Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Les envahisseurs

Maude convainc sa mère qu’elle est assez responsable pour rester seule à la maison. Elle doit aussi garder Julien, et entend bien respecter les conditions imposées par Stéphanie. Mais rien ne se passe comme prévu…



Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


Fin générique d'ouverture


On sonne à la porte des Allard-Fraser. JULIEN A joue à sa console portative, pendant que MAUDE descend ouvrir.


MAUDE

Lève-toi surtout pas pour

aller répondre, Julien.


JULIEN A

OK!


MAUDE ouvre la porte à HUGO.


MAUDE

Salut, Hugo!


HUGO

Salut.

Je viens encourager la

championne avant sa compétition.


MAUDE

Audrey est dans la douche.


HUGO

Ah, OK.


MAUDE

Tu viens avec nous?


HUGO

Non. Je m'en vais

chez la coiffeuse pour mon

shooting de pub de souliers.

Toute la famille va voir

la compé, je suppose?


MAUDE

Mon père, non. Il est à un

congrès de collectionneurs.

Mais Julien et moi, on va

suivre, comme d'habitude.


HUGO

Puis tu es obligée?


MAUDE

Je sais pas...


HUGO

Je vais aller attendre

Audrey en haut.


STÉPHANIE descend au salon et croise HUGO.


STÉPHANIE

Ça va, Hugo?


HUGO

Top shake!


MAUDE

Maman? Est-ce que je peux

rester à la maison, aujourd'hui?


STÉPHANIE

Rester à la maison...

Tu veux dire toute la journée?


MAUDE

Bien, ça me tente comme

moyen d'aller encore à

une compétition.


JULIEN A

Si Maude reste,

je veux rester moi aussi.

Comme ça, je vais pouvoir

aller à la fête de Théo,

cet après-midi.


MAUDE

Bon, tu vois?

Si on reste à la maison,

Julien ne va pas manquer sa fête

puis moi, je vais pas avoir

trop de misère à le garder:

il va être parti la

moitié du temps.


STÉPHANIE

Hmm... Je sais pas trop.

J'ai rien prévu pour ça.


MAUDE

Mais maman, qu'est-ce qu'il

y a à prévoir? Le souper?

Bien...


MAUDE ouvre le frigo.


MAUDE

Ha! Il y a de la pizza.


JULIEN A

S'il te plaît, maman! Dis oui!

Dis oui, dis oui, dis oui!

Dis oui, oui, oui, oui!


STÉPHANIE

Puis tu trouverais pas le

temps long? Je pense pas revenir

avant la fin de la soirée.


MAUDE

Bien, j'inviterais

peut-être Jennifer...


STÉPHANIE hésite.


JULIEN A

Bon. Est-ce que je peux

aller appeler Théo, là?


STÉPHANIE

OK, vous pouvez rester.


JULIEN A

Yes!


STÉPHANIE

Mais on va s'entendre

sur les consignes.

Maude, tu invites

une amie. Pas

plus. Elle peut rester à souper,

mais je veux qu'elle soit partie

à 8h, maximum.

Julien, pas d'amis,

puis tu te couches à

l'heure habituelle.


JULIEN A

OK. Promis.


MAUDE

Tu peux me faire

confiance, maman.


JULIEN A

Moi aussi, moi aussi!


STÉPHANIE

Oui, je sais. Mais au cas

où tu aurais besoin d'un

petit truc, je vais te prêter

mon livre

Parents performants.


MAUDE

Maman, j'ai eu mon cours

de gardienne avertie.


STÉPHANIE

On n'a jamais trop

de perfectionnement.


STÉPHANIE monte à l'étage.


JULIEN A

Bon. Le téléphone.


MAUDE

Euh, non. Julien!

Julien, non! Il faut

que j'appelle Jennifer!


MAUDE se chamaille avec JULIEN A pour prendre le téléphone.


MAUDE

Merci!


JULIEN A

De toute façon,

Jennifer peut même pas.

Elle passe la journée

à son atelier de bijoux.

C'est Julien qui me l'a dit.

Il va falloir que tu appelles

une autre personne.

Ça va être qui, ton bouche-trou?


MAUDE hésite, puis compose un numéro. Plus tard, MAUDE et MÉLANIE entrent au salon de MAUDE.


MÉLANIE

Merci, Maude. C'est

full gentil de m'avoir invitée

chez toi.

Mais, il faut dire que c'est normal,

quand même. Je suis ta

best!


MAUDE

(Changeant de sujet)

Comme ça, tu as un travail

d'univers social à faire?


MÉLANIE

Oui. Bien, comme

je te disais au téléphone,

ça devrait pas être méga long.

C'est un travail sur...

les territoires touristiques.

Ah, oui... Je l'ai fait

la semaine passée.

Mais super! Ça va

aller 2 fois plus vite!

(Hypocrite)

Pas que je veux que tu le

fasses à ma place, là...


MAUDE

Évidemment.

Est-ce que tu veux

que je t'aide?


