Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Jennifer

Vincent veut sauver le projet de rénovation de sa chambre, Maude doit trouver d’urgence un remplaçant au journal et Francis veut remédier au problème de verrou brisé de la porte de la salle de bain, en vue de l’arrivée de sa cousine.



Réalisateur: Stephan Joly
Acteurs: Camille Felton, Gabrielle Fontaine, Alice Morel- Michaud
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début générique d'ouverture

Titre :
Subito texto

Titre :
Fin du générique d'ouverture


VINCENT est dans sa chambre et dort profondément lorsque son réveil sonne. Il tente de l’atteindre pour l’arrêter, mais celui-ci tombe par terre. Il se lève tout endormi, trébuche sur des objets laissés au sol et en tentant de reprendre son équilibre, il se cogne l’orteil sur une boite. Sa mère ouvre la porte de sa chambre.


MARIE

Vincent! Vincent.

Ton cadran sonne, mon loup.


VINCENT

Quoi?


MARIE (Un peu plus fort)

Ton cadran sonne!


VINCENT

Parle plus fort,

mon cadran sonne!


MARIE hausse les épaules et s’en va.


VINCENT

S'cuse-moi.


VINCENT cherche son réveil pour l’éteindre.


Non loin dans une autre maison, MAUDE est dans sa chambre devant l’ordinateur et compose un numéro pour un appel vidéo. Le visage de SAMI apparaît à l’écran.


SAMI

Salut, Maude.


MAUDE

Salut, Sami!


SAMI

Qu'est-ce qui se passe?


MAUDE

Oh! Rien de spécial.

Je voulais juste te dire

de pas te décourager,

ta mission est presque terminée.


SAMI

Ma... mission?


MAUDE

Bien, oui!

T'sais, ta mission?

Attendre à ce soir avant

de dire à Mélanie qu'elle

t'intéresse pas.


SAMI

Maude, j'ai été cool, là! J'ai

rien dit, mais tu m'as demandé

d'attendre jusqu'à vendredi,

puis aujourd'hui,

c'est vendredi, fait que…


MAUDE

Je sais, mais l'heure limite

pour les inscriptions

pour le journal c'est 4 h.

Faut juste pas que tu lui parles

de la journée, c'est tout. Ha!


SAMI

Puis, comment je fais ça?

Je me cache aux toilettes?

Ça fait 3 jours que je l'évite.

Elle va commencer à me

trouver louche!


MAUDE

Bien... Oh!

Tu pourrais lui donner

une chance, hein?

On sait jamais, peut-être que tu

vas tomber en amour avec elle?


SAMI

Maude, j'ai plus de chances

de tomber en amour avec la

surveillante qu'avec Mélanie.


MAUDE

Ha! Ha! Ha!


Chez les Beaucage, VINCENT descend dans la salle à manger. En passant près d’une des chaises, il se cogne le pied à nouveau.


VINCENT

Aaaaaow!


FRANCIS

Coudonc! As-tu rêvé que t'as

été refusé à Saint-Placide?

Ah non, c'est vrai! T'as été

refusé à Saint-Placide!


JULIEN

Ha! Ha! Ha! Hé!

T'es pas cool avec lui.


VINCENT

Julien, merci,

puis Francis, ferme-la.

(S’adressant à JULIEN)

T'as fini les céréales?


JULIEN

Ça se peut.


VINCENT

Maman, ma chambre,

là, je suis vraiment...


MARIE lève la main pour l’interrompre, car elle est au téléphone.


[MARIE:] [Parlant

au téléphone]

Mais oui, je comprends.


Pendant ce temps, MAUDE tente de convaincre SAMI.


MAUDE

Écoute, Sami. Je te demande

juste une journée de plus.


SAMI

C'est correct, là! Je vais

attendre à ce soir avant de

lui envoyer un courriel.


MAUDE

Bien, non! On casse pas avec

quelqu'un par courriel,

ça se fait pas!


SAMI

Je peux pas casser;

je sors même pas avec.


MAUDE

Ça se fait pas quand même!

Non, regarde.

C'est pas compliqué.

Tu l'attends après l'école,

hein? Après l'école.

Et tu lui dis: « Mélanie,

t'es super gentille,]

mais tu m'intéresses pas.


SAMI

Oui. C'est vrai que c'est

pas compliqué, hein?

C'est juste la fille pas mal

intense du directeur avec qui

je partage mon casier!


MAUDE

Inquiète-toi pas,

elle va s'en remettre.

Mélanie va avoir 100 000 autres

kicks avant le bal des

finissants. Ha!

Oh! Souris, Sami!

Ce soir, tout ça va être fini!


SAMI

Est-ce qu'on pourrait déjà

être ce soir, là?


MAUDE

Bien, bonne journée,

à tantôt!


Chez les Beaucage, MARIE est toujours au téléphone.


MARIE

Oui, prends ton autre ligne.

Je t'attends.


Le père des garçons entre dans la salle à manger, un journal à la main, et s’assoit à la table.


ALAIN

Oh non!

Le journaliste en parle

dans son article!


MARIE

Oh, Alain!

