Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Le coeur est un jujube

Une infiltration d’eau à l’école primaire force une classe de petits à squatter Victoire-Desmarais. Mélanie y voit une occasion en or de regarnir ses coffres : devenir la gardienne préférée des enfants! Pendant ce temps, Vincent essaie de saboter la soirée que Marie veut passer avec un de ses anciens camarades, de passage en ville.



Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d'ouverture


À l'école, MÉLANIE va à la rencontre de MONA dans la salle des pas perdus.


MÉLANIE

C'est aujourd'hui

qu'ils arrivent?


MONA

Parle-moi-z-en pas.


MÉLANIE

Quoi, vous aimez pas

les enfants?


MONA

Oui... mais quand ils arrivent

en troupeau, c'est du trouble.


MÉLANIE

Mais c'est juste

pour une semaine.


MONA

Si la Ville vient à bout

du dégât d'eau dans leur école.

Ils vont avoir besoin

d'encadrement, ces ti-poutes-là.

Heureusement, j'ai

une méthode disciplinaire

pour les moins de 12 ans.


MONA montre à MÉLANIE deux affichettes qui représentent son visage, l'une montrant un air mécontent et l'autre un demi-sourire.


MÉLANIE

Super. Je veux juste prendre

la clé du local

du journal, OK?


Chez les Beaucage, JULIEN BEAUCAGE est au téléphone. VINCENT taquine JULIEN BEAUCAGE en lui ébouriffant les cheveux.


JULIEN BEAUCAGE

Arrê-te!

Écoute ça.


JULIEN BEAUCAGE fait entendre à VINCEN un message laissé sur la boîte vocale.


VOIX MASCULINE

Allô, Ma... Marie?

Tu reconnais ma belle voix

suave?

C'est Nobro.


VINCENT

Nobro?


VOIX MASCULINE

Norbert, ton Roméo

du secondaire!


VINCENT

Ah, c'est juste

un ami du secondaire.


VOIX MASCULINE

Je suis en ville,

figure-toi donc.


JULIEN BEAUCAGE

Pas rien qu'un ami.


VOIX MASCULINE

Alors, je me suis dit...

Ma belle Ma... Marie

doit s'ennuyer! Ha, ha.


JULIEN BEAUCAGE

C'est tellement clair

qu'il la cruise!


VINCENT

Ouach, pantoute!

Puis c'est pas de nos affaires.


JULIEN BEAUCAGE

Je sais comment ça arrive,

ces affaires-là.

Nobro arrive en ville,

il cruise notre mère

puis paf!

Nos parents divorcent!


VINCENT

Ils divorceront pas, Julien.


JULIEN BEAUCAGE

On disait ça, aussi,

pour Stéphanie puis Jacques.

Il faut faire quelque chose!


À l'école, MONA discute de ses mesures pédagogiques pour les plus jeunes avec MÉLANIE.


MONA

Avant de dire ou faire

quoi que ce soit,

tu visualises Mona contente

ou Mona pas contente.


MONA montre l'affichette avec le visage mécontent.


MONA

Là, c'est Mona pas contente.


MÉLANIE

Euh, pourquoi?


MONA

T'as pas dit « s'il vous plaît »

pour la clé.

Impolitesse.

Tu comprends mon système?


MÉLANIE

Ah... la clé du local,

s'il vous plaît.


MONA montre l'affichette avec le visage mécontent.


MÉLANIE

Pourquoi c'est encore Mona

pas contente?


MONA

Mona sait pas ce que tu veux

faire dans le local du journal.


MÉLANIE

Je veux imprimer

des publicités

pour les parents des ti-poutes.

Je veux me faire engager

comme gardienne.


MONA

T'aimes les enfants, toi?


MÉLANIE

J'aime surtout le nouveau

linge, puis j'ai pas beaucoup

d'argent pour m'en acheter.

Alors, je me suis dit:

avec autant d'enfants dans l'école,

kikle-chling!


MONA

(Nostalgique)

Gardienne d'enfants.


MÉLANIE

J'ai mon cours de gardienne

avertie, inquiétez-vous pas.


MONA

(Nostalgique)

J'ai fait ça, moi aussi,

quand j'avais ton âge.


MÉLANIE

C'est super. Mais vu que les

petits vont bientôt arriver...


MONA

Il faut pas hésiter à leur

montrer ta face sévère,

de temps en temps.

Comme ça.


MONA fait de gros yeux et plisse les lèvres.


MONA

Il faut qu'ils comprennent

que c'est pas

une cour de récréation, ici,

puis que je suis pas là

pour me faire aimer.


MÉLANIE

Mais moi, je pourrais

les animer.

Je pourrais leur montrer

les corridors, les toilettes...


MONA

OK. Mais il faudrait

que t'imposes

ma méthode disciplinaire.

Montre-moi donc ce que tu peux

faire comme face pas contente.


MÉLANIE

(Incertaine)

Euh...


MÉLANIE prend une expression insatisfaite.


MONA

(Peu convaincue)

Hum. Moins contente encore.


MÉLANIE durcit ses traits.


MONA

Euh, encore moins.


MÉLANIE durcit encore plus ses traits.


MONA

Hi, moins contente que ça!


Chez les Beaucage, VINCENT raccroche le téléphone.