MÉLANIE

Bien, si tu insistes.


MAUDE

Il faut quand même que

tu sortes ton livre.

J'ai pas appris le

chapitre par coeur.


MÉLANIE

Ah. OK.


Le téléphone de MÉLANIE sonne.


MÉLANIE

Ah! C'est Brandon-Lee.


MAUDE

Brandon-Lee?


MÉLANIE

(Au téléphone)

Allô? Oui?

OK, attends une seconde.

MAUDE)

C'est quoi, l'adresse, ici?


MAUDE

Euh, 6059. Pourquoi?


MÉLANIE

(Au téléphone)

6059.


MAUDE

Euh, non. Tu donnes pas

mon adresse à Brandon-Lee. Non!

Pourquoi tu lui dis où j'habite?


MÉLANIE

(Au téléphone)

Bye!


MAUDE

Qu'est-ce qui se passe?


MÉLANIE

Je fais le travail avec

Brandon-Lee. Donc, je lui ai dit

qu'il pouvait venir

me rejoindre ici!


MAUDE

C'est que j'ai promis à

ma mère d'inviter juste

une amie, Mel!

Rappelle-le puis dis-lui

que ça marche pas.


MÉLANIE

Trop tard. Il est déjà

au coin de la rue.


MAUDE

Tu vas t'arranger pour qu'il

reste vraiment pas longtemps.


MÉLANIE

OK...


Le téléphone sonne au salon de MAUDE. MAUDE répond.


MAUDE

(Au téléphone)

Allô? Ah...

Tu aurais pas pu

y penser avant, Julien?

Bon, bon, bon. C'est

correct. J'arrive. Bye!

MÉLANIE)

Mon frère a oublié

le cadeau pour son ami.

Je vais aller lui porter.


MÉLANIE

Ah, il est à une fête d'amis!


MAUDE

Oui. Puis lui, il a été invité

par le monde qui habite là.


MAUDE se prépare à partir.


MÉLANIE

Fais ça vite, hein?


Plus tard, MÉLANIE et BRANDON-LEE entrent dans la chambre de MAUDE.


BRANDON-LEE

Je pensais pas que j'avais

besoin d'apporter mon livre.


MÉLANIE

Ça aurait pas été grave si

tu avais fait ta lecture,

mais on dirait que non.


MÉLANIE tend son livre à BRANDON-LEE.


MÉLANIE

Tiens. Lis ton chapitre. Je vais

faire les 5 premières questions.

Tu feras les 5 dernières.


BRANDON-LEE

Je pensais que l'idée

d'un travail d'équipe,

c'était justement de

le faire en équipe. Allô!


MÉLANIE

En équipe dans le sens

de "moi, je

vedge pendant que Mélanie fait

tout le travail à ma place"?

Désolée, mais je suis pas

du genre à me faire exploiter.

Allô!


BRANDON-LEE

Bon, C'est toi, la pire. Ta note va

sûrement baisser à cause de moi.


MÉLANIE

Bien, elle baissera.

Bonne lecture.


BRANDON-LEE

Puis je vais écrire

à double interligne, OK?

Comme ça

la prof va avoir en masse

d'espace pour corriger

les fautes.


MÉLANIE

Super! Tu peux

me l'écrire à quadruple

interligne, si tu veux.

Bon! Viens-t'en.


Plus tard, MÉLANIE et BRANDON-LEE font leur travail dans la salle à manger de MAUDE, pendant que celle-ci prépare du lait au chocolat dans la cuisine derrière.


MÉLANIE

Moi ça me prend toujours mon lait au

chocolat le samedi après-midi.


BRANDON-LEE

MAUDE)

Tu en mettras en masse

dans le mien.


MAUDE

Quand tu l'auras bu,

tu vas continuer ton travail

d'univers social, hein?


BRANDON-LEE

Euh, wô. La pause

est pas finie.


MAUDE apporte les laits à MÉLANIE et BRANDON-LEE, qui montre aux filles un dessin d'illusion d'optique qu'il vient de terminer.


BRANDON-LEE

OK. Regardez ça.

Ça paraît pas, mais les

lignes sont parallèles.


MÉLANIE

Hein! C'est malade!


BRANDON-LEE

Mais non! C'est une illusion

d'optique.


MAUDE

Donc, si je comprends bien,

tu as comme... rien fait

avant la pause.


BRANDON-LEE

Au contraire, j'ai

tout fait mes réponses.

C'est juste que la feuille

a l'air blanche.

Une autre illusion d'optique!


MAUDE

(Sarcastique)

Arrête! Je me roule par terre.


BRANDON-LEE

Hiii! Il y en a qui ont

le sens de l'humour, ici.

MÉLANIE)

Je suis content

d'être en équipe avec toi.

Tu es pas mal moins rushante.


MÉLANIE

Oui. Mais je t'avertis:

tu ne pars pas d'ici tant que

tu n'as pas écrit tes réponses.


BRANDON-LEE

Si ça me tente de partir,

je vais partir.