Ç'arrive à tout le monde de

faire des petites erreurs dans

la vie. Stresse pas avec ça.


JULIEN

Pourquoi tu stresses, papa?


FRANCIS

Parce qu'il a fait un lapsus.

C'est quoi, un lapsus?

Bien, c'est quand tu veux dire

quelque chose, mais c'est le

mauvais mot qui sort.

Alors au lieu de dire « Mords pas

la main qui te nourrit, » tu dis

« Pas le nain qui me nourrit".


VINCENT

Ha! Ha! Ha!

As-tu vraiment dit ça?


JULIEN

C'est qui, ce nain-là?


ALAIN

J'étais stressé.

Ma première grosse entrevue

depuis le début de

la campagne électorale.

Saad puis Jacques vont-tu me

picosser avec ça à soir?


MARIE

C'est sûr!


VINCENT

C'est vrai! C'est ce soir,

notre party de voisins

de la rentrée.


[JULIEN:] [Lisant le journal

à voix haute]

"Le candidat Alain Beaucage a

fait crouler de rire

l'assistance en affirmant…"


ALAIN

C'est beau, Julien,

je l'ai déjà lu.


JULIEN

Ça veut dire quoi,

"crouler de rire"?


MARIE

Ça, c'est quand... Oui?

(Au téléphone)

Oui, oui. Je suis toujours là.


FRANCIS

C'est quand tu ris tellement

que tu te roules à terre.


ALAIN

C'est beau, Francis. Des

belles précisions, mais je l'ai

déjà lu. On peut-tu parler

de d'autre chose?


VINCENT

Oui! Ma chambre.

Est-ce qu'on va la rénover avant

2040? Ça fait 6 mois

que vous me promettez

qu'on va changer la déco.


ALAIN

Oui, oui, on regardera ça.


VINCENT

Maman!


MARIE fait signe à VINCENT d’attendre.


MARIE (Au téléphone)

Oui. Écoute, on se

tient au courant.

Prends soin de toi,

je t'embrasse. Ciao!


VINCENT

Bon! Ma chambre, je ne suis

vraiment plus capable!


MARIE

Oui! Justement, Vincent, ton

père, puis moi, on va en parler.


ALAIN

Ah oui?


MARIE

Hmm hmm!


MARIE fait un signe entendu à ALAIN.


ALAIN

Ah! Oui. Bien,

oui, certain.


VINCENT

Ça veut dire quoi?


FRANCIS

Ça veut dire que tu vas

passer ton secondaire

dans un lit en petite auto.


VINCENT

Tu peux bien parler, toi,

monsieur "Je viens de changer

ma tapisserie avec des

petits dinosaures dessus"!


VINCENT et FRANCIS commencent à se chamailler. MARIE intervient.


MARIE

Hé! Les gars, on arrête ça!

Non, non! Bye, Francis,

bonne journée. Vincent,

je te le promets.

On va en parler plus vite

que tu penses, de ta chambre.


ALAIN

On sait que t'es tanné,

Vincent, mais c'est quand même

pas une urgence nationale, hein?

Ton lit prendra pas en feu!


L’alarme de feu retentit tout à coup dans la cuisine. Tout le monde s’y précipite.


ALAIN

Oh! Oh!


JULIEN imite la sirène d’un camion de pompier. VINCENT secoue un linge au-dessus du grille-pain qui fume.


MARIE

Vite, vite, vite!

Débranche le toaster,

débranche!


Pendant ce temps à l’école, MAUDE talonne JULIE-PIER dans le couloir.


MAUDE

Julie-Pier!


JULIE-PIER

Salut, Maude.


MAUDE

J'ai trouvé 3 personnes

juste à temps! Comme ça,

on va avoir assez de monde,

puis le journal

disparaîtra pas!


JULIE-PIER

Ah oui? Oups!


MAUDE

"Oups"? Qu'est-ce

qu'il y a?


JULIE-PIER

Prends-le pas mal,

mais je ne pensais jamais

que tu y arriverais.


MAUDE

Je le prends pas mal. Ha!


JULIE-PIER

Non. Ce que je veux dire,

c'est que je me suis déjà

engagée dans l'équipe de basket.

Ça fait que je lâche

le journal.


MAUDE

Hein? Non, mais c'est parce

que tu m'as dit que si je

trouvais assez de monde,

t'allais rester dans le journal.


JULIE-PIER

Oui, je sais.

Je suis poche, hein?

Désolée! Bonne journée.


MAUDE

Merci.


Un peu plus loin, VINCENT marche vers son casier lorsqu’il aperçoit son père.


VINCENT

Papa? Qu'est-ce

que tu fais là?


ALAIN

Je suis venu vous chercher.

Aujourd'hui, toute la famille

dîne à la maison.


FRANCIS

Il veut pas nous

dire pourquoi.


VINCENT

C'est si grave, un lapsus?


ALAIN

Non, ça n'a rien à voir avec

ça. Vous savez, les gars,

dans la vie comme au hockey,

ç'arrive qu'un père de famille

doive prendre un temps d'arrêt

en plein milieu d'un match...


