travail scolaire qu’elle a oublié. Hugo veut aider Audrey à s’améliorer en patinage artistique. Mais les moyens qu’il utilise sont un peu extrêmes.



Réalisateur: Stephan Joly
Acteurs: David Beaudoin, Normand D'Amour, Xavier Loyer
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début générique d'ouverture

Titre :
Subito texto

Titre :
Fin du générique d'ouverture


MAUDE entre chez elle. Elle se dirige vers la table de l’ordinateur de la maison et commence à écrire dans son cahier lorsque son petit frère l’interrompt.


JULIEN

Ah, Maude! Toi, tu sais

où est-ce que Maman,

elle a caché les biscuits,

hein? MAUDE!


MAUDE

Attends! Je veux

pas perdre mon idée!


JULIEN

Blablabla, blablabla.


MAUDE

Julien!


JULIEN

Bien quoi! Je veux juste

que tu me dises ils sont où!


Leur mère, STÉPHANIE, arrive près d’eux dans le salon.


STÉPHANIE

Arrête de virer la maison à

l'envers, tu les trouveras pas.


JULIEN

Mais pourquoi tu m'en donnes

pas juste 2 ou 3? S'il te plaît!


STÉPHANIE

Parce qu'il y a plein

de fruits dans le frigo.


JULIEN

Bien là! Il y a pas juste

les fruits dans la vie!


STÉPHANIE

Comme collation avant de

souper? Non, t'as raison,

il y a les légumes

aussi! T'as le choix.


JULIEN

Ah! Je gage que tu les as

cachés dans la salle de bains!


STÉPHANIE

Julien!


JULIEN court vers la salle de bain. Pendant ce temps dans les couloirs de l’école, AUDREY discute avec HUGO.


AUDREY

Mon coach avait tellement

l'air découragé.


HUGO

Bien non.


AUDREY

Je te le dis.

Essaye pas, Hugo. Quand il

arrête l'entraînement

40 minutes plus tôt,

ça va pas bien.


HUGO

Mets-toi à sa place,

tu capoterais si ta meilleure

patineuse arrêtait pas de tomber

sur le derrière quand elle fait

des petites pirouettes.


AUDREY

C'est la pirouette Biellmann,

Hugo. C'est loin d'être

une petite pirouette.


HUGO

T'es super bonne d'habitude.

Tes doubles, doubles piqués,

tu les manques presque jamais.


AUDREY

Doubles boucles piquées.

Ça, c'est un saut,

c'est pas une pirouette.


HUGO

Une pirouette, c'est bien

moins dur à faire qu'un saut!


AUDREY

Ah oui? Bien, j'aimerais ça te

voir lever ta jambe en arrière

au-dessus de ta tête, attraper

ton patin, puis tourner

en même temps!


HUGO

Ah non, tu veux pas voir ça,

je pense.


Dans le salon des Allard-Fraser, STÉPHANIE parle à sa fille.


STÉPHANIE

Maude? T'as pas

oublié pour tantôt?


MAUDE

Quoi, tantôt?


STÉPHANIE

Bien, j'ai ma 1re réunion

du Conseil d'établissement

à l'école, puis j'ai mon cours

de Zumba tout de suite après.


MAUDE

OK... Puis c'est quoi,

mon rôle là-dedans?


STÉPHANIE

Tu gardes Julien.


MAUDE

Ah non!


STÉPHANIE

Audrey a son entraînement,

puis Jacques est à la boutique

toute la soirée, là.


MAUDE

Ah, j'avais complètement

oublié, là.

J'avais prévu passer la

soirée sur mon article.


STÉPHANIE

Maude! J'ai pris la peine

de te le demander hier!


MAUDE

Ah, je le sais, mais j'oublie

vraiment tout, ces temps-ci.


STÉPHANIE

Ouais, je le sais, c'est pas

facile la rentrée au secondaire.


De retour à l’école, HUGO tente d’encourager AUDREY.


HUGO

Audrey, je suis

de ton bord, là.


AUDREY

Je le sais, je suis

juste découragée.


HUGO

Tu sais, bébé chat,

dans « l'adveruniversité », là...


AUDREY

L'adversité?


HUGO

Non, ça se dit pas, adversité.


AUDREY

C'est quoi, ton point?


HUGO

Mon point c'est: quand c'est

dur, faut pas se décourager.

Si on tombe, faut se relever,

puis regarder en avant.


AUDREY

C'est tout?


HUGO

Comment ça, c'est tout?

C'est super vrai, tu sauras!

Ça vient d'un proverbe chinois,

puis les Chinois, en sports...

Le taï-chi, ping-pong, tu sais.


AUDREY

Comment veux-tu que je me

décourage pas? Je comprends même

pas ce que je fais de pas bien!


HUGO

Moi, j'ai un théorème

là-dessus.


AUDREY

Une théorie.


HUGO

Oui, madame.


Chez les Allard-Fraser, STÉPHANIE tente de trouver une solution.


STÉPHANIE

Bien, je pourrais annuler

mon cours de Zumba.


MAUDE

Bien non! Non, non, non!

Je devrais sûrement être capable

de travailler sur mon article

même si Julien est pas du monde.


STÉPHANIE

T'es sûre?