MAUDE

Ah oui? J'aimerais

bien voir ça.


BRANDON-LEE

Tu penses que je

suis pas

game de partir?


MAUDE

Je pense pas; je le sais.


BRANDON-LEE

Combien tu gages?


MAUDE

25 cents.


BRANDON-LEE

OK.


MAUDE et BRANDON-LEE se serrent la main. BRANDON-LEE se rassoit.


MAUDE

Tu pars pas?


BRANDON-LEE

J'ai changé d'idée.


MAUDE soupire.


BRANDON-LEE

Ha! Je voulais voir

la face que tu ferais.

Ça valait bien 25 cents! Tiens.


BRANDON-LEE lance 25 sous à MAUDE, qui fait la moue.


BRANDON-LEE

(Riant)

Bon, OK. 50 cents. Mais

arrête, tu vas me ruiner!


BRANDON-LEE lance un autre 25 sous à MAUDE. MÉLANIE rit.


MÉLANIE

MAUDE)

Avoue qu'elle est bonne!

Excuse...


JULIEN A et JULIEN B entrent dans la maison.


JULIEN A

Allô! Eille!


JULIEN B court vers la salle de bain.


MAUDE

Euh, Julien? Qu'est-ce

qu'il fait, Julien?


JULIEN A

Bien, il est parti

aux toilettes. On a bu

pas mal de jus chez Théo.


MAUDE

Ça n'a pas duré

longtemps, votre fête.


JULIEN A

Je sais! Théo a été malade.

On a fait des olympiades

supposément "dégueuses",

comme manger de la moutarde

puis ce genre d'affaires-là.

Trop bébé. Mais Théo a vomi.

Ça fait qu'on va continuer ici.


MAUDE

Continuer ici?


JULIEN A

Oui! On va faire un

vrai défi dégueu cool!


MAUDE

Bien, vous allez

faire ça un autre jour!

Maman a dit: pas d'amis

pour toi, aujourd'hui.


JULIEN A

S'il te plaît, Maude!

Julien, c'est pas comme mon ami;

c'est comme mon frère!


JULIEN B sort de la salle de bain.


JULIEN A

Puis toi, tu as invité

un ami de trop.


MAUDE

Un, c'est pas mon ami.

Et deux, j'allais lui dire de

s'en aller. OK, Brandon-Lee?


MÉLANIE

Voyons donc, Maude!

Relaxe. C'est samedi!


BRANDON-LEE

Ouais! Tu es pire

que Mme Préfontaine.


JULIEN A

Puis maman

revient juste en soirée.

Elle le saura pas si on

n'a pas fait

exactement

ce qu'elle disait.


BRANDON-LEE

Aweille donc, Maude. On le

sait que tu es cool,

dans le fond.


MAUDE

C'est correct! Il peut rester.


JULIEN B

Yes!


MAUDE

Mais vous faites pas de

dégâts. Sinon, vous êtes morts.


JULIEN A

OK!

Yes!


Plus tard, BRANDON-LEE rejoint JULIEN B au salon. JULIEN B se tient devant un grand seau rempli d'un liquide brun.


BRANDON-LEE

C'est-tu pour

votre défi dégueu?


JULIEN B

Oui. On veut mettre

plein d'affaires dans l'eau.

Du papier de toilette puis

d'autres affaires dégueu que

Julien est en train de chercher.


BRANDON-LEE

Mais moi, je mettrais de

la terre pour que l'eau

soit encore plus brune.


JULIEN B

Ah oui! Trop bonne idée!


BRANDON-LEE

Ou tu fouilles dans un bac

de compost pour trouver une

vieille pelure de banane

saucée dans un restant

de vinaigrette. Yark!


JULIEN B

Ah oui!


BRANDON-LEE

Ce qui est le top des tops,

c'est de cracher dedans.


JULIEN B

C'est vrai!

Yark! C'est giga dégueu!


JULIEN crache dans le seau.


BRANDON-LEE

Cool! Oublie pas de m'avertir

quand tu vas te mettre

la face dedans.


JULIEN B

(Dégoûté)

La face de...


Plus tard, MAUDE, MÉLANIE et BRANDON-LEE sont autour d'un jeu de pichenottes. MÉLANIE lit le travail de BRANDON-LEE.


MÉLANIE

Oui. Bien, tu feras

tes réponses plus longues.

Puis j'ai fait l'intro.

Donc, tu feras la conclusion.


MAUDE

(Sarcastique)

Eille... Parle-lui pas de ça

pendant sa pause! Voyons donc...


BRANDON-LEE

MAUDE)

Sérieux, c'est le jeu

le moins plate que tu as ici?

Tu as pas une console,

quelque chose?


MAUDE

Si tu trouves ça trop plate,

tu es vraiment pas obligé

de rester.

C'est pas un problème. Je vais

aider Mélanie avec son travail.

Tu sais que je suis bonne

en géo. Puis de toute façon,

il reste juste tes questions.