ALAIN, FRANCIS ET VINCENT

Pour réévaluer

une situation critique

avec ses joueurs.


ALAIN

Voilà!


VINCENT

Papa, faut que t'arrêtes de

parler comme un coach de hockey.

C'est pas bon

pour tes élections.


FRANCIS

Si t'avais joué

dans la Ligue nationale, peut-

être que ça passerait

mieux, mais...


ALAIN

Alors merci, les gars pour

ces critiques constructives,

mais là, on va y aller parce que

Julien nous attend dans l'auto.

Come on, skate!

Skate, les

boys! Skate!


À la maison des Beaucage, MARIE prépare une salade. ALAIN fouille dans le frigo.


ALAIN

Bien, on va manger de la salade

avec de la vinaigrette.

Il n'y a plus de poulet.


MARIE

J'ai pas eu le temps de faire

l'épicerie. J'y vais tantôt,

faut que j'achète des bouchées

pour le 5 à 7 de ce soir.


Toute la famille est maintenant assise à la table.


VINCENT

Bon. Pourquoi vous vouliez

qu'on vienne dîner ici?


MARIE

Ta cousine Jennifer vit...

des choses un peu

difficiles à Rimouski.


JULIEN

Comment ça?


ALAIN

Bien, parce que votre tante

Brigitte est dépressive.


MARIE

Hum-hum! Elle est malade.


ALAIN

Oui, s'cusez. Elle est malade.

Puis, votre oncle André,

il est en...

en voyage d'affaires

au Costa Rica.


MARIE

Il est pas au Costa Rica,

il est au Chili, mais

c'est pas grave.

Finalement, Brigitte peut pas

s'occuper de Jennifer,

donc elle va venir vivre

avec nous autres pendant un

petit bout de temps.


JULIEN

Ma tante Brigitte?


FRANCIS

Mais non, Jennifer!

Puis c'est combien de temps,

un bout de temps?


ALAIN

Bien... on sait pas.

Mais ce qu'on sait,

c'est qu'elle va aller

à la même école que vous autres

le temps qu'elle va être ici.


JULIEN

Elle arrive quand?


MARIE

Elle arrive ce soir,

je vais la chercher au terminus

pendant notre 5 à 7.


FRANCIS

Hum... Mais elle

va dormir où?


VINCENT

Euh... c'est quoi l'affaire?


MARIE

Elle va dormir

dans ta chambre, tu vas dormir

dans la chambre de Julien.


JULIEN

Yes! Comme ça, on va pouvoir

faire des tournois de DS

avant de s'endormir!


VINCENT

Il n'en est pas question.


MARIE

C'est le choix le plus

logique, mon grand.


VINCENT

C'est le choix le plus

antidémocratique, tu veux dire!

Pourquoi c'est moi qui dois

prêter ma chambre?


ALAIN

Parce que la chambre à Julien

a déjà 2 lits. Puis Francis,

sa chambre vient d'être rénovée.


FRANCIS

Oui, puis j'ai pas encore eu

le temps d'en profiter.


VINCENT

C'est pas une raison!


ALAIN

Hé! Calme-toi!

Puis en plus, comme ta chambre

est la prochaine à être rénovée,

Jennifer va pouvoir la décorer

comme elle veut sans problème.


VINCENT

Ça veut dire que pendant

qu'elle fait des trous

dans mes murs, je vais me taper

Julien qui grince des dents?


JULIEN

Hé! C'est pas vrai, je ne

grince même plus des dents!


MARIE

Mais non, mon loup!


ALAIN

On sait que ça fait

pas ton affaire, mais la

décision est prise.


Un peu plus tard, VINCENT arrive dans la chambre de JULIEN.


VINCENT

Julien.

Mettons que je te

demande d'aller dormir

dans la chambre de Francis

pour que Jennifer dorme ici,

qu'est-ce que tu me

demanderais en échange?


JULIEN

Toutes tes minutes d'ordi

pendant... un mois!


VINCENT

Ha! Ha! Mais t'auras même pas

le temps de les utiliser!


JULIEN

Si tu préfères que Jennifer

dorme dans ta chambre...


VINCENT

OK.


JULIEN

Yes!


VINCENT

Francis!


[FRANCIS:] [D’une autre

pièce]

J'ai pas le temps!


VINCENT

C'est important!


FRANCIS arrive dans la chambre de JULIEN, un marteau et un tournevis en mains.


FRANCIS

Quoi?

Je sais pas si vous savez,

mais Jennifer arrive ce soir,

puis on n'est

vraiment pas prêts!


VINCENT

Prêts? Pourquoi?


FRANCIS

S'cusez, mais il y a une fille

qui s'en vient vivre ici.


JULIEN

Puis ça?


FRANCIS

La porte de la salle de bain,

elle se barre même pas!

Jennifer va capoter!


VINCENT

Autant que toi,

ça m'étonnerait.


JULIEN

De toute façon, tu serais même

pas capable de réparer la porte.

T'es un intellectuel.


VINCENT

Puis une serrure brisée,

ça se répare pas. Ça va te

prendre une nouvelle poignée.