MAUDE

Hmm-hmm.


STÉPHANIE

Ah! Merci, ma grande.

Julien, laisse faire

les biscuits,

il y a une belle grappe

de raisins qui t'attend

dans la cuisine.


[JULIEN:] [Criant d’une

autre pièce de la maison]

Yark!


MAUDE

Vas-y, maman. Qu'est-ce

que tu veux qu'il arrive?


Soudain, on entend un gros vacarme. STÉPHANIE est préoccupée.


[JULIEN:] [Criant d’une

autre pièce de la maison]

Oups, désolé!

Personne de blessé,

personne de blessé!


Pendant ce temps à l’école, HUGO tente d’aider AUDREY.


HUGO

Je te dirais même plus:

j'ai une solution. Viens-t'en.

Je vais lui régler son cas,

à ta pirouette Bellmann!


AUDREY

Biellmann.


HUGO

« Biyoulmane ».


AUDREY

Biellmann!


HUGO

T'es belle, man.


AUDREY

Ah, t'es cute, man!


HUGO

Je le sais, man.


AUDREY s’approche et embrasse HUGO. De retour à la maison, JULIEN est étendu sur le divan et STÉPHANIE est assise près de lui.


STÉPHANIE

T'as mangé la grappe au

complet, tu peux bien

avoir mal au ventre.


JULIEN

Si tu m'avais laissé

manger des biscuits,

j'aurais pas mangé la grappe

au complet, puis j'aurais pas

mal au ventre.


STÉPHANIE

Donc, c'est de ma faute

si t'es trop gourmand?


JULIEN

Oui.


MAUDE

Pff!


JULIEN (Se plaignant)

Ah, j'ai chaud!


[STÉPHANIE:] [En lui touchant

le front]

Tu fais pas de

fièvre, pourtant.


AUDREY et HUGO sont maintenant dans la salle des pas perdus. HUGO se tient en équilibre sur une jambe pour lui expliquer quelque chose.


HUGO

Comme ça?


AUDREY

Euh... plus ou moins.


HUGO

Imagine que je tiens ma jambe,

OK? Qu'est-ce que tu vois?


AUDREY

Je vois les bobettes

que ta mère t'a données à Noël.


HUGO

Audrey!

Là, qu'est-ce que tu vois?


AUDREY

Que t'as l'air fou!


HUGO

Peux-tu voir des muscles

qui travaillent très, très

fort, s'il te plaît?


AUDREY

OK, OK.


HUGO

Merci. Quels muscles

travaillent le plus?


AUDREY

Cuisses!


[HUGO:] [En faisant

signe que non]

Han!


AUDREY

Pectoraux!


HUGO

Han!


AUDREY

Biceps?


HUGO

Yes! Biceps! C'est tes biceps

qu'il faut que tu muscles

si tu veux tenir ta jambe,

puis tourner en même temps.


AUDREY

Tu trouves que mes bras sont

pas assez musclés?


HUGO

C'est clair.


Chez les Allard-Fraser, STÉPHANIE décide de changer ses plans.


STÉPHANIE

Bon, j'annule ma réunion,

puis mon Zumba.

Ça va me permettre de t'aider

avec ton article.


MAUDE

M'aider?


STÉPHANIE

Bien, j'ai lu ta

1re ébauche hier, puis je pense

que tu pourrais simplifier tes

phrases, puis que t'utilises…


MAUDE

Merci, maman, mais...

t'as pas besoin d'annuler

ta réunion pour ça.

Je suis capable de me

débrouiller avec Julien

et avec mon article.


STÉPHANIE

T'es sûre?


MAUDE

Sûre, sûre, sûre.

Va « zumber », là!


Elles rient ensemble.


STÉPHANIE

OK, merci!


STÉPHANIE embrasse JULIEN sur le front et se lève pour embrasser MAUDE.


MAUDE

Bonne soirée!


STÉPHANIE

S'il y a un problème,

vous m'appelez, compris?


MAUDE

Oui!


STÉPHANIE

Il y a du pâté au saumon...


JULIEN gémit de dégoût.


STÉPHANIE

Et du ragoût dans le frigo

pour souper. Vous pouvez vous

faire des sandwichs aussi.

Bye, à plus tard!


JULIEN (S’adressant à MAUDE)

Est-ce que je peux avoir

la manette?


MAUDE

Ah!


MAUDE lève les yeux au ciel, prend les manettes sur la table du salon et les lance sur JULIEN.


JULIEN

Aïe! Mon ventre!


Dans la salle des pas perdus, AUDREY et HUGO discutent assis à une table.


AUDREY

T'aimes pas mes bras!


HUGO

Bien oui, je les aime!

Mais ils pourraient être

plus gros, tu sais.


AUDREY

J'ai pas envie d'avoir des

gros bras! C'est laid une

fille avec des gros bras.


HUGO

Inquiète-toi pas, mon

entraînement maison va être

parfait pour tes bras d'amour.


AUDREY

Quel entraînement maison?


HUGO

Celui que mon coach personnel

au gym m'a donné quand je peux

pas aller m'entraîner.

On va juste l'adapter

un petit peu.