VINCENT

Bon, tu vois: effacé.

Puis arrête de te faire

des idées

juste parce que t'es stressé de

passer la semaine à mon école.


JULIEN BEAUCAGE

Je stresse pas à cause de ça!


VINCENT

Inquiète-toi pas.

Ta petite maman va être là.

Elle va venir aider,

ce midi, à l'école.

Puis là... vite,

tu vas être en retard à l'école.

Tu vas manquer

la visite de Mona.

Puis inquiète-toi pas:

maman et papa, c'est du béton.

Ça cassera jamais.


JULIEN BEAUCAGE

Si tu le dis, là.


MARIE, qui vient de se lever, entre dans la cuisine.


MARIE

(Criant)

Alain, ça fait trois fois

que tu snoozes.

Allez, debout!


VINCENT

Allô, ma belle

maman d'amour.


MARIE

Mon fils.


VINCENT

Bon matin.


MARIE

Bon matin.

Puis, as-tu bien dormi?


VINCENT

J'ai super bien dormi.

J'ai fait un drôle de rêve.

Toi puis papa... on était en

camping, toute la famille...


MARIE

Chut!


MARIE montre l'intérieur d'un pot à VINCENT.


VINCENT

Il y en a plus?


MARIE

Plus de café, non.

(Hurlant)

Alain!!!

Il n'y a plus de café!


VINCENT

Tu vas quand même pas

l'engueuler pour ça.


MARIE

Oui, monsieur!


MONA fait visiter l'école aux plus jeunes qui viennent d'arriver.


MONA

Le ti-poute arrive...

aux casiers.

Hein? Bon!...

Bon, bon.

Pour la semaine qu'il va passer

à Victoire-Desmarais,

le ti-poute doit retenir

deux choses.


NADYA

C'est grand puis ça pue

le fromage.


MONA

Avant de dire ou de faire

quoi que ce soit,

le ti-poute doit se demander:

Mona serait... contente...


MONA montre l'affichette avec le demi-sourire.


MONA

Ou Mona serait... pas contente.


MONA montre l'affichette avec l'air mécontent.


JULIEN BEAUCAGE

Bien... c'est parce

que vous avez

la même face pas contente

sur les deux photos.


MONA

Bien, voyons, il me semble

que c'est clair.


MONA agite ses affichettes.


MONA

Contente, pas contente.

Contente, pas contente.


Les jeunes élèves rient.


MONA

Mona est contente

quand il y a le silence.

Bon, euh...

mon assistante qui va

s'occuper des ti-poutes

pour le reste

de la visite...


MONA donne à MÉLANIE deux affichettes semblables aux siennes.


JULIEN BEAUCAGE

Je la connais, elle; elle est

encore pire que Mona.


MONA

En silence!


Chez les Beaucage, VINCENT arrive dans la cuisine avec un bouquet de fleurs.


VINCENT

(Lisant la carte qui accompagne le bouquet)

« Pour Marie »


VINCENT se rappelle du message laissé par un homme sur la boîte vocale.


VOIX MASCULINE

(En écho dans la tête de VINCENT)

Norbert, ton Roméo

du secondaire.


VINCENT s'apprête à jeter le bouquet aux poubelles quand MARIE l'interrompt.


MARIE

C'était qui?


VINCENT

Hein? Euh, pour toi.


VINCENT tend le bouquet à MARIE.


VINCENT

Oh! Pour moi?

C'est donc bien fin!

Puis ça vient de qui?


VINCENT

Moi.


À l'école, MÉLANIE s'occupe des élèves plus jeunes.


MÉLANIE

Moi, mon nom, c'est Mé-la-nie.

Mais il y en a qui me

connaissent déjà.

Mon style à moi...

ce serait plus ça.


MÉLANIE montre l'affichette qui représente son visage mécontent. MÉLANIE a dessiné une moustache et une barbiche sur son propre visage.


MÉLANIE

(Riant exagérément)

Ha, ha, ha!

Alors, avec moi,

il y a trois petits mots

à retenir:

full... chill... cool.

Puis j'ai une bonne nouvelle

à vous annoncer.

À la fin de la journée,

ceux qui veulent,

vous allez pouvoir

me ramener chez vous!


JULIEN BEAUCAGE

Désolé, mais j'ai pas assez de

place dans mon sac.


MÉLANIE

T'es tellement drôle.

Ha, ha, ha.

Je peux devenir

votre gardienne préférée.

Vous avez juste à remettre

à vos parents

les beaux pros-pec-tus

que je vais vous donner.


MÉLANIE veut prendre les prospectus dans son sac.


MÉLANIE

Ah, bien, là, je les ai oubliés

dans le local.

Vous restez ici, OK?

Vous bougez pas, les amis.

Mélanie revient.


MÉLANIE croise MARC-O.


MÉLANIE

Marc-O, surveille-les,

deux petites secondes.


MARC-O

OK. Salut, les jeunes!


TOUS

Allô!


Chez les Beaucage, MARIE défait l'emballage de son bouquet.


MARIE

Hé, wow...


ALAIN entre dans la cuisine.


ALAIN

Oh! Regarde ça, Alain,

regarde!

Mon fils m'a offert des fleurs.

Ça fait un petit

bout de temps

que tu m'en as pas

offert, toi.