BRANDON-LEE

Pour qui tu me prends?

Un tricheur?

Je vais les faire, mes

questions. Ça me prend juste

des bonnes pauses pour

faire des bonnes réponses.


MÉLANIE donne une pichenotte à une rondelle du jeu.


MÉLANIE

Ayoye!

Maude, tu aurais pas

d'autres jeux de société?


BRANDON-LEE

Des jeux de société...

Coudonc, fais-tu exprès pour

suggérer des affaires poches?


MÉLANIE

Eille!


MAUDE a une idée


MAUDE

On pourrait se faire

des coiffures!


MÉLANIE

(Excitée)

Maude Allard-Fraser qui

veut faire des coiffures?!

Oh my god! Ça te tente tellement

jamais. Je vais

tellement

sauter sur l'occasion!


BRANDON-LEE

Je comprends.

Tu es tellement plate.


Plus tard, MAUDE peigne les cheveux de MÉLANIE pendant que celle-ci est devant son ordinateur portable. BRANDON-LEE est couché sur l'autre lit.


MÉLANIE

Je vais aller sur Facebook

pendant que tu me peignes.


BRANDON-LEE

Rase-lui donc une couette.

Ça va faire un peu d'action.


MÉLANIE

Ayoye! Eille,

Maude, vas-y mollo.


MAUDE regarde par-dessus l'épaule de MÉLANIE.


MAUDE

Euh... C'est quoi,

la photo du gars en

skate?


MÉLANIE

Un gars qui fait

du

skate,j'imagine...


MAUDE

Alexis Côté...

Mais... c'est pas un ami

à toi, ça, Brandon-Lee?


BRANDON-LEE

Hm-hmm.


MAUDE

Ah! Mais... c'est parfait!

Il est au

skatepark!

C'est juste à côté d'ici!


BRANDON-LEE

Je le sais.


MAUDE attend que BRANDON-LEE s'en aille, mais soupire en voyant qu'il ne bouge pas. BRANDON-LEE s'assoit sur le lit.


MAUDE

Tu t'en vas?


BRANDON-LEE

Oui...

...me chercher un verre d'eau.


BRANDON-LEE s'en va en prenant subtilement la pâte coiffante de MÉLANIE dans ses mains. MAUDE peigne trop fort les cheveux de MÉLANIE.


MÉLANIE

Wô, ayoye! Maude, ow! Wô!

Là, stop, OK? Là, je vais te

montrer comment défaire un noeud

sans arracher la moitié

des cheveux d'une personne.


Au salon, JULIEN A et JULIEN B sont devant leur seau et verse de la pâte coiffante dedans.


JULIEN A

Yark! Je comprends pourquoi

Brandon-Lee nous a donné ça.

Ça sent la noix de coco!


JULIEN B

Eurk... Non, pire!

Ça sent la fille.

Bon. Je pense que tu

en as mis assez, là.


JULIEN A

Bon. Prêt à relever le défi?


JULIEN B

Full prêt. En tout cas, je

vais pas vomir comme Théo.


JULIEN A

Pfff! Moi non plus.


JULIEN B

En tout cas,

c'est vraiment hot, l'idée

de se mettre la face dedans.


JULIEN A

An-han. Mais ce serait

aussi drôle avec les mains.


JULIEN B

Mais moins.


JULIEN A

Oui...

La preuve que c'est trop fafa.


JULIEN A et JULIEN B mettent le doigt dans l'eau sale, puis l'enlèvent.


JULIEN B

Mais moi, je suis resté dans

l'eau plus longtemps que toi.


JULIEN A

Tellement pas! De toute

façon, l'idée, c'est de se

mettre la face dedans.

Ah! Mais c'est moins pire si

on met le masque de plongée.


JULIEN A donne un masque de plongée à JULIEN B, qui le redonne à JULIEN A.


JULIEN B

Tiens, vas-y.


JULIEN A

Euh... Pourquoi

c'est moi le premier?


JULIEN B

Ordre alphabétique. Allard-

Fraser, ça vient avant Beaucage.


JULIEN A

Ah... Pourquoi mon nom de

famille commence par un A?


Un peu plus tard, JULIEN A a enfilé une tenue imperméable et le masque de plongée. Il pousse des grognements pour s'encourager.


JULIEN A

(En grognant)

Bigfoot.


JULIEN A continue de se donner du courage.


JULIEN B

C'est long...


JULIEN A

Waaa-ha-ha!


JULIEN A se trempe le visage dans l'eau brune.


JULIEN A

Ark!

Aaaark!

Pouah!

Ark! Suivant!


JULIEN A donne son masque à JULIEN B.


JULIEN B

Tu as pas faim, toi?

On pourrait prendre

une collation.


JULIEN A

Oui! Ça enlèverait le goût

dégueu que j'ai dans la bouche.

Mais avant, tu fais

le défi toi aussi.


JULIEN B soupire.


JULIEN A

Qu'est-ce que tu attends?