FRANCIS

J'ai pas le temps de faire

ça avant ce soir!


VINCENT

Oublie ça, Francis!

Moi et Julien ici, on aimerait

te parler de notre proposition.


JULIEN

Jennifer va dormir ici

et moi, je vais

dormir avec toi!


FRANCIS

Oubliez... ça!


VINCENT

Bien là, attends!


FRANCIS

J'ai dit non.


Pendant ce temps, MÉLANIE et MAUDE discutent devant les casiers à l’école.


MÉLANIE

Mais lui as-tu dit à Julie-

Pier que je suis la fille

du directeur, moi?


MAUDE

Non.


MÉLANIE

En tout cas, si

elle le sait pas encore,

elle va l'apprendre assez vite,

puis elle va se sentir

petite dans ses shorts!


MAUDE

Ton père peut quand même

pas forcer Julie-Pier à

retourner au journal.


MÉLANIE

Non, mais nous,

on peut lui faire croire

qu'il est vraiment fru qu'elle

ait pas tenu sa promesse.


MAUDE

C'est un peu

intense comme plan.


MÉLANIE

Mauuuude, réveille!

Ça se fait pas, ce qu'elle a

fait! On comptait sur elle!

Puis, je suis certaine que Sami

aussi va être vraiment fâché.


MAUDE

Tu penses?


MÉLANIE

Mais oui! Hé!

T'as pédalé toute la semaine

pour trouver du monde pour le

journal, puis là soudainement,

à la dernière minute,

madame préfère le basket!

Pok, pok et repok!


MAUDE

T'as raison.


MÉLANIE

Hmm hmm.


JULIE-PIER arrive et tasse les deux filles pour atteindre son casier.


JULIE-PIER

Excusez-moi.


MÉLANIE

Ah, tiens!

Julie-Pier la pas fiable!

As-tu 2 minutes? Il faudrait

qu'on te parle dans le casque!


JULIE-PIER

Ha! Woooouh!

J'ai quasiment eu peur, là!


MÉLANIE

H...

Oh, Sami! Youhou!

S'cuse-moi, Maude.

Il faut absolument que je lui

parle avant le début

des cours. Bye!


Excitée, MÉLANIE salue MAUDE et part rejoindre SAMI.


JULIE-PIER

Intense, ta

best.


MAUDE

Ha! Ha! Ha! Oui!


JULIE-PIER

Qu'est-ce que

tu voulais me dire?


Un peu plus loin dans le couloir, VINCENT est assis sur un banc et lit un journal. SAMI arrive et s’assoit près de lui. MÉLANIE le suit de près.


MÉLANIE

Je me disais que si t'es libre

ce soir, on pourrait peut-être

faire quelque chose ensemble?


SAMI

Euh... c'est parce que --


MÉLANIE l’interrompt et pousse VINCENT pour s’assoir à côté de SAMI.


MÉLANIE

Oh, je le sais!

Tu pourrais peut-être venir

souper chez nous! Oh oui!

Je suis certaine que mon père va

être d'accord. Je vais aller lui

demander tout de suite! Bye!


MÉLANIE s’éloigne, contente.


VINCENT

Pourquoi tu lui as pas

dit que t'avais un 5 à 7

chez nous ce soir?


SAMI

Oh, c'est vrai!

Mais d'un autre côté,

elle serait capable de

s'inviter pour venir avec moi.


VINCENT

Oh! Tout sauf ça.


SAMI

Comment je vais faire pour lui

dire qu'elle m'intéresse pas?

Elle ne me donne jamais

le temps de placer un mot!


VINCENT

T'as juste à la texter.


SAMI

On casse pas avec une fille

par textos, ça se fait pas.


VINCENT

Tu casses pas,

tu sors pas avec.


SAMI

Oh! C'est toi qui me mélanges!


VINCENT

OK. Est-ce qu'on peut revenir

à mon problème de cousine?

J'ai réussi

à convaincre Julien

de dormir dans la chambre de

Francis, mais Francis ne

veut rien savoir.


SAMI

Essaie mon plan.


VINCENT

Une histoire de bluff?

Non. Non, je suis pas sûr.

Je pense pas qu'il va embarquer.


SAMI

T'as vraiment envie de dormir

avec ton petit frère pour

les 6 prochains mois?


VINCENT aperçoit FRANCIS et l’interpelle.


VINCENT

Francis!


Pendant ce temps, MAUDE explique la situation à JULIE-PIER.


MAUDE

Hmm. Mélanie, c'est

la fille du directeur.


JULIE-PIER

Tu penses qu'en te pointant

avec la fille du directeur,

je vais changer d'idée

pour le journal?


MAUDE

Non! Non, c'est...

C'est juste que...


JULIE-PIER

C'est juste qu'à cause

de moi, t'auras pas le temps

de te trouver un remplaçant

avant 4 h? Je le sais,

Maude, mais...


[MAUDE:] [Sur un ton

suppliant]

Je comptais sur

toi, moi, Julie-Pier.

Tout le monde comptait sur toi!


JULIE-PIER

Ouais, je le sais. Hi!