ALAIN affiche un air déçu.


ALAIN

Oh, pas si longtemps

que ça.


MARIE

Ça prend un vase.

Merci, merci, merci.


MARIE embrasse VINCENT sur les joues.


ALAIN

Elles sont belles, hein.

Ta mère est contente.


VINCENT

Ça fait tellement

plaisir.


ALAIN

Ça doit pas faire plaisir tant

que ça à ton portefeuille.

Parce que ça, ça coûte 49,75 $.


VINCENT

Ça m'a rien coûté.

J'ai gagné un certificat cadeau

chez le fleuriste, sur Facebook.


ALAIN

Ah, oui?


VINCENT

(Acquiesçant)

Hum.


ALAIN

Il y avait pas une carte

avec un nom dessus?


Le téléphone sonne.


VINCENT

Je vais aller répondre.


ALAIN

T'es donc bien bizarre,

toi, aujourd'hui.

Tu vas pas être

en retard à l'école?


ALAIN

(Répondant)

Allô.


MARIE revient avec un vase.


MARIE

J'adore ça, les fleurs.


ALAIN

Je le sais.


VINCENT

(Au téléphone)

Vous avez pas le bon numéro.

Non, elle habite pas ici.

Et non, ça sert à rien

de rappeler.

OK! Bye.


MARIE

C'est quoi?

Un autre vendeur achalant?


VINCENT

Mais je m'en suis débarrassé.

Puis là, je dois y aller.

Mais oubliez pas: on s'aime.


MARIE et ALAIN se regardent, l'air interrogateur.


À l'école, MÉLANIE retourne auprès des jeunes élèves.


MÉLANIE

Les amis!

J'ai les prospectus!


Les jeunes élèves regardent tous l'écran de téléphone de MARC-O.


MARC-O

Qui veut jouer aux dinosaures?


TOUS

Moi!


MÉLANIE

J'ai des prospectus.


MONA s'approche et voit les jeunes élèves réunis autour de MARC-O, calmes et silencieux.


MONA

Coudonc! J'appelle ça

un talent naturel.


MÉLANIE

Moi, j'appelle ça

un voleur de job.

C'est pas vrai que

je vais me laisser faire.


Plus tard, MARC-O discute avec MÉLANIE près des casiers. MARC-O porte un foulard sur la tête et un bandeau sur un œil. MÉLANIE essaie d'ouvrir un sac de bonbons avec ses dents.


MARC-O

As-tu besoin d'aide?


MÉLANIE

Non, justement,

j'ai besoin ni de ton aide

ni de tes conseils.

Ni de tes anecdotes avec

les petits, c'est clair?


VINCENT arrive en courant, l'air préoccupé.


VINCENT

Mélanie, j'ai besoin

que tu m'aides.

Je dois te parler de...


MÉLANIE

Je suis occupée, Vincent.


MARC-O

Vincent! Ce serait quoi,

un nom drôle pour un pirate?


VINCENT

Je sais pas, moi, Tintin.

Mélanie, parle-moi

du divorce de tes parents.


MÉLANIE

Je garde ça pour

ma biographie,

quand je vais être célèbre.


VINCENT

C'est pour

un travail de ECR.

Comment ça s'est passé?

L'as-tu vu venir?

Il y a dû y avoir des signes,

quelque chose.


MÉLANIE

Ça fait deux ans, Vincent.


VINCENT

Oui, mais comment

ça s'est passé?

C'est, genre, un jour, tu penses

que tout est correct,

puis là, pow!

Quelqu'un d'autre arrive.


MÉLANIE

Oui. À chaque fois que tu

crois que tout va bien pour toi,

il y a quelqu'un

qui démolit tout.

Dans la vie, il faut faire

confiance à personne.


MÉLANIE s'en va, furieuse.


MARC-O

Elle est bien bizarre,

aujourd'hui.

Vincent, qu'est-ce que

tu penses de Black Blackie?


VINCENT

(Répondant distraitement)

Oui, c'est ça.


VINCENT fait un appel.


VINCENT

Allô, papa?

Oui, est-ce qu'on peut dîner

ensemble?

Genre, maintenant.


MÉLANIE est avec les jeunes élèves et brandit un sac de jujubes.


MÉLANIE

(Triomphante)

Ah-ha!


Les jeunes élèves se précipitent sur les bonbons.


MÉLANIE

Calmez-vous, calmez-vous!

Voyons donc!

Quand vous n'aurez plus

la bouche pleine,

vous allez tous me donner

vos noms

et vos numéros de téléphone!


MARC-O arrive, toujours déguisé en pirate, et montre un jeu sur son téléphone.


MARC-O

Hé, qui veut jouer

aux pirates?


Les jeunes élèves poussent des cris de joie et s'éloignent avec MARC-O.


MÉLANIE

(Fâchée)

Bien là...

Ah puis laissez donc faire!


Seule NADYA est restée auprès de MÉLANIE.


NADYA

450-555-2155.


MÉLANIE

Pas vrai!

Le même numéro

que ton frère Sami?

C'est correct, Nadya, tu peux

aller jouer avec les autres.


NADYA

Mais je connais aussi

les numéros de Loïc,

puis d'Estéban, puis Luce.