JULIEN B

Je vais le faire plus tard.


JULIEN A

Tu es pas

game?


JULIEN B

Pas rapport! C'est juste

que ça me tente pas de le

faire là, maintenant.


JULIEN A

C'est quoi, le problème?


JULIEN B

Bien, ce serait comme

prendre mon bain après toi,

mais dans la même eau.

J'aime mieux attendre que tes

microbes soient neutralisés.


JULIEN A

Eille, tu es

vraiment

poche, Julien Beaucage.

Va donc chercher Brandon-Lee. Je

suis sûr qu'il va le faire, lui.


JULIEN B

Pfff...


JULIEN B sort du salon.


Un peu plus tard, JULIEN B discute avec BRANDON-LEE, qui se prépare de la pizza dans la cuisine.


JULIEN B

Est-ce que tu veux essayer

notre défi super dégueu?

Julien l'a fait, mais je

t'avertis: il a failli vomir.


BRANDON-LEE

Il s'est pas mis la face

dedans pour vrai?


JULIEN B

Bien oui!


BRANDON-LEE

Ha! Ha! C'est la meilleure!


JULIEN B

Tu veux pas essayer de rester

plus longtemps que lui?


BRANDON-LEE

Bien non, tellement pas.


JULIEN B

Ah... Bien, je vais dire ça

à Julien, d'abord.


BRANDON-LEE

Mais attends. Si vous voulez

en avoir pour votre argent,

demandez à Mélanie de

le faire, votre défi.


JULIEN B

À Mélanie? Tu es sûr?


BRANDON-LEE

Mais oui. Cette fille-là,

c'est une vraie marionnette. On

peut faire ce qu'on veut avec.


JULIEN B

Euh... Mais je pense que la

pizza, c'était pour le souper.


BRANDON-LEE

Ah oui?


JULIEN B

Oui.


BRANDON-LEE

Bien, j'ai pas de problème

à partager, man.


BRANDON-LEE donne une pointe de pizza à JULIEN A.


JULIEN B

Mais Julien aussi

va en vouloir.


Le cellulaire de BRANDON-LEE sonne.


BRANDON-LEE

(Au téléphone)

Yo! Ça a l'air que

tu es au

skatepark?


Un peu plus tard, JULIEN B mange sa pointe de pizza dans le salon, tandis que MÉLANIE descend les escaliers.


JULIEN B

Julien? T'es-tu embarré

dans la salle de bains?


JULIEN A sort de la salle de bain.


JULIEN A

Non. Je mange de la pâte

à dents pour faire partir le

goût de la pâte à cheveux.


MÉLANIE

Euh... Votre pâte à cheveux,

vous l'avez prise où?


JULIEN B

Bien, c'est Brandon-Lee

qui a eu l'idée.


MÉLANIE voit le pot de pâte à cheveux.


MÉLANIE

Eille, c'est mon pot, ça!

Bravo! Vous l'avez

quasiment tout vidé.


JULIEN B

Excuse-moi. Je savais pas que

c'était à toi. Veux-tu essayer

le défi super dégueu?

Il faut que tu

mettes ta face là-dedans.


MÉLANIE

(Sarcastique)

Eille, ça me tente tellement!

Tu n'as pas idée.


JULIEN B

Ah oui? Cool!


MÉLANIE

Voyons donc, Julien!

C'était de l'ironie.

Ça me tente pas pantoute. Zéro.


JULIEN B

Ah...


MÉLANIE sent l'odeur du l'eau brune.


MÉLANIE

Eille, ça sent la noix

de coco, votre affaire!

C'est ça que vous avez fait avec

mon pot de pâte à cheveux chère?


JULIEN B

Tu mettrais même pas ta main?


MÉLANIE

Non. Oublie ça.


JULIEN B

Pfff... C'est même pas vrai,

ce que Brandon-Lee a dit:

qu'on peut faire

n'importe quoi avec toi.


MÉLANIE

(Fâchée)

Il a dit ça, lui?


JULIEN B

Euh... Quelque chose comme ça.


MÉLANIE

Puis... il est où, là,

Brandon-Lee?


JULIEN B

Parti.


MÉLANIE remonte à l'étage, furieuse.


JULIEN B

Juste un doigt!


MÉLANIE

Non!


JULIEN B

Tu auras la 3e place

au palmarès dégueu!


MÉLANIE

Non!


MÉLANIE retrouve MAUDE dans sa chambre.


MÉLANIE

Brandon-Lee est parti.


MAUDE

Oh wow!

Enfin! Je pensais jamais

qu'il décollerait!


MÉLANIE

Oui, mais il va voir

que c'est quand même moi

qui vais avoir le dernier mot.


MÉLANIE envoie un texto.


MAUDE

De quoi, le dernier mot?

(Lisant le texto de MÉLANIE à voix haute)

"Pas de travail lundi =

Directeur mardi. Tu fais

pas n'importe quoi avec moi."


MÉLANIE

Hm-hmm. Il va voir que

je me laisserai pas niaiser.