Bon. Je te propose

un compromis, OK?

Je vais rester un journal, mais

tu me trouves un remplaçant le

plus vite possible. Ça marche?


MAUDE

C'est parfait.

Oh! Oui, oui, oui!

Merci, merci, merci,

merci, merci, merci!


FRANCIS a rejoint VINCENT et SAMI.


FRANCIS

Regarde, OK? C'est non,

je changerai pas d'idée.


VINCENT

OK, c'est comme tu veux.

Mais si tu laisses pas Julien

dormir dans ta chambre,

je dis à tu sais qui que

t'as un kick sur elle.


FRANCIS

Pfff! C'est quoi,

cette histoire-là?

J'ai pas de kick!

Ah oui? Qui?


VINCENT pointe quelqu’un dans le couloir.


FRANCIS

OK, OK, OK! C'est oui

pour Julien.

Comment vous l'avez su

pour la fille?


VINCENT

Bien, c'est tellement évident!


SAMI

Tellement!


FRANCIS

Oh oui?


FRANCIS s’apprête à partir, mais VINCENT l’arrête.


VINCENT

Francis! J'ai une idée

pour la salle de bain.

Au lieu d'acheter une nouvelle

poignée de porte,

t'as qu'à fabriquer une pancarte

qu'on accrocherait sur la porte.

D'un côté, il serait écrit

"libre" et de l'autre…


FRANCIS

"Occupé"! C'est parfait,

un écriteau!

Ça paraît peut-être pas, mais tu

peux être brillant, le frère.


VINCENT

H... J'en reviens pas, il a

vraiment un kick sur une fille!


SAMI

Je te l'avais dit.


VINCENT

Je me demande c'est qui.


SAMI

Avoue que ce serait génial

si c'était Mélanie!


MÉLANIE arrive pour tourner le coin et rejoindre les garçons, mais elle s’arrête en entendant leurs propos.


SAMI

Je pourrais lui dire:

Arrête de me courir après, puis

va voir Francis. Avec lui au

moins, t'as des chances.


VINCENT

Je veux pas briser

tes rêves, Sami, mais ça

m'étonnerait beaucoup

que mon frère soit

le genre à Mélanie.


En ayant entendu suffisamment, MÉLANIE tourne les talons et se dirige en colère vers son casier. SAMI arrive près d’elle.


SAMI

Mélanie, ça marchera pas,

nous deux.

Euh... pour le souper je veux

dire. Pour le souper.


MÉLANIE

Tant mieux parce que

tu n'es plus invité.


SAMI (D’un ton soulagé)

Sérieux?


SAMI se reprend avec un ton préoccupé.


SAMI

Euh... sérieux?


MÉLANIE (Très fâchée)

Arrête de faire

l'hypocrite, Sami!

Je sais que tu penses

que je trippe sur toi.


SAMI

Ah bon? Puis, c'est

pas vrai?


MÉLANIE

Pour qui tu te

prends, là? Justin Bieber?

Tu penses que toutes les filles

trippent sur toi parce que

t'es... super cute,

puis super fin, puis...

Puis, t'es même pas si

cute que ça en passant!


MAUDE arrive près d’eux subitement.


MAUDE

Tout est arrangé finalement!

J'ai parlé à Julie-Pier,

puis elle accepte de rester au

journal en attendant que je lui

trouve un remplaçant! Wouhou!


MÉLANIE

Bonne chance avec votre petit

journal parce que moi,

je débarque!


MAUDE

Comment ça?


MÉLANIE

Il pense que je suis en amour

avec lui! Ha! C'est pas

parce que je suis fine

avec un gars que je suis en

amour avec, franchement!


SAMI

Bien là! Un peu plus, puis

tu me sautais dessus!


MÉLANIE

Toi, là...


MÉLANIE se dirige vers SAMI avec un air menaçant.


MAUDE

Voyons! Voyons!

Mélanie, tu vas pas quitter

le journal pour... ça?


MÉLANIE

Bien, c'est lui

ou c'est moi.

Choisis.


MAUDE

Hein? Mais je peux pas!


MÉLANIE

OK. Bien, arrange-toi

sans moi d'abord.


SAMI

Mélanie, je voulais

juste pas que tu penses…


MÉLANIE

Tuut! Toi, parle-moi pas! OK?


MÉLANIE s’éloigne.


MAUDE

Qu'est-ce que

t'as fait, là?

Tu viens de casser avec elle.


SAMI

J'ai pas cassé, là!

Je sortais même pas avec elle!


MAUDE

Qu'est-ce que t'as fait alors?


SAMI

Mais je sais pas! Ah! Elle a

dû m'entendre pendant que je

parlais avec Vincent tantôt!


MAUDE

C'était trop te demander de

tenir ta langue jusqu'à 4h?


SAMI

Justement, 4h,

c'est pas tout de suite.

Il nous reste tout l'après-midi

pour trouver un remplaçant.


MAUDE

Laisse faire!

Salut!


Plus tard dans la journée, les invités arrivent chez les Beaucage. Les parents de SAMI, FATIMA et SAAD, sont déjà là.