L’ordinateur émet une sonnerie dans le salon des Allard-Fraser. MAUDE s’assoit à la table de l’ordinateur et appuie sur la souris. Le visage de MÉLANIE apparait à l’écran.


MAUDE

Salut, Mélanie!


MÉLANIE

Qu'est-ce que tu fais chez

vous? Ça fait 20 minutes

que je t'attends!


MAUDE

Hein? De quoi tu parles?


MÉLANIE

Notre recherche pour

le cours de français!

Tu sais, là, le travail sur

la vie plate de Victoire

« Desmorons »?


MAUDE (Découragée)

Ah non! J'ai

complètement oublié

que c'était ce soir

qu'on se rencontrait!

J'en ai trop, là,

ça ne rentre plus.


MÉLANIE

Bien, dégrouille!

Je t'attends à la café.


MAUDE

Non, mais je peux pas partir

de chez nous, je garde

mon frère!


MÉLANIE

Tu me niaises, là? C'est

toi qui as le carton, puis

le matériel de scrapbooking,

je peux même pas commencer

la présentation!


MAUDE

Je m'excuse, Mélanie, on n'a

pas le choix, va falloir que

tu viennes chez nous.


MÉLANIE

Je peux pas! J'attends

mon père, il est en réunion.

Puis après, on va aller

m'acheter des souliers d'éduc.


MAUDE

Mais tu peux l'attendre ici.


MÉLANIE

Mais non,

le temps qu'il vienne

me chercher chez vous,

puis qu'on retourne au centre

commercial, les magasins

vont être fermés!


MAUDE

Attends, là, on va

trouver une solution.


MÉLANIE

On n'a pas le temps

d'attendre. Le travail

est à remettre demain.


Pendant ce temps dans la salle des pas perdus, HUGO se lève et commence à fouiller les bacs de recyclage.


AUDREY (Choquée)

Qu'est-ce que tu fais?


HUGO

Je cherche des

bouteilles vides.

On va te fabriquer

des haltères maison.

Elles sont pas

bien, bien grosses,

mais ça devrait

faire l'affaire.


Chez les Allard-Fraser, MAUDE tente de trouver une solution.


MAUDE

Je le sais, là!

Mais qu'est-ce que tu...

Ah! Attends.


MAUDE ferme l’écran.


MÉLANIE

Maude? Youhou?


MAUDE prend le téléphone pour appeler sa mère.


MAUDE

Allô, maman,

qu'est-ce que... Papa?


Dans la salle des pas perdus, HUGO sort deux bouteilles vides d’un des bacs; AUDREY, un peu fâchée, prépare ses effets pour partir.


HUGO

Audrey?


AUDREY

Il est pas question que je

m'entraîne avec des vieilles

bouteilles pleines de bave

de toute l'école!


HUGO

Mais on va les laver, là.


AUDREY

Non!


HUGO

Audrey, attends!

Attends un peu, là!

Bébé chat!


Chez les Allard-Fraser, MAUDE est assise devant l’ordinateur et écrit dans son cahier. Elle entend son frère fouiller.


MAUDE

Julien, arrête de fouiller,

ils sont pas dans la cuisine,

les biscuits.


JULIEN

C'est pas juste!


MAUDE

Si t'as si faim que ça,

je vais te faire

un autre sandwich.


L’ordinateur émet une sonnerie. MAUDE répond; le visage de MÉLANIE apparait à l’écran.


MÉLANIE

Puis? T'es-tu arrangée

avec ta mère?


MAUDE

Non, avec mon père.

Il est tellement distrait!

Ce matin, il est parti

avec le cellulaire de ma mère,

plus le sien. Ça fait

que c'est lui qui a répondu…


MÉLANIE

Donc, c'est arrangé?


MAUDE

Ah! Oui, oui!

Il va amener Julien

à son travail,

puis il va me déposer

à l'école en passant.

On devrait être là...

Ah bien!

Il arrive, justement!


JACQUES entre dans la maison.


JACQUES

Allô, êtes-vous prêts?

Il est où, Julien?


[JULIEN:] [Criant de

la cuisine]

Ici!


JACQUES

Viens-t'en, on s'en va, là!


MAUDE

Merci, papa, tu me sauves

tellement la vie!


JACQUES

Ça fait plaisir, ma belle.


[MÉLANIE:] [Parlant

par l’intermédiaire de l’ordinateur]

Oui, merci, M. Fraser.

Heureusement qu'il y a pas

beaucoup de monde qui va

à votre magasin!


JACQUES

Bonjour, Mélanie!

Non, non, quand même,

il y avait 3 personnes

quand je suis parti tantôt.


MAUDE

Ah non! T'as dû

les mettre à la porte?


JACQUES

Il y avait Big René, je lui ai

laissé le magasin en attendant.


MAUDE

T'as pas laissé le

magasin à Big René?


JACQUES

Ah oui, pourquoi?


MAUDE

OK, faut vraiment y aller...

Julien!


Dans la cuisine, JULIEN se verse un verre de lait lorsque sa sœur et HUGO entrent par la porte de derrière.


AUDREY

On aurait tellement pu

se faire prendre.


HUGO

On n'a rien volé.

On a récupéré la récupération.


AUDREY

En plus, les bacs de recyclage

de l'école sont dégueus!