Tu pourrais devenir

ma gardienne.

Je ferais

tout ce que tu veux.


VINCENT et ALAIN arrivent à la maison pour le dîner. VINCENT se précipite sur le téléphone.


VINCENT

Non, non!

Je vais m'occuper des messages.

Occupe-toi de la bouffe

parce que j'ai pas grand temps.


ALAIN

Veux-tu bien me dire

pourquoi tu voulais absolument

venir dîner avec moi?


VINCENT

Euh... Juste de même, là.


ALAIN

Ta mère est allée donner

un coup de main à l'école

puis t'as eu un peu honte?


VINCENT

Oui. Oui, c'est ça.


VINCENT écoute le message laissé sur la boîte vocale.


VOIX MASCULINE

Je pense que

j'ai le bon numéro.


VINCENT

(Agacé)

Bon!


VOIX MASCULINE

Marie, c'est le beau Norbert.


VINCENT

Encore le maudit fatigant

de vendeur!


VOIX MASCULINE

Je te lâcherai pas.


VINCENT raccroche.


ALAIN

Je pensais vraiment pas

te voir à midi.

Je vais essayer de nous bricoler

un sandwich, mais...

pas de pain, pas de beurre

puis pas de jambon.


VINCENT

Ça va être super!


ALAIN

Toi, peux-tu essayer de me

bricoler une petite explication

pour ton comportement

étrange aujourd'hui?


VINCENT

Écoute, papa...

c'est assez grave.


ALAIN

Tu me fais peur, là.


Dans les toilettes de l'école, MÉLANIE met du rouge à lèvres à NADYA.


MÉLANIE

Voilà!


NADYA

Ha! J'ai l'air d'avoir

genre 13 ans.


MÉLANIE

Mets-en! Pas mal moins bébé

que la dernière fois

que je t'ai vue, en tout cas!

Tellement que...

je vais te confier

une mission full importante.


NADYA

Pour de vrai?


MÉLANIE

(Acquiesçant)

Hum, hum!

Tu vas aller dire à tous

tes petits amis que Marc-O...

que Marc-O a fait

quelque chose d'épouvantable.


NADYA

Qu'est-ce qu'il a fait?


MÉLANIE

Je sais pas. On va inventer

une rumeur dégueu sur lui.

Tous tes petits amis

vont se rendre compte

qu'il a pas d'allure.


NADYA

Je le trouve correct.


MÉLANIE

On invente,

c'est pour rire!


NADYA

(Comprenant soudain)

Ah!


MARC-O est dans la salle des pas perdus avec les jeunes élèves qui jouent chacun leur tour avec le jeu sur son téléphone.


JULIEN BEAUCAGE

C'est moi, le next.


MARIE arrive à l'école et aperçoit JULIEN BEAUCAGE qui mange des jujubes.


MARIE

Puis, mon loup?

Ça se passe bien,

à l'école des grands?

Comment ça que tu manges pas

mon lunch

que je t'ai fait avec amour?


JULIEN BEAUCAGE

J'ai pas faim.


MARIE

T'as pas faim pour ton lunch,

mais t'as faim pour

des cochonneries.

Ils sont à quelle saveur,

ces jujubes-là?


JULIEN BEAUCAGE

C'est Mélanie qui me les a

donnés. C'est à saveur de bleu.

C'est full bon!


MARIE mage un jujube.


MARIE

Mets-en, c'est full bon!

Mais tu vas manger au moins

deux, trois concombres,

c'est un ordre.


Le téléphone de MARIE sonne.


MARIE

(Au téléphone)

Marie Pichette, bonjour.

Ah! C'est pas vrai!

Norbert Brault!

Je le crois pas!

Ça doit bien faire 100 ans!

Non, je le sais bien

que t'es pas aussi vieux,

on a le même âge!

Hein? Si je suis

libre ce soir?


JULIEN BEAUCAGE, qui a entendu la conversation de MARIE, a l'air inquiet.


Chez les Beaucage, VINCENT discute avec ALAIN.


VINCENT

Écoute. J'ai beaucoup

réfléchi, puis...

maman, elle t'aime, mais...

es-tu le seul qu'elle aime?


ALAIN

Bien non.


VINCENT

Comment ça?


ALAIN

Elle aime tes frères,

elle t'aime, même si des fois,

t'as un comportement bizarre

et que t'achètes des bouquets...


VINCENT

Tu comprends pas

ce que je veux dire.

Elle a pas eu d'autres chums

au secondaire, genre, avant toi?


ALAIN

C'est sûr, c'était la plus

belle fille de l'école.


VINCENT

Bon! Il y avait pas un gars

qui lui courait après,

que son nom de famille

se termine par « O », là?


ALAIN

Par « O »?

Euh... Patrick Pomerleau.

Sylvain Nault...

Norbert Brault.


VINCENT

Par exemple!


ALAIN

Norbert Brault?

Ta mère se tenait avec, là.

Elle a même joué Juliette.

Lui, c'était son Roméo. Ha!


VINCENT

(Pour lui-même)

C'était pour vrai?


Dans les toilettes de l'école MÉLANIE complote avec NADYA.


NADYA

Voler le téléphone de Marc-O?

Pourquoi?


MÉLANIE

Ils sont tous rendus

accros à ses petits jeux!