MAUDE

Mais ta menace de directeur,

c'est juste des plans pour qu'il

revienne faire son travail.


MÉLANIE

Pas de danger. Il est

bien trop orgueilleux.


On entend la voix de BRANDON-LEE qui entre chez MAUDE.


VOIX DE BRANDON-LEE

Coucou,

les chéries! C'est moi!


MAUDE et MÉLANIE soupirent.


MAUDE

Il faut vraiment trouver un

moyen de se débarrasser de lui.


MÉLANIE

T'inquiète. Je m'en occupe.


Un peu plus tard, MÉLANIE revient dans la chambre de MAUDE.


MAUDE

Puis?


MÉLANIE

Euh, c'est que...

il a 2 gars avec lui.


MAUDE

Hein? Qui?


MÉLANIE

Bien, il y en a un que

je connais pas. Puis l'autre,

c'est Alexis Chose. Tu sais,

le gars du skatepark?

Moi je dis qu'il vont peut-être

partir tout seuls.


MAUDE

Ça fait un peu trop d'invités

surprise. Imagine si ma mère

apprend ça.


MÉLANIE

Inquiète-toi pas.

On va trouver une façon

de les faire décoller.

Qu'est-ce qu'on pourrait faire

pour qu'ils s'en aillent?


Le visage de MAUDE s'illumine.


MAUDE

J'ai une idée d'enfer.


MÉLANIE

Quoi?

On appelle la police?

On les menace avec des

bâtons de baseball?


MAUDE

Bien non. Je finis la partie

du travail de Brandon-Lee.

Comme ça, il n'a plus

aucune raison de rester.


MÉLANIE

C'est ça, ton idée d'enfer?


MAUDE

En as-tu une meilleure?


MÉLANIE réfléchit un court instant.


MÉLANIE

C'est une idée d'enfer.


Plus tard, MAUDE et MÉLANIE entrent au salon, où BRANDON-LEE et deux de ses amis relaxent. MAUDE remet le travail à BRANDON-LEE.


MAUDE

Tiens, ton travail. Tu peux

t'en aller, maintenant.


BRANDON-LEE

Ah, wow! Tu es tellement fine

que je pense que je vais

rester plus longtemps.


BRANDON-LEE chiffonne le travail.


MÉLANIE

Je te l'avais dit

que ça fonctionnerait pas!


MAUDE

C'est quand même mieux

que tes bâtons de baseball.


Le téléphone sonne dans le salon de MAUDE. BRANDON-LEE s'en empare et regarde l'afficheur.


BRANDON-LEE

Stéphanie A.

C'est qui, cette fille-là?


MAUDE

Cette fille-là, c'est ma mère. Donne!


MAUDE essaie de prendre le téléphone des mains de BRANDON-LEE.


BRANDON-LEE

Je te le passe juste si tu vas

chercher la couleuvre que ton

frère a mise là-dedans.


MAUDE trempe sa main dans l'eau brune du seau.


MAUDE

BRANDON-LEE)

Aweille, donne. Donne!


BRANDON-LEE donne le téléphone à MAUDE, qui répond. JULIEN A et JULIEN B assistent à la scène.


MAUDE

(Au téléphone)

Allô, maman! Bien oui,

ça va super bien.

Julien est revenu

de sa fête, là.

Puis la pizza est mangée.

Puis Audrey?

Ah oui? C'est poche...

Quand tu dis "plus tôt",

c'est dans combien de temps?

Oh! Une heure et demie. OK!

Bien oui. À tantôt, maman! Bye.


MAUDE raccroche et parvient à sortir un serpent en plastique du seau.


MAUDE

BRANDON-LEE)

Tiens, ta maudite couleuvre.

Elle est quasiment aussi

collante que toi.

Là, tu dégages d'ici

avec tes 2 clones.


MÉLANIE

Ta mère s'en vient?


JULIEN B

Oh! Bye, Julien!


JULIEN B s'en va.


MAUDE

JULIEN B)

Ah, tiens! C'est plus

comme ton frère, finalement.


MÉLANIE

Excusez-moi, les gars.

Est-ce que vous êtes sourds?

C'est parce qu'elle vous

a dit de partir.


BRANDON-LEE

On a une heure et demie.

On n'est pas pressés!


MAUDE et MÉLANIE vont dans la salle à manger.


MÉLANIE

D'un coup qu'ils sont encore

là quand ta mère revient...


MAUDE

Je sais. Il faut trouver

une idée puis vite.


MÉLANIE

Oh! Je sais. On pourrait leur

faire croire que ton père s'en

vient dans une minute, genre.


MÉLANIE

Penses-tu

qu'ils croiraient ça?


On sonne à la porte. MÉLANIE va jeter un coup d'oeil.


MÉLANIE

(Chuchotant)

C'est Hugo.


MAUDE parle fort pour être entendue de BRANDON-LEE.


MAUDE

Ah non! C'est

mon père qui revient!

Il a oublié sa clé.