JULIEN

Qu'est-ce que vous faites?


HUGO

On se fait des haltères.

Audrey veut muscler ses bras.


JULIEN

Ouache! Parce que tu veux

avoir des gros bras poilus?


AUDREY

Je veux pas justement, mais

Hugo pense que mes bras

sont pas assez forts

pour une de mes pirouettes.


JULIEN

Ça va être des haltères

écolo-bio.


AUDREY (En riant)

Non! Écolo-broche-à-foin!


JULIEN (Se moquant)

Hé, mais des bouteilles vides,

ça pèse rien.

C'est tes muscles de cerveau

qu'il faudrait que tu

travailles, Hugo.


HUGO

Je le sais, dude. Mais je

vais les remplir avec du sable.

Il y a un carré

de sable au parc?


AUDREY

Pas besoin d'aller au parc,

il y a un sac de gravier

dans le cabanon.


HUGO

Parfait, ça.

Mais ça nous prendrait un

autre contenant.


JULIEN

Attends!


JULIEN termine le lait à même le carton de lait et le tend à HUGO. AUDREY prend un air dégoûté


JULIEN

Tiens!


HUGO

Ç'a l'air bon, ça!


Dans le salon, JACQUES prend une bouchée du sandwich de MAUDE.


MAUDE

Hé!

C'est mon souper, ça, papa!


JACQUES

Ça, c'est le salaire

de ton chauffeur!


MAUDE

Non, papa, redonne-moi

mon sandwich!


Toujours présente à l’écran, MÉLANIE s’impatiente.


[MÉLANIE:] [Criant par le biais

de l’ordinateur]

Bon, ça va faire là! JULIEN!

C'est parce qu'on commence

à manquer de temps, là.


[MAUDE:] [Criant du salon

à JULIEN]

Arrives-tu?


JULIEN

Oui, oui, j'arrive.

J'ai hâte de voir

tes gros bras poilus.


JULIEN quitte la cuisine.


HUGO

Cool. Mais...


AUDREY

Mais quoi?


HUGO

Ça nous prendrait un autre

contenant pour tout équilibrer.


HUGO ouvre la porte du frigo.


AUDREY

Qu'est-ce que tu fais encore?


HUGO

Ah, je l'ai!


HUGO prend un autre carton de lait dans la porte du frigo.


AUDREY

Il est à moitié

plein, celui-là.


HUGO

Juste à le finir.


AUDREY

T'es sûr que ça va marcher

ton programme maison?


HUGO se verse un grand verre de lait.


HUGO

Inquiète-toi pas,

je sais ce que je fais.


AUDREY

D'habitude, quand

tu dis ça, ça finit mal.


Dans le salon, JULIEN se penche pour attacher ses chaussures, assis sur le divan. MAUDE s’impatiente.


MAUDE

Tu peux pas les

attacher dans l'auto?


JULIEN se relève subitement, l’air malade.


JACQUES

Es-tu correct, mon grand?


JULIEN court vers les toilettes et vomit.


JACQUES

Ça va, Julien?

Ah boy!


AUDREY et HUGO arrivent dans le salon.


MAUDE

Qu'est-ce que vous faites là?

Audrey, t'avais pas

un entraînement?


JACQUES (De la salle de bain)

Audrey est arrivée?


AUDREY

Oui, je suis là, j'ai

juste fini ma pratique plus tôt.

C'est quoi, le drame?


MAUDE

Julien vient de vomir.


JACQUES (De la salle de bain)

Audrey, va falloir que tu restes

avec lui. Moi, faut que je

retourne à la boutique,

puis ta sœur a un

travail à faire.


AUDREY

Mais là, Papa!

(S’adressant à MAUDE)

Si Julien est malade,

je peux pas m'occuper de lui,

j’ai plein de compétitions

qui s'en viennent!


HUGO

Exact. C'est pas le

temps d'attraper une gastro.


MAUDE

Il a pas de gastro, il a

juste trop mangé de raisins.


HUGO

Lâche ça, Julien a peut-être

laissé de microbes là-dessus.


HUGO saisit les bouteilles que tenait AUDREY.


AUDREY

Ark!


HUGO

Le litre de lait,

pour être sûrs, aussi.


MAUDE

Bien voyons! On se relaxe

le bouton de panique!


HUGO

On niaise pas

avec ça, une gastro.


AUDREY

S'il te plaît, Maude,

je peux pas prendre de chance,

tout à coup que c'est pas un

hasard, puis que Julien a

la gastro. Je vais

te remettre ça, OK?

Allez!


MAUDE

OK, on va dire

que je comprends.

Même si selon moi,

c'est juste une indigestion.


AUDREY

Merci! Merci, merci, merci!


AUDREY et HUGO montent à l’étage. JACQUES sort de la salle de bain avec JULIEN.


MAUDE (S’adressant à JACQUES)

Audrey peut pas

s'occuper de Julien,

elle a peur d'attraper

des microbes.

Fait que je vais rester ici.


JACQUES

Puis ton travail de recherche?


MAUDE

Peux-tu passer à l'école

donner mes trucs à Mélanie?

Elle va s'arranger.


JACQUES

D'accord.


JULIEN se couche sur le divan.


JULIEN

Je peux-tu avoir mon DS?