ALAIN (De la cuisine)

Allô!


Les parents de MAUDE, STÉPHANIE et JACQUES, entrent dans la salle à manger.


JACQUES

Allô, allô!


SAAD

Allô, allô!


STÉPHANIE

Non, Fatima! T'as pas fait des

baklavas? Tu sais que

je suis pas capable

de résister à tes baklavas!


FATIMA

Ha! Mais t'es pas la seule!


SAAD

Moi aussi je les aime,

tes baklavas, ma chérie!


STÉPHANIE

J'ai raté ma salade

de pois chiches, alors gênez-

vous pas pour ne pas en manger.


SAAD

Tu dis toujours ça.


STÉPHANIE

Non, mais je suis pas due.

L'année dernière, j'ai raté mes

fondues au parmesan. Là, c'est

la salade de pois chiches.


FATIMA

Elles étaient succulentes,

tes fondues parmesan!


JACQUES

Fatima, les plats ratés

de ma blonde,

c'est comme notre fête de

voisins de la rentrée

des classes.

C'est une longue

tradition à conserver.


SAAD

Voilà.


MAUDE

Ma mère a juste mis un peu

plus de coriandre

que d'habitude.


SAAD

J'adore la coriandre. Pour

moi, il n'y en a jamais assez.


STÉPHANIE

Bien, là...


JACQUES

Merci de sauver l'honneur

de Stéphanie, Saad.


SAAD

Mais tu sais, comme a dit

un grand homme...

C'est quoi déjà? C'est...

Attends, je l'ai, je l'ai!


FATIMA

Ha! Ha! Ha!


JACQUES

Vas-y.


SAAD

"Il ne faut pas mordre

le nain qui nous nourrit!"


ALAIN

J'étais nerveux, OK?


[FATIMA:] [S’adressant

à Jacques]

Non, non! Tu dois pas

tremper les baklavas!


SAAD

Laisse-le faire, ma chérie,

laisse-le manger comme il veut!


JACQUES

Trop tard. Oh oui! En passant,

cher voisin, félicitations

pour tes nouvelles

pancartes électorales.


ALAIN

Merci.


JACQUES

Oui, oui. J'étais tellement

captivé par ta photo

que j'ai pas été capable de

retenir le slogan.


Tout le monde rit.


SAAD

C'était quoi déjà?


ALAIN

Le slogan?


SAAD

Oui.


ALAIN

Bien, voyons...

C'est... c'est un blanc

de mémoire.


FATIMA

Alain, Alain! Tu nous disais

que ta nièce allait

venir vivre ici.


ALAIN

Oui, merci.

Oui, c'est Jennifer.

En fait, Marie est partie la

chercher au terminus d'autobus.

Elle s'en vient ici de Rimouski,

pour une couple de mois.


JACQUES

Ah oui?


STÉPHANIE

Elle a quel âge?


ALAIN

13 ans.


STÉPHANIE

Maude, tu vas te faire

une nouvelle amie!


VINCENT

Hon!


MAUDE

Bien là, maman,

on va attendre qu'elle arrive

avant de l'obliger

à être mon amie.


STÉPHANIE

S'cusez l'air maussade

de ma fille.

Elle a des petits problèmes de

journal étudiant paraît-il.


SAMI

Qu'est-ce qu'il va arriver

finalement avec le journal?

T'as parlé au directeur?


MAUDE

Oui.

Il me donne 2 heures de plus

pour trouver un remplaçant.

Il faut que je lui envoie la

liste par courriel. Sinon, pas

de journal cette année.


ALAIN

Bien oui, c'est ça.

Jennifer, elle vit des moments

difficiles ces temps-ci.

Sa mère est malade, puis son

père est parti au Brésil.


Tous les parents s’exclament.


ALAIN

Non, au Chili.

Oui. Alors, évitez de lui parler

des affaires de famille.

C'est mieux de même.


FATIMA

Et elle dormira où,

la petite?


ALAIN

Dans la chambre à Vincent.


VINCENT

Non, non, elle va dormir dans

la chambre de Julien finalement.

Puis Julien va dormir

avec Francis.


ALAIN

Vincent!


VINCENT

Papa, déjà que je vais à

l'école publique, faudrait en

plus que je laisse ma chambre

que vous m'avez promis de

rénover? Regarde. On s'est

parlé entre nous autres.

Tu peux pas dire que

c'est pas mature.


MARIE arrive dans la pièce avec JENNIFER.


MARIE

Coucou! On est là!


JACQUES

Hé!


ALAIN

On va se reparler de ça.

Va chercher tes frères. Envoye!


VINCENT monte à l’étage.


VINCENT

Qu'est-ce que vous faites?

Jennifer vient d'arriver.


JULIEN

Yé!


FRANCIS

Je prends ma douche, puis je

descends. Mais dès aujourd'hui,

quand on rentre dans la salle de

bain, on met le panneau

du côté "occupé".

Puis quand on sort, faut

tourner le panneau, puis…


JULIEN

Du côté "libre"!

OK, pas besoin d'être

Frankenstein pour comprendre ça.


VINCENT

Einstein, pas Frankenstein.