Des vrais bébés lala!

Je veux dire, tellement pas

matures comme toi.


NADYA

C'est vrai, moi, je suis...

genre full chill

puis vraiment mature!


MÉLANIE

Es-tu capable

de faire ça pour moi?

Comme ça, ils ne seront plus

distraits quand je leur parle,

et ils vont tous me choisir

comme gardienne. Envoie, go!


NADYA

C'est juste pour rire, hein?


MÉLANIE

Bien oui, voyons donc!

C'est le genre d'humour

d'une fille de 13 ans.

Veux-tu un jujube?

Tu peux en prendre

autant que tu veux.


NADYA

(Contente)

Ha!


NADYA se remplit la bouche de bonbons.


MÉLANIE

Tiens! Prends le sac!

Oui!


Dans la salle des pas perdus, MARC-O joue aux jeux vidéos avec les jeunes élèves.


MARC-O

Ta-dam!


JULIEN BEAUCAGE

OK, c'est à mon tour!


JULIEN BEAUCAGE prend le téléphone de MARC-O. MARIE est toujours en pleine conversation téléphonique.


MARIE

(Au téléphone)

Ha! Dis-moi, comment je vais

faire pour te reconnaître?


MARC-O

Voulez-vous

que je vous explique

comment j'ai inventé

un langage codé?


Les jeunes élèves se réunissent autour de MARC-O, sauf JULIEN BEAUCAGE qui reste en retrait et écoute la conversation de MARIE.


MARIE

(Au téléphone)

Es-tu toujours aussi beau

ou t'es devenu gros

puis plus de cheveux?


MARIE éclate de rire.


MARIE

(Au téléphone)

T'es plus beau qu'avant! Wow!

L'humilité, toi!


MARC-O

(S'adressant aux jeunes élèves)

Essayez de comprendre

ce que je dis.

Si je vous dis:

bienvenue dans notre hôpital,

ça va être

un méchant deltaplane.


JULIEN BEAUCAGE utilise le téléphone de MARC-O pour envoyer un message à VINCENT disant: « 911 ».


MARIE

(Au téléphone)

Tu peux passer me chercher

vers 19 h, ça serait parfait.


Pendant ce temps, chez les Beaucage, VINCENT discute avec ALAIN.


ALAIN

Pff! Norbert Brault! Je me

demande bien ce qu'il devient.


VINCENT reçoit le message texte envoyé par JULIEN BEAUCAGE avec le téléphone de MARC-O et répond: « Problème de pirate? »


ALAIN

C'était le plus « cruiseur »

de l'école.

C'est ta mère qui t'a

parlé de lui?


VINCENT

Non, non, non.


VINCENT reçoit un message texte disant: « C'est Julien!! Pas M-O!! M'man va souper avec Nobr!! » VINCENT répond: « Quand ».


ALAIN

Lâche ton téléphone.

On va laisser faire les vieilles

histoires du secondaire.

Parle-moi de toi.


VINCENT reçoit un autre message texte de JULIEN BEAUCAGE disant: « Ce soir!!! »


VINCENT

Euh... Ah!

Ça va full mal.


ALAIN

(Inquiet)

Hein? À l'école, ça?


VINCENT

Oui! Oui, c'est ça.

Ça va vraiment pas bien.

Je veux pas t'en parler

tout de suite.

Il faut que j'y retourne,

d'ailleurs, à l'école.

Merci pour les sandwichs

pas de sandwich.


ALAIN

Vincent, voyons donc!

T'as même pas mangé!

C'est quoi, les problèmes?


VINCENT sort de la maison sans répondre.


À l'école, MÉLANIE appelle les parents des jeunes élèves pour offrir ses services de gardiennage.


MÉLANIE

(Au téléphone)

Bonjour! Je m'appelle

Mélanie Prud'homme

et je suis la meilleure

gardienne en ville.

Mes qualités... Euh...

Full chill cool.

Ce sont tous des synonymes

de « formidable ».

C'est parce que moi,

vous comprenez,

j'ai comme un talent naturel

avec les enfants. Je les adore.


MARC-O s'approche de MÉLANIE.


MARC-O

Mélanie.


MÉLANIE fait signe à MARC-O d'attendre.


MÉLANIE

(Au téléphone)

Mardi! Oui, mardi, c'est

parfait. Ça me convient.

OK, d'accord!

OK, bye, bye.


MÉLANIE raccroche.


MÉLANIE

(Ton tranchant)

Quoi, Marc-O?


MARC-O

Il y a des enfants

qui commencent à avoir

mal au ventre.

J'ai l'impression que c'est

à cause de tes jujubes.


MÉLANIE

J'ai l'impression que tu sais

pas de quoi tu parles.


MARC-O

Il y en a un qui dit

qu'il en a mangé 60.

Il n'aura plus de dents!


MONA s'approche discrètement de MÉLANIE et de MARC-O.


MÉLANIE

T'es juste jaloux car je sais

comment leur faire plaisir.

Pas besoin de les faire jouer

à des jeux sur un téléphone!


MONA

Tout se passe bien ici?


MARC-O met sa main dans sa poche.


MARC-O

Mon cell!

Je ne l'ai plus!


MÉLANIE

Si t'es pas capable

de garder un téléphone,

imagine des enfants!