Il est dans mon sac.


JACQUES

Il est où, ton sac?


JULIEN

Je l'ai oublié à l'école.


JACQUES

Ah non! Julien!

Qu'est-ce qu'on avait dit

à propos du DS? Tu le laisses...


JULIEN

À la maison!


Dans la chambre d’AUDREY, HUGO lui montre comment s’exercer.


HUGO

Bon, essaie avec les

« grosses » haltères, là.


AUDREY

Un haltère! Puis on peut pas,

on les a laissés en bas à cause

des microbes de Julien.


HUGO

Ah! Ouais,

c'est vrai. Ah, tiens.

Prends ça à la place.


HUGO saisit un dictionnaire et le tend à AUDREY.


AUDREY

OK, je suis vraiment

pas sûre, Hugo, là.


HUGO

C'est à peu près le même

poids, on va y aller

tranquillement.

Bon, installe-toi dans ta

cuisse, mets ton coude de même,

puis remonte comme ça.


AUDREY

Ah! Comme ça?


HUGO

Essaie de le tenir plus droit,

comme « une » haltère.


AUDREY

Un haltère!


HUGO

T'es sûre?


AUDREY suit les instructions d’HUGO et lève le dictionnaire d’un bras.


AUDREY

Oui, je suis sûre, Hugo.

On dit adversité

et on dit un haltère.


HUGO

Si on disait un haltère, je le

saurais, j'en vois chaque jour.


AUDREY

OK, combien tu gages?


HUGO

25 cents!

Regarde, on est pas ici pour un

cours de français, on est ici

pour pomper. Envoye!


AUDREY (Peu convaincue)

Pour pomper, je pompe, là.


L’ordinateur sonne à nouveau. MAUDE s’installe devant et le visage de MÉLANIE apparait à l’écran.


MAUDE

Hmm!


MÉLANIE

Vous êtes pas encore partis?


MAUDE

Julien est malade, je vais

rester à la maison, finalement.

Mais mon père va aller te

porter le matériel à l'école.


MÉLANIE

Fait que je vais me taper

toute la présentation

toute seule?


MAUDE

Mais je me suis occupée

de presque toute la recherche.


JACQUES arrive près de MAUDE.


JACQUES

Pour le matériel, ce sera pas

tout de suite, faut que je passe

chercher le sac de Julien avant.


MAUDE

À son école? Mais c'est

complètement dans une

direction opposée

de mon école!


JACQUES

Je le sais, Maude!

Mais là, regarde...

vous pouvez pas continuer à

faire votre travail sur l'ordi?


MÉLANIE

Ouais, parce qu'on commence

à manquer de temps, là.


MAUDE

Merci, Mélanie, mais

je suis déjà au courant.

(JULIEN arrive près d’eux.)


JULIEN

Qu'est-ce qu'on fait

si quelqu'un a trouvé

mon sac, puis qu'il m'a volé

mon DS?


JACQUES

Bien, on va essayer de le

trouver avant que ça arrive.

Tiens, toi,

prends ça. OK, je reviens.


[MÉLANIE:] [S’adressant à

MAUDE par le biais de l’ordinateur]

On n'a pas le choix,

commence le collage,

puis je vais te guider

virtuellement.


À l’étage, AUDREY fait les exercices recommandés avec le dictionnaire.


AUDREY

Ça se tient super mal, c'est

pas pantoute comme un haltère.


HUGO

Bien, là, t'es pas pire, là.

Fais-en peut-être, je

sais pas, 30 de même.


AUDREY

Trente?


HUGO

Vingt, d'abord.


MAUDE prend un grand carton blanc et le dépose sur le bureau. Le visage de MÉLANIE apparait à l’écran de l’ordinateur devant elle.


MÉLANIE

Bon, on commence.

Wô, wô, wô, wô!

Qu'est-ce que tu fais, là?


MAUDE

Je prends un crayon pour

écrire le titre.


MÉLANIE

Avec un stylo bleu?

C'est un titre, Maude,

pas une réponse d'examen

de mathématiques.

Prends le stylo

avec des brillants.

Non, pas le rose!

Prends le gris, ça va bien

mieux avec Victoire

« Desmorons ».


MAUDE lève les yeux au ciel, un peu exaspérée. Le téléphone sonne; MAUDE crie à AUDREY qui est à l’étage.


MAUDE

Audrey, réponds!


AUDREY se lève pour répondre, mais HUGO l’arrête et prend l’appareil.


HUGO (S’adressant à AUDREY)

Non, non, assis-toi. Continue,

t'es sur une bonne lancée.

Allô?


[STÉPHANIE:] [À l’autre bout

du fil, répondant d’une voix surprise]

Hugo?


HUGO

Oui.


STÉPHANIE

C'est Stéphanie. Écoute,

je me suis rendu compte que

je suis partie sans mon cell.

Là, j'appelle avec celui

d'une collègue de Zumba.


AUDREY se rassoit et reprend ses exercices avec le dictionnaire.


AUDREY

Je peux-tu en faire

juste 10, là?


HUGO

Non, tu peux changer de bras.

Continue. Lâche pas, ma

belle, t'es bonne!


STÉPHANIE (S’impatientant)

Hugo? Youhou?