FRANCIS

Non, mais c'est important,

Julien, OK?

Là, je rentre dans la salle de

bain, fait que je le mets

du côté "occupé".


VINCENT (Se moquant)

Tu expliques tellement

bien, Francis!


JULIEN

Ha! Ha! Ha!


FRANCIS

Tu ris,

mais tu vas être le premier à le

trouver pratique, mon panneau.


FRANCIS entre dans la salle de bain. VINCENT et JULIEN se dirigent vers l’escalier pour rejoindre les autres en bas, mais JULIEN décide de jouer un tour à FRANCIS et tourne le panneau du côté qui indique « Libre ». Dans la salle à manger, tout le monde accueille JENNIFER en lui offrant des bouchées.


FATIMA

C'est des baklavas.

C'est moi qui les ai faits.


STÉPHANIE

Des baklavas, c'est hyper bon!


ALAIN fait les présentations.


ALAIN

C'est Fatima. Saad.

Ça, ce sont les parents

de Sami. Ils qui habitent

dans le quartier.


JENNIFER

Euh... Salade?


FATIMA

Ha! Ha! Ha!


SAAD

C'est immanquable!

Non, c'est Saad.

C'est comme "salade",

mais sans le L de "loser".


ALAIN

Je sais que ça fait pas mal

de noms à retenir pour

la première soirée,

mais on s'est dit qu'avec plein

de monde de même dans la maison,

ça t'éviterait de déprimer.

Bien en fait, non. C'est que ça

t'éviterait de penser à tes...


Un grand silence tombe dans la pièce. ALAIN tente de se reprendre; MARIE vient à son secours.


MARIE

À tes petits tracas.


ALAIN

C'est ça.


MARIE

Tu veux-tu voir ta chambre?

Tu vas pouvoir t'installer.

Hein! Bravo, champion!


JACQUES

Ha! Ha! Ha!


STÉPHANIE

Maude, pour ton problème

de remplaçant au journal,

pourquoi tu demandes

pas à Vincent?


FATIMA

C'est bien, ça!


MAUDE

Hum! C'est un petit

peu compliqué, maman.


SAMI

Non, c'est pas compliqué!

Je suis sûr qu'il voudrait.


FATIMA

Ah! Nos 3 enfants feraient

une activité commune!

Ce serait la première fois!


JACQUES

Tu devrais lui en parler

tout de suite.

T'as pas besoin du nom

de ton cinquième volontaire?


MAUDE

Ah! Pfff! J'ai jusqu'à 6h,

j'ai en masse le temps!


VINCENT, JULIEN et JENNIFER montent à l’étage.


JENNIFER

Euh... c'était pas dans ta

chambre que je devais dormir?

Tantôt, ta mère m'a dit que...


VINCENT

Oui, on a eu un petit

changement de plan.

C'est parce que dans ma chambre,

il va y avoir des rénos.


JENNIFER

Ah!


JULIEN ouvre la porte de sa chambre.


JULIEN

Tadam! Jennifer, je te

présente ta nouvelle chambre!

Chambre, je te

présente Jennifer!


JENNIFER

Je vais avoir cette grande

chambre-là à moi toute seule?


VINCENT

C'est cool, hein?


JENNIFER

Bien, il y a de la place

pour deux, là. Il y a 2 lits.


JULIEN

Mais il y en a un qui s'en va

dans la chambre de Francis.

C'est là que je vais dormir.


JENNIFER

Puis est-ce qu'elle est

aussi grande que la tienne,

la chambre de Francis?


VINCENT

Bah!


JULIEN

Bien, non! La chambre de

Francis, c'est la plus petite,

mais c'est celle qui a la

plus grande fenêtre.


JENNIFER

Oh! OK. Je vais dormir dans la

plus grande chambre toute seule

pendant que toi, puis Francis,

vous allez être pognés

dans la plus petite?


VINCENT

Non! T'en fais pas. C'est pas

grave, ça leur dérange pas.

Veux-tu qu'on t'aide à…


JULIEN

Non, ça me dérange un peu.

Je vais devoir laisser

tous mes jouets ici.


VINCENT

Hmm. Mais c'est pas

ce que t'as dit

quand je t'ai promis mes minutes

d'ordi pour un mois.


JENNIFER

Je peux pas dormir dans la

plus grande chambre toute seule.

C'est comme pas juste,

puis pas logique.


VINCENT

Bon bien, tu vas dormir dans

la chambre à Francis d'abord,

puis Francis va dormir

avec toi, Julien. OK?


JULIEN

Hiii! Francis va

être plus fru!


JENNIFER

Francis est fru?


VINCENT

Mais non! Ferme-la, toi!


JENNIFER

Non. Je suis pas

à l'aise, là.

Je propose qu'on fasse

comme tes parents ont dit.

Après tout, c'est à eux

de décider, non?


VINCENT

Oh mais...


JULIEN

Ho! Ho!

Bye-bye les rénos!

Ha! Ha! Ha!


JENNIFER entre dans la chambre de VINCENT. Lui et JULIEN portent ses bagages.