MARC-O

Rapport!


MONA

T'es rendue à combien

de contrats de gardiennage?


MÉLANIE

Tellement que je sais même pas

quand je vais pouvoir

aller magasiner!

Tous les parents sont intéressés

à m'avoir!


MONA

(Admirative)

Hum! Je pense être obligée

d'admettre que t'as du talent.

Il y a même pas d'enfants qui

hurlent dans les corridors.


MÉLANIE

Oui, suffit qu'ils aient

la bouche pleine!

Je veux dire, suffit de savoir

s'y prendre.


MONA

Il reste un bon 20 minutes

avant leur prochain cours.

J'imagine que t'as prévu

une belle activité,

hein, pour les empêcher

de sauter partout.


MÉLANIE

J'ai pas rien que ça à faire.


MONA

(Cri de mécontentement)

Hé!


MÉLANIE brandit son affichette de visage souriant.


MÉLANIE

Oui, oui. Ha! ha! ha!

On est heureux, on est contents!

Une activité!


VINCENT arrive à l'école et parle au téléphone avec MARIE.


VINCENT

T'es où maman?


MARIE

Je suis dans un endroit

extrêmement secret.


VINCENT

Fais-nous pas ça,

maman, s'il te plaît.


MARIE

Quoi? Je suis à la toilette.

J'ai pas le droit d'y aller?


VINCENT

Ah, t'es aux toilettes.


MARIE

Oui.


VINCENT

Écoute, je voulais

juste savoir...

Pour ce soir, es-tu sûre

de prendre la bonne décision?


MARIE

Tu veux dire vous abandonner

avec votre père?

Écoute, je sais qu'il cuisine

pas très bien, là,

mais je pense

que vous allez survivre.


VINCENT

Reste avec nous, maman,

s'il te plaît.


MARIE

Ah, tu voulais qu'on mange

tout le monde ensemble

pour une fois, c'est ça?

Ah, attends une minute,

j'ai un autre appel.


MARIE veut prendre l'appel entrant, mais c'est toujours VINCENT qui est au bout du fil.


MARIE

Oui, Norbert?


VINCENT

Non, c'est ton fils.


MARIE

Ah, excuse-moi,

je me suis trompée.


MARIE prend l'autre appel.


MARIE

Norbert?


JULIEN BEAUCAGE se tient près des casiers, un cellulaire à la main.


NADYA

C'est à qui, ça?


JULIEN BEAUCAGE

À Marc-O, pourquoi?


NADYA

C'est toi

qui l'avais?


JULIEN BEAUCAGE

Oui.


NADYA

C'est pour ça que je pouvais

pas le voler.


JULIEN BEAUCAGE

Pourquoi tu voulais

le lui voler?


NADYA tend le sac de jujubes à JULIEN BEAUCAGE.


NADYA

Si je te donne ça,

tu dis rien, OK?

C'est Mélanie

qui m'a demandé de faire ça.


JULIEN BEAUCAGE

Tu travailles pour Mélanie,

maintenant?


NADYA

Hé, c'est rendu ma

best friend

chill cool, là.

Elle m'a même donné le code

de son cadenas, regarde.


NADYA ouvre le casier de MÉLANIE.

Tadam.


MONA s'approche du groupe des jeunes élèves pour les questionner.


MONA

Ah! Ti-poutes!

Euh, j'ai un élève

qui cherche son cellulaire.

Vous l'auriez pas trouvé?


TOUS

Non.


Paniquée, NADYA redonne le cellulaire à JULIEN BEAUCAGE.


NADYA

Tu l'avais, prends-le.


JULIEN BEAUCAGE

Non, c'est toi, vas-y.


MONA

(S'adressant aux jeunes élèves)

Sûrs, sûrs, sûrs?


JULIEN BEAUCAGE

Cache-toi, cache-toi!


NADYA se cache dans le casier de MÉLANIE.


MONA s'approche de JULIEN BEAUCAGE.


MONA

J'ai un élève qui s'est fait

voler son cellulaire.

Ça te dit quelque chose,

toi, ti-poute?


JULIEN BEAUCAGE

Julien, mon nom.


MONA

Tu sais, Julien,

que, dans 4 ans,

tu vas me voir la face

tous les jours?


JULIEN BEAUCAGE

(Acquiesçant)

Hmm-hmm.


MONA

(Acquiesçant en retour)

Hmm-hmm.

T'es mieux de t'arranger pour

que ce soit ma face contente.


JULIEN BEAUCAGE

(Prenant un air trop confiant)

Ah.


MONA

(Montrant son mécontentement)

Ah.


MONA s'éloigne. JULIEN BEAUCAGE appelle NADYA au travers de la porte du casier.


JULIEN BEAUCAGE

Nadya...


MÉLANIE arrive à cet instant.


MÉLANIE

Qu'est-ce que

tu fais là, toi?

C'est mon casier, ça.

Dégage.


JULIEN BEAUCAGE

Bien, c'est parce que...


Le ventre de JULIEN BEAUCAGE fait des borborygmes.


JULIEN BEAUCAGE

(Cri de douleur)

Ah!


JULIEN BEAUCAGE court vers la salle de bain, la main sur le ventre.


MÉLANIE

(Cri de dégoût)

Ah!