MÉLANIE

Ah non!


MAUDE

Il va

tellement être fru quand

il va voir le gros bordel!


BRANDON-LEE

(À ses amis)

On se pousse, les gars.

Grouillez-vous.


BRANDON-LEE et ses amis se lèvent.


MAUDE

Ta-dam! Même pas besoin

de faire entrer Hugo.


HUGO entre par la porte arrière et rejoint MAUDE et MÉLANIE dans la salle à manger.


HUGO

Maude.


BRANDON-LEE

(À ses amis)

Je pense qu'il est passé

par une autre porte.

Go!


HUGO

Est-ce que ça va?


MAUDE

Euh... Oui, oui.


HUGO entre dans le salon. Les amis de BRANDON-LEE ont eu le temps de partir, mais BRANDON-LEE se cache derrière un divan.


HUGO

OK. Paniquez pas, mais

je pense qu'il y a eu une

invasion de domicile chez vous.

J'ai vu des gars décamper dans

la rue puis ils venaient d'ici.

Ça serait peut-être mieux

d'appeler la police.


MAUDE

Hein? Non, non. Je pense pas

que c'est nécessaire.


MÉLANIE

Bonne idée! Appelle donc la police!


JULIEN A

Non, non. C'était Julien.


HUGO

(Sceptique)

Julien...


JULIEN A

Il était pressé. C'est pour ça

qu'il courait vite, vite, vite.


HUGO

Ah, OK! C'est à cause de

vous que la maison est

à l'envers de même.


JULIEN A

Bien, pas juste

à cause de nous deux.

Mais inquiète-toi pas.

Il y a pas de dégâts.

Juste des traîneries.


MAUDE

(Sarcastique)

Ah, wow... Bravo.


JULIEN A

BRANDON-LEE)

Pourquoi tu te caches?


BRANDON-LEE

(Gêné)

Euh... Je me cache pas.


HUGO

D'où il sort, lui?


MAUDE

J'ai un peu perdu le contrôle.


HUGO

Je vois ça.


BRANDON-LEE

Vous avez essayé de

me faire peur, hein?


MÉLANIE

Puis on dirait bien que

ça a fonctionné, hein?


BRANDON-LEE

Du calme, là. Je m'en allais.


MAUDE

Bien, c'est par là.


MÉLANIE

HUGO)

Brandon-Lee est venu me porter

un travail d'école tantôt,

mais là, il va aller écrire

sa conclusion, me refaire

tout ça au propre

puis venir me porter ça

chez nous demain matin. Hein?


BRANDON-LEE

Oui, demain.


HUGO

Tu faisais quoi

en arrière du divan?


BRANDON-LEE

Je cherchais mon

cell.


HUGO

Hiii! Celui-là?


HUGO trouve un cellulaire à côté du seau d'eau brune.


HUGO

Hiii... Il est tout mouillé.

C'est pas bon pour les circuits

électroacoustiques, ça.


BRANDON-LEE

Ah non! Il s'allume plus!

Méchante idée de génie, la

chaudière dans le salon.

On fait quoi, là?


JULIEN A

Euh... Je suis fatigué.


JULIEN A se couche sur le divan.


BRANDON-LEE

Fatigué...


MAUDE

BRANDON-LEE)

Dis-toi qu'un

cell magané,

c'est bien moins pire

que toute une maison

à ramasser. Hugo, je pense

qu'on va avoir besoin d'aide.


HUGO

Panique pas. Dr Hugo est là.

BRANDON-LEE)

Aweille, viens-t'en. On a

un patient à aller sauver.

Aweille, déguédine.


HUGO sort du salon avec BRANDON-LEE.


MAUDE

OK. Toi, tu m'aides

pour vrai. Go.


MÉLANIE

Bien voyons...


Dans la salle à manger, HUGO met le cellulaire de BRANDON-LEE dans un bol de riz.


HUGO

Première des choses, il faut

mettre ton

cell dans du riz pour

imbiber les molécules d'eau.

Bon... Il y en a pas bien, bien.

Du couscous, ça devrait

faire l'affaire.


HUGO ajoute du couscous dans le bol.


HUGO

Bon. Donc, tu mets ton

cell

là-dedans. Puis si tu veux être

100% sûr de ton affaire,

prends un séchoir à cheveux puis

mets full de chaud là-dedans.


BRANDON-LEE

Dans... le bol avec le riz.


HUGO

(Sarcastique)

Mais non, dans le ciel

avec les nuages...


BRANDON-LEE

Bien oui.

OK, bien... Merci.

Je vais essayer ça chez nous.

Donc, j'ai plus rien

à faire ici.

Merci pour tes conseils.


HUGO

De rien, mon homme.


BRANDON-LEE s'en va.


Dans le salon, JULIEN A fait semblant de dormir.


MÉLANIE

(À voix basse)

Eille, Julien!


MAUDE

(À voix basse)

C'est l'heure du ménage.


HUGO arrive dans le salon.