JENNIFER

Je m'excuse, Vincent,

pour tes rénos, mais…


VINCENT

Non, tu peux pas comprendre.

Toi, t'es enfant unique, t'as

toujours tout ce que tu veux

quand tu le demandes.


JENNIFER

Hé, champion! Si ça te dérange

tant que ça que je sois ici,

défoule-toi sur tes parents, OK?

Pas sur moi.


JENNIFER quitte la pièce.


JULIEN

Bravo, champion!


JENNIFER se dirige vers la salle de bain et ouvre la porte.


FRANCIS

Hé, il y a quelqu'un!


JENNIFER referme la porte rapidement, gênée.


JENNIFER

Je m'excuse, Francis!

J'ai pas vu, j'ai pas vu,

j'ai pas vu! Je t'ai pas vu.


Dans la salle à manger, les adultes discutent; SAMI et MAUDE jouent une partie de cartes.


MAUDE

Yeah! Wouhou!

J'ai gagné! J'ai gagné!

J'ai gagné!

J'ai gagné! J'ai...


VINCENT arrive près d’eux.


SAMI

Hé! Ça va, Vincent?


VINCENT

Non, pas vraiment.


SAMI

Maude, t'avais pas quelque

chose à demander à Vincent?


MAUDE

Moi? Non, non. Non.

Ha! Non.


[SAMI:] [Regardant

sa montre]

Il te reste exactement...

37 minutes pour te trouver

un remplaçant.

Demande-lui donc.


MAUDE (À contrecœur)

Bien...

il me manque encore quelqu'un

pour le journal.

Mélanie s'est désistée.


VINCENT

OK.


MAUDE

Ça fait que t'es

comme mon dernier espoir,

mais je sais que tu veux juste

me laisser sécher, fait que...


VINCENT

On peut dire ça, oui.


SAMI

Envoye donc, Vincent!

On va se faire du fun!


VINCENT

OK.


MAUDE

Hein? T'es sérieux?


VINCENT

Oui. Je te garantis pas que

je vais assister à toutes

les réunions,

mais tu peux donner mon nom.


MAUDE

Wow!

Je ne pensais jamais que

j'allais pouvoir dire ça

dans ma vie, mais...

merci, Vincent!

Ha! Ha! Ha!


Tellement contente, MAUDE saute dans les bras de VINCENT.


VINCENT (Mal à l’aise)

Oh, oh!

J'ai compris.


MAUDE se resaisit et recule.


MAUDE

Hum-hum!

Bon, bien moi, je vais aller...

envoyer un courriel à

M. Prud'homme, hein?

Merci. Enfin la semaine

est finie!

Aaaaah!


SAMI

Puis, il était temps

qu'elle finisse, hein?

Toute l'histoire avec Mélanie,

ça m'a tellement stressé, je

pense que j'ai perdu un kilo.


VINCENT

Puis moi, tu penses que je

suis pas stressé? J'ai l'air

d'un rejet du privé,

j'ai une cousine qui débarque

dans ma vie, puis en plus

je perds ma chambre.


JENNIFER arrive et surprend la conversation.


JENNIFER

Ça pourrait être

pire, Vincent.

Tu pourrais quitter Rimouski,

changer d'école, te ramasser

chez tes cousins,

puis en plus dormir

dans un lit en forme

de petite auto

de course, hein? Wouhou!


VINCENT

C'est pas drôle!


SAMI

Wouhou!


VINCENT

Bien là, elle vient

dans ma chambre!


Plus tard dans la soirée, JENNIFER est assise dans le lit de VINCENT et regarde son ordinateur. On frappe à la porte; c’est VINCENT.


VINCENT

Je viens juste prendre

mon pyjama.

Comme ça, tu t'arranges

pour voir Francis dans la douche

même pas une heure

après être arrivée?

Veux-tu que je te branche sur

le serveur de la maison? Comme

ça, si tu t'ennuies trop,

tu vas pouvoir chatter avec tes

amis avant de t'endormir.


JENNIFER

Je pense que tes parents

aimeraient ça.


VINCENT

Oui, mais là, tu peux me faire

confiance. Je leur dirai pas.


JENNIFER (En souriant)

OK.


VINCENT prend l’ordinateur de JENNIFER et entre un code.


VINCENT

Tiens.

Tiens. Voilà.

Ah! Puis pour les rénos

de ma chambre,

c'est pas plus grave que ça.

C'est pas la fin du monde si

j'attends encore un peu.


JENNIFER

Oui. C'est vrai que c'est

pas mal intense, toute ta

décoration de petites autos.


VINCENT

Hmmm!


JENNIFER

Non, mais c'est cool.

Je serai pas trop dépaysée.

Dans ma chambre, il y a encore

de la vieille tapisserie

avec des pouliches.


VINCENT

Ha! Sérieux?


JENNIFER

C'est encore plus laid que

des voitures de course.


VINCENT

Ha! Ha! Hmm.

Bon, bien, bonne nuit.


Fin de l’épisode

Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


MAUDE

Pour jouer ou revoir

des émissions,

rejoins-nous sur le web.


Générique de fermeture













Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par