Bon, une activité, maintenant.


MÉLANIE verrouille son cadenas et s'éloigne.


NADYA

(De l'intérieur du casier)

Julien? Julien!


JULIEN BEAUCAGE entre dans les toilettes en courant. MARIE est toujours là, en train de parler au téléphone.


MARIE

Julien?

Ça va, Julien?


JULIEN BEAUCAGE vomit.


MARIE

(Au téléphone)

Écoute, il faut

que je te laisse,

j'ai un double

problème familial.

OK, à ce soir. Bye.


VINCENT entre à son tour dans la salle de bain.


VINCENT

On est un problème pour toi,

maintenant?


MARIE

Bon, Vincent, mon grand,

à l'âge où t'es rendu,

il y a des choses

que tu dois savoir.


VINCENT

C'est bon, vas-y,

dis-le une fois pour toutes.


MARIE

Dans la vie, là,

il y a des toilettes pour

les filles et pour les gars.

T'as pas l'excuse

de ton frère,

il vient pas à l'école ici, lui.

Ça va, Julien?


VINCENT

Je le comprends

d'avoir mal au ventre.

Avec ce que tu veux nous faire.


MARIE

Voyons, Vincent, qu'est-ce

qui se passe avec toi?

C'est parce que je vais souper

avec mon ami ce soir, c'est ça?


JULIEN BEAUCAGE vomit.


MARIE

Julien, ça va être correct,

mon loup, ça va être correct.


VINCENT

Je vais appeler papa pour

lui dire que tu vas annuler

ton souper de ce soir

pour qu'on mange tous ensemble.

Si Julien est malade...


MARIE veut donner du papier à mains à JULIEN BEAUCAGE, mais constate que la distributrice est vide.


MARIE

Laisse-moi

l'appeler.

Va me chercher du papier

dans la salle de bain des gars.


VINCENT

T'as l'air vraiment malade,

hein, Julien?


MARIE

Ça va être correct, mon loup,

ça sera pas long.

(Encourageant VINCENT à se dépêcher)

Vas-y, vas-y, vas-y, vas-y.

(S'adressant à JULIEN BEAUCAGE)

Pauvre toi.


MÉLANIE revient à son casier et y trouve MONA et les jeunes élèves.


MÉLANIE

Allô, les amis.

J'ai trouvé une activité

full chill cool.


Tout le monde regarde MÉLANIE d'un air sévère.


MÉLANIE

Qu'est-ce qui se passe?


MONA

J'imagine

que c'était ton idée

d'enfermer Nadya dans ton casier

le cadenas barré.


MÉLANIE

Tu jouais à la cachette?

Mais c'est pour les bébés,

la cachette, Nadya.


MONA

Tu l'as pas

entendue hurler.

T'étais pas en train

de surveiller.

Puis tous les autres

qui ont mal au ventre.


MÉLANIE

Bien là, je peux quand même

pas faire des horaires,

organiser des activités

puis surveiller en même temps.


MONA

Ah! Mais c'est un peu ça,

le principe du gardiennage.

Il faut être responsable.


MÉLANIE

Mais les enfants m'adorent.

Hein, les enfants?


Les jeunes élèves ont un mouvement de recul.


MÉLANIE

Mais Nadya...

Dis-le à Mona

comment tu me trouves cool.


NADYA ne répond rien.


Dans les toilettes, MARIE essuie la bouche de JULIEN BEAUCAGE avec du papier hygiénique.


MARIE

Pauvre amour.

Ah, là, là.


VINCENT revient avec un rouleau de papier à mains.


MARIE

Ah! Merci, mon grand.

Merci.

Bon, ton frère a vomi bleu.

Son père s'en vient le chercher.


VINCENT

Ah, ça fait que ce soir...


MARIE

Ce soir, ton père et toi,

vous allez souper ensemble

parce que, apparemment,

vous avez des affaires à régler.


VINCENT

Oui. Oui, mais toi?


MARIE

Moi, je vais souper

avec mon vieil ami.


JULIEN BEAUCAGE vomit par terre.


MARIE

Oh non!


Pendant ce temps, MÉLANIE essaie d'amadouer les jeunes élèves.


MÉLANIE

Il nous reste encore un peu

de temps pour mon activité.

Vous allez m'aider

à choisir le linge

que je vais m'acheter

avec l'argent de vos parents.


MONA

Ah! Vous allez

rien faire pantoute.

Parce que là Mona...


MONA montre l'affichette du visage mécontent.


MONA

Elle est pas contente.

Allez m'attendre

dans le gymnase, les ti-poutes.

Mona va aller vous rejoindre

tout à l'heure.

OK, allez, allez, allez.

Il te manque encore

deux, trois compétences

pour garder des enfants,

si tu veux mon avis.


MÉLANIE

Savez-vous quoi?

Moi, de toute façon,

je vais laisser tomber ça,

le gardiennage,

ça m'épuise trop.


MARC-O arrive à ce moment.


MARC-O

Me laisserais-tu

fouiller ta case?

Il paraît que mon cellulaire

y est caché.


MÉLANIE

Traite-moi donc de voleuse,

un coup parti, toi!


MONA

Un dernier conseil,

essaie d'éviter

tout ce qui a moins de 12 ans,

ça vaudra mieux pour tout

le monde.