HUGO

Bon! Avez-vous besoin

de bras pour ramasser?

Qu'est-ce qu'il y a

dans cette chaudière-là?


MÉLANIE

Rien que des cochonneries.

Tu peux tout vider

dans la toilette.


MAUDE pointe JULIEN A.


MAUDE

Mais avant, est-ce que tu

pourrais aller mettre cette

cochonnerie-là dans son lit?

On a essayé de le réveiller,

mais il dort trop dur.

Pauvre petit bébé...


HUGO

Pas de trouble. Il est

pesant comme 3 plumes.

Parfait pour un poids lourd

comme moi. Aweille, viens-t'en.


HUGO prend JULIEN A et monte à l'étage en le transportant. JULIEN A salue MAUDE et MÉLANIE.


MÉLANIE

Bon! On s'y met. Alors...


MÉLANIE prend une serviette toute sale.


MÉLANIE

Ça a servi à essuyer quoi, ça?


MAUDE

Aucune idée, Mel.


Le soir, MAUDE discute avec HUGO.


HUGO

Pauvre Audrey. Elle

visait la médaille d'or

puis tout ce qu'elle ramène

de sa compé, c'est un bleu

sur une fesse.


MAUDE

Elle a dû vider une boîte

de mouchoirs dans l'auto.

Ça va lui faire

du bien de te voir.


HUGO donne une barre de chocolat à MAUDE.


MAUDE

Ah, merci! J'ai tellement faim.

Puis merci pour le reste aussi.

Je sais pas ce que j'aurais

fait si tu étais pas arrivé.


HUGO

Tu aurais pu m'appeler, au pire!

Tu sais que je suis toujours là

pour la petite soeur de...


STÉPHANIE entre à la maison.


STÉPHANIE

Allô!


HUGO se lève et monte à l'étage.


HUGO

Ça va, bébé chat?


STÉPHANIE

Allô, ma grande.


MAUDE

Allô.


STÉPHANIE

Audrey est vraiment déçue.

Elle dit que c'est sa

pire performance à vie.


MAUDE

Bien, c'est juste

une compétition. Il va

y en avoir d'autres.


STÉPHANIE

Oui, c'est sûr. La journée

s'est mieux passée pour toi et

Julien, si j'ai bien compris?


MAUDE

On peut dire ça.


STÉPHANIE

Dis donc, as-tu

mangé à ta faim?

C'est vrai que la pizza n'était

pas bien grosse pour vous trois.


MAUDE

En fait, la pizza a... brûlé.

Mais c'est correct.

On a mangé autre chose.


STÉPHANIE

Tu es pas la première

qui brûle une pizza.

Tu t'es occupée de Julien

puis de la maison pendant

une journée au complet,

ça s'est bien passé, tout

est en ordre. Je suis

super fière de toi.


MAUDE soupire.


MAUDE

Moi, pas vraiment.

Parce que ça s'est pas

si bien passé que ça.

Puis je parle pas de la pizza.


STÉPHANIE

Qu'est-ce qui a mal tourné,

au juste?


MAUDE

Le problème, c'est que

Mélanie a comme décidé...

d'inviter un gars.


STÉPHANIE

Un gars. Quel gars?


MAUDE

Brandon-Lee...

Puis elle a comme décidé

que c'était aussi correct

que Julien invite

l'autre Julien.


STÉPHANIE

OK...

Donc, tu t'es retrouvée avec

2 personnes de plus à gérer.


MAUDE

Oui.


STÉPHANIE

Hmm...


MAUDE

Plus un chum à Brandon-Lee,

plus un autre que je

connaissais pas.

Mais eux, ils sont vraiment pas

restés longtemps. Puis il y a

rien de cassé dans la maison.


STÉPHANIE

J'espère bien!


MAUDE

Je suis vraiment

désolée, maman.

Je voulais respecter les

consignes, mais c'est Mélanie...

J'aurais pas dû l'écouter,

mais je voulais juste pas

qu'elle me trouve gossante.

Bon. C'est quoi, ma conséquence?


STÉPHANIE

Tu l'as déjà eue,

ta conséquence.

Ta journée a été assez

pénible comme ça.

Mais la prochaine fois,

tu sauras qu'il faut

dire non à tes amis,

même si c'est pas facile. Hein?


MAUDE fait «oui» de la tête.


STÉPHANIE

Il est où, Julien, là?


MAUDE

Couché.


STÉPHANIE

Il est malade?


MAUDE

Non, non! Il est

juste épuisé.

Il s'est couché à 7h.


STÉPHANIE rit.


STÉPHANIE

Pour cette consigne-là,

tu as dépassé mes attentes.


MAUDE

C'est vrai que Julien

dans son lit à 7h, c'est ma

meilleure performance à vie.


STÉPHANIE

Oui, ma fille.


MAUDE et STÉPHANIE rient.


Fin de l'épisode


MAUDE

Pour jouer ou revoir

des émissions,

rejoins-nous sur le Web!


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par