HUGO

Oui, oui!


STÉPHANIE

Je voulais juste savoir

si tout était correct.


HUGO

Si tout était correct?


STÉPHANIE

À la maison!

Audrey, Maude, Julien,

tout le monde va bien?


AUDREY

OK, OK, je pense vraiment

que je me suis fait mal au dos.


[STÉPHANIE:] [En entendant

la voix d’AUDREY]

Qu'est-ce qu'elle dit?

Elle s'est fait mal?


HUGO

Ouais, ouais, mais

pas beaucoup, là...

(S’adressant à AUDREY)

Commence l'exercice

avec la chaise pour ton triceps.


STÉPHANIE

Hugo! Qu'est-ce qui se passe?


HUGO

Bon, rien de spécial, Stef.

Jack puis Maude sont

en bas, puis Julien, lui...

je sais pas si

je peux en parler.


STÉPHANIE (Inquiète)

Hein? Jacques est à la maison?


HUGO

Oui, oui! Puis

Audrey fait dire

que Julien, il a perdu

son DS, puis qu'il a vomi.


AUDREY

Non, non!


STÉPHANIE (Alarmée)

Quoi?


HUGO

Ouais!


Dans le salon en bas, MAUDE travaille à coller des papiers sur son grand carton.


MAUDE

Ah! Maudit Sri Lanka!

Décolle! Ah!


En retirant le papier, ce dernier déchire. MÉLANIE tente de l’encourager en lui parlant par l’ordinateur.


MÉLANIE

Ah, Maude!

Bon, bien, c'est pas grave.

Dessines-en un autre.

Moi, pendant ce temps-là, je

vais aller à la salle de bains.


MAUDE

Hmm! Tu vas surtout

en profiter pour pas m'aider!


JULIEN se lève du divan et s’approche de sa sœur.


JULIEN

Vous faites encore du

bricolage au secondaire?


MAUDE

Non, c'est pour un

travail sur la vie

d'une personnalité qu'on aime.


JULIEN

Qui?


MAUDE

J'ai choisi Victoire

Desmarais, la journaliste

qui a donné son nom à mon école.


JULIEN

Ouache!

Tu pouvais choisir n'importe

quelle personnalité connue,

puis t'as choisi

Victoire Desmarais?


MAUDE

Ouais!


JULIEN

T'es bien nerd!


MAUDE (Un peu fâchée)

T'étais pas censé

être malade, toi?


HUGO descend l’escalier et tend le téléphone à MAUDE.


HUGO

C'est Stef.


MAUDE

Allô?

Non, il a juste mangé

trop de raisins.

Bien non, il a pas la gastro.

Qui t'a mis ça dans la tête?


Debout à côté de MAUDE, HUGO en rajoute. MAUDE le regarde, fâchée.


HUGO

Ç'a l'air grave, son affaire.

Il faut pas

qu'Audrey attrape ça.


MAUDE

Tu vas faire capoter ma mère!

Non, il est...

il est allé chercher

son sac avec son DS.

Oui, il est correct, là.

Je pense que...

Ayoye!


MAUDE s’est levée tout en parlant à sa mère; elle glisse sur le plancher et tombe par terre. JULIEN, couché sur le divan, se met à rire à gorge déployée.


MAUDE

Non, ça va, je suis correcte.

Regarde, t'entends?

C'est Julien qui rit.

Il va bien, hein!


Revenu dans la chambre, HUGO est paniqué.


HUGO

Je suis sûr qu'il a

la gastro. Je suis sûr!


AUDREY (Inquiète)

II va vraiment falloir que je

fasse attention. Ma prochaine

compé, c'est dans 9 jours.


HUGO

Puis tout d'un coup que Julien

a laissé des microbes

dans la cuisine?

Va bien falloir que tu manges!


AUDREY

Je vais faire attention.


HUGO

Bien non, c'est pas assez!

Il y a peut-être des microbes

de Julien qui se reproduisent

partout dans la maison,

dans le salon, dans la cuisine,

même dans la salle de bains.


AUDREY

Mais que veux-tu que je fasse?


HUGO

Moi, je dis qu'il

faut décontaminer

la maison le plus possible.


AUDREY

OK, mais comment on fait ça?


HUGO

Ta mère pourrait laver

tout ce que Julien a touché

avec de l'eau de Javel.


AUDREY

Bien, voyons, Hugo.

Là, t'exagères.


HUGO

D'abord...

tu pourrais venir

passer la semaine chez nous.


AUDREY

Mes parents voudront jamais,

puis ta mère non plus.


HUGO

Ouais....

Ah! Je l'ai!


AUDREY

Quoi? Quoi?


HUGO

Bien non, toi, tu t'assis,

puis tu restes ici jusqu'à

temps que je revienne, OK?


AUDREY

Je fais quoi en attendant?


HUGO

Tes exercices de

triceps avec la chaise.


AUDREY

Tu m'as à peine expliqué

comment faire! Où tu vas?


HUGO

Dans le cabanon, chercher

une arme de protection massive

contre les microbes.

Hasta la vista, bébé.


HUGO a mis un masque anti-poussières et s’est installé à côté de MAUDE pour nettoyer le clavier de l’ordinateur avec un cure-oreille. Il donne un masque à MAUDE.