MÉLANIE

Je sais pas ce qui m'a pris

de vouloir garder des enfants.

Hé, il y en a un tantôt

qui m'a demandé de le moucher.


MARC-O trouve son cellulaire dans le fond du casier de MÉLANIE. Le téléphone est couvert de jujubes fondus.


MARC-O

Dégueu!


MÉLANIE

T'es d'accord

avec moi.

Trop dégueu, les enfants.

T'aurais pas

une idée, toi,

pour gagner de l'argent

vite et facile?


MARC-O s'éloigne en jetant un regard mauvais à MÉLANIE.


MÉLANIE

Ah! Attitude.


Chez les Beaucage, MARIE s'habille pour son souper.


ALAIN

Wow!

T'es bien belle pour un rendez-

vous avec un autre que moi.


VINCENT

OK, vous allez pas l'air

de comprendre ce qui se passe.

Papa, tu vas

la laisser partir comme ça?


MARIE

Julien va mieux, là,

si c'est ça qui t'inquiète.


ALAIN

Je te l'ai dit, il est bizarre

depuis ce matin.

Il nous cache

quelque chose.


VINCENT

C'est maman qui te cache

quelque chose.

Norbert Brault a décidé

de casser votre couple.


ALAIN et MARIE éclatent de rire.


VINCENT

OK, vous trouvez ça drôle.

Vous êtes inconscients ou quoi?


MARIE

Hé, hé! Il y a juste

deux personnes au monde

qui peuvent briser

notre couple.

C'est ton père pis moi.

C'est pas parce que Stéphanie

et Jacques se séparent

qu'on est obligés

de faire pareil.


ALAIN

Puis tu sais, Vincent, penses-tu

que ta mère laisserait un gars

qui envoie deux bouquets

de fleurs dans la même journée?


VINCENT

Il venait de toi,

celui de ce matin...


ALAIN

J'ai essayé de te faire

avouer ton mensonge,

mais comme tu le faisais pas,

j'ai été obligé

d'en commander un autre.

Comment t'as fait pour te mettre

ces idées-là dans la tête?


VINCENT

Le gars sur le répondeur.

Il t'appelait « Ma-Marie »

gros comme le bras.


ALAIN

(Se moquant)

Ma-Marie


MARIE

OK. OK, il m'appelle

comme ça parce que...

(S'adressant à ALAIN)

Et là toi, tu ris pas.


ALAIN

Parce que ta mère

bégayait un peu

quand elle jouait avec lui

dans Roméo et Juliette.


MARIE

C'est pas de ma faute,

j'avais le trac.

Mais il va

se rendre compte

que je ne bégaie plus du tout,

le Norbert.

Il aura beau me payer

tous les soupers qu'il voudra,

mais je l'organiserai pas,

son amicale des anciens

de la polyvalente.


VINCENT

OK, c'est pour ça

qu'il veut te voir, NoBro.


ALAIN

Bien oui.

T'as pas à t'en faire.

Elle me laissera pas

pour NoBro.

Elle l'aime bien trop,

son AlanBo.


MARIE et ALAIN s'embrassent.


À l'école, MÉLANIE rappelle les parents auxquels elle a offert ses services de gardiennage.


MÉLANIE

(Au téléphone)

Bonjour, c'est Mélanie

Prud'homme, oui.

Oui, c'est pour vous dire

que je pourrai pas garder Loïc

cette semaine.

Non, ni la semaine prochaine.

Ni jamais, en fait.

Bonne journée.


MARC-O

Tu n'auras plus

à t'occuper des petits.

Mona m'a demandé d'apporter

des jeux demain.


MÉLANIE

Le rêve de ta vie.


MARC-O

Puis j'avais raison

à propos des jujubes.


MÉLANIE

Regarde, Marc-O,

c'est beau, là,

j'ai pas besoin de tes conseils,

va moucher des morveux, bye.


MARC-O

Non, mais dans le fond

de ta case...


MÉLANIE

Je suis occupée, Marc-O.


MÉLANIE fait un appel.


MÉLANIE

(Au téléphone)

Allô, Nadya.

Oui, c'est Mélanie.

Oui, j'ai une mauvaise nouvelle

à t'annoncer,

mais comme t'es très mature,

je pense que tu devrais

t'en remettre.

Je serai pas ta gardienne.

Mais non.

Puis, j'ai pas fait exprès

de t'embarrer dans mon casier.

Mais c'était quand même gentil

de pas l'avoir dit à Mona.

Par contre, j'ai pas compris

pourquoi tu me fuyais

tout le reste de la journée.


MÉLANIE se penche pour fouiller dans le fond de son casier et met la main dans les jujubes fondus.


MÉLANIE

(Cri de dégoût)

Ah! Ah!

Ah, c'est dégueulasse. Ah!

Ah, c'est quoi, ça, Marc-O?


MARC-O

(Se moquant)

Ah, ah! Attitude.


MÉLANIE

(Nauséeuse)

Ah!


[Début information à l'écran]

tfo.org/subitotexto

[Fin information à l'écran]


VINCENT

T'es un vrai fan de

Subito?

Viens vite nous rejoindre

sur le site web de l'émission.


Générique de fermeture


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par