MAUDE

Tu veux vraiment

que je mette ça?


HUGO

Pas le choix. Tout le monde

sait que les claviers, c'est

une ruche à bactéries.


MAUDE

Pff!


Dans sa chambre, AUDREY poursuit ses exercices.


MAUDE

Hugo! C'est parce

que je dois travailler.


HUGO

Tu fais des ti-dessins,

pas besoin du clavier.


MAUDE

Non, mais j'ai besoin

de concentration.


HUGO

C'est pas de ma faute si t'es

pas capable de te centrer.


MAUDE

Concentrer.


Le visage de MÉLANIE réapparait à l’écran.


MÉLANIE

Maude, je suis de retour.

Qu'est-ce que vous avez

dans le visage?


HUGO

C'est pour nous protéger des

bactéries de gastro de Julien!


MÉLANIE (Alarmée)

Ah! Julien a la gastro!

Mais là, Maude,

notre beau travail!

Il va y avoir plein

de bactéries dessus!


MAUDE

Il a pas la gastro,

c'est juste une indigestion!


Au même moment, AUDREY descend les rejoindre.


AUDREY (S’adressant à HUGO)

Toi, là, je ne

t'écoute plus jamais!


HUGO

Qu'est-ce qu'il y a?


AUDREY

À cause de tous tes

exercices broche à foin,

j'ai super mal aux bras!


MÉLANIE assiste à la scène par l’intermédiaire de l’ordinateur.


MÉLANIE

Oh! Oh!

Chicane de couple!


HUGO

Ça va passer.


AUDREY

Non, ça passe pas! Je pourrai

même pas faire de pirouettes

à ma prochaine compé!


HUGO

Prends ça, puis étire-toi.

Ça va te faire du bien!


HUGO tend une grande serviette à AUDREY.


AUDREY

Ce qui me ferait du bien,

ça serait que tu retournes

chez vous!


HUGO

Mais, mon amour,

je voulais juste t'aider, là!


AUDREY

Tu penses que tu m'aides,

mais c'est pas ça que tu fais!


MAUDE (Exaspérée)

Allez vous engueuler ailleurs,

moi, il faut que je travaille.


JULIEN

Puis moi, j'ai la gastro!


STÉPHANIE arrive à la maison à ce moment-là.


STÉPHANIE

Mais qu'est-ce qui

se passe, ici?


MAUDE

Ah! Rien du tout!


AUDREY

Non! Tout va mal!

OK, je me suis même blessée!


JULIEN

Puis moi, j'ai la gastro.


JACQUES arrive précipitamment.


JACQUES

Bon, tout est réglé!


STÉPHANIE

Ça, ça m'étonnerait.


JULIEN

Parce que moi,

j'ai la gastro, p'pa!


Quelque temps plus tard, tout est plus tranquille. JACQUES et STÉPHANIE sont sur le divan et JULIEN dort entre eux.


JACQUES

Bon, va falloir que je

retourne à la boutique, moi.

À moins qu'une autre catastrophe

nous soit tombée dessus

sans qu'on s'en aperçoive.


[STÉPHANIE:] [Levant le nez

de son livre]

La catastrophe,

c'est que j'aie oublié mon

cellulaire ici alors que les

enfants avaient besoin de moi.

Sais-tu ce que ça leur envoie

comme message?


JACQUES

Non.


STÉPHANIE (Découragée)

Un message de rejet!

C'est écrit

dans Parents Performants.


JACQUES

Tu diras à

Parents Performants

que t'as pas oublié ton

cellulaire, c'est moi qui

l'ai pris ce matin par erreur.


STÉPHANIE

Je l'ai pas oublié?


JACQUES

Non. Puis les imprévus,

puis les conflits d'horaire,

puis des enfants malades, ça

arrive dans toutes les familles

du monde, même dans

les meilleures.


JULIEN ouvre les yeux.


JACQUES

Bon!

Notre grand malade!


STÉPHANIE

Hon, mon ti-loup! Comment

tu te sens, toi? Ça va mieux?


JACQUES

Un peu. Est-ce que t'as

retrouvé mon sac d'école, papa?


JACQUE sort son sac de derrière le divan.


JULIEN

Wouhou!


JACQUES

Sais-tu quoi? Il était ici,

dans la cour,

à côté de la porte.


JULIEN fouille son sac.


JULIEN

Mon DS! Il est pas là!


JACQUES

Non, non, non! C'est pas vrai!


STÉPHANIE

T'es sûr qu'il était

dans ton sac ce matin?


JULIEN

Ah! Non!

C'est parce que je l'ai mis

en dessous de mon oreiller.

J'ai joué avec mon DS hier soir.

Merci, p'pa, pour le sac!


JULIEN part chercher son DS dans sa chambre à l’étage.


JACQUES

Je pense que je

vais le vendre!


STÉPHANIE (En riant)

Je te le rachète!


JACQUES (En riant)

Je te fais ça pas cher!


STÉPHANIE

T'es fin!


Un peu plus tard, MAUDE est dans la cuisine et travaille sur son affiche. Sa mère arrive près d’elle.


STÉPHANIE

Ouais, tu travailles fort!

Mélanie ne t'aide plus?


MAUDE

Elle est partie s'acheter

des chaussures.


STÉPHANIE

Bien, là, Maude,

tu vas avoir besoin d'aide!

Veux-tu que je te donne

un petit coup de main?


MAUDE

Maman! Ça va être correct.


STÉPHANIE

OK!

Mais tu pourrais peut-être

interchanger la photo

avec le texte...


MAUDE la regarde.


STÉPHANIE

OK, j'ai rien dit.


AUDREY apporte un verre d’eau à HUGO qui est assis dans le salon. Elle s’assoit à côté de lui en souriant.


HUGO

Merci.

J'ai été un peu intense, là.


AUDREY

Un peu?


HUGO

Un peu pas mal.


AUDREY

Un peu pas mal beaucoup,

je dirais.


HUGO

Je m'excuse vraiment

multiplié par 22.


AUDREY

Mais je le sais que tu

voulais pas mal faire.


HUGO

Exactement!


AUDREY

Mais la prochaine fois,

je vais me fier à mon coach.

Un entraîneur, c'est assez.


JULIEN arrive près d’eux; HUGO fait un mouvement de recul.


JULIEN

Relaxe, ça va mieux.


JULIEN se dirige ensuite vers la cuisine pour voir MAUDE.


JULIEN

Elle est belle,

ton affiche, finalement.


MAUDE

Merci. Mais c'est

loin d'être fini.


JULIEN

C'est comme une

carte routière!


MAUDE

Ouais.

Mais chronologique. Ça veut dire

qui suit une ligne du temps.

Julien, es-tu correct?


Soudainement, JULIEN devient blanc; il fait signe que non avec la tête.


MAUDE

Non, non, non, non!

Pas sur mon travail!

Nooonn!


JULIEN vomit sur l’affiche de MAUDE. HUGO et AUDREY arrivent précipitamment.


HUGO

Je le savais!

Je le savais qu'il

avait la gastro!


AUDREY

Maman!


JULIEN

Je m'excuse, Maude.


HUGO et AUDREY mettent les masques sur leur visage. MAUDE tente de réconforter son frère.


MAUDE

Ah, c'est pas grave, là.

Maman!

Julien a vomi sur mon travail!


STÉPHANIE

Ah non!


STÉPHANIE arrive dans la cuisine et prend JULIEN en charge.


HUGO

Viens-t'en! Attention!


HUGO pousse AUDREY hors de la cuisine. MAUDE, complètement découragée, tombe assise sur la chaise.


MAUDE

Ah!


Le lendemain, MAUDE rejoint MÉLANIE dans la salle des pas perdus. Elle se laisse tomber sur la chaise et met la tête sur la table.


MÉLANIE

Maude? Youhou?


[MAUDE:] [D’une voix à peine

audible.]

Salut.


MÉLANIE

Bien, voyons!

Ça va? On dirait que tu t'es

battue avec ton rideau

de douche!


MAUDE

Je me suis couchée à minuit

et demi pour finir le travail.

Sauf qu'à minuit et demi,

j'avais pas encore fini,

donc je me suis levée

à 5 h 15 ce matin

pour le finir pour vrai.


MÉLANIE

T'es pas sérieuse?


MAUDE

Full sérieuse. J'ai le

cerveau en sauce béchamel.


MÉLANIE

Ça veut dire que t'as dormi

combien de temps?

5 h 15 moins 12 h 30...


MAUDE

Quatre heures et trois quarts.


MÉLANIE

Ouais!

Ton cerveau en sauce béchamel

fonctionne encore pas trop mal!


MAUDE

Regarde! Ç'a valu

la peine, hein?


MAUDE déroule l’affiche pour la montrer à MÉLANIE.


MÉLANIE

Oublie ça!

Je nous ai négocié un délai.


MAUDE

Un délai?


MÉLANIE

Oui, madame!

J'ai parlé à mon père

qui a parlé à la prof.

Puis il lui a dit que ton frère

a la gastro, puis que

c'était compliqué,

puis que c'était impossible

de travailler en paix.

Ça fait que c'est ça,

on a 3 jours de plus!


MAUDE

Quoi?


MÉLANIE

Maude, t'es pas contente?

T'as 3 jours de plus

pour l'améliorer!

Parce que tu sais, ça paraît que

ça a été fait un peu rush,

quand même.

Je serais un peu gênée

de mettre mon nom là-dessus.

Maude? Qu'est-ce que tu fais?


MAUDE prend son sac précipitamment et se met à fouiller dedans.


MAUDE

Tu seras pas gênée.

J'efface ton nom

sur mon travail!


MAUDE se met à effacer.


MÉLANIE

Maude, niaise

pas, donne-moi ça.


MAUDE

Je niaise pas!


MAUDE émet un grognement. MÉLANIE sursaute et recule.


MÉLANIE (En riant)

T'es bien intense, toi,

tout d'un coup!

Veux-tu bien me dire

ce que je t'ai fait?


MAUDE la regarde avec des yeux méchants et remet sa tête sur la table.


Fin de l’épisode

Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


MÉLANIE

Salut, les subito! Pour jouer

ou revoir des émissions,

visitez notre site.


Générique de fermeture















